Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

14/12/2016

22/12/2016

2670 € Assuré

28/12/2016

05/01/2017

2670 € Complet

Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

20/02/2017

28/02/2017

2670 € Complet

Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

Le transport aérien , l'accompagnement d'un musher francophone, le matériel nécessaire à la pratique du traîneau, l'hébergement, la pension complète, les transports et transferts en Mongolie, la balade à cheval.

Le prix ne comprend pas

Les assurances , les frais d'inscription, les boissons autres que eau, thé, café et jus pendant les repas, les pourboires, l'équipement grand froid.

Complément d'information tarifaire

Ce voyage est en 8 jours sauf certains départs qui se font en 10 jours dont 7 jours de conduite d'attelage : 18/01, 26/01, 01/02 et 10/02
Le détail de l'itinéraire est indiqué dans la rubrique "Important itinéraire" (modifié à partir du J6).

Vous avez la possibilité de louer l'équipement grand froid sur place. Ce matériel est à réserver à l'avance mais à régler sur place: sac de couchage (20 €), surveste grand froid (15 €), bottes grand froid (30 €) et gants en peau de mouton (5€).

Idées associées

Oulan Bator.

Privatisation

Jour par jour

Jours 1 et 2 : Vol pour Ulan-Bator

Vol pour Ulan-Bator, accueil à l'aéroport et, en fonction des horaires de vol, visite de la ville et du grand monastère Gandan, l'un des 7 principaux. Ulan-Bator est construite sur les berges de la rivière Tuul, anciennement Urga, en l’honneur du fils d’un grand seigneur mongol. Le nom d'Ulan-Bator fut donné à la capitale mongole lors de la révolution de 1921. Les rues de la capitale sont bien moins mouvementées en hiver qu’en été, mais il y règne une agitation permanente, y compris tard dans la nuit. Après le déjeuner, transfert pour gagner notre camp de base dans le parc national de Terelj. Installation dans votre yourte, temps libre, balade dans les alentours. Les forêts présentent une grande variété d'essences. Nature sauvage et nomades, avant de rejoindre la chaleur de la yourte.

  • Type d'hébergement : sous yourte
  • Transfert : 4X4, entre 1h30 et 2h , 83 km

Jour 3 : Terelj - Bosgiin Guur

L'aventure commence ! Nous suivrons pendant les premiers kilomètres la rivière Terelj en véhicule, avant d’atteindre le point de départ, à la jonction des rivières Terelj et Tuul. Ensuite, nous poursuivrons sur la Tuul, en remontant la vallée, direction Khagiin Khar Nuur (lac noir de Khagiin). Plusieurs familles de nomades vivent dans cette vallée. La faune sauvage n’est jamais bien loin, et le silence renforcé par le froid crée une atmosphère des plus irréelles. La glace sur la rivière Tuul est surprenante et changeante : bleue un jour, elle peut s’assombrir jusqu’à devenir noire, les craquements sont constants sous les patins, provoquant des bruits étranges… Parfois, l’eau de la rivière s’infiltre à travers ses craquelures et forme de petites lagunes d’eau libre sur la surface de la glace. En hiver, la nature est reine de ces lieux. Nous atteignons le hameau de Bosgiin Guur, où deux nomades Enkhtaïvan et Mungoo ont établi leur campement d’hiver pour garder leurs troupeaux. Première nuit dans la yourte, et partage avec les nomades qui vous feront goûter quelques spécialités locales...

  • Type d'hébergement : sous yourte

Jour 4 : Bosgiin Guur - Khar Us

Départ en direction de Khar Us ( "les eaux noires"). Sur cet itinéraire, le cours de la rivière Tuul devient plus calme, se divise en plusieurs bras puis se perd en d’interminables méandres. Nous atteindrons en milieu d'après-midi le camp où vivent cinq familles regroupées pour mieux affronter les rigueurs de l’hiver. Nous sommes accueillis pour la nuit par Tsodoo et sa famille dans la yourte d'hôtes. Ce camp est le dernier de la vallée, ensuite seule la faune sauvage hante ces lieux magnifiques. Nomade dans l'âme, Tsodoo ne manque jamais une occasion de nous suivre dans nos circuits, c'est pourquoi il nous accompagnera et transportera le matériel pour équiper notre refuge avec des chevaux de bât. Mais pour cette première soirée en sa compagnie, nous profiterons du confort de la yourte !

  • Type d'hébergement : sous yourte

Jour 5 : Khar Us - Jonction rivière Khagiin - Khar Us

Le circuit de cette journée nous emmènera dans une partie plus minérale des montagnes, toujours plus proche du lac noir de Khagiin. Il n'y a plus de nomades dans cette zone, mais il n'est pas rare de rencontrer des cavaliers qui coupent à travers les montagnes pour passer d'une vallée à l'autre. Une étape en boucle de 50 kilomètres pour atteindre la jonction de la Tuul avec la Khagiin, un endroit d'une beauté sauvage incroyable. Retour au camp d'hiver de Tsodoo.

  • Type d'hébergement : sous yourte

Jour 6 : Khar Us - Bosgiin Guur

35 kilomètres pour atteindre le campement d'Enkhtaïvan, plus bas dans la vallée. Les chiens sont toujours avides de courir sur la glace, sans aucune appréhension, reniflant ça et là les traces de loups. Pour rejoindre le campement, nous empruntons le même chemin qu'à l'aller, sur la rivière. Cela nous offre l'opportunité de mieux observer autour de nous les paysages... Retour chez Enkhtaïvan et Mungoo pour cette dernière soirée entre steppes et collines du parc de Terelj.

  • Type d'hébergement : sous yourte

Jour 7 : Bosgiin Guur - Uliin Bulan - Terelj

Encore une fois, nous glissons sur la rivière Tuul jusqu'à la jonction avec la rivière Terelj. Plus que quelques kilomètres pour atteindre notre point d'arrivée, où nous attendent véhicule et remorque. Derniers moments de traîneau et échanges avec les nomades. Arrivée au camp de base de Terelj en milieu d'après-midi et installation au campement.

  • Type d'hébergement : sous yourte

Jour 8 : Journée de repos et balade à cheval

Après votre petit déjeuner, départ pour une balade à cheval dans les steppes avec une famille nomade. Vous avancez à votre rythme pour une balade dans la région. En fin d'après-midi, retour au camp pour le transfert à Ulan-Bator.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : 4X4, entre 1h30 et 2h , 83 km

Jour 9 : Retour

Transfert pour l'aéroport et vol retour.

Important itinéraire

Ce programme indicatif peut être modifié en fonction des conditions météorologiques.
Par ailleurs, ce séjour peut être allégé ou renforcé selon les groupes et leur niveau respectif. Il peut aussi s’effectuer parfois dans un ordre différent qui vous sera communiqué par votre guide lors de votre première soirée.
Attention : selon les vols disponibles au moment de votre réservation, une nuit à Ulan-Bator aura lieu en début ou fin de séjour incluant une balade à cheval.

Les départs du 09/01, 18/01, 25/01, 03/02 et 10/02 se font en 11 jours. Le programme est modifié à partir du J6.

Itinéraire en 10 jours :
J5 : Khar Us - Urtin Bulag
Le circuit de cette journée nous emmènera dans une partie plus minérale des montagnes, toujours plus proche du lac noir de Khagiin. Il n'y a plus de nomades dans cette zone, mais il n'est pas rare de rencontrer des cavaliers qui coupent à travers les montagnes pour passer d'une vallée à l'autre. Une étape de 40km pour atteindre la jonction de la Tuul avec la Khagiin, puis nous poursuivrons un peu plus loin sur la Khagiin Gol, pour rejoindre Urtin Bulag... juste un nom sur une carte, mais c'est là que nous monterons notre bivouac. Un endroit d'une beauté sauvage incroyable où notre ami nomade Tsodoo nous attendra ! Nuit sous tente avec un poêle à bois.

J6 : Urtin Bulag - Khagiin Ovuur - Urtin Bulag
Itinéraire magique... Nous remontons le cours de la Khagiin gol, qui ressemble à un torrent de montagne plus qu'à une rivière de plaine. Suivant les méandres ou coupant à travers les arbres, nous atteignons le lac Khagiin en fin d'après-midi. Ce lac est le plus grand des 20 lacs de la chaîne du Khentii. C'est assez rare de voir des voyageurs dans ce coin, les seuls à venir sont des pêcheurs de truites ou perches... en été ! Retour vers notre campement pour la nuit sous tente.

J7: Urtin Bulag - Khar Us
Il est temps de quitter ce magnifique lieu du bout du monde. Nous reprenons notre chemin jusqu'au camp de Tsodoo. Nuit en yourte chez Tsodoo et dernière soirée festive avec nos guides.

J8 : Khar Us - Bosgiin Guur
35 kilomètres pour atteindre le campement d'Enkhtaïvan et Mungoo, plus bas dans la vallée. Les chiens sont toujours avides de courir sur la glace, sans aucune appréhension, reniflant çà et là les traces de loups. Pour rejoindre le campement, nous empruntons le même chemin qu'à l'aller, sur la rivière. Cela nous donne l'opportunité de mieux observer autour de nous, empreintes, paysages... Nuit dans une cabane en bois ou en yourte.

J9 : Bosgiin Guur - Uliin Bulan - Terelj
Encore une fois, nous glissons à nouveau sur la rivière Tuul jusqu'à la jonction avec la rivière Terelj. Plus que quelques kilomètres pour atteindre notre point d'arrivée, où nous attendent véhicule et remorque. Derniers moments de traîneau et échanges avec les nomades. Retour au camp de base de Terelj, puis transfert à Ulan-Bator. Dîner en ville et nuit à l'hôtel.

J10 : Balade à cheval.

J11 : Vol retour.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Traîneau à chiens

Environnement :

Terres Polaires

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Pratique du traîneau en itinérance sur tous terrains et parfois accidentés. Participation nécessaire pour s’occuper des chiens (les harnacher et les nourrir). Hébergements rustiques possibles. Une première expérience est conseillée et une bonne forme physique est requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

5 ou 7 jours de traîneau à chiens en fonction des dates de départ

Nombre de participants

De 1 à 5 participants

Caractéristiques du circuit

Vous conduisez seul votre traîneau de 4 à 6 chiens lors d'un raid itinérant de 5 ou 7 jours selon les dates de départ. Il n'est pas nécessaire d'avoir pratiqué cette activité au préalable. Cependant, ce raid nécessite une bonne condition physique. Chaque départ peut accueillir jusqu'à 5 participants accompagnés par un musher français. Vous parcourez chaque jour des distances entre 28 et 50 km. Ce voyage est une occasion unique de partager chaque soir la vie des nomades dans leur campement d'hiver. Chaque rencontre permet de créer des échanges avec les familles et observer leur mode de vie encore traditionnel.

La balade à cheval à la fin du séjour est pour tous les niveaux. Nos guides s'adapteront au groupe.

Hébergement

En yourte chez l'habitant et à l'hôtel à Ulan-Bator.
Pour les voyages en 10 jours, il y a également 3 nuits sous tente.

Les conditions d’hébergement dans les yourtes sont très sommaires et correspondent à celles des nomades. Par conséquent vous n’aurez pas de moment d’intimité, mais convivialité garantie ! Vous dormez dans un sac de couchage dans une yourte d'hôte réservée au groupe à côté de la yourte de la famille nomade. Elle est chauffée au poêle a bois.
La tente pour les nuits en bivouac est bien isolée car elle est doublée en feutre. Elle est chauffée par un poêle à bois à l'intérieur.

Il n'y a pas d'électricité ni de douche pendant le raid. Prévoir des lingettes pour la toilette.

A Ulan-Bator, nuit dans un hôtel du centre-ville, en chambre double avec salle de bain.

Nourriture

En pension complète du déjeuner du J2 à celui du J8.

La nourriture mongole est principalement à base de viande, essentiellement du mouton.
Pour des raisons aisément compréhensibles liées au froid, les légumes sont absents de la cuisine traditionnelle. Il est tout de même possible d'en trouver depuis l’ouverture du pays et à Ulan-Bator.

Dans les campagnes, il est seulement possible de trouver des plats mongols : le célèbre Buuz, sorte de ravioli cuit à la vapeur, le Khuushuur, sorte de ravioli aplati et frit, ainsi que des plats à base de pâtes, comme le Tsuivan avec des pâtes de blé et le Puntuuz avec des pâtes de riz.
Les laitages sont aussi présents dans l’alimentation, mais cela ne ressemble de près ou de loin aux laitages européens.

Les conditions de froid ont conduit la population à s'alimenter de mets assez riches en graisse, ainsi les morceaux de gras sont très prisés dans les campagnes et les plats traditionnels sont souvent riches.

Encadrement

Musher francophone
Joël, musher depuis plus de 20 ans, professionnel français diplômé. Il a été parmi les tout premiers à exercer comme musher en France, avant de découvrir les steppes mongoles.
Passionné par les chiens de traîneau, amoureux de la nature, il a rapidement succombé au charme de la Mongolie, l’hiver reste pour lui la plus belle saison au pays du ciel bleu.

Transfert et transport des bagages

En minibus et sur les traîneaux lors du raid.

Transports aériens

Vols réguliers (Aeroflot ou Turkish Airlines).

Informations pratiques

Il y a 7 heures de décalage avec la France, avec un changement horaire été/hiver aux mêmes dates. Quand il est midi à Paris il est 19h à Ulan-Bator.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Vêtements

Prévoyez ce que l’on appelle le "système trois couches" :
- Une à même la peau de type thermolactyl, Damart, Lifa… (surtout pas de coton).
- Une deuxième de type fourrure polaire ou pull (en prévoir au moins deux pour haut et une pour le bas),
- Une troisième pour couper du vent (haut et bas). Cela peut être en tissu micro-poreux type Gore-tex, ou plus simple, type K-way (dans ce cas prévoir des pantalons ouvrants sur le côté pour une meilleure ventilation).
- N’oubliez pas que ce sont les extrémités qui se refroidissent le plus vite.

- Pieds : prévoyez 2 ou 3 paires de chaussettes en laine ou en bouclette, des après-ski pour le soir à l'étape.
- Mains : prévoyez des sous-gants en synthétique et en fourrure polaire.
- Tête : bonnet et écharpe…

Il est possible de louer l'équipement grand froid sur place (à réserver à l'avance mais à régler sur place) : sac de couchage (20 €), surveste grand froid (15 €), bottes grand froid (30 €) et gants en peau de mouton (5€). Un formulaire vous sera envoyé à la confirmation de l'inscription pour transmettre vos besoins avec pointures et tailles de vêtements.

Equipement

N’oubliez pas lunettes de soleil et masque, lampe frontale, crème solaire, gourde isotherme, affaires de toilette (attention, il y en a toujours trop... Mais n’oubliez pas les lingettes, c’est la seule chose qui marche par -20°C), pharmacie avec vos médicaments personnels, cuillère solide et de préférence en plastique (ne colle pas aux lèvres), un couteau de poche, mouchoirs, papier toilette, briquet, sac poubelles
Appareil photo : attention au froid et à la neige (prévoir piles ou batteries de rechange).

Couchage

Prévoir un sac de couchage chaud (préférable sac en synthétique); prévoyez un drap en fourrure polaire qui vous fera gagner deux à trois degrés en température. Un sac de couchage vendu entre -5° et -10°C (température confort) est idéal. Location possible sur place.

Pharmacie personnelle

Vos médicaments habituels, médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence, anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…), pansement intestinal (type Smecta), traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale), bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large), jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes, pommade anti-inflammatoire, traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles).

Matériel fourni

Matériel nécessaire à la pratique du traîneau et pour les bivouacs.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Attention ! Depuis le 1er janvier 2016, le visa est obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses (1 entrée pour 30 jours : 60 euros). Voir les informations dans la rubrique "visa".

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

A partir du 1er janvier 2016, l'obligation de visa (1 entrée pour 30 jours : 60 euros) est rétablie pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade. Dossier de demande : passeport + copie de la page d'identité, un formulaire de demande complété, une photo d'identité, une copie d'attestation d'assurance et copie des billets avion ou train (ou attestation de voyage). Délai d'obtention annoncé : 6 jours ouvrés.

Vaccins Conseillés

Les conditions d'hygiène souvent précaires réclament que le voyageur soit efficacement protégé contre tuberculose, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), rougeole pour les enfants, typhoïde, rage.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont précaires dans l'ensemble. En cas de problème grave, il faudra prendre conseil auprès de la compagnie d'assistance et des services de l´ambassade de France à Oulan-Bator

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

La Mongolie est située entre la Russie et la Chine, 2 voisins qui ont l’un après l’autre envahi le pays. Depuis peu, la Mongolie a ouvert ses portes, ce qui explique l’actuel développement du pays. Le départ des Russes, début 1990 a marqué cette ouverture, renforcée en 1992, par l’adoption d’une nouvelle constitution.

La Mongolie est particulièrement intéressante, par la diversité de ses paysages, les steppes, bien sûr, mais aussi les montagnes avec l’Altaï à l’ouest et le Khenty à l’est, les différents Gobi, car il y a en Mongolie, plusieurs déserts appelés Gobi, tous dans le sud, à la frontière chinoise, mais il y a aussi l’Ovökhangay et l’Arkhangai avec un relief de collines, dû à une activité volcanique très ancienne, on peut y voir des volcans éteints et aussi de sources d’eau chaude puis, il y a au nord, la province de Khuvsgul avec l’immense lac du même nom, appelé "perle bleue de la Mongolie".
La steppe, image de la Mongolie, ne couvre en fait que 20% du pays.
La Mongolie est aussi le berceau de plusieurs ethnies, les deux plus représentées étant les Kalkha avec 2 millions environ, ce qui représente 80% de la population, puis les Kazakhs avec un peu plus de 100 000 personnes, vivant surtout à l’extrême ouest du pays, l’ethnie minoritaire étant les Tsaatans, avec quelque 400 représentants, vivant au nord du pays, dans la province de Khuvsgul, avec une concentration à Tsaagan Nuur.

La culture mongole est à peu près la même pour les différentes ethnies, sauf pour les Kazakhs, qui sont musulmans mais vivant sous la yourte, et les Tsaatans qui pratiquent le chamanisme et vivent sous des tipis.
La majorité des Mongols sont bouddhistes et de nombreux temples sont présents dans le pays ainsi qu’au cœur de la capitale.
La yourte, emblème de la Mongolie dont l’origine remonte à des centaines d’années, est présente partout dans le pays, y compris au cœur d’Ulan-Bator, la capitale. C'est l’habitation typique des nomades ; sa grandeur et la richesse de ses ornements diffèrent en fonction du niveau de vie de la famille, elle est le cœur de l’esprit nomade, tout le monde est le bienvenu sous la yourte, et à l'intérieur, il existe un "code de bonne conduite" très respecté.

Autre emblème de la Mongolie, le cheval, présent partout dans la culture et l’histoire du pays, c'est la fierté du nomade, il représente aussi une richesse.
Une famille de nomades qui possède un troupeau de chevaux est une famille généralement aisée. Le cheval est tellement ancré dans la culture mongole, que de nombreux termes du langage courant font référence au cheval, comme "aller voir son cheval", qui signifie aller faire ses besoins, le mot "iaduu", qui signifie pauvre, est en fait issu du verbe "iadakh signifiant aller à pied.

Climat
L’hiver est très froid avec une moyenne de -24°C, mais il peut y avoir des chutes importantes de la température à -40°C en particulier à Khuvsgul où le thermomètre peut avoisiner les -50°C.

Le climat est particulièrement sec, et l’absence d’humidité rend le froid très supportable à condition, d’être bien équipé et, surtout, il y a du soleil presque tout le temps. Les chutes de neige ne sont pas très abondantes, mais la neige ne fond pas de tout l’hiver, ce qui permet d’avoir un enneigement suffisant.

Dans les camps de nomades, ainsi que dans les autres camps, les yourtes sont chauffées, mais il peut arriver qu’au milieu de la nuit la température descende en dessous de -5°C pendant quelques heures, d’où l’importance d’avoir un bon sac de couchage.

La langue
Différents dialectes qui sont suffisamment proches pour que tout le monde comprenne.
Les Kazakhs parlent une langue proche du turc, les Uriankhai plus couramment appelés Tsaatans parlent ouïgour.
Par la présence importante de Russes il y a peu de temps, ainsi que l’obligation de parler russe pour les Mongols qui souhaitaient poursuivre leurs études, une grande partie de la population parle aisément russe. Dans la capitale il est aussi très courant de rencontrer des personnes parlant l'anglais, ceci s’expliquant par l’importance économique que revêt le tourisme.

Fêtes
Les fêtes les plus importantes sont le nouvel an chinois, Tsagaan Saar, au mois de février, où les festivités durent environ 1 semaine ; ainsi que la fête nationale, Naadam, le 11 juillet ; où de nombreuses courses de chevaux sont organisées durant 3 à 4 jours.
Le pays entier vit alors au rythme des courses de chevaux, spécialement élevés et entraînés pour l’occasion.

Environnement naturel
Les 2/3 de la population sont concentrés sur la capitale, les autres villes présentant peu d’importance sont au nombre de 5 ou 6, les autres agglomérations ne regroupent que 3 à 5000 habitants, ensuite il existe de nombreux petits hameaux, laissant de nombreux espaces totalement vierges, habités ça et là au gré des déplacements des nomades.
De nombreuses zones protégées et parcs nationaux ont été créés depuis 1990, actuellement 15% environ du pays est ainsi protégé et les autorités des divers aïmags espèrent bien augmenter ce chiffre.

Faune
La faune est nombreuse, du fait de la faible densité de population, mais la chasse intensive menace quelques espèces, comme l’Argali ou la panthère des neiges.
En fonction des régions on trouve quelque 138 espèces de mammifères, dont certaines rares ou en voie de disparition.
Les animaux les plus nombreux sont les loups, renards, cerfs, chevreuils, ours, antilopes, écureuils, marmottes, sangliers, lièvres.
Dans les différents Gobi sont présents des ânes sauvages, saïga, gazelles, quelques rares chameaux sauvages, différents du chameau très utilisé en Mongolie, qui est le chameau de Bactriane, on y trouve aussi le cheval de Przewalski pour lequel existe un programme de réintroduction et l’ours du Gobi.

Dans les massifs montagneux, comme l’Altaï, on trouve l’Argali, le plus gros mouton du monde avec quelque 140 kg de muscles et dont la hauteur au garrot est d’environ 1,30m, ainsi que l’ibex, chèvre sauvage dont le trophée est très recherché par les chasseurs.
Le léopard des neiges se trouve encore dans l’Altaï et fait partie des espèces protégées.

Plus de 450 espèces d’oiseaux ont été répertoriées, dont 80 sédentaires. L’Arkhangai est l’une des régions où l’on peut voir la plus grande variété d’oiseaux ; de nombreuses oies sauvages ainsi que des grues cendrées sont présentes dans tout le pays.
Les rapaces sont aussi très nombreux : aigles, vautours fauves, vautours noirs, gypaètes, faucons et busards sont facilement observables; et dans un secteur très restreint du Gobi, des condors vivant dans une zone de canyons rocheux.
Les poissons sont aussi très nombreux dans les multiples cours d’eau, bien que le développement de la pêche commence à s’y faire sentir.
Le plus fameux des poissons de Mongolie est le Taïmen, carnassier géant qui peut atteindre 2m de long.

Flore
La flore est aussi très importante en Mongolie, plus de 2800 plantes y ont été référencées, dont 1/3 est utilisé en médecine traditionnelle locale.
De nombreuses espèces sont endémiques, comme le célèbre Saxaoul que l’on ne trouve que dans le désert du Gobi.

Sécurité
Il n’y a pas de problème particulier pour la sécurité, bien que la petite délinquance se développe petit à petit dans la capitale. Il est toutefois recommandé de faire attention à son sac dans les lieux publics, bus, grands magasins, poste, marchés, etc. Il est aussi recommandé de ne pas exhiber des objets de valeur.

Climat

La Mongolie est le « pays du ciel bleu », elle jouit en effet de plus de 250 jours d’ensoleillement par an. Il faut dire qu’en toute saison le vent pousse les nuages… Climat continental classique : des hivers secs et froids (jusqu’à -50°) et des étés chauds (jusqu’à 45°, dans le désert de Gobi). Les températures sont assez homogènes sur l’ensemble du pays. Les précipitations (pluie, neige) se raréfient d’ouest en est ; « ça tombe » entre mars et octobre. Certaines années, le mois de mai peut être encore un mois d’hiver : froid, brouillard, tempêtes de neige... Températures moyennes en été, 20° ; en hiver, -24°.

Géographie

Le territoire mongol, situé entre 42° et 52° de latitude nord, est installé au centre d’un énorme système montagneux ; c’est un haut plateau, incliné d´ouest en est. Deux tiers de steppes, forestières ou herbeuses, et, au sud est, le désert de Gobi : cuvettes arides de cailloutis à végétation diffuse (ou de dunes), que les Mongols distinguent en fonction de leur couleur et de la nature de leur sol. Du nord-ouest au sud du pays, l’Altaï élève ses sommets à plus de 4 000 m et ses vallées à 3 000 m. Parallèles à l’Altaï, les monts du Khangaï sont à peine moins élevés. On y trouve des traces de volcanisme ancien (champs de lave, cônes, sources chaudes) ; les vallées y sont larges et parcourues de nombreuses rivières. Au nord, le Khövsgöl est formé d’une série de chaînes montagneuses orientées nord-sud. Le massif des Khentii, se situe, lui, plus à l’est, entre des bassins des rivières Orkhon-Selenge et la steppe orientale. C’est une région de forêts et de marécages ; les rivières Tula, Onon et Kerülen y trouvent leur source. A l’est et au sud des Khentii s’étend la steppe de Dornod, dont l’altitude moyenne est de 700 m.
Des nombreuses rivières mongoles, seule la Selenge est navigable. On a répertorié 1 500 lacs environ, dont la plupart sont salés. L’Uvs-Nuur (3 350 km², salé) et le Khövsgöl-Nuur (2 620 km² d’eau douce, la plus grande réserve du pays) sont les plus vastes. Au nord, les sources d’eau minérale, chaudes ou froides, sont depuis la nuit des temps les Marienbad ou les Vichy mongoles.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...

Nous sommes engagés dans une démarche de tourisme responsable. Nous souhaitons vous faire connaître et vous associer à notre action aux côtés d'Agir pour un Tourisme Responsable (ATR). Pour plus d’infos avant de partir, lisez la charte éthique du voyageur et notre charte GNGL.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Extension

Vous pouvez prolonger votre séjour en ajoutant 4 jours de découverte à l'est d'Ulan-Bator sur les traces de Genghis Khan ou a l'ouest vers l'Arkhangai avec un véhicule et un guide francophone privé ( nous consulter).

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.