40 ANS DE VOYAGE A PIED

Et vous, pourquoi marchez-vous ?

TÉMOIGNAGES

Marc Warenghem Marc Warenghem

Marc Warenghem

Professeur émerite

Je ne me souviens pas bien de mes débuts de "marcheur", il y a environ 60 ans. Mes parents nous ont emmenés, mes frères et sœurs, en vacances dans les Alpes, mais je ne me souviens pas non plus d'avoir jamais traîné les pieds pour aller parcourir la montagne cette année-là et toutes celles qui ont suivi. Je ne les remercierai jamais assez de m'avoir donné ce goût de l'effort, cette capacité à apprécier la nature. Apprendre à voir, à comprendre ce qui nous entoure. Est-ce en partie de là que vient ma vocation pour la recherche scientifique ? Toujours est-il, que, lors de mes nombreuses sorties, lointaines ou à ma porte, et selon le cliché consacré, je me sens toujours en "harmonie avec la nature". Marcher le long des sentiers "de chez nous" me permet de rester en permanence hors des tracas urbains et de m'extraire de ce rôle de sur-consommateur que la société aimerait que l'on soit. Arpenter les forêts d'arbres multimillénaires (Bristlecone, US), les tapis de mousses incroyablement épais des forêts mongoles (merci Georges, Terdav), traverser les grandes étendues qui existent un peu partout dans le monde, longer les roches dont l'âge défie l'entendement, marcher sur des volcans vous faisant appréhender la phénoménale énergie de la nature, croiser des animaux de tous poils en liberté, tout cela alimente ma méditation lors des treks : l'esprit s'échappe mais reste néanmoins au plus près de la nature. Quelle est notre place dans celle-ci ? Mes connaissances scientifiques alimentent cette question et mes treks sont de continuels allers et retours entre ma perception de la réalité qui m'entoure et tout ce qui circule dans mon cerveau. La marche : un bon véhicule pour une quête philosophique ?

Voir tous nos voyages