Objectif baleines et aurores

Objectif baleines et aurores

Naviguer sur le Noorderlicht

À 350 km au nord du cercle polaire se trouve l'île de Kvaløya, « l'île des baleines ». C’est autour d’elle que nous pistons les cétacés attirés au début de l'hiver par les bans de harengs remontant les fjords depuis la mer de Barents. Nous naviguons à la rencontre d’orques et de baleines à bosse à bord de la goélette Noorderlicht. Durant la nuit, si les conditions sont favorables, nous observons les féériques aurores boréales et, là aussi, depuis le pont du bateau, dans les fjords protégés de toute pollution lumineuse, nous sommes les spectateurs privilégiés de ces ondes magiques dansant dans le ciel, phénomènes célestes que l’on observe de septembre à mars entre le 65° et le 75° de latitude nord et qui revêtaient aux yeux des Inuits une grande importance.

Partez à l'aventure
Votre accompagnateur

Jean Lilensten

© Sarah Williamson
On ne chasse pas les aurores boréales, on essaie de les apprivoiser pour tenter d’entrer en résonance avec elles.
Chamane sami

Directeur de recherches au CNRS affecté à l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble, Jean Lilensten est un pionnier de la météorologie spatiale. Depuis les années 1990, il décrypte l’activité de notre étoile et en prévoit les conséquences sur les atmosphères des planètes, ce qui permet d’en anticiper les impacts sur nos infrastructures. Il a, entre autres, découvert les aurores bleues de Mars et permis à plus de 65000 personnes de contempler des aurores polaires sans prendre l’avion grâce à son invention Planeterella. Tenant dans le coffre d’une voiture, elle offre le spectacle de cercles d’aurores mauves apparaissant au-dessus d’une sphère et tournant autour de ses pôles magnétiques.

Votre voyage

Au-delà du cercle polaire, autour de l'île de Kvaløya, dans un dédale d’îles et de bras d’eau salée aux noms sonnant et trébuchant
– Langsundet, Vengsøyfjorden, Kaldfjorden – nous naviguons à la rencontre de cétacés à bord de la goélette Noorderlicht, construite en 1910 pour servir de bateau-phare en mer Baltique et entièrement réaménagée en 1991. La Norvège est par ailleurs riche d'une bordure côtière spectaculaire dominée par des montagnes où il fait bon se balader, prendre de la hauteur et profiter de ce lieu où règnent un calme et un silence absolus, comme au sommet du mont Hillesøya (211 m). Parmi les nombreux villages de pêcheurs, nous déambulons dans les ruelles de Hansnes, avant de partir en randonnée vers la colline de Storheja. Durant la nuit, Jean Lilensten nous aide à décrypter le ciel et à observer les aurores boréales, phénomènes célestes à fort pouvoir symbolique pour les Inuit. Un voyage en bateau sur la piste de deux merveilles naturelles, l’une sortant de l’eau, l’autre descendant du ciel.

© Asgeir HelgestadVisitnorway.com
© Remy-Marion Oceanwide Expeditions

L'itinéraire de votre voyage

Jour par jour

© Anaelle-Salmon

Jour 1

Vol ParisTromso et embarquement

Un rendez-vous à l'aéroport est prévu avec votre guide pour les vols réguliers de la compagnie Lufthansa Paris – Munich - Tromsø. Transfert entre l'aéroport et le port. Embarquement à bord de la goélette. Nous découvrons notre espace de vie des prochains jours. Après notre installation à bord, l'équipe d'encadrement nous présente le programme de la semaine et effectue l’exercice de sécurité.

© Gaute-Bruvik www.nordnorge.com

Jour 2

À la découverte des baleines

Après une première nuit à bord, la navigation débute au nord-est jusqu'au fjord de Langsundet (selon le lieu de migration des baleines). Un débarquement est prévu au village de Hansnes, point de départ d'une randonnée jusqu'au sommet de la colline de Storheia (306 m). La nuit se déroule dans le fjord de Dyrsfjorden et signe sans doute l'occasion d'observer nos premières aurores boréales pour peu que le ciel soit dégagé.

© Oceanwide Expeditions

Jours 3 à 5

Rencontre avec les baleines et les aurores boréales

Nous passons les trois journées suivantes dans les fjords de Vengsøyfjorden et de Kaldfjorden, lieux d'observation privilégiée des baleines. En plus des orques et baleines à bosse, il est sans doute possible d'observer des pygargues à queue blanche venues prendre leur part du festin de harengs. En soirée, nous devrions observer des aurores boréales, si les conditions sont favorables. Les observations seront ensuite commentées par notre guide spécialiste en astronomie.

© Anaelle-Salmon

Jour 6

Le tour de Kvaloya

Nous continuons le tour de l'île de Kvaløya jusqu'à rejoindre l'île de Sommarøy, entre îlots, fjords protégés et montagnes aux sommets enneigés. Cette escale devrait également nous permettre d'observer des aurores boréales. L'île offre plusieurs possibilités de randonnées. En journée, le bateau longe la bordure côtière, à proximité de quelques belles plages de sable. Débarquement pour une randonnée jusqu'au sommet du mont Hillesøya (211 m). Chaque soir, le bateau est amarré à un quai ou ponton, ce qui facilite les débarquements.

© Svein-Magne-Tunli--tunliweb

Jour 7

Retour sur Tromso

Dans l'après-midi, navigation de retour sur Tromsø pour terminer le tour de Kvaløya. La dernière nuit se passe au quai du centre-ville. Nous profitons de l'animation de cette capitale du nord de la Norvège. Nous découvrons le musée polaire, le centre historique de la cité sur l'île de Trosmo et ses maisons en bois ou la cathédrale Arctique. En soirée, nous pourrons sans doute observer nos dernières aurores boréales.

© Anaelle-Salmon

Jour 8

Débarquement et vol de retour

Après une dernière nuit à bord et le petit-déjeuner, il est temps de quitter notre goélette. Le débarquement est prévu en début de matinée pour un transfert jusqu'à l'aéroport avec notre guide, pour le vol de retour à destination d'Oslo puis de Paris.

Des questions ? Contactez votre conseiller

Youssef
Youssef

Ici, il y a tellement de belles cascades qu’à la fin, on ne s’arrête même plus ! Un voyage en Norvège, c’est la nature à l’état pur : les fjords, les paysages très verts, de magnifiques glaciers et une flore extraordinairement riche. Ça me plaît, ce côté un peu extrême de l’environnement, parfois dans des ambiances presque arctiques. Les Norvégiens sont d’ailleurs très proches de leur nature et la protègent vraiment à tout prix. On le ressent jusque dans les hébergements en rorbus, ces jolies petites cabanes de pêcheurs en bois réaménagés pour les visiteurs. Ce que j'ai préféré lors de cette randonnée en Norvège, ce sont les Lofoten, ces montagnes acérées qui tombent dans la mer. Nous avons dégusté le soir une morue pêchée le jour même par le patron du refuge. Un vrai régal même pour moi qui ne suis pas spécialement amateur de poisson.

+33 1 40 46 54 82 / yatalla@gngl.com

Objectif baleines et aurores

Partez à l'aventure Votre voyage en détail