Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

13/01/2018

27/01/2018

3290 € Assuré à partir de 4

18/02/2018

04/03/2018

3290 € Assuré à partir de 4

08/04/2018

22/04/2018

3290 € Assuré à partir de 4

05/05/2018

19/05/2018

3190 € Assuré à partir de 5

07/07/2018

21/07/2018

3490 € Assuré à partir de 5

12/08/2018

26/08/2018

3490 € Assuré à partir de 5

17/11/2018

01/12/2018

3290 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• le transport aérien sur vol régulier
• les taxes aériennes
• les transferts
• l'encadrement
• les excursions mentionnées et entrées dans les parcs
• l'hébergement en pension complète à l’exception de certains repas (indiqués libres au programme)
• le transport des bagages
• de l'eau en gallon, à disposition dans le minibus

Le prix ne comprend pas

• les assurances
• les frais d’inscription
• la taxe pour scan, rayons X ou inspection des bagages au départ du Costa Rica (2$)
• la taxe de sortie du Costa Rica et la taxe d'entrée au Nicaragua par voie terrestre (environ 13$)
• les pourboires
• les boissons et dépenses personnelles
• les repas mentionnés libres au programme (en fonction de vos horaires de vols internationaux, environ 4 repas à votre charge. Prévoir 10€ par repas, peut-être un peu plus à Granada).
• tous les services non mentionnés au programme ou en supplément
• les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

Volcan, Parc national du Volcan Arenal, Tortues, Volcan actif, Rincon de la Vieja, Plantation café, Cratère volcanique, Oiseaux, Villages coloniaux, Cacao.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour San José - Alajuela (Costa Rica)

Vol pour San José. Accueil et transfert à l’hôtel à Alajuela (10mn de route). Dîner libre.

  • Type d'hébergement : en hôtel

Jour 2 : San José - tour de café et de cœur de palmier - cheval à Horquetas (Costa Rica)

Départ matinal sur une route vallonnée, au milieu des caféiers, fougères et fraisiers. Nous visitons une plantation de café à presque 2000m d'altitude avant de poursuivre en direction du col de Cinchona, où nous observons des oiseaux colorés. Nous poursuivons la route vers Sarapiquí, et marquons une halte chez Doña Maria, qui nous plonge dans son quotidien, la culture du cœur de palmier. Un délicieux déjeuner nous attend, à base de cet aliment assez peu connu chez nous. Poursuite du voyage jusqu'à Horquetas, où nous troquons bus contre cheval pour une balade de 3h30. Nous terminons le chemin qui nous sépare du lodge à pied et nous installons pour la nuit.

Notes :
- nous emportons dans notre sac à dos le nécessaire pour 2 nuits, et confions le reste de nos bagages au chauffeur. Une liste de ce que nous devons emporter nous sera donnée la veille.
- un ou deux chevaux portent nos sacs à dos sur les 12 premiers kilomètres, mais nous devrons les porter sur les 3 derniers.
- des bottes en caoutchouc et une frontale sont indispensables (cf. paragraphe équipement). Nous pouvons louer pour vous des bottes en caoutchouc mais pensez à en apporter de France si vous avez une pointure peu commune...
- il n'est pas nécessaire de savoir monter à cheval. L'animal est indispensable pour éviter une longue marche sur un sentier - qui peut être parfois boueux - afin de rejoindre l'hébergement.

  • Heures de marche : 1h30
  • Type d'hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, 2h30 , 116 km

Jour 3 : Réserve Rara Avis (marche et baignade) - Sarapiquí (Costa Rica)

Journée de randonnée sur les 24km de sentiers du lodge, avec un guide local de la réserve. Cette dernière préserve directement 485 hectares de forêt pluvieuse et indirectement 1000 hectares supplémentaires. D’une importance capitale pour la conservation de nombreuses espèces endémiques et de la biodiversité, elle possède la plus grande diversité d’amphibiens et de reptiles du pays, plus de 362 espèces d’oiseaux et environ 500 espèces d’arbres.

Note : le nombre d'heures de marche dépend de la volonté et du niveau du groupe, entre 3 et 6h sur les divers sentiers possibles. Il est possible de se baigner dans une cascade.

  • Heures de marche : entre 3h et 6h
  • Type d'hébergement : en lodge

Jour 4 : Horquetas - baignade aux thermes du volcan Arenal (Costa Rica)

Nous marchons jusqu’à Horquetas où le bus nous attend et prenons la route pour le pont de Muelle, où nous marquons un arrêt pour observer les iguanes verts qui se prélassent. Déjeuner en route avant d’arriver devant des bains d’eaux thermales naturelles d’origine volcanique. Nous restons quelques heures dans les différents bassins aménagés sous une forêt exubérante. Installation au village de la Fortuna, au pied du volcan Arenal, symbole du Costa Rica tant son cône est parfait. Dîner dans un restaurant local.

Jusqu'au matin du 29 juillet 1968, l'Arenal était une montagne tranquille couverte de végétation luxuriante. Depuis trois mille ans, le volcan était resté inactif. Ce jour-là, son réveil n'en fut que plus spectaculaire : la terre se mit à trembler, des panaches de cendre s'élevèrent dans le ciel et retombèrent sur la forêt. Les lavandières, qui avaient les bras plongés dans les ruisseaux, sentirent l'eau devenir brûlante au moment de l'éruption. Une coulée de lave incandescente dévala le volcan. Depuis, il est toujours actif, comme en témoigne son cône qui n'a pas eu le temps de s'éroder, ni d'être emporté par une explosion.

  • Heures de marche : entre 3h30 et 4h
  • Distance Parcourue : 15 km
  • Dénivelé + : 50 m
  • Dénivelé - : 350 m
  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 2h30 , 115 km

Jour 5 : Parc national du volcan Arenal - baignade en cascade - Rincón de la Vieja (Costa Rica)

Balade matinale dans le parc national du volcan Arenal, jusqu'à une coulée de lave datant de 1992. Retour au véhicule pour aller prendre un bateau, avec lequel nous traversons le lac Arenal (navigation de 30mn environ). Puis nous randonnons le long d’une rivière, dans une vallée verdoyante parsemée de petites fermes d’élevage (1h30, 6km, dénivelé +80m). Arrivés au premier village, nous reprenons le bus pour aller déjeuner et nous promener de cascade en cascade (2km, 250m de dénivelés) dans la région de de pâturages de montagne de Tilaran. Dans l'après-midi, nous reprenons la route, direction le Guanacaste, une région de savane et de forêt tropicale sèche, d’élevages et de cowboys. Installation à Rincón de la Vieja et dîner à l'hébergement.

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Distance Parcourue : 14 km
  • Dénivelé + : 340 m
  • Dénivelé - : 340 m
  • Type d'hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 3h30 , 98 km

Jour 6 : Rincón de la Vieja (parc national) - San Juan del Sur (Nicaragua)

Nous partons nous balader dans le parc national du Rincón, autre volcan actif du pays. Nous découvrons des phénomènes volcaniques et des eaux thermales naturelles soufrées (baignade au site naturel dans le parc). Le paysage rencontré est différent de tout ce que nous avons pu voir auparavant : sur plusieurs sentiers nous pouvons apprécier de très près l’activité volcanique, notamment les fumerolles et les "pailas", sortes de geysers d’où jaillit de l’argile à plus de 106 degrés. Nous traversons également une forêt d'arbres étrangleurs. En fin de journée, nous reprenons la route du nord jusqu'à la frontière du Nicaragua, Peñas Blancas, puis changeons de véhicule et poursuivons en direction de la côte pacifique, jusqu'au petit port de pêche de San Juan Del Sur. Dîner devant la plage de la fameuse baie naturelle en forme de fer à cheval. Court transfert (30mn) et installation pour la nuit dans un hébergement proche du refuge de vie Sylvestre de la Flor.

Note : le passage de la frontière peut prendre 1h. Prévoir 21$ en petites coupures (avec l'appoint) pour sortir du Costa Rica (8$) et rentrer au Nicaragua (12+1$).

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Distance Parcourue : 12 km
  • Dénivelé + : 200 m
  • Dénivelé - : 180 m
  • Type d'hébergement : en bungalow
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h30 et 4h , 144 km

Jour 7 : San Juan del Sur : plage pacifique, forêt sèche et tortues (Nicaragua)

Accompagnés d'un guide local, nous randonnons le long d'une forêt tropicale sèche et de petits cours d’eau asséchés. Puis nous rejoignons la plage sauvage de Guacalito en véhicule. Après un pique-nique en bord de mer, nous reprenons la marche le long du Pacifique, dans un paysage de cactus géants et frangipaniers, criques, plages et roches sculptées par les vagues. Coucher de soleil sur l'océan et dîner au village voisin, avant de revenir profiter de la plage sauvage et de son ciel étoilé (balade nocturne). En fonction de la saison (plutôt de juillet à janvier) et de la lune, nous pouvons assister à la ponte des tortues marines et/ou des bébés sortant du sable. Ce spectacle, rare et inoubliable, mérite de tenter sa chance, même lorsque les probabilités de le voir sont faibles. Après le dîner, c’est alors une longue attente silencieuse dans le noir, dans l’espoir de voir apparaître entre les vagues, sous la lueur des étoiles, les dômes sombres des grandes carapaces…

Note : selon la saison, l'observation des tortues se fait de 21h à minuit ou éventuellement de 3 à 6h du matin.

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30
  • Distance Parcourue : 15 km
  • Dénivelé + : 150 m
  • Dénivelé - : 150 m
  • Type d'hébergement : en bungalow
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 0h30 et 1h , 10 km

Jour 8 : San Juan del Sur - Ometepe, l'île aux volcans (Nicaragua)

Le matin, nous visitons, de jour cette fois, le port de San Juan del Sur. Puis, route pour un autre port, celui de San Jorge, d'où partent les bateaux pour l’île d'Ometepe (1h de bateau). Déclarée réserve de la biosphère par l'UNESCO, c'est la plus grande île lacustre au monde. Elle est formée de deux volcans : le Concepción, actif, d’une hauteur de 1610m et dont la dernière éruption date 1957, et le Maderas, d’une hauteur de 1394m, qui a connu sa dernière éruption il y a environ 800 ans. La majorité de ses habitants se dédie à l’agriculture, surtout celle de la banane plantain et du tabac. Route à travers l'île jusqu'à la ferme Magdalena, déjeuner et café bio maison. Nous marchons ensuite jusqu'aux sites des plus fameux pétroglyphes de l’île (1h), qui sont apparus autour de l'an 300 de notre ère avec l'élaboration des premiers calendriers. Les artistes aborigènes ont gravé les pierres avec leurs ciseaux en silex ou à l’obsidienne (roche volcanique très cassante), exprimant ainsi leurs idées et croyances, avec un degré d’organisation et de culture très avancé. Beaucoup d’amateurs et de chercheurs ont interprété ces pétroglyphes comme des symboles religieux. Après la visite, nous prenons la direction du volcan Maderas et grimpons à mi-hauteur jusqu’à un belvédère (1h30 de montée et 1h de descente), à temps pour le coucher du soleil. La descente se termine à la frontale ! Route sur un chemin de terre jusqu’à notre hôtel situé au bord du lac, et dîner.

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Distance Parcourue : 8 km
  • Dénivelé + : 350 m
  • Dénivelé - : 350 m
  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 2h30 , 50 km

Jour 9 : Ile d'Ometepe : cascade San Ramón (baignade) et kayak (Nicaragua)

Randonnée matinale pour la cascade de San Ramón, dans laquelle nous pouvons nous tremper s'il y a assez d'eau. Il n'est pas rare de rencontrer des singes hurleurs et capucins. Randonnée sur la piste côtière (1h sur une route de terre, 4km) en direction de Merida, où nous découvrons une ancienne hacienda qui mène des actions exemplaires de recyclage et des actions sociales en lien avec le tourisme. Déjeuner au bord du lac et balade en kayak (entre 2h et 2h30) dans les marais de l’Istian, une espèce unique de mangrove d’eau douce peuplée d’aigrettes, de martins-pêcheurs, de crocos… et qui offre de belles vues sur les volcans. Retour à l'hôtel en bateau, et fin d’après-midi libre sur la plage au bord du lac. Dîner.

  • Heures de marche : entre 3h30 et 4h
  • Distance Parcourue : 9 km
  • Dénivelé + : 500 m
  • Dénivelé - : 500 m
  • Type d'hébergement : en hôtel

Jour 10 : Ile d'Ometepe - tour de chocolat et de café - Pueblos blancos - León (Nicaragua)

Après nous être littéralement envolés le long de tyroliennes sur le flanc du puissant volcan Concepción, nous embarquons sur le lac pour rejoindre le port de San Jorge, puis gagnons ensuite par la route (1h15) une petite coopérative d'éleveurs d'abeilles et cultivateurs, établie au pied du volcan Mombacho. Nous déjeunons avec la famille, qui nous initie à la torréfaction et à la cuisine du cacao et du café local. Nous partons ensuite en direction des "villages blancs". A pied, nous allons longer le bord du cratère surplombant la lagune Apoyo, dans un décor de forêt où se cachent parfois les singes. Nous marchons jusqu'à Catarina, village pittoresque où habitent des horticulteurs descendant de diverses ethnies indigènes. Visite de la place centrale et de la petite église coloniale, parcours des ruelles et des jardins avant de rejoindre San Juan de Oriente et ses innombrables ateliers de potiers (chaque maison du village est un atelier !). En fin de journée, route pour la belle León (2h de trajet). Dîner libre dans cette charmante ville coloniale.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Distance Parcourue : 4 km
  • Dénivelé + : 50 m
  • Dénivelé - : 50 m
  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30 , 190 km

Jour 11 : León - volcan Cerro Negro (ascension) - León (Nicaragua)

Matinée de visite dans les rues de León, qui possède, entre autres, une superbe cathédrale classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Nous grimpons sur ses toits, d’où nous pouvons observer toute la ville et la chaîne de volcans. Nous visitons également un petit musée de la révolution, puis un musée d'entomologie (étude des insectes). Déjeuner autour du marché coloré et temps libre en ville avant de partir en milieu d'après-midi pour le Cerro Negro. Une petite heure de route suffit pour parvenir au mini-colosse, grand tas de cendres volcaniques noires. Après une courte randonnée (50mn de montée), le sommet nous offre un splendide panorama à 360°. Descente (20mn) dans les cendres sableuses qui absorbent nos pas comme de la neige. Retour à León pour une bonne douche, dîner libre.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Distance Parcourue : 4 km
  • Dénivelé + : 200 m
  • Dénivelé - : 200 m
  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 2h30 , 40 km

Jour 12 : León - volcan Mombacho - Granada (Nicaragua)

Route matinale vers le sud, Jinotepe et le volcan Mombacho (2h15 de trajet). Visite en chemin de quelques fabriques artisanales de produits traditionnels, et déjeuner au marché dans l’un des villages. En début d'après-midi, une navette 4x4 nous conduit dans le parc national du volcan Mombacho (1300m), éteint depuis longtemps. Nous débutons la randonnée, accompagnés d’un guide local spécialisé dans la faune et la flore, pour faire le grand tour des sommets et des différents cratères effondrés en dents de scie dans une végétation de forêt brumeuse. De belvédère en mirador panoramique, nous avons une vue 360° au-dessus du lac, de la plaine pacifique et la chaîne des volcans de la ceinture de feu. De retour à la station des gardes du parc, nous descendons en 4x4 au pied du volcan. Court transfert pour Granada (15mn), autre magnifique ville coloniale qui n'a rien à envier à León.

  • Heures de marche : entre 3h30 et 4h
  • Distance Parcourue : 5 km
  • Dénivelé + : 600 m
  • Dénivelé - : 600 m
  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule, entre 2h30 et 3h , 138 km

Jour 13 : Granada - volcan Masaya - Granada (Nicaragua)

Matinée de découverte à pied de la ville. Nous pouvons musarder avec le guide dans la partie coloniale, d'une fabrique de cigares à une fabrique de chaussures, d'une église au marché colonial, et visitons la cathédrale de style néo-classique qui domine les toits de la ville. Des bicyclettes sont à notre disposition pour une visite plus ample. Granada est la plus ancienne ville construite par les Espagnols (1524) sur le nouveau continent ; ses fondations originales sont toujours visibles. Malgré plusieurs agressions de piraterie, elle rayonne encore de la grandeur de toute une époque et rivalise avec fierté avec les belles villes d'Antigua au Guatemala, de Casco Viejo au Panamá ou encore de Carthagène en Colombie. Après le déjeuner, nous partons au parc national du volcan Masaya afin de découvrir le centre de vulcanologie, les cratères principaux et la lagune bleue autour du puissant volcan fumant. Depuis 2016 le fond de son cratère est "hyper actif" ; de jour comme de nuit on peut voir une énorme fontaine de lave déformant la surface d'un lac de lave en fusion. Les touristes accourent pour voir ce phénomène et la visite de nuit, limitée à 15 minutes, ne laisse pas la possibilité de voir le centre de vulcanologie ni de découvrir les alentours du volcan. Nous préférons donc maintenir la visite de jour. Même si la fréquentation du site est élevée, c'est une chance de pouvoir observer une telle activité volcanique de si près. Dîner libre afin que chacun profite à sa guide de Granada et des multiples possibilités de restauration qu'elle offre.

Notes :
- si toutefois tout ou une partie du groupe souhaite une visite en soirée du volcan, le guide peut l'organiser, les frais étant à la charge des participants.
- la Calzada, agréable rue piétonne menant au lac, est agréable pour se promener le soir. Elle compte de nombreux endroits pour se restaurer et boire un verre.

  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h30 et 3h , 138 km

Jour 14 : Granada - Managua (Nicaragua) - vol de retour

Selon vos horaires de vol, temps libre dans la ville et transfert à l'aéroport international de Managua. Vol de retour.

  • Type d'hébergement : en avion
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h et 1h30

Jour 15 : Arrivée à destination

Fin du voyage.

Important itinéraire

• ATTENTION : suite à l'interdiction par le ministère du tourisme costaricain de la balade au Cerro Chato, nous avons remplacé la marche de 5h par une balade dans le parc Arenal et une autre balade jusqu'à de jolies cascades. Le volcan Poás est également fermé aux visites, jusqu'à nouvel ordre.

• Ce circuit programme 2 pays : le Costa Rica et le Nicaragua. Il vous appartient de vérifier les formalités à effectuer pour l'entrée dans les 2 pays.

• L’activité volcanique au Nicaragua continue et reste variable entre épisodes calmes et petites explosions, ainsi que de micro-tremblements de terre. Nous sommes bien sûr attentifs aux changements que cette activité peut occasionner, ainsi qu’aux communications du gouvernement nicaraguayen. L'avantage est de pouvoir observer de près l'activité volcanique, pour des souvenirs exceptionnels (volcan Masaya). Les activités prévues au programme sont toutefois susceptibles d'être modifiées, en fonction de l'évolution de l'activité.

• Les impératifs locaux, retards de bus, saisons, fêtes et jours fériés, ouverture des musées ou sites visités, conditions météorologiques locales… peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.

• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins.

• La route est principalement goudronnée au Costa Rica et au Nicaragua. Dans ce dernier, certains tronçons sont des pistes de terre, pour accéder à quelques réserves.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée,
Baignade,
Observation animalière

Environnement :

Volcans,
Patrimoine et Nature,
Forêts, collines, rivières et lacs

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balades à la journée sans difficultés techniques. Bonne condition physique nécessaire.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

plusieurs randonnées et activités variées

Nombre de participants

De 5 à 15 participants

Caractéristiques du circuit

Ce voyage propose différentes randonnées dans des ambiances variées (forêts brumeuses et sèches, parcs nationaux préservés, côte pacifique, villes coloniales, lacs et volcans). C'est un agréable combiné de nature (Costa Rica), de culture (Nicaragua) et de découverte des volcans (les deux pays).

Hébergement

Voici la liste de nos hébergements (donnés à titre indicatif, pouvant changer selon la disponibilité au moment de votre réservation) avec les liens internet (lorsqu'ils existent) :

AU COSTA RICA
Alajuela (J1)
Hôtel 1915 :
Situé au centre d’Alajuela, un hôtel tranquille à la décoration de charme colonial. Les 16 chambres sont équipées de tout le confort nécessaire comprenant salle de bain privée, télévision, climatisation ou ventilateur.
http://www.1915hotel.com
OU
Hôtel Volcanes :
Ancienne demeure rénovée en hôtel de charme, il doté d'une architecture originale et atypique avec une touche de modernité. Situé au cœur de la ville, il propose des chambres simples mais confortables, avec salle de bain privée.
http://hotellosvolcanes.com

Sarapiquí (J2&3)
Rara Avis Rainforest Lodge & Reserve :
Une expérience unique dans la forêt pluvieuse du Costa Rica ! L’hébergement rustique se trouve au cœur de la forêt, et dégage une ambiance très chaleureuse. Les 8 chambres façon "cabane" en bois sont toutes équipées de plusieurs lits, d’une salle de bain privée (avec eau chaude) et d’un balcon surplombant la forêt ou les basses plaines. Pas d'électricité dans les chambres.
www.rara-avis.com

Fortuna, volcan Arenal (J4)
Hôtel Faro Arenal :
Ce petit hôtel familial dispose de 8 cabanes dispersées dans un jardin envahi de colibris, toutes joliment décorées et équipées de tout le confort nécessaire. L’hôtel offre également deux petites piscines, une aire de barbecue et un restaurant. La vue sur le volcan Arenal donne le ton car l’hôtel est situé au centre des sites principaux de la région.
http://www.hotelfaroarenal.com

Rincón de la Vieja (J5)
Lodge Rincón de la Vieja :
Situé au Guanacaste, dans la zone de conservation proche du volcan Rincón de la Vieja, cet hôtel de montagne s'étale sur une propriété de 400 hectares dont 70% sont dédiés à un projet écologique de conservation de la faune et la flore. C’est un endroit dont vous pourrez profiter paisiblement, en harmonie avec la nature. Presque un musée rustique, le lodge possède 42 chambres équipées et construites de bois avec de larges couloirs et une vue imprenable sur la forêt primaire. Salle de bain privée, électricité et eau chaude, ventilateur.
http://www.hotelrincondelaviejacr.com/
OU
Lodge Rinconcito :
Cette ferme d’élevage convertie au tourisme et à l’élevage des chevaux de randonnée est située en bordure du parc national, sur le flanc sud du volcan Rincón. Le cadre naturel est exceptionnel, et le lodge dégage une ambiance très conviviale. Hamacs et rocking-chairs sont à votre disposition pour vous relaxer le soir. Les 18 chambres sont propres, spacieuses et confortables, dotées de salle de bain et de terrasses privées.
www.rinconcitolodge.com

AU NICARAGUA

A San Juan del Sur (J6&7)
Cabañas El Coco (confort simple)
OU
Parque Maritimo El Coco
https://www.playaelcoco.com.ni/

Ometepe (J8&9) :
Station Biologique San Ramón : pas de site Web.
En limite du parc national Maderas et au bord du lac, l'hôtel est idéal pour les amoureux de la nature et les étudiants, scientifiques ou autres universitaires du continent, désireux d’étudier les groupes de singes et les oiseaux comme les différents biotopes, forêts tropicales sèches, semi-humide et humides particulières qui s’étagent selon l’altitude du volcan Maderas. Entouré de plantations de bananiers, de tabac et d’avocatiers.

León (J10&11)
Hôtel Los Balcones (ou La Posada del Doctor) :
Los Balcones de León est une maison colorée au charme colonial typique de la ville de León. L’ambiance y est chaleureuse et les 20 petites chambres, décorées avec soin, sont toutes équipées d’une salle de bain privée avec eau chaude.
http://www.hotelbalcones.com/index_leon.htm

Granada (J12&13)
Hôtel Mansión del Chocolate (Spa Granada) :
Un très bel hôtel qui a su concilier modernité et tradition en associant architecture coloniale et mobilier contemporain. Les chambres sont originales, équipées d’un balcon et d’une salle de bain privée. Le jardin possède un bar et une piscine tandis le spa offre une sélection de soins thérapeutiques et relaxants après une journée de marche.
https://www.mansiondechocolate.com/
OU
Hôtel Granada :
Bel hôtel colonial, au pied du Mombacho et ceint d'immenses murs en pierre volcanique. Situé dans le centre historique de Granada, face à l'église Guadalupe, l'hébergement a ouvert ses portes en 1976. Belle piscine.
http://hotelgranadanicaragua.com/

Notes :
• Un supplément vous permet, en fonction des disponibilités au moment de votre réservation, de dormir en chambre individuelle dans les hôtels uniquement.

• La différence de qualité entre les hôtels, restaurants, routes, etc... entre le Costa Rica et le Nicaragua peut surprendre. Il faut garder à l'esprit que le Nicaragua est un pays qui s'ouvre tout juste au tourisme et qui est riche en authenticité, contrairement au Costa Rica qui est plutôt habitué à accueillir une clientèle américaine (en majorité) et a développé ses infrastructures en fonction des demandes de ce type de clientèle. Le contraste est intéressant et le respect de la nature lie ces deux belles destinations d'Amérique centrale.

Nourriture

• Le midi, pique-niques à base de produits locaux ou restaurants dans les villes ; le soir, repas au lodge/à l'hôtel (certains repas sont libres).

• Au Costa Rica, le petit déjeuner est copieux. Les repas sont un peu répétitifs, mais un choix de plats vous sera toujours proposé. Toutefois, l'accompagnement typique costaricien est souvent composé de salade, "frijoles" (haricots rouges), "gallo pinto" (mélange de riz et de haricots rouges), bananes plantains et/ou riz. La cuisine n'est pas épicée et il y a peu de plats en sauce. Les desserts sont très sucrés et peu variés : "tres leches", flan ou riz au lait.
• La nourriture du Nicaragua comporte aussi beaucoup de riz, de "frijoles" et de bananes. Sur la côte pacifique, on déguste souvent des fruits de mer.
• Les desserts sont essentiellement composés de glaces ou de fruits exotiques pris sur la route.

• L'eau est potable dans l'ensemble du Costa Rica. Tout au long du circuit, et dans la majorité des hôtels, vous trouverez des bonbonnes pour remplir vos gourdes et bouteilles. Vous pourrez également acheter de l'eau minérale lors des arrêts prévus à cet effet (préférer les grandes bouteilles pour limiter les déchets) au Costa Rica comme au Nicaragua. L'eau est potable au Nicaragua, mais nous vous conseillons de l'acheter. Afin de limiter les déchets plastiques, de l'eau vous sera fournie dans le minibus en gallon (sauf à Rara Avis les J2&3 car le bus n'est pas avec nous). Vous pourrez ainsi remplir vos gourdes et/ou bouteilles.

• Vous pourrez aussi acheter des bières, des sodas (Coca-Cola, Fanta…), du café (à l'américaine), des liqueurs qui sont excellentes ainsi que du vin à certains endroits. L'alcool national du Costa Rica est le guaro, fabriqué à partir de la canne à sucre, et on trouve du très bon rhum au Costa Rica (le Centenario) et au Nicaragua (Flor de Caña). Malgré un large choix de fruits tropicaux, les jus sont parfois à base de concentré et très sucrés ; on trouve toutefois des "batidos", jus de fruits frais mixés à l'eau ou au lait.

Encadrement

Accompagnateur costaricain ou nicaraguayen francophone. Plus qu'un simple guide, il sera votre compagnon de voyage, votre initiateur aux cultures et traditions du Costa Rica et du Nicaragua. Il est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques. Il vous accompagne tout au long du circuit, de l'accueil à l'aéroport jusqu'à l'enregistrement de vos bagages pour prendre votre vol retour (si votre vol est prévu avec le groupe).
Sur certaines dates, il est possible d'avoir deux accompagnateurs, un pour chaque destination. Le guide costaricain vous emmène jusqu'à la frontière nicaraguayenne et sera là pendant le passage au Nicaragua, où vous attend votre second guide. Il est également possible d'avoir comme guide un Français vivant au Nicaragua.
L'équipe locale est également composée d'un chauffeur hispanophone, et de guides locaux hispanophones sur certaines balades.

Transfert et transport des bagages

Tous nos transferts sont en minibus privé (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local). Bateau privé sur le lac Arenal, ferry public pour l'île d'Ometepe.
Les J2 et J3, les participants portent leurs affaires personnelles pendant les randonnées (vêtements, affaires pour la nuit, eau, appareil photo, lampe de poche, snacks), dans un sac à dos léger. Ils n'emportent pas leurs sacs de voyage principaux, qu'ils confient au chauffeur.

Transports aériens

Vols réguliers entre Paris et San José à l'aller (avec escale), Managua et Paris au retour. Il n'existe pas de vol direct entre Managua et la France.
Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

Préparation physique

Quelques bonnes marches, surtout les premiers jours. La marche d'1h30 au lodge de Rara Avis (J2) peut être assez éprouvante si les sentiers sont boueux.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple (ou valise semi-rigide ; les valises rigides sont à éviter).

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

Il vous sera également utile pour les jours 2 et 3 : nous vous recommandons de laisser l'essentiel de vos bagages à votre chauffeur et de ne prendre que l'essentiel.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 sweat shirt
• 1 short ou bermuda de randonnée
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 pantalon long pour randonner
• 1 maillot de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules.
• 1 coupe-vent imperméable ou veste type Gore-tex
• 1 cape de pluie.

Chaussures :
• 1 paire de chaussures de randonnée légère tenant bien la cheville (semelle type Vibram)
• 1 paire de bottes en caoutchouc pour la réserve de Rara Avis (fournies car elles sont indispensables, mais on peut préférer amener les siennes)
• Tennis pour les visites dans les villes
• Sandales pour la marche sur la plage et le confort de marche par temps chaud : privilégier des sandales fermées devant et qui tiennent bien le pied.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• Bâtons de marche (facultatif mais conseillé)
• 1 gourde isotherme (1 litre minimum), afin de la remplir avec l'eau à disposition dans le bus
• 1 lampe frontale + piles (indispensable)
• 1 paire de bottes en caoutchouc pour Rara Avis : vous pouvez amener les vôtres de France ou en acheter sur place (12$ environ au supermarché). Le lodge en prête sur place, pour les pointures standard. Si vous en apportez de France, vous pourrez si vous le souhaitez les laisser au lodge.
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : préférez des produits biodégradables (il existe du savon liquide biodégradable de marque CAO).
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement, type Packtowl (4 tailles).
• Boules pour atténuer les bruits, type Quies (facultatif)
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 paire de jumelles (facultatif mais très utile pour l'observation d'oiseaux au Costa Rica et lors de la balade en kayak au río Istian au Nicaragua).
• 1 sac étanche pour les appareils photo
• 1 adaptateur de courant (110V, 2 broches plates).

Couchage

Le sac de couchage n'est pas nécessaire pour ce voyage. Cependant, pour des raisons d'hygiène ou de confort, vous pouvez vous munir d'un drap de sac (facultatif).

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Une crème solaire haute protection
• Un anti moustiques puissant
• Médicaments contre la douleur : aspirine ou équivalent
• Anti-diarrhéique (type Imodium…)
• Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl…)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Pommade anti-inflammatoire et/ou anti-prurigineuse (démangeaison)
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Hydroclonazone, Micropur)
• Bande adhésive élastique (Elastoplaste)
• Jeu de pansements adhésifs
• Compresses désinfectantes
• Double peau (protection contre les ampoules, disponible en pharmacie)
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Crème type Biafine pour les brûlures.

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Les accompagnateurs auront leurs propres paires de jumelles, il vous faut donc en prévoir une pour votre propre utilisation.
Des casques seront fournis pour la balade à cheval.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

ATTENTION : dans ce circuit vous atterrissez au Costa Rica et repartez du Nicaragua (la taxe de sortie à payer n'est donc pas celle du Costa Rica comme indiqué dans la rubrique "visa").
Il vous faudra régler la taxe d'entrée terrestre au Nicaragua (environ 13$ par personne). La taxe de sortie à l'aéroport de Managua est désormais incluse dans les billets d'avion.

Passeport

Passeport valide pour la durée du séjour, pour les ressortissants de l’Union Européenne et les Suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.
Le passeport doit avoir une validité d'au moins six mois à compter de la date de sortie des Etats-Unis.

ESTA. Tous les voyageurs français se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

Si votre voyage implique que vous transitiez par le Canada :

AVE. A partir du 10 novembre 2016, les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, devront obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens.
L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime.
Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp
Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille.
Attention ! des sites non officiels proposent de délivrer l'AVE aux voyageurs à des tarifs exorbitants ; il arrive même que l'autorisation ne soit pas délivrée, ou pas reconnue par les autorités canadiennes. Veillez à faire la demande à l'adresse mentionnée ci-dessus.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pour un séjour de moins de 90 jours, pas de visa pour les ressortissants de l’Union Européenne, ni pour les Suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Vaccins Obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune n’est pas, actuellement, exigée des voyageurs arrivant d’Europe ou des USA. En revanche, elle peut l’être de ceux venant de pays d’Afrique sub-saharienne ou d’Amérique latine (où la maladie est présente), cela même si la vaccination y est seulement recommandée. En l’absence de vaccin, il est raisonnable, avant le départ, de se renseigner auprès du ministère des affaires étrangères sur l’état présent de la législation costaricienne (www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs).

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins Conseillés

Il faudra, bien sûr, être vacciné (ou immunisé) contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche, la rougeole surtout pour les enfants. Et, éventuellement, si le voyage est aventureux, contre la typhoïde et la rage. Contre les méningites, en période épidémique, vaccin tétravalent A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix).

Prévention Paludisme

Le paludisme est en voie d'éradication du Costa-Rica. Il peut être présent sur la côte caraïbe (province de Limon, Tortuguero) sous une forme mineure. La prise d’un traitement préventif par Nivaquine n'est, cependant, pas indispensable Mais partout, la protection individuelle contre les piqûres de moustiques doit être rigoureuse, pour éviter la transmission d’autres maladies (la dengue, voire chikungunya ou le virus Zika).

Autres risques

Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes dans tout le pays, où la plupart des problèmes médicaux et chirurgicaux peuvent être pris en charge. Toutefois, prenez, dans tous les cas, contact avec votre compagnie d'assistance et, éventuellement, avec les services de l’ambassade de France.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Comme la plupart des pays tropicaux, le Nicaragua et le Costa Rica connaissent une saison "sèche" et "fraîche" (de fin novembre à avril) et une saison "humide" et chaude (de mai à novembre). Les saisons varient un peu d’une région à l’autre.
Ce circuit se déroule principalement dans la zone pacifique, une région tropicale sèche, caractérisée par des températures élevées et des précipitations peu abondantes. La région du Guanacaste au Costa Rica est une région plus sèche et plus venteuse que le reste du pays. On peut réaliser ce circuit toute l'année. La saison humide rend, certes, les marches plus difficiles (à cause de la chaleur), mais elle permet de voir des paysages plus verts et les chances d'observer les tortues sont plus élevées.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d'autant plus rapidement. Si le Costa Rica recycle ses déchets, cela est loin d'être systématique au Nicaragua, et vous observerez la présence de déchets dans la nature. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des lieux qu'il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l'affaire de tous. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous ne devez pas laisser de trace de votre passage. Afin de participer à l'effort environnemental, nous vous fournissons de l'eau en gallons dans le minibus.

FAUNE ET FLORE
Avec environ un tiers de la surface recouvert de forêt, le Costa Rica est le lieu de prédilection de nombreuses espèces qui représentent 5% de la biodiversité du monde.
On a recensé 10 000 espèces de plantes, 6000 espèces de papillons, 200 espèces de reptiles, 1000 espèces d'oiseaux et autant de poissons. Vous pourrez observer dans ce paradis pour naturalistes des toucans, des tapirs, des cerfs, des paresseux, des tamanoirs, des singes et une grande variété de fleurs tropicales dont l'orchidée. C´est sur ces plages que les tortues marines viennent pondre (plages de Tortuguero, Playa Grande, Tamarindo, Ostional et Playa Nancite)
Vous pouvez observer cette faune et flore en visitant des jardins spécialement aménagés à cet effet. Nous vous recommandons : les jardins Lankester entre Cartago et Paraiso et les jardins La Paz sur les flancs du Poas. (www.waterfallgardens.com). Il est judicieux, voire recommandé, de faire appel à un guide pour visiter certains parcs afin d'en profiter pleinement, d'autre part leur présence peut être obligatoire pour des raisons de protection de la nature.

ECOLOGIE
1/3 du Costa Rica est recouvert par la forêt. Depuis 1945, le Costa Rica est très impliqué dans la protection de l´environnement. En effet, il possède un système national de parcs de conservation qui protège plus de 25% de son territoire, ce qui permet de sauvegarder cette incroyable richesse écologique. Il compte 19 parcs nationaux et 8 réserves biologiques. Ces parcs protègent la faune et la flore. Afin de permettre aux visiteurs d´apprécier les richesses du pays, des jardins ont même été aménagés, citons les jardins Lankester entre Cartago et Paraiso, les jardins la Paz sur les flancs du Poas. Les parcs naturels sont d´immenses espaces protégés qui s´étendent aussi bien sur la terre que sur la mer. Le Costa Rica est également connu pour être l´un des 6 endroits au monde où les tortures marines affluent en masse pour la ponte. Chaque année elles arrivent massivement sur les plages de Tortuguero, Playa Grande, Tamarindo, Ostional et Playa Nancite.

Le Costa Rica est un pays particulièrement sensibilisé par la protection de la nature, fait rare dans ce que nous appelons communément "le tiers monde". En tant que visiteurs, votre rôle est important tant par l’exemple que vous donnerez, que par l’intérêt que vous manifesterez envers les initiatives de ce beau pays.

Systèmes de culture bananes plantains et ananas :
Bien que les productions fruitières d'exportation représentent une source d'emplois et de devises importantes, leur viabilité est devenue incertaine, à la fois sur le plan agronomique, économique et social. Ces monocultures fruitières engendrent souvent des pollutions et appauvrissent le milieu. Leurs marchés sont de plus en plus concurrentiels et les consommateurs de plus en plus exigeants. Les cultures du bananier et de l'ananas sont au centre de cette problématique : l'enjeu consiste pour elles à passer de systèmes monoculturaux intensifs conventionnels à des systèmes de culture durables (source CIRAD).

C.S.T - Certificacion para la Sostenibilidad Touristica - est un programme de l'Institut Costaricien du Tourisme (I.C.T), qui a la volonté de classer et différencier les entreprises touristiques, afin de vérifier l'adéquation entre leur mode de fonctionnement actuel et un modèle de durabilité, en s'intéressant plus précisément à la façon de gérer les ressources naturelles, culturelles et sociales. Notre partenaire locale est en cours d'obtenir ce label.
Pour mesurer et situer ces niveaux de durabilité, le C.S.T a établi une échelle qui va de 0 à 5 feuilles. Chaque numéro indique la position relative de l'entreprise en termes de durabilité. Ce schéma permet d'établir un classement des entreprises touristiques grâce à un système similaire à celui que l'on emploie pour le classement commercial des hôtels en nombre d'étoiles et par delà leurs objectifs de progression. Plus d'infos : http://www.turismo-sostenible.co.cr/fr/
Notre représentant local, partenaire depuis de nombreuses années, est en cours d'obtention de ce label et compte obtenir le maximum, soit 5 feuilles.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris
Nous vous conseillons les lectures suivantes :
"Contes de ma tante Panchita", recueil de contes populaires d’après Carmen Lyra.
"Mourons (ensemble) Federico", roman de Joaquin Gutierrez.

Cartographie

Nous vous conseillons les cartes suivantes :
• Central America, International Travel Maps, 1/800 000
• Central America, Hallwag, 1/5 000 000
• Costa Rica, carte ITM
• La National Geographic, pour son aspect nature
• La Reise, pour les routes.

Vidéos

Titre

Description

Extension

Prolongez votre voyage par un séjour aventurier sur les rives du río San Juan ou balnéaire à Corn Island (côte caraïbe) ! Le lodge situé sur les rives du río San Juan propose une expérience authentique, qui restera gravé dans vos mémoires. Quant à l'hôtel de Corn Island, il fait face à une jolie plage, idéal pour se reposer et finir les vacances en beauté. Nous consulter pour plus de détails.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.