Objectif Pyramiden

Objectif Pyramiden

Traverser le Spitzberg à ski

Au départ de Longyearbyen, cette expédition a pour objectif d'atteindre la ville russe abandonnée de Pyramiden. Un périple de plus de 130 km à ski, qui nous mène dans les plus beaux environnements de l’archipel du Svalbard. Nous passons par les vallées glaciaires jusqu'à atteindre la banquise sur laquelle nous continuons notre progression. Au pied de l’un des plus beaux glaciers de l’île, nous commençons une ascension pour basculer sur la calotte polaire. C’est par cette même calotte que nous rejoignons, après quelques jours d’avancée, un nouveau glacier. Une nouvelle traversée de banquise, et notre objectif apparaît : Pyramiden. À voyage exceptionnel, accompagnateur hors norme : l’aventurier Matthieu Tordeur.

Partez à l'aventure
Votre accompagnateur

Matthieu Tordeur

© Sarah Williamson
Matthieu a une expérience sur de nombreux terrains et une passion profonde pour ces défis qui le font parcourir le monde et qui l’ont déjà mis souvent à l’épreuve.
Jean-Louis Etienne

Aventurier et conférencier de 28 ans, Matthieu Tordeur a traversé l’Europe de l’Est jusqu’à Istanbul à vélo, franchi l’Atlantique à bord d’un voilier, fait le tour du monde au volant d'une 4L pour promouvoir la microfinance, couru les 250 km du marathon des Sables, et, après avoir goûté le terrain de près de 90 pays répartis sur cinq continents, atteint le pôle Sud le 13 janvier 2019. Il est le premier Français et le plus jeune au monde à réussir une expédition de la côte du continent antarctique jusqu’au pôle Sud, en solitaire, sans assistance (sans voile de traction) et en autonomie totale (sans ravitaillement).

Votre voyage

Le Spitzberg est une terre arctique exceptionnelle située à plus de 78° Nord. Dans un environnement d'une beauté sans égal, parfois difficile, tout se prête à l'aventure. En hiver, la progression s'y effectue à ski sur le territoire de l'ours blanc. Dans les années 1900, l’archipel fut utilisé comme base de départ des expéditions visant la conquête du pôle Nord, notamment en dirigeable. De nos jours, ce sont des expéditions à ski qui parcourent l’archipel, avec des buts variés : sportifs, scientifiques… Recouvert à plus de 80% par des glaciers, l’archipel s’étend en hiver avec la présence de la banquise. Cet itinéraire ne propose pas seulement une plongée dans l’histoire grâce à l’arrivée à Pyramiden, mais constitue bien une véritable expédition. Dans cette épreuve physique agrémentée de paysages spectaculaires et variés, nous constatons chaque soir au bivouac que le taux de camaraderie augmente toujours un peu plus.

© Gaelle Grande
© Kristin Folsland Olsen - www.nordnorge.com

L'itinéraire de votre voyage

Jour par jour

© Gaelle-Grande

Jour 1

Arrivée au Svalbard

Vol vers le Svalbard. C’est l’occasion de faire connaissance et de commencer ensemble votre aventure. L'arrivée sur Longyearbyen est magnifique, car nous survolons tous les glaciers du sud de l’archipel avant d’atterrir. La route pour nous rendre à notre hôtel longe les vestiges miniers, datant de l’époque ou l’extraction de charbon était la première économie de l’archipel. Notre hôtel est d’ailleurs un ancien baraquement de mineur, remis au goût du jour avec tout le confort nécessaire, et de nombreux clins d’œil à cette histoire.

© Gaelle-Grande

Jour 2

Préparation et départ de l'expédition

Lors du petit-déjeuner, notre guide nous explique le déroulement du séjour. Nous partons ensuite préparer nos pulkas et tout le matériel nécessaire à l'expédition. En début d'après-midi, transfert à la sortie de la ville, où nous commençons à skier. Cette demi-journée de ski est l’occasion de procéder aux derniers réglages de notre matériel, avant de nous lancer pleinement dans l’expédition. Première nuit en bivouac dans un environnement exceptionnel.

© Gaelle-Grande

Jour 3

Progression dans les vallées glaciaires

L’objectif du jour est de remonter la vallée principale dans laquelle nous bivouaquons, jusqu'à une vallée secondaire où nous commençons à prendre un peu d’altitude. Il nous faut remonter cette vallée glaciaire en direction d’un col que nous passerons le lendemain. Plus nous serons proches du col, plus l’ascension du lendemain sera facile ! Pendant cette journée, il est possible d’avoir un premier aperçu de la banquise du Templefjord sur laquelle nous avancerons.

© Victor Labarre

Jour 4

Passage du col de Flowerskaret

Après le départ, la montée se fait facilement puis de plus en plus raide jusqu’au passage du col de Flowerskaret. Si le dénivelé entre le campement et le col (environ 300 m) n’est pas très important, les conditions de neige et la météo du jour peuvent en revanche rendre l’ascension difficile avec les pulkas. Par beau temps, nous déjeunons au col et profitons de la vue sur le fjord pris dans les glaces. Nous continuons par une descente dans une nouvelle vallée glaciaire en longeant un glacier offrant une superbe vue sur la banquise.

© Gaelle-Grande

Jour 5

Dernières traces de civilisation et banquise

Après le départ du bivouac, nous atteignons rapidement la petite péninsule de Vindodden où se situent les dernières traces de civilisation que nous apercevrons d’ici la fin de notre expédition. Nous tournons le dos aux cabanes pour nous orienter nord-est, et passons un raidillon avant d’atteindre la banquise du Templefjord ; si elle est assez solide, nous progressons tout le reste de la journée dessus, jusqu’à rejoindre la côte où le bivouac est installé. La sensation de progresser sur la banquise est particulièrement grisante !

© Marcela-Cardenas

Jour 6

Entre banquise et glacier

Si la banquise le permet, nous l’utilisons comme chemin de progression jusqu'à atteindre le glacier de Vonpostbreen, l’un des plus beaux de l’archipel. Son front glaciaire haut de plus de 30 m et large de plusieurs centaines de mètres constitue un véritable point fort de cette expédition. La glace y est bleue, blanche et grise et crée un patchwork exceptionnel. Nous quittons alors la banquise pour remonter le long du glacier, jusqu'à la calotte polaire de l’archipel.

© Gaelle Grande

Jours 7 à 11

Progression sur la calotte polaire

5 jours complets de progression à ski sur la calotte polaire, au milieu des glaciers. À cet endroit de l’archipel, la calotte recouvre de vastes vallées glaciaires d’où émergent des pics qui culminent à 1000 m. À ski, nous nous frayons un chemin entre ces montagnes en direction de l’ouest vers le glacier Nordenskiöldbreen. Sur le côté nord de notre progression, nous voyons la calotte polaire qui semble s’étendre à l’infini. Côté sud, le Billefjord fait son apparition, et nous devrions voir la banquise qui annonce la suite de notre itinéraire.

© Marcela-Cardenas

Jour 12

Arrivée à Pyramiden

Banquise ! Après 4 jours de progression sur la calotte polaire, nous descendons le long du magnifique glacier de Nordenskiöldbreen pour atteindre la banquise. Après une dernière traversée sur la glace d’environ 10 km, nous voyons apparaître la ville fantôme de Pyramiden. Ville désormais habitée par les mouettes tridactyles, les rennes et les ours polaires, c’est dans un hôtel typique situé au centre de la ville abandonnée que nous fêtons la fin de notre expédition.

© Victor Labarre

Jour 13

Pyramiden et Longyearbyen

Nous effectuons une visite guidée de Pyramiden. Nous découvrons alors ce que cachent certains bâtiments, construits à l’époque de l’URSS : gymnase, piscine, bibliothèque… Avec les affiches d’époque et la décoration des murs, nous plongeons totalement dans l’ambiance de l'URSS. Après la visite, nous reprenons nos skis et nos pulkas, et rejoignons le bateau qui nous attend en bordure de banquise. Navigation retour vers Longyearbyen où nous nous installons confortablement dans nos chambres.

© Jarle Roessland Visit-Svalbard

Jour 14

Journée libre à Longyearbyen

Après un petit-déjeuner où chacun peut reprendre son rythme et profiter d’un buffet de qualité, découverte libre de la capitale. Longyearbyen possède deux musées intéressants, l’un sur l’archipel en général et son passé minier, tandis que l’autre se concentre sur l’histoire de la conquête du pôle Nord au départ du Svalbard. Nous pouvons également découvrir l’église de la ville, dans laquelle un salon abrite un ours polaire trônant fièrement. Le quartier coloré, en bas de la ville, propose des contrastes étonnants avec le blanc des montagnes.

© Victor Labarre

Jour 15

Fin de l'expédition

Vol de nuit Longyearbyen/Oslo, puis vol vers Paris. Fin de cette aventure exceptionnelle.

Des questions ? Contactez votre conseiller

Dominique
Dominique

Le Spitzberg, pays de la glace et du ciel, pays du soleil de minuit... Cap au Nord : notre bateau d’expédition nous mène à la banquise, paradis du seigneur des lieux, l’ours polaire. Une équipe de guides spécialistes francophones (ornithologue, historien, géographe) mène d’une main de maître notre voyage. Randonnées à terre (nous choisissons le niveau de difficulté : de facile à sportif), balade en zodiac, tous les moyens sont bons pour évoluer dans ce paysage gelé. Les glaciers vêlent face à nous. La glace crépite. Les animaux ne manquent pas : morses, phoques barbus, baleines, bélugas… Mais c’est aussi le paradis des ornithologues : mouettes ivoires, guillemots, macareux… Et à terre, ce sont les rennes qui croisent notre chemin.

+33 1 40 46 96 56 / dalbouy@gngl.com

Objectif Pyramiden

Partez à l'aventure Votre voyage en détail