Margot

Conseiller voyage à Lyon

Le parcours de Margot

Parcours exceptionnel que celui de cette ancienne fonctionnaire qui a démissionné du service public pour partir un an sur les routes à travers l’Asie ! À son retour, elle travaille dans une agence de voyage puis crée sa propre entreprise qui assurera longtemps la correspondance de Terres d’Aventure à Lyon. Sa passion c’est le conseil et l’écoute : quelle responsabilité d’avoir entre les mains le choix d’une période de vacances attendue depuis un an ! Mais le regard émerveillé des voyageurs satisfaits la tient toujours en éveil.

Mes voyages coup de cœur :

Turquie

Nos randonnées en Cappadoce proposent souvent une étape à Istanbul, ce qui permet d’avoir deux visions d'un voyage en Turquie. La rencontre entre l’Orient et l’Occident dans une ville très cosmopolite et un séjour plus champêtre dans des environnements très singuliers. La Cappadoce est un terrain de jeu extraordinaire pour la randonnée, avec des itinéraires très ludiques qui empruntent des marches taillées dans le tuf. Marcher au milieu des villages troglodytes, c’est un peu comme s’évader au pays des Schtroumpfs. La roche blanche et les paysages très verdoyants y sont pour beaucoup. Mais on est également étonné par le caractère extraordinaire de ces villes entièrement souterraines sur plusieurs niveaux, avec leurs églises, leurs pressoirs à raisin, etc. Toute une organisation conçue pour se protéger efficacement des envahisseurs potentiels !

> Nos voyages en Turquie

Irlande

C’est en septembre que j’ai pu faire ce voyage en Irlande, bardée de goretex pour être étanche des pieds à la tête. Cette randonnée en Irlande m’a permis de découvrir une multitude de paysages insolites en parcourant les sentiers, coupant à travers les tourbières, dévalant les pentes herbeuses et moelleuses de Clare Island, pour s’arrêter au ras de la falaise et s’allonger par terre en regardant voler les oiseaux marins. On a envie de troquer les chaussures de randonnée pour une paire d'ailes et s’envoler avec eux, le rêve d'un instant. Sur l’île d’Inishmore, dans les îles d’Aran, on parcourt un paysage désolé de roche calcaire dure mais bien agrippant, et l’on se perd dans un labyrinthe énigmatique de murs de pierre sèche. Le soir, l'ambiance chaleureuse du pub nous régalera de mets excellents, et la pinte de Guinness ne nous fait pas délirer : on a bien pris des coups de soleil. Le gite accueillant et confortable nous réchauffera, un joli feu de briquettes de tourbe exhale une bonne odeur. Demain promis, on se baigne, enfin, au moins les pieds.

> Nos voyages en Irlande

Pyrénées

De bon matin, nous sommes partis en train de Lyon, direct sur Perpignan ; on se croit déjà en voyage dans ce TGV où la langue espagnole prédomine. A peine trois heures plus tard nous sommes prêts à partir à la découverte des châteaux cathares. Perché sur une crête, Peyrepertuse est tel un vaisseau de pierre dont la proue domine la garrigue et les vignes des Corbières. Une fabuleuse forteresse. Au sud, la mer nous attend, puis les côtes montagneuses et les petits ports de pêche. S’enfonçant dans la Méditerranée, le cap Creus, rocheux, rugueux et granitique, est fouetté par une mer transparente. La dégustation d’un petit vin doux, le Maury, fête notre arrivée en terres catalanes. Le lendemain, nous profitons d'une belle randonnée dans les Pyrénées, direction le Canigou où l’orage menaçant ne nous épargnera pas. Nous serons réconfortés par l’accueil du refuge des Mareilles et nous réchaufferons en maniant la hache pour alimenter le feu de cheminée.

> Nos voyages en Pyrénées

Indonésie

Un voyage en Indonésie au pays du soufre. Toute excitée d’être ici, en Indonésie, à Java au pied du volcan Kawah Ijen, rendu célèbre par quelques documentaires. Petit matin frais, thé bien chaud et c’est par une grimpette, un peu raide mais boisée, que nous entamons son ascension. Tout autour nous apercevons les crêtes des montagnes où se découpent les silhouettes déplumées des arbres. Une heure de marche plus tard, au sommet, on découvre un site exceptionnellement beau. Les nuages balayés par le vent laissent apparaître le ciel bleu et, au fond, le vert du lac se mêle au jaune du soufre. Des couleurs éclatantes. Eclatant aussi le sourire des porteurs de souffre que nous croisons dans ce paysage lunaire par endroits. Des hommes exceptionnels qui nous émeuvent par leur courage et leur force.

> Nos voyages en Indonésie

Italie

Un voyage en Italie dans les îles Éoliennes est idéal pour les familles car ces îles condensent beaucoup de nos imaginaires : les volcans, l’énergie, la mer, etc. Il y a là comme une véritable mise en scène, d’autant que chaque volcan induit une émotion différente avec des paysages bouleversés par les coulées de lave noire de différentes époques et leur impact sur l’environnement. Cette relation aux forces naturelles vous touche directement à l’estomac. Cette randonnée dans les îles éoliennes vous emmène au sommet du Stromboli de nuit avec ses grondements sourds que l’on entend juste avant de découvrir le site des éruptions. Paradoxalement, j’ai été transpercée à l’arrivée par une sorte d’ivresse des profondeurs, presque une envie de plonger dans le cône de lave en fusion. Un sentiment très fort de rencontre des feux de l’enfer dans un véritable paradis.

> Nos voyages en Italie

Etats-Unis

Partir en voyage aux Etats-Unis, c'est s'immerger dans notre mémoire collective. Nous avons tous en tête un paysage de western, la longue route d'un road-movie, une ambiance de petite ville de chercheurs d'or de l'ouest ou un désert qui s'étale à l'infini. Cette randonnée aux Etats-Unis m'a fait découvrir les parcs naturel et ses sites grandioses de micro-environnements très délicats de roches sculptées. Il me reste en tête une couleur, le rouge orangé et ses infinies variations, si caractéristiques de Zion ou de Bryce Canyon.

> Nos voyages en Etats-Unis

Cambodge

Partis du Sud Laos, nous nous sommes laissés glisser jusqu’au Cambodge au fil du Mékong, ce fleuve descendant du Tibet, si long, si mythique, si essentiel à leur vie. Au gré des chemins, ce voyage au Cambodge nous a emmenés le long des rives que nous avons parcourues à pied, à vélo, en charrette, en pirogue, la découverte de ce pays a d’abord été celle de ses habitants. Un regard échangé, un sourire, une douceur, une gentillesse qui vous apaise, vous fait du bien. Grande humanité de ce peuple, qui toujours très pudiquement évoque la guerre passée. Après avoir été subtilement initiée par un jeune guide Samet, lors des visites des différents sites préangkorien, monte en puissance l’envie de découvrir le si célèbre site d’Angkor, le clou, la cerise sur le gâteau de de notre voyage. Auparavant, escale à Siem Reap, et là, d’un seul coup, c’est Times Square ! Des panneaux publicitaires lumineux, un feu tricolore, des magasins, de la circulation, oui, ça existe, on avait oublié cette effervescence ! Mais l’hôtel dispose d’une piscine et propose des massages sublimes qui détendent si l’on en a besoin. Tout le monde est en forme, alors cette randonnée au Cambodge nous emmène en balade dans la forêt claire jusqu’aux rives de la rivière aux mille lingams. C’est un lieu magique, le lit entier de la rivière est sculpté de lingams : inattendu, extraordinaire, surprenant. Puis le grand jour de ce voyage au Cambodge : Angkor. Nous vibrons devant cette architecture millénaire, cette poésie des fresques si finement sculptées et cette dévotion encore présente des fidèles devant les statues sacrées. On resterait des heures à déambuler, à observer, à se perdre dans ces galeries, ces étages… Je suis seule. Tiens, où sont-ils tous partis ?

> Nos voyages en Cambodge

Réunion

L'aube se lève sur l’île de la Réunion, les yeux sont embués, un magnifique paysage se dévoile du haut du Piton des Neiges (3090m). Les brumes s’effilochent, le soleil laisse apparaître une frise de crêtes sinueuses et dentelées. Les ilets petit à petit s’éclairent et rougeoient. Au loin, embrasés de lumière, les cirques de Cilaos et Mafate s'éveillent. Le point de vue est en panoramique.Nous cavalons dans l’enclos Fouqué, jouons sur le Formica Leo et grimpons quelques centaines de mètres pour surprendre les fumeroles s'élevant du fond du cratère. Mais le brouillard se lève, passe au-dessus du rempart et nous enveloppe d’un manteau ouaté. Il est temps de rentrer de ce magnifique voyage à la Réunion.

> Nos voyages en Réunion

Portugal

Au cœur de l’hiver, excitée comme une adolescente en voyage scolaire, je suis partie en voyage à Lisbonne, en city trek à la découverte des collines de cette superbe ville. Car c’est une ville étendue sur de multiples collines. Alors, à l’assaut de ces ruelles étroites pentues, le funiculaire offre un secours bienvenu à l’essoufflement de la randonneuse. On découvre des quartiers dont les bâtiments marquent un peu de fatigue sous les fresques ou les azulejos, mais bourdonnant encore d’une vie populaire vraie, la nuit comme le jour. Terrasses et restaurants invitent au repos autour d’une bière et d’un plat de bacalau. Un banc public sous un oranger ployant sous ses fruits mûrs et voilà un moment de délicieuse paresse lisboète. D’un coup de taxi, je suis à Belèm d’ailleurs, au bord d’un Tage scintillant, devant le monument aux grands navigateurs nationaux. Et puis, on ne quitte pas Lisbonne sans goûter aux pasteis de nata, ce petit flan sublime.

> Nos voyages en Portugal

Spitzberg

Partir pour le Grand Nord, pour les étendues glacées, les icebergs, les ours polaires, j'en rêvais depuis toujours. Et partir sur un voilier pour aborder en silence les grandes étendues glacées me séduisait davantage encore. Le Noorderlicht est un voilier en bois d'environ 40m, avec équipage hollandais. La première rencontre se fait à Longyearbyen, capitale du Svalbard. C'est l'été, et les motoneiges sont au repos. Le temps est très peu ensoleillé le premier jour, le décor est d'une austérité totale. Le bateau est très beau, peint de couleur jaune et rouge ce qui réchauffe l'atmosphère quelque peu grise ce matin. L'intérieur est décoré avec goût, très cosy et chauffé !!! Le matin, le capitaine nous fait souvent la surprise de nous réveiller au pied d'un glacier, dont le spectacle avec le soleil est un émerveillement visuel, mais aussi acoustique tant le crépitement causé par la fonte de la glace est saisissant. Le bleu du ciel se mêle au blanc de la neige et parfois au rouge de la roche, sublime forcément. Dès que l'on descend à terre, on est frappé par le gigantisme des falaises, le bateau semble alors petit au pied de celles-ci. On se balade au milieu de bois flotté, il n'y a pas d'arbre au Spitzberg mais sur les plages beaucoup de bois. Ce bois a permis autrefois aux pêcheurs, chasseurs de baleines et de morses, de construire des petites maisons - que l'on peut visiter encore aujourd'hui -, et de faire fondre la graisse des baleines pour en extraire l'huile. Je me souviens des morses hyper placides dont on pouvait s'approcher assez près avant qu'ils ne nous remarquent, et de Barentsburg, cette ville minière soviétique toujours en activité, empreinte d'une atmosphère si étrange, comme suspendue dans le temps. Je me souviens également des renards polaires, légèrement effrayés par notre présence, dont le pelage formait un halo duveteux. Les rennes, eux, portaient des bois qui, avant de tomber, étaient de couleur rose. Toute cette faune merveilleuse semblait n'attendre que la présence de l'ours pour combler toutes mes attentes. Il est apparu (le premier) le long d'une falaise dont nous avons pu nous approcher lentement en bateau pour le contempler tout à loisir ; grande émotion qui a donné quelques photos floues mais qu'importe, d'autres ours ont suivi pour notre grand bonheur.

> Nos voyages en Spitzberg

> Voir la page agence de Lyon