L’Algarve des 3 printemps

publié le 23 février 2015
© Lionel Kafsak - Région de l'Algarve - Portugal
© Lionel Kafsak - Région de l'Algarve - Portugal

L’Algarve fut le point de départ des premières expéditions maritimes européennes et la région s’enrichit pendant quelques siècles de ce fructueux commerce.

Mais les trésors cachés d’Algarve se trouvent aujourd’hui sur l’étal de ses marchés, dans ses paniers d’osier, sur ses grilles ou dans ses cocotes : oranges, figues, amandes, caroubes, nèfles, grenades, olives, citrons, poissons, coquillages, poulpes, aromates et fleur de sel... Le moindre bourg en Algarve possède son marché ouvert tous les jours sauf le dimanche. Ils embellissent de leurs couleurs et de leurs parfums la vie quotidienne, tout au long de l’année.

Outre la fibre de constructeurs ou de marins que l’on connaît mieux, les Portugais sont aussi de formidables agronomes. Les Romains, puis les Arabes, ont introduit des plantes et des techniques devenues la base des traditions agraires portugaises. Puis les Grandes Découvertes, avec tous les échanges et expériences qu’elles ont entrainés, ont donné au Portugal cette petite touche tropicale que l’on adore, qui met un peu de "piri-piri" dans la vie.

La grande biodiversité de l’Algarve est principalement due à un microclimat privilégié. C'est l'une des régions d’Europe qui reçoivent le plus de lumière au cours de l’année. Après les premières pluies d’automne arrive le 2e printemps. C’est l’époque des grenades, des arbouses, des amandes, mais aussi des fruits tropicaux comme la mangue ou les goyaves qui ont été ramenées dans les cales des caravelles. Le 3e printemps évoque la douceur de l’hiver algarviou, quand les orangers sont chargés et colorés et que les amandiers fleurissent, dès la fin du mois de janvier. Et le 1er printemps revient, dès la mi-mars.

La diversité des cultures est à l’image de la variété des paysages et des atmosphères. Il y a 3 côtes aux caractéristiques très différentes, le Sotavento au sud-est, le Barlavento au sud-ouest et la fameuse côte ouest appelée Vincentine. On distingue aussi la plaine fertile appelée Barrocal et la Serra, et les massifs de Monchique et du caldeirão de l’arrière-pays où règnent le chêne-liège et l'arbousier.

Mais un voyage à pied au Portugal c'est beaucoup plus qu’une série de jolis paysages. Au détour du chemin, une rencontre, une dégustation, une cueillette… Ces moments sont privilégiés car insolites, improbables, magiques parfois grâce à la générosité et l’hospitalité du peuple portugais qui rend si attachantes les terres lusitanes !

Découvrez notre voyage : L'Algarve des trois printemps

> Voir tous nos voyages au Portugal
© Lionel Kafsak - Région de l'Algarve - Portugal