Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

08/01/2017

28/01/2017

3290 € Assuré à partir de 5

12/03/2017

01/04/2017

3290 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• Le transport aérien sur vol régulier
• Les taxes aériennes, d'aéroport et les transferts
• L'encadrement
• Les visites et excursions mentionnées au programme
• L'hébergement en pension complète, à l'exception de certains repas
• Le transport des bagages

Le prix ne comprend pas

• Les assurances
• Les frais d’inscription
• la carte de tourisme (27€ à ce jour)
• Les pourboires
• Les boissons (sauf l’eau lors des randonnées*)
• Les dîners des J1 et 19, le déjeuner du J20 (selon vos horaires de vol, entre 1 et 3 repas)
• Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe.

*Une bouteille d'eau par participant est offerte et prévue à votre attention pour chaque randonnée à Cuba (coût d'une bouteille de 1L = 2,50 €). Ce budget devient en effet conséquent à Cuba lorsqu’il n’est pas prévu dans les prestations.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

La Havane, Sierra Maestra, Che Guevara, Oriente, Santa Clara.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour La Havane

Arrivée à l’aéroport de La Havane, capitale de l'île. Accueil et transfert à l’hôtel. Dîner libre.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 2 : La Havane - Remedios

Transfert vers le centre du pays dans la région nord de l’ancienne province, Las Villas, qui a joué un rôle décisif dans les guerres, comme nous le découvrirons un peu plus tard. Nous nous dirigeons vers la zone où opérait le compagnon et ami de Che Guevara, le commandant Camilo Cienfuegos, l’un des grands guérilleros de la révolution cubaine. Visite de la ville coloniale de Remedios qui, si elle a perdu de son éclat face à l’essor de Santa Clara, n’en reste pas moins agréable à visiter, avec ses rues bordées de maisons historiques et son atmosphère paisible. Installation chez l'habitant et dîner.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 3 : Jobo Rosado - Santa Clara (mausolée du Che) - Jobo Rosado

Le matin, transfert à Santa Clara (1h) et visite du mausolée dédié au Che ; les restes du héros révolutionnaire ont été rendus à Cuba par la Bolivie en 1997. Transfert à la réserve naturelle de Jobo Rosado (1h45 environ) et déjeuner à Los Alamos, un petit coin de paradis en pleine nature. Balade dans la forêt et transfert au village de Yaguajay, afin de visiter le musée Camilo Cienfuegos. C'est dans ce village que le 31 décembre 1958, à la veille de la victoire de la révolution, Cienfuegos obtint la reddition des troupes du dictateur Fulgencio Batista. Randonnée à travers des forêts tropicales jusqu'au campement qu’occupait Camilo Cienfuegos durant sa campagne vers l'ouest du pays. Puis, nous reprenons la route pour la communauté Jobo Rosado, où des paysans du village nous accueillent avec un café cubain de bienvenue. Nous rentrons à pied à Los Alamos.

Note : le musée de Yaguajay ferme vers 16h. Si nous n'avons pas le temps de le visiter, nous le verrons le lendemain matin.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 100 m
  • Type d'hébergement : en chalet

Jour 4 : Jobo Rosado - Lomas de Cunagua - Camagüey

Le matin, nous prenons la route jusqu'au gîte de montagne Lomas de Cunagua, dans la province de Ciego de Avila. Randonnée dans la région pour apprécier la beauté du paysage. Déjeuner au gîte. L'après-midi, nous continuons pour la ville de Camagüey. Dîner chez l'habitant.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 250 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30 , 250 km

Jour 5 : Camagüey - Bayamo - Niquero

Départ matinal pour la province de Granma, qui tire son nom du bateau des troupes révolutionnaires débarqué sur sa côte. Nous déjeunons en route dans la jolie ville de Bayamo, berceau de l'indépendance cubaine. Rapide visite de la ville après déjeuner et continuation pour Niquero, charmante petite ville et point de départ des visites au Parque Nacional Desembarco del Granma, classé par l’Unesco et qui s’occupe de préserver la faune et la flore. Installation à l’hôtel et dîner, à la suite duquel le guide nous expose en détails le déroulement de notre périple sur les traces du Che. En attendant, nous trinquons autour d'un rhum, au son d’un orgue de Barbarie.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 6h et 6h30

Jour 6 : Niquero - Alegría del Pío - Marea del Portillo : du débarquement au premier combat

Dès le lever du jour, après un petit déjeuner, nous partons pour le site de débarquement des "barbus" (surnom donné aux hommes de Fidel Castro) dans la province de Granma, sur la plage Las Coloradas.
Fin novembre 1956, au Mexique, Fidel Castro, Che Guevara et 81 guérilleros prêts à se battre pour renverser Batista, prennent le large en direction de Cuba, à bord du Granma. Ce bateau long de 12m, prévu pour un équipage de 25 personnes maximum, peine à affronter les mauvaises conditions météo, et le voyage tourne vite au cauchemar. Le 2 décembre, il accoste enfin sur la côte cubaine, ou plutôt "s'échoue", selon le Che, avec du retard. L'équipage n'ayant pas pu prévenir les révolutionnaires à Cuba, un soulèvement a lieu à Santiago le 30 novembre, qui a pour seul effet d’alerter Batista...
C’est un spécialiste du musée qui nous explique le débarquement et nous raconte les journées passées à bord du Granma, alors que nous avançons sur une passerelle en béton sur la mangrove jusqu’au bord de la mer. Un véhicule 4x4 nous attend ensuite pour nous conduire à Alegría del Pío, où les rebelles ont été surpris par l’armée de la dictature 3 jours après le débarquement.
C’est ici qu’a lieu le baptême de feu pour les combattants, marquant le début de la guérilla. Surpris par l’attaque et fatigués de leur traversée en mer, seuls 12 hommes survivent et parviennent à s’échapper, dont Fidel et Raul Castro, le médecin argentin Ernesto Che Guevara (blessé) et les futurs commandants Camilo Cienfuegos et Juan Almeida. Ils se réfugient dans la Sierra Maestra, où ils gagnent la sympathie des paysans. Les guérilleros se divisent alors en trois groupes, le Che faisant partie du groupe dirigé par le commandant Juan Almeida.
Nous visitons le lieu du combat ainsi que la Cueva (grotte) del Humo qui a connu la présence de la guérilla. Transfert en bus à Marea del Portillo, plage de sable noir qui s’étend sur 2km sur le versant sud et sec de la Sierra Maestra.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 2h30

Jour 7 : Marea del Portillo - Cinco Palmas : la rencontre

Nous partons pour Cinco Palmas, le site où se sont retrouvés les trois groupes après la dispersion du combat d’Alegría de Pío. Nous déjeunons sur place, pour mieux nous rendre compte de l’importance de ces retrouvailles pour les guérilleros. C’est ici même qu’ils décident de poursuivre la lutte jusqu’à la victoire finale et organisent la guérilla. C'est également là où Fidel monte son premier campement, dans la ferme de Mongo Perez. Après nous être bien imprégnés du lieu, transfert retour à Marea del Portillo.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h et 1h30

Jour 8 : Marea del Portillo - Musée de la Plata : la première victoire

Le matin, transfert au musée de la Plata ; un guide spécialiste accompagne notre visite.
Le 17 janvier 1957, un mois après la rencontre à Alegría de Pío, les barbus connaissent leur première victoire avec l’attaque du poste militaire à l’embouchure du fleuve La Plata dans la Sierra Maestra. C’est pour eux la confirmation de la lutte, la réaffirmation d'un triomphe possible, à Cuba mais aussi à l’étranger.
Nous rencontrons des paysans et dégustons des fruits chez eux. Déjeuner puis après-midi libre sur la plage d’un petit îlot près de l’hôtel (transfert en bateau, 40 mn AR).

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 9 : Traversée de la Sierra Maestra : Caney de las Mercedes

Le matin nous nous rendons en 4x4 par une route de montagne au musée de Las Mercedes. Ce trajet nous permet d’apprécier les somptueux paysages de la Sierra Maestra que nous traverserons du sud au nord. Las Mercedes a connu la présence du Che et de Fidel à plusieurs reprises pendant la guérilla, et notre guide ne manque pas de nous éclairer sur les événements de 1957-58 à notre arrivée.
C’est à cette période que Castro rencontre pour la première fois Celia Sanchez, du mouvement révolutionnaire de Cuba, Franck Pais, le chef du mouvement à Santiago, et Vilma Espin, qui deviendra par la suite l’épouse de Raul Castro. En 1957, il rencontre également un journaliste américain, dont l’article publié au NY Times lève le voile sur la révolution cubaine au monde entier, obligeant les USA à limiter leur appui à Batista.
Nous continuons jusqu’à Jíbaro, lieu historique très lié au Che. C’est d'ici que ce dernier, proclamé "comandante" en juillet 1957, part avec sa troupe le 31 août 1958 en direction de l’ancienne province de Las Villas pour une invasion historique, puisqu’elle signe la victoire finale. Déjeuner dans la région et transfert à l’hôtel dans un village de montagne.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 10 : La Plata : quartier général de l'armée rebelle

Nous montons en 4x4 à Alto de Naranjo, puis randonnons sur un sentier facile jusqu'à la maison de Los Medinas, la famille qui a montré à Fidel le site qui est devenu son refuge et la commanderie. Cette famille jouait de la guitare pour les troupes, avant de devenir le Quinteto Rebelde. Dans les combats en 1958, les haut-parleurs passaient leurs chansons pour donner du cœur à l'ouvrage aux barbus.
Nous continuons vers le quartier général de l’Armée Rebelle avec la visite de la commanderie de La Plata, un mont difficilement accessible sur les hauteurs de la Sierra Maestra d'où Castro dirige la guérilla fin 1957. Des bâtisses en bois y ont été érigées et enfouies sous les arbres. Les combats pour la révolution continuent, le mouvement prend de l’ampleur, et une radio rebelle est créée ici, en février 1958.
Retour au village Santo Domingo pour déjeuner dans un restaurant local. Reste de l'après-midi libre.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 150 m
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : 4X4, entre 0h30 et 1h

Jour 11 : Sierra Maestra - Camagüey

Petit déjeuner et visite de la communauté de Santo Domingo avant de quitter la Sierra Maestra. Déjeuner à Bayamo et continuation pour Camagüey ; la ville, construite entre deux rivières, a conservé de belles demeures coloniales et bon nombre d'églises. Elle est également inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. C'est la troisième ville de Cuba, et la deuxième après La Havane en termes de développement culturel.
Notre guide nous explique comment les deux colonnes rebelles sont parties de la Sierra Maestra pour prendre le pays en entier, l'une commandée par Che Guevara et l’autre par Camilo Cienfuegos. Dîner dans un restaurant de la ville.
Le 5 mai 1958, Batista décide d’en finir avec cette révolution qui veut sa peau, et lance ce qu'il croit être l’assaut final. 12 000 hommes sont envoyés dans la Sierra Maestra, mais les 300 rebelles, qui ont l’avantage de bien connaître le terrain, réussissent à ralentir leur progression et à s’emparer de leurs armes. Raul Castro ouvre le second front oriental, dans la Sierra de Cristal sur la côte nord de l’Oriente, et un 3ème front est ouvert par Juan Almeida, à l’est de la Sierra Maestra. La révolution prend alors un tournant décisif lorsque le Che et Camilo Cienfuegos, nommés commandants, ouvrent de nouveaux fronts dans la partie occidentale de l’île et entament leur progression vers La Havane. Une stratégie payante, puisque, les liaisons ferroviaires et routières coupées, les rebelles remportent des batailles décisives à Guisa, près de Bayamo, et dans la sierra del Escambray.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 12 : Camagüey - Sancti Spiritus

Visite de Camagüey et de son marché agricole. Déjeuner avant de partir vers Sancti Spiritus, autre ville coloniale. Dîner dans le centre historique et balade nocturne.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 3h30

Jour 13 : Sancti Spiritus - Caballate de Casa (Sierra del Escambray)

Départ tôt le matin (vers 7h) en 4x4 pour la Sierra del Escambray, également connue sous le nom de massif de Guamuhaya. Cette zone montagneuse est située à cheval sur les régions de Sancti Spiritus, Villa Clara et Cienfuegos. Des lichens et des fougères jonchent le sol jusque Santa Clara. Le sommet le plus haut est le San Juan, à 1140m. Visite du musée du village de Gavilanes, et marche jusqu’au Quartier général de Che Guevara. Visite du centre déclaré musée. Pique-nique. Nous reprenons le 4x4 en fin d'après-midi jusqu'à Sancti Spiritus, où nous changeons de véhicule pour rejoindre Jarico.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 500 m
  • Type d'hébergement : en gîte
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 2h30

Jour 14 : Sierra de Banao - Trinidad

Nous montons à pied à travers vallées et montagnes jusqu'à une rivière où il est possible de se baigner. Déjeuner pique-nique puis transfert à Trinidad, ville entourée de montagnes, à 5km de la mer des Caraïbes. Avec ses pierres teintées de nuances de bleu, de vert et de rose, Trinidad a su conserver son charme colonial. Nous marquons un arrêt à la vallée des Ingenios - les sucreries qui fonctionnaient au XIXe siècle et où travaillèrent plus de 12000 esclaves - est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Située entre Trinidad et Sancti Spiritus, elle s'étend sur 40km, parsemée d’haciendas (propriétés), de castels (petits châteaux) et de maisons d’esclaves. Soirée libre en ville.
Quelques suggestions pour passer une agréable soirée : Casa de la Trova, Casa de la Música, Palenque de los Congos, où des musiciens cubains se produisent. Il y a également une discothèque dans une grotte, un peu plus loin sur une colline.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 200 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h et 1h30

Jour 15 : Trinidad

Visite de la magnifique ville classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Nous parcourons ses rues à pied et découvrons ses monuments, son atmosphère particulière et son passé colonial. Déjeuner au restaurant Plaza Mayor et quartier libre au marché artisanal. Nous prenons notre temps pour nous imprégner de l'ambiance de la ville. En option, il est possible de se rendre à Playa Ancón pour un bain dans les eaux tièdes de la mer des Caraïbes. Le soir, dîner à base de langouste dans un restaurant privé.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 16 : Trinidad - Santa Clara - Playa Larga : baie des Cochons

Nous prenons la route et traversons la Sierra de Topes de Collantes au nord de Trinidad pour rejoindre Santa Clara (3h de route). Visite de la ville et explication de la bataille de Santa Clara, un des moments décisifs dans le triomphe de la révolution cubaine. En effet, le 28 décembre 1958, alors que Batista tente d’envoyer du renfort vers l’est de l’île, les troupes du Che capturent le train blindé chargé d’hommes et de munitions. Grâce à l’arsenal récupéré, les guérilleros s’emparent de Santa Clara. 4 wagons de ce train on été conservés et sont exposés près de la voie ferrée à l’ouest du parque Vidal. L’un d’eux a été transformé en musée.
Au cours de cette marche dans l’histoire de Santa Clara, nous parcourons d'autres sites importants tels que l’ancien Grand Hôtel (aujourd'hui le Santa Clara Libre), le Gouvernement Provincial, l'Audition, l’Escadron 31 et la caserne Leoncio Vidal. C’est au matin du 31 décembre 1958 que capitule la caserne Leoncio Vidal, ultime siège de l'armée de Batista à Santa Clara. Visite du mausolée du Che où brûle une flamme perpétuelle, et du musée qui lui est consacré. En 1997, la Bolivie qui conservait jusqu'alors les restes du héros, les rendit à Cuba, qui les déposa dans le mausolée de Santa Clara, auprès des corps de 6 de ses compagnons de combat.
Nous reprenons la route vers Playa Larga (2h de route), la plage de la fameuse baie des Cochons, où nous nous installons pour la nuit. Dîner chez l'habitant.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 17 : Playa Larga (Baie des Cochons) - Sierra del Rosario

La baie des Cochons fut le scénario de batailles lors de l'intervention armée de la CIA et des exilés cubains pour renverser Castro en 1961. Nous visitons le musée Playa Giron, qui retrace une partie de l'histoire de la Révolution, et prenons la route pour l’ouest du pays (Sierra del Rosario). Déjeuner typique à l'auberge Charco Azul et poursuite du trajet jusqu'à Soroa. Balade dans le joli jardin des orchidées et randonnée dans les alentours. Installation à l'hébergement et dîner. Nuit à l'hôtel ou chez l'habitant.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Dénivelé + : 300 m
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 3h30

Jour 18 : Las Terrazas - La Havane

Le village pittoresque et verdoyant de Las Terrazas, situé à 50km de La Havane, est né en 1971 d’un projet de reforestation. Son architecture respecte donc le milieu naturel : petits immeubles et maisons préfabriquées qui épousent les pentes jusqu’à l’étang central. Nous partons pour une randonnée dans une réserve de la biosphère, zone d'entraînement de Che Guevara avant son départ pour la Bolivie. Le monument érigé à la Loma del Taburete rappelle les derniers sites fréquentés par le Che avant de quitter Cuba. Bain optionnel dans les eaux transparentes de la rivière San Juan. Route pour la capitale et installation chez l'habitant, dans la Vieille Havane.
Après la victoire de la révolution, le Che a obtenu la nationalité cubaine et occupé plusieurs postes importants au gouvernement. Mais, convaincu que seule la propagation de la révolution viendrait à bout de la pauvreté en Amérique latine, il décide en 1966 de lancer une campagne en Bolivie. Malheureusement, l'armée bolivienne est soutenue par les USA, et le Che ne parvient pas à étendre le modèle cubain. Il se fera assassiner le 8 octobre 1967.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 350 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 19 : La Havane

Visite guidée à pied du centre historique, que la foule euphorique a dévalé le 2 janvier 1959, tandis que Batista fuyait le pays pour la République Dominicaine… Nous passons par la place de la Révolution, où se trouve le bâtiment qui servait de bureau à Guevara alors ministre des Industries. Le célèbre portrait de Korda s'impose sur la façade principale du ministère, immortalisant le Che dans des profils d'acier. Déjeuner au restaurant la Divina Pastora, au pied de la forteresse San Carlos de la Cabaña, avec une vue privilégiée sur la baie de La Havane. Puis nous visitons le quartier général du Che, établi dès les premières années de la révolution dans la forteresse San Carlos, vétuste château du XVIIIe. Le mobilier y est conservé, de même qu’une bonne quantité d'objets ayant appartenu au guérillero. Nous nous rendons ensuite au centre d’études Che Guevara (selon ouverture), créé par la famille du Che, et rencontrons un spécialiste. Rarement fréquenté des touristes, le centre expose documents, écrits et films du Che, et organise des conférences. Dîner libre, afin de profiter de votre dernière soirée cubaine.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 3h30

Jours 20 et 21 : Vol de retour

Selon vos horaires de vol, temps libre à La Havane, l’occasion peut-être de faire vos derniers achats ! Transfert à l’aéroport (40mn de route) et vol de retour. Repas libres (selon vos horaires de vol, aucun, un ou deux repas).
Nous vous suggérons différentes activités originales à La Havane pour occuper votre temps libre, moyennant supplément. Réservation et règlement à l’avance auprès de votre conseiller. Voir la rubrique "extension" pour plus de détails.

  • Type d'hébergement : à bord

Important itinéraire

• Les impératifs locaux : retards de bus, saisons, fêtes et jours fériés, ouverture des musées, restaurants ou sites visités, conditions météorologiques locales… peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.

• Tous les hôtels sont propriété d'Etat et il arrive qu'un hébergement soit remplacé par un autre au dernier moment et ce, malgré des réservations déjà faites et confirmées.

• Pensez à changer une partie de vos euros à votre arrivée à l'aéroport, minimum 150€ (voir notre rubrique "vos dépenses" pour plus d'informations).

Pour un bon déroulement de votre voyage, nous vous remercions de lire attentivement les informations qui suivent, elles vous expliqueront les grandes lignes de l’organisation du tourisme à Cuba :

• Tous les voyagistes doivent travailler avec un des réceptifs agréés par le gouvernement, et doivent accepter, une fois qu’ils l’ont choisi, ses lieux d’hébergement et ses moyens de transport. Cuba est une destination difficile à travailler lorsque l'on veut sortir d'un tourisme classique. C'est pourquoi, la nécessite d'un organisateur/interprète sur place, est à notre avis incontournable. C'est le choix que nous avons fait afin de maintenir une réelle qualité de service. Nous opérons sur Cuba depuis plus de 10 ans.

• Il est interdit pour un voyagiste d’organiser du "camping sauvage", tels que certains d’entre vous nous le suggèrent : la réglementation du tourisme organisé à Cuba l’exclut formellement.

• Dans le même temps, les organismes locaux peuvent, sans préavis, changer les autorisations d’utiliser certains sentiers entraînant alors une modification de l’itinéraire.

• La politique, la révolution et l’histoire cubaine sont des thèmes abordés souvent dans les explications données par votre guide. Néanmoins, il est clair que la politique du gouvernement cubain n’est pas de favoriser les contacts entre la population et les visiteurs. Les guides sont soumis aux mêmes contraintes, et une expression plus libre de leur part quant aux réalités du pays pourrait leur amener des ennuis certains.

• Les lundis, les musées sont généralement fermés à Cuba, ainsi que le mausolée du Che. Le marché d'artisanat de La Havane est ouvert tous les jours de 8h à 18h, bien qu'il ferme souvent sans préavis, soumis aux contraintes administratives du pays.


Ce constat étant fait, Cuba reste un pays merveilleux qui a beaucoup à offrir aux visiteurs et nous sommes certains que vous reviendrez enchantés de votre voyage.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée,
Découverte

Environnement :

Patrimoine et Nature,
Bord de mer et îles,
Forêts, collines, rivières et lacs

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
1 à 4 heures maximum de marche par jour. Faible dénivelé. Aucun entraînement spécifique requis.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

courtes marches

Nombre de participants

De 5 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

• Des marches courtes et faciles, accessibles à tous.
• L'altitude maximale atteinte au cours du circuit est 1000m (Comandancia de la Pata), mais nous y accédons en 4x4.

Hébergement

Commentaires sur les services et la qualité générale des hôtels utilisés : hôtels confortables mais simples pour la majorité du circuit (dans certains établissements, la tuyauterie et l'état général peuvent être un peu "justes" dans les chambres). Nous n’avons pas de contrôle direct sur le choix précis des hôtels, sachant qu’ils appartiennent tous au gouvernement : voir encadré après l’itinéraire pour plus d’informations. Nous privilégions les logements en "casa particular" (chez l'habitant), qui offrent un meilleur confort et une authenticité certaine.

Voici la liste de nos hôtels (donnés à titre indicatif, pouvant changer selon la disponibilité au moment de votre réservation) avec les liens internet (lorsqu'ils existent) :

A La Havane (J1)
Hôtel situé dans le quartier de Miramar.

A Jobo Rosado (J2 et 3)
Refuge Los Alamos ou nuit sous tente :
Maison de style paysan dans le parc naturel Jobo Rosado, 5 chambres, logement pour petits groupes ; si le groupe est plus important, campement sous tente à côté de la maison. Couvertures fournies.

A Camagüey (J4 et 11)
Chez l'habitant (voir le paragraphe "pourquoi dormir chez l'habitant?" plus bas).

A Niquero (J5)
Hôtel Niquero :
Un petit hôtel simple dans un environnement naturel, dont les chambres sont équipées de salle de bain, TV satellite, radio, téléphone. Restaurant, bar et boutique.
http://www.islazul.cu/client/hotels/details.php?hotel_id=335&locale=fr

A Marea del Portillo (J6 à 8)
Hôtel Marea del Portillo :
Resort tout inclus situé au pied de la Sierra Maestra, dans la région de Pilon, au bord d’une plage de sable brun de la mer des Caraïbes.

Dans la Sierra Maestra (J9 et 10)
Villa Islazul Santo Domingo :
Petit hôtel sympathique situé en pleine nature, au cœur de la Sierra Maestra, zone montagneuse parsemée de plantations de café. Non loin des berges de la rivière Yara. 20 cabines climatisées avec salle de bain privée, TV satellite, minibar, téléphone et coffre-fort. Restaurant en bois, cuisine créole à la carte, bar, barbecue, jeux de table, salle vidéo, location de voiture.
http://www.islazul.cu/client/hotels/details.php?hotel_id=247

A Sancti Spiritus (J12)
Hôtel El Rijo :
Petit hôtel de charme situé dans le centre historique, face à l'église baroque et proche du pont de la rivière Yayabo. Il fut en 1818, la résidence de l'illustre docteur Don Rudesindo García Rijo, dont il prit son nom.
OU
Hôtel Plaza :
Construite en 1843, cette grande bâtisse familiale ouvrit ses portes en 1914 comme café, restaurant et petit hôtel. Elle devint alors l’un des principaux lieux de réunion de toute la région centre du pays. Elle rouvrit ses portes en 1996 après une restauration totale lui rendant tout son style colonial d’antan. L'hôtel est situé au cœur du centre historique et proche du principal parc de la ville.
OU
Rancho Hatuey :
Situé à l'entrée de Sancti Spiritus, dans un environnement naturel agréable et convivial. 76 chambres climatisées avec salle de bain privée, radio, TV satellite, mini-bar. Restaurant, bar, discothèque, piscine, salle de jeux, accès handicapés, boutique, coffre-fort, bureau de change.
http://www.islazul.cu/client/hotels/details.php?hotel_id=202

Dans la Sierra de Banao (J13)
Gîte Jarico :

A Trinidad (J14 et 15)
Chez l'habitant (voir le paragraphe "pourquoi dormir chez l'habitant?" plus bas).

A Playa Larga (J16)
Chez l'habitant, dans la casa d'Enrique : entièrement restaurée, chambres et salle de bain spacieuses. 5 chambres. Proche de la plage.

A Sierra del Rosario (J17)
Hôtel Soroa :
Bungalows répartis autour d’une piscine dans les montagnes de la Sierra del Rosario, à 190m d’altitude. L'hôtel est proche des cascades, des sentiers de randonnée et d’un jardin botanique spécialisé en orchidées tropicales.
OU
Chez l'habitant (voir le paragraphe "pourquoi dormir chez l'habitant?" plus bas).

A La Havane (J18 et 19)
Nuits chez l'habitant ("casa particular") dans le quartier historique de la Vieille Havane

Pourquoi dormir chez l'habitant (en "casa particular") ?
Afin de favoriser un contact authentique avec la population cubaine, nous proposons dans nos voyages certaines nuits chez l'habitant, c'est-à-dire dans des "casas particulares". On pourrait les comparer à nos chambres d’hôtes : vous êtes logés chez des Cubains, mais vous disposez de votre propre chambre. Les maisons sont représentatives de la région visitée (architecture coloniale à Trinidad, cachet "campagnard" à Viñales), et permettent aussi de pallier à une insuffisance hôtelière dans certaines villes. Le système des "casas particulares" n’était jusqu’ici que peu utilisé du fait d’un vide juridique à Cuba sur leur commercialisation, mais l'Etat autorise désormais les professionnels du tourisme à vous les proposer.

Que veut dire "chez l'habitant" ?
Nous sélectionnons des hôtes qui répondent à certains critères de qualité :
• Des propriétaires de confiance
• Des maisons propres et typiques de la région concernée (à Trinidad par exemple, ce sont d'anciennes maisons coloniales, aux murs colorés avec des grilles aux fenêtres et aux portes), dans la mesure du possible
• Des repas typiques et copieux
• Une position privilégiée dans la ville (centre historique, quartier résidentiel...)
• Des chambres confortables et bien équipées : ventilateur ou climatisation, salle de bain privée (serviettes de toilette fournies), eau chaude (mais il peut parfois y avoir des coupures d'eau). Toutes ne ferment pas à clef, et toutes ne disposent pas d’une fenêtre.
• Votre accompagnateur est logé dans un hôtel de la ville

Quelques mises en garde :
• Passer une nuit chez l’habitant implique de votre part d’accepter et respecter les spécificités du mode de vie et de la culture de vos hôtes. Il se peut que le fossé culturel crée une certaine gêne de leur côté. Certains hôtes vous considèrent d'emblée comme des membres de leur famille, d'autres comme des clients. Par exemple, il se peut qu'ils ne dînent pas avec vous (auquel cas ils s'éclipsent ou restent dans la pièce, prêts à intervenir en cas de manque).
• Il faut savoir que les propriétaires paient des taxes à l'Etat, que leurs chambres soient louées ou non ; recevoir des voyageurs chez eux est leur moyen de subsistance.
• Les propriétaires doivent tenir un registre de leurs clients et les déclarer aux autorités dans les 24h. Il vous faudra donc remettre votre passeport à l'arrivée.
• Il se peut que la famille vous laisse les clefs de la maison. Dans le cas contraire, vous devrez sonner mais vous pourrez revenir à l'heure souhaitée, de jour comme de nuit.

Note : un supplément single vous permet de dormir en chambre individuelle (selon disponibilité) dans tous les hébergements (y compris chez l'habitant) sauf lors des nuits en refuge et en gîte. Attention, pas de chambre triple chez l'habitant.

Nourriture

La cuisine cubaine est une cuisine peu épicée basée sur le riz, les haricots noirs, le porc, le poisson et les fruits. L'un des principaux plats, "l'arroz cubano", est un mélange de riz, viande hachée, bananes et œufs. Pour accompagner ces repas, il existe d'excellentes eaux gazeuses et bières locales, ainsi que des cocktails à base de rhum. Le développement du tourisme a entraîné l'ouverture de petits restaurants, les "paladares", d'une douzaine de couverts ou plus (certains ont maintenant 60 couverts). Repas pris essentiellement dans des restaurants (sauf pendant les randonnées où nous dînons chez les paysans cubains). Les repas peuvent paraître peu variés parfois mais sont servis en quantité suffisante.

Nous vous suggérons de faire une caisse commune pour l’achat de rhum à la bouteille, afin de limiter les dépenses, car les Cuba libres et les Mojitos finissent par coûter cher dans les hôtels et les soirées…

Boissons :
Le Mojito (rhum, menthe fraîche, sucre et eau gazeuse) : LA boisson de Cuba !
Le Cuba libre.
Le Guarapo est un jus de canne à sucre pressée.
Le Guararón est un Guarapo avec du rhum.
Le rhum : avec ses grandes marques. Par exemple le Havana Club, le Caney, le Matusalem Añejo ou le Paticruzado.

Pour les buveurs de thé, il vaut mieux amener quelques sachets avec vous... en effet, on trouve facilement du café mais le thé n'est pas systématique.

Encadrement

Accompagnateur cubain francophone et spécialiste de l'Histoire de Cuba et de la Révolution. Plus qu’un simple guide, il sera votre compagnon de voyage, votre initiateur à la culture et aux traditions cubaines. Il est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques.
L'équipe locale est aussi composée d’un chauffeur cubain hispanophone.

Transfert et transport des bagages

En 4x4, en camion et en bateau.
Vous ne portez que vos affaires de la journée.
Tous nos transferts terrestres sont en minibus climatisé privé (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local). Les routes sont goudronnées mais les temps de route sont parfois longs à cause de la lenteur des véhicules.

Transports aériens

• Vols réguliers vers La Havane.
Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

Toilettes

Partout à Cuba, il faut jeter le papier toilette dans la corbeille à papier et non dans les toilettes, au risque de boucher les canalisations. Il faut savoir que la qualité du papier n’est pas la même qu’en France et que le système de traitement des eaux usées est lui aussi différent. Par ailleurs, vous rencontrerez généralement à l’entrée des toilettes (y compris dans les restaurants par exemple) des "dames pipi" à qui il est d’usage de laisser un peu de monnaie (à titre indicatif : environ 0,20 CUP), elles s’occupent de l’entretien des toilettes et vous remettront le papier.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 7 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet mais il est en général de 20 kg maxi.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• Chapeau/casquette
• T-shirts
• Maillot de bain
• Chemises manches longues
• Sweat-shirt
• Pantalon léger pour le soir
• Short de randonnée
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer les t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules.

Chaussures :
• Bonnes chaussures de marche, souples et montantes (indispensables).
• Sandales pour les passages de rivières (facultatif, utiles lors du passage de la rivière de Banao, confortables pour les visites de ville et au campement le soir)
• Tennis pour les visites des villes

Equipement

• Sac de couchage (impératif selon la saison, voir rubrique "couchage") )
• Bâtons de marche (peu de dénivelé mais conseillés en cas de pluie)
• Lampe frontale
• Ampoules et piles de rechange
• Briquet pour éventuellement brûler les détritus
• Bonnes lunettes de soleil
• Crème solaire de haute protection pour peau et lèvres
• Couteau de poche (à mettre dans vos bagages enregistrés)
• Gourde isotherme (1 litre minimum)
• Nécessaire de toilette (utilisez des produits biodégradables)
• Papier toilette
• Nécessaire de couture
• Répulsif puissant anti-moustique

Couchage

Pour les nuits sous tente, prévoir un sac de couchage en hiver (en été, un drap de sac suffit).

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : aspirine ou équivalent
• Anti-diarrhéique (type Imodium…)
• Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl…)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Pommade anti-inflammatoire
• Pommade type Quotane (en cas de démangeaisons par piqûres d'insectes)
• Antihistaminique type Cétirrizine (en cas de fortes démangeaisons)
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Hydroclonazone, Micropur)
• Bande adhésive élastique (Elastoplaste)
• Jeu de pansements adhésifs
• Compresses désinfectantes
• Double peau (protection contre les ampoules, disponible en pharmacie)
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Crème type Biafine pour les brûlures.

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Des matelas mousse et des tentes vous seront fournis pour les nuits en campement, ainsi que des couvertures pour les nuits en refuge/gîte.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Une négligence de votre part peut parfois compromettre votre voyage.
Votre passeport doit disposer de 6 mois de validité au-delà de la date de retour de votre voyage. Vérifiez que vous l’avez bien signé.

Dès votre inscription, merci de nous fournir une copie lisible de votre passeport :
- soit en la téléchargeant dans votre espace client sur Internet
- soit en nous l’apportant en agence ou en l’envoyant par courrier à Terres d'Aventure - Service formalités 30, rue St Augustin - 75002 PARIS
Ces informations nous sont indispensables pour la réservation du vol intérieur, et donc pour le bon déroulement de votre voyage.

Vous avez impérativement besoin d’une carte de tourisme pour visiter Cuba (une carte par personne, même pour les enfants), à obtenir avant votre jour de départ. Cette carte coûte 27€. Il est de votre responsabilité de bien vérifier que vous êtes en possession de cette carte au moment de votre inscription. Il faut absolument la remplir proprement et sans rature. Elle sera demandée lors de l'embarquement et par les autorités de douane à l'arrivée à Cuba.

Pour cela, vous devez vous déplacer à :

• Paris : Consulat de Cuba
16, rue de Presles
75015 Paris
Tel : 01 45 67 55 35

• Dans les agences Terres d’Aventure.

Dans tous les cas il faudra vous munir de :
• votre passeport
• 27 euros

Information importante : veuillez vous reporter aux formalités détaillées dans la fiche pays du circuit.

Note spéciale assurance, précisions :
Les clients disposant d’une assurance personnelle et n’ayant pas souscrit à l’assurance tranquillité ou assistance plus via Terres d’Aventure, devront fournir une attestation émanant de leur compagnie d’assurance qui mentionne que le voyage se déroule à Cuba et qu'elle est accréditée par ASISTUR. Vous devez donc vous tourner vers votre assureur (ou celui de votre carte bancaire) afin de vérifier cette accréditation par ASISTUR et lui demander l'attestation nécessaire. Si votre assurance ne peut vous la fournir, nous vous proposons de souscrire une assurance via Terres d’Aventure : Assistance plus ou Tranquillité - nous vous fournirons l'attestation.

Si vous ne disposez d’aucune assurance accréditée par ASISTUR le jour de votre départ, il sera possible et obligatoire de souscrire un contrat sur place, à raison de 3 CUC par jour, mais cela ne facilitera pas le passage en douane.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

Attention ! note spéciale assurance.
Les assurances couverture santé sont obligatoires pour les voyageurs à Cuba. Elles doivent être souscrites dans le pays d'origine ; un justificatif peut être exigé à l'aéroport. Si toutefois, pour une raison exceptionnelle, un voyageur n'était pas couvert, il serait contraint de souscrire une assurance à l'aéroport d'arrivée à Cuba.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants français, belges ou suisses. Une carte de tourisme est toutefois obligatoire ; valable pour un séjour d’un mois. Elle est systématiquement incluse dans nos voyages et fournie avec le carnet de voyage. Les voyageurs conserveront soigneusement ce document qui leur sera réclamé à la sortie du pays. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Vaccins Conseillés

Diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B, rougeole (pour les enfants)

Prévention Paludisme

Absent, mais le risque de dengue, de chikungunya ou de virus Zika, impose une protection individuelle efficace contre les piqûres de moustique.

Autres risques

Ce sont les risques infectieux, comportementaux et environnementaux décrits dans le nos recommandations générales. Pour Cuba, les risques principaux sont liés à l'alimentation, aux bains en mer, à la plongée et au soleil.

Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

La meilleure saison pour se rendre à Cuba va de novembre à avril : c'est la saison fraîche. Attention, en montagne, il peut faire plus froid à cette période alors qu'en bord de mer la température ne descendra que très rarement au-dessous de 18°C et avec un maximum de 30°C.
Les mois de mai, juin, septembre et octobre sont en général les mois les plus arrosés.
Septembre et octobre sont aussi les mois préférés des ouragans...
Les pluies marquent un ralentissement en juillet et août et tombent essentiellement en fin d'après-midi.

Climat

On peut distinguer une saison « sèche » et fraîche, de décembre à avril, et une saison des pluies, de mai à novembre. Avec des périodes de transition. Pendant l’hiver, les vents du nord peuvent provoquer des gelées sur les reliefs. Décembre-février sont les mois les plus doux (22° en moyenne à La Havane) ; juillet-août, sont les plus chauds (plus de 30° à La Havane et jusqu’à 36° à Santiago), l’humidité dont l’air est chargé peut alors être difficile à supporter. Il y a toute l’année 3 à 4° d’écart entre le nord (La Havane) et le sud (Santiago). Période cyclonique en octobre-novembre.

Géographie

Situé à 170 km au sud des côtes de Floride, Cuba est un archipel des Caraïbes, constitué de l’île de Cuba, la plus grande île des Antilles, de la Isla de la Juventud (ancienne île des Pins, 2 200 km²) et de 1 600 îlots. Le sud de la baie de Guantanamo (sud-est de l’île de Cuba) est loué à perpétuité aux Etats-Unis (Cuban-American Treaty, 1903). L’île de Cuba présente des plateaux bas et des plaines herbeuses sur un peu plus des deux-tiers de sa superficie. Le reste est montagneux : collines de Guaniguanico (700 m d’altitude), au sud de La Havane ; massif de l’Escambray (1 100 m d’altitude), dans le centre de l’île ; Sierra Maestra (1 974 m d’altitude), dans le sud-est.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d'autant plus rapidement. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des lieux qu'il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l'affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez brûler tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc... Votre accompagnateur vous y aidera.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Par ailleurs, vous pouvez vous rendre sur le site suivant : http://www.cubania.com/
Le guide de l'état du monde sur Cuba, édition La Découverte, donne un très bon aperçu de l'histoire politique, économique et culturelle de l'île. De nombreux livres et films relatent la vie et le combat du Che.
Et si vous êtes plutôt BD : Benigno, Mémoires d'un guérillero du Che, par Christophe Réveille et Simon Géliot, La boîte à bulles.
https://generacionyfr.wordpress.com/ est le blog de la célèbre Yoani Sánchez, qui tient ce blog audacieux depuis 2007. Elle y décrit la réalité cubaine sans tabou. Disponible en 21 langues, interdit à Cuba.

Vidéos

Titre

Description

Titre

Description

Titre

Description

Titre

Description

Titre

Description

Extension

Vous disposez de quelques jours supplémentaires ?

Profitez-en pour découvrir La Havane sous un autre angle, à travers diverses
activités :


Balade en voiture américaine
Une balade en Chevrolet, etc, décapotable est une agréable façon de découvrir la capitale figée dans le temps. Idéal pour découvrir la capitale comme dans les années 50 ! Durée : 2h.

La Havane à bicyclette
Pédaler dans les rues étroites et pavées de la Vieille Havane dévoile de nombreux aspects qui ne peuvent être découverts en voiture ou à pied. Durée : 3h30.

La légende du Habano
Pénétrez les secrets de la confection d'un cigare en visitant une des fabriques de La Havane, puis, rendez-vous au Conde de Villanueva (l'hôtel des fumeurs) pour découvrir une des Casas del Habano les plus typiques de La Havane. Le torcedor vous montrera de plus près l'art de rouler une "vitole", et vous dégusterez en sa compagnie une mareva. Durée : 3h

Cours de salsa
Que vous soyez débutant, intermédiaire ou confirmé, votre professeur personnel vous accompagne pendant 1h30 sur les rythmes chauds de la salsa cubaine. Pour les plus motivés, des "matinées" de salsa sont possibles (durée de 4h30).

La Havane d'Hemingway
Un parcours sur les traces du célèbre écrivain nord-américain Ernest Hemingway, qui a mis l'île en scène dans certains de ses récits. Durée : 3h.

L'art du rhum
Découvrez une partie de l'histoire cubaine en vous initiant à la production de rhum dans l'île. Dégustation et cours de mojito selon Hemingway. Durée : 3h.

Spectacle au cabaret Tropicana
L'équivalent de notre Lido parisien ! Très beau spectacle en extérieur, qui raconte l'Histoire de Cuba, de l'esclavage à la rébellion contre les Espagnols. De 22h à minuit.

Nous consulter pour plus d'informations.

Détendez-vous à Cayo Las Brujas :
Nous vous proposons un séjour balnéaire à Cayo Las Brujas, petite île de l’archipel "Jardines del Rey", Réserve de la Biosphère. Vous pourrez vous détendre sur l’une des plus belles plages de Cuba, dans un bungalow de l’hôtel Villa Las Brujas.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.

Avis clients

Note globale du voyage :
/ 6 avis clients

Toutes les appréciations affichées ci-dessous proviennent uniquement de personnes qui ont voyagé avec nous. À leur retour, nos clients reçoivent un e-mail qui leur propose de faire part de leurs impressions. Bons ou mauvais, les avis sont publiés sur le site, à condition qu'ils respectent notre charte éditoriale et dès lors que nous avons un minimum de 5 avis par voyage ou 10 avis par pays.

  • Irene

    Départ du 11/04/2015

    “Parfait pour les amoureux des héros de ...”

    la révolution cubaine : le guide Pépé est vraiment excellent, avec une connaissance très précise de toute l'histoire cubaine, des indiens à nos jours, jointe à une grande humanité qui incite aux échanges et donc à une véritable compréhension du pays en tant qu'invité plutôt que touriste. On va vraiment dans le fond des sierras sur les lieux historiques, où l'on découvre aussi la faune et la flore. Dans les villes les récits de Pépé sont captivants également, agrémentés d'anecdotes qui rende l'histoire on ne peut plus vivante !

  • Jean

    Départ du 16/11/2014

    “Ce voyage donne une très belle image de ...”

    Cuba, et fait tomber un certain nombre de clichés. Le pays est très accueillant, en pleine évolution. Les "casas particulares", certes inégales, sont une bonne solution d'hébergement. Il nous semble que ce pays doit être visité sans attendre l'ouverture totale qui pourrait dégrader une certaine qualité d'accueil. Merci à l'équipe locale, et au guide Pépé.

  • Francis

    Départ du 20/03/2014

    “Le séjour à Cuba :”

    "Sur les traces du Che".Nous fait passer sur tous les lieux important de la révolution Cubaine. De l'épopée du débarquement du Granma, jusqu'à son arrivée triomphale à la Havanne.Avec ce voyage, on touche de prés "l'idéalisme" du début de la révolution et les réalités de la vie cubaine actuelle.

  • Aicha

    Départ du 20/03/2014

    “Beaucoup de belles vues, un pays nature ...”

    avec le son des animaux (surtout les oiseaux) en bruit de fond. Bref un sejour très agréable.

  • Andre

    Départ du 20/03/2014

    “Nous avons effectué un voyage à Cuba ...”

    avec pour thème "Sur les traces du Che" Très Beau voyage avec un très bon guide "Pépé" et aussi un bon chauffeur (ce qui n'est pas négligeable à Cuba) Georges de son prénom Le thème "sur le trace du che" mériterait une semaine de plus car il y a beaucoup de transport ce qui est minimisé dans le descriptif car nous étions quasiment toujours au delà en terme de transport et quasi toujours en deça lorsqu'il s'agissait de la marche c'est la réserve de ce voyage.Il manque 2/3 randos supplémentaires. Coté nourriture c'est moyen dans les restaurants d'état mais très bon dans les restaurants privés ou chez l'habitant.Très bonne cohésion du groupe.

  • Guy

    Départ du 27/10/2013

    “Sur les traces du Che :”

    un circuit très complet qui permet de comprendre et s’imprégner de l'histoire de Cuba. Nous sommes allés dans des lieux peu ou pas du tout fréquentés par les touristes et c'est magique ! Nous avons rencontré des gens chaleureux , fait des repas copieux ( ah! la langouste de cuba!!!) , bu des mojitos délicieux et ce sous un soleil radieux!