Perito Moreno : le chant des glaces

Publié le 24 décembre 2013 © Pawel Wysocki / hemis.fr
© Los Notros
En Patagonie se trouve le Hielo Continental, ou Champ de Glace Sud, immense calotte glaciaire de près de 400 km de long, ce qui en fait la troisième plus grande au monde. A cheval sur le Chili et l’Argentine, ce géant alimente 48 glaciers, qui serpentent entre les sommets de la cordillère des Andes avant de plonger dans des lacs couleur turquoise ou argent.
Parmi ces glaciers, le superbe Perito Moreno : 30 km de long, 5 km de large, et 120 m de hauteur (dont 60 m émergés) ! Malgré ses dimensions impressionnantes, il est loin d’être le glacier le plus imposant du Hielo Continental. Sa célébrité réside plutôt dans le fait qu’il est l’un des rares glaciers qui avancent, alors que la plupart sont en recul.

L’on évoque souvent, à raison, la beauté de ce géant de glace. On est saisi par sa couleur bleu vif qui contraste avec l’environnement, et le front du glacier, admiré depuis les passerelles à quelques 200 m de distance, est véritablement imposant. Et on se surprend à rester longtemps immobile et silencieux, attendant fébrilement d’assister à l’une des fréquentes chutes de séracs : le spectacle est inoubliable quand se détachent du glacier ces blocs de 40 m !

Ces images sublimes ne sont pourtant pas ce qui m’a le plus marqué au Perito Moreno. Sous l’effet de compression, le glacier se craquelle, des crevasses se forment, des blocs se détachent. On ne les voit pas forcément, mais on entend leurs grondements sourds en permanence, évoquant un orage dans le lointain. Ces grondements évoquent une puissance hors du commun, et dégagent une grande sérénité. Au milieu du silence des montagnes enneigées, dans un moment de rêverie, on apprécie le chant des glaces.


Nos randonnées en Patagonie :

• Les derniers confins du monde

• Patagonie, ultime flèche du monde