Hébergement standard
En hôtel *** et chez l'habitant

1690 € / personne

> demander un devis

Les prix affichés ci-dessus sont une estimation calculée à partir des dates, des hébergements et du nombre de participants sélectionnés. Vous pourrez personnaliser votre demande lors de la création de votre devis.

Le prix comprend

Les documents de voyage, l'hébergement comme mentionné en petit déjeuner, les déjeuners et les dîners des jours 3 à 5, les transferts en véhicule privé avec chauffeur, la location de vélo, l'assistance de guides locaux francophones ou anglophones, les droits d'entrée dans les sites et musées visités (100$ au 13/03/2018).

Le prix ne comprend pas

Les assurances, les frais d’inscription, le transport aérien, les frais de visa (gratuit à ce jour pour les ressortissants français si séjour inférieur ou égal à 15 jours au Vietnam, 30 dollars au Cambodge), les boissons, les repas non mentionnés, les pourboires, le supplément chambre individuelle, le supplément Noël et jour de l'an.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (possible uniquement pour les hôtels) : 390€.

Attention pendant Noël et le jour de l'an, ainsi que durant la fête du Têt au Vietnam, un supplément est à prévoir : nous consulter.

Idées associées

Angkor, Rizière, Saigon, Angkor Vat, Delta du Mékong, Angkor Thom, Battambang, Angkor Wat, Kampot, Kep.

Jour par jour

Jour 1 : Hô-Chi-Minh-Ville

Arrivée à Hô-Chi-Minh-Ville. Accueil et transfert à votre l'hôtel (la chambre est à disposition à partir de 14h).
Vous visitez ensuite la ville, capitale économique du pays et ancienne capitale coloniale française. Les principaux sites historiques de la ville : le bureau de poste de Saigon, la cathédrale Notre-Dame, le quartier chinois de Cho Lon et le musée de la guerre.

  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Chauffeur anglophone

Jour 2 : Hô-Chi-Minh-Ville

Journée libre pour une découverte personnelle de la ville.

  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Roadbook

Jour 3 : Saigon - Ben Tre - Vung Liem

Départ pour une journée d’excursion dans le delta du Mékong. Après deux heures de route vous parvenez à la ville de Ben Tre et embarquez à bord d’un bateau qui vous emmène au gré de la rivière, à la découverte des activités quotidiennes des habitants.
Continuation vers les criques de Cai Son et Nhon Thanh où les familles se sont spécialisées dans la fabrication de nattes. Vous pouvez en profiter pour déguster des fruits de saison.
Puis, vous poursuivez votre découverte des environs à vélo (environ 1 heure). Cette balade permet de vous promenez à travers les rizières et les cultures potagères. Déjeuner chez habitant.
Dans l’après-midi, vous empruntez une barque pour vous aller dans la crique de Cai Coi. Enfin vous remontez à bord d'un bateau pour prendre le temps d'apprécier le delta du Mékong.
En fin de journée, vous êtes transférés à Vung Liem. Au cœur de la végétation, vous découvrez une charmante maison en bananiers : foyer de la famille de Mr Hai Cuong, laquelle vous accueille avec le sourire et un bon repas concocté par la maîtresse de maison.
Après quelques instants libres au frais dans la maison, vous participez, si vous le souhaitez, à la préparation des fameuses banh xeo (crêpes vietnamiennes à la pâte de lait de coco et de safran) avec Mme Cuong, avant de les déguster, accompagnées d’autres spécialités de la région.
Vous vous endormez ensuite dans une chambre d’amis (lits pliants avec moustiquaire) bercés par les bruits nocturnes de la faune locale.

  • Heures de marche : 4h
  • Hébergement : chez l'habitant

Jour 4 : Vung Liem

Dès l’aube, le chant des coqs vous réveille, vous profitez ainsi de la matinée, tellement agréable avant que la chaleur ne s’installe…
Pendant le petit déjeuner, vous pourrez goûter à la délicieuse confiture d’ananas de Mme Cuong. Vous prenez ensuite le vélo pour une nouvelle promenade jusqu’au marché, en compagnie d’un membre de la famille. Vous pédalez pendant 12 km environ à la découverte des métiers locaux (récoltes et fabriques artisanales de nattes), de l’incroyable végétation du delta et de l’accueil chaleureux de ses enfants. Temps libre pour profiter de la tranquillité de la campagne.
Vous participez à la préparation de cuisine avec la famille d'accueil. Repas et nuit chez l'habitant.

  • Heures de marche : 1h
  • Distance Parcourue : 12 km
  • Hébergement : chez l'habitant

Jour 5 : Vung Liem - Sa Dec - Long Xuyen - l'île du Tigre

Après le petit déjeuner, vous pouvez marcher autour du village pour voir les activités des habitants. Vers 9h, c'est le temps de dire au revoir à la famille d'accueil. Transfert pour Long Xuyen. Déjeuner local en cours de route.
Pour aller sur l'île du Tigre, vous prenez le ferry qui se trouve tout près du nouveau marché de Long Xuyen. Si vous avez le temps, possibilité de se balader dans le marché.
Une fois sur l'île, vous prenez une moto-taxi qui vous conduit chez vos hôtes du soir.
Des vélos sont à votre disposition pour aller vous balader dans les environs et découvrir la richesse de la flore locale. Vous visitez, entre autres, des fabriques artisanales des bâtons d'encens, un forgeron de couteaux et marteaux, un centre de production de moustiquaires en tissus ou la tombe de M. Ho... Vous visitez également le verger pour découvrir les technologies modernes qui permettent d'avoir des fruits toute l'année et profitez des fruits du jardin. En fin de balade, vous visitez le marché local.
Installation chez l’habitant.

  • Heures de marche : 2h
  • Hébergement : chez l'habitant

Jour 6 : Marché flottant de Long Xuyen - Chau Doc - Ha Tien - Kep

Dans la matinée, visite du marché flottant de Long Xuyen en prenant une barque à moteur. Ce marché flottant reste encore très authentique, encore très peu touristique par rapport aux autres marchés flottants du delta du Mékong.
Il se tient très tôt le matin, entre 6 et 9h, et s'étend sur une distance d’environ 2 km sur le fleuve Hau. De l’embarcadère de Long Xuyen, il vous faut seulement 10 minutes pour y accéder. Un large panorama s’ouvre rapidement devant vos yeux avec des centaines de bateaux chargés de produits alimentaires : pommes de terre, légumes, canne à sucre, produits aquatiques et surtout plusieurs sortes de fruits tropicaux (bananes, ananas, fruit du dragon…). Certains vendent de l’essence, des plats pour le petit déjeuner ou offrent des services de réparation. Les bateaux qui vendent la même marchandise sont regroupés ensemble. Chaque bateau attache au bout d'une perche l'article qu'il vend sur son embarcation. Après le marché, vous prenez la route pour la frontière cambodgienne, Ha Tien. Après les formalités de douane, vous gagnez votre première escale au Cambodge : Kep.
Après-midi libre pour profiter de cette petite ville au bord de l'eau. Ancienne station balnéaire prisée des colons français et à l'ambiance si particulière.

  • Heures de marche : 3h
  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Chauffeur anglophone

Jour 7 : Kep - Kampot

Passage matinal au fameux marché aux crabes de Kep, lorsque les pêcheurs rentrent de leur campagne de pêche nocturne et relèvent leurs casiers…
En option, possibilité de visiter l’association Kep Children, soutenue de la fondation de Terres d'Aventure. Cette entreprise solidaire offre aux enfants défavorisés de la région de Kep un soutien économique, familial et éducatif qui leur permet d’intégrer l’école primaire dans les meilleures conditions possibles. Découverte des activités de l’association, rencontre de son équipe et jeu avec les enfants.
Départ pour Kampot en suivant les pistes de l’arrière-pays, parsemé de rizières, de plantations et de pains de calcaires creusés par les pluies.
Déjeuner libre.
L'après-midi, arrêt dans une plantation de poivre. Découverte du processus d’exploitation du fameux poivre de Kampot, vert, rouge, noir et blanc et de ses saveurs remarquables.
Visite de la grotte du Phnom Chhngok, où stalactites et stalagmites côtoient un petit temple troglodytique, témoin des premières heures de l’indianisation de la péninsule indochinoise…
Détente en fin de journée dans le parc des Manguiers.

  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Jour 8 : Kampot

Grasse matinée dans le parc des Manguiers, situé sur la rive est de la rivière de Kampot, où l’on apprécie la douceur de vivre qui règne sur cette partie du littoral du Cambodge.
Balade en canoë sur la rivière, que les initiés peuvent remonter jusqu’à ladite "cathédrale verte", bosquet de grands palmiers peuplé d’oiseaux tropicaux.
Déjeuner libre.
Temps libre pour une découverte individuelle de la ville de Kampot, de la maison du Gouverneur à son petit musée qui présente les richesses historiques et culturelles de la région, ou encore pour une balade dans les alentours, où il est possible de louer un vélo à votre hôtel pour explorer les berges de la rivière…
Détente en fin de journée dans le parc des Manguiers.

  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Jour 9 : Kampot - Phnom Penh

Route vers Phnom Penh et arrivée en fin de matinée.
Déjeuner libre et découverte de la capitale cambodgienne.
Promenade culturelle dans le cœur historique de la ville de Phnom Penh, du Vat Phnom où demeurent les cendres du roi fondateur à la pagode d’Argent, chapelle du souverain située à proximité du palais royal.
Visite d’une école de danses traditionnelles où la jeunesse de Phnom Penh renoue avec ses traditions artistiques (selon disponibilité).
Balade sur les quais du Mékong en fin de journée.

  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Jour 10 : Phnom Penh - Kampong Chnang - Battambang

Le matin, route vers Kompong Chhnang, le "port des poteries". Traversée de l’une des plus belles rizières du Cambodge, plantée de palmiers à sucre géants, et découverte d’un village de potiers qui façonnent et cuisent l’argile selon des techniques ancestrales. Initiation à cet artisanat au sein du plus ancien centre de production de céramique du Cambodge encore en activité.
Déjeuner libre.
L'après-midi, route pour Battambang via Pursat, une ville de tailleurs de marbre.
Traversée des champs sur un train de bambous utilisé par les villageois pour commercer dans les faubourgs de Pursat (selon disponibilité) ou balade le long de la rivière de Pursat jalonnée de petits commerces.
Arrivée à Battambang en fin de journée.

  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Jour 11 : Battambang

Découverte des ruelles du centre ville, de son activité et d’un marché coloré, parsemé des fameuses oranges vertes de Battambang.
Visite d’une maison coloniale, animée par ses propriétaires qui évoquent leurs souvenirs du protectorat français dans la langue de Molière (selon disponibilité). Visite du centre de formation aux métiers artistiques de l’association Phare (selon activité).
Déjeuner libre.
Balade à vélo dans la région de Battambang (15km), traversée des rizières et des plantations qui font la richesse des terres fertiles de Battambang, sur les pistes et les petites routes qui s’enfoncent dans la campagne, loin du flux des visiteurs qui empruntent les routes nationales.
Balade le long de la rivière Chas, jalonnée de cultures maraîchères et des nombreux légumes que possède le Cambodge. De petits ponts de bambous l’enjambent ici et là, offrant aux villageois leur trame effilée pour la traverser et aux voyageurs de passage des scènes de vie locale mémorables…
Arrivée en fin d’après-midi dans un hameau reculé et rencontre des hôtes.

  • Hébergement : chez l'habitant
  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Jour 12 : Battambang en vélo

Balade à vélo dans la région de Battambang (15km). Nouvelle traversée des rizières peuplées de paysans occupés par les travaux des champs ou la gestion des petits commerces locaux qui naissent sur les pistes spontanément : du forgeron au fabricant de gâteaux et du fameux kralanh, riz gluant à la noix de coco grillé dans du bambou…Visite de la pagode de Samrong Knong et de son petit stupa orné de représentations de l’évacuation de la ville sous le régime de Pol Pot.
Arrêt dans une maison villageoise à l’heure du déjeuner où l’on savoure les fruits variés de ses nombreux fruitiers. Déjeuner libre.
L'après-midi, vous remontez sur vos vélos (15km) pour une nouvelle balade jusqu'au canal Don Teo et découvrir le marché de Prahok (sauce de poisson fermenté), le commerce de galettes de riz, la distillation de l’alcool, la fabrication des nattes qui font de ce parcours en selle une vraie leçon de choses.
Découverte des berges de la rivière Sangker jusqu’au temple de Ek Phnom et visite du monument avant de revenir à Battambang. Si le temps le permet, route jusqu’au Phnom Sampoeu, creusé de grottes et peuplé de milliers de chauve-souris dont l’envol à la tombée de la nuit finit d’obscurcir le ciel.

  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Jour 13 : Battambang - Angkor Vat - Siem Reap

Le matin, route vers la ville de Siem Reap et le site d’Angkor. En chemin, arrêt à la ferme de la soie où l’on suit toutes les étapes de la chaîne artisanale qui mène de l’élevage du vers à soie au tissage du krama.
Obtention des passes pour Angkor en fin de matinée puis transfert vers l’hôtel. Déjeuner libre.
L'après-midi, visite du plus célèbre des temples d’Angkor : Angkor Vat, symbole de la civilisation khmère à son apogée (début 12ème siècle), grand comme une cité, parcouru par de longues chaussées et de galeries aux perspectives infinies, ornées de mythes et d’épopées…
Spectacle remarquable de l’école de cirque de l’association Phare (selon disponibilité).

  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Jour 14 : Bakheng / Kbal Spean -Banteay Srei - Siem Reap

En matinée, balade dans les hauteurs d’Angkor. Montée au petit matin de la colline de Bakheng (1 heure) jusqu’au temple royal érigé au début du 10ème siècle au cœur de la capitale, et vue panoramique sur le site, dont les grands monuments percent le couvert forestier… ou/et montée de la colline de Kbal Spean (2h) vers une rivière aux mille lingas dont le lit est sculpté de représentations divines… Route ou piste vers Banteay Srei.
Déjeuner libre avant de commencer l'après-midi par la visite d’un joyau de l’architecture khmère et de ses environs, le temple de Banteay Srei (fin 10ème siècle), célèbre pour la finesse de ses sculptures et la richesse de son iconographie…
Puis, traversée du village de Tbeng et de ses immenses rizières piquées de palmiers à sucre. Découverte du monde paysan, du cycle du riz et de la fabrication du sucre de palme.
Retour à Siem Reap en fin de journée.

  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Jour 15 : Siem Reap - Angkor à vélo

Découverte d’Angkor à vélo (environ 15 kilomètres avec un vélo et d’une carte du site, suivi par un véhicule d’assistance avec chauffeur anglophone).
Visite d’est en ouest du temple emblématique de Ta Prohm, envahi par les grands arbres de la forêt tropicale, ainsi préservé dans son écrin de verdure par les découvreurs du siècle dernier.
Petite balade (1h) dans la forêt par le temple isolé de Ta Nei.
Entrée dans Angkor Thom et balade sur le chemin de ronde jusqu’à la place royale.
Déjeuner libre.
Découverte d’Angkor Thom à vélo, découverte des monuments de la place royale d’Angkor Thom : palais royal, temple-montagne de Baphuon, Terrasse des Eléphants et du Roi Lépreux…
Puis, visite du temple de Bayon, monument complexe et fascinant, muni de tours à visages aux sourires indescriptibles, orné de scènes de la vie quotidienne que nous renvoie aujourd’hui la société cambodgienne…

  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Jour 16 : Siem Reap

Journée libre et transfert à l’aéroport de Phnom Penh selon vos horaires de vols.

  • Encadrement : Chauffeur anglophone , Roadbook

Important itinéraire

Certaines étapes peuvent être modifiées pour des raisons techniques et/ou de météo.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Découverte,
Randonnée

Environnement

Patrimoine et Nature

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de participants

De 2 à 8 participants

Début du séjour

A l'aéroport d'Hô-Chi-Minh-Ville.

Fin du séjour

A l'aéroport de Siem Reap.

Caractéristiques du circuit

Circuit itinérant.

Hébergement

Hébergement possible en catégorie confort ou supérieur en ville. Chez l’habitant dans le delta et les environs de Battambang.

Pour les nuits chez l'habitant : vous partagez la vie quotidienne d’une famille vietnamienne à la campagne. Le confort est rudimentaire mais l’expérience est intéressante (pas d’eau chaude, nuits en petit dortoir).

Nourriture

• VIETNAM
La nourriture au Vietnam est particulièrement fine et légère. Beaucoup la considèrent comme la meilleure d'Asie avec la thaïlandaise mais peu épicée par rapport à cette dernière. Bien que la cuisine vietnamienne s'inspire parfois de la chinoise, elle s'en distingue nettement par le fait qu'elle est moins grasse, moins enrobée de sauce et qu'elle comporte beaucoup plus d'herbes et de légumes.
Dans la cuisine vietnamienne on trouve très souvent du nuoc mâm, sauce salée faite à base de poissons fermentés.
Au Vietnam des différences régionales existent comme par exemple des plats avec une saveur sucrée dans le sud en raison de la présence de noix de coco dans la recette. Dans le centre, les produits de la mer (crevettes, poissons, crabes) tiennent également une grande place.
Le riz constitue la base de l'alimentation et accompagne la plupart des plats à base de bœuf, porc et volailles. On trouve principalement 3 sortes de riz au Vietnam : le riz normal, le riz gluant et le riz parfumé.
Parmi les plats les plus répandus on trouve le "Pho", servi dans un grand bol ; il s'agit d'une soupe au bœuf (Pho Bo) ou au poulet (Pho Ga) avec des nouilles de riz, le tout parfumé d'herbes, de coriandre, d'anis, d'épices etc… Le Pho était au départ un plat du nord, qui a gagné tout le pays avec des variantes en fonction des régions.
On trouve également du pain ("bánh mi") vestige de la colonisation, qui ressemble à nos baguettes. Il est proposé en général le matin et se mange souvent avec le seul fromage qui ait subsisté à l'époque française : "La vache qui rit"…
On trouve également des fruits, principalement l'ananas, la banane, la papaye et le pamplemousse.
A noter qu'au Vietnam on mange avec des baguettes, ustensiles issus du bouddhisme : elles ne piquent pas, ne transpercent pas, ne découpent pas…

Important : on trouve souvent dans la cuisine vietnamienne du glutamate de sodium afin de mieux faire ressortir les saveurs mais attention, ce produit est déconseillé aux personnes cardiaques ou qui souffrent d'hypertension.

• CAMBODGE
Comme dans toute l’Asie du Sud-Est, le riz constitue la base de l’alimentation. Si la cuisine cambodgienne est parfois influencée par celle des pays voisins (Laos, Thaïlande et Vietnam), elle présente des plats locaux remarquables comme le Amok (viande ou poisson au lait de coco cuit à la vapeur dans une feuille de bananier et parfois servi dans une noix de coco) ou le Nom Bang Chok (nouilles de riz accompagnées de légumes et de fleurs, arrosées d’une soupe de poisson au lait de coco ou d’un curry de poulet).
Les Cambodgiens consomment beaucoup de poissons, pêchés dans le lac Tonlé Sap ou dans le Mékong ; le Trey aing (poisson grillé) ou Trey chean (poisson frit) sont des plats très prisés. Ils sont accompagnés de légumes et d’une sauce de poissons fermentés, le prahok, version cambodgienne du nuoc mâm vietnamien.
Les salades cambodgiennes, très différentes de celles mangées en occident, sont délicieuses ; elles sont parfumées de basilic local, de feuilles de menthe, assaisonnées avec ail, citron vert, sel et sucre.
Un repas cambodgien comporte presque toujours une soupe (Samlor), servie en général en même temps que les autres plats. Les plus appréciées sont la Samlor Kor Ko (soupe de riz pilé aux légumes, épices et prahok, avec ou sans viande/poisson), la Samlor Chrourk Bang Korng (soupe de langoustines avec citronnelle, citron vert et basilic local) et la Samlor Mchou Khtis Monoah (soupe aigre-douce au lait de coco et ananas).
Parfois on peut trouver des plats plus "originaux" comme les tortues d’eau dans la région du Tonlé Sap et du Mékong, du gibier (chevreuil, cerf, sanglier) dans les zones forestières et même des cuisses de grenouilles, en soupe, grillées, farcies ou en beignet et bien sûr épicées ! Les plus courageux goûteront aux grillons ou crickets grillés, voire aux mygales frites…
Par ailleurs, le Cambodge regorge de fruits délicieux : les longanes, ramboutans, jaquiers, litchis, mangoustans, pommes de lait, fruits du dragon, durians etc. Les mangues, mûres au mois d’avril, ont la réputation d'être les meilleures du monde !
Enfin, une nuance importante : en Pays khmer (dans la plaine central du Cambodge) la cuisine est parfumée mais jamais pimentée. Toutefois il est toujours possible de relever son plat à table.

Encadrement

Guides locaux francophones au Vietnam. Chauffeurs anglophones avec road book au Cambodge.
Pas de guide pendant les journées libres, les trajets de train et certains transferts.

Transfert et transport des bagages

Transferts en véhicule privé avec chauffeur.

Moyens d'accès

Nous pouvons vous réserver le transport aérien, consultez nos équipes de conseillers.

Documents de voyage

Un carnet de voyage avec les informations nécessaire vous sera remis avant votre départ.

Informations pratiques

Nous déconseillons d'aller au Vietnam pendant la période Têt (nouvel an vietnamien), la plupart des magasins et des restaurants étant fermés. Le Têt est d’une importance cruciale pour les Vietnamiens, et à cette occasion ils se retrouvent en famille pendant 4 à 5 jours. Cette année le Têt se déroulait du 15 au 18 février.
Chez nous, en France, ce serait l'équivalent de Noël, du jour de l'an et du 1er mai réunis !

Nous précisons qu'il est déconseillé de faire ce voyage entre début décembre et fin février, les températures vers Sapa peuvent descendre entre 5° et 0° la nuit.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.

Particularités Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.
Au cours du transport aérien, le poids de votre bagage est limité à 20 kg par personne. Mais, afin de ne pas surcharger votre porteur, il serait préférable de vous limiter à 15 kg au départ de la France.

Lors du trek, prévoir de condenser vos affaires dans un sac à dos pour 4 jours : portage du J4 au J7.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 sweat shirt
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 maillot de bain
• 1 serviette de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules.
• 1 paire de chaussures de randonnée légère tenant bien la cheville (semelle type Vibram)
• 1 paire de sandales ou de chaussures détente pour le soir
• 1 cape de pluie (facultatif)
• 1 surpantalon imperméable (facultatif)

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 gourde (1,5 litre minimum)
• 1 lampe frontale
• Crème solaire de haute protection
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement
• Bouchons d'oreilles pour atténuer les bruits, type Quies (facultatif)
• Papier toilette + 1 briquet (pour éventuellement le brûler)
• Crème solaire

Supl :
• 1 paire de bâtons télescopiques (facultatif) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.
• 1 couverture de survie (facultatif)
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)

Couchage

Prévoyez un drap de sac pour les nuits chez l’habitant.

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Pansement intestinal (type Smecta)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (type Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pommade anti-inflammatoire
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Répulsif anti-moustiques (obligatoire afin de minimiser les risques de paludisme)
• Biafine
• Double peau (protection contre les ampoules)

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Dès votre inscription, merci de nous fournir les coordonnées de votre passeport en remplissant les champs adéquats dans votre espace client : connexion à l'espace client. Cela nous est indispensable et essentiel pour la réservation de certains services, et donc pour le bon déroulement de votre voyage.

NB : en cas de données passeport erronées, ou de renouvellement de passeport après votre inscription, nous devrons modifier certaines réservations. Cela entraîne généralement un surcoût qui vous sera facturé comme frais supplémentaires ; à défaut de paiement de ce supplément, les réservations concernées seront annulées.

VIETNAM :
- Jusqu'au 30 juin 2021, les ressortissants français n'ont pas besoin de visa pour un séjour au Vietnam d'une durée inférieure ou égale à quinze jours (jours d'entrée et de sortie inclus).
- Pour les ressortissants belges et suisses, le visa est obligatoire. Vous devez effectuer directement les démarches pour son obtention auprès de l’ambassade du Vietnam de votre pays, environ un mois avant le départ. La rubrique Visa vous détaille les documents à fournir lors de cette demande.
- Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

E-Visa
Pour les séjours de plus de 15 jours, il est désormais possible aux voyageurs français d’obtenir un E-Visa pour se rendre au Vietnam, par l'un des 28 postes frontaliers (voie aérienne). Cette procédure ne concerne à ce jour ni les Belges, ni les Suisses. La rubrique Visa vous détaille les documents à fournir lors de cette demande.

CAMBODGE :
Les ressortissants français, belges, et suisses (autre nationalité se renseigner auprès de l’ambassade ou du consulat) sont éligibles à la procédure d’obtention du visa à l’arrivée. Le passeport doit être valide 6 mois après la date de retour et comporter 2 pages vierges côte à côte. Pour une obtention du visa à l’arrivée, il faut présenter un passeport avec une photo d’identité et régler 30$. Nous vous conseillons de privilégier cette procédure qui est une pratique courante et moins onéreuse qu’en ambassade ou en ligne.

Passeport

Passeport valable au moins 6 mois après la date de retour pour les ressortissants français ; 1 mois après la date de retour pour les Belges. Pour les Suisses, passeport valable 6 mois après la date de demande de visa. Les coordonnées du passeport devront nous être fournies pour communication aux autorités vietnamiennes ; le passeport doit comporter au moins une pleine page vierge. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent être en mesure de les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

Visa

Jusqu'au 30 juin 2021, les ressortissants français n'ont pas besoin de faire de demande de visa pour un séjour au Vietnam d'une durée inférieure ou égale à quinze jours (jours d'entrée et de sortie inclus). Un visa gratuit leur sera octroyé à l'arrivée. Il s'agit d'un visa à entrée unique ; si le voyageur devait quitter le pays puis y retourner pendant la quinzaine, il lui faudrait alors obtenir un second visa (qui serait, celui-ci, payant).

Visa obligatoire pour les Français passant plus de quinze jours au Vietnam (60 euros), les Belges (55 euros) ou les Suisses (70 francs). Il faudra fournir son passeport (aux conditions de validité indiquées à la rubrique « Passeport »), 2 formulaires de demande complétés et 2 photos d’identité (un seul formulaire et une seule photo pour les Belges et les Suisses).
Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

E-Visa

Il est désormais possible, aux voyageurs français qui en ont besoin, d’obtenir un E-Visa pour se rendre au Vietnam, par l'un des 28 postes frontaliers (voie aérienne).
Pour bénéficier de cette mesure (qui ne concerne à ce jour ni les Belges, ni les Suisses), le voyageur doit :
- se rendre sur le site de l’immigration vietnamienne, https://evisa.xuatnhapcanh.gov.vn/ ;
- remplir le formulaire de demande avec informations personnelles, date d’entrée au Vietnam, objet du voyage et une adresse temporaire dans le pays ;
- fournir une copie numérisée de son passeport, et une photo d’identité (sans lunettes) ;
- régler 25 dollars US par voie électronique.

Une réponse est ensuite donnée au demandeur par e-mail, sous 3 jours ouvrés (en cas d'absence de réponse, il est possible de contrôler l'état de sa demande sur le site de l'immigration, rubrique « search »). Durée maximale du séjour, 30 jours (quel que soit le but de la visite).

Une fois le E-Visa obtenu et imprimé, il ne sera plus nécessaire que le voyageur remplisse de formulaire dans la zone d’immigration, ni qu'il paie rien de plus à l'arrivée. Les autorités de l’immigration vérifieront et viseront son visa à la date d’entrée. Enfin, il est à noter que le E-Visa ne remet pas en cause l’exemption de visa dont bénéficient les Français lors d’un séjour égal ou inférieur à 15 jours (14 nuits).

Vaccins Obligatoires

Il n'y en a pas, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays infestés.

Vaccins Conseillés

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite, hépatite A (risque alimentaire), hépatite B (risque sexuel et sanguin), rougeole pour les enfants. Et, moins systématiquement, en fonction des risques personnels d'exposition, typhoïde (risque alimentaire), rage pour les séjours aventureux et pour les résidents (surtout les enfants) ; encéphalite japonaise, la vaccination (à faire faire dans un centre de vaccinations internationales) concerne surtout les expatriés en zone rurale, mais elle doit aussi être conseillée aux voyageurs ayant une activité de plein air importante pendant les périodes de circulation du virus (nuits sous la tente, treks dans les rizières, pendant la mousson en particulier).

Prévention Paludisme

On devra partout mettre en application les mesures actives de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires. Et ceci d'autant plus qu’elles vous protègeront d'autres affections transmises par d'autres insectes, en particulier la dengue, ou le virus Zika. Les circuits classiques, qui mènent le voyageur de Ho Chi Minh-Ville à Hanoi, au delta du Mékong et sur la côte, en passant par Hue et la baie d´Halong, nécessitent une protection individuelle contre les piqûres mais pas de prise de traitement antipaludique. Ailleurs, en particulier pendant la mousson, il faudra prendre Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou doxycycline. Compte tenu du risque d'effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu'en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs.

Autres risques

Les autorités vietnamiennes étant très pointilleuses sur l'importation de médicaments psychotropes, il est très important pour leurs utilisateurs de se munir de la prescription de leur médecin (nom de produit, posologie, durée de traitement).
L´apparition, en 2003, de l´épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) et, en 2004, celle de grippe aviaire dans certaines régions d´Asie du sud-est, nécessite que l’on s’informe, avant le départ, auprès du Ministère des Affaires Etrangères de la réalité du risque local.

Informations pratiques

Les infrastructures médicales sont en progrès. En cas de problème grave, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'ambassade de France

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

VIETNAM :
Le Vietnam se trouve dans une région de climat tropical et subtropical, avec des moussons, beaucoup de pluie et d’humidité, mais un bel ensoleillement. Certains endroits, proches du tropique du Cancer, et les régions d´altitude ont un climat tempéré.
Les températures moyennes annuelles de 22° à 27º sont très propices au tourisme, même si cette moyenne varie d'une région à l'autre : 23º à Hanoi, 26º à Hô-Chi-Minh-Ville et 25º à Hué.
Au Vietnam, il y a deux saisons bien distinctes ; la saison sèche et froide (de novembre à avril) et la saison chaude et pluvieuse (de mai à octobre). Intersaisons très brèves, plus sensibles au nord. Les changements de température sont plus marqués dans les provinces du nord (jusqu’à 12° d’amplitude), tandis que dans les provinces du sud, on a affaire à des variations de l’ordre de 3º.

Au Vietnam, il n’existe pas de saison idéale sur l’ensemble du pays. S’étalant sur 1650 km de long, le climat est différent du nord au sud.

Au sud : l’hiver est en général très sec avec des températures agréables. A partir du printemps, il peut faire très chaud (35/38°C). L’été, il pleut beaucoup mais ce sont généralement de grosses averses, en fin de journée. La moyenne des températures est quasiment la même toute l’année, entre 28° et 32°C.

CAMBODGE :
Climat tropical à deux saisons. La saison des pluies commence en mai et se termine début novembre dans le nord (fin novembre dans le sud). Températures entre 25° et 33°, que l’humidité peut rendre difficiles à supporter. La saison sèche va donc de décembre à avril. Le moindre degré d’humidité et quelques degrés de moins procurent un sentiment de douceur en décembre et janvier (25° en moyenne), avant que la canicule s’installe progressivement, pour culminer en mars et avril.

Climat
• Mi-octobre à mars : meilleure période - saison sèche avec les températures qui augmentent graduellement à partir de mi-février.
• Mi-décembre à mi-janvier : saison 'fraîche' pour ceux qui craignent les grosses chaleurs
• Avril-mai : très chaud, jusqu'à 41/42°
• Juin à mi-octobre : saison humide mais pas rédhibitoire !
• Juillet-août : très belle saison, des lumières fabuleuses, repiquage dans les rizières donc de la vie, des averses en fin de journée à heure fixe, des paysages qui reverdissent
• Septembre à mi-octobre : il peut y avoir 2 à 3 jours de pluie à la suite mais paysages verdoyants

Important :
Il est strictement interdit de sortir du pays des antiquités khmères : Angkor a déjà été suffisamment pillé ! Ne tentez surtout pas de rapporter le moindre caillou ramassé dans un temple ou une sculpture ancienne achetée sur le site ou au marché : la douane fouille scrupuleusement les bagages à l'aéroport de Siem Reap...

Les mines :
Certainement le problème le plus dramatique du pays, truffé de mines antipersonnel pendant près de 15 ans par la guérilla khmère rouge. Puis, en riposte, le gouvernement en a disposé contre la guérilla. Les spécialistes estiment leur nombre à 10 ou 12 millions, ce qui fait du Cambodge le pays le plus miné du monde ! Triste record... Les régions les plus touchées sont l'ouest et le nord du Cambodge, où sévirent les Khmers rouges. Mais le déminage est rondement mené.
Les chemins que nous utilisons sont absolument sans risque.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc… Vous accompagnateur vous y aidera.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Extension

Pour prolonger votre voyage, n’hésitez pas à rester quelques jours de plus en sélectionnant une extension.

  • Luang Prabang, joyau du Laos

    Luang Prabang, joyau du Laos
    Découverte et rencontre

    • La découverte de Luang Prabang, ville-joyau au bord du Mékong • Une vraie rencontre avec les populations locales

    Voyage réalisable : toute l'année

    > En savoir plus
  • Nouveauté 2018

    Bangkok la bouillonnante

    Bangkok la bouillonnante
    Découverte et rencontre

    • La visite des sites incontournables de la ville en transports en commun • Une découverte originale de Bangkok à vélo • Prendre le temps de ce perdre dans cette ville hors du commun

    Voyage réalisable : toute l'année

    > En savoir plus
  • Privatisation du voyage

    Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

    Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.