Eruption du volcan au Cap-Vert : des nouvelles de nos amis de Fogo

Publié le 5 janvier 2015 © Théo Lautrey
Le Pico de Fogo (Cap-Vert) est entré en éruption le 23 novembre dernier. Sa dernière éruption date d’avril 1995.

Une imposante et épaisse coulée de lave s’est dirigée sur le village de Portela jusqu’à l’atteindre et ensevelir les premières maisons et deux hébergements : Pedra Brabo et Monte Amarelo. Le volcan s’est calmé un temps puis une activité intense a recommencé la deuxième semaine. Un important fleuve de lave s’est glissé sous la première coulée pour ressortir subitement contre le village de Portela qu’il a détruit intégralement en quelques heures, descendant ensuite sur Bangadeira qu’il a aussi enseveli avant d’aller se répandre plus bas dans le cratère formant une sorte de grand lac. Depuis peu l’activité a diminué en intensité et les émissions de lave ont cessé, et pour le moment le volcan ne crache plus que de la fumée.

Bien que tous les habitants aient eu le temps d’évacuer les villages avec leurs biens, leurs maisons ont été littéralement englouties avec les coulées de lave. Aujourd’hui le cratère est toujours évacué et la solidarité s’organise. Les habitants sont hébergés dans leurs familles, chez des amis ou dans un camp à Mosteiros.

Après un mois d’arrêt total de nos voyages vers Fogo, car les vols étaient interrompus et les coulées de lave toujours intenses, 2 groupes Terdav y sont partis pour les fêtes. Nous avons trouvé des solutions en obtenant des autorisations pour monter aux alentours du cratère observer les coulées de lave, paysage grandiose, et Terdav est la première agence à y retourner.

Aujourd’hui, plus que jamais, les habitants de Fogo ont besoin de nous pour retrouver une activité. Nous continuons donc de programmer notre voyage allant sur Fogo afin que transporteurs, cuisiniers, guides locaux, hébergeurs etc... puissent travailler. Tous nos prochains voyages à Fogo sont donc confirmés.

> Cap-Vert, l'archipel dans tous ses états

Vous êtes nombreux à nous demander comment aider les habitants du cratère : nous vous reviendrons prochainement avec un projet concret et durable sur lequel nous sommes en train de travailler en étroite collaboration avec notre partenaire local.

© Théo Lautrey

> Témoignage en "live du cratère" de Thelma notre guide, qui est actuellement avec un groupe à Fogo et Brava

"Je suis super contente d'être l’une des première personne à visiter le cratère après l'éruption. C'est un grand plaisir de pouvoir revenir travailler ici à Fogo, et un plaisir de pouvoir, à ma façon, aider les habitants du cratère, et je ne saurais décrire la joie que je ressens quand ils me remercient d'être revenue sur le volcan avec des touristes. En ce moment précis ils ont besoin d'aide et la meilleur aide à leur apporter est de leur permettre de continuer à travailler".

> Témoignage en live de Francis l’un des participants du voyage

"Nous sommes le premier groupe a aller en randonnée sur les rebords de la caldera et nous approchons au plus près du petit pico selon l'autorisation des forces de police. La randonnée est assez sportive mais notre récompense est dans la vue du volcan qui laisse entrevoir quelques fumées. L’épaisseur de la lave sur une hauteur d’homme environ donne une idée de l'importance des coulées de novembre. Prochains randonneurs allez y sans aucune crainte sauf celle de voir le volcan complètement endormi pour des nombreuses années. Nous l’espérons et avons une pensée pour les 1500 capverdiens qui on perdu maison, métier et qui habitent dans des camps de fortune mais ne baissent pas la tête et sont prêts à recommencer une nouvelle vie avec l'aide financière apportée par de nombreuse organisations et institutions."

© Théo Lautrey