Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

06/12/2018

14/12/2018

2965 € Assuré

30/12/2018

07/01/2019

3560 € Assuré

06/01/2019

14/01/2019

2965 € Assuré

13/01/2019

21/01/2019

2965 € Assuré

17/03/2019

25/03/2019

2965 € Assuré

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

Le transport aérien, l'hébergement, la pension complète du dîner du J2 au petit déjeuner du J9, l'encadrement par un musher francophone, la présence de nos hôtes autochtones les jours 6 et 7, l'équipement grand froid et le matériel nécessaire pour la pratique du traîneau.

Le prix ne comprend pas

Les assurances, les frais d'inscription, les transferts à Montréal, certains repas, les boissons, les pourboires.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol Paris-Montréal

Vol pour Montréal. A votre arrivée, transfert libre pour votre hôtel. Dîner et soirée libre.

  • Hébergement : en hôtel

Jour 2 : Montréal - Chibougamau

Vol pour Chibougamau. Accueil à l'aéroport puis transfert au camp où vous vous installez pour la nuit dans votre yourte. Vous pourrez faire une visite de Chibougamau, la plus grande agglomération du nord du Québec avec plus de 7500 habitants et berceau de la nation cri qui font partie des premières nations du Canada. La beauté des paysages avec ses forêts boréales, la diversité de sa faune et de sa flore ainsi que son patrimoine culturel grâce au peuple Cri en font une destination incontournable. Premier dîner en territoire Cri.

  • Hébergement : en yourte

Jour 3 : Journée d'initiation

Au cours du petit déjeuner, présentation du programme de la semaine. Tout comme les trappeurs, vous allez apprendre à conduire un traîneau à chiens.
La matinée sera consacrée à la présentation des chiens, leurs habitudes et comportement et votre musher vous donnera les consignes de chargement des traîneaux, de sécurité et de conduite. Chacun mettra le harnais aux chiens qu'ils se verront confiés. Puis c'est vraiment à votre tour de vous occuper de votre attelage ! Vous partez pour une initiation de quelques heures et découvrez les premiers frissons du nord québécois, dans la région de Eeyou Istchee Baie-James : des forêts et des rivières figées dans la blancheur de l'hiver. Vous prenez le temps de découvrir vos fidèles compagnons et d'apprivoiser votre traîneau sur les sentiers enneigés. Le caractère docile et travailleur de nos chiens, ainsi que les conseils de votre guide, vous permettront de vous sentir plus à l'aise au fur et à mesure de la journée. Retour au chalet en longeant lacs et rivières gelés en fin de journée. Le soir à notre camp de base, vous dégusterez un repas traditionnel pour bien préparer le grand départ du lendemain.

  • Hébergement : en yourte

Jour 4 : Départ du raid itinérant en traîneau à chiens

Après avoir chargé votre traîneau, c’est le grand départ ! Vous partirez pour des étapes d'environ 5 à 7 heures par jour en traversant forêts, lacs et rivières. Le territoire abrite, près d'une quarantaine d'espèces animales, vous aurez peut être la chance d’observer des lagopèdes, des bernaches ou encore des élans. Le repas de midi se prendra sur le chemin autour d'un feu de bois. Le soir, vous dételez puis installez vos chiens pour la nuit, les nourrissez puis montez votre campement. Il faudra aussi aller chercher du bois pour le poêle et de l'eau dans le lac pour le repas... Vous participez aux tâches quotidiennes, comme un vrai trappeur d'autrefois. Autour d'un bon souper copieux et typiquement québécois, votre guide saura vous transmettre sa passion pour le traîneau à chiens et la vie dans les bois. Vous dormirez sous la tente chauffée avec un poêle à bois, c'est une expérience exceptionnelle.

  • Hébergement : en bivouac

Jour 5 : Visite en terre Cri à Oujé - Bougoumou

Vous continuez en direction de Oujé-bougoumou, une des réserves autochtones réparties au Québec sur le territoire de Eeyou Istchee.On décompte au Canada, une population totale de plus de 130 Premières Nation Cries.
Vous arrivez en milieu de journée et installez votre campement non loin du village puis prendrez votre déjeuner. Ensuite, vous serez invité à visiter le centre culturel cri, Aanischaaukamikw. Ce centre est un musée, un centre d'archives, une bibliothèque, un centre d'enseignement, un centre culturel et d'activités virtuelles conçues pour l'interactivité. L'Institut est aussi un espace public pour l'apprentissage, l'expérience et la célébration de la culture crie.
Dans la soirée, retour au campement pour un bon dîner et repos pour la suite de l’expédition du lendemain.

  • Hébergement : en bivouac

Jour 6 : Nuuhchimi Wiinuu

Vous poursuivez votre aventure vers Nuuhchimi Wiinuu pour une rencontre autochtone. En fin de journée, vous rencontrerez Anna et David Bossum pour vivre en leur compagnie une expérience hors du commun. Vous logerez dans des habitations traditionnelles Cri qui allient confort, authenticité et découvertes. Vous goûterez aux mets traditionnels en compagnie de vos hôtes qui vous feront partager leur culture et histoires des peuples premiers.

  • Hébergement : en cabane

Jour 7 : Expérience autochtone

Une journée particulière pendant laquelle vous vivrez au rythme de nos hôtes, et suivrez leurs habitudes en découvrant leur mode de vie typiquement autochtone et traditionnel. Différentes activités seront au rendez-vous selon les conditions du moment : Raquette en babiche, trappe, artisanat traditionnel, pêche sur glace et légendes locales. Le programme sera défini sur place par Anna et David, une occasion unique de partage et d'émotions.

  • Hébergement : en cabane

Jour 8 : Retour au camp de base

Vous reprenez les commandes de votre traîneau et serez en communion avec vos compagnons à quatre pattes. Cette étape vous ramène au camp de base à Chibougamau. Dîner et nuit dans votre yourte. Vous profitez de cette soirée pour échanger sur votre voyage et votre expérience.

  • Hébergement : en yourte

Jour 9 : Vol Chibougamau - Montréal

Une dernière matinée en territoire Eeyou Istchee Baie-James et il sera temps de retourner à l'aéroport pour prendre le vol pour Montréal après une semaine de plein air, de plaisir de découverte culturelle. Arrivée à Montréal, transfert libre à votre hôtel. Soirée à votre guise pour découvrir le centre ville.

  • Hébergement : en hôtel

Jour 10 : Vol retour

En fonction de l'horaire de vol, une partie de la journée est libre à Montréal. Transfert libre en bus pour l'aéroport pour prendre votre vol.

  • Hébergement : en avion

Jour 11 : Arrivée

Arrivée à Paris

Important itinéraire

Le programme est donné à titre indicatif, il pourra être modifié sur place par votre guide selon les conditions météorologiques et le niveau du groupe. Ces deux facteurs ainsi que les conditions d'enneigement sont décisifs pour définir les distances possibles à parcourir, qui ne permettront peut-être pas d'effectuer l'itinéraire tel que décrit. Les directives de vos guides sont à suivre à la lettre pour votre propre sécurité et le bon fonctionnement de l’ensemble de l’équipe.
Veuillez noter que d'un départ à l'autre, le climat est variable, avec des températures pouvant aller jusqu'à -30°C. Elles jouent donc un rôle important sur l'engagement physique de ce séjour, tout comme les conditions de neige. Un itinéraire par beau temps et sur une neige dure n’aura pas du tout le même engagement que le même raid avec peu de visibilité et de la neige profonde.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Traîneau à chiens

Environnement

Neige,
Terres Polaires

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Pratique du traîneau sur plusieurs jours en itinérance. Rythme plus ou moins soutenu sur tous terrains et parfois accidentés dans des conditions de neige et de froid variables. Participation à l'harnachement, aux soins des chiens et aux tâches collectives. Plusieurs nuits successives en hébergements rustiques et nuits en bivouac possibles. Habitude des sports de plein air. Une bonne forme physique est requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

5 jours de traîneau à chiens dont 4 jours de raid itinérant.

Nombre de participants

De 1 à 6 participants

Caractéristiques du circuit

Vous conduisez seul votre traîneau de 3 à 4 chiens pendant les 4 jours du raid itinérant (jours 3,4, 5 et 8).
Les étapes sont en moyenne de 5 à 7 heures, soit 25 à 40 km par jour. Il n'est pas nécessaire d'avoir pratiqué cette activité au préalable, néanmoins ce raid nécessite une bonne condition physique. Selon la saison et les conditions météorologiques, le niveau physique requis peut être plus ou moins engagé. Vous devez gérer la vitesse, les virages et les descentes, les chiens sont entraînés et ne demandent qu'à avancer, mais il faudra une participation active de votre part, notamment être capable de les aider en montée en poussant le traîneau sur une piste ou dans la neige profonde.
La participation active de chacun aux tâches quotidiennes est indispensable pour le soin des chiens, préparer les repas, couper du bois, prendre de l'eau dans le lac, faire la vaisselle...

L'activité principale de ce séjour est le traîneau à chiens mais dans un territoire particulier au nom mystérieux Eeyou Istchee Baie-James qui se situe au nord du Québec, habité par les Cris, peuple autochtone.

Le point d'entrée dans le territoire est Chibougamau, ville minière l'une des quatre villes qui compose la Jamésie. Fondée en 1954, elle est la plus grande agglomération du nord du Québec avec plus de 7500 habitants. Situé dans la région de Baie-James. son climat subarctique et ses forêts boréales font l'attrait de la région. Accéder à la ville de Chibougamau était très difficile avant la construction d'un aéroport dans les années 70, et il faut attendre 1993 pour voir l’ouverture de la Route du Nord permettant de rejoindre la ville. La beauté de ses paysages, la diversité de sa faune et de sa flore ainsi que sa richesse culturelle, en particulier la culture du peuple Cri qui font partie des premières Nations du Canada, en font une destination incontournable.

Les jours 5, 6 et 7, vous aurez l'opportunité de découvrir la nation des Cris, leur mode de vie, leurs traditions et culture.
Dans l'après-midi du jour 5, vous aurez une visite du centre culturel cri, Aanischaaukamikw, qui sera une belle introduction à votre expérience des jours suivants, grâce à la richesse et à la diversité des objets et scènes présentées.
Les jours 6 et 7, vous arriverez sur le site de nos hôtes David et Anna, situé en forêt près d'Oujé-Bougoumou. Il est composé d'un chalet principal, d'un chalet pour les sanitaires et de plusieurs habitations traditionnelles (tipis) chauffées au poêle à bois. Dans ce camp isolé au bord du lac, vous aurez l'occasion de partager des moments uniques en faisant des randonnées en raquettes, de l'artisanat et de tester la cuisine traditionnelle. La trappe est une activité traditionnelle qui se pratique encore de nos jours et est nécessaire à leur alimentation. Le programme n'est pas défini à l'avance, vous entrez dans une autre culture où le temps est perçu différemment. Vos hôtes prendront le temps de vous raconter leur histoire, leur mode de vie, le respect des aînés et de la nature.

Hébergement

Montréal : 2 nuits en hôtel en chambre double
Chibougamau : 3 nuits en yourte. Le camp est composé d'une yourte pour prendre les repas et de 3 yourtes pour dormir.
Lors des nuits en itinérance (2 nuits) , tout le groupe dort sous tente de prospecteur chauffée au poêle à bois, ou en camp rustique selon les possibilités et la météo. Vous coucherez sur un tapis de sol dans un sac de couchage. Lors des nuits en bivouac, il faut parfois monter les tentes donc préparer le camp et le sapinage (petites branches de sapins que l'on met à même le sol sur lequel on va poser les tapis de sol ce qui permet de s'isoler du froid) en plus des tâches quotidiennes.
Chez nos hôtes Cri (2 nuits), vous dormez dans des habitations traditionnelles avec sapinage au sol sur lequel seront installés des matelas. Il y a aussi un bâtiment principal et un chalet pour les sanitaires.

Nourriture

Les repas ne sont pas inclus à Montréal et lors des trajets aériens.
A Chibougamau et chez nos hôtes Cri, vous mangerez des plats traditionnels locaux. Il est à noter que la viande est l'aliment de base pour les autochtones. quelques légumes à l'occasion, du riz, de la banique (pain autochtone).
Pendant le raid, les repas sont préparés à l'avance et composés de féculents, de viande et de légumes. Les repas chauds sont appréciés sur ce type de raid. Lors de la pause de midi, si le temps le permet, un feu de bois est allumé pour faire chauffer soupe, hot-dogs, ou saucisses.
Il peut être difficile de prévoir des menus particuliers, compte tenu du caractère isolé de la région.

Encadrement

Mushers francophones.

Transports aériens

Vols réguliers Air Transat et Air Canada et Air Creebec selon les départs.

Informations pratiques

Depuis le 10 novembre 2016, les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, devront obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens.
L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime. Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant les transferts et plus accessible dans le traîneau lors du raid.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main et sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet. Généralement, le poids des bagages en soute est limité à 20 kg par personne.

Lors du raid, vous emporterez dans votre sac personnel uniquement ce qui sera nécessaire, vous pourrez laisser le reste de vos affaires au camp de base. Il est recommandé d'avoir un sac étanche pour s'assurer de garder ses affaires au sec.

Nos recommandations quand vous prenez l’avion :
Emportez avec vous en bagage cabine des vêtement chauds, votre veste, ayez vos chaussures de randonnée aux pieds, et prenez vos affaires de première nécessité afin de pallier à un éventuel retard de bagages.

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Vêtements

Une partie de l’équipement grand froid est fourni sur place, veuillez vous référer à la rubrique "matériel fourni".

La température au Québec en hiver peut varier de 0°C à -40°C, et le gel est permanent de décembre à début mai. Il est donc indispensable de prévoir des équipements chauds.

Pour lutter efficacement contre le froid, le système "multicouches" est le plus probant. Une première couche de sous vêtements thermiques ajustés, une deuxième couche de vêtement plus amples et chauds, et une troisième couche de vêtements imperméables vous garderont au chaud.

En plus des caractéristiques thermiques de vos vêtements, c’est le volume d’air entre les différentes couches qui vous isolera du froid. Si la première couche doit être ajustée, vous ne devez pas être trop serrés dans vos vêtements pour y laisser de l’air et avoir une meilleure liberté de mouvement.

Il est nécessaire que toutes les couches soient respirantes. Une seule couche qui n’est pas respirante annule les effets de toutes les autres couches. N’utilisez surtout pas de coton, qui n’évacue pas la transpiration et garde l’humidité.

Selon la température extérieure pendant votre voyage et votre ressenti personnel, il vous faudra ajouter une ou deux couches supplémentaires (polaire, doudoune coupe-vent).
Vous utiliserez ces couches supplémentaires le soir au camp. C’est seulement en cas de grand froid en journée que vous les superposerez sur les autres couches. En faisant comme cela, vous ne surchargez pas votre traîneau avec des affaires inutiles.

- Première couche : sous-vêtements thermiques haut et bas (en matière synthétique ou en laine). N’utilisez surtout pas de coton, qui n’évacue pas la transpiration et garde l’humidité.

- Deuxième couche : fourrure polaire ou doudoune coupe-vent.

- Troisième couche : haut et bas imperméables et chauds en tissu Gore-tex, et faisant office de coupe-vent (non doublé pour éviter la condensation, avec une capuche intégrée de préférence), type vêtements de ski.

N’oubliez pas que ce sont les extrémités qui se refroidissent le plus vite :

- Mains : prévoyez une paire de gants en laine ou en fourrure polaire, pour prendre vos photos et vous occuper des chiens. Une paire de moufles doublées est indispensable pour la journée sur le traîneau. Éventuellement, prévoyez une paire de sur-moufles en Gore-tex. Il est important que vous ayez une paire de gants secs à votre disposition à tout moment.

- Pieds : des bottes "grand froid" sont fournies sur ce voyage. Veuillez vous référer à la rubrique "matériel fourni".
Prévoyez deux ou trois paires de chaussettes en laine ou en matière synthétique chaude dont une paire plus grande que les autres que vous superposerez par-dessus une autre paire en cas de grand froid. Veillez à ce que vos pieds ne soient pas trop serrés dans les chaussures, ce qui empêcherait le sang de circuler correctement.

Pour le voyage et au camp le soir après l’activité, nous vous conseillons pour votre confort une paire de chaussures imperméables ou des chaussures d’hiver confortables et des chaussettes ou chaussons.

- Tête : un bonnet chaud, un passe-montagne ou une cagoule. L’essentiel est de protéger les oreilles. Une veste avec une capuche qui vous permet de doubler les couches si besoin.

- Yeux : un masque de ski sur le traîneau vous protégera du vent. Les lunettes de soleil seront utiles pour les pauses et la fin de journée, prévoyez un étui rigide pour les ranger. Pour les porteurs de lunettes de vue, il existe des masques spéciaux qui englobent vos lunettes.

- Visage : suivant la température extérieure et le vent, il peut être nécessaire de devoir se couvrir tout le visage. Nous vous conseillons un masque néoprène (idéal), ou un foulard qui peut monter au-delà du nez (ou encore un passe montagne).

Cette liste est donnée à titre indicatif, n’’hésitez pas à contacter votre conseiller afin de préparer votre voyage le mieux possible.

Equipement

- Mouchoirs en papier
- Crème solaire très protectrice en stick et un stick à lèvres (prendre des produits qui contiennent un minimum d’eau pour éviter le gel)
- Stick à lèvres
- Lingettes hydratantes (de préférence individuelle pour garder les sachets sur soi et éviter le gel)
- Chaufferettes pour les pieds et les mains
- Lampe frontale (pensez à des piles de rechange)
- Thermos (minimum 1L)
- Une serviette de toilette en microfibre (séchage rapide et ergonomique)
- Nécessaire de toilette (prenez des produits biodégradables)
- Une couverture de survie (facultatif)
- Boules Quies (facultatif)
- Un sac léger pour mettre les affaires nécessaires pour la journée, accessibles rapidement à mettre sur le dessus du chargement (sur le traîneau).
- Appareil photo : attention au froid et à la neige. Prenez des piles/batteries de rechange que vous garderez sur vous pour éviter qu’elles se déchargent. Les appareils sont sensibles au froid et se déchargent plus vite.

Couchage

Un sac de couchage et un drap de sac vous seront fournis sur place.

Pharmacie personnelle

N’oubliez pas vos médicaments habituels, et médicaments contre la fièvre et la douleur, ainsi qu’un antibiotique à large spectre. Jeu de pansements adhésifs (pour les ampoules), compresses désinfectantes et bande Elastoplaste.

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur sur place.

Matériel fourni

Bottes, moufles, veste et sac de couchage ainsi que le matériel pour la pratique du traîneau à chiens, les raquettes et le matériel de camping (y compris couverts, bol et tasse).

3. Formalités et santé

Passeport

Passeport en règle pour les ressortissants français, belges ou suisses, dont la validité dépasse d'au moins un jour le séjour projeté au Canada (voir également, plus bas, la rubrique « Formalités d’entrée ou de transit aux Etats-Unis » ; un voyage au Canada entraînant souvent le passage de la frontière US, votre passeport devra répondre aux critères mentionnés). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

AVE
Les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens.
L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime.
Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp
Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille (si et seulement si il figure sur leur passeport).
Attention ! des sites non officiels proposent de délivrer l'AVE aux voyageurs à des tarifs exorbitants ; il arrive même que l'autorisation ne soit pas délivrée, ou pas reconnue par les autorités canadiennes. Veillez à faire la demande à l'adresse mentionnée ci-dessus.

MINEURS
Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Attention ! Pour les mineurs, voyageant seuls ou accompagnés par un seul des parents, il faudra, en cas de contrôle, fournir un certain nombre de documents établissant la filiation de l’enfant et garantissant que le voyage est autorisé par les deux parents : un extrait d'acte de naissance avec filiation, une autorisation écrite pour le voyage par le (ou les) parent(s) absent(s), photocopie d'une pièce d'identité du (ou des) parent(s) absent(s). A ce propos, nous vous conseillons de contacter l´ambassade du Canada ou de consulter son site.

La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

USA
Si votre voyage au Canada vous amène à passer la frontière des Etats-Unis par voie terrestre, vous devrez, même pour une excursion, remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (payable en dollars américains uniquement) et présenter l'un des passeports mentionnés ci-dessous.

PERMIS DE CONDUIRE
Pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les voyageurs français, belges ou suisses : présentation du billet aller-retour et de preuves de solvabilité (carte bancaire, chèques de voyage). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Vaccins Conseillés

Comme partout, il est important d’être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), éventuellement, hépatites A et B, rougeole. Aux randonneurs, on peut conseiller de se faire vacciner contre la rage, qui peut être transmise par morsure de renard, de sconse ou de chauve-souris.

Prévention Paludisme

Le paludisme est totalement absent, mais la possibilité de transmission d'autres maladies par d'autres insectes nécessite, en été, l'utilisation de répulsifs. Les tiques, en particulier dans le sud Ontario, peuvent être responsables de la maladie de Lyme (contre laquelle existe, au Canada, un vaccin, non disponible en France). Les moustiques, qui pullulent dès le mois de juin, peuvent transmettre le virus West Nile, moins cependant qu'aux Etats-Unis.

Autres risques

Ce sont les risques environnementaux et comportementaux communs aux pays de haut niveau sanitaire. Ils peuvent être, ici, fonction des différences climatiques entre le nord, péri-arctique, et le sud, tempéré, aussi nettes en hiver qu'en été.

Informations pratiques

Le système de santé canadien est l’un des meilleurs du monde. Il est toutefois raisonnable de s'informer auprès de la compagnie d'assurance des conditions de prise en charge des frais engagés en cas d'accident ou de maladie.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Quatre saisons nettement différenciées ajoutent à l'attrait du pays.
En automne, un air vivifiant vous invite à admirer les brillantes couleurs des feuillages.
L'hiver, le paysage est couvert d'une neige scintillante. Apprenez à skier sur les pistes avoisinantes ou à patiner sur des rivières gelées.
Le printemps pointe dès février sur la côte ouest, et apporte avec lui des parfums de lilas, de jonquilles et de jacinthes.
L'été, le Canada est splendidement ensoleillé et invitant.
Étant donnée l’étendue du pays, le climat offre certains contrastes. La partie la plus méridionale, Pointe-Pelée (Ontario), se trouve à la même latitude que le nord de la Californie, tandis que le nord s'enfonce profondément dans l'Arctique.
L'été canadien est semblable à celui de la moitié nord des États-Unis, avec un temps doux ou chaud de mai à octobre. La saison de ski s'étend de décembre à la fin mars dans l'est et la fin mai dans l'ouest (et plus tard encore dans certaines stations). Les couleurs de l'automne (dans l'est du Canada) sont spectaculaires, surtout à la fin de septembre ou au début d'octobre.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...

Nous sommes engagés dans une démarche de tourisme responsable. Nous souhaitons vous faire connaître et vous associer à notre action aux côtés d'Agir pour un Tourisme Responsable (ATR). Pour plus d’informations avant de partir, lisez la charte éthique du voyageur et notre charte GNGL.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Extension

Pour prolonger votre voyage, n’hésitez pas à rester quelques jours de plus en sélectionnant une extension.

Possibilité de prolonger le séjour d'une ou deux nuits supplémentaires à Montréal.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.