Périodes de départ et prix

Aucune date n'est actuellement programmée pour ce voyage.
Pour plus d'informations n'hésitez pas à nous contacter

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

le transport aérien et les transferts, les transferts en bateau, le transport des bagages, l'encadrement, l'hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas.

Le prix ne comprend pas

les frais d'inscription, les assurances, les repas à Reykjavík, les boissons, les pourboires, les entrées des piscines, musées ou autre activité non prévue au programme.

Idées associées

Fjord, Reykjavik, Ammassalik, Tasiilaq.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol Paris - Reykjavík

Vol vers Reykjavík. Découverte des paysages de lave de la péninsule de Reykjanes qui rappellent plus la lune que la terre. Dîner et nuit à Reykjavík.

  • Type d'hébergement : en guest house
  • Transfert : Bus, entre 0h30 et 1h , 50 km

Jour 2 : Vol Reykjavík – Kulusuk - Karale

Court transfert jusqu'à l‘aéroport de Reykjavík situé en plein centre de la ville. Vol pour Kulusuk. Dès la sortie de l‘avion, le dépaysement est immédiat. Accueil et installation à bord d‘un bateau ouvert. Le cap est mis vers le nord par le vaste fjord Angmagssalik et le détroit d‘Ikatek pour rejoindre le fond du vaste fjord Sermiligaq où les énormes langues glaciaires des deux glaciers Kârale et Knud Rasmussen tombent dans la mer et vêlent les icebergs. Le premier campement est monté sur un site exceptionnel devant les fronts de ces deux glaciers entourés de raides montagnes de granit.

  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Bateau, entre 2h30 et 3h

Jour 3 : Randonnée Kârale

Première journée de randonnée dans ce décor grandiose au bout du monde. Ascension d‘une montagne, et un effort récompensé lorsque sur les hauteurs un panorama à couper le souffle s‘offre à vous : le bleu profond du fjord et les icebergs qui y flottent, les glaciers escarpés et les petits lacs glaciaires... En fin de journée, retour au campement.

  • Heures de marche : entre 6h et 7h
  • Dénivelé + : 800 m
  • Dénivelé - : 800 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 4 : Randonnée Kârale

Aujourd‘hui, randonnée le long de la côte pour se rapprocher du glacier Kârale et de son imposant mur de glace de plus de quatre kilomètres de large d‘où le velâge des icebergs est incessant. C‘est un phénomène impressionnant de voir ces gigantesques blocs de glace se détacher et tomber à la mer.
Retour au campement. Possibilité d‘apercevoir quelques curieux renards arctiques en chemin.

  • Heures de marche : entre 6h et 7h
  • Dénivelé + : 300 m
  • Dénivelé - : 300 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 5 : Fjord Sermiligâq – fjord Sermilik

Traversée en bateau de l´improbable détroit d‘ Ikâsartivaq au nord de l‘île d‘Angmagssalik, qui la sépare justement du continent, le long des falaises de granit aux pics atteignant les 1000 mètres, pour atteindre le fjord Sermilik. Vous rejoignez le petit village typique de Tiniteqilaaq appelé aussi Tinit. Visite de ce petit village de quelques 130 âmes dépendant de la chasse et de la pêche, rencontre avec les habitants et balade dans les environs pour profiter de la vue sur le vaste fjord Sermilik.
Notre deuxième campement est monté aux abords du fjord Sermilik, au nord de l‘île d‘Angmagssalik.

  • Heures de marche : entre 1h et 2h
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Bateau, entre 4h et 5h

Jour 6 : Randonnée Sermilik

Nous sommes en face de la petite île de Sarpaq. Première journée d´exploration de la partie nord de l´île de Ammassalik, l´occasion d´approcher les fronts glaciaires qui en occupent une bonne partie. En prenant de la hauteur, l´immensité du fjord Sermilik nous est dévoilée et sur sa rive opposée, au loin, l´inlandsis vient mourir en pente douce dans le fond d´un fjord.

  • Heures de marche : entre 6h et 7h
  • Dénivelé + : 500 m
  • Dénivelé - : 500 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 7 : Randonnée Sermilik

Après les hauteurs de la veille, nous commençons par longer le littoral, autant que faire se peut, car la géologie y est souvent tourmentée. Le retour se fera par de grosses buttes érodées, l´occasion d´apprécier une nouvelle fois le Sermilik mais aussi l´enfilade de lacs du centre de l´île. Retour en campement.

  • Heures de marche : entre 6h et 7h
  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 400 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 8 : Sermilik – Tasiilaq

Nous quittons notre camp et naviguons une fois encore parmi les icebergs du fjord Sermelik. Halte dans un ancien village Inuit abandonné. Nous longeons la côte sud de l‘île d‘Angmagssalik et pénétrons dans le fjord Kong Oscar pour rejoindre le village de Tasiilaq, « capitale de l’est » qui compte un peu moins de 2000 habitants. Installation dans votre maison traditionnelle groenlandaise. Découverte du village installé dans un cadre naturel somptueux.

  • Heures de marche : entre 1h et 2h
  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Bateau, entre 5h et 5h30

Jour 9 : Tasiilaq

Journée entière pour profiter de Tasiilaq. Possibilité de balade le long du fjord et vers la vallée des fleurs ou encore de faire l‘ascension de la montagne aux marins, "Sømandsfjeldet". De son sommet, toute la région de Kulusuk et ses environs, une grande partie d’Ammassalik et même de la calotte glaciaire sont visibles.
Visite du musée de Tasiilaq offrant différentes expositions sur la culture Inuit puis, visite de l‘église ou encore le bureau de la philatélie. Profitez une dernière fois de la belle lumière des longues soirées d‘été pour photographier les icebergs aux couleurs rosées qui flottent dans la baie. Nuit à Tasiilaq.

  • Heures de marche : entre 5h et 6h
  • Dénivelé + : 600 m
  • Dénivelé - : 600 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 10 : Tasiilaq - Kulusuk - vol pour Reykjavík

Transfert en bateau pour rejoindre l‘île de Kulusuk. Vol pour Reykjavík. Accueil à l‘aéroport et transfert jusqu‘à votre hébergement. Déjeuner et dîner libres. Nuit à Reykjavík.

  • Type d'hébergement : en guest house
  • Transfert : Bateau, entre 1h et 1h30

Jour 11 : Reykjavík - Keflavík - Paris

Transfert pour l’aéroport de Keflavík et vol retour.

  • Transfert : Bus, entre 0h30 et 1h , 50 km

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée

Environnement :

Terres Polaires

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
4 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 300 à 500 mètres. Bonne condition physique requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

11 jours, 6 jours de marche.

Nombre de participants

De 5 à 15 participants

Caractéristiques du circuit

NIVEAU BROCHURE : 2 chaussures.

DESCRIPTION DE LA MARCHE
Les journées de marche vont de 2 à 7 heures en moyenne. Le guide adapte le rythme en fonction du niveau du groupe et des conditions climatiques. Le portage se limite à un sac à dos de petite contenance pour les affaires de la journée (pique-nique, vêtements de pluie...)


NATURE DU TERRAIN
Le terrain est d’une grande variété : rochers glissants, mousses plus ou moins épaisses, traversées de cours d’eau, terrains spongieux… Les dénivelés sont peu importants mais la déclivité peut l'être, d'autant plus que le terrain n'oblige pas toujours à aborder un versant en zigzaguant comme on le fait dans nos montagnes. Les sentiers de Grande Randonnée et autres n’existent pas au Groenland et le groupe marche à sa guise, où bon lui semble… à condition de suivre les consignes du guide car le brouillard se lève très vite. Vous pourrez être amenés à franchir des cours d'eau et il nous est impossible d'en prévoir la profondeur à l'avance. Veuillez suivre scrupuleusement la liste d'équipement.

Le Groenland est bien que situé sous le Cercle Polaire Arctique est une zone de chiens de traîneau, concentrés dans les zones habitées. Parmi les cinq races de chien de traîneau, le Groenlandais est le plus rustique. C’est un chien puissant et très affectif avec les hommes. Méfiez-vous tout de même si vous traversez une meute, évitez de les caresser car les bagarres entre chien dominant et chien dominé voulant progresser dans la hiérarchie sont fréquentes et toujours impressionnantes… évitez d´en déclencher une.
Dès que l’hiver arrive et que la banquise se forme, une certaine excitation s’empare de la meute dont un des plaisirs est de tirer le traîneau de leur maître qui partira chasser le phoque plusieurs jours sur les étendues de glace. Contrairement aux Huskies canadiens, harnachés deux par deux pour pouvoir se faufiler entre les arbres, l’attelage groenlandais est réparti en éventail ce qui permet une meilleure répartition de la force de traction et de se sortir plus facilement de certains pièges notamment lorsque la glace, trop fine, se brise sous le poids du traîneau. Le chien de tête, le meneur, est toujours attaché en premier avec une corde un peu plus longue. Il obéit à la voix de son maître pour diriger le traîneau .
Enfin, tout comme son cousin éloigné le loup, il n’aboie pas mais hurle. Et vous aurez vite fait de constater par vous même qu’un seul hurlement déclenche souvent le hurlement de dizaines d’autres… En été, ils sont attachés devant les maisons dans le village de Tasiilaq. Soyez prudent.

Hébergement

2 nuits à Reykjavik en guesthouse, en chambre double avec sanitaires à partager.
2 nuits à Tasiilaq en maison d'hôtes, en chambre double avec sanitaires à partager.
6 nuits sous tente, une tente igloo pour deux personnes, matelas autogonflants fournis.

Nourriture

Vous aurez l'occasion de déguster du poisson frais, de la viande d'agneau, des produits laitiers de qualité. Une bonne partie de la logistique sera envoyée depuis notre camp de base de Reykjavík, dont des produits alimentaires. Il nous arrivera aussi rarement que possible de consommer des produits lyophilisés. Petits déjeuners et dîners chauds, préparés sous la conduite de votre guide et pris en commun, déjeuners pique-niques en pleine nature. Important : informez-nous avant le départ en cas d'allergie.

Encadrement

1 accompagnateur Terres d'Aventure francophone, connaissant le pays. En plus de guider le groupe lors des randonnées et visites, il prépare les repas avec l’aide du groupe.
1 pilote groenlandais. Il pilote le bateau. Il charge et décharge le bateau lors des transferts avec l’aide du groupe et du guide. Vous pourrez avoir plusieurs pilotes durant le voyage.

Transfert et transport des bagages

Transport maritime
Les transferts d´un site de randonnée à l´autre se feront à bord de petits bateaux ouverts pilotés par des locaux habitués aux conditions changeantes. Durant le transport vous serez soumis aux aléas météos et il est donc d´autant plus important de suivre scrupuleusement la liste d´équipement.Tous ces bateaux disposent des licences requises.

Pour des questions de logistique (facilité de manutention et d’entreposage dans la soute ou à bord du bateau), les valises sont à proscrire. Optez plutôt pour un sac souple mais résistant, qui ne craint pas la saleté et l’humidité (sable et pluie combinés…). Mettez vos vêtements et votre sac de couchage dans des sacs plastiques résistants à l’intérieur de votre bagage.
N’entreposez pas de choses fragiles dans votre bagage principal pendant les journées (équipement photographique, etc…). Elles pourraient s’abîmer pendant la manutention des sacs ou pendant le transport (état de la mer…). Si vous ne désirez pas transporter certaines choses fragiles avec vous pendant la journée, mettez-les à part et confiez-les directement au guide. Le chauffeur, le guide ou toute autre personne ne pourra être tenue responsable de dégâts subis par vos affaires si vous ne respectiez pas cette consigne.

Transports aériens

vols réguliers

Toilettes

Lors des randonnées, il n’y a pas de toilettes sur notre trajet.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.

Vêtements

Une règle d'or, prévoir des vêtements qui sèchent rapidement.
Règles numéro 1, 2 et 3 : PAS DE COTON.
Le coton est certainement une fibre extraordinaire de par ses effets climatisants, car il capture beaucoup d’humidité et demande à votre corps de grandes quantités de chaleur pour la faire s’évaporer. Ici à 64° de latitude nord, d’autres facteurs se chargent de contrôler notre surchauffe, parfois bien au delà de nos espérances... Préférez donc la laine, la soie, et les fibres synthétiques, qui vous aideront à rester au sec et au chaud autant que possible !

Surtout, n'oubliez pas de prendre avec vous :
• Pièce maîtresse de votre équipement : un sac de couchage chaud (confort -15°). Le duvet est beaucoup moins encombrant que la fibre creuse, mais exige de vous un empaquetage irréprochable à l’épreuve des tempêtes, étant un matériau naturel et putrescible... Utilisez un sac plastique fort à l’intérieur de la housse de compression, plus un ou deux en extérieur. Le fond du corps principal de votre sac à dos est généralement plus étanche que le compartiment zippé du dessous. Si votre vieux duvet vous semble insuffisant, pensez au sac à viande en soie ou en polaire, il peut transformer votre tente en palais des mille et une nuits portatif !
• Un ou deux maillots de corps en fibres "techniques", qui évacuent la transpiration et restent secs contre la peau. Si vous ne supportez pas le synthétique, essayez la laine douce ou la soie. En tout cas : une sous-couche chaude.
• Des sous-vêtements longs, un haut et un bas. Même chose que ci-dessus.
• Des chaussettes de laine épaisses. Les vendeurs d’équipement de sport vous regarderont comme sorti tout droit de l’âge de pierre, laissez-les ricaner et faites comme les Islandais qui, somme toute, sont peut-être mieux placés pour le savoir. La laine a cette qualité qu’aucune fibre high-tech ne lui dispute, c’est de rester chaude même mouillée. Quand on passe la moitié de la journée les pieds dans l’eau, ça aide !
• Une veste en fibre polaire à enfiler pendant les nombreuses poses de la journée. Pensez toujours à vous couvrir avant d’avoir froid : sauf exceptions les vêtements ne produisent pas la chaleur, ils se contentent de vous rendre celle que vous avez à leur donner.
• Un gros pull de laine à enfiler sous la polaire le soir au campement. Là aussi, habillez-vous dès votre arrivée et montez la tente ensuite...(voir météo du moment).
• Un pantalon de randonnée en toile synthétique légère. L’idéal est un modèle convertible en short. Eh oui, ça peut servir ! Si le bas se serre et fait office de guêtres, c’est encore mieux.
• Un bonnet de laine assez épais pour couper le vent efficacement, doublé sur les oreilles. Rappelez-vous que c’est par la tête et la nuque que se font 90% des pertes de chaleur d’une personne découverte. Une cagoule est aussi une bonne idée car elle reste autour du cou et ne se perd pas.
• Des gants ou des moufles de laine, non pas qu’il fasse très froid au Groenland l’été, mais un vent de 50 km/h par +5°c équivaut à -12°c par temps calme. Nous ne manquons pas de vent.
• Une tenue étanche et respirante haut et bas. Pas de K-way ou de ciré, ceux-ci s’apparentent plutôt à des bains turcs portatifs lorsque la marche s’intensifie. Choisissez un ensemble veste et salopette en Gore Tex, Dermizax, Micropore, quelque chose de sérieux qui vous dure quelques années. Adeptes du poncho et de la cape de pluie, laissez-le dans votre vestiaire car le vent risque de le déchirer et ce n’est pas très pratique dans les terrains difficiles.
• Une moustiquaire pour se protéger des insectes qui ont la fâcheuse tendance à vouloir rentrer dans tous les orifices…
• Une paire de bonnes chaussures de randonnée, solides, avec bonne tenue de cheville, et imperméables. Si vous comptez acheter, cherchez un modèle cuir avec semelle Vibram et rebord de protection sur les orteils. Cirez-les bien avant de les sécher, sinon elles se craquellent. Pensez à "casser" les chaussures neuves et refaire celles qui sont restées au placard, sinon gare aux ampoules !
• Des sandales pour traverser les rivières. Vérifiez qu’elles s’attachent solidement, les rivières aussi cherchent à prélever leur impôt... A moins que vous ne préfériez utiliser une vieille paire de basket.
• Un maillot de bain, bikini, string, scaphandre... pour ceux qui voudront tester une piscine à Reykjavík, pas pour se baigner au milieu des glaçons.

Equipement

- 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
- 1 paire de bâtons télescopiques (recommandé). Ils facilitent les montées et les descentes, sont très utiles pour évoluer sur des
terrains accidentés ou glissants et traverser les rivières et ruisseaux. Ils préservent surtout vos articulations qui sont très
sollicitées par les terrains irréguliers (mousse, sable, lave, roches).
- 1 gourde (1 litre minimum)
- 1 lampe frontale (à partir du mois d'août)
- 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
- 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
- Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence (il existe du savon liquide biodégradable de marque
CAO).
- 1 serviette de toilette séchant rapidement (Packtowl de MSR par exemple).
- Boules Quiès (fortement recommandées pour passer de bonnes nuits et bien récupérer de ses efforts).
- Crème solaire + stick à lèvres
- Paire de jumelles pour observer les oiseaux (facultatif)..

Couchage

1 sac de couchage (confort entre 5 et 0°c)
Attention : les sacs de couchage en fibres synthétiques perdent de leur efficacité avec les années. Pensez au drap de sac (en soie
ou en polaire) qui peut compenser dans une certaine mesure cette perte d'efficacité.

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)

Trousse de secours

Trousse de secours adaptée à votre voyage et placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Couverts, bols et assiettes, matériel de cuisine collectif, tentes 2 places, pharmacie collective, matelas de type Karrimat.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Information importante : veuillez vous reporter aux formalités détaillées dans la fiche pays du circuit.

Passeport

Passeport ou carte d´identité en cours de validité pour les ressortissants de l´Union Européenne (idem pour les Suisses). Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade (du Danemark).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel ou une carte d’identité en cours de validité. L’autorisation de sortie du territoire a été supprimée en 2013, ce document n’est donc plus exigé. Il est remplacé par le document d’identité individuel.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants de l’Union Européenne (ni pour les Suisses). Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade (du Danemark).

Vaccins Conseillés

Comme partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (il sera capital, pour les membres d’expéditions en région polaire, d'être vaccinés contre le tétanos, qui peut être une complication des gelures graves), la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), la rougeole surtout pour les enfants, l'hépatite B (maladie sexuellement transmissible), l'hépatite A (maladie transmise par l'alimentation), éventuellement contre la rage.

Autres risques

Ils sont, bien sûr, très différents, en fonction du type de voyage (durée, hébergement, déplacement) ; ils peuvent relever de la région elle-même ou de conditions climatiques parfois extrêmes. Si, au Groenland, en hiver, la circulation des microbes et des virus se fait plus difficilement que dans des régions tempérées ou chaudes, c’est beaucoup moins vrai en été, et leur transmission d'homme à homme, de l'animal à l'homme ou des aliments à l'homme est un risque non négligeable. Vrai, en particulier, pour les toxi-infections alimentaires (dues aux viandes de chasse ou aux aliments contaminés par déjections d'animaux sauvages ou par une mauvaise conservation à bord des bateaux de croisière). L'extrême rigueur des hivers arctiques sera un risque plus important pour les voyageurs à pied, à ski, en raquettes, en traîneau ou en motoneige que pour ceux navigant sur des bateaux de croisière. Une bonne information avant le voyage permettra d'éviter le risque de gelures graves. Il faut, en cas d'onglée ou d'engourdissement boire abondamment, réchauffer, ne pas fumer, ne pas ôter les chaussures (au risque de ne pas pouvoir les remettre) si le raid n'est pas terminé. En cas de lésions plus avancées (douleur, doigt « mort », œdème, nécrose), l’évacuation vers un centre spécialisé est une urgence. Cela étant dit, l'été existe dans les régions polaires, avec un risque, surtout dans l’Arctique, dès le printemps, de prolifération de moustiques : nécessité de protection par des répulsifs efficaces.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes, mais les problèmes de distance et les difficultés de transport, ainsi que le coût des soins dans certaines structures privées nécessite de vérifier toutes les clauses du contrat d´assurance-assistance souscrit avant le départ (montant des frais pris en charge et éventuelles clauses d´exclusion - sports mécaniques). Il pourra être nécessaire de contacter l´agent consulaire français à Nuuk

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

CLIMAT
Dans la région de Kulusuk et Ammassalik, la particularité du climat est l´alternance de l´influence océanique et de l´influence continentale, la première des deux générant des précipitations notamment sous forme de neige en hiver et de pluie en été. L’été et l’automne peuvent être des mois assez pluvieux. Mais pas forcément. Toutefois lorsque les dépressions d´Islande se manifestent elles viennent en général perturber cette région.
Côté influence continentale, le vent est un facteur à prendre en compte, descendant directement de la calotte glaciaire, il contribue sérieusement à faire baisser les températures. De plus il peut parfois être particulièrement violent et a alors tendance à plutôt débouler que descendre.


Nos amis les moustiques
Moustiques ou moucherons, à vrai dire il y a un peu de tout, et cela n’a pas beaucoup d’importance car le vrai problème de ces insectes n’est pas de piquer mais d’essayer à tous prix de rentrer dans tous les orifices… et cela est particulièrement désagréable. Alors une seule solution, la moustiquaire (voir la liste de matériel). Ce n’est qu’un petit bout de tissu, grillagé mais elle est absolument nécessaire pour ceux qui veulent passer un voyage agréable. Dans notre lutte contre ces petites bêtes voraces, nous avons également deux précieux alliés : le vent et la pluie. Comme le Groenland ne manque ni de l’un ni de l’autre, espérons qu’il n’y aura pas trop de pluie et un peu de vent pour rabattre les moustiques à terre.
Pour celles et ceux qui sont particulièrement sensibles et qui feront donc un repas de choix pour ces petites bêtes, il existe une importante variété de crèmes, d’onguents (citronnelle…) qui sont plus ou moins efficaces. Cependant l’achat d’une moustiquaire nous semble absolument nécessaire afin de ne pas manger de moustiques à tous les repas.

POUR VOS JOURNEES LIBRES : (selon horaires aériens)
Reykjavík étant la capitale de l’Islande, on y trouve de nombreux musées, galeries d’art et autres centres d’intérêts variés, tels que :
- Les musées : musée national, musée en plein air de Arbaer (sorte d’écomusée), fondation Arni Magnusson (on peut y consulter les vieux manuscrits des sagas islandais et autres fleurons de la littérature médiévale), musée d’art, musée Einar Jonsson (un des sculpteurs les plus doués en Islande), musée d’histoire naturelle, musée de la photographie, musée de la marine,…
- Les galeries : Kjarvalsstadir (galerie de peinture), musée d’art moderne, maison nordique…

Office du tourisme de Reykjavík
Aðalstræti 2 RVK
Tel 00 354 590 15 50
ww.visitreykjavik.is

Office du tourisme du Groenland Est :
Ammassalik Tourist Office P.O Box 120 - DK-3913 Tasiilaq
Tel. +299 98 15 43 - fax. +299 98 12 43
email : gatetogl@ammkom.ki.gl
http://www.greenland-guide.gl/ammassalik/fr/default.htm

Climat

Les températures estivales moyennes se situent entre 5° et 15°, avec des minima de l’ordre de -5° et des maxima pouvant aller jusqu’à 20°. En hiver, la moyenne est dans les -20°, -25°, avec des minima à -40° et des maxima proches de 0°. Si les précipitations sont essentiellement neigeuses dans l’est et au centre de l’île, les pluies sont fréquentes, mais éparses, l’été sur la côte ouest. De grandes différences de température ou de précipitation sont sensibles entre le littoral et l’intérieur des terres, même à faibles distances. Le relief joue aussi son rôle : le vent souffle selon l’orientation des vallées, dans lesquelles il s’engouffre avec violence (vents catabatiques).

Géographie

Le Groenland est la plus grande île du monde (Australie mise à part). Situé aux confins de l’Atlantique nord et de l’océan arctique, ses côtes sont longées par des courants froids. Le courant du Groenland est charrie d’importantes masses de glace le long du littoral oriental, jusqu’au sud de Nuuk. Ces courants, à quoi s’ajoutent les vents glacials venant des terres, confèrent au pays son caractère arctique. L’inlandsis (glacier continental) couvre 1 833 900 km² et s’étend, du nord au sud, sur 2 500 km (et jusqu’à 1 000 km d’est en ouest). En son milieu, la couche de glace atteint 3 km d’épaisseur. Les régions libres de glace sont sur les côtes est, sud et ouest, et sur les îles alentour (au total 332 186 km², 15% du territoire). La profondeur maximale de ces parties découvertes est de 200 km ; les fjords, qui pénètrent profondément dans les terres, mettent l’inlandsis en communication avec la mer. Le paysage groenlandais est le résultat de l’érosion de l’époque glaciaire ; plusieurs endroits portent cependant la marque d’autres processus géologiques : tremblements de terre, soulèvement de chaînes montagneuses, volcanisme… Cela fait du Groenland un Eldorado pour les géologues.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

Une végétation fragile...
Attention : regardez où vous posez les pieds !
Les conditions climatiques extrêmes du Groenland notamment le froid, le manque de lumière en hiver et le vent qui peut-être très puissant, ne permettent pas aux sols d’accueillir une grande diversité d’espèces végétales. Seules de rares plantes très bien adaptées ont pu survivre et se développer tant bien que mal. On reconnaîtra ainsi plus particulièrement le pavot arctique, l’épilobe arctique, la saxifrage à feuilles opposées, l’épilobe à feuilles larges, ainsi que le saule arctique, l’aulne et le bouleau nain qui représentent les rares essences d’arbres présentes au Groenland….. et qui ne sont pas visible dans la région parcourue par ce trekking.
Au cours de votre voyage vous serez donc amené à parcourir des terrains particulièrement fragiles. Nous serons vigilants sur les lieux de bivouac, sur la gestion de nos déchets et nous vous demandons également d’être attentif à la flore, de ne pas piétiner des plantes qui mettent des centaines d’années à croître et qui ne repousseront pas si elles passent sous la semelle d’un randonneur peu attentif. Producteur du peu d’humus qui recouvre le granite millénaire, les mousses et les lichens qui composent le terrain sur lequel nous évoluerons méritent également notre attention. Il en existe des centaines d’espèces toutes aussi fragiles les unes que les autres…

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.