40 ANS DE VOYAGE A PIED

Et vous, pourquoi marchez-vous ?

TÉMOIGNAGES

Anne Bialek Anne Bialek

Anne Bialek

Andiniste

RAS LE BOL. JE VEUX VIVRE... ET MARCHER
A l'aube de mes 40 ans, je me sentais frustrée et bridée dans ma vie professionnelle... Ingénieur dans l'industrie automobile, rêve de tous les parents pour leurs enfants, me direz-vous... Mais nous, les grands enfants devenus adultes dans tout ça, nous avons le droit de rêver !
L'industrie automobile représentait pour moi un monde de profit, de pouvoir où l'humain n'a pas sa place. Je rêvais de liberté, d'exotisme, de voyages, d'aventures et surtout de gravir les montagnes. Mon couple battait de l'aile… Même si je ne l'ai réalisé que bien plus tard. J'avais besoin de renaître, besoin de passion, de me sentir utile et vivante.
Je cherchais une voie. Je me suis alors inspirée de Christine Janin, qui était devenue mon idole. Une femme formidable, ayant gravi des "8000", et œuvrant pour les enfants atteints de leucémie, à travers son association "A Chacun son Everest".
Mon voyage en 2005 en Bolivie fut le déclencheur, plus fort qu'un coup de coeur, comme un coup de foudre imprévisible. J'entrevis alors mon nouveau chemin de vie. Tombée amoureuse du pays, de ses habitants si chaleureux et joyeux, de leur humanité et aussi des montagnes, j'ai donc abandonné ma petite vie confortable en Europe pour vivre en grand dans les Andes.
Les glaciers ont toujours eu sur moi un fort pouvoir d'attraction. Plus jeune, je les observais, je les dévorais du regard et je m'imaginais les gravir. J'étais folle d'admiration et d'envie en voyant les montagnards descendre des massifs glaciaires.
Quand je m'y suis mise, ce fut avec une boulimie frénétique : je gravis d'abord les "6000" de Bolivie par les voies normales, puis des voies plus techniques et engagées, pour certaines jamais gravies par une femme, je les enchaînais, face ouest du Huayna Potosi, traversée intégrale de l'Illimani de l'Illampu, face sud de l'Illimani, et aussi les sommets de nos voisins latins, Aconcagua, Ojos del Salado, Cotopaxi, Chimborazo, des dizaines de projets d'expéditions encore en tête !
Moi, et bien je gravis les montagnes des Andes et je me sens vivante. Je vis ma passion et je me passionne pour ma vie !

Voir tous nos voyages