Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

13/03/2017

26/03/2017

5750 € Assuré à partir de 5

16/04/2017

29/04/2017

5750 € Assuré à partir de 5

07/10/2017

20/10/2017

5790 € Assuré à partir de 5

02/12/2017

15/12/2017

5390 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• Le transport aérien international
• Les transports terrestres
• Les services d'un guide indien francophone et d'un guide bhoutanais anglophone
• L'hébergement en pension complète sauf les boissons et les repas à Delhi
• Le visa Bhoutan
• Le transport des bagages

Le prix ne comprend pas

• Les assurances
• Les frais d'inscription
• Les frais de visa Inde (obligatoire)
• Les repas à Delhi
• Les pourboires, boissons et dépenses personnelles
• Les éventuels permis de photographier et/ou de filmer à l'intérieur de certains dzongs
• Les frais de transfert aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

Yak, Katmandou, Himalaya, Delhi, Padmasambhava, Everest, Nyingmapa, Chorten, Drukpa, Kangchenjunga, Dzong, Bagdogra, Bengale, Tsechu, Guangkhar Puensum, Paros, Phuntsholing.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Delhi

Vol pour Delhi.

  • Type d'hébergement : à bord

Jour 2 : Delhi - Bagdogra - Phuntsoling

La suite du programme est à moduler en fonction de l'heure d'arrivée du vol. Vol pour Bagdogra dans l'Etat du Bengale de l'ouest en matinée (en général). Accueil puis route pour Phuntsoling, poste frontière du Bhoutan à travers forêts et plantations de thé (170km, 4h30 de route). Passage de la “Porte du Bhoutan”. Formalités d’entrée : délivrance des visas. Accueil et rencontre avec votre équipe bhoutanaise. Hébergement à Phuntsoling (820m).

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h30 et 5h

Jour 3 : Phuntsoling - Chapcha La - Thimphu

Route vers le nord, jusqu'à Thimphu (2300m) (170km, 6h30 de route), la capitale du pays. A quelques kilomètres de Phuntsoling, nous apercevons la gompa de Kharbandi, fondée en 1967 par la grand-mère royale (possibilité de visiter selon l’heure d’arrivée et les autorisations). Nous suivons ensuite le cours de la rivière Wangchu jusqu'à Chuzom où nous laissons à gauche la route qui mène à Paro, pour continuer le long de la rivière Thimphu. La route quitte la plaine et serpente à travers d’épaisses forêts dont des forêts de teck. Passage du col du Chapcha (2900m). Là, nous découvrons toute la gorge de la Wangchu jusqu'à la dernière chaîne de collines avant la plaine du Bengale. Traversée de villages récents, créés lors de la construction de la route en 1968. Il faut environ 4h30, compte tenu des travaux actuels d'élargissement, pour parcourir les 140 kilomètres jusqu'à Chuzom. Déjeuner en cours de route. Arrivée à Thimphu dans l'après-midi. Temps libre ou début des visites.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 6h30 et 7h

Jour 4 : Thimphu

Journée consacrée à la visite de la ville avec, en matinée, la visite du Chorten Memorial, du monastère de Changangkha et du temple du couvent de Drupthob. Après le déjeuner, visite de l'Hospitel, où la médecine traditionnelle est encore pratiquée. Poursuite de notre découverte avec l'école d’art et d'artisanat, la bibliothèque nationale, l'atelier royal et le centre de l'artisanat. Temps libre dans le marché.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 5 : Thimphu - vallée de Lobeysa et Punakha - Punakha

Très tôt le matin, afin d’avoir un ciel dégagé, départ vers l’est et la vallée de Punakha (77km, 3h30 de route), l’ancienne capitale, résidence d’hiver du Jey Kempo (le chef religieux du pays, second personnage du royaume après le roi). Sur la route, nous apercevons le dzong de Simtokha, l’un des plus anciens du Bhoutan, construit en 1629 au croisement de plusieurs routes, dans un lieu tout à fait stratégique. Il abrite aujourd’hui une école monastique. Ses murs recèlent des mandalas "cosmiques".
Montée au Dochu La (3150m), dans une forêt de rhododendrons fleurissant au printemps. La route grimpe très vite en une longue série de lacets. Au col, par beau temps, la vue sur l’Himalaya oriental est spectaculaire. Si le temps est très clair, la visibilité porte jusqu’au Gangkhar Puensum (7541m), au nord, la plus haute montagne du pays. Longue descente (1700m de dénivelé) vers les vallées de Lobeysa et Punakha (1350m), jouissant d’un microclimat tropical où poussent agrumes, bananes et cactus. A partir de novembre, accompagnant le Jey Kempo, les moines de Thimphu y passent l’hiver dans le vaste dzong construit sur une presqu’île, à la confluence des rivières Po Chu et Mo Chu, une remarquable forteresse qui a su passer à travers les crues glacées et les incendies ravageurs. Visite du Punakha Dzong (cette visite n’est autorisée que si le Jey Khempo est absent ou selon les possibilités accordées). Installation à l'hôtel, confort sommaire.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h30 et 4h

Jour 6 : Punakha - Gangtey Gompa

Le matin, départ vers le Bhoutan central. La route du centre et de l’est part à l’est du dzong de Wangdiphodrang (Wangdi). Après une dizaine de kilomètres, nous traversons Chuzomsa (le confluent), puis la route monte à l’assaut des montagnes noires après le pont de Tikke. La vallée est très étroite et les maisons sont perchées au-dessus des champs sur des pentes abruptes. Peu à peu les habitations se font plus rares, et la route serpente à travers une forêt dense.
A une cinquantaine de kilomètres de Wangdi, après le village de Nobding, sur un plateau, nous quittons la route du col Pélé, et la piste grimpe durant 13 kilomètres dans une forêt épaisse de chênes et de rhododendrons géants. Au col, couvert de bambous nains, la nourriture favorite des yacks, nous découvrons tout à coup la magnifique vallée de Phobjikha, à 3000m, une des rares vallées glaciaires du Bhoutan dont le fond est assez marécageux. Cette magnifique vallée abrite les migrations des grues à col noir, venant échapper à la rudesse de l’hiver sur les hauts plateaux du Tibet. Ces oiseaux (200 à 300 recensés) sont protégés, et durant leur séjour (de fin octobre à mi-mars) il est même interdit aux villageois de venir pêcher dans les environs, afin de ne pas les déranger.
Découverte de Gangtey Gompa (70km, 2h30 de route), le plus grand monastère nyingmapa du Bhoutan, édifié au sommet d’une colline dominant la vallée (2800m). La gompa abrite une école de moines dirigée par le Tulku de Gangtey. Le village construit en contrebas abrite les familles des religieux laïcs qui s'occupent du monastère.
L’après-midi, promenade à pied dans cette superbe vallée, entourée d'une des plus belles forêts de rhododendrons du Bhoutan. Au milieu de la vallée, sur un terrain marécageux, fut construit au XVe siècle le petit monastère de Khewang.

A noter : le passage dans la vallée peut parfois avoir lieu au retour du Bhoutan central en fonction des disponibilités au lodge.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h30 et 3h

Jour 7 : Gangtey Gompa - Jakar

Tôt le matin, nous prenons la route principale. La route serpente sur le flanc abrupt de la montagne dans les forêts de rhododendrons et de magnolias. Au printemps, si l’hiver a été froid, nous pouvons voir de nombreux troupeaux de yacks qui ne sont pas encore remontés dans les hauts pâturages, en automne ils peuvent être déjà redescendus. Juste avant le passage du col Pélé (3300m), la vue est superbe sur le massif ouest où se détache le Jomolhari (7316m). Ce col marque la frontière entre l’est et l’ouest du royaume. Après le col, le paysage est totalement différent. Les prairies en pente douce sont couvertes de bambous nains où paissent les troupeaux, la forêt est inexistante. Plus bas, apparaît un large plateau couvert de grands champs. Toute la région, depuis Gangtey Gompa et plus au nord, est le domaine des éleveurs de yacks et de moutons. Après le pont de Nikkarchu, nous rentrons dans le district de Trongsa. Nous laissons à droite le pittoresque village de Chendebji auquel nous accédons par un pont à l’ancienne. Un peu plus loin apparaît le grand chörten de Chendebji, de style népalais.
La route sort ensuite de la gorge pour suivre la rivière Mangde. Elle est taillée à flanc de rocher, longeant un à-pic impressionnant. Au loin, nous apercevons tout à coup le dzong Trongsa (ou Tongsa) à 2200m, perché sur son rocher. Avant d’arriver, arrêt au point de vue sur le dzong, puis départ à pied pour une balade de 2 heures environ, en suivant l’ancienne route des caravanes qui traversaient le pays d’est en ouest.
Le très ancien pont (bazaam) vient d’être rénové, et il possible de l’emprunter pour se rendre au dzong par cette ancienne route. Le Choekhor-tse Dzong est le plus important du pays, imposante forteresse construite dans un site unique (seule la partie administrative est parfois ouverte aux voyageurs). Durant toute la moitié du XVIIe siècle, ce dzong contrôlait toutes les régions du Bhoutan de l’est. Après le déjeuner, la route passe près de Ta Dzong, la tour de guet, transformée en musée. Continuation vers Jakar - ou Byakar - (2h environ) par une magnifique route s’élevant au-dessus de Trongsa. Passage du col Yotu (ou Yatong La, 3500m).
La forêt dense fait place aux résineux. La route suit le cours de la rivière Chumey. Traversée de villages où les femmes tissent les "yatras" ou "yathras", tissus colorés en laine de yack. Nous atteignons alors Gyetsa, dans le haut de la vallée de Chumey, la première vallée du Bhumtang. Arrivée dans l’après-midi à Jakar (149km, 4h30 de route), à 2600 mètres d’altitude. Le Bhumtang regroupe quatre vallées dont l’altitude s’étage de 2600 à 4000m : Chumey, Choekor, Tang et Ura.
Hébergement en lodge (depuis quelques années, de nombreux hôtels et lodges de toutes catégories ont été construits dans la vallée).

  • Type d'hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h30 et 5h

Jour 8 : Jakar - randonnée dans le Bhumtang et visite de Jampey Lakhang et Kurje - Jakar

Randonnée dans le Bhumtang où les habitations sont regroupées en petits hameaux. Les vallées sont en grande partie accessibles par route, mais nous pensons que se promener tranquillement à pied permet de mieux s’imprégner de l’atmosphère bucolique qui se dégage de cette région. Nous pouvons visiter de nombreux temples sacrés où perdurent les légendes de la présence de Padmasambhava et les découvreurs de trésors religieux, "tertons", à la recherche des différents textes ou objets que ce dernier, mais aussi d’autres saints, avaient cachés dans ces vallées pour être découverts à un moment favorable par des personnes prédestinées. D’importants monastères ont été édifiés dans la région tels que Kurje, Jambey Lhakhang, Tamshing, Nyimalung etc…
Le guide bhoutanais établira le programme qui pourra se dérouler comme suit :
Au matin, départ à pied vers Jampey Lakhang. Visite de ce monastère considéré comme l’un des plus anciens du Bhoutan. En fait, ce monastère et celui de Kyichu Lakhang à Paro, furent construits une centaine d’années avant l’arrivée du bouddhisme dans le pays. Poursuite de la balade vers Kurje Lakhang, nous arrêtant en chemin à l’ancienne résidence de Sindhu Raja, le roi qui invita Padmasambhava.
Visite du site de Kurje, l’un de plus sacrés du Bhoutan car Guru Rinpoché y a médité et laissé l’empreinte de son corps sur un rocher. Le complexe actuel se présente comme 3 temples faisant face au sud.
Un peu à l’écart du bâtiment principal, sur le sentier, la Reine Mère Ashi Kesang (maintenant grand-mère du jeune roi puisque Jigme Singye Wangchuk, son père, le 4e roi, a abdiqué en sa faveur en décembre 2006) a fait édifié un nouveau temple Zangdopelri, pas totalement terminé.
En suivant la rivière, au nord de Kurje, nous continuons à pied jusqu’au monastère de Thangbi (connu pour le festival du feu) construit sur un plateau alluvial. Sur le chemin du retour, traversée de la rivière et marche jusqu’à Kencho Sum Lakhang, perché sur un rocher face au monastère de Tamshing vers lequel on continuera ensuite. Tamshing fut le siège principal du plus célèbre des tertons et grand saint nyingmapa, Pema Lingpa (1450-1521), réincarnation de Guru Rinpoché entre autres. Après la visite retour vers Jakar via la ferme suisse. Récupération des véhicules pour le retour, et s’il reste du temps, visite du dzong de Jakar datant du VIIe siècle (cette visite pourra avoir lieu le lendemain).

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Type d'hébergement : en lodge

Jour 9 : Jakar - vallée de Tang et de Chumey - Nyimalung - Domkhar Tashichoeling - Jakar

Tôt le matin, route dans la vallée de Tang, vers Mebartsho (20km, 40mn de route), appelé "le lac en flammes", une gorge où bouillonne la rivière Tang, grand lieu de pèlerinage. C’est ici qu’en 1475, Pema Lingpa retrouva pour la première fois certains des trésors cachés par Guru Rinpoche, alors qu’il cherchait des champignons dans la forêt, et devint ainsi un "terton". Retour à Jakar, et en reprenant la route de l'aller (par le col de Kikila à 3000m séparant les vallées de Chumey et Choekhor), retour vers la vallée de Chumey (15km, 30mn de route), traversée le 7e jour en venant de Trongsa. Marche vers Trakkar (ou Prakar) Naktshang, pittoresque village perché sur un petit plateau dans une courbe de la rivière. Le village fut établi au XVIe siècle par le plus jeune fils du terton Dawa Drukpa, mais aussi petit fils de Pema Lingpa. C’est la résidence familiale d'Ashi Phuntso Choegron (1911-2003) l’arrière-grand-mère royale qui était la fille du seigneur de Chumey, descendant de Pema Lingpa. Continuation vers le monastère nyingmapa de Nyimalung, caché dans les bois à environ une demi-heure de marche de Prakar. Il fut établi en 1938 par un moine tibétain, Dori Trulku (1902/1952) et patronné par le seigneur de Chumey, le frère d’Ashi Phuntso Choegron. Ce monastère qui abrite une centaine de moines est renommé pour la qualité des enseignements donnés et la virtuosité de ses musiciens. Il fut rénové en 2002.
Après la visite, retour vers les véhicules ou continuation à pied, vers Domkhar Tashichoeling, palais royal construit par le 2e roi du Bhoutan comme résidence d’été de la 1ère reine, vers la fin des années 30. Ce palais a été restauré en 2004 en tant que résidence du Choetse Trongsa Penlop, devenu, en décembre 2006, le 5e roi.
Depuis Domkhar, via Gyetsa, marche jusqu’au petit temple de Buli, rénové en 2002, qui se trouve sur une petite butte, et fut fondé à la fin du XIVe siècle par Jigme Lingpa, l’un des descendants du grand terton Dorjé Lingpa. Plus haut dans la montagne, nous pouvons apercevoir les bâtiments du monastère de Tharpaling, et encore plus haut ceux de Choedrak, tous deux assez difficiles d’accès. Retour à Jakar pour la nuit (35km, 1h30 de route).

  • Heures de marche : entre 2h30 et 3h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h30 et 3h

Jour 10 : Jakar - Wangdiphodrang

Dans la matinée, fin des visites éventuelles, puis route de retour vers Wangdiphodrang (ou Punakha) à 1260m d'altitude (200km, 6h30 de route). Déjeuner à Trongsa.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 6h30 et 7h

Jour 11 : Wangdiphodrang - Paro

Tôt le matin, route vers Paro (135km, 4h30 de route). Nous reprenons la route jusqu’à la bifurcation de Chuzom (le confluent puis continuation jusqu'à Paro (2250m).
Arrivée pour déjeuner. Installation à votre hôtel, situé dans la campagne, près du temple de Kyichu Lhakhang. Après-midi visite de la Ta Dzong (tour de guet) , transfert au musée national et dzong de Paro (Rinpong Dzong) l’ancienne tour de guet, musée national depuis 1960, surplombant le grand Rinpong Dzong de Paro. Le musée présente les différents aspects de l’histoire et de la culture traditionnelle du Pays du Dragon depuis le VIIe siècle. L’éventail des collections qu’il propose, permet d’observer de près les coutumes rurales, l’artisanat ou les outils agricoles, tout autant que des œuvres d’art et des thangkas. L’après-midi, temps libre en ville.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h30 et 5h

Jour 12 : Vallée de Paro

Découverte (en partie à pied) de la vallée de Paro, restée très bucolique, un véritable enchantement.
Montée à pied à Taktsang, "le nid du tigre" (ou tanière du tigre), ermitage accroché à une falaise, faisant partie des lieux de pèlerinages les plus vénérés du monde himalayen et en particulier des Bhoutanais qui se doivent d'effectuer le pèlerinage au moins une fois dans leur vie. Sa fondation remonte au VIIIe siècle. Guru Rinpoché, Padmasambhava, sous sa forme courroucée de Dorje Dolo, atterrit dans cette vallée sur le dos d’une tigresse enceinte, et vint méditer durant plusieurs mois dans une grotte accrochée à la montagne, aujourd’hui entourée des bâtiments et chapelles du monastère. Il convertit alors la vallée au bouddhisme. Pour y accéder, le sentier traverse villages et forêts de pins. Le monastère d'origine fut construit au XVIIe siècle, puis détruit par un incendie en 1999 et reconstruit à l’identique. Après la traversée d'une prairie, le sentier progresse à travers une forêt de chênes et de rhododendrons. Par endroit, les arbres sont recouverts de mousses espagnoles s'accrochant en lambeaux aux branches, donnant une atmosphère étrange, quelque peu "fantastique". Nous passons devant de nombreux drapeaux à prières, omniprésents au Bhoutan. Au fur et à mesure de la montée, la vue devient extraordinaire sur le sanctuaire, et l'effort de notre progression est largement récompensé !
Au retour (ou avant l’excursion) passage à la forteresse de Drukyel Dzong, avec en toile de fond le Chomolhari - ou Jomolhari (7316m), la montagne sacrée, demeure de la déesse Jomo, marquant la frontière avec le Tibet. Construit en 1647 sur un éperon rocheux, pour protéger la vallée des invasions venues du nord, dominant le joli village de Tsento, le dzong fut dévasté par un terrible incendie en 1951. En 1985, il fut en partie restauré, un toit de bardeau fut reconstruit à l’identique, afin de protéger les ruines. Visite également du petit monastère de Kyichu, autre lieu de pèlerinage très vénéré, situé près de votre hôtel.

  • Heures de marche : entre 4h30 et 5h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jours 13 et 14 : Paro - Delhi - vol de retour

Le matin, transfert à l'aéroport (6km, 30mn de route) : formalités de police et de douane (attention tout objet ancien acheté en dehors des magasins officiels sera confisqué – voir rubrique shopping/artisanat). Vol pour Delhi. Par temps clair, nous pourrons admirer de magnifiques vues de la chaîne himalayenne (surtout lorsque le vol se pose à Katmandou lors de certaines rotations) : Chomolhari dont la vue est superbe au décollage, Jichu Drakye, Kangchenjunga, Everest....
A l'arrivée à Delhi, accueil et transfert dans un hôtel où quelques chambres seront réservées jusqu’au départ en soirée. Fin de journée libre.
Tard dans la soirée (en général), retour à l'aéroport pour les formalités d'embarquement et arrivée le lendemain.

  • Type d'hébergement : à bord
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 0h30 et 1h

Important itinéraire

• Attention : les dates de voyage sont données à titre indicatif, et l'itinéraire peut être inversé en fonction des rotations aériennes de la compagnie nationale Drukair qui changent tous les 6 mois, et des disponibilités sur ses vols (pas de réservation possible à l'avance, nous réservons les places et les payons en même temps, dès que nous recevons des inscriptions).

• L'itinéraire est donné à titre indicatif. Les autorités bhoutanaises se réservent le droit de modifier sans préavis le programme, les ouvertures de dzongs ou les entrées dans les monuments. Le programme et les visites initialement prévues pourront alors être modifiées. Votre guide bhoutanais veille à ces différents aspects.

• Une tenue correcte et respectueuse des coutumes locales est de rigueur lors des visites de temples et villages : pantalons et chemises à manches courtes ou tee-shirts amples. Pas de short, ni débardeur ou de vêtements trop moulants ou décolletés. Pour les femmes : les bermudas doivent être remplacés par des pantacourts.

• Les étapes de randonnée peuvent être modifiées en fonction des conditions atmosphériques.

• Les routes sont régulièrement endommagées pendant la mousson (de juin à octobre) et des retards peuvent donc se produire.

• Le début et la fin du programme pourront être ajustés en fonction des horaires des vols internationaux.

• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins. Pour les étapes en altitude, le niveau d'acclimatation joue aussi un rôle dans la durée des marches.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Découverte

Environnement :

Montagne,
Patrimoine et Nature

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

plusieurs balades

Nombre de participants

De 5 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

Voyager au Bhoutan avec Terres d'Aventure :
De nombreuses agences proposent des séjours au Bhoutan et, pour vous aider, voici à nos yeux ce qui peut influencer votre choix :

• Prix du visa bhoutanais inclus ou non dans le prix (coût 20 $) : il l'est dans le nôtre.

• Hôtel ou guest house, voire campement ? La plupart du temps nous utilisons des hôtels et quelques guest houses (au confort parfois simple) à certaines étapes. Nous ne prévoyons aucun campement. Nous évitons aussi l’hébergement dans certains hôtels de luxe récemment construits, proposant des tarifs très onéreux pour une atmosphère beaucoup moins locale.

• Les repas sont-ils inclus ? Tous les repas sont compris dans le prix à l’exception des repas à Delhi.

• Accompagnement : il y a très peu de guides locaux francophones au Bhoutan, et ils ne peuvent être garantis à l’avance, c’est pourquoi nous avons prévu un guide indien francophone de Delhi à Delhi afin de pallier à ce manque et de ne pas avoir de soucis de dernière minute.

• Trekking ou balades quotidiennes ? Nous avons privilégié la seconde solution, dans la mesure où les chemins de trekking des zones les plus accessibles sont maintenant coupés ça et là par des routes asphaltées de construction récente. Les vrais trekkings possibles impliquent une durée de voyage beaucoup plus longue, donc beaucoup plus onéreuse, et souvent dans des zones éloignées des habitations.

Hébergement

Delhi (J2 & J13 : chambres à disposition)
Ashok Country Resort (ou similaire) :
Hôtel 4 étoiles situé à proximité de l’aéroport international de Delhi. Les 82 chambres disposent de l’air conditionné et de salle de bain privée avec eau chaude. Jardin et piscine. Connexion internet gratuite dans les parties communes. www.ashokcountryresort.com

Phuntsoling (J2)
Hôtel Lhaki (ou similaire) :
Situé dans les hauteurs de Phuntsholing, chambres aménagées avec équipements modernes. Hôtel de 30 chambres climatisées, salle de bain privée avec eau chaude, spa, piscine.

Thimphu (J3 & J4)
Hôtel Jumolhari (ou similaire) :
Situé au cœur de la ville, cet hôtel compte 26 chambres, avec salle de bain privée et eau chaude. L’hôtel dispose d’un spa, restaurant multi-cuisine et connexion internet. http://www.hoteljumolhari.com/

Punakha (J5)
Zangtho Pelri (ou similaire) :
Situé sur une colline, l'hôtel propose des chambres spacieuses dans le bâtiment principal ou ses dépendances. Hôtel de 45 chambres confortables avec salle de bain, eau chaude. Connexion internet payante.

Gangtey (J6)
Dewachen Hotel (ou similaire) :
Avec une jolie vue sur la ville, hôtel de 16 chambres confortables avec salle de bain privée et eau chaude. L’hôtel comporte spa, piscine, restaurant multi-cuisine. Connexion internet payante.

Jakar (Bhumthang) (J7 à J9)
Wangdicholing Resort (ou similaire) :
A 1km du centre ville, hôtel de 35 chambres avec salle de bain privée et eau chaude. Vue panoramique sur les environs. Spa, restaurant multi-cuisine et connexion internet gratuite à votre disposition. http://www.wangdicholingresort.com/

Wangdiphodrang (J10)
Pema Karpo (ou similaire) :
Situé à 1.5 km du centre-ville, l’hôtel compte 35 chambres avec salle de bain privée et eau chaude. Piscine et connexion internet gratuite.

Paro (J11 & J12)
Tiger Nest (ou similaire) :
A 9km du centre de Paro et 3km de l’aéroport. Hôtel de 30 chambres avec salle de bain privée et eau chaude. L'hôtel propose une connexion internet, sauna, spa et un jardin. http://www.tigernest.bt/


Notes importantes :
- Les catégories d’hôtel mentionnées sont établies selon la norme locale en vigueur.
- Les hôtels sont indiqués à titre indicatif. Il est possible que ces derniers changent selon les disponibilités. Nous nous réservons le droit de les modifier sans préavis, dans une catégorie similaire.
- Le premier et dernier jours à Delhi, nous incluons des chambres à disposition. Nous prenons pour votre confort une chambre pour 4 participants afin de pouvoir se doucher et se changer, avant de prendre l'avion (pour Bagdogra ou vol retour).

Nourriture

A base de produits locaux. La nourriture au Bhoutan n'est pas très variée : riz, pommes de terre, pâtes (parfois tout cela au même repas) et quelques légumes type épinards, navets, parfois champignons. On mange peu de viande, des petits morceaux de porc ou de yack (séchés au soleil) la plupart du temps, qui sont parfois cuisinés en "raviolis" (tels les moh moh tibétains).
Attention cependant aux plats locaux qui sont très pimentés, les Bhoutanais adorent les piments que nous voyons sécher partout.
Au petit déjeuner, nous aurons en général des œufs, du porridge, des toasts, du miel et du beurre (parfois un peu rance) et de la confiture (le Bhoutan produit de très bonnes confitures, mais ce ne sont pas toujours celles proposées dans les hôtels).
Pour les boissons, nous pouvons trouver de l'eau minérale dans toutes les villes et de la bière. Nous trouvons aussi de très bons jus de fruits (pomme) et des alcools locaux : whisky, alcool de pomme, de poire, d'abricot... Nous aurons partout du thé et même du café (mais les amateurs pourront emporter leur café soluble). Pour les "petits creux" dans la journée, nous trouvons partout des biscuits sucrés ou salés.
Ne jamais boire d'eau non bouillie et ne pas consommer de glaçons, ne pas manger de fruits non pelés ni de légumes crus.

Encadrement

Accompagnateur indien francophone au départ de Delhi assisté d’un guide local bhoutanais anglophone de Phuntsoling à Paro (ou vice versa). Le guide bhoutanais vous fera partager la connaissance de son pays. Il n’y a que très peu de guides francophones au Bhoutan, c’est pourquoi nous avons prévu un guide indien francophone pour les traductions et explications supplémentaires.
Ces deux guides ont en charge la réussite de votre voyage, donc n’hésitez pas à leur poser des questions et, surtout, à suivre leurs conseils.

Transfert et transport des bagages

• Minibus au Bhoutan et en Inde.
Important : les routes sont régulièrement endommagées pendant la mousson (de juin à octobre) et des retards peuvent donc se produire.

• Vol aller de Delhi à Bagdogra. Vol retour de Paro à Delhi par avion sur la compagnie nationale Drukair.

Transports aériens

Vols internationaux sur compagnie régulière pour Delhi A/R, de Delhi à Bagdogra puis de Paro à Delhi (sur la compagnie nationale Drukair). A certaines dates, les vols peuvent être inversés : Delhi /Paro et Bagdogra/Delhi.

Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement. Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

Documents de voyage

IMMIGRATION
A noter : à l’arrivée en Inde, sur les fiches d’immigration distribuées dans l’avion, on vous demande le contact en Inde. Vous trouverez ses coordonnées sur la fiche formalités remise par votre vendeur

Préparation physique

Une bonne condition physique est requise pour ce circuit.


VISITE MEDICALE
Etre en bonne santé est essentiel pour profiter pleinement de votre voyage Terres d'Aventure ! Si votre dernière visite médicale date quelque peu, c’est l’occasion d’effectuer un bilan de santé en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre voyage (climat, altitude, difficulté…) ; une visite chez votre dentiste est aussi une excellente initiative. Ces conseils vous concernent tout particulièrement puisque vous allez entreprendre un voyage lointain et en altitude.
Nous vous conseillons de consulter le site de la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade (www.ffme.fr) rubrique VOTRE SANTE puis "Les effets de l'altitude".
Important : à partir de 45 ans, il est prudent d’effectuer un électrocardiogramme d’effort.


Le MAM (Mal Aigu des Montagnes) :
Ce voyage se déroule à une altitude élevée. Certaines personnes peuvent souffrir de malaises (maux de tête, gonflement, perte d'appétit). La plupart de ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours mais il arrive qu'ils empirent et peuvent évoluer en maladies graves ; œdèmes pulmonaires ou cérébraux. Il n'existe pas de médicaments préventifs au MAM.
Le diurétique Diamox se révèle souvent efficace, mais vous devez vous assurer auprès de votre médecin que ce médicament ne vous est pas contre-indiqué. L'altitude a aussi pour conséquence de raviver les problèmes dentaires ou autres douleurs chroniques. Pensez-y avant de partir.
Pendant le voyage forcez-vous à boire beaucoup et à éliminer.
Prévenez le guide de votre état de santé, même en cas de troubles légers.
Infos sur les problèmes liés à l'altitude : www.ffme.fr

2. Equipement

Bagages

Les contrôles de sécurité sont stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux et piles de rechange dans votre sac de soute.
Produits liquides :
Vous devez désormais lors des contrôles de sûreté présenter séparément dans un sac en plastique transparent fermé d’un format d’environ 20 cm sur 20 cm, vos flacons et tubes de 100 ml maximum chacun.
Quels sont les produits interdits ?
Les liquides, les aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants…
Quelle est la taille maximale de chaque flacon ou tube que l’on peut emporter en cabine ?
Aucun flacon ne peut dépasser 100 ml.
Quelle taille maximum doit faire le sac plastique ?
Ce sac en plastique transparent (type sachet à congélation) doit mesurer 20 cm sur 20 cm environ.
Un sachet peut contenir plusieurs objets, tubes, flacons, aérosols.
Comment se procurer ce sac plastique ?
Vous pouvez vous procurer ce sac plastique (type sac de congélation) dans les commerces et les grandes surfaces. La plupart des aéroports européens proposeront aussi sur place des sacs. Toutefois, il s’agit d’un service rendu aux passagers et non d’une obligation, il n’est donc pas garanti que ces sacs soient disponibles partout et tout le temps.
Nous vous conseillons de prendre vos dispositions avant le départ.
Quelles sont les exceptions autorisées ?
• Les médicaments liquides
Vous pouvez emporter en cabine des médicaments liquides (insuline, sirops…) à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation, ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
• Les aliments liquides pour bébés
Il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage de soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 • Le sac à dos :
Sac à dos de montagne d’une capacité de 30 litres environ il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée. Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires, fragiles (appareil photo…) et médicaments (si vous suivez des traitements indispensables).

2 • Le grand sac de voyage souple et résistant :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Il sera en soute lors des transports aériens. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules : les valises sont donc à éviter impérativement.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Particularités Bagages

Pour le transport aérien, les compagnies devenant de plus en plus strictes, vous aurez un bagage cabine qui ne dépassera pas 7kg et se logera dans les gabarits situés à chaque point d’enregistrement.
Sur les vols intérieurs en Inde, le poids de votre bagage en soute est limité à 15 kg par personne. Les kilos excédentaires lieu à des suppléments (environ 250 roupies le kilo).
Nous vous demandons donc de limiter le poids de vos bagages.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• 1 bonnet et/ou bandeau
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Evitez le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• 1 ou 2 sous-pulls (remarques idem ci-dessus) ou chemises manches longues
• 1 bermuda (pour les hommes) ou pantacourt (pour les femmes)
• 1 pantalon de trek
• 1 pantalon confortable
• 1 cape de pluie (utilisation délicate et peu conseillée par grand vent)
• 1 veste en fibre polaire type Polartec 200, Windstopper ou Windpro.
• 1 veste d'altitude, coupe-vent Gore-tex ou similaire
• Sous-vêtements
• 1 maillot de bain
• Chaussettes de marche. Evitez les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférez celles à base de Coolmax par exemple.
• 1 paire de chaussures de randonnée (chaussures légères hautes) de bonne qualité avec semelles ayant une bonne adhérence dans la terre humide pour les périodes de pluies (semelle type Vibram)
• 1 paire de chaussures de jogging ou tennis
• 1 paire de sandales ou tongs.

Une tenue correcte et respectueuse des coutumes locales est de rigueur lors des visites de temples et villages : pantalons et chemises à manches courtes ou tee-shirts amples. Pas de short, ni débardeur ou de vêtements trop moulants ou décolletés. Pour les femmes : les bermudas doivent être remplacés par des pantacourts.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 gourde (1 litre minimum) : cependant on trouve partout de l'eau minérale mais vous pouvez prévoir de la remplir de thé
• 1 lampe frontale + piles de rechange + ampoules
• 1 parapluie
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• 1 paire de bâtons télescopiques (facultatif) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants et traverser les rivières.

Divers :
• Protection solaire de haute protection (peau + lèvres)
• Nécessaire de toilette léger : prenez des produits biodégradables de préférence
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement : marque Packtowl (existent en 4 tailles)
• Boules pour atténuer les bruits, type Quiès
• Papier toilette + briquet pour éventuellement le brûler
• Nécessaire de couture
• Lingettes

Couchage

Le sac de couchage n'est pas nécessaire, mais pour l'hygiène nous vous conseillons de prendre un drap de sac et une taie d'oreiller (plus faciles à laver et moins chaud que le sac de couchage).

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Anti-diarrhéique (type Lopéramide ou Tiorfan)
• Pansement intestinal (type Smecta)
• Pommade anti-inflammatoire
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Micropur Forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive (type Elastoplast en 6cm de largeur) efficace en prévention des ampoules…
• Jeu de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pansements hydrocolloïdes anti-ampoules (disponible en magasins de sport, pharmacie, grandes surfaces...)
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Biafine : pour les coups de soleil et les brûlures
• Répulsifs anti-moustiques efficaces en zone tropicale
• Diamox en comprimé pour la prévention ou le traitement du mal aigu des montagnes (sur prescription médicale).

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours collective, fournie par l’agence et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Information importante : veuillez vous reporter aux formalités détaillées dans la fiche pays du circuit.

Attention pour ce voyage vous devez être en possession d'un visa d'entrée en Inde.

Le visa Bhoutan est délivré par les autorités et apposé sur votre passeport à l'entrée du pays (Phuntsoling ou Paro).
Visa d'entrée au Bhoutan :
Veuillez nous remettre dès votre inscription, et au plus tard 35 jours avant la date de votre départ :
- les photocopies couleur des 4 premières pages de votre passeport (signé)
- la fiche individuelle remise à l'inscription, dûment remplie.

Le visa sera émis à votre arrivée à Phuntsoling ou à Paro, selon l'itinéraire final (le coût est inclus dans le prix de votre voyage). Il est prudent de vous munir de 2 photos d'identité supplémentaires.

Visa Inde :
Il vous sera délivré un visa de 6 mois à entrées multiples . L'entrée doit donc avoir lieu dans les 6 mois qui suivent la date d'émission. La demande de visa sera faite 20 jours minimum avant le départ.

Demandes de visa via VFS : consulter le site internet (www.vfs-in-fr.com), afin d’avoir des informations à jour. Attention ! Désormais et avant toute démarche, un formulaire de demande de visa en ligne doit obligatoirement être complété. Ce formulaire (ainsi que les éléments de procédure en français) est disponible sur le site de VFS. Coût d’obtention du visa : 65,50 euros (50 euros de frais de visa + 15,50 euros de frais consulaires ; supplément expédition Chronopost, 23,50 euros). Horaires d’ouverture : VFS Paris, du lundi au vendredi, de 8h à 13h (demandes) et de 14h à 18h (retraits) ; VFS Lyon, demandes uniquement, de 9h à 14h sur rendez-vous (tél. 08 92 23 03 58) ; VFS Marseille, du lundi au vendredi, de 8h à 13h (demandes) et de 14h à 16h (retraits). Toutes les demandes par courrier doivent être adressées à VFS Paris (adresse sur le site). Par ailleurs, des centres de dépôt sont ouverts à Bordeaux, Nice et Strasbourg. Dates fixes de fermeture en 2015 (jours fériés français ou indiens) : 1er, 4 et 26 janvier, 6 et 28 mars, 3 avril, 4 mai, 14 et 18 juillet, 15 août, 5 septembre, 2, 22 et 24 octobre, 11 et 25 novembre, 25 décembre. Pour les dates mobiles, vérifier sur le site de VFS.

Les photos d’identité.
Pour être acceptées par le gouvernement indien, vos photos devront impérativement être de format 5 cm x 5 cm et conformes aux normes ISO/IEC 19794-5 : 2005.
Couleur : les photos doivent être en couleurs et faire apparaitre un teint naturel. Les photos en noir et blanc seront refusées.
Qualité : les photos scannées ou de mauvaise résolution seront refusées. Les photos doivent être nettes, sans pliures ni traces et imprimées sur du papier photographique standard.
Fond : il doit être clair et uni. Les photos sur fond coloré ou fantaisie seront refusées.
Cadrage : la prise de vue doit montrer un gros plan du visage et des épaules. Le visage doit apparaitre au centre du cadre, sans inclinaison et prendre entre 70 et 80% de la hauteur de la photo.
Expression : neutre, bouche fermée.
Cheveux : ils ne doivent pas masquer le visage.
Yeux : le sujet doit regarder l’objectif et avoir gardé les yeux ouverts. Les montures de lunettes doivent être discrètes et ne pas cacher les yeux. Les photos présentant un sujet portant des verres teintés ou ayant les yeux rouges seront refusées.
Couvre-chefs : ils ne sont pas acceptés. Le gouvernement indien tolère les accessoires portés pour des raisons religieuses, croyances ou antécédents ethniques, à la condition que le visage reste entièrement visible.

Note : il n’est pas possible d’effectuer les démarches de visa à l’arrivée en Inde sur ce voyage car ce dernier n’est délivré que pour une entrée simple sur le sol indien. Les voyages au Bhoutan nécessitent un visa à entrées multiples.

En cas de voyage combiné avec une destination voisine (Népal, Tibet, Bhoutan, Maldives, Sri Lanka) impliquant plusieurs entrées sur le territoire indien, les ressortissants français n’ont plus besoin d’obtenir de dérogation (pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat).

Attention ! en cas de voyage combiné Inde-Népal ou Inde-Bhoutan, il est à noter que la loi indienne interdit d’entrer en Inde depuis le Népal ou le Bhoutan avec des roupies indiennes (conséquence logique de l’interdiction d’importer et d’exporter des roupies indiennes). Les contrevenants s’exposent à des sanctions.

Passeport

Votre passeport doit disposer de 6 mois de validité au-delà de la date de retour de votre voyage.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Visa obligatoire (40 dollars US à compter du 1er janvier 2013).
Veuillez nous remettre les photocopies couleur des 4 premières pages de votre passeport, dès votre inscription et, au plus tard, 35 jours avant la date de votre départ.

Nous vous recommandons de souscrire une assurance assistance rapatriement pour la durée du voyage. Si vous faites un trek, cette assurance doit inclure une garantie "paiement des frais de recherche et de secours".

En cas de voyage combiné Inde-Bhoutan, il est à noter que la loi indienne interdit d’entrer en Inde, ou au Bhoutan depuis l’Inde, avec des roupies indiennes (conséquence logique de l'interdiction d'importer et d'exporter des roupies indiennes). Les contrevenants s’exposent à des sanctions.

Vaccins Obligatoires

Il n'y a pas de vaccin obligatoire, sauf fièvre jaune pour les voyageurs qui arriveraient de zones infectées. La vaccination doit être faite au moins 10 jours avant le départ.

Vaccins Conseillés

Il faudra, comme pour tous les voyages, vérifier qu'ont été faits, en l'absence d'immunité vérifiée, les vaccinations (ou leurs rappels) contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, les hépatites A et B. Il est en outre souhaitable, car il s'agit souvent de voyages aventure, d'être immunisé contre la typhoïde, la rage et plus exceptionnellement contre l'encéphalite japonaise (peu probables séjours prolongés en période de mousson).

Prévention Paludisme

Il faut rappeler que le risque n'existe pas au dessus de 1800 m. Seuls les voyageurs séjournant dans les vallées du sud du royaume devront (en plus de la protection individuelle contre les piqûres de moustique) prendre un traitement préventif : Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou Doxypalu ; la méfloquine (Lariam) est contre-indiqué en altitude.

Autres risques

En suivant le mieux possible les conseils que nous vous avons décrits dans nos recommandations générales sur les problèmes liés aux aliments, au comportement et à l'environnement, vous diminuerez la probabilité d'y être confronté. Les risques alimentaires sont fréquents pendant les treks, au cours desquels boire abondamment est une nécessité absolue. Si vous n'êtes pas sûr de l'eau qui vous est proposée, vous pourrez boire du thé. L'hygiène corporelle, en particulier des pieds est, bien sûr capitale. Les voyageurs au Bhoutan, qui sont sujets au mal des transports vont appréhender les routes qui ne sont qu'une suite interminable de virages serrés. Peu de médicaments sont actifs pour tous, en tout cas il n'en existe pas de parfait; fiez vous à vos expériences précédentes; il est préférable d'éviter la prise d'anti-histaminiques qui peuvent entraîner une somnolence aussi désagréable que le mal que l'on cherche à combattre. Les traitements les plus efficaces semblent être les "patchs" de scopolamine (Scopoderm).

Informations pratiques

Les installations médicales sont inexistantes au Bhoutan. Il faudra donc, en cas de problème grave, contacter la compagnie d'assistance et les services des l'ambassade de France:à New-Delhi

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Le Bhoutan bénéficie du même type de climat que le Népal. Il fait généralement beau et sec au printemps et à l’automne, avec bien sûr toutefois des risques d’averses ou de chutes de neige en altitude. Les températures sont douces dans les vallées. En ce qui concerne le climat, en période de mousson (juin à septembre), les pluies peuvent être très fortes et bloquer les routes durant un moment.
N'oubliez pas cependant que même en période chaude, il peut faire froid en montagne, il faut toujours prévoir des lainages. D'octobre à avril il peut faire froid.
En septembre, le climat est en principe agréable, mais il est possible d’avoir encore de la pluie et la montagne peut être bouchée : c’est la fin de la mousson, il peut faire frais en soirée et le matin.
En hiver, nous recommandons de prendre un sac de couchage chaud, les hôtels n'étant pas chauffés pour la plupart.

Couverture internet : vous trouverez des cafés internet à Thimphu et dans la plupart des villes. Les hôtels disposent généralement d'un accès à internet.

Depuis le 1er janvier 1988, le Bhoutan a officiellement fermé ses monastères et ses temples aux étrangers, afin de protéger les lieux de culte et d’éviter aux moines les perturbations qu’occasionne l’intrusion de groupes de touristes.
Les parties administratives des dzongs restent toutefois accessibles à certains horaires fixés par les autorités, selon les dzongs, ainsi que dans les temples de campagne, que nous trouverons sur le chemin lors des visites et des balades à pieds.

Les visiteurs étrangers ne sont admis à l’intérieur de la partie religieuse d’un dzong que lors des Tsechus, festival religieux annuel. En dehors des fêtes, le guide local gère au mieux les entrées selon les autorisations possibles et les contacts personnels de l’agence locale et du guide avec les moines.
Nous vous rappelons que vous devez respecter les règlements, les lois et les coutumes du Royaume du Bhoutan. Nous vous remercions donc de ne pas insister auprès de votre guide, si celui-ci ne peut obtenir des autorités locales la permission d'entrer et de visiter certains endroits.

Orchestrées par le roi, des élections pour abolir la monarchie absolue et instaurer la démocratie, ont eu lieu en mars 2008.
Après l'élection, le roi Jigme Keshar Namgyal Wangchuck, 28 ans, reste chef de l'Etat et gardera probablement beaucoup d'influence. Mais les dirigeants élus seront en charge des affaires, un fait qui inquiète beaucoup de personnes dans le pays, qui ont vu les démocraties désastreuses du Népal et du Bangladesh, de même que la politique souvent corrompue et chaotique dans l'Inde voisine.
Novembre 2008 : couronnement officiel du roi Jigme Keshar Namgyal Wangchuck.

Quelques traits marquants :
* la quasi-totalité de la population porte le costume national : les hommes portent le "kho", sorte de kaftan fermé par une ceinture, qui laisse les mollets nus (en hiver, sous le kho, ils peuvent porter un pantalon ou des chaussettes).
* Les femmes portent une longue robe drapée : la "kira", attachée de chaque côté par des "fibules" en argent ciselé (koma et japtha), reliées par une chaîne, décorées de turquoises, de corail ou d’ambre. Les tissus sont splendides et les bhoutanaises perpétuent admirablement les traditions du tissage.
* Le port du costume traditionnel est obligatoire pour entrer dans les dzongs, les fameuses forteresses bhoutanaises qui abritent administrations et monastères. Pour entrer, les hommes arborent de grandes écharpes de couleur indiquant leur rang dans la société.
* Les femmes ont toutes les cheveux courts, cependant depuis quelque temps on peut remarquer des jeunes femmes avec des cheveux plus longs.
* Les Bhoutanais adorent le tir à l’arc, comme la plupart des peuples himalayens. De nombreux concours ont lieu dans tout le pays, souvent le dimanche et lors des festivals religieux, et c’est un spectacle extraordinaire. Le pays est d’ailleurs présent aux Jeux Olympiques dans cette discipline.
* La population prend des bains, souvent à l’air libre, dans de grands baquets de bois ou des bassins creusés dans le sol : l’eau est réchauffée par des pierres maintenues dans le feu avant le bain.

A respecter :
La monarchie et le clergé bouddhique sont vénérés par les Bhoutanais. Veillez donc à ne pas les froisser par des gestes parfois anodins, comme marcher sur un billet de banque, où le roi est représenté, ou de manquer de respect à des représentations du Bouddha, ou à des objets religieux.
On doit enjamber un seuil, sans jamais marcher dessus.
On ne regarde pas un cadeau devant le donateur, on le fait plus tard.
L’importation de cigarettes et de tabac est interdite.

Climat

Le Bhoutan bénéficie du même type de climat que le Népal. Il fait généralement beau et sec au printemps et à l’automne, avec bien sûr toutefois des risques d’averses ou de chutes de neige en altitude. Les températures sont douces dans les vallées. En ce qui concerne le climat, en période de mousson (juin à septembre), les pluies peuvent être très fortes et bloquer les routes durant un moment.
N'oubliez pas cependant que même en période chaude, il peut faire froid en montagne, il faut toujours prévoir des lainages. D'octobre à avril il peut faire froid.
En septembre, le climat est en principe agréable, mais il est possible d’avoir encore de la pluie et la montagne peut être bouchée : c’est la fin de la mousson, il peut faire frais en soirée et le matin.
En hiver, nous recommandons de prendre un sac de couchage chaud, les hôtels n'étant pas chauffés pour la plupart.

Géographie

Le Bhoutan se situe sur le flanc méridional de l'Himalaya, au sud-est de ce massif. Très montagneux, la superficie du pays s'étend comme un véritable escalier : la bordure sud du pays est constituée par la plaine du Gange et du Brahmapoutre (altitude minimale : + 300 mètres) tandis que sa bordure nord est délimitée par la ligne de crête de l’Himalaya (altitude maximale : Kula Kangri + 7554 mètres). Le réseau hydrographique est constitué de nombreux torrents naissant dans les montagnes et s'écoulant vers le sud. Les vallées, bien que fertiles, sont soumises à l'érosion et ne permettaient que peu d'agriculture d'autant plus que les deux tiers du pays sont boisés. Les risques naturels sont inhérents au relief du pays : inondations, glissements de terrain, avalanches, orages violents, tremblements de terre… On passe rapidement d'une forêt tropicale à des sommets les plus hauts du monde sur une très courte distance.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous ne devez laisser sur place aucun papier, mouchoirs en papier, boîtes, bouteilles etc.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

• "Bhoutan, forteresse bouddhique de l’Himalaya", Françoise Pommaret,
guides Découverte Olizane 1991/ Rééd. 2009.
• "Bhoutan, le pays du dragon", Robert Dompnier, Ed Olizane 1999
• "Bhoutan, royaume d’Asie inconnu", Michel Peissel, 1971, Rééd. Ed. Olizane 1992. Ed Olizane 1999
• "Bhoutan, royaume d’Himalaya", Alain Chenevière, Ed. Denoël 1989.
• "Bhoutan, le dragon sur le toit", Michel Praneuf, l’Harmattan 1991
• "Le Tigre et le Lama", Eric Allgoner, Ed. Olizane 1991
• "Mission au Bhoutan et au Tibet", Georges Bogle, Ed. Kimé 1996
• "Le Cercle du Karma", Actes Sud 2007
• "Guide du Bouddhisme tibétain", Poches – Guides Sélène 1998
• "Bhoutan, royaume hors du temps", Ed. Picquier 2001
• "Bhoutan, dernier royaume bouddhiste de l'Himalaya", Thierry Mathou, Ed Kailash 1998

Albums photos :
• "Bhoutan, le Temps d’un Royaume", Olivier Föllmi, Ed. La Martinière 1993
• "From the land under the Dragon : Textiles of Bhutan", Diana K. Meyers, Ed. Serindia 1994
• "Bhoutan, terre de sérénité", Matthieu Ricard, Ed. La Martinière 2008
• "Le singe boiteux. Contes et légendes du Bhoutan", Kunzang Choden, Ed. Olizane 2008

Cartographie

• Cartes générales : Himalaya au 1/500 000e et India North East au 1/500 000e

La bibliographie et la cartographie ont été réalisées avec l'aide des librairies Voyageurs du Monde que vous pouvez retrouver sur Internet : www.vdm.com
Commande en ligne possible : librairie@vdm.com

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.