Terdav soutient ses partenaires et amis du Sahel

© Anne Dumesnil
L’histoire de Terres d’Aventure est liée, depuis ses débuts en 1976, aux pays sahariens et sahéliens. Terdav y a réalisé durant des décennies ses plus belles randonnées et découvertes. Actuellement, et pour des raisons géopolitiques, Terres d’Aventure ne peut plus organiser de voyages au Niger, en Mauritanie, au Mali et en Algérie. Nous sommes cependant restés très proches des équipes locales avec lesquelles nous avons tissé de profonds liens d’amitiés. Notre activité dans ces régions est source de développement économique pour les peuples du désert et nous souhaitons de tout cœur qu’un jour nous puissions à nouveau « marcher » à leur côté.

Lors de la fermeture de ces pays au tourisme, nous avons soutenu financièrement les guides, les cuisiniers et les chameliers pour les accompagner du mieux possible. Par ailleurs, comme nous ne pouvons plus nous déplacer dans ces régions pour l'instant, Terres d’Aventure, via sa Fondation Insolites Bâtisseurs, soutient des initiatives d’associations locales.
© Anne Dumesnil


En Mauritanie, nous avons participé à la reconstruction d’une école de village Graret Leotar. Les enfants n’étaient plus scolarisés en raison de la dégradation de la charpente de l’école et du risque d’effondrement du toit. Nous avons également participé en 2012 à la construction de l’école du village de Madher Tiberguent, bâtie dans des matériaux traditionnels et alimentée à l’énergie solaire, afin de garantir l’éducation de 50 enfants. Nous réalisons ce soutien via l’association Médrassa du Désert qui œuvre à la scolarisation des enfants en Mauritanie.

> En savoir plus
© Patrick Le Floc'h
Au Niger, nous soutenons deux associations. L’association Matins du soleil qui vient en aide aux populations touarègues du Nord du Niger. Nous participons à la réhabilitation de trois puits maraîchers et à l’achat de matériel aratoire afin d’améliorer l’accès à l’eau et la production agricole du village de Tamidi.

> En savoir plus


L’association Au fil du Niger, qui œuvre à Niamey et dans des villages riverains du fleuve, mène des actions à caractère médical, scolaire et environnemental. Nous participons au projet d’assainissement et d’éradication des nids à moustiques dans le quartier de Bassora à Niamey, fondé sur l’implication des habitants dans le recyclage des déchets plastiques et dans la lutte contre le paludisme.

> En savoir plus
© Patrick Le Floc'h Au Mali, l’association franco-malienne Sinjiya-ton lutte contre l’exclusion des enfants des rues de Bamako et accueille 35 enfants dans deux centres d’hébergement. Nous participons aux frais de fonctionnement des centres d’hébergement et à l’achat et l’entretien d’un bus pour permettre aux enfants de faciliter leurs déplacements.

> En savoir plus



Au total nous avons débloqué un budget de près de 50 000 € pour soutenir financièrement l’ensemble de ces actions.