Périodes de départ et prix

Du au

  • forfait de base
  • Base 2 personnes : 3050 € par personne
  • Base 3 personnes : 3050 € par personne
Demande de devis

Le prix comprend

• Les documents de voyage
• L'hébergement (en hôtel à Kyoto et Tokyo et en hébergement traditionnel durant le reste du voyage)
• Les repas mentionnés dans la rubrique "Nourriture"
• Les transferts mentionnés dans la rubrique "Transfert et transport des bagages"

Le prix ne comprend pas

• Les assurances
• Les frais d'inscription
• Le transport aérien international
• Les transferts non inclus dans la rubrique "Transfert et transport des bagages" (à titre indicatif, le total de ces transferts non inclus est d'environ 10 € par personne)
• Le transport des bagages (se référer à la rubrique "Transfert et transport des bagages")
• Les frais d'entrée dans les sites (musées, temples...)
• Les boissons et les dépenses personnelles
• Le supplément chambre individuelle

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle : 770 €

Supplément train 1ère classe : 260 € par personne

Durant la "Golden Week" (du 29 avril au 05 mai) et O-Bon (du 09 au 17 août), un supplément pourra s'appliquer : nous consulter

Idées associées

Monastère, Kyoto, Ryokan, Tokyo.

Jour par jour

Jour 1 : Osaka - Kyoto

Arrivée à Osaka. Transfert en taxi collectif pour Kyoto. Installation à votre hébergement où vous récupérez le reste des documents de voyage (billets de train, etc.). Vous avez le choix entre un hôtel de style occidental ou un hébergement traditionnel japonais (minshuku - sur demande et selon disponibilité).
Fin de journée libre avec road book pour découvrir l'ancienne capitale impériale de Kyoto.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 2 : Kyoto

Journée libre avec road book pour découvrir la fabuleuse ville de Kyoto. Vous pouvez découvrir l'ancien quartier historique des geishas, Gion, visiter le Palais Impérial de Kyoto, Nijo-Jo, l'ancienne résidence des Shoguns, ou encore participer à une séance de méditation Zen. Les nombreux temples de Kyoto donnent une atmosphère unique à cette ville historique.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 3 : Kyoto

De Kyoto, un court trajet de train vous permet de vous rendre sur le sentier Yamanobe No Michi. Cette marche historique relie Tenri à Miwa et Sakurai. Les anciens textes relatant la fondation et les premières années de l'Etat japonais y font référence, en faisant sans doute la route la plus ancienne du Japon. Cette randonnée est accessible via un court trajet de train jusqu'à Nara.
Vous pouvez également choisir de continuer de visiter Kyoto durant cette journée.

  • Heures de marche : entre 4h30 et 5h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 4 : Mont Koya

Ce très impressionnant complexe de temples, situé au Sud de Kyoto, compte environ
une centaine de temples et de shukubo (logement de pèlerin). Depuis le 9ème siècle, lorsque le moine Kukai (également connu sous le nom de Kobo Daishi) fonda le premier temple et la secte bouddhiste Shingon, le mont Koya n’a cessé d’être un lieu de dévotion religieuse et de nombreuses cérémonies.
Culminant à 800 mètres d’altitude dans les montagnes de Wakayama, vous atteignez le mont Koya via la pittoresque ligne de chemin de fer de Nankai. De nombreuses petites promenades et randonnées facultatives sont envisageables. Vous séjournez dans l’un des élégants logements rattachés aux temples, gérés par les moines eux-­mêmes et goûtez à la cuisine shojin-­ryori (cuisine bouddhiste végétarienne). Vous pouvez également visiter l’atmosphérique cimetière Okuno-in, où se dressent des milliers de tombes et de mémoriaux, en l’honneur des seigneurs féodaux et autres figures du passé.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Type d'hébergement : en gîte
  • Transfert : Train, entre 3h30 et 4h

Jour 5 : Mont Koya - Magome

Aujourd’hui, vous prenez le train via Kyoto pour vous rendre jusqu’à Nakatsugawa. Pour effectuer ce trajet, vous montez à bord du Shinkansen (train à grande vitesse dont la renommée n’est plus à faire) jusqu’à Nagoya.
A l'arrivée à Nakatsugawa, un court trajet en bus vous permet de rejoindre Magome.
Vous avez le temps d’explorer le village avant de dîner.

  • Type d'hébergement : en pension
  • Transfert : Train, entre 5h30 et 6h

Jour 6 : Magome - Tsumago

Aujourd’hui, vous effectuez la première portion de la randonnée et vous rendez jusqu’au col de Magome (3h30). Randonnée jusqu'à Tsumago, l’une des villes-étapes les mieux conservées et les plus évocatrices du Nakasendo.
Vous passez la nuit dans ce petit village, dans un Minshuku familial où vous appréciez une succulente cuisine faite maison. Après avoir dégusté votre repas, explorez les relaxantes ruelles du village, plongées dans un calme presque mystique.

  • Heures de marche : entre 3h30 et 4h
  • Dénivelé + : 325 m
  • Dénivelé - : 430 m
  • Type d'hébergement : en pension

Jour 7 : Tsumago - Kiso-Fukushima

Aujourd’hui, vous avez le choix entre plusieurs niveaux de randonnée.
L’option la plus longue est d’environ 6h et se succèdent sous vos yeux des paysages tous aussi variés que riches, s’étendant de Tsumago à Nojiri.
Si vous préférez toutefois raccourcir la randonnée, il est possible de contourner certaines portions de la marche et de n’en accomplir qu’une heure.
Vous traversez tour à tour forêts de bambous et de cèdres du Japon et admirez donc des endroits naturels reculés extrêmement bien préservés. Un court trajet en train vous permet de rejoindre Kiso-Fukushima où un charmant ryokan surplombant la ville vous accueille pour la nuit. Le personnel de l’hébergement peut venir vous chercher à la gare.
Vous profitez dans la soirée de splendides bains intérieurs et extérieurs ainsi que d’un somptueux dîner préparé avec des produits frais et locaux.
De 1h à 6h de marche selon l'option que vous choisirez.

  • Dénivelé + : 723 m
  • Dénivelé - : 644 m
  • Type d'hébergement : à l'auberge

Jour 8 : Kiso-Fukushima - Narai

Après le petit déjeuner, le personnel de l’établissement vous conduit jusqu’à la gare de Kiso-Fukushima d’où vous prenez le train pour vous rendre à Yabuhara.
Une fois à Yabuhara, vous commencez la randonnée et franchissez le col de Torii avant d’arriver à Narai (environ 3h).
Narai est très pittoresque et vous aurez la chance d’en explorer les ruelles avant de vous rendre au cœur du village où se trouve votre minshuku, datant de la période Edo.
Comme toujours, une délicieuse cuisine vous est servie pour le dîner et le petit déjeuner.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 344 m
  • Dénivelé - : 270 m
  • Type d'hébergement : en pension

Jour 9 : Narai - Matsumoto - Karuizawa

Après le petit déjeuner, courte marche jusqu'à la petite ville de Kiso-­Hirasawa. Elle est réputée pour ses œuvres en laque et vous pouvez y visiter de nombreux petits magasins d’artisanat vendant du mobilier et objets de décoration.
Après avoir visité la ville, vous prenez le train jusqu'à Matsumoto, dont vous pourrez visiter le célèbre château, construit en 1504. Vous continuez ensuite pour Karuizawa en passant par Nagano.
Vous aurez le temps de vous balader dans les rues de Karuizawa, petite ville touristique populaire auprès des Japonais, avant le dîner à votre hébergement.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Type d'hébergement : à l'auberge
  • Transfert : Train, entre 3h et 3h30

Jour 10 : Karuizawa - Yokokawa - Tokyo

Après le petit déjeuner, randonnée de Karuizawa à Yokokawa.
Lorsque vous quittez Karuizawa, vous empruntez un sentier vous menant au col d’Usui-Toge et traversez des paysages magnifiques, sans doute l’une des zones les plus reculées et extraordinaires du Nakasendo.
Une fois à Yokokawa, un court trajet en train vous permet de rejoindre Takasaki, où vous effectuez un changement et montez à bord du Shinkansen (train à grande vitesse) pour rejoindre Tokyo.
Après 2h de trajet, vous arrivez en fin d’après-­midi à Tokyo.

  • Heures de marche : entre 5h30 et 6h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Train, entre 2h30 et 3h

Jour 11 : Tokyo

Journée libre pour découvrir la ville si dynamique qu’est Tokyo.
Votre hôtel, très bien situé, vous permet de rejoindre facilement tous les lieux intéressants de Tokyo.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 12 : Tokyo

Fin de séjour à votre hébergement après votre petit déjeuner.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée,
Découverte

Environnement :

Montagne,
Patrimoine et Nature

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
1 à 4 heures maximum de marche par jour. Faible dénivelé. Aucun entraînement spécifique requis.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de participants

De 1 à 8 participants

Début du séjour

à l'aéroport d'Osaka

Fin du séjour

à votre hébergement à Tokyo

Caractéristiques du circuit

Séjour itinérant avec road book.

Hébergement

Un séjour en hébergement traditionnel japonais constitue une expérience inoubliable. La plupart de ces petits hébergements typiques se situent dans d’anciens bâtiments historiques. Dans ces établissements, vous goûterez une cuisine succulente et préparée à base d’ingrédients frais et produits localement.

Ryokan et minshuku
Chaque ryokan possède ses caractéristiques et un charme qui lui est propre. Toutefois, ces auberges traditionnelles ont quelques points communs : le service y est toujours excellent et la cuisine exquise. De style japonais, les chambres sont meublées plutôt simplement et vous passez la nuit sur un futon, lui-même étendu sur un tatami (natte de paille). Semblables sur bien des points aux ryokan, les minshuku sont toutefois aménagés plus simplement et la gestion est plus souvent familiale. Les services peuvent être moins formels mais le personnel est toujours d’une grande qualité.
Une robe traditionnelle en coton (yukata) vous est fournie dans ces établissements. Cette robe de chambre peut être portée dès votre arrivée et vous permet d’être très confortable lors du repas ou de vos promenades dans les environs.
Concernant les salles de bain, elles peuvent être privatives dans certains ryokan. Cependant, en raison de l’exiguïté des bâtiments, la plupart des minshuku ne proposent que des salles de bain communes (et non mixtes !). Lorsque vous séjournez dans un établissement n’offrant pas de salle de bain privative, il est toutefois possible d’en bénéficier de manière individuelle en vous y rendant lorsqu’il y a moins de monde.

Nourriture

Les voyageurs se rendent au Japon pour découvrir les multiples attraits du pays. Parmi toutes les raisons qui font du Japon une incroyable destination, la cuisine n’est pas en reste.
La cuisine japonaise ne se cantonne pas aux sushis, et l’on trouve aux quatre coins de l’archipel de nombreuses cuisines régionales, basées sur les légumes de saison et les produits de la mer. C’est toujours la fraicheur et la qualité des ingrédients qui priment.
Lors de votre voyage, les repas prévus dans vos hébergements consistent généralement en une succession de divers petits plats, et les menus concoctés par vos hôtes constituent leur fierté. Les ingrédients utilisés sont toujours frais et produits localement. Il n’est pas rare que vos hôtes cultivent eux-mêmes leurs propres légumes et élèvent leurs viandes et poissons.

Le riz
Aliment sacré du Japon, le riz est au cœur même de l’identité nippone. Il est l’élément de base de l’alimentation japonaise et vous sera servi en accompagnement de n’importe quel plat (sauf si vous ne commandez qu’un bol de nouilles).
Le riz est servi blanc et collant. Evitez de verser votre sauce au soja dessus, car c’est en effet assez mal vu au Japon et cela rend le riz plus difficile à manger avec les baguettes.
Les "onigiris" sont des boulettes de riz souvent triangulaires que l’on trouve partout au Japon. Généralement, un petit cornichon ou un poisson séché est placé au cœur de la boulette de riz pour l’aromatiser. Les onigiris sont très populaires car très pratiques à transporter, notamment lors des déplacements ou randonnées.

Les sushis et sashimis
Le sushi est emblématique de la cuisine japonaise. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le mot "sushi" désigne en fait le riz vinaigré. "Sashimi" désigne la tranche de poisson cru posée sur le dessus.
La confection de ces mets demande une grande expertise, et les cuisiniers spécialisés dans les sushis ont passé de nombreuses années à perfectionner leur technique. La confection de ce met requiert en effet des compétences bien particulières et les restaurants de sushis sont relativement coûteux par rapport aux autres restaurants. C'est pourquoi la plupart des Japonais ne mangent des sushis que très occasionnellement.
Vous pouvez déguster les sushis avec des baguettes ou simplement avec vos doigts.

Sansai
Signifiant "légume de montagne", le sansai pousse à l’origine comme son nom l’indique dans les montagnes.
Bien qu’aujourd’hui cultivés, les sansais sont encore toujours cueillis dans la nature par les habitants des zones reculées et/ou montagneuses.
Le plus souvent, les variétés trouvées sont mitsuba (cryptotaenia - persil sauvage japonais), warabi (fougères), fukinoto (pétasite géant), kogomi (fougères), udo (Aralia cordata - nard japonais). Habituellement, ces légumes sont blanchis ou bouillis puis servis accompagnés de soupe miso.
C’est dans les petites auberges traditionnelles que l’on déguste les meilleurs sansai, probablement cueillis le matin même par les propriétaires.

Les plats mijotés
Appelés "nabe", les plats mijotés sont très populaires notamment durant les périodes froides. Ces plats constituent en effet un moyen très efficace de se réchauffer.
Le plus souvent, les plats que vous trouverez sont les suivants :
Chankonabe : potée très populaire auprès des lutteurs Sumos
Oden : soupe de poisson mijotée des jours durant, vendue dans la rue et les épiceries
Sukiyaki : ragoût de bœuf, tofu, nouilles etc. souvent accompagné d’un ingrédient plus ou moins sucré
Shabu-shabu : émincé de bœuf cuisiné dans un savoureux bouillon et accompagné de diverses sauces.

Nouilles
Différents types de nouilles sont trouvés au Japon. Cependant, les plus courantes sont les udon (blé) et les soba (sarrasin).
Les nouilles ramen (nouilles chinoises) sont également très populaires et sont en vente absolument partout. Le secret du ramen réside dans le bouillon et les restaurants les plus prestigieux préservent farouchement leurs secrets de fabrication. Il n’est pas rare que de longues files d’attente se forment devant les entrées de ces établissements.

Repas inclus :
J1 : aucun
J2 : Pt déjeuner
J3 : Pt déjeuner
J4 : Pt déjeuner/dîner
J5 : Pt déjeuner/dîner
J6 : Pt déjeuner/dîner
J7 : Pt déjeuner/dîner
J8 : Pt déjeuner/dîner
J9 : Pt déjeuner/dîner
J10 : Pt déjeuner
J11 : Pt déjeuner
J12 : Pt déjeuner

Encadrement

Pas de guide sur ce voyage.
Avant votre départ, nous vous remettons un road book spécialement conçu pour ce circuit, composé d'indications précises qui vous permettront d'effectuer vos journées de découverte et de randonnée en toute liberté.
Pour profiter et apprécier pleinement votre voyage de randonnée, vous devez être en mesure d'assurer votre autonomie sur le terrain avec les documents fournis.

Transfert et transport des bagages

Dans ce circuit, certains transferts sont inclus et d'autres sont à organiser par vos propres moyens. Vous trouverez la liste ci-dessous :

- Transferts inclus :
jour 1 : taxi collectif de l'aéroport d'Osaka à Kyoto
jour 4 : train de Kyoto à Koya
jour 5 : train de Koya à Nakatsugawa
jour 7 : train de Nojiri à Kiso-Fukushima
jour 8 : train de Kiso-Fukushima à Yabuhara
jour 9 : train de Kiso-Hirasawa à Karuizawa
jour 10 : train de Yokokawa à Tokyo

- Transferts non inclus à régler par vos soins :
jour 3 : aller-retour optionnel pour Nara
jour 5 : bus de Nakatsugawa à Magome

Le transport des bagages est à votre charge.
Vous avez la possibilité d'envoyer une partie de vos bagages d'un hébergement à l'autre, avec un délai de 24 heures minimum à chaque fois, ce qui implique de n'avoir à disposition que le sac que vous avez transporté durant la journée entre plusieurs étapes. Cette formule (nommée takkyubin), très sure et bien moins onéreuse, est très utilisée au Japon. Elle est rendue possible par le fait que les hébergements mettent à votre disposition yukatas, nécessaire de toilette, serviettes, etc. Comptez environ 10 à 12€ par sac à chaque envoi. Nous vous fournirons des instructions si vous optez pour cette formule.

Moyens d'accès

Nous pouvons vous réserver le transport aérien. Consultez nos équipes de vente.

Informations pratiques

Us et Coutumes dans les ryokan

Lors de votre arrivée :
En entrant dans une auberge traditionnelle japonaise, vous pénétrez dans un "genkan". Le genkan est une entrée à hauteur de rue précédant le sol surélevé. Avant d’accéder au sol surélevé, il vous faut retirer vos chaussures et les laisser dans le genkan.
Vous troquez vos chaussures contre des chaussons (fournis par l’établissement) placés à votre intention vers l’entrée. Ces pantoufles peuvent être portées dans tout l’établissement sauf dans les toilettes et en extérieur. Des chaussons spécialement conçus pour vous rendre à l’extérieur vous sont également fournis.
En entrant dans votre chambre, assurez-vous d’être pieds nus ou en chaussettes pour marcher sur le tatami.
Afin de vous mettre à l’aise, un yukata (kimono léger) vous est fourni dans l’un des placards. Utilisez la ceinture (obi) fournie pour l’attacher. Le yukata peut être portée partout, y compris durant le repas.

Les bains :
C'est une tradition séculaire au Japon. Ils sont non mixtes et tous les ryokan disposent de grands bains et douches, voire des saunas pour les plus grandes structures. Lorsqu’une source chaude naturelle est située à proximité de l’hébergement, celui-ci aura un "onsen". En fonction des auberges, les bains peuvent être en extérieur et/ou intérieur.
Les petites auberges n’ayant pas la chance d’avoir une source chaude naturelle à proximité ne chauffent l’eau du bain qu’en soirée. La tradition nippone veut que le bain soit pris avant ou après le dîner et si vous souhaitez vous laver durant la matinée, il est recommandé d’en parler à vos hôtes.
L'entrée des bains est cachée par deux "noren" (rideaux). Le rideau rouge cache l’entrée du bain pour femmes et le rideau bleu celui pour hommes.
La première étape est celle du vestiaire. Vous trouvez en entrant des étagères et paniers pour déposer vos effets personnels et habits. Vous n’emportez avec vous que votre petite serviette, vous permettant de vous laver. La serviette la plus grande doit rester avec vos habits afin de ne pas être mouillée. Pénétrez ensuite dans les bains.
Armé(e) d’un petit tabouret et d’un seau pour vous laver, installez-vous en face d’un robinet libre. Assis(e) sur votre tabouret, commencez à vous laver à l’aide de votre petite serviette et du savon et shampoing fournis. Rincez-vous méticuleusement avant de vous glisser dans l’eau du bain. Vous pourriez en effet déclencher la colère de vos camarades de bain si vous mettiez du savon dans l’eau ! Votre petite serviette doit être correctement rincée et laissée sur le rebord du bain ou à proximité. En aucun cas vous ne devez la plonger dans le bain lui-même.

Dîner et petit déjeuner :
Suivant les habitudes de l’hébergement, le dîner vous sera servi dans votre chambre ou dans une salle à manger. Que ce soit le dîner ou le petit déjeuner, les repas sont servis à une heure fixée par vos hôtes. Les horaires vous seront communiqués lors de votre arrivée.
Lorsque le repas est prêt, le personnel du ryokan vous appelle sur le téléphone de votre chambre ou vient directement vous chercher. Vous pouvez tout à fait passer à table vêtu(e) de votre yukata (ou de vos propres habits, suivant vos préférences).
Il est préférable de vous tenir prêt(e) à l’heure indiquée pour les repas.
Lorsque vous quittez votre chambre pour aller dîner, veillez à ne pas laisser vos effets personnels éparpillés sur le sol car le personnel du ryokan installe vos futons et prépare votre chambre pour la nuit pendant que vous dégustez votre repas. La table centrale est souvent retranchée dans un coin de la pièce afin de laisser le champ libre pour les futons, placés au milieu de la chambre.
Après le repas, vous retrouvez votre chambre où vos futons ont été installés pour la nuit.
Tout comme le dîner, le petit déjeuner est servi à une heure prédéfinie et vous pouvez porter vos habits ou votre yukata.

Lors de votre départ :
Il est extrêmement rare que les auberges acceptent les cartes de crédit. C’est pourquoi nous vous recommandons de prévoir suffisamment d'argent liquide (Yen japonais) afin de régler votre addition (pour les boissons notamment).
En partant, vous retrouvez vos chaussures dans le "genkan".

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats !
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières.
Attention cependant aux correspondances : vérifier avant tout achat.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 bonnet
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Le coton est très long à sécher : préférer les t-shirts techniques à manches courtes.
• 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus) ou chemise manches longues.
• 1 veste en fourrure polaire.
• pantalons de trekking (éviter les shorts et bermudas)
• 1 veste style Gore-tex, simple et légère, surtout en cas de vent.
• 1 cape ou vêtement de pluie : indispensable !
• 1 sur-pantalon imperméable : indispensable !
On peut toujours se procurer très facilement sur place un parapluie bon marché.
• Des sous-vêtements.
• Un maillot de bain pour une éventuelle baignade dans le Pacifique ou dans une rivière.
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type tennis (coton), très longues à sécher.
• 1 paire de chaussures de randonnée, étanche, tenant bien la cheville et avec une bonne semelle : indispensable !
• 1 paire de chaussures de marche légère, pour pouvoir facilement se déchausser (visite de temples).

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil
• 1 paire de bâtons télescopiques (facultatif)
• 1 lampe frontale (facultatif)
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : les auberges offrent presque toujours savon et shampoing, cependant de qualité ordinaire
• 1 serviette de toilette : pas toujours fournie par l’auberge, sinon petite et qui sert plutôt de gant
• Bouchons pour oreilles, type Ears (les cloisons peuvent être minces…)
• Crème solaire + stick à lèvres

Couchage

Le couchage (couettes, futons et oreillers) est toujours fourni par l’auberge ou l’hôtel. Inutile d’apporter un sac de couchage.

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)

3. Formalités et santé

Passeport

Passeport, dont la validité couvre toute la durée du séjour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

Depuis le 20 novembre 2007, les bureaux d´immigration sont équipés d´appareils permettant de relever les empreintes digitales et de prendre des photographies d’identité. Tous les étrangers de plus de 16 ans arrivant au Japon pour la première fois sont pris en photo et leurs empreintes digitales relevées. Cette procédure est obligatoire ; en cas de refus, les visiteurs ne pourront entrer dans le pays.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pour un séjour de moins de 3 mois, pas de visa pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Vaccins Conseillés

Comme toujours et partout, il est important d´être protégé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche, rougeole surtout pour les enfants et, éventuellement, contre la typhoïde (poisson cru). La vaccination contre l'encéphalite japonaise, (à faire faire dans un centre de vaccinations internationales) concerne surtout les expatriés en zone rurale, mais elle doit aussi être conseillée aux voyageurs ayant une activité de plein air importante pendant les périodes de circulation du virus (nuits sous la tente, treks dans les rizières, pendant la mousson en particulier).

Prévention Paludisme

Il a complètement disparu ; mais, l´existence d’affections virales (dengue, encéphalite japonaise), transmises par des piqûres de moustique, rend souhaitable l´utilisation de répulsifs et de moustiquaires, surtout en zone rurale, en période de circulation des virus.

Autres risques

Le voyage au Japon n´expose pas à des risques sanitaires fondamentalement différents de ceux que fait courir un voyage en Europe. Les maladies « exotiques » sont absentes, à l’exception de l’encéphalite japonaise, qui concerne plus le résident que le touriste. Les risques de contamination alimentaire, s’ils ont été préoccupants après la catastrophe de Fukushima, le sont de moins en moins après le renforcement des contrôles sanitaires et l’abaissement des taux de radioactivité admis. Poissons crus, viandes, légumes et fruits peuvent être consommés normalement, en dehors de la zone de sécurité qui entoure la centrale.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes partout. En cas de nécessité, contacter votre compagnie d’assurance et les services compétents de l’ambassade de France .

4. Pays et climat

Climat

Le climat japonais présente de forts contrastes en raison de l’étalement du pays en latitude (près de 3 000 kilomètres du nord au sud) : on va d’un climat tempéré-froid au nord (Hokkaido) à un climat tropical très humide au sud (Kyushu et Shikoku).

Les meilleures périodes de visite sont le printemps (de mars à mai) et l´automne (octobre et novembre). Avril voit fleurir les cerisiers et les azalées, les camélias, la glycine… Les couleurs de l’automne flamboient fin octobre et début novembre.
L´été (de juin à mi-septembre) est la saison la plus arrosée. Il fait chaud, mais très humide. Courte saison des pluies (3 semaines environ) en juin : les précipitations sont alors presque continues ! Risque de typhons en août et septembre.
L´hiver (de décembre à février) est froid et venteux, mais sec. Le ciel est généralement dégagé et bleu. Toutefois, il neige abondamment sur Hokkaido et sur la côte ouest, face à la mer du Japon.
Températures moyennes :
- Tokyo et sa région : de 14,1°, en avril, à 17, 6°, en octobre ;
- Kyoto et sa région : de 13,9°, en avril, à 17,1 °, en octobre ;
- Fukuoka et sa région : de 14,6°, en avril, à 18,2 °, en octobre ;
- Sapporo et sa région : de 6,4 °, en avril, à 10,8 °, en octobre.

Géographie

L’archipel japonais s’étend au nord-est de l´Asie, entre la mer du Japon et le Pacifique, des îles Kouriles à Taiwan. Il se compose de quatre îles principales entourées de plus de 4 000 petites îles. Les quatre îles principales, Kyushu, Shikoku, Honshu et Hokkaido (du sud au nord), représentent 98% de la superficie totale.
Hokkaido (83 000 km²) est à peu près de la taille de l’Irlande. Couverte de forêts et de pâturages, elle est faiblement peuplée.
Honshu (231 000 km²) est plus étendue que la Grande-Bretagne et se divise en plusieurs régions naturelles. Le nord-est (Tohoku) a longtemps fait fonction de grenier à riz du pays. Le Kanto, autour de Tokyo, est densément urbanisé. Le Chubu, région centrale, est divisé en deux par les Alpes japonaises (une vingtaine de sommets à plus de 3 000 m). Deux des subdivisions du Chubu : le Hokuriku, froid et désolé, sur la mer du Japon, est une vaste région rizicole ; le Tokai est très peuplé et industrialisé (ville principale, Nagoya). Les plaines du Kansai forment le second pôle culturel et économique du pays (le Kanto ayant le premier rang). Le Chugoku, partie sud-ouest de Honshu, est solidement industrialisé sur la rive ensoleillée de la mer Intérieure et plus agricole sur la côte découpée de la mer du Japon.
Shikoku (19 000 km²). Cette île montagneuse a permis le développement d’importantes cultures industrielles.
Kyushu (42 000 km²) est le royaume des volcans et des sources chaudes. Industrielle au nord, agricole au sud.
Okinawa, dans l’archipel des Ryukyu, à 685 km du sud de Kyushu, bénéficie d’un climat subtropical et vit de tourisme, de canne à sucre et de pêche.

5. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.

Avis clients

Note globale du voyage :
/ 6 avis clients

Toutes les appréciations affichées ci-dessous proviennent uniquement de personnes qui ont voyagé avec nous. À leur retour, nos clients reçoivent un e-mail qui leur propose de faire part de leurs impressions. Bons ou mauvais, les avis sont publiés sur le site, à condition qu'ils respectent notre charte éditoriale et dès lors que nous avons un minimum de 5 avis par voyage ou 10 avis par pays.

  • Muriel

    Départ du 10/04/2016

    “de Kyoto à Tokyo”

    très bonne organisation. Paysages et voyage supers toujours pas d'avis sur la visite au mont Koya qui est magnifique mais cela justifie t'il 2 jours de train pour arrivée à 16H repas à 17H et départ après le petit déjeuner??? voyage très dépaysant mais vraiment tranquille au niveau des randos

  • Celine

    Départ du 13/10/2015

    “Superbe voyage, riche et varié, réalisé ...”

    mi-fin octobre avec de très belles couleurs automnales. Ce voyage permet aussi bien de découvrir le Japon citadin, mais aussi rural et typique. Les randonnées ne posent aucune difficulté.

  • Josiane

    Départ du 03/09/2015

    “Très bonne organisation.”

    Renseignements fiables. Pas de mauvaise surprise, sauf le petit déjeuner dans les auberges traditionnelles.

  • Tomás

    Départ du 12/07/2015

    “Nous sommes ravis d'avoir choisi ce ...”

    voyage pour découvrir le Japon, cela nous a permis de voir deux facettes du pays : le Japon traditionnel et rural, et le Japon avant-gardiste et urbain. Les randonnées sont très belles (forêts de bambous et de cyprès), les hébergements et leurs gérants charmants et la nourriture est vraiment délicieuse. Ce ne sont pas des vacances très reposantes, mais nous voulions profiter un maximum du voyage. Nous recommandons fortement ce séjour qui donne envie de retourner au Japon !

  • Lucie

    Départ du 24/06/2015

    “Très beau voyage entre Kyoto et Tokyo, ...”

    parfait équilibre entre la très belle montagne nippone et la démesure des villes. Les sentiers sont très beaux, dans des forêts de cèdres rouges et de bambous, et les hébergements - ryokans et minshukus - sont de très bonne qualité. A conseiller, sans réserve !

  • Daphné

    Départ du 06/04/2015

    “Très beau voyage.”

    Terre d'aventure nous a permis de découvrir les multiples facettes du Japon. L'itinéraire très détaillé nous a permis de voyager en toute autonomie et sérénité. La qualité des logements était vraiment exceptionnelle.