Terre, une invitation au voyage

Le Pérou de Juliette

Estelle Abecassis
Le Pérou de Juliette

C’est après un voyage « sac à dos » de 6 mois en Amérique du Sud que Juliette a décidé de poser ses valises au Pérou, à Cusco. Fascinée par ce pays, elle a souhaité aller plus loin dans sa découverte et connaître la vie au quotidien dans cette ville nichée au sommet des Andes.

 

Pourquoi le Pérou fait-il tant rêver ?

Le Pérou fait rêver car à sa seule évocation, on pense aux cités d'or, ces mystérieuses cités perdues, qui fascinent tant notre âme d'aventurier. Depuis des siècles, le continent sud américain intrigue les voyageurs. Le Pérou tout particulièrement car il abrite Cusco, l'ancienne capitale de l'empire inca, « le nombril du monde » en Quechua, qui conserve de nombreux témoignages de cette époque mystérieuse. Par exemple, aujourd'hui, nous pouvons encore distinguer la forme du Puma que représentait la structure de la ville, les fondations encore visibles des anciennes bâtisses incas, etc.

Cusco et sa région, la Vallée Sacrée des Incas, renferment les plus beaux sites archéologiques, dont le Machu Picchu qu'on ne présente plus. Même s'il est mondialement connu, il conserve encore de nombreux secrets. Les scientifiques ne savent toujours pas expliquer comment la construction de tels sites a été possible avec les moyens qu'on leur connaissait.

Mais le Pérou, c'est également la richesse des civilisations pré-inca. Tout au long de la côte pacifique sont présents des sites archéologiques venant des peuples précolombiens. On ne présente plus les lignes de Nazca, géoglyphes représentant animaux et diverses formes. Celles-ci renferment un mystère encore entier sur leurs origines. Le nord du Pérou s'ouvre également de plus en plus au tourisme et présente des sites archéologiques incroyables : le site Chan-Chan du royaume Chimu situé à proximité de Trujillo, la forteresse Kuelap des Chachapoyas, ou encore les pyramides de Tucume.

Au-delà des richesses des civilisations anciennes, le Pérou fait également rêver car il est la terre idéale pour tous les amoureux de la nature : des sentiers de randonnées par centaines, le lac Titicaca – le lac navigable le plus haut au monde – et ses eaux transparentes, des cordillères plus hautes les unes que les autres renfermant des lagunes de toutes les couleurs mais aussi plusieurs accès à la forêt amazonienne qui abrite un écosystème unique au monde.

Il ne faut pas non plus oublier les innombrables fêtes andines et religieuses, les cérémonies d'offrande à la Pachamama (la Terre Mère) qui rendent le Pérou riche d'une histoire plurielle et fascinante. Et pour les plus gourmands, on ne présente plus la gastronomie péruvienne, mondialement reconnue pour ses saveurs singulières.

Île de Taquile, Lac Titicaca

À qui conseillerais-tu un voyage au Pérou ?

À tout le monde ! Le Pérou est une destination variée, très complète, qui renferme mille et une facettes. Bien sûr, en premier lieu, c'est la terre idéale des randonneurs. Les chemins de randonnée au Pérou sont déclinables à l'infini, tant dans la Vallée Sacrée des Incas que dans la région de Huaraz en cordillère blanche et en cordillère Huayhuash. Les ascensions sont également nombreuses sur les sommets andins. Le Pérou offre un large panel d'activités sportives à sensations fortes ou modérées : rafting, parapente, balades à cheval, kayak, etc. La Vallée Sacrée des Incas abrite aussi tout un circuit de Via Ferrata qui se termine par une nuit dans des capsules accrochées directement à la falaise ! Enfin je dirais qu'il s'agit aussi d'une destination adaptée aux voyages en famille. L'alternance de visites culturelles, paysages et activités plus ludiques convient à tous les âges. Les profils en quête d'histoire seront comblés en découvrant tous les témoignages qu'offre le territoire péruvien.

Skylodge, chambre capsule suspendue

Tes trois lieux préférés pour randonner ?

En premier et sans hésitation, la randonnée au site inca du Choquequirao. Cette ancienne citadelle, comparable au Machu Picchu, est uniquement accessible à pied et nécessite au minimum 4 jours de trek aller-retour. Les dénivelés sont importants et peuvent aller jusqu'à +1.000 en une journée, mais le site en vaut largement la peine. C'est un lieu secret, préservé et entouré d'une nature riche et luxuriante. La magie opère d'autant plus qu'il est fréquent de ne croiser aucun touriste sur le chemin.

En second lieu, j'adore randonner dans la région de Huaraz, en cordillère blanche ou dans la cordillère Huayhuash. Situées dans le nord du Pérou, ces cordillères offrent des panoramas à couper le souffle : lagunes multicolores, sommets enneigés, nombreux glaciers et lacs glaciaires, etc. Mais cette zone renferme également une biodiversité incroyable, abritant de nombreuses espèces animales, dont vigognes, condors et colibris.

Difficile de choisir le dernier lieu tellement il y en aurait à évoquer. Mais puisqu'il faut choisir, je citerai l'Ausangate. Situé dans la cordillère Vilcanota, entre Cusco et Puno, le tour du massif de l'Ausangate est un trek engagé car toujours à des altitudes élevées, entre 4.500 et 5.500 mètres. Mais ce massif est un lieu hors du commun : en plus des magnifiques panoramas de montagne, il renferme la montagne aux 7 couleurs, composées de strates d'argiles qui forment un magnifique arc-en-ciel. L'itinéraire passe également par des thermes d'eaux chaudes et des lagunes. Mais par-dessus tout, ce lieu me fascine car l'Ausangate est une montagne vénérée par les Quechua. Dans la cosmogonie inca, il existe un esprit résidant dans chaque montagne, nommé Apu. L'Apu Ausangate est donc une montagne vénérée encore aujourd'hui par les populations andines. Et chaque année a lieu un pèlerinage jusqu'à l'Ausangate pour honorer la montagne à l'aide d'offrandes et de cérémonies.

Vinicunca, la montagne aux sept couleurs

Retour