Périodes de départ et prix

Du au

  • Forfait en pension complète
  • Base 2 personnes : 2580 € par personne
  • Base 3 personnes : 2295 € par personne
  • Base 4 personnes : 1990 € par personne
Demande de devis

Le prix comprend

Les services d'un guide francophone, de guides locaux anglophones obligatoires sur certains sites, les transferts, les hébergements en chambre double, le bateau sur le lac Tana, les repas du dîner du jour 1 au déjeuner du jour 11, les entrées sur les sites prévus au programme (les sites historiques, religieux et musées, les droits d'entrées dans le parc du Simien).

Le prix ne comprend pas

Les assurances, les frais d'inscription, le transport aérien international et les trois vols intérieurs, les frais de visa, les entrées des sites non prévus au programme, les pourboires, les boissons y compris l’eau minérale, le déjeuner du J1 et le dîner du J11, le supplément hébergement individuel (obligatoire si nombre impair).

Complément d'information tarifaire

Les vols internationaux et les trois vols intérieurs ne sont pas inclus dans nos prix. Nous pouvons nous en occuper. Nous consulter.

Supplément hébergement individuel : 200 €
(pas de chambre triple possible).

Nuit supplémentaire à Adis Abeba :
Hôtel*** en chambre double avec petit déjeuner 80€ par personne, en chambre individuelle 110€.

Idées associées

Eglises rupestres, Gondar, Lalibela, Tigré, Simien, Lac Tana, Debark, Aksoum.

Jour par jour

Jour 1 : Addis-Abeba - Bahar Dar (vol)

Arrivée le matin à Addis-Abeba. Accueil à l’aéroport. Découverte de la ville : visite du musée national dont la pièce maîtresse est bien sûr le squelette (ou du moins sa réplique) de Lucy, dinknesh ou "la merveilleuse" pour les Ethiopiens. Déjeuner libre. L'après midi, transfert à l’aéroport et vol pour Bahar Dar. Installation à votre hébergement.

  • Type d'hébergement : en hôtel **
  • Transfert : Véhicule, entre 1h et 1h30 , 20 km

Jour 2 : Chutes du Nil Bleu - Lac Tana - Bahar Dar

Le matin, visite des chutes du Nil Bleu. Petite randonnée pour accéder au point de vue qui domine les chutes. Demi journée de navigation sur le lac Tana pour rejoindre l’île de Tsegue pour découvrir deux monastères. Retour à Bahar Dar.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Type d'hébergement : en hôtel **
  • Transfert : Véhicule, entre 1h30 et 2h , 70 km

Jour 3 : Bahar Dar - Les châteaux de Gondar

Route pour Gondar, capitale de l'Ethiopie du XVIIe au XIXe, ville phare de la région Amhara, elle détient un riche patrimoine architectural, dont la cité impériale : visite de la résidence de l'empereur éthiopien Fasilidès. La ville fortifiée de Fasil Ghebbi regroupe à l'intérieur d'une enceinte de 900m : palais, églises, monastères, bâtiments publics et privés d'un style très particulier, marqué d'influences indiennes et arabes, et métamorphosé par l'esthétique baroque transmise au Gondar par les missionnaires jésuites.
Poursuite par la visite de l'église Debré Berhan Sélassié, "mont de la lumière de la Trinité", une ancienne et très célèbre église éthiopienne orthodoxe, au plafond et aux murs entièrement peints de superbes fresques naïves représentant les scènes de la Bible.

  • Type d'hébergement : en hôtel ***
  • Transfert : Véhicule, entre 3h et 3h30 , 180 km

Jour 4 : Gondar - Parc National du Simien (3250m) - Région de Debark

Très tôt le matin, départ pour le parc national du Simien, après les formalités au village de Debark, montée vers le camp de Sankaber. Vous aurez peut être la chance d'apercevoir les babouins geladas, ces singes possèdent une épaisse fourrure qui ressemble à une crinière et qui leur vaut l’appellation de singe lion. Randonnée dans les environs l'après-midi puis route pour votre hébergement la région de Debark où vous rejoignez votre hébergement situé à 50km de Débark.

Parc national du Simien :
Une érosion massive au cours des ans a formé sur le plateau éthiopien l'un des paysages les plus spectaculaires du monde, avec des pics, des vallées, et des précipices atteignant jusqu'à 1500m de profondeur. Le parc est le refuge d'animaux extrêmement rares, comme le babouin gelada, le renard du Simien ou walia ibex, sorte de chèvre qu'on ne trouve nulle part ailleurs.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Type d'hébergement : en hôtel ***
  • Transfert : Véhicule, entre 2h30 et 3h , 140 km

Jour 5 : Debark - Axoum :descente des hauts plateaux

Descente des hauts plateaux en direction d'Axoum. Tout le long de la nouvelle route, vous découvrez des paysages inédits : baobabs du Tegueze, canyons immenses. Arrivée à Axoum et installation à l'hôtel.

  • Type d'hébergement : en hôtel ***
  • Transfert : Véhicule, entre 6h30 et 7h , 260 km

Jour 6 : Axoum - Hausen

Matinée de découverte des obélisques et du Palais de la reine de Saba. Déjeuner à Axoum puis route pour Hausen

L’obélisque d’Axoum : Cette stèle funéraire du IIIe ou IVe siècle pèse 160 tonnes et s’élève à 24m. Jamais érigée sur le site d’Axoum, elle se trouvait à Rome depuis 1937. En 2005, la stèle est retournée à sa place en Ethiopie. En 2008, elle a été érigée et est devenue le symbole de l’identité du peuple éthiopien.

Palais de la reine de Saba (Dungur) : cette structure à l'ouest de la ville ressemble à un palais ou au minimum à un manoir luxueux.

  • Type d'hébergement : en hôtel *
  • Transfert : Véhicule, entre 4h et 4h30 , 200 km

Jour 7 : Hausen - Massif du Gheralta (région du Tigré) - Hausen

Transfert matinal au cœur du Tigré. Première région christianisée d’Ethiopie, la région montagneuse du Tigré abrite les plus anciennes églises du pays, construites ou taillées dans le roc, souvent perdues au milieu de sites naturels majestueux. Visite de l'église rupestre de Maryam Korkor, une imposante église-caverne dédiée à la Vierge, assez difficile d’accès. L’église, entièrement taillée dans la roche, est décorée de rares peintures d’influence byzantine (qui pourraient dater du XIVe siècle).

  • Heures de marche : entre 2h30 et 3h
  • Type d'hébergement : en hôtel *
  • Transfert : Véhicule, entre 1h et 1h30

Jour 8 : Hausen - Yéha - Axoum

Route pour le village de Yeha. Découverte des imposantes ruines du temple de Yeha. Balade à pied (~1h30) vers le monastère Saint Pantaleon. Retour à Axoum au coucher du soleil.

Yeha est un magnifique village situé au cœur d’un petit cirque de montagnes, à environ 2200m d’altitude. Découverte des imposantes ruines du temple de Yeha, construction d’influence sud-arabique qui remonte à la période sabéenne. Considéré comme le plus ancien édifice d’Ethiopie, il recèle encore bien des mystères que de futures fouilles archéologiques lèveront peut-être. Daté du 5e siècle avant J.-C.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Type d'hébergement : en hôtel ***
  • Transfert : Véhicule, entre 4h et 4h30 , 200 km

Jour 9 : Axoum - Lalibela (vol)

Le matin transfert à l’aéroport et vol pour Lalibela. L’après midi, début des visites à pied des églises de Lalibela.

Au cœur de l’Ethiopie, dans une région montagneuse, onze églises médiévales monolithiques ont été creusées dans la roche. Leur construction est attribuée au roi Lalibela qui, au XIIe siècle, entreprit de construire une "Nouvelle Jérusalem" après que les conquêtes musulmanes eurent mis un terme aux pèlerinages chrétiens en Terre Sainte. Les églises n’ont pas été édifiées de manière traditionnelle, mais creusées dans la roche en blocs monolithiques. Dans ces blocs, on a ensuite dégagé des portes, des fenêtres, des colonnes, différents étages, des toits, ... Ce travail de titan a ensuite été complété par un vaste système de fossés de drainage, de tranchées et de passages pour les processions avec, parfois, des ouvertures vers des grottes d’ermites ou des catacombes.

  • Type d'hébergement : en hôtel ***

Jour 10 : Lalibela, visite des églises

Le matin, visite des églises de Lalibela.

L’après midi visite de l'église de Nakuto Lab, située à 10km. Construite dans une grotte, elle est l’œuvre de Nakuto Lab, neveu de Lalibela et dernier souverain de la dynastie des Zagwé. Parmi les trésors exposés, des couronnes, de très beaux livres enluminés, des croix et un tambour d’or et d’argent.
Retour à Lalibela.

  • Type d'hébergement : en hôtel ***

Jour 11 : Lalibela - Adis Abeba (vol)

Transfert à l'aéroport et vol pour Adis Abeba. Déjeuner. Après-midi libre. Transfert à l'aéroport le soir. Nuit en vol.

Important itinéraire

Cet itinéraire peut être modifié et/ou effectué dans le sens inverse par des raisons de disponibilités sur les vols intérieurs ou dans les hébergements.

Etant donné la spécificité de nos programmes, cet itinéraire vous est donné à titre indicatif car nous pourrons être amenés à le modifier en cas de nécessité, d’événements exceptionnels, d'impondérables humains ou techniques inhérents à nos voyages. Dans un pays qui manque de tout, où rien n'est simple, ou l'organisation d'un circuit relève du défi permanent, nous essayons pour votre confort de tout prévoir, des détails techniques et logistiques aux équipements. Aussi nous sollicitons votre compréhension et votre bonne humeur pour que ce voyage qui demande un effort d'adaptation et d'acceptation des réalités locales, soit le vôtre.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Découverte,
Randonnée

Environnement :

Patrimoine et Nature

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

balades à pied.

Nombre de participants

De 2 à 10 participants

Début du séjour

Aéroport d'Addis-Abeba

Par mesures de sécurité, l’entrée dans l’aéroport d’Addis Abeba, en zone des arrivées internationales, n’est plus autorisée aux personnes venant accueillir les passagers. C’est pourquoi votre guide vous attendra avec une pancarte « Terres d’Aventure » à l'extérieur de l’aéroport, au parking situé à 40 mètres.

Fin du séjour

Aéroport d'Addis-Abeba

Caractéristiques du circuit

Découverte de la région nord du pays : courtes balades à pied dans la région du Simien et du Gheralta. Visites de sites impliquant des journées ou demi journées de marche.

L'Ethiopie ne s’ouvre vraiment au tourisme que depuis peu. Le pays n’est pas encore complètement structuré dans l’accueil des étrangers, on peut faire face à des aléas de transport et d’hôtellerie. C’est pour cela que nous vous demandons d’être ouvert à la qualité des rencontres que vous allez faire, tout en vous préparant à voyager avec cette part d’aventure qui fait le charme et l’attrait de ce fantastique pays.

Hébergement

Les hôtels prévus sur ce programme sont classés avec une norme Éthiopienne.

- 2 nuits en hôtel** à Bahar Dar
- 1 nuit en hôtel*** à Gondar
- 1 nuit en hôtel*** dans la région de Debark
- 2 nuits en hôtel*** à Axoum
- 2 nuits en hôtel* à Hausen
- 2 nuits en hôtel*** à Lalibela

Hébergements sous réserve de disponibilités.

Nourriture

Les petits déjeuners et les déjeuner sont inclus du jour 2 au jour 11.
Les dîners sont inclus du jour 1 au jour 10.

Les repas sont simples et occidentalisés dans les hôtels (attention au service qui peut être un peu long), repas à base de féculents (pâtes, riz) et de produits frais locaux (œufs-poulet-mouton-légumes). Restaurants locaux pour goûter aux spécialités éthiopiennes.
Les déjeuner peuvent etre sous forme de de pique-nique : sandwich, fromage, thon, fruits, œufs dur.

Spécialité éthiopienne : l’injera, c’est un peu le pain éthiopien, sous la forme d’une grande crêpe à base de farine de teff. Elle accompagne tous les repas et sert même de couverts : les Ethiopiens déposent différentes préparations sur l’injera et se servent de la crêpe pour les manger, bouchée par bouchée, avec leurs mains.

L'eau minérale n'est pas incluse.

RAPPEL : Le plastique est un des pires fléaux environnementaux, notamment dans les régions de montagne : il met des siècles à se dissoudre, il est dangereux pour la santé humaine, le bétail et la faune sauvage, et il est pratiquement impossible à recycler en Ethiopie.
Ne pas distribuer les bouteilles vides aux enfants car après 2 ou 3 utilisations, les bouteilles sont jetées dans la nature. Merci d'utiliser vos pastilles purifiantes au maximum.

Encadrement

Guide francophone. Guides locaux anglophones obligatoires sur les sites.

Transfert et transport des bagages

Les transferts sont effectués en minibus privé, sauf à Lalibela où le transport est assuré par le minibus de votre hébergement (donc non privatisé). A Lalibela, vous êtes surtout à pied et peu en véhicule.

Vos dépenses

Les pourboires (porteurs à l'aéroport et dans les hôtels, guides, chauffeurs), les boissons, les dépenses personnelles et les repas non compris (environ 10€ un repas)

L’importation de devises est illimitée. Le change se fait à l’hôtel ou à la banque.
L’usage des cartes de crédit est très limité (hôtel à Addis-Abeba, compagnie aérienne).
Devises conseillées : euros en espèces.
Il n'y a aucun bureau de change à la sortie de l'aéroport, nous vous conseillons donc fortement de changer l'équivalent de 70 € (dépenses personnelles) avant de sortir de l'aéroport.

IMPORTANT :
Une taxe vous sera demandée pour filmer sur les sites touristiques.
L’artisanat éthiopien, différent selon les régions traversées, est très riche. Vannerie, objets en bois, en corne, tissus, bijoux… sauront vous séduire et leur exportation est libre. Par contre l’exportation d’antiquités religieuses est INTERDITE.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Vêtements

Attention ! Une tenue décente est recommandée. Pas de short, de caleçon ni de décolleté pour ne pas choquer les villageois et pour éviter les coups de soleil ravageurs.

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• Sweat-shirts ou chemises manches longues
• T-shirts. Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
• 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus)
• 1 veste en fourrure polaire
• 1 pull-over
• 1 bermuda long et/ou pantacourt
• 1pantalon de marche
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 veste style Gore-tex, simple et légère
• 1 cape de pluie
• Des sous-vêtements légers
• Chaussettes de marche
• 1 paire de chaussures de marche légère (semelle ferme) à porter avec des chaussettes
• 1 paire de sandales ou de chaussures de détente pour le soir

La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 paire de jumelles
• 1 gourde (1 litre)
• 1 lampe frontale ou lampe de poche (pour les visites d'églises)
• Des ampoules et des piles de rechange
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence (il existe du savon liquide biodégradable)
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement
• Des lingettes humides
• Boules Quiès (facultatif)
• Papier toilette - crème solaire + stick à lèvres
• 1 briquet
• Des petits sacs pour les détritus
• 1 petit nécessaire de couture
• 1 petite bouteille d'alcool de menthe ou d'Anthésite

Pharmacie personnelle

Liste de la pharmacie personnelle à faire valider par votre médecin.

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique
• Comprimés anti-inflammatoires
• Antispasmodique
• Antiseptique intestinal
• Anti-vomitif
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Répulsif anti-moustiques efficace en zone tropicale
• Traitement antipaludéen adapté à la zone visitée, selon prescription médicale
• Biafine

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

VISA OBLIGATOIRE - 2 POSSIBILITÉS :

- Visa à l'arrivée à Addis-Abeba :
A votre arrivée à l'aéroport d'Addis, rendez-vous à l'officine visa avant de passer les postes de l'immigration : coût du visa : environ 50 € (avoir l’appoint, pas de monnaie rendue). Pas besoin de photo. Visa réservé aux titulaires de passeports de pays appartenant à l'espace Schengen.
Formulaire d’immigration à remplir (identique que ayez ou pas le visa).

- Visa avant le départ :
Demande auprès des représentations consulaires éthiopiennes (36 € environ + 2 photos + formulaire).

Passeport

Passeport valide 6 mois après la date de retour pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.
Le carnet de vaccination à jour.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Visa obligatoire pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Demande auprès des représentations consulaires éthiopiennes (tarif, 36 euros pour un visa d'un mois + 2 photos + formulaire). Les titulaires de passeports de pays appartenant à l'espace Schengen peuvent obtenir un visa de tourisme à l'arrivée à l'aéroport de Bole à Addis-Abeba (tarif, 45 euros pour un visa d'un mois).

Vaccins Obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune n'est pas, actuellement, exigée à l'arrivée à Addis-Abeba, si l'on vient d'Europe. Bien que non obligatoire, elle reste recommandée (hors contre-indications médicales de la primo-vaccination, en particulier des voyageurs seniors), essentiellement pour les voyageurs visitant les régions tribales du sud.

Vaccins Conseillés

Rappels à jour des vaccins DTCP, rougeole pour les enfants. En l'absence d'immunité, vaccins contre les hépatites A et B. Pour les voyages plus longs et aventureux, vaccin contre la typhoïde, contre les méningites A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix), en période épidémique (à faire faire dans un centre agréé), vaccin anti-rabique, surtout chez les enfants.

Prévention Paludisme

En Ethiopie le risque sera très différent en fonction de l'altitude des régions visitées. A Addis-Abeba et sur tous les hauts-plateaux du nord et de l'ouest aucun traitement préventif n'est utile. Ailleurs et, en particulier, dans le sud et le sud-ouest, en particulier pour ceux qui visiteront les tribus de la vallée de l'Omo, il sera indispensable d'adjoindre à une protection efficace contre les piqûres de moustique (répulsifs, moustiquaires) la prise d'un traitement préventif par Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), méfloquine (Lariam) ou Doxypalu, sur prescription du médecin consulté.

Autres risques

Ils seront d'autant plus facilement évités que vous respecterez les consignes de prévention des risques alimentaires, environnementaux ou comportementaux exposés dans nos recommandations générales. Les flambées de violence politico-religieuse en Ethiopie justifient de respecter les limitations temporaires de déplacement dans le pays.

Informations pratiques

En Ethiopie, les conditions sanitaires sont précaires, et il est préférable après avis de la société d'assistance d'envisager une évacuation sur Djibouti ou sur la France. Certaines zones étant en rébellion, il est indispensable en cas de déplacement individuel dans le pays de s'informer auprès de l'ambassade de France

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

La religion
Nous nous arrêterons essentiellement sur l’Eglise orthodoxe d’Ethiopie.
La chrétienté arrive au IVe siècle par les côtes de la mer Rouge, mais se sépare de Rome en 451, lors du concile de Chalcédoine qui condamna la doctrine monophysite selon laquelle le Christ ne possède qu'une seule nature divine, et affirma ainsi la double nature du Christ, divinité et humanité. A partir de VIIe siècle, la pression des pays voisins musulmans se faisant de plus en plus forte, l’Eglise d’Ethiopie ne reçu plus de patriarche d’Egypte. Il faudra attendre le XVe siècle pour renouer un contact avec l’occident. Ne recevant plus de directives, elle s’est développée selon son propre rythme, en gardant un certain nombre d’archaïsmes qui finalement la sépare très nettement de l’Eglise orthodoxe d’Egypte. L’Eglise d’Ethiopie aura attendu 1951 pour qu’un patriarche éthiopien soit nommé ; elle se sépara totalement de l’église copte en 1971.
C’est cet isolement qui rend cette religion d’autant plus intéressante, avec ses rites particuliers, ses pèlerinages (Timkat, Meskal…), et sa ferveur toujours présente.
L’islam, devenu première religion, est un islam sunnite. Il existe aussi un grand nombre de croyances fédérées sous le terme d’animisme, et bien présentes dans toutes les campagnes d’Ethiopie.

Lalibela
Lieu tant de fois montré, mais qui conserve toujours sa magie. Vous pourrez le visiter plusieurs fois, vous trouverez toujours un nouvel attrait. En effet ce lieu est vivant, la ferveur religieuse, les pèlerinages existent encore. Débuté au XIIe siècle sous le la dynastie Zagoué, cet ensemble architectural de 11 églises, reste le point de pèlerinage des chrétiens orthodoxes d’Ethiopie. Il s’agit d’églises creusées dans le sol, renfermant tout le symbolisme de la chrétienté. En effet, coupé du monde, sans possibilité de pèlerinage à Jérusalem, les chrétiens d’Ethiopie ont dû, sous l’impulsion du roi Lalibela, construire ce nouveau Jérusalem. Mais ce serait oublier la nature humaine, car en effet, descendants de Salomon, les Zagoué, ont besoin de nouer des liens forts avec le clergé. Ainsi, en construisant ces édifices uniques au monde, il était alors possible de compter sur ce soutien.
Inscrit au patrimoine de l’Unesco en 1978, cet ensemble est sous haute protection : échafaudages et toits en métal protègent le lieu des attaques du temps. A partir de 2007, devrait se mettre en place le projet "les cieux de Lalibela", qui viendra coiffé les églises d’un voile de protection et mettra aussi en valeur ce joyau d’Ethiopie.

Le parc du Simien :
Même si le terme Simien a tendance à nous ramener à l’espèce endémique des babouins geladas, le mot Simien, décrit en amharique le nord. Inscrit au patrimoine de l’Unesco en 1978, il s’étage de 2500m à plus de 4500m (le Ras Deshen est le point culminant de l’Ethiopie avec 4520m). Il s’agit d’un univers volcanique, de basalte, qui lui donne un aspect très déchiqueté où se mêlent une population agropastorale et une faune endémique à cette région. Le relief très accidenté et son altitude élevée lui confèrent une ambiance très particulière.
Malgré sa faible superficie, 136km², il est en pleine expansion, aussi bien humaine que spatiale. En effet, depuis quelques années, une forte migration a lieu vers ce lieu propice à une agriculture familiale, à l’abri du paludisme des basses terres. D’où un défi énorme pour la gestion de ce parc. Il faut inclure l’humain dans un parc qui à l’origine devait être un sanctuaire pour des espèces endémiques (babouin gelada, loup et bouquetin d’Abyssinie…), tout en protégeant ces animaux. L’objectif est de désenclaver les populations, tout en continuant à faire prospérer la faune et la flore locale. Dur équilibre…

La cérémonie du café
A l'instar du thé des pays musulmans, cette boisson, appelée Buna, fait partie depuis des siècles du quotidien des Ethiopiens. Ce serait des marchands arabes qui au XIIIe siècle, transportèrent pour la première fois du café provenant de la province de Kaffa jusqu'au Yémen. Aujourd'hui, la culture du café éthiopien est devenue, avec le coton, l'une des principales sources de revenus de ce pays.
Autrefois, ces grains de café, étaient dégustés comme légumes, friandises salées ou sucrées, ou encore mêlés à du beurre pour en faire des galettes, en infusion de grains broyés sous forme de pulpe séchée, ou encore comme médicament.
Chaque village possède au moins une Buna Bet (une maison du café) où l'on peut déguster cette boisson nationale dans les règles de l’art. Si ce n’est pas le cas, vous serez toujours les bienvenus à l’intérieur d’une maison pour que l’on vous l’offre. En effet, le Buna est le symbole de l'hospitalité, et est dégusté en famille, ou en l'honneur d'un hôte. Aussi, chaque invité doit, selon la tradition, accepter les trois tasses offertes, sous peine de malédiction ! Soyez confiants, vous n’avez jamais goûté quelque chose de semblable… Ne soyez pas surpris si vous voyez la maîtresse de maison arroser légèrement le sol de quelques gouttes de café, ce n’est pas pour gaspiller ce précieux breuvage mais pour remercier les esprits du sol.

Climat

Bien que l’Ethiopie soit située au sud du tropique du Cancer, seules les basses régions ouest jouissent d’un climat véritablement tropical.
L'Ethiopie, et notamment toute la partie nord du pays, connaît une forte saison des pluies de fin juin à fin septembre : les pluies sont abondantes, les rivières sortent de leur lit, inondent les cultures et endommagent de réseau routier.
Dès la mi-septembre, les pluies diminuent graduellement et font place à la mi-octobre à une longue saison sèche qui s’étend jusqu’en juin (avec cependant une petite saison des pluies au mois de février).
La température sur les Hauts Plateaux du nord n’est jamais très élevée (entre 22° et 27°) dans la journée et peut descendre brutalement à la nuit tombée (entre 5° et 10°).

Géographie

L'Éthiopie se trouve dans la péninsule du Nord-Est de l'Afrique, dite « Corne de l'Afrique ». Le pays partage ses frontières avec l'Érythrée, le Soudan, le Kenya, la République de Djibouti et la Somalie.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions traversées est précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupe restreint, le perturbe d'autant plus rapidement. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des sites qu'il traverse et où il bivouaque. Munissez-vous d’un briquet ou d’une boîte d’allumettes pour brûler votre papier toilette, vos lingettes quand vous serez en pleine nature (vérifiez qu’il soit bien consumé). Tous les autres objets non dégradables en plastique, verre ou en métal (boîtes de pellicules, bouteilles vides, piles, etc.) devront être rapportés par vous-même en France.
La lutte contre la pollution des sites est l’affaire de chacun.
Nous vous remercions par avance de votre vigilance.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.