Trek et randonnée en République Dominicaine

 : 1 voyage
Prix
Durée
Niveau
Divers
Voyage Rando au sommet des Caraïbes
Voyage Rando au sommet des Caraïbes 1
Voyage Rando au sommet des Caraïbes 2
Voyage Rando au sommet des Caraïbes 3

République Dominicaine

Circuit accompagné Randonnée République Dominicaine

Un voyage de trek pour découvrir les régions sauvages de la République dominicaine, loin des stations balnéaires. Au programme : randos en montagne et ascension du Pico Duarte, rencontres avec les habitants, lagunes colorées abritant une faune et flore variées, fin de séjour sur une plage idyllique.

Prochain départ : le 04/04/2020

Niveau
: 2/5
:
Notes : 3/5
Notes :

à partir de 3 390 €

15 jours , vol inclus

République Dominicaine : Nos articles magazine
Découvrez nos newsletters
Parole d'expert
Denis - Concepteur de voyages Terres d’Aventure

Denis

Concepteur de voyages Terres d’Aventure

Parole d'expert sur République Dominicaine

La République Dominicaine est un bijou timide, qui ne dévoile guère ses charmes au passant pressé. Celui-là se contentera d’une brochure azur. Mais le voyageur lent, le randonneur, découvrira qu’il s’agit d’un bijou à plusieurs facettes, chacune arborant une couleur différente. Le bleu donc, de l’eau qui borde de magnifiques plages dont certaines sont désertes, mais aussi du larimar, pierre bleue que l’on ne trouve qu’ici. Le vert ensuite, de l’étonnante végétation tropicale et des plantations de café, de bananiers, de papayers. Le jaune se répand en grains dans le paysage : sur les plages, sur les fruits (cacao, mangues), sur l’eau de la lagune Oviedo, sur les perles et l’ambre dont se parent les Dominicaines. Le rouge se trouve en petites touches éparses sur les plumes des flamants, ou sur les écailles des poissons que nous montrent les pêcheurs de la Bahia de las Aguilas.
Chacune de ces couleurs se retrouve sur les façades du charmant quartier historique de Santo Domingo, la première capitale du Nouveau Monde.

La dernière couleur est invisible pour l’œil, seul le cœur peut la percevoir, mais c’est elle qui donne la tonalité principale d’un voyage en République Dominicaine. Elle réside dans l’accueil formidable que les Dominicains nous réservent : une bonne humeur permanente, de la curiosité, de la prévenance. Et surtout le plaisir qu’a chacun de nous montrer un petit bout de son pays. Ramón, notre muletier, grimpe aux cocotiers pour nous faire goûter le jus des noix de coco ; un agriculteur de la Sierra de Bahoruco exhibe fièrement ses plants de café et nous fait déguster sa production ; Negro, un garçon de 12 ans du village de Cachote, nous prend par la main et nous donne le nom de chaque plante de la forêt ; Pedro, tailleur de pierre, nous fait asseoir devant ses outils et nous initie à la taille du larimar ; Mingo, batelier sur la lagune Oviedo, nous apporte une mygale pour la photo, avant de la remettre dans son jardin ; son père nous invite chez lui pour le café et le thé aux épices, nous dévoilant un peu de son quotidien.
Et chacun s’étonne et se réjouit que nous soyons ici, dans cette région si peu visitée de son pays. Cette joie est un message fort, dans un pays à l’histoire et au quotidien difficiles. Cette joie fut aussi la mienne de découvrir ce pays magnifique et son peuple chaleureux.