Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

17/07/2016

31/07/2016

5125 € Assuré à partir de 4

06/08/2016

20/08/2016

5125 € Assuré à partir de 4

03/09/2016

17/09/2016

4925 € Assuré à partir de 4

01/10/2016

15/10/2016

4925 € Assuré à partir de 4

05/11/2016

19/11/2016

4925 € Assuré à partir de 4

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

le transport aérien et les transferts, le transport des bagages, l’encadrement, l’hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas. L’accès au service médical de l’Ifremmont, spécialisé sur l’altitude et accessible 24h/24 – 7j/7

Le prix ne comprend pas

• Les assurances
• Les frais d’inscription
• Les pourboires
• Les boissons
• Les repas à Santiago, Arica, Calama et Valparaíso (en fonction des horaires de vols internationaux et intérieurs, le nombre de repas à votre charge peut varier ; compter 5 à 7 repas (prévoir 15$ par repas, soit un budget total de 90$).
• Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

NB : les taxes d'aéroport sont incluses dans le prix du billet d'avion : il n'y a donc pas de taxe à payer au départ d'Arica et Santiago.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle : vous permet de dormir en chambre individuelle, sauf lors des nuits en refuge, ainsi qu'à Caspana et Colchane où ce n'est pas possible. Nous consulter pour prix et disponibilité.

Idées associées

Faune, Volcan, Pacifique, Altiplano, Santiago, Incahuasi, Atacama, Atacameno, Laguna Miscanti, Valparaiso.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Santiago

Vol pour Santiago.

  • Type d'hébergement : à bord

Jour 2 : Santiago (600m)

Accueil à l’aéroport dans la matinée par notre guide francophone. Court transfert (30mn) à l’hôtel situé au cœur de la capitale, à deux pas de l’avenue O’Higgins qui traverse la ville d’est en ouest. Santiago regroupe plus d’un tiers de la population nationale et confirme son rôle central dans l’activité du pays. Selon l'heure d'arrivée, nous en visitons les principaux lieux d’intérêts comme la plaza de Armas, la cathédrale, le palais de la Moneda et le Cerro San Cristobal. Ce dernier nous offre une vue panoramique privilégiée sur la ville et les Andes lorsque les conditions sont favorables. Le Cerro Plomo (5424m) surplombe la ville qui s’étale dans l’immense vallée.
NB : il y a de nombreux bureaux de change dans le centre-ville pour convertir vos devises au meilleur taux du Chili.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Minibus, entre 0h30 et 1h

Jour 3 : Santiago - Calama - Caspana (3300m)

Notre vol du matin (durée 2h) nous emmène au nord du Chili dans la ville de Calama, célèbre pour ses activités minières. Le village, maintenant disparu, de Chuquicamata a donné son nom à l'une des plus grandes mines de cuivre à ciel ouvert. Depuis le minibus nous apercevons les terrils alors que nous roulons déjà vers Chiu-Chiu, village important au XIXe, dont nous visitons l’église construite en 1611 et monument national. Si le temps nous le permet nous faisons un arrêt à la mystérieuse Laguna Inca Colla non loin de là. Nous déjeunons à côté de la forteresse atacameña du Pukara de Lasana, que nous visitons. Nous faisons route ensuite vers la cordillère des Andes pour rejoindre le village typique de Caspana. Après nous être installés, nous faisons une courte marche d’acclimatation dans les environs de notre gîte.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Dénivelé + : 150 m
  • Dénivelé - : 150 m
  • Type d'hébergement : en gîte
  • Transfert : Minibus, entre 3h et 3h30

Jour 4 : Geysers du Tatio - vallée de la Lune - San Pedro de Atacama (2438m)

Lever aux aurores pour arriver sur le site du Tatio un peu avant le lever du soleil. C’est à ce moment que l’activité des geysers est la plus intense. Nous évoluons dans une ambiance de feu et de glace, le sol gronde en bruits sourds, les fumerolles s’élèvent haut dans le ciel et l’eau bouillonne sans cesse. Après notre petit déjeuner, la piscine d’eau chaude attend les plus vaillants pour un bain à 4321m d’altitude. Sur le trajet qui nous mène à San Pedro de Atacama, nous observons nos premiers oiseaux andins (oie andine, canards, tagua cornuda). Une fois installés dans notre auberge de cette oasis de l’Atacama, nous partons marcher dans les canyons de sel cristallisé et le sable noir de la vallée de la Lune.

Option : observation des étoiles.
Le désert d’Atacama, grâce à son air très pur, est l’un des meilleurs sites au monde pour observer le ciel nocturne et les étoiles. Nous vous proposons une excursion de 2h30 environ pour découvrir, grâce à des télescopes de haute qualité, planètes, étoiles, galaxies et autres corps célestes. En plus de l’observation, nous découvrons comment les astronomes contemporains voient le ciel et l’univers et quelles sont les découvertes récentes.
Attention, cette activité ne peut pas être organisée 2 jours avant et après la pleine lune. A réserver et régler sur place (environ 30€ par personne). Excursion en service regroupé sans possibilité de privatisation, en français, espagnol ou anglais selon disponibilité. Il est possible que l'observation ne puisse se faire pour des raisons climatiques.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Dénivelé + : 150 m
  • Dénivelé - : 150 m
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Minibus, entre 4h30 et 5h

Jour 5 : Salar d'Atacama - Lagunes Miñiques et Miscanti

Notre minibus file le long du salar d’Atacama, sur la route bordée de tamarugos (arbres typiques de cette zone aride). Nous passons cette plantation artificielle de 24000 hectares, avant d’arriver au village de Toconao, réputé pour ses constructions en liparite (lave blanche de faible densité), dont la petite église est pittoresque et charmante. Le volcan Lascar vous indique de ses fumerolles qu’il est l’un des plus actifs du Chili et que c’est là précisément que nous coupons la ligne imaginaire du tropique du Capricorne. Déjà la route grimpe en pente douce vers les 4300m. Là haut, les volcans Chiliques (5778m), Miscanti (5622m) et Miñiques (5910m) abritent dans leur écrin volcanique la beauté céleste des deux lagunes. Cadre idéal pour marcher en toute sérénité. Le voyage retour se fait dans les lumières chaudes de la fin d’après-midi.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Dénivelé + : 50 m
  • Dénivelé - : 100 m
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Minibus, entre 5h et 5h30

Jour 6 : Bolivie - Laguna Verde - Laguna Colorada (4300m)

Les démarches d’immigration faites au poste de San Pedro d’Atacama, nous empruntons la route internationale du paso Jama afin de rejoindre le poste frontière bolivien à l’Hito Cajon. L’aventure sur l’Altiplano commence ici avec le changement de véhicule pour nos jeeps. Les 5916m du volcan Licancabur trônent fièrement en toile de fond des Lagunas Blanca et Verde aux contrastes saisissants. Plus loin, nous prenons un bain dans les thermes de Polques à 4200m, avant de marcher au milieu des fumerolles des solfatares de Sol de Mañana à 4850m. La féérie des couleurs et paysages nous accompagne jusqu’à notre refuge pour la nuit, proche de la Laguna Colorada. Les nombreux flamants roses nous offrent un spectacle unique et plein de grâce pour un coucher de soleil inoubliable.
NB : nous franchissons un col à 4900/5000m.

  • Heures de marche : entre 0h30 et 1h
  • Type d'hébergement : au refuge
  • Transfert : 4X4, entre 4h et 4h30

Jour 7 : Désert des Tartares - Salar de Chiguana

Notre piste remonte plein nord en longeant la Laguna Colorada en direction de l’Arbol de Piedra. Nous traversons la Pampa Siloli, où les roches volcaniques brulées composent un véritable tableau. Les troupeaux de vigognes (Vicugna vicugna), dont la laine est l'une des plus fines au monde, et les viscaches (Lagidium viscacia) plus discrètes, sont présents sur notre trajet. Les lagunes peuplées de flamants roses se succèdent entre les volcans aux sommets enneigés. Nous traversons le salar de Chiguana et la ligne de chemin de fer "Calama - Uyuni". Selon les disponibilités nous logeons à San Juan de Rosario ou Atulcha sur les bords du salar d’Uyuni, où nous passons la nuit, à 3650m d'altitude.
NB : du J7 au J9, l'altitude fluctue entre 3700 et 4000m avec des nuits à 3700m.

  • Heures de marche : entre 0h30 et 1h
  • Type d'hébergement : au refuge
  • Transfert : 4X4, entre 6h30 et 7h

Jour 8 : Salar d'Uyuni (3660m) - île d'Incahuasi - Coquesa (3650m)

C’est à Puerto Chuvica que nous rentrons sur le salar d’Uyuni. Devant nous, 12000km² de sel s’étendent à perte de vue. Notre chauffeur expérimenté nous emmène droit vers l’île d’Incahuasi invisible à nos yeux. C’est une des quelque 72 îles que compte le salar et assurément la plus connue. Cette réserve abrite une quantité impressionnante de cactus candélabres qui peuvent dépasser les 6m. Nous avons tout le temps pour admirer le panorama incroyable depuis le sommet et marcher sur les polygones de sel. Au pied du volcan Tunupa que nous apercevons au loin, se trouve le village de Coquesa où nous passons la nuit.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Dénivelé + : 150 m
  • Dénivelé - : 150 m
  • Type d'hébergement : au refuge
  • Transfert : 4X4, entre 2h30 et 3h

Jour 9 : Volcan Tunupa - salar de Coipasa - Colchane (3695m)

Ce volcan emblématique nous réserve une sublime randonnée, alors que nous progressons doucement entre les parcelles de quinoa, le panorama s’ouvre subitement au belvédère du Tunupa, vers 4300m d’altitude. En face de nous les roches de couleurs rouge, jaune et ocre annoncent la splendeur du sommet. Derrière nous l’immensité du salar s’étale, immaculée, à perte de vue. En fonction de la condition physique du groupe nous pouvons décider de continuer un peu la montée en direction du sommet. La descente s’effectue sans peine. L’après-midi est consacré à la double traversée du salar d’Uyuni et de son petit frère le salar de Copaisa. Ils furent il y a des dizaines de milliers d’années, un seul et même lac. Nous faisons les démarches d’immigration entre les frontières bolivienne et chilienne pour rallier notre destination du jour, le village de Colchane à 3695m.

  • Heures de marche : entre 3h30 et 4h
  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 400 m
  • Type d'hébergement : à l'auberge
  • Transfert : 4X4, entre 3h30 et 4h

Jour 10 : Colchane - Salar de Surire (4245m) - Guallatire (4300m)

Nous sommes de nouveau sur les pistes carrossables du Chili, notre premier arrêt de la journée se fait à Isluga, qui porte le nom du volcan actif en arrière-plan du village, réputé pour les charmes de son église. Une succession de pampas et de bofedals (prairies humides de l’Altiplano) nous amène jusqu’au salar de Surire, à 4245m, site classé Monument Naturel. Le vent soulève très souvent d’immenses nuages blancs de poussière de borax extrait du salar. A l’autre extrémité, nous nous baignons dans les eaux chaudes des piscines naturelles en observant les paisibles flamants roses. La route de notre après-midi nous dévoile les cônes enneigés des volcans du parc national Lauca au loin. Nous arrivons au pied du volcan actif Guallatire qui culmine à 6065m, dans le petit village éponyme, situé lui à 4300m.
NB : la majeure partie de la route est une piste mal entretenue.
NB : la journée se déroule au bord du salar, à 4300m environ, en terrain plat donc sans dénivelé.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Type d'hébergement : au refuge
  • Transfert : Minibus, entre 5h et 5h30

Jour 11 : Guallatire – Parinacota – Lac Chungara - Putre (3500m)

L’activité des fumerolles du volcan Guallatire s’intensifie au matin. Nous traversons l’immense plaine de la Pampa Misitune avant de rejoindre la route internationale Arica - La Paz qui traverse le parc national Lauca. Les volcans Parinacota (6342m) et Pomerape (6282m) nous accueillent fièrement. Au village de Parinacota, nous visitons la fameuse église du XVIIe siècle. Si le gardien qui a les clés est présent, nous avons la possibilité de rentrer à l’intérieur pour admirer les fresques peintes sur les murs. Le déjeuner nous attend après une courte marche le long du magnifique lac Chungara. Les contrastes nous surprennent encore une fois. Ce soir à Putre nous sommes à 3500m, en dessous de la limite de l’Altiplano, la descente s’amorce, l’enchantement continue.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Dénivelé + : 150 m
  • Dénivelé - : 150 m
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Minibus, entre 5h et 5h30

Jour 12 : Putre - Vallée d’Azapa - Arica - Santiago (600m)

La végétation change, ce matin nous entrons en marchant au milieu des cultures en terrasses du village perché de Socoroma. Entre senteurs d’origan et plantations typiques de maïs et pommes de terre découpées en carrés harmonieux, le décor aride qui entoure le prochain village de Poconchile, tranche nettement. La vallée de Lluta fut un lieu de passage très important durant l’époque préhispanique pour le commerce entre les peuples de l’Altiplano et ceux de la côte Pacifique. C’est dans la verte et riche plaine de la vallée d’Azapa que nous sommes maintenant. Nous prenons le temps de visiter le musée archéologique, réputé pour ses collections de l’ethnie Chinchorro. Ce peuple semi-nomade occupait toute la frange littorale depuis le sud du Pérou jusqu’à la zone d’Arica. En route pour l’aéroport nous observons les géoglyphes précolombiens sur les flancs des montagnes et apercevons l’océan Pacifique à l’ouest. Vol pour Santiago.
NB : en fonction de l’horaire de notre avion, nous sommes amenés à partir tôt le matin pour bien profiter des visites. De même, il peut arriver que le vol pour Santiago ne soit réservé que pour le lendemain, en fonction des disponibilités au moment de votre inscription. Dans ce cas nous logeons le soir à l’hôtel, à Arica. Le vol étant le jour 13, la visite de Valparaiso s’en trouve légèrement réduite.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Minibus, entre 4h et 4h30

Jour 13 : Santiago - Valparaiso - Santiago

Nous descendons progressivement la route jusqu’au Pacifique, serpentant dans les vallées fertiles et viticoles. Valparaiso nous accueille, soit dans la Baguada, la brume marine si fréquente, soit sous un soleil radieux inondant la baie au bleu profond. Dans tous les cas, c’est avec le cœur que “El Puerto“ vous offre de déambuler dans ses rues pittoresques du Plan (la partie basse de la ville) ou dans ses Cerros (collines qui forment l’amphithéâtre de la ville). Les Cerros Concepcion et Alegre sont classés au patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 2003. Les poèmes et les romans nous ont raconté la ville, les marins et les artistes nous ont chanté ou peint sa vie, sa grandeur et le mythe de Valparaiso. Même en une journée, Valparaiso fascine. Retour à Santiago en fin de journée.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Dénivelé + : 50 m
  • Dénivelé - : 50 m
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Minibus, entre 3h et 3h30

Jours 14 et 15 : Santiago - Vol de retour

Santiago - Vol de retour.

Important itinéraire

• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins. Pour les étapes en altitude, le niveau d'acclimatation joue aussi un rôle dans la durée des marches.

• Les impératifs locaux : retards de bus, saisons, fêtes et jours fériés, ouverture des musées ou sites visités, conditions météorologiques locales… peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée

Environnement :

Volcans,
Désert

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
1 à 4 heures maximum de marche par jour. Faible dénivelé. Aucun entraînement spécifique requis.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

7 jours de marche

Nombre de participants

De 5 à 15 participants

Caractéristiques du circuit

• Dans les Andes centrales, le voyage commence et reste continuellement en haute altitude. Nos itinéraires ont été créés en prenant en compte une acclimatation progressive. Des maux de tête et autres désagréments liés à l'altitude peuvent malgré tout survenir. Si vous êtes sensible à ces effets, nous vous conseillons d'emporter des médicaments type 'Diamox' (consultez votre médecin). Les conditions climatiques peuvent être difficiles : vous pouvez avoir en quelques jours neige, grand vent en altitude en montagne, légère tempête de sable, et surtout un grand soleil et ciel bleu dont il faut bien se protéger. Il est donc indispensable d'avoir des vêtements et un duvet adéquats car il peut faire très froid, y compris dans les refuges, rarement chauffés. Les conditions des pistes rendent parfois le trajet plus difficile.

• Certaines étapes, notamment dans la région de l'Altiplano bolivien et du Tatio, peuvent être très fatigantes en raison du mauvais état des pistes. Il faut donc accepter les réalités du pays en conservant 'l’esprit d’aventure'.

• La sécurité reste aléatoire dans cette zone : les communications sont très compliquées en cas d'urgence, il n'y a pas forcément d'ambulance disponible à San Pedro, et le premier hôpital possible est à Calama, soit à plus de 100km de San Pedro.

Hébergement

Hôtel standard à Santiago, au confort agréable (eau chaude, électricité). Il est situé en centre-ville, à côté d’une station de métro et dans un quartier piétonnier.
Hôtel situé à 800m du centre-ville en bord de mer à Arica, au très bon accueil.
Hostal (auberge) agréable et de charme à San Pedro de Atacama, à 5 mn du centre-ville (chambre double avec toilettes et salle de bain privées).
En auberge modeste à Colchane : chambre double ou triple avec toilettes privées. Eau chaude et électricité grâce à un générateur local (aléatoire).
Hôtel ou auberge simple avec dortoirs à Putre (J13), selon disponibilité (l'hôtel est de faible capacité et souvent plein).
Refuges très sommaires et rustiques à Caspana, Jirira, Guallatire et au bord des Lagunas Verde et Colorada. En fonction de la disponibilité du refuge à Caspana, possibilité de campement sous tente 2 places à côté du refuge. Cela reste un cas très rare mais nous avons prévu la logistique pour s’adapter à la fréquentation de cet hébergement isolé.

NB : un supplément vous permet de dormir en chambre single (sauf lors des nuits en refuge, ainsi qu'à Caspana et Colchane).

Sur l’Altiplano chilien (Caspana et le Tatio) et bolivien (Laguna Verde, Laguna Colorada et Jirira), les refuges sont constitués de dortoirs 6/8 personnes : ils sont sommaires, équipés de générateur électrique (donc pas d'électricité en permanence mais en principe il y en a toujours le soir, pour dîner et recharger les batteries des appareils numériques), la douche est toujours possible (en eau courante ou réserve d'eau), l'eau chaude est parfois possible mais pas systématiquement (le chauffe-eau peut être à cours). Nos logements ont été sélectionnés dans des zones parfois isolées, en fonction de la réalité du pays, où nous devons nous préparer à vivre dans un confort simple.

Nourriture

En restaurant ou auberges locales dans les villes. Préparée par l’équipe locale sur les hauts plateaux.
La cuisine chilienne utilise les produits de la mer, le bœuf, les fruits et les légumes, reflétant dans sa composition la variété géographique du pays.

QUELQUES PLATS TYPIQUES
• La cazuela : souvent servie comme entrée, c'est une espèce de bouillon de bœuf ou de poulet, avec pommes de terre, maïs, légumes, potiron.
• Le pastel de choclo : dans un plat de Pomaire, on dépose la viande hachée de bœuf ou de poulet préalablement cuite avec des raisins et des oignons. On couvre d'une couche de purée de maïs avant de gratiner le tout au four. A manger en été.
• Les humitas : purée de maïs assaisonnée, emballée dans une feuille de maïs et cuite à la vapeur.
• Les porotos granados : soupe épaisse à base de haricots, avec potiron, maïs, ail et oignons
• Lomo a lo pobre : tranche de bœuf surmontée de deux œufs frits.

BOISSONS
• L'eau est fournie par nos soins (une bonbonne d'eau est à disposition dans nos véhicules) et on trouve de l'eau minérale facilement dans les villes principales. L'eau est potable dans tout le pays.
• La chicha : jus de fruits fermenté et alcoolisé, très populaire au Chili.
• Le pisco : eau de vie à base de raisin, on le consomme nature ou en cocktail.
• Le leche con platano : le milk-shake le plus courant, lait-banane.
• Le mote con huesillo : grains de blé germés trempés dans une décoction de pêches séchées.
• Il existe cinq grandes régions productrices de vin: Bío-Bío, Rapel, Maule, Aconcagua et la vallée du Maipo. Cette dernière, située à proximité de Santiago, est la région viticole la plus connue pour la qualité de ses vignes.

Encadrement

Accompagnateurs chiliens francophones aux étapes (vols intérieurs non accompagnés). Nous choisissons de prévoir un encadrement différent sur Santiago d’une part, pour un city tour, et le nord du pays d’autre part, pour la partie trekking. En effet, ces deux étapes sont bien différentes. Ceci permet de garantir des compétences pointues sur chaque région où le guide prévu en sera le spécialiste. Le premier accompagnateur vit à Santiago et vous fera donc découvrir sa ville. Le second est un spécialiste de la randonnée et vit dans le Nord Chili. Tout au long de votre voyage, le guide est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques.

Dans certains cas, vous aurez un seul et même guide pour l'ensemble du voyage.

D'autre part, un chauffeur chilien vous conduit dans l'Atacama, un autre prend le relais à Lauca, puis en Bolivie un chauffeur de jeep nous rejoint, avec une cuisinière bolivienne.

Par souci de cohésion de groupe, le chauffeur préparera aussi la cuisine pour les groupes de 5 et 6 participants.

Transfert et transport des bagages

• Tous nos transferts sont en service privé (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local) ainsi que l'intégralité des visites de sites que nous proposons dans nos différents voyages.

La plupart des transferts ont lieu sur des pistes de terre peu entretenues, notamment dans l'Altiplano. La route devient goudronnée lorsque nous longeons le salar d'Atacama en descendant vers le sud aux lagunas Miscanti et Miñiques.

Transferts en minibus privé du J2 au J6 et du J12 au J16
5 à 6 participants : minibus Toyota 10 places
7 à 11 participants : minibus Sprinter 15 places
12 à 15 participants : minibus Sprinter 15 places + pick-up d’appoint

Transferts en Jeep Toyota Land Cruiser du J7 au J11
Nous choisissons une répartition dans les jeeps de la manière suivante :
2 à 5 participants : 1 jeep
6 à 10 participants : 2 jeeps
11 à 15 participants : 3 jeeps

Préparation physique

VISITE MEDICALE
Etre en bonne santé est essentiel pour profiter pleinement de votre voyage Terres d'Aventure ! Si votre dernière visite médicale date quelque peu, c’est l’occasion d’effectuer un bilan de santé en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre voyage (climat, altitude, difficulté…) ; une visite chez votre dentiste est aussi une excellente initiative. Ces conseils vous concernent tout particulièrement puisque vous allez entreprendre un voyage lointain et en altitude.
Nous vous conseillons de consulter le site de la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade (www.ffme.fr) rubrique VOTRE SANTE puis "Les effets de l'altitude".
Important : à partir de 45 ans, il est prudent d’effectuer un électrocardiogramme d’effort.

Le MAM (Mal Aigu des Montagnes) :
Ce voyage se déroule à une altitude élevée. Certaines personnes peuvent souffrir de malaises (maux de tête, gonflement, perte d'appétit). La plupart de ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours mais il arrive qu'ils empirent et peuvent évoluer en maladies graves ; oedèmes pulmonaires ou cérébraux. Il n'existe pas de médicaments préventifs au MAM. Le diurétique Diamox se révèle souvent efficace, mais vous devez vous assurer auprès de votre médecin que ce médicament ne vous
est pas contre-indiqué. L'altitude a aussi pour conséquence de raviver les problèmes dentaires ou autres douleurs chroniques. Pensez-y avant de partir.
Pendant le voyage forcez-vous à boire beaucoup et à éliminer.
Prévenez le guide de votre état de santé, même en cas de troubles légers.
Infos sur les problèmes liés à l'altitude : www.ffme.fr

Transport aérien

vols réguliers.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• 1 bonnet chaud
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 sweat shirt
• 1 polaire chaude
• 1 gros pull
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 maillot de bain (pour les sources naturelles d'eau chaude)
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules.
• 1 coupe-vent imperméable ou veste type Gore-tex.
• 1 sur-pantalon imperméable
• 1 collant chaud (sous pantalon)
• Des gants chauds

CHAUSSURES
• 1 paire de chaussures de grande randonnée montantes, résistantes à l’abrasion et imperméables, tenant bien la cheville (semelles type Vibram).
• Tennis pour les visites dans les villes

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 gourde isotherme (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale+ ampoules et piles de rechange
• Crème solaire de haute protection pour peau et lèvres
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Briquet
• Couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• Bâtons de marche télescopiques (si vous êtes habitué à marcher avec, facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.)
• 1 couverture de survie (facultatif)

Couchage

Sac de couchage cloisonné, utilisable en altitude, et pouvant supporter des températures inférieures à -15°C), drap de sac, couverture de survie plastifiée ou armée.

Pharmacie personnelle

Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pommade anti-inflammatoire
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Répulsif puissant anti-moustiques
• Crème solaire et Biafine
• Double peau (protection contre les ampoules)
• Antalgique en cas de maux de tête persistants dus à l’altitude ; Diamox, diurétique léger en comprimés (sur prescription médicale).
• Rappel : crème solaire haute protection et crème grasse hydratante (mains et lèvres).

Trousse de secours

Une trousse de secours collective fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Couverts, bols, matériel de cuisine collectif et tentes.
Tapis de sol type Karimat "en gaufrette", fin mais isolant, pour les nuits en campement.
NB : pour plus de confort, nous vous recommandons fortement d'apporter un matelas gonflable type Thermarest (aussi isolant qu’un tapis de sol mais bien plus confortable, essentiel pour bien récupérer des marches en altitude).

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Dès votre inscription, merci de nous fournir les coordonnées de votre passeport (nom, prénom, nationalité, date de naissance, numéro de passeport, date d’émission, date d’expiration) :
- soit en remplissant les champs adéquats dans votre espace client sur Internet
- soit, si vous ne pouvez pas créer d’espace client, en remplissant le coupon "coordonnées de passeport" joint à cette fiche technique (se renseigner auprès de votre conseiller de voyage).
Cela nous est indispensable et essentiel pour la réservation de certains services, et donc pour le bon déroulement de votre voyage.

NB : en cas de données passeport erronées, ou de renouvellement de passeport après votre inscription, nous pouvons être amenés à modifier certaines réservations. Cela entraîne généralement un surcoût qui vous sera facturé comme frais supplémentaires ; à défaut de paiement de ce supplément, les réservations concernées seront annulées.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour prévue, pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire français dès lors qu'il a un passeport individuel.
Attention ! Aux frontières chiliennes, la police, pour laisser sortir hors du pays un enfant non accompagné par ses parents (ou accompagné par un seul de ses parents), exige que soit présenté un acte notarié (ou une autorisation délivrée par un consulat du Chili en France) attestant que l’enfant est explicitement autorisé à voyager par le (ou les) parent (s) absent (s). Cela quels que soient la nationalité ou le type de passeport de l’enfant, qu’il s’agisse d’un touriste ou d’un résident.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». Un mineur voyageant seul n’a pas besoin d’autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2013), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

Passeports d'urgence et temporaires.
Pour se rendre aux Etats-Unis, ou y effectuer un transit, dans le cadre du Programme d’exemption de visa, les passeports d’urgence et temporaires ne sont valides que sous le format électronique (passeports électroniques). Un passeport électronique est muni d’une puce incorporée contenant une photo numérisée, des données d’identité et autres informations concernant le titulaire ; sa couverture porte un symbole doré. Actuellement, les passeports français temporaires ne sont pas électroniques.
Les voyageurs arrivant aux Etats-Unis dans le cadre du Programme d’exemption de visa avec un passeport ne répondant pas aux exigences requises peuvent se voir imposer des formalités complémentaires (visa) et (ou) se voir refuser l’accès au territoire américain.

Vous retrouverez cette rubrique sur le site de l'ambassade des Etats-Unis à Paris : http://french.france.usembassy.gov/niv-exemption.html (rubrique « Visas », puis « Séjour temporaire », puis « Programme d'exemption de visa »).

Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne ou soudanaise.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Les ressortissants français, belges et suisses n'ont pas besoin de visa pour des séjours de moins de 90 jours. Pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Attention ! Le Servicio Agricola y Granadero (SAG) interdit toute importation de plantes, graines ou produits frais (fruits, légumes, viandes…) sur le territoire du Chili. Cette interdiction est appliquée avec rigueur : les produits sont saisis et les amendes peuvent être élevées.

Vaccins Obligatoires

Il n´y en a pas, actuellement, à l'arrivée, mais, la fièvre jaune étant en expansion dans plusieurs pays voisins, la vaccination pourrait être exigée pour les voyageurs ayant récemment séjourné dans ces régions. Le vaccin doit être fait au moins 10 jours avant le départ pour une primo-vaccination. Il prend effet immédiatement pour une revaccination.

Vaccins Conseillés

Comme lors de tout voyage, il faudra être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), la rougeole pour les enfants.

Autres risques

Vous y échapperez en observant les conseils prodigués dans nos recommandations générales, sur les risques environnementaux et comportementaux. Sans les exagérer, mais sans non plus les occulter, il faut signaler, dans le nord essentiellement, les risques, rares mais redoutables, de morsures de serpents (crotales et cobras). Les treks de haute montagne exposent aux problèmes de l' « andinisme », version locale de l'alpinisme, avec les mêmes risques, donc les mêmes précautions détaillées dans nos recommandations. L'insécurité dans les grandes villes et sur les sites touristiques doit demeurer à l'esprit du voyageur. La présence de mines près des frontières boliviennes et péruviennes doit inciter à se renseigner sur les risques qu’elles représentent auprès des autorités compétentes. Rappelons enfin que, le Chili étant en zone d'activité sismique, il faudra penser, en cas de tremblement de terre, à rassurer ses proches, soit directement, soit par l'intermédiaire de l'ambassade de France.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes dans les grandes villes et, en particulier, à Santiago, où les problèmes médicaux et chirurgicaux pourront être pris en charge, avis pris auprès de la compagnie d'assistance et, éventuellement, des services de l'ambassade de France.

SOS-MAM : Service médical 24h/24 – 7j/7

Ce voyage fait partie de ceux que nous qualifions de voyage en altitude car vous allez passer au moins une nuit à plus de 3500m.

Pour vous permettre de vivre cette expérience en toute sécurité, nous avons mis en place un partenariat avec l’Ifremmont, l’institut de formation et de recherche en médecine de haute montagne, basé à Chamonix.

Durant votre voyage, vous pourrez donc bénéficier d’un service médical vous permettant d’avoir accès par téléphone 24h/24 et 7j/7 à un médecin spécialiste de l’altitude et des conditions isolées. En cas de problème médical, vous serez mis en relation par votre guide avec l’un des médecins.

Ce service vous invite également à remplir en ligne, avant votre départ, un dossier médical sécurisé. Celui-ci permettra au médecin, en cas d’appel durant le voyage, de mieux vous connaître. Nous vous recommandons de prendre le temps de remplir ce dossier (un par participant). Pour ce faire, un mail vous sera envoyé après votre inscription. Il vous détaillera comment accéder à votre dossier médical en ligne.

Nous précisons que ce dossier est sécurisé, uniquement accessible par le médecin, en cas d’appel, et qu’aucune autre personne que le médecin ne peut le consulter.

Enfin, ce service médical vous donne également la possibilité de réaliser une téléconsultation avant départ. Celle-ci est optionnelle et son coût est de 50€. Cette téléconsultation vous permettra de faire le point si vous n’avez pas d’expérience de l’altitude. Elle précise votre état de santé général et si besoin peut permettre d’organiser un bilan complémentaire. Vous partirez donc rassuré et avec des consignes claires.

Il est important de préciser que le service médical ne remplace pas une assurance rapatriement. Il s’agit d’un service de téléconsultation médicale qui permet de poser un premier diagnostic.

Soucieux d’assurer toujours plus votre sécurité lors de nos voyages, nous avons souhaité intégrer ce nouveau service de manière totalement gratuite pour nos clients.

4. Pays et climat

Climat

La forme du pays (étroit et allongé sur 4 000 km) explique de grandes différences climatiques du nord au sud ! Le nord, désertique, se visite toute l´année. Le centre connait un climat tempéré ; printemps et automne y sont particulièrement agréables. L´été austral est la meilleure saison pour sillonner la Patagonie. Au cœur des cinquantièmes hurlants, cette région est le domaine du vent et son climat est très variable, grand soleil ou flocons. Les températures, pendant l’été austral, oscillent entre 2 et 22° (une dizaine de degrés de moyenne). Dans tous les cas, l’amplitude thermique jour-nuit augmente avec l’altitude. L´île de Pâques a une saison chaude et ensoleillée de novembre à mai.

Géographie

La Cordillère des Andes est plus large au nord qu'au sud. La région septentrionale est constituée de larges plateaux où se dressent des montagnes, dont les altitudes passent 6 100 m. C'est là que se trouve le point culminant du Chili.
Au nord du pays, on trouve le désert d'Atacama (200 000 km2, l’un des plus absolus du monde), qui renferme de vastes champs de nitrate et de riches gisements miniers (fer, cuivre, manganèse).
Au centre, le plateau s'ouvre sur une vallée, la Vallée centrale, longue d'environ 965 km et large de 40 à 80 km. C'est la région la plus densément peuplée. La région des Lacs : elle étend, au sud de Santiago, sa marquèterie de lacs, de forêts et de prairies.
Au sud, la Patagonie est une zone sauvage, à laquelle appartient la Terre de Feu (moitié chilienne, moitié argentine) ; on considère généralement qu’elle s’étend du Rio Negro au Cap Horn. La Cordillère des Andes la partage entre le Chili et l’Argentine. Sur le versant ouest, très arrosé, pousse la dense forêt australe, qui croît jusqu’aux abords des fjords de la côte pacifique. A l’est, c’est une steppe semi-aride. Secousses telluriques et périodes glaciaires ont donné aux Andes de Patagonie ce relief si particulier de pics et d'aiguilles rocheuses, dont les sommets peuvent dépasser 3 000 m. Deux gigantesques glaciers continentaux, le Campo de hielo norte (4500 km²) et le Campo de hielo sur (13500 km²), déroulent leurs tentacules gelés sur le versant occidental de la cordillère et versent dans le Pacifique ou dans les lacs de piémont.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez brûler (ou enterrer) tous vos papiers, mouchoirs, boîtes, etc… Votre accompagnateur vous y aidera.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) :

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Extension

Ile de Pâques
5 jours/4 nuits - avec guide francophone - en étoile depuis Hanga Roa
Partez au cœur du Pacifique pour une découverte exceptionnelle de la mystérieuse île de Pâques, gardée par les moaï, ces énigmatiques statues géantes qui peuplent l’île.
Prix : nous consulter.

Avis clients

Note globale du voyage :
/ 7 avis clients

Toutes les appréciations affichées ci-dessous proviennent uniquement de personnes qui ont voyagé avec nous. À leur retour, nos clients reçoivent un e-mail qui leur propose de faire part de leurs impressions. Bons ou mauvais, les avis sont publiés sur le site, à condition qu'ils respectent notre charte éditoriale et dès lors que nous avons un minimum de 5 avis par voyage ou 10 avis par pays.

  • Frederique

    Départ du 09/04/2016

    “Du salar d'Atacama au salar d'Uyuni .”

    Avril 2016 Quel merveilleux voyage ...bien au delà de ce que j'avais pu imaginer . Une expérience de vie intense et trés riche . Aller dans l'Atacama ,les hauts plateaux de la Cordillière des Andes,c'est comme voyager dans le temps ,l'espace (parfois la tête dans les étoiles...)Inoubliable . Merci à toute l'équipe de Terres d'Aventure ,ainsi qu'à tous mes "compagnons de voyage ".

  • Patricia

    Départ du 09/04/2016

    “désert de l' Atacama et de Uyuni”

    ce voyage vous laissera un souvenir impérissable, vous êtes subjugué par tant de beauté et par la délicatesse des personnes que vous rencontrez;

  • Jean-Louis

    Départ du 09/04/2016

    “"Il y a un problème avec le paysage !"”

    C'était le refrain de notre guide sur place. Il avait raison, quel choc ! Plus qu'un voyage, une expérience. Les hauts plateaux sont exigeants physiquement, mais l'acclimatation progressive et la prévenance des gens sur place font de ce périple un émerveillement croissant chaque jour. Et Valparaiso comme une cerise sur le gâteau...

  • Beatrice

    Départ du 08/11/2015

    “Paysages grandioses.”

  • Isabelle

    Départ du 09/08/2015

    “Paysages grandioses et étonnamment ...”

    variés. On passe dans une même journée d'un désert de sable et/ou de sel à des lagunes et montagnes couvertes de neige. Attention au froid, très vif même la journée au mois d'août (vêtements chauds, gants et bonnet indispensables). Merci à toute l'équipe locale et aux guides Thierry (à Santiago) et Aurélien (dans l'Atacama) pour leur enthousiasme à partager leur amour et leur connaissance de leur pays d'adoption.

  • Jean Pierre

    Départ du 08/11/2014

    “Excellent voyage au Chili et en Bolivie.”

    Sites découverts exceptionnels avec les lagunes ,salars et volcans avec en point d'orgue final Vaparaiso la mythique. Une faune et une flore inoubliable. Très très beau voyage de découverte . Jean-Pierre.

  • Jean Pierre

    Départ du 14/07/2013

    “Voyage exceptionnel.”

    Découverte d'une grande diversité de paysages : désert d'Atacama, Salars, Lagunas, villes et villages perdus...entre le Chili et la Bolivie Paysages désertiques grandioses,lumières de toute beauté. Ambiance de haute montagne et de sites perdus, isolés propices à la rêverie... Valparaiso, port mythique très attachant et culturellement très riche