40 ANS DE VOYAGE A PIED

Et vous, pourquoi marchez-vous ?

TÉMOIGNAGES

Bernard Billaud Bernard Billaud

Bernard Billaud

Retraité

Depuis mon enfance j'aime marcher.
Cela a commencé en colonie de vacances, entre mes 10 et 15 ans. Vous savez, ces colos des années 50 ? Celles où l'on revenait tous les ans pour retrouver les copains de l'année précédente et faire partie du groupe des "moyens" puis, enfin, des grands. Dans ma colo, c'étaient les "Ardents", les Veilleurs, puis les "Entraîneurs" !
Et chaque année, je regardais avec envie ceux du groupe supérieur qui faisaient des randos que je ne pouvais pas faire encore, et qui rentraient couverts de gloire pour leur performance et les yeux brillants des paysages qu'ils avaient pu voir et qui étaient pour nous inaccessibles...
C'était les Pyrénées, et je me souviens du lac de Caillaouas, des lacs d'Ôo, d'Espingo d'où tombe cette belle cascade, et de bien d'autres lieux où nous campions quelques jours avant de redescendre les yeux pleins d'étoiles.

Les années passant, cela ne s'est pas calmé, sauf à l'armée où les marches, nombreuses, n'avaient pas le goût de l'aventure...

Ensuite, les vacances ont le plus souvent eu un parfum de montagne.
Ce fut avec les enfants, puis les copains qui aimaient aussi marcher.
À 72 ans, nous marchons toujours. Les sommets sont moins hauts mais le plaisir est toujours là.
Pour moi, marcher c'est m'élever. Au propre comme au figuré.
Il me faut d'abord un but : là-haut !
On m'a souvent dit que je regarde toujours en l'air quand je suis à la montagne. C'est vrai.
Arriver au but et contempler ces paysages à couper le souffle fait oublier la fatigue et justifie les souffrances.
On a le sentiment de l'avoir mérité et le petit orgueil de penser que cela nous est réservé, nous qui avons pris la peine de faire cet effort.
Et puis il y a le chemin.
La concentration et, aussi, paradoxalement, la disponibilité pour ce qui nous entoure. La conscience d'être bien dans l'espace, à notre place dans la nature et débarrassé des contingences du monde technologique.
Libre !

Voir tous nos voyages