Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

16/12/2017

13/01/2018

8600 € Complet


Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

18/01/2018

14/02/2018

8600 € Complet


Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

L'hébergement à bord du voilier, les vols au départ de Paris.

Le prix ne comprend pas

Les assurances, les frais d'inscription, la caisse de bord (750€), les transferts, les repas du 1er et du dernier soirs (au restaurant).

La caisse de bord, à régler en espèces (euros), comprend les frais de nourriture, frais de port, carburant et autres "consommables" (à régler à l'embarquement, au skipper).

Idées associées

Iceberg, Baleine, Phoque, Ushuaia, Voiliers, Cap Horn, Manchot, Drake, Papou.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Départ de Paris

Vol Paris / Buenos Aires.

  • Type d'hébergement : en avion

Jour 2 : Arrivée en Argentine

Vols en continuation pour Ushuaia et transfert au club nautique. Embarquement sur le "Vaïhéré" vers 16h.

  • Type d'hébergement : en bateau

Jour 3 : Canal Beagle

Après les formalités de sortie d'Argentine, nous quittons le port d'Ushuaia, cap vers le Grand Sud.

  • Type d'hébergement : en bateau

Jours 4 à 26 : Passage de Drake et péninsule Antarctique

Ce programme décrit le voyage dans ses grandes lignes. Il est en effet impossible de le détailler jour par jour. Le tout est orchestré par la météo et les conditions de glace qui décident pour beaucoup.
La traversée (530 milles nautiques environ) se fait en haute mer, c’est le passage de Drake. Nous serons accompagnés par les albatros, pétrels et peut-être pilotés par quelques cétacés. Régulièrement, 3 et 4 jours de mer permettent de toucher le continent blanc. Généralement notre arrivée en péninsule se fait dans l’archipel Melchior, situé à l’est de l’île Anvers. Suivant la météo, nous pouvons peut être d’abord passer par l’île Déception.
Nous découvrons alors un univers de glace, de neige, de roches et pouvons approcher nos premiers manchots, phoques… Ensuite nous empruntons le détroit de Gerlache, puis le canal Neumayer pour rejoindre Port Lockroy, ancienne base britannique qui est aujourd’hui un petit musée et un bureau de poste. Le site est colonisé par des manchots papous. A 20 km de là à vol d’oiseau, le mont Français culmine à 3000m.
Nous poursuivons ensuite vers les lieux d’hivernage de Jean-Baptiste Charcot et son équipage en passant par le spectaculaire canal Lemaire. Quelques vestiges laissés à Port Charcot (1904) et Port Circoncision (1909) attestent de leurs séjours. Nous continuons pour atteindre notre point le plus sud dans les îles Argentines (par 65°15S et 64°16W ) près de la base scientifique ukrainienne Vernadsky.
La remontée vers le nord-est réserve encore beaucoup de surprises, comme le cimetière d’icebergs, la baie Paradis si bien nommée, et Entreprise où des pêcheurs de baleines étaient installés. Ils y ont laissé quelques souvenirs lors de leur départ définitif… Nous nous préparerons enfin à retraverser vers le cap Horn.
Durant tout le séjour nous observons plusieurs espèces de manchots et de phoques, des éléphants de mer et des otaries, sans oublier les cétacés (baleines à bosse, rorquals, orques). Nous assistons au spectacle donné par les pétrels géants, les cormorans royaux, les skuas, les sternes….
Des balades à terre sont prévues régulièrement. Ainsi nous approchons de près une partie de la faune (période des naissances) et atteignons, de plus, des points de vue époustouflants.
Les dernières journées sont consacrées à la traversée de Drake et, à nouveau, en Terre de Feu.

  • Type d'hébergement : en bateau

Jour 27 : Ushuaia

Arrivée au port d'Ushuaia en fin de journée. Dîner d'adieux en ville et nuit à quai.

  • Type d'hébergement : en bateau

Jour 28 : Ushuaia

Débarquement en début de matinée après le petit déjeuner. Vols de retour.

  • Type d'hébergement : en avion

Jour 29 : Retour en France

Arrivée à Paris.

Important itinéraire

L'itinéraire est donné à titre indicatif mais une grande souplesse est exigée, du fait des conditions météo et de glace sur place.
Il est important également de noter qu'avec cette croisière, nous sommes en autonomie et isolés. Voyager sur un voilier, surtout dans ces latitudes parfois rudes sur le plan météorologique, peut être difficile. Il n'est pas nécessaire d'être un marin confirmé, cependant une bonne condition physique est exigée.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Navigation,
Découverte,
Observation animalière

Environnement :

Terres Polaires

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Plusieurs activités dont certaines peuvent être motorisées. Bonne condition physique demandée.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de participants

De 1 à 10 participants

Début du séjour

Embarquement et débarquement à Ushuaia

Caractéristiques du circuit

Le but de cette exploration est une découverte du milieu antarctique, de sa faune et de ses glaciers. Votre skipper, Eric Dupuis, et son équipe connaissent bien les lieux et sauront vous faire partager leurs connaissances et leur amour de ce magnifique terrain de jeu.

Pour ce séjour, il est important de noter que les quarts de nuit comme de jour sont obligatoires. Une participation est souhaitée à la vie du bord (préparation des repas, vaisselle) et aux manœuvres.

Hébergement

A bord de "Vaïhéré".
Vaïhéré (à prononcer va-i-é-ré), "la fille de l eau" en polynésien, est une goélette en acier de 23,90m par 6,40m. Le voilier est parfaitement adapté à la navigation dans les régions australes, aux passages dans la glace et à la météo souvent capricieuse.

Vaïhéré peut accueillir 10 passagers. Ses dimensions importantes et les équipements rendent ces croisières dans les eaux du Grand Sud sécurisantes et confortables. Postes de barre extérieur et intérieur, cockpit abrité, cabines confortables, cuisine fonctionnelle, un carré spacieux avec vue panoramique permettent de profiter en permanence du spectacle.
Votre skipper, Eric Dupuis, a choisi le Grand Sud depuis 16 ans. Après avoir mené 40 expéditions en Antarctique, il vous fera profiter de son expérience et de sa passion pour ce bout du monde. A ses côtés, vous explorerez la région en détails et débarquerez dès que possible. Il est secondé par un co-skipper également diplômé, et grand amoureux de ces régions extrêmes pour lesquelles le bateau est quasiment le seul moyen d’accès. Embarquer sur Vaïhéré c’est devenir membre à part entière de l’équipage. Rassurez-vous, nul besoin d’avoir une longue expérience de la voile. Quelles que soient vos connaissances et vos qualités, une place vous sera accordée. Vous participerez aux quarts de nuit comme de jour ainsi qu’à la vie du bord et aux manœuvres. Le bateau, c’est aussi la vie en commun. L’espace, le rythme et l’émotion suscitée par ces régions favorisent la bonne ambiance du bord.

Encadrement

Francophone.

Transports aériens

Nous proposons ce voyage au départ de Paris. Si, toutefois, vous souhaitez un plan de vol différent ou bien un vol au départ de province, n'hésitez pas à nous solliciter afin que nous puissions faire une nouvelle proposition.

La plupart des vols internationaux arrivent à Ezeiza (également appelé Ministro Pistarini) et les vols domestiques repartent le plus souvent de l'aéroport des lignes intérieures, Aeroparque (également appelé Jorge Mewbery). Des navettes payantes font la liaison entre les 2 aéroports (environ 15 USD le trajet).

Seuls 15 kg sont autorisés sur les vols intérieurs argentins. Il peut vous être demandé 5 USD par kilo supplémentaire.

A noter également : dans le cas où le bateau aurait du retard, en raison des conditions de navigation, les frais occasionnés par ce retard sont à votre charge. Prévoir des billets d'avion modifiables et avec une marge de temps suffisante.

Informations pratiques

Caractéristiques de "Vaïhéré", goélette en acier de 23,90m.

Architecte : Langevin
Largeur : 6,20m
Déplacement : 50 tonnes
Voilure au prés : 322m²
Enrouleur de génois, enrouleur de trinquette
Motorisation 2 x 150 cv Nanni
2 groupes électrogènes 10 et 8 kva
Compresseur de plongée
Postes de barre intérieur et extérieur hydraulique
Pilote automatique
Chauffage central
Carré panoramique
Réfrigérateur
3 sdb avec douche et 4 wc
Electricité 220v, 24v, 12v
Equipements électroniques de navigation, de communication, de sécurité et de confort : GPS, radar, météofax, sondeur graphique, VHF, BLU, standard C, balise de détresse Sarsat, téléphone par satellite Iridium, ordinateur, minichaîne, lecteur DVD.

Quand vous arrivez à bord, les pleins du bateau et l’approvisionnement sont faits. Si vous ne consommez pas certains aliments ou certains condiments, prévenez-nous à l’avance pour que l’on puisse, dans la mesure du possible, satisfaire ce régime. N’hésitez pas à emmener votre recette favorite, l’air marin et le froid creusent l’appétit. Les repas sont des moments conviviaux que chacun pourra encore égayer d’un apéritif surprenant, d’un plat délicat ou d’une gourmandise sucrée !

Vaïhéré est membre de IAATO (International Association of Antarctica Tour Operators)
En devenant membre de l'association "IAATO", Terres d’Aventure s'est engagé à représenter uniquement des bateaux (navires passagers et voiliers) qui suivent la même réglementation et à organiser sur l'Antarctique des petits groupes de passagers pouvant débarquer chaque fois, sur tous les sites visités, 2 à 3 fois par jour.
Ces bateaux sont tous équipés pour protéger l'environnement (traitement des eaux usées, stockage des poubelles, aucun rejet sur place).
L'encadrement par des guides passionnés compétents, qui connaissent bien la région visitée, permet d'être le garant du respect de cet écosystème fragile.

Santé
Aucun vaccin n'est obligatoire pour l'Argentine. La croisière en Antarctique demande une bonne condition physique. La traversée du passage de Drake peut parfois être agitée. Il faut pouvoir se balader à terre sur un terrain mixte (caillou, neige) avec parfois du dénivelé (300 mètres). Rappelons que nous sommes en autonomie et isolés, c’est aussi ce pourquoi nous sommes en Antarctique. Pour les personnes sensibles au mal de mer, prévoyez des palliatifs. Il y a à bord une pharmacie importante, établie sur les conseils de médecins et l’expérience des séjours en autonomie, qui répondra autant que faisable aux problèmes éventuels.

Météo
Décembre, janvier, février, c’est l’été dans l’hémisphère Sud. A cette saison, les températures ne sont pas extrêmes. C’est généralement positif, avec des pics qui peuvent nous faire enlever la veste épaisse. Nous ne sommes pas à l’abri de quelques flocons de neige qui nous rappellent à l’ordre. Le plus important est le facteur vent dont il faut bien se protéger. Les coups de vent peuvent parfois être assez forts.

Informations pratiques à Ushuaia :
Bureau Aerolineas Argentinas, Maipu 823, tel : + 54 (2901) 42 22 67.
Fax : + 54 (2901) 43 12 91. À l’aéroport : + 54 (2901) 43 72 65 / 43 65 86.
Consulat de France, Olegario Andrade 563.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 25 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur, et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Grand Nord Grand Large, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.

Vêtements

N’embarquez pas une quantité formidable de vêtements, sélectionnez un équipement technique et efficace. Pour votre confort et votre sécurité, évitez d’être mouillé (que ce soit par la transpiration, la pluie, des bottes inadaptées ou des embruns). Apportez des vêtements protégeant de l’eau et du vent. Evitez les vêtements trop serrés qui ne laissent plus de place pour l’air : l’air est un très bon isolant thermique. La laine, la soie et les fibres synthétiques comme la fibre polaire retiennent la chaleur contrairement au coton. Le secret pour rester bien couvert est le "principe des 3 couches". Autrement dit, il vaut mieux porter plusieurs couches légères qu’une seule très chaude : vous pouvez enlever une de ces couches si vous avez trop chaud ou en remettre une si vous avez froid.

La couche la plus importante est l’externe, qui doit être résistante à la pluie, aux embruns et au vent car un petit vent de 6 km/h peut entraîner une déperdition de chaleur huit fois plus importante que sans vent !

Lorsque vous préparez votre sac (un sac souple se range plus facilement dans le bateau), sélectionnez ce qui est essentiel pour votre voyage, incluant :
- Un sac de couchage de température autour de 0°C
- Trousse de toilette, serviettes éponge, lingettes
- Un ensemble veste + pantalon imperméable est indispensable, type cirés marins en Gore-Tex.
- Un anorak
- Sous-vêtements (haut et bas) : la soie ou le polypropylène sont fortement recommandés, ils vous gardent au chaud sans surpoids (la marque Wool Power). Des sweat-shirts en polaire de poids moyen sont recommandés.
- Gants de ski + gants moins épais afin de pouvoir les couvrir avec des gants en caoutchouc (pour participer aux manœuvres ou barrer). Garder ses mains au chaud et au sec est important. Des gants fins en polypropylène peuvent être portés en première épaisseur (pour prendre des photos et être toujours protégé du froid).
- Un bonnet chaud, une écharpe ou une cagoule
- Des paires de chaussettes épaisses
- Une paire de bottes en caoutchouc complètement étanches et antidérapantes est essentielle pour les accostages. Les bottes doivent couvrir le mollet. L’essentiel des balades à terre pourra se faire avec les bottes. Bottes de chasse, de pêche recommandées.
- Pensez à des lunettes de soleil de bonne qualité. Notez que la réverbération sur l’eau et la neige/glace peut pénétrer même si le ciel est couvert.
- Crème solaire, stick à lèvres

Equipement

Chaussures de randonnée : certaines balades permettent d'en porter, cependant le terrain est assez humide et accidenté.
Un petit sac à dos pour débarquer les mains libres. Pour les balades à terre vous pouvez éventuellement y mettre une couverture de survie (pluie éventuelle), une gourde, une paire de jumelles…
Un sac étanche peut être utile pour protéger les appareils photos et les jumelles des embruns ou de la pluie.
Pour charger les batteries, le bateau possède du 220V ou une prise allume-cigare.
Des boules Quiès peuvent être utiles si vous partagez votre cabine avec un ronfleur.
Tout cela doit tenir dans 1 ou 2 sacs. Attention, les valises sont prohibées à bord.
Pour éviter les mauvaises surprises dans les aéroports sud-américains, la fermeture des sacs doit être équipée d’un cadenas. Vos bagages doivent être clairement étiquetés et porter l’étiquette fournie avec votre dossier voyage. Ils ne doivent pas dépasser 20 kilos.

Couchage

Vous sera fourni à bord : drap, oreiller, double taie d’oreiller.
Vous devez apporter votre propre duvet.
Nous pouvons fournir une couette individuelle en plume avec sa housse en coton, ainsi que des serviettes de toilette. Dans ce cas, il est demandé le coût du pressing sur place, à payer le J1 en espèces (environ 30€ le couchage + 2 serviettes de toilette). Merci de prévenir une semaine avant l'embarquement, par un mail.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Passeport en cours de validité valable 6 mois après la fin du séjour. Pas de visa pour les Suisses, Belges, Canadiens et Français. A l'arrivée, une autorisation de séjour touristique de 3 mois vous sera délivrée.

Passeport

Passeport en cours de validité.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour le continent antarctique lui-même. En revanche, certaines escales sur le trajet peuvent nécessiter l’obtention d’un visa.

Formalités d´entrée ou de transit aux Etats-Unis :

Pour entrer sans visa, tout voyageur français (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport électronique individuel (lecture horizontale et symbole puce électronique) ou d´un passeport individuel à lecture optique en cours de validité émis au plus tard le 25 octobre 2005. Les enfants de moins de 14 ans, portés sur le passeport à lecture optique de leurs parents, devront obtenir un visa, s´ils ne disposent pas d´un passeport individuel. Cela, quelle que soit la date de délivrance du passeport des parents. Un mineur voyageant seul n’a pas besoin d’autorisation de sortie du territoire s’il a un passeport individuel.

Depuis le 12 Janvier 2009, tous les voyageurs français se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Pour l’obtenir, vous devez remplir sur Internet, au plus tard 72 heures avant le départ, un formulaire équivalant au I94W jusque là rempli à bord. Les formulaires en ligne sont accessibles gratuitement sur le site : www.CBP.gov/esta

Attention ! à compter du 8 septembre 2010, l’autorisation d’ESTA sera payante : 14 dollars US, à régler par carte bancaire au moment de la demande. Les voyageurs ayant déjà obtenu une autorisation d’ESTA avant le 8 septembre 2010 n’auront pas à acquitter ces nouveaux frais s’ils veulent mettre à jour leur demande.

Dès lors que vous avez un projet de voyage aux Etats-Unis, ou qui y impliquera une admission ou un transit, nous vous conseillons de remplir votre formulaire sans attendre - au plus tard, le jour de votre inscription. Au besoin, l´un de nos conseillers pourra vous assister dans cette démarche (avec participation aux frais). Réponse sous 48 heures.

A l´arrivée, les services de l´immigration prennent une photo de votre visage et vos empreintes digitales. Ces formalités ne prennent que quelques instants (patientez derrière la ligne jaune tant qu'on ne vous invite pas à la franchir...).

Les contrôles de douane se font au premier point d´entrée sur le territoire. Passée l´immigration, vous récupérez vos bagages sur les tapis roulants et vous vous rendez à la douane. En cas de continuation aérienne, vous devrez récupérer vos bagages et les apporter aux tapis-bagages qui desservent les correspondances (connecting flights). Ils seront dirigés vers votre destination finale.

Attention ! passeports d'urgence et temporaires.
A dater du 1er juillet 2009, pour se rendre aux Etats-Unis, ou y effectuer un transit, dans le cadre du Programme d’exemption de visa, les passeports d’urgence et temporaires ne sont valides que sous le format électronique (passeports électroniques). Un passeport électronique est muni d’une puce incorporée contenant une photo numérisée, des données d’identité et autres informations concernant le titulaire ; sa couverture porte un symbole doré. Actuellement, les passeports français temporaires ne sont pas électroniques.
Les voyageurs arrivant aux Etats-Unis dans le cadre du Programme d’exemption de visa avec un passeport ne répondant pas aux exigences requises peuvent se voir imposer des formalités complémentaires (visa) et (ou) se voir refuser l’accès au territoire américain.

Vous retrouverez cette rubrique sur le site de l'ambassade des Etats-Unis à Paris : http://french.france.usembassy.gov/niv-exemption.html (rubrique « Visas », puis « Séjour temporaire », puis « Programme d'exemption de visa »).

Vaccins Obligatoires

Aucun.

Vaccins Conseillés

- Diphtérie, poliomyélite, tétanos (il est important, pour les voyageurs en région polaire, d’être vacciné contre le tétanos, qui peut compliquer des gelures graves) ;
- hépatite B, maladie sexuellement transmissible ;
- hépatite A, transmise par l'alimentation ;
- rage, pour les séjours longs.

Autres risques

Ils sont, bien sûr, très différents en fonction du type de voyage (durée, hébergement, mode de déplacement, activités…).
Ils peuvent relever de facteurs divers :
- la région elle-même ;
- les conditions climatiques ;
- les moyens de transport.

La région.
Si, dans les régions polaires, la circulation des microbes et des virus est moindre que dans les régions chaudes, leur transmission d'homme à homme, de l'animal à l'homme ou des aliments à l'homme existe cependant. C’est vrai pour la grippe dans le milieu fermé qu'est un bateau de croisière. Vrai également pour les risques alimentaires liés aux viandes de chasse ou à la contamination d'aliments par les déjections d'animaux sauvages.

Les conditions climatiques.
L'extrême rigueur de l'hiver ne concerne pas les croisières de l'été austral, au cours desquelles les températures peuvent toutefois être négatives. Le froid ressenti est accentué par des vents souvent très violents.

Les déplacements.
Les risques sanitaires lors des croisières, où qu'elles se passent, sont liés au confinement en espace clos (quelle que soit la taille et le luxe du bateau). Ce sont les occasions d’affections contagieuses, respiratoires, alimentaires, voire sexuelles.
Il y a en général, et bien que la législation maritime soit floue à ce sujet, un médecin à bord. Le prix des consultations n’est pas inclus dans celui du voyage.

4. Tourisme responsable

Protection des sites

Réglementation IAATO (International Association of Antarctica Tour Operators) Directives pour les visiteurs de l'Antarctique :
Les activités menées dans l'Antarctique sont régies par le Traité sur l'Antarctique de 1959 et les accords associés, désignés collectivement sous le terme de "Système du Traité sur l'Antarctique". Le Traité a établi l'Antarctique comme zone de paix et de science.
En 1991, les parties consultatives du Traité sur l'Antarctique ont adopté le Protocole sur la Protection de l'Environnement du Traité de l'Antarctique, qui désigne l'Antarctique comme réserve naturelle. Le Protocole instaure des principes, des procédures et des obligations en matière d'environnement pour la protection globale de l'environnement de l'Antarctique ainsi que de ses écosystèmes dépendants et associés. Les parties consultatives ont convenu qu’en attendant son entrée en vigueur, les dispositions du Protocole doivent être appliquées autant que possible de manière appropriée, et ce conformément à leur système juridique. Le Protocole sur la Protection de l’Environnement a été ratifié en 1998.
Le Protocole sur la protection de l'Environnement s'applique au tourisme et aux activités non gouvernementales ainsi qu'aux activités gouvernementales menées dans la zone du Traité sur l'Antarctique. Il vise à s’assurer, que ces activités n'ont pas d'impacts négatifs sur l'environnement en Antarctique ni sur ses richesses scientifiques ou esthétiques. Ces directives pour les visiteurs de l'Antarctique visent à s’assurer que tous les visiteurs ont connaissance du Traité et du Protocole et sont par conséquent en mesure de s'y conformer. Les visiteurs sont bien entendu tenus par les lois et règlements nationaux applicables aux activités dans l'Antarctique.

Grand Nord Grand Large et le skipper de "Vaïhéré" sont membres de l'association IAATO et s'engagent à respecter les règles de conduites des visiteurs en Antarctique.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

5. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Le bateau dispose d'une bibliothèque importante. Vous y trouverez de nombreux ouvrages, guides, histoire, lecture détente… Nous vous conseillons néanmoins :

Jean-Baptiste Charcot,
Le "Français" au Pôle Sud, Ed. Aube document
Le "Pourquoi-pas ?" dans l’Antarctique, Ed. Arthaud

Marie Foucard,
Guides Grand Nord : Terres australes, GNGL Productions
Voyage au pays des manchots, Atlantica
Sur les traces de Jean-Baptiste Charcot, Atlantica

Newton et Murphy Gray,
Histoire d’une survie, l’expédition Shackleton en Antarctique 1914-1917, 2002, Ed. du Chêne

Rémy Marion,
Guide des manchots, Ed. Delachaux et Niestlé

Pierre Prévost,
Guide des oiseaux et mammifères marins des Terres australes et antarctiques, Paris, Ed. Delachaux et Niestlé

Sally Poncet,
Le grand Hiver, Paris, réédition Transboréal

Sir Ernest Shackleton,
L’Odyssée de l’Endurance, Phébus

Serge Kahn,
Jean-Baptiste Charcot explorateur des mers, navigateur des pôles, Ed. Glénat

Vidéos

Titre

Description

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.