Périodes de départ et prix

Du au

  • Forfait de base
  • Base 2 personnes : 1500 € par personne
  • Base 3 personnes : 1185 € par personne
  • Base 4 personnes : 1095 € par personne
Demande de devis

Le prix comprend

l’hébergement et les repas comme indiqué au programme, les transferts en bus de ligne, bateau et véhicule privé, l’assistance d’une équipe hispanophone pendant le trek, le transport des bagages. L’accès au service médical de l’Ifremmont, spécialisé sur l’altitude, ouvert 24h/24 et 7j/7 (dans la mesure ou une communication GSM ou satellite peut être établie).

Le prix ne comprend pas

les assurances, les frais d'inscription, le transport aérien, les pourboires, les entrées des sites, les boissons, les repas non mentionnés, les taxes d’aéroport (25 $ par personne pour les vols internationaux), le supplément single.

Idées associées

Altiplano, Lac Titicaca, Aymara, Alpamayo, Condoriri.

Jour par jour

Jour 1 : La Paz

Accueil à l'aéroport de La Paz et transfert à votre hôtel. En cas d'arrivée par voie terrestre nous viendrons vous récupérer au terminal de bus pour vous conduire à votre hôtel. Fin de journée libre pour découvrir La Paz, capitale la plus haute du monde, établie entre 3200 et 4000 mètres d’altitude.
Au pied des majestueux sommets des Andes dont les cimes enneigées culminent à plus de 6000 mètres, l’énorme cuvette abrite cette métropole grouillante de plus d’un million et demi d’âmes. Cité indienne, La Paz est aujourd’hui indiscutablement la capitale du pays : siège du gouvernement, des assemblées, de la vie spirituelle et culturelle. Vous découvrez aujourd’hui une ville intrigante où s’entremêlent, dans un rapport dont l’harmonie est souvent absente, le moderne et l’ancestral, l’occidental et l’autochtone, l’hispanique et l’indigène.

Repas libres

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 2 : La Paz - Copacabana - Yumani

Avec votre guide vous regagnez le terminal terrestre de La Paz pour prendre votre bus pour Copacabana. Nichée entre deux collines et surplombant la rive sud du Titicaca, Copacabana est une petite ville animée pleine de charme.
Vous rejoignez en bateau à moteur le site de la grotte de Lourdes. De là commence notre trek sur la péninsule de Yampupata. Vous traversez le village perdu de Zampaya, où le temps semble s'être arrêté. Le trek se poursuit le long d'une crête de la péninsule de Yampupata.
Arrivés à Yampupata, un bateau vous emmène vers l'île du Soleil, toute proche (30 minutes). Vous débarquez au site inca de Pilkokaina, ancien palace inca. De là vous regagnez le village de Yumani en 30 à 40 minutes.

Encadrement : guide hispanophone privé
Transport : bus de ligne pour Copacabana et bateau privés
Repas inclus

  • Heures de marche : entre 4h30 et 5h
  • Dénivelé + : 595 m
  • Dénivelé - : 425 m
  • Type d'hébergement : à l'auberge

Jour 3 : Yumani - Copacabana - Tuni

De Yumani, vous débutez votre randonnée en suivant les crêtes jusqu’au nord de l’île. Visite du site inca de Chincana et de la roche sacrée des incas, d’où le dieu Viracocha fit surgir son fils Manco Capac, le premier Inca. Vous redescendez ensuite jusqu’au village de Challapampa, où se trouve le musée de Marka Pampa. Visite du musée.
Vous reprenez votre embarcation pour rejoindre Copacabana. Vous longez ensuite le lac Titicaca et la cordillère Royale jusqu’à Tuni (4h). Tuni est un petit village aymara de la cordillère Royale, perché à environ 4300m d´altitude coincé entre le lac Titicaca et l’un des massifs les plus imposants de la cordillère Royale : le massif du Condoriri.

Encadrement : guide hispanophone privé
Transport : véhicule et bateau privés
Repas inclus

  • Heures de marche : entre 3h30 et 4h
  • Dénivelé + : 250 m
  • Dénivelé - : 400 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 4 : Tuni - Laguna Jurikhota

Après avoir longé le lac Tuni, passage d'un col à 4900m avant de redescendre à flanc de montagne jusqu´à la Laguna Juri Khota (4h de marche). Très beaux points de vue sur la "tête du condor" (5648m) qui forme, avec ses deux sommets adjacents, le massif du Condoriri, en forme de condor aux ailes repliées.

Encadrement : guide hispanophone privé
Repas inclus

  • Heures de marche : entre 4h30 et 5h
  • Dénivelé + : 500 m
  • Dénivelé - : 250 m
  • Type d'hébergement : au campement

Jour 5 : Laguna Jurikhota - Laguna Chiarkhota

Depuis la lagune, vous montez sur une pente escarpée pour atteindre la petite Laguna Congelada (deux glaciers tombent littéralement dans ses eaux gelées), joyau enchâssé à 4900 mètres d’altitude, au pied du Condoriri (5650m). Passage d’un nouveau col (Austria, 5160m) avant de redescendre vers la Laguna Chiarkhota (4670m), camp de base de l´ascension du Condoriri et du Pequeño Alpamayo. Avant le col, possibilité de monter au pic Austria ( 5300m), d’où la vue sur le Condoriri et la cordillère Royale est sublime.

Encadrement : guide hispanophone privé
Repas inclus

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30
  • Dénivelé + : 645 m
  • Dénivelé - : 670 m
  • Type d'hébergement : au campement

Jour 6 : Laguna Chiarkhota - Laguna Wichu Khota

Vous laissez le Condoriri derrière vous, et vous engagez au pied de l´Aiguille Noire, jusqu´au col de Jallayko (5025m). Vous basculez alors dans la très belle vallée encaissée de Jistaña, avant de remonter au col de Tillipata (5000m). De là, le spectacle d´une myriade de lagunes en contrebas récompense vos efforts. Redescente jusqu´à la Laguna Wichu Khota, où vous installez votre campement, au pied du María Lloco (5522m).

Encadrement : guide hispanophone privé
Repas inclus

  • Heures de marche : entre 7h et 7h30
  • Dénivelé + : 845 m
  • Dénivelé - : 935 m
  • Type d'hébergement : au campement

Jour 7 : Laguna Wichu Khota - Campo Canal

Vous progressez au milieu des lagunes, jusqu´à l´ancien campement de la mine Santa Fe. Un court détour jusqu´au petit sommet qui domine le camp vous permet d´admirer à nouveau l´ensemble des lagunes. Vous montez alors doucement jusqu´à votre campement, entouré par les sommets Imilla Apachita, Maria Lloco et Huayna Potosi (6088m). La vue est à couper le souffle.
Les plus courageux pourront poursuivre jusqu´à la lagune glaciaire du Huayna Potosi. Le chemin, un ancien canal asséché en pierre, à flanc de montagne, est un véritable belvédère (2h aller-retour).

Encadrement : guide hispanophone privé
Repas inclus

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30
  • Type d'hébergement : au campement

Jour 8 : Campo Canal - refuge Huayna Potosi - La Paz

Après avoir réuni et chargé les lamas, vous passez en milieu de matinée le col Milluni (5000m). La vallée de Milluni s´offre alors à vous. Vous contournez le massif du Huayna Potosi sur votre gauche, avant de rejoindre la vallée que vous suivez jusqu´au refuge. A cet endroit précis, le torrent plonge littéralement dans la région des Yungas, verte et tropicale. C´est aussi le terme de notre trek.

Encadrement : guide hispanophone privé
Transport : véhicule privé pour La Paz
Dîner libre

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Dénivelé + : 200 m
  • Dénivelé - : 300 m
  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 9 : La Paz

Fin de votre voyage à l'hôtel après le petit déjeuner.

Important itinéraire

Les impératifs locaux :retards d'avion ou de bus, fêtes et jours fériés, ouverture des musées ou sites visités, conditions météorologiques locales, … peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.

Le MAM (Mal Aigu des Montagnes) :
Ce voyage se déroule à une altitude élevée. Certaines personnes peuvent souffrir de malaises (maux de tête, gonflement, perte d'appétit). La plupart de ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours mais il arrive qu'ils empirent et peuvent évoluer en maladies graves ; œdèmes pulmonaires ou cérébraux. Il n'existe pas de médicaments préventifs au MAM.
Le diurétique Diamox se révèle souvent efficace, mais vous devez vous assurer auprès de votre médecin que ce médicament ne vous soit pas contre-indiqué. L'altitude a aussi pour conséquence de raviver les problèmes dentaires ou autres douleurs chroniques. Pensez-y avant de partir.
Pendant le voyage forcez-vous à boire beaucoup et à éliminer.
Prévenez le guide de votre état de santé, même en cas de troubles légers.
Infos sur les problèmes liés à l'altitude : www.ffme.fr

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Trek

Environnement :

Montagne

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
5 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 500 à 800 mètres. Bonne condition physique requise. Prévoyez un entraînement avant votre départ.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

6 jours de marche

Nombre de participants

De 1 à 15 participants

Début du séjour

à La Paz : aéroport ou terminal de bus

Fin du séjour

à votre hôtel à La Paz.

Caractéristiques du circuit

Trek en haute altitude constante nécessitant un très bonne condition physique.

Hébergement

Hôtel standard à La Paz, situé dans le centre touristique.
Nuit en auberge à Yumani sur l'île du Soleil.
Nuit chez l'habitant à Tuni (pas d'électricité ni eau chaude).
Nuit sous tente pendant le trek.

Détail d'une nuit en campement :
Pour chaque campement, nous veillons à ce que vous ayez le plus de confort possible pour pouvoir vous reposer après votre journée de marche.
Cette logistique est mise en place par le cuisinier et le(s) porteurs (s) :
- une tente mess cuisine ou tente cuisine et tente mess en fonction de la taille du groupe
- une tente pour 2 personnes
- un matelas mousse confortable
- des repas chauds et complets
- l’équipement collectif pour les repas

Nourriture

Tous les petits déjeuners et les repas indiqués comme inclus au programme.

Durant le trekking, vous serez accompagnés de cuisiniers qui vous serviront des repas élaborés à partir de produits locaux.

Encadrement

Guide hispanophone privé, chauffeur hispanophone lors des transferts.

Equipe de trekking (cuisiniers et muletiers selon le nombre de participants) en plus de votre guide durant le trekking dans la cordillère Royale. Portage par mules et/ou lamas

Transports aériens

Nous pouvons vous réserver le transport aérien, consulter nos équipes de vente.
Sachez que sur la Bolivie, nous avons des contrats négociés avec les compagnies aériennes et donc des tarifs très intéressants, combinant les vols internationaux et les vols nationaux. Nous vous recommandons donc de passer par notre intermédiaire.

Documents de voyage

Pas de documents fournis, vous êtes accompagnés par une équipe locale.

Préparation physique

Etre en bonne santé est essentiel pour profiter pleinement de votre voyage Terres d'Aventure ! Si votre dernière visite médicale date quelque peu, c’est l’occasion d’effectuer un bilan de santé en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre voyage (climat, altitude, difficulté…) ; une visite chez votre dentiste est aussi une excellente initiative. Ces conseils vous concernent tout particulièrement puisque vous allez entreprendre un voyage lointain et en altitude.
Nous vous conseillons de consulter le site de la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade (www.ffme.fr) rubrique VOTRE SANTE puis "Les effets de l'altitude".
www.ffme.fr/fiches-ffme-medicales/page/les-effets-de-l-altitude.html

Important : à partir de 45 ans, il est prudent d’effectuer un électrocardiogramme d’effort.

Informations pratiques

La sensibilité au mal des montagnes
Cette sensibilité est individuelle : elle n'est pas fonction du degré d'entraînement, ni de la condition physique. Elle peut être répétitive pour un même sujet à une même altitude. Elle semble être dépendante de facteurs constitutionnels, encore mal définis.

L'altitude peut exposer à 3 autres risques :
- le froid et le vent, responsables de gelures et d'hypothermie ;
- les chutes, responsables de fractures ou d'entorses ;
- le soleil, dont vous devez savoir vous protéger, tant du rayonnement direct (crèmes à très haut indice de protection, supérieur à 40), que de la réverbération (port de lunettes de type "intégrales").

Vos dépenses

Les boissons, les pourboires, les entrées sur les sites et dans les parcs nationaux.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des des animaux et des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
-Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
-Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
-Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
-Vos aliments liquides pour bébé.
-Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.

Particularités Bagages

Pour les treks, nous voudrions insister sur les points suivants :
- La limitation du poids des bagages à 15kg/client
- Des bagages sans armature métallique (éviter les valises à roulettes). Cela évite de blesser les mules et/ou lamas.

Vêtements

Une règle d'or, prévoir des vêtements qui sèchent rapidement.
Règles numéro 1, 2 et 3 : PAS DE COTON.
Préférez donc la laine, la soie, et les fibres synthétiques, qui vous aideront à rester au sec et au chaud autant que possible !

•T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• Des sous-vêtements longs, un haut et un bas. Même chose que ci-dessus.
• Des chaussettes de laine épaisses. La laine a cette qualité qu’aucune fibre high-tech ne lui dispute, c’est de tenir chaud même mouillée.
• Une veste en fibre polaire.
• Un gros pull de laine à enfiler sous la polaire le soir au campement.
• Un pantalon de randonnée en toile synthétique légère. L’idéal est un modèle convertible en short.
• Un bonnet de laine assez épais ou une cagoule
• Des gants ou des moufles de laine, à cause du vent.
• 1 veste style Gore-tex
• 1 sur-pantalon imperméable
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax par exemple.
• 1 paire de chaussures de randonnée tenant bien la cheville (semelle type Vibram)

Equipement

• 1 paire de bâtons télescopiques (facultatif) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants
• 1 gourde (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale
• Ampoules et piles de rechange
• 1 couverture de survie (facultatif)
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence (il existe du savon liquide biodégradable de marque CAO)
• 1 serviette de toilette : il en existent qui sèchent rapidement : marque Packtowl (existent en 4 tailles)
•Nécessaire de couture
• Boules Quiès (facultatif)
• Papier toilette - crème solaire - stick à lèvres
• Lingettes

Couchage

Un sac de couchage cloisonné (utilisation altitude/grand froid, température confort à -10°C) est indispensable pour ce voyage. Les nuits en bivouac se déroulent en altitude et sont très froides (refuges chauffés par un poêle, parfois peu efficace compte tenu des conditions de froid qui augmentent chaque année dans l'Altiplano).
Pensez au sac à viande en soie, ou en polaire il peut aider à garder plus de chaleur.

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl…)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Répulsif anti-moustiques efficace en zone tropicale
• Traitement anti-paludique adapté à la zone visitée, selon prescription médicale.
•Crème type Biafine pour les brûlures

Matériel fourni

Matériel de trek fourni : tentes individuelles, tente mess, tout le matériel collectif
Tapis de sol fourni, néanmoins nous vous recommandons de venir avec un Thermarest. Les matelas que nous proposons sont très bien en dessous d’un Thermarest mais insuffisants seuls en hiver (juin, juillet, août, septembre).

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Information importante : veuillez vous reporter aux formalités détaillées dans la fiche pays du circuit. Très important en cas de transit par les Etats-Unis.

Passeport

Passeport valide 6 mois après le retour.
Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». Un mineur voyageant seul n’a pas besoin d’autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

Tous les voyageurs français se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2013), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne ou soudanaise.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa.

Vaccins Obligatoires

La vaccination contre la Fièvre Jaune, sans être obligatoire, était conseillée pour les voyageurs qui se rendaient dans les régions amazoniennes. La recrudescence récente de la maladie dans plusieurs régions et dans les pays voisins fait que, les autorités sanitaires locales peuvent décider de l'exiger à l'arrivée, non seulement pour les voyageurs arrivant de ces pays mais aussi pour ceux qui arrivent d'Europe. Le voyageur non vacciné devra s'informer auprès de l'ambassade et du Ministère des Affaires Etrangères au moins 10 jours avant son départ. La vaccination doit être faite au moins 10 jours avant le départ pour une primo-vaccination. Elle prend effet immédiatement pour une revaccination.

Vaccins Conseillés

Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

Prévention Paludisme

Il est présent toute l'année mais seulement dans l'Amazonie bolivienne. Le voyageur devra adopter des mesures de protection, d'abord individuelles, qui le protégeront aussi contre d'autres insectes, vecteurs d'autres maladies (fièvre jaune, dengue, virus Zika) : répulsifs cutanés et vestimentaires actifs, port de vêtements couvrants, moustiquaires imprégnées. La prévention médicamenteuse est impérative : elle sera assurée par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), de Doxycycline ou de Lariam ; elle n'est pas nécessaire dans le reste de la Bolivie, ni à La Paz, ni sur les hauts plateaux andins (il faut cependant signaler les récents cas de paludisme dans un village andin situé à 2300 mètres).

Autres risques

Les risques de transmission alimentaire de virus, microbes et parasites, depuis la (le plus souvent bénigne) tourista jusqu'à des affections plus sévères, comme la typhoïde, le choléra ou l'hépatite A, justifient des précautions rigoureuses tout au long du voyage : boissons capsulées, fruits et légumes cuits, pelés ou lavés avec une eau traitée, viandes très cuites.
Sans atteindre les très hautes altitudes, au-delà de 6000 m, auxquelles ne seront confrontées que les expéditions andines, le voyageur peut subir dès 3500 m le soroche (mal aigu des montagnes / MAM), surtout si la période d'adaptation a été trop courte : apparition de maux de tête, de sensation de vertige, de fatigue, d'insomnie et d'oedèmes. La prévention passe par une adaptation progressive à l'altitude, le repos, voire la redescente, dès l'apparition des symptômes. Une consultation, avant le départ, dans un centre de médecine d'altitude, où sera pratiqué un test de résistance à l'hypoxie, ne concerne que les séjours au-dessus de 4500 m. La prise d'un traitement préventif (Acétazolamide) des complications du MAM pourra dans ce cas être proposée.

Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.

Informations pratiques

L'infrastructure sanitaire peut être considérée comme satisfaisante à La Paz, mais problématique ailleurs.
Il est souhaitable, avant toute décision, de prendre contact avec la société d'assistance et les services de l'ambassade de France à La Paz, Tél. 00591 2 214 99 00.

Service médical 24h/24 – 7j/7

Ce voyage fait partie de ceux que nous qualifions de voyage en milieu isolé ou de voyage en altitude.

Pour vous permettre de vivre cette expérience en toute sécurité, nous avons mis en place un partenariat avec l’Ifremmont, l’institut de formation et de recherche en médecine de haute montagne, basé à Chamonix.

Durant votre voyage, vous pourrez donc bénéficier d’un service médical d’urgence. Ce service, ouvert 24h/24 et 7j/7, vous permet d’avoir accès par téléphone à un médecin spécialiste de l’altitude et des conditions isolées. En cas de problème médical, et si une communication GSM ou satellite peut être établie à ce moment, vous serez mis en relation par votre guide avec l’un de ces médecins.

Le service médical vous donne également la possibilité de remplir en ligne, avant votre départ, un dossier médical sécurisé. Celui-ci permettra au médecin, en cas d’appel durant le voyage, de mieux vous connaître. Nous vous recommandons de prendre le temps de remplir ce dossier (un par participant). Pour ce faire, un mail vous sera envoyé après votre inscription. Il vous détaillera comment accéder à votre dossier médical en ligne.

Nous précisons que ce dossier est sécurisé, uniquement accessible par le médecin, en cas d’appel, et qu’aucune autre personne que le médecin ne peut le consulter.

Enfin, ce service médical vous donne également la possibilité de réaliser une téléconsultation avant départ. Celle-ci est optionnelle et son coût est de 50€. Cette téléconsultation vous permettra de faire le point si vous n’avez pas d’expérience de l’altitude. Elle précise votre état de santé général et si besoin peut permettre d’organiser un bilan complémentaire. Vous partirez donc rassuré et avec des consignes claires.

Il est important de préciser que le service médical d’urgence ne remplace pas une assurance rapatriement. Il s’agit d’un service de téléconsultation médicale qui permet de poser un premier diagnostic.

Soucieux d’assurer toujours plus votre sécurité lors de nos voyages, nous avons souhaité intégrer ce nouveau service de manière totalement gratuite pour nos clients.

4. Pays et climat

Climat

Du fait de sa situation proche de l'équateur et de sa configuration, la Bolivie a un climat très varié. Les conditions météo changent sensiblement en fonction de l'altitude. En règle générale, la nuit, il fait toujours froid sur la cordillère des Andes et ce même s'il fait 30° pendant la journée. Les températures descendent facilement jusqu'à -10°, voire -25°, en hiver sur l'Altiplano.
N'oublions pas que la Bolivie se situe dans la partie australe du globe : juillet et août sont au coeur de l'hiver. Globalement, la meilleure période pour le voyage s'étend d'avril à mi-novembre, en dépit des nuits froides et du vent sur l'Altiplano.

Géographie

Le pays est divisée en 5 régions qui sont autant de zones géographiques bien distinctes, la Bolivie est avant tout une terre de contraste, véritable synthèse de l’univers. Sa géographie s’organise donc de la façon suivante :

L'Altiplano : Haut plateau situé à plus de 3 000 m, entouré de deux chaînes montagneuses : la cordillère Royale à l’est et ses 300 sommets à plus de 5 000 m (Illimani, Illampu, Condoriri, Huyanay Potosi pour les plus connus), la cordillère occidentale et ses volcans tels le Licancabur ou le Sajama à l’ouest. C’est la région la plus peuplée de Bolivie. Région au climat aride, où les sommets et autres salars côtoient l’infini, il fait sans nul doute parmi les plus beaux paysages au monde

Les Yungas : Situé au nord-est de La Paz, véritable point de rencontre entre les Andes et l’Amazonie, ensemble de vallées fertiles, et bénéficiant d’un climat chaud et humide, à la végétation luxuriante et abondante.

Les vallées : Entre 1 500 et 2 500 m, les vallées se caractérisent par un climat doux et une végétation verdoyante. Ses terres fertiles font de cette région le grenier de la Bolivie.

Le Chaco : Riche en pétrole, cette zone sèche et plate s'étend sur le coin sud-est de l'Oriente. Du fait de sa faible densité en population, on y trouve un étonnant échantillon de variétés rares de la faune et de la flore.

El Oriente : Zone de plaines torrides à la végétation luxuriante occupant un peu moins de 70% du territoire bolivien, véritable espoir économique pour le pays, elle regorge de matières premières (pétrole …)
L'Amazonie et le Pantanal (la plus grande réserve de faune et de flore du monde) se trouvent là.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous ne devez laisser sur place aucun papier, mouchoirs en papier, boîtes, bouteilles etc…

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Extension

Nous avons la possibilité d'aménager votre itinéraire selon vos souhaits : poursuivre votre au voyage au Pérou, dans le Sud Lipez à la découverte des lagunes et du Salar d'Uyuni. N'hésitez pas à nous contacter.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.