40 ANS DE VOYAGE A PIED

Et vous, pourquoi marchez-vous ?

TÉMOIGNAGES

Catherine Delaubert Catherine Delaubert

Catherine Delaubert

Enseignante retraitée

J'entends le vent dans les arbres, je sens le soleil sur ma peau, la pluie sur mon visage, je mêle les traces de mes pas à celles des chevreuils et des sangliers dans la forêt enneigée... J'aime aussi marcher sur un petit sentier de calcaire dont les cailloux roulent sous mes chaussures, et qui sent le thym, ou monter par un large chemin empierré vers un vieux village en pensant aux anciens qui l'ont construit il y a longtemps. J'aime aussi au début de l'été parcourir les alpages fleuris, au milieu des rhododendrons, des trolles et des gentianes. J'ai l'impression de vivre les saisons en marchant.
Je sens mon dos trempé de sueur, les muscles de mes jambes sont douloureux, j'ai le dessous des pieds qui chauffe et la gorge sèche. Je suis fatiguée. Mais la souffrance s'efface devant la beauté des paysages que je traverse, qu'ils soient lointains, ou tout près de chez moi.
Et puis quand on marche on est à hauteur de regard. Et ça change tout dans le contact avec les gens : un signe de la tête, un sourire, quelques mots, on s'assied un moment, on partage quelques vivres, un peu d'eau... Je n'oublierai jamais l'accueil des habitants d'un village corse (où nous arrivions à pied, sac aux dos, avec nos deux jeunes enfants) nous invitant à participer à la noce qu'ils étaient tous en train de fêter ! Ni les nombreuses et belles rencontres sur le chemin de Compostelle.
Je sens le vent dans mes cheveux, je respire à pleins poumons, je me sens faire partie de ce monde, de cette nature : je me sens vivre !

Voir tous nos voyages