Terre, une invitation au voyage

Wheeled World, un voyage à l'encontre des limites

Océane Martinez
Wheeled World, un voyage à l'encontre des limites

Terres d'Aventure est partenaire de Myriam et Pierre - allias Wheeled World - pour leur aventure autour du monde élargissant le champ des possibles. Voici quelques lignes sur le début de leur voyage.

« Nous sommes Myriam et Pierre Cabon, un jeune couple passionné de voyages. Blessé au Bataclan, Pierre est paraplégique depuis trois ans et se déplace en fauteuil roulant. Mais, cela ne nous empêche pas de voyager !

Wheeled World, c'est une association que nous avons créée suite à un constat simple : lors de nos différents voyages, nous ne croisons que très peu – TROP peu – de personnes à mobilité réduite... et on comprend pourquoi ! Au-delà des limites physiques évidentes, il existe de nombreuses limites psychologiques au voyage en fauteuil : projection limitée du fait du manque d'informations sur l'accessibilité, crainte des difficultés sur place ou de frustration en cas de non accessibilité des lieux, faible connaissance des besoins de ce type de clientèle par les acteurs du tourisme... Ce que nous voulons avec cette association, c'est combattre ces limites. Donner envie de voyager. Et ouvrir la voie, pour permettre à chacun de le faire sereinement, qu'il soit valide ou en situation de handicap.

"Nous voilà en Amérique du Sud..." - ©Wheeled World

2 septembre, 10h30.

Après un an de travail, nous y sommes enfin ! Wheeled World s’envole pour l’Amérique du Sud, première étape de notre périple : quatorze mois à travers quatre continents pour prouver que le handicap n’est pas un frein au voyage... ou ne devrait pas l’être. Nous atterrissons à Lima pour explorer le Pérou, sa côte Pacifique, ses déserts et ses montagnes, avant de franchir la frontière bolivienne sur les rives du lac Titicaca. 

14 jours, 3000 kilomètres, 60 heures de bus - non accessibles bien entendu, nous demandons un peu d’aide pour porter Pierre afin d’y entrer et d’en sortir ; dont 3 voyages de nuit et 6 réveils avant 5h du matin : en résultent quelques courbatures et de jolies cernes, mais surtout des moments intenses et des souvenirs impérissables. Que les difficultés paraissent dérisoires dans un pays où la première question n’est pas : « cela est-il possible ? », mais : « comment peut-on vous aider pour y arriver ? ».

En deux semaines, nous nageons avec des lions de mer aux îles Palomino, surfons sur des dunes de sable à Huacachina, survolons les lignes Nazca, explorons le canyon de Colca et la Vallée Sacrée, et nous montons les marches du Machu Picchu, un moment hors du temps au cœur des montagnes !

Tant de découvertes nous laissent presque un peu groggy et nous passons la frontière bolivienne fatigués, mais heureux et impatients de nous frotter à nos prochaines aventures... 

Pour aller plus loin...
Partagez cet article...
Facebook Twitter Linkedin Pinterest Mail
Retour