Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

26/11/2016

14/12/2016

3990 € Assuré à partir de 5

07/01/2017

25/01/2017

3990 € Assuré à partir de 5

04/03/2017

22/03/2017

3990 € Assuré à partir de 5

29/04/2017

17/05/2017

3990 € Assuré à partir de 5

15/07/2017

02/08/2017

4390 € Assuré à partir de 5

06/09/2017

24/09/2017

3990 € Assuré à partir de 5

25/11/2017

13/12/2017

3990 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• le transport aérien sur vol régulier
• les taxes aériennes
• les transferts
• l'encadrement
• les visites et excursions mentionnées
• l'hébergement en pension complète à l'exception de certains repas, le transport des bagages

Le prix ne comprend pas

• les assurances
• les frais d'inscription
• les frais d'entrée au Guatemala (3$) et au Honduras (3$)
• les frais de sortie de Belize (19$) et du Mexique à la frontière de le Mesilla (25$)
• les pourboires et les boissons
• le déjeuner du J18 et les dîners des J1, 3, 6, 9, 10, 15 et 17 (prévoir environ 8€ par repas)
• les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

Volcan, Cascade, Jungle, Caraibes, Maya, Uxmal, Cancun, Palenque, Valladolid, Chiapas, Tikal, Antigua, Chichicastenango, Copan, Tzotzil.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Cancún

Vol pour Cancún.

  • Type d'hébergement : à bord

Jour 2 : Cancún - Chichen Itza - Izamal

Arrivée à l'aéroport et accueil par notre guide. Transfert à la prestigieuse Chichen Itza, cité maya d’influence toltèque classée parmi les Sept Merveilles du monde. Ce site est certainement le plus célèbre et le plus spectaculaire des sites du Yucatán. Initialement bâti par les Mayas, il a connu un véritable essor sous l’impulsion des Toltèques venus du plateau central mexicain. La cité que l’on observe aujourd’hui, fruit de cette rencontre, révèle une architecture monumentale dont les bas-reliefs confirment souvent les récits de sacrifices humains. Visite guidée et temps libre sur le site, avant de nous diriger vers Izamal, la plus belle ville coloniale du Yucatán, dominée par son couvent recouvert d’un jaune éclatant. Ancien lieu de pèlerinage maya, le couvent San Antonio de Padua est de nos jours le plus grand ensemble monastique d’Amérique.

Note : dans le cas où votre vol international arrive le J1, transfert dans un hôtel du centre-ville de Cancún et dîner libre. La nuit vous est alors offerte.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h

Jour 3 : Izamal - Mérida - Uxmal (site maya) - Campeche

Départ matinal vers Mérida, la capitale du Yucatán. Fidèle au plan d’urbanisme colonial, avec ses rues en damier organisées autour du "Zócalo" (place centrale), la ville est devenue le principal pôle économique et culturel de la péninsule. Elle a toutefois conservé son charme colonial, grâce à la présence de nombreux édifices coloniaux et d’agréables petites places ombragées. Nous parcourons le centre-ville et découvrons le marché d’artisanat, fameux pour ses authentiques panamas et ses délicates tuniques finement brodées. Déjeuner maya sous une agréable paillote et arrivée à Uxmal en tout début d’après-midi. Au centre de la route Puuc, dont les sites arborent un style architectural singulier, Uxmal se distingue principalement par ses caractéristiques décoratives. Admirablement conservé, au cours de la visite on admire de très belles mosaïques en relief et des constructions monumentales qui témoignent de l’importance politique d’Uxmal à l’époque de son apogée, entre 800 et 1000 de notre ère. Temps libre sur le site et continuation vers Campeche. Détente au bord de la piscine de l’hôtel avant le dîner, libre.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h

Jour 4 : Campeche - Plage du Golfe du Mexique - Palenque

Plus ancienne ville de la péninsule, Campeche a longtemps souffert de son exposition aux attaques de pirates et a vu ses premières fortifications apparaître dès la fin du XVIe siècle. Aujourd’hui classée à l’UNESCO, cette ville somnolente trouve son développement dans l’exploitation de ses richesses naturelles, le pétrole et la pêche, et s’ouvre peu à peu au tourisme. Une bonne partie de la matinée est consacrée à la visite de l’agréable centre-ville, coincé entre les murailles qui donnent à Campeche tout son cachet. Temps libre et départ en fin de matinée vers les plages tranquilles de la côte du golfe du Mexique. Nous déjeunons les pieds dans le sable, avant de nous baigner et poursuivre la route en direction du Chiapas. Arrivée à Palenque en fin de journée, temps libre au bord de la piscine du lodge avant le dîner.

  • Type d'hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 5 : Palenque - Agua Azul - San Cristóbal

Adossée aux montagnes du Chiapas et entourée d’une épaisse forêt tropicale, Palenque offre un cadre naturel radicalement différent de celui observé sur la péninsule du Yucatán. Arrivée matinale et longue visite de ce site dont la découverte est la plus ancienne de tous les sites mayas. Palenque, occupée durant près d’un millénaire entre 100 avant J.-C et le début du IXe siècle, a eu recours aux architectes les plus brillants et les plus novateurs de la civilisation maya, ainsi qu’aux meilleurs scribes. C’est au célèbre souverain Pacal, qui restaura par ailleurs la puissance de Palenque, que l’on doit cet ensemble d’une beauté sans égal dans l’aire maya. Nous partons en fin de matinée pour les célèbres cascades d’Agua Azul, dont les eaux turquoise se démarquent du vert intense de la jungle. Déjeuner et promenade rafraîchissante le long de la rivière. Puis, nous continuons vers San Cristóbal de las Casas, sur les hauts plateaux du Chiapas.

  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 6 : San Cristóbal - villages indiens - San Cristóbal

L’écrin de San Cristóbal de las Casas, à 2120m d’altitude, est une profonde vallée entre les massifs de trois volcans éteints. La ville est née du long combat qui a opposé les Chamulas aux colons entre 1524 et 1528, la Couronne espagnole ayant à cœur d’établir une présence hispanique forte sur ce territoire. L’avènement de la ville a donné naissance aux communautés indiennes, qui résultent de la politique de réduction menée par les autorités. Visite du centre-ville de San Cristóbal, vivant, coloré et métissé, puis départ pour le village tzotzil de San Juan Chamula, qui témoigne à bien des égards de l’attachement tenace des communautés à leur culture. Nous pénétrons dans la surprenante église et déjeunons chez une famille de tisserandes de Zinacantan, où les femmes perpétuent la tradition en préparant les tortillas à la main et en élaborant des costumes au métier à tisser. Fin de journée libre à San Cristóbal pour une découverte personnelle de la ville. Dîner libre.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 7 : San Cristóbal - baignade aux lagos de Colón - San Juan La Laguna (Guatemala)

Départ matinal sur les hautes terres mayas pour une journée de transfert à destination de San Juan La Laguna au Guatemala. Arrêt en chemin aux lagos de Colon, un système lagunaire d'eau fraîche incroyablement limpide et aux différents tons de vert et de bleu. Naturel et peu fréquenté, l’endroit est idéal pour la baignade et le pique-nique. Passage de la frontière Mexique/ Guatemala en début d’après-midi et arrivée au lac Atitlán, considéré comme l’un des plus beaux lacs d’altitude du monde, en fin de journée.
Situé dans un cadre naturel somptueux, à 1500m d’altitude, le lac est bordé par des villages toujours fortement imprégnés de la culture traditionnelle maya en dépit de la conquête espagnole. Les langues les plus parlées proviennent du maya, et le culte autochtone de Maximon, mi-dieu mi-saint, perdure en marge de la la religion catholique. Les Cakchiquels et les Tzutuhils, lointains descendants de la civilisation majeure de Mésoamérique, ont secrètement conservé depuis plus d’un millénaire les traditions héritées des anciens Mayas.

Note : la route empruntée au Guatemala n'est pas toujours en très bon état, ce qui peut rallonger la durée du trajet.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Type d'hébergement : en chalet
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 8h et 8h30

Jour 8 : Lac Atitlán : San Juan La Laguna (Guatemala)

Départ à pied du lodge et promenade dans San Juan La Laguna. Cet agréable village, fidèle à l’organisation communautaire, compte de nombreuses associations où travaille une bonne partie de la population. Nous découvrons, entre autres, l’atelier de peinture naïve et la coopérative de tisserandes, avant de visiter une coopérative de café. Ici, comme ailleurs en Mésoamérique, le maïs reste la base de l’agriculture, mais la situation géographique et les conditions climatiques du lac Atitlán se prêtent admirablement à la culture du café. La promenade est passionnante, entre les plantations et les installations, et nous permet de comprendre l’ensemble du processus d’élaboration du café et les enjeux d’une telle culture pour un petit village guatémaltèque. L’après-midi, libre, permet à chacun de s’imprégner à sa manière de cet endroit unique. Dîner au chalet.

EN OPTION (supplément à payer sur place) :
Il est possible d'embarquer dans une "lancha" (barque à moteur) et d'aller visiter les villages voisins de San Marcos La Laguna ou Santiago Atitlán, qui permettent de profiter de splendides panoramas sur les trois volcans qui entourent le lac.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Type d'hébergement : en chalet

Jour 9 : San Juan La Laguna - Chichicastenango - Antigua

Départ matinal pour le village quiché de Chichicastenango, connu pour son célèbre marché d’artisanat, le plus réputé d’Amérique centrale. Traditionnellement haut lieu d’échange et de commerce pour toute la région maya, le marché, qui se tient le jeudi et le dimanche, attire de nombreux groupes ethniques venus de tout le pays. Il rassemble ainsi la riche production artisanale du Guatemala. On y trouve entre poterie, ébénisterie, condiments et mille autres choses les fameux “huipils” (blouses brodées) et les masques portés par les danseurs traditionnels. Les paysans quiché (Indiens mayas des hautes terres) parcourent des kilomètres pour vendre leur production dans ce marché. Temps libre afin que chacun profite à son rythme des étals colorés, puis déjeuner dans une fonda du village. Continuation l’après-midi jusqu’à Antigua et installation à l’hôtel. Dîner libre.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 10 : Antigua

Cette journée est consacrée à la découverte d'Antigua, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO. L’ancienne capitale de la Capitainerie générale du Guatemala fut fondée au début du XVIe siècle, et est de nos jours considérée comme l’une des plus belles villes d’Amérique latine. Bâtie à 1500m d'altitude dans une vallée entourée de majestueux volcans, elle fut en grande partie détruite par un séisme en 1773, mais les vestiges de principaux monuments sont préservés. Construite selon un plan en damier inspiré des principes de la Renaissance italienne, en moins de trois siècles elle s'est enrichie de monuments superbes et demeure l’un des plus remarquables exemples d'architecture coloniale. Visite et temps libre pour savourer personnellement le raffinement et la douceur de vivre de la “Pompéi du Nouveau Monde”. Dîner libre.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 11 : Antigua - Volcan Pacaya - Río Hondo

Nous partons tôt pour le village de San Francisco de Sales pour l’ascension, facile, du Pacaya. Ce volcan, parfois surnommé “Stromboli d’Amérique centrale” en raison d’une activité relativement constante depuis 1961, fait partie d’une importante chaîne volcanique qui longe la côte pacifique du Guatemala. C’est un volcan sympathique qui permet d’observer d’assez près, et sans trop d’effort, les fumerolles qui s’échappent du cratère et parfois des coulées de lave. L’expérience de cette randonnée, qui n’excède pas 2000m d’altitude, est généralement mémorable. Nous marquons une pause pour déjeuner et prenons la route vers les basses terres à l’est de la capitale. Peu fréquentée, l’”oriente” n’en est pas moins une terre de paysages grandioses, où les montagnes alternent avec les cultures de fruits tropicaux. Installation à l’hôtel et temps libre en fin de journée pour profiter de la piscine.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 400 m
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 12 : Río Hondo - Copán (Honduras)

Aujourd'hui, nous faisons un crochet par le Honduras pour visiter Copán, site d'un grand intérêt aussi bien pour la beauté des constructions présentes (notamment des stèles) que pour les enseignements qu'il apporte sur la chronologie maya. On distingue à ce sujet l’escalier hiéroglyphique qui comporte le plus long texte maya connu, sculpté avec une grande précision dans la pierre des contremarches. Nous passons la matinée sur le site, entre visite guidée et temps libre. Puis, un court transfert nous mène au village de Copán pour le déjeuner. Après-midi détente dans le village qui a conservé, avec ses murs recouverts de chaux, ses ruelles pavées et ses toits de tuiles, son charme colonial.

EN OPTION :
Promenade à cheval aux alentours du charmant village de Copán, pour aller voir une communauté voisine.
Prévoir 30$ par personne.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h30 et 3h

Jour 13 : Copán (Honduras) - Río Dulce - Flores (Guatemala)

Nous embarquons en fin de matinée à Río Dulce, direction le fort San Felipe qui veille depuis quatre siècles sur l’entrée du lac Izabal. A la fois accessible aux navires et protégé des ouragans car à l’intérieur des terres, Izabal est rapidement devenu le principal port du pays et a donc dû être fortifié, comme Campeche au Mexique, pour faire face aux attaques de pirates. Visite du fort suivie d’un déjeuner en terrasse au bord du fleuve. L’après-midi, nous poursuivons la route vers le département du Petén, où les Mayas édifièrent autrefois quelques-unes de leurs plus grandes cités. Arrivée en fin de journée à Flores, situé sur une presqu’île au milieu du lac Petén Itza, et promenade dans cet agréable village avant d’assister à un dîner conférence sur Tikal (en anglais ou en espagnol).

Note : 1h de barque

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 6h et 6h30

Jour 14 : Flores - Tikal - San Ignacio (Belize)

Journée consacrée à la découverte de Tikal. Visiter ce site, c’est randonner au cœur de la principale forêt tropicale d’Amérique centrale tout en admirant les temples de la plus prodigieuse cité maya. Les plus hauts d’entre eux, qui attestent de la domination politique, économique et militaire de Tikal sur une grande partie de la région maya, émergent largement de la canopée à 70m de hauteur. Parmi les arbres les plus remarquables, on trouve le gigantesque ceiba, l’arbre sacré des Mayas, le cèdre tropical et l’acajou dans le feuillage desquels on observe régulièrement singes hurleurs, toucans et perroquets. Une telle richesse historique et naturelle, qui agite sans cesse la curiosité des chercheurs, donne à Tikal son cachet et son immense renommée internationale. Nous déjeunons à proximité du site et prenons la route l’après-midi vers le Belize. Arrivée à San Ignacio en début de soirée. Dîner dans le village.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Type d'hébergement : en bungalow
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 15 : San Ignacio - Caye Caulker

Petit pays des Caraïbes, le Belize est une mosaïque ethnique surprenante qui contraste fortement avec le Mexique et le Guatemala. Toujours dans le giron anglais qui est la langue prédominante, la population d’environ 350000 habitants est composée de descendants d’esclaves noirs, d’Indiens des Caraïbes, de métis et de descendants des Mayas. Si le pays compte quelques sites archéologiques d’intérêt, sa traversée rapide nous mène inévitablement sur la côte caraïbe. En milieu de matinée, nous embarquons depuis Belize City à destination de l’île de Caye Caulker, qui possède l'un des plus beaux récifs coralliens de la planète. Déjeuner suivi d’une excursion en mer avec masque et tuba pour approcher de plus près la barrière de corail et la formidable faune marine qu’elle abrite. Fin de journée libre pour flâner sur l’île. Dîner libre.

Note : 1h de bateau. Il n'y a pas vraiment de plage à Caye Caulker, toute l'île est entourée d'algues. On y va surtout pour le snorkeling, car l'île est située sur la 2e plus grande barrière de corail du monde.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 2h30

Jour 16 : Caye Caulker - Lagune Bacalar (Mexique)

Retour en début de matinée sur la terre ferme (1h de bateau) et transfert au Mexique, à Bacalar, sur la péninsule du Yucatán. Installation au lodge et déjeuner dans un beau jardin tropical face à la lagune “aux sept couleurs“ de Bacalar. Cette dernière respire la tranquillité, ses eaux limpides aux différents tons de bleu invitant au farniente et à la baignade. Après-midi libre pour profiter à son rythme de l’endroit. Une promenade en canoë-kayak est également possible, en libre accès. Dîner et nuit au lodge.

  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 3h30

Jour 17 : Laguna Bacalar - Tulum - Playa del Carmen

Le matin, nous roulons en direction de Tulum, site archéologique qui surplombe les eaux bleu turquoise de la mer des Caraïbes. Cette situation exceptionnelle a permis au site de devenir un port important durant le siècle qui précéda la conquête. Nous explorons les principales constructions et observons les peintures murales, avant d’aller profiter de la plage de sable blanc. Déjeuner à Tulum et transfert à Playa del Carmen dans l’après-midi. Fin de journée libre dans la station balnéaire, idéalement située à proximité de l’aéroport de Cancún. Dîner libre.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h30 et 4h

Jours 18 et 19 : Playa del Carmen - Cancún - Vol de retour

En fonction de l’horaire du vol international, transfert (45mn) à l’aéroport de Cancún. Déjeuner libre.

  • Type d'hébergement : à bord

Important itinéraire

• Les impératifs locaux : retards de bus, saisons, fêtes et jours fériés, ouverture des musées, restaurants ou sites visités, conditions météorologiques locales… peuvent
nous amener à modifier l'itinéraire sur place.
• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins.
• Toutes les entrées des sites, musées, églises etc... sont comprises dans notre prix.
• Sur certains départs, le vol international peut se faire de jour. Vous arriverez donc le soir du J1 et serez logés dans un hôtel de Cancún.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Découverte

Environnement :

Patrimoine et Nature

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

nombreuses visites, balades et sites mayas

Nombre de participants

De 5 à 14 participants

Caractéristiques du circuit

• Ce circuit découverte est accessible à tous, et permet, avec un itinéraire aussi varié que complet, d'avoir un bel aperçu de la culture maya.
• Quelques longues journées de route sont nécessaires pour ce tour complet du monde maya.
• Brèves incursions en Honduras et à Belize (snorkeling dans la mer des Caraïbes), le reste du voyage est partagé entre le Mexique et le Guatemala.
• L’ascension facile du volcan Pacaya, toujours en activité.

Hébergement

Voici la liste de nos hôtels (donnés à titre indicatif, pouvant changer selon la disponibilité au moment de votre réservation) avec les liens Internet (lorsqu'ils existent) :

A Cancún (J1 si le vol arrive le J1)
Hôtel Ramada :
Situé dans le centre-ville de Cancún, facile d'accès depuis l'aéroport, l'hôtel offre climatisation, piscine, connexion Internet, salle de bain privée et proximité des bars et restaurants. Idéal pour une première nuit au Mexique.
www.ramada.com

A Izamal (J2)
Hôtel San Miguel Arcangel :
Ce confortable boutique-hôtel est construit dans l'une des plus anciennes maisons coloniales de la ville. Situé au cœur d'Izamal, il offre une vue magnifique sur le couvent San Antonio de Padua depuis la terrasse. Les chambres sont équipées de climatisation, ventilateur, salle de bain privée avec eau chaude. Connexion Internet, restaurant pour le petit déjeuner uniquement.
http://www.sanmiguelhotel.com.mx/

A Campeche (J3)
Hotel Lopez :
Hôtel de style Art Déco situé dans le centre historique de Campeche. Chambres spacieuses et confortables avec salle de bain privée, climatisation, connexion Internet. Piscine et restaurant (pour le petit déjeuner uniquement).
www.hotellopezcampeche.com.mx

A Palenque (J4)
Lodge La Aldea :
Proche de l’entrée du parc national de Palenque, l'hébergement propose des chambres spacieuses et confortables, parfaitement intégrées dans la forêt. Air conditionné, ventilateur au plafond, salle de bain privée avec eau chaude. Restaurant donnant sur un grand jardin avec piscine à débordement.

A San Cristóbal de las Casas (J5&6)
Hôtel Rincón del Arco OU Casa Mexicana :
Toute proche du centre-ville, cette ancienne bâtisse coloniale offre des chambres spacieuses avec salle de bain privée et eau chaude. Petit patio intérieur et grand jardin, restaurant. Connexion Internet à proximité.
www.rincondelarco.com
www.hotelcasamexicana.com

A San Juan la Laguna (J7&8)
Hôtel Chi-Ya :
A 10mn à pied de San Juan, l'hôtel se compose de différents chalets à flanc de colline, dont les chambres sont simples mais spacieuses. Salle de bain privée, restaurant et terrasse offrant une vue imprenable sur le lac Atitlán.
www.hotelchi-ya.com/bungalow_en.html

A Antigua (J9&10)
Hôtel Hermano Pedro ou Casa de las Fuentes :
A quelques minutes à pied du centre-ville, l'hôtel de style colonial offre des chambres spacieuses avec salle de bain privée et eau chaude. Restaurant pour le petit déjeuner. Connexion Internet.
hotelposadahermanopedro.com
www.hotelcasadelasfuentes.com

A Río Hondo (J11)
Hôtel El Atlántico :
Hôtel d'étape situé en bord de route, avec piscine et restaurant. Les bungalows sont équipés de ventilateur et salle de bain avec eau chaude.
www.hotelelatlanticoguate.com

A Copán (J12)
Hôtel Don Udo's :
Boutique-hôtel de style colonial avec patio fleuri et restaurant. Les chambres, confortables, sont climatisées; salle de bain avec eau chaude.
www.donudos.com
OU
Hotel Posada Copán :
Hôtel standard avec agréables jardins, situé en plein centre du joli village colonial. Simples mais confortables, les chambres sont équipées de salles de bain avec eau chaude. Internet.

A Flores (J13)
Hôtel Casa Amelia :
Cette jolie construction en bois possède des chambres climatisées et équipées de salle de bain privée avec eau chaude. Restaurant avec terrasse donnant sur le lac Peten Itza. Poste Internet gratuit à la réception.
www.hotelcasamelia.com

A San Ignacio (J14)
Hôtel Midas Resort :
A l’écart du centre-ville, cet hôtel calme se trouve au milieu d’un joli jardin, tout près d’une rivière. Les bungalows en bois sont équipés de ventilateurs et de salles de bain avec eau chaude. Restaurant.
www.midasbelize.com

A Caye Caulker (J15)
Hôtel Plaza :
Hôtel standard mais confortable, situé à 2 blocs de la mer des Caraïbes. Salles de bain privées avec eau chaude, climatisation et wifi.
www.cayecaulkerplazahotel.com
OU
Hôtel Tropical Paradise :
Bungalows distribués tout près de la plage de Caye Caulker. Confort sommaire mais ambiance tropicale, salle de bain privée avec eau chaude et ventilateurs. Wifi.

A Bacalar (J16)
Ecolodge Tucan Laguna Bacalar :
Faisant face à la magnifique lagune de Bacalar, les bungalows spacieux et confortables sont équipés de salles de bain privées. Restaurant sous une paillote. Pas de climatisation ni ventilateur par manque d'alimentation électrique. Pas d'eau chaude mais l'eau est naturellement tiède.
www.villasecotucan.info
OU
Hôtel Cabanas Maria's :
Situés face à la magnifique lagune de Bacalar, les bungalows sont disposés dans un jardin. Salle de bain privée avec eau chaude. Ventilateur au plafond. Wifi dans la salle de restaurant. http://cabanasmarias.com

A Playa del Carmen (J17)
Hôtel Las Golondrinas :
Situé à 300m de la plage de Playa del Carmen, cet hôtel confortable est organisé autour d’une petite piscine. Calmes, les chambres sont équipées d’un ventilateur, d’une climatisation et d'une salle de bain privée. Restaurant uniquement pour le petit déjeuner, poste Internet à la réception.
www.hotellasgolondrinas.com
OU
Posada Sian Ka’an :
Situé à deux pas de la plage, du centre de plongée et de l’embarcadère pour l’île de Cozumel, l'hôtel propose 29 chambres avec piscine et jardin. Les chambres, confortables, disposent de la climatisation et d’une salle de bain privée. Idéal pour une fin de séjour balnéaire. Restaurant et wifi.
http://www.hotelposadasiankaan.com

Notes :
- un supplément vous permet de dormir en chambre individuelle.
- nous vous informons qu’en cas d’une configuration de chambre triple, les chambres sont équipées de deux grands lits doubles et ne disposent pas de lits simples.

Nourriture

Au restaurant local (fonda) ou pique-nique le midi, au restaurant le soir.
La gastronomie est un excellent moyen de s'imprégner des saveurs des régions traversées. La cuisine mexicaine, mondialement réputée, sera privilégiée.
Ne buvez pas l'eau du robinet, mais n'ayez pas peur de vous brosser les dents dans les hôtels, car si le goût de l'eau n'est pas extraordinaire, elle est purifiée par système électrique et donc potable (à vérifier auprès de la réception).

Encadrement

Accompagnateur mexicain francophone diplômé de l'INAH (Institut National d'Archéologie et d'Histoire) sachant vous initier à la culture de chaque pays traversé. Plus qu’un simple guide, il sera votre compagnon de voyage, votre initiateur aux différentes cultures et traditions. Il est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques. Il vous accompagne tout au long de votre voyage, du début à la fin sans interruption. Des assistants locaux hispanophones sont présents lors des randonnées et des visites de Copán et Tikal.

Transfert et transport des bagages

Tous nos transferts terrestres sont en minibus privé ou en bateau (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local). Le véhicule est adapté au nombre d'inscrits, et les bagages peuvent être installées sur le toit au besoin. Vous ne portez que vos affaires de la journée.

Transports aériens

Vols réguliers pour Cancún AR.
Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1 er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• 1 bonnet et/ou bandeau
• shorts et pantacourts
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• Chemise manches longues
• 1 sweat-shirt
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de marche
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 maillot de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax par exemple.

Chaussures :
• 1 paire de chaussures de randonnée légère (semelle type Vibram)
• 1 paire de sandales ou de chaussures détente pour le soir.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 gourde (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale (facultatif)
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence (il existe du savon liquide biodégradable de marque CAO)
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement (marque Packtowl, 4 tailles)
• Boules Quiès (facultatif)
• Papier toilette + stick à lèvres

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Pansement intestinal (type Smecta)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (type Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pommade anti-inflammatoire
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Crème solaire et Biafine

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Masque et tuba pour l'excursion snorkeling au Belize. Au Mexique, on peut en louer facilement à Tulum et Playa del Carmen.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Information importante : veuillez vous reporter aux formalités détaillées dans les fiches pays du circuit.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable pour la durée du séjour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Toutefois, si l’enfant, de moins de quinze ans, est porté sur votre passeport délivré avant le 12 juin 2006, cette inscription est valable jusqu’au terme de la validité du passeport.
Si l’enfant est accompagné d’un seul parent, portant un autre nom que le sien, il devra être muni d’un document (livret de famille) prouvant la filiation.
Un mineur de moins de 17 ans voyageant seul (ou sans être accompagné d’un responsable légal) disposera d’un document notarié établissant que ses parents ou responsables légaux autorisent le voyage (si ce document est émis ailleurs qu’au Mexique, il devra être légalisé par un notaire et/ou apostillé et traduit en espagnol).

Si votre voyage au Mexique vous amène à passer la frontière des États-Unis par voie terrestre, vous devrez, même pour une excursion, remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (payable en dollars américains uniquement, tarif septembre 2010) et présenter l'un des passeports mentionnés ci-dessous.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les États-Unis :

Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». Un mineur voyageant seul n’a pas besoin d’autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux États-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d'une autorisation électronique d'ESTA (Système électronique d'autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n'est pas une garantie d'admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2013), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

Attention ! le transport des bagages est payant.
Sur un vol au départ de l’Europe et à destination des États-Unis, vous êtes autorisés à emporter deux bagages de soute par personne : le premier (d’un poids maximum de 23 kg) est gratuit ; le second (d’un poids maximum de 23 kg) est payant. Par contre, si, aux États-Unis, vous effectuez un vol domestique, la règle du bagage gratuit ne s’applique plus : la compagnie vous demandera de payer le transport de vos bagages.

À l’arrivée, les services de l'immigration prennent une photo de votre visage et vos empreintes digitales. Patientez derrière la ligne jaune tant que l’on ne vous invite pas à la franchir, cela peut durer un certain temps…

Les contrôles de douane se font au premier point d’entrée sur le territoire. Passée l’immigration, vous récupérez vos bagages sur les tapis roulants et vous rendez à la douane. En cas de continuation aérienne, vous devrez récupérer vos bagages et les apporter aux tapis-bagages qui desservent les correspondances (connecting flights). Ils seront dirigés vers votre destination finale.

Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne ou soudanaise.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les États-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants français, belges ou suisses (séjour de moins de 90 jours). Une carte de tourisme individuelle sera toutefois établie dans l’avion. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Attention ! les voyageurs séjournant dans l'Etat du Quintana Roo (Cancun, Playa) seront attentifs à avoir toujours sur eux leur passeport (original) et leur carte de tourisme : les contrôles sont fréquents et ceux qui ne pourraient présenter les documents demandés s'exposent à des mesures de contrainte. On conservera à l'hôtel une copie de son titre de voyage.

Vaccins Conseillés

Il faudra, bien sûr, être vacciné (ou immunisé) contre diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite, hépatites A et B, rougeole (surtout pour les enfants). Et, éventuellement, si le séjour est long ou aventureux, contre typhoïde (par Typhim Vi ou par Tyavax - conjugué avec hépatite A), rage.

Prévention Paludisme

Le risque, s’il n’a pas totalement disparu, est minime dans toutes les zones touristiques. La prévention par Nivaquine n’y est donc pas indispensable, à condition d’être rigoureux sur la protection individuelle contre les piqûres de moustique, vecteurs de dengue et maintenant de chikungunya ou du virus Zika (répulsifs efficaces, moustiquaires imprégnées en l’absence d’air conditionné…).

Autres risques

En suivant les conseils que nous vous avons donnés dans nos recommandations générales, vous augmenterez vos chances d'y échapper. L'adaptation à l'altitude sera fonction du voyage. Mexico est située à 2 250 m et les problèmes y seront plus sûrement dus à la pollution qu'à l'altitude. Il pourra être raisonnable de renoncer à voyager dans certaines régions qui auront été signalées comme potentiellement dangereuses (guérillas épisodiques). Les voyageurs individuels s'informeront auprès de l'ambassade de France. Enfin toute cette zone présentant des risques sismiques, il faudra tout mettre en œuvre pour rassurer ses proches en cas de tremblement de terre.

Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.

Informations pratiques

L'infrastructure sanitaire est satisfaisante dans les régions touristiques du Mexique où la plupart des problèmes médicaux et chirurgicaux peuvent être pris en charge. Prenez, dans tous les cas, contact avec votre compagnie d'assistance et, éventuellement, avec les services de l’ambassade de France à Mexico.

4. Pays et climat

Climat

L´altitude est un facteur déterminant pour le climat du Mexique. On peut ainsi distinguer :
- Les terres chaudes (tierras calientes), d´une altitude inférieure à 1 000 m ; la température moyenne y est de 25°, mais peut dépasser les 45°.
- Les terres tempérées (tierras templadas), situées entre 1 000 et 1 800 m. Elles jouissent d´une température moyenne de 19°. Les soirées d´hiver y sont fraîches.
- Les terres froides (tierras frias), au-dessus de 1 800 m. Par exemple, à Mexico, située à 2 240 m d´altitude, les températures moyennes, pour les mois de janvier et juillet, sont respectivement de 12,6° et 16,1°.

Dans ce pays coupé en deux par le tropique du Cancer, la latitude joue également un rôle important. Ainsi, au nord du tropique, le climat est quasi-désertique. Le Mexique central est tempéré. Au sud, la péninsule du Yucatan a un climat tropical classique alors que les basses terres du Chiapas sont soumises au régime subéquatorial.

Enfin, la saison sèche s´étend de novembre à mai et la saison des pluies dure de juin à octobre. C´est surtout en fin d´après-midi et la nuit que s´abattent alors des averses torrentielles, généralement de courte durée. Mais ces pluies concernent surtout le sud et, au bout du compte, 71% du territoire souffrent d’une insuffisance de précipitations. Les chiffres parlent d´eux-mêmes : alors que les tierras calientes du sud ont une pluviométrie annuelle moyenne de l´ordre de 2 000 mm, celle-ci atteint péniblement 250 mm dans les terras frias du nord.

Géographie

Le territoire mexicain peut être, schématiquement, divisé en trois ensembles : le nord, le centre, le sud-est.
Le nord occupe la moitié de la superficie du pays. Il est constitué par le haut plateau central ou Altiplano, dont l´altitude varie entre 1 000 et 3 000 m. C´est sur l´Altiplano que sont situées les deux plus grandes villes du pays, Mexico et Guadalajara. Ce haut plateau est limité à l´est et à l´ouest par deux chaînes de montagnes, la Sierra Madre orientale et la Sierra Madre occidentale, qui surplombent respectivement les étroites plaines côtières de l´Atlantique et du Pacifique.
Au centre du Mexique, les deux sierras se rejoignent pour former la Sierra Madre méridionale. Cette chaîne labyrinthique est essentiellement volcanique. Nombre de volcans sont encore en activité, dont le célèbre Popocatepetl. C´est là que s´élèvent les plus hauts sommets du pays, dont certains sont couverts de neiges éternelles.
Le sud-est commence après l´isthme de Tehuantepec, large seulement de 225 km. On y distingue les montagnes du Chiapas et la péninsule du Yucatan, baignée par la mer des Caraïbes.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d'autant plus rapidement. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des lieux qu'il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l'affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez brûler tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc... Votre accompagnateur vous y aidera.

Quel que soit l'environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l'endroit qu'il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
– Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructure d´élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
– La rareté de l'eau est aujourd'hui un problème mondial. Même si le pays visité n'est pas à priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
– Dans la plupart des hôtels vous disposerez d'une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n'êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n´est d'ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
– En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de "souvenir" : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

Cité lacustre à l'arrivée des Espagnols en 1519, Mexico a perdu tous ses fleuves les uns après les autres, tous asséchés, volontairement ou non. Le dernier cours d'eau, le rio Magdalena, reçoit 2700 tonnes de déchets par an et pourrait avoir disparu d'ici 30 ans. Certains demandent même son assèchement afin d'éviter tout problème d´hygiène.
Le gouvernement mexicain a amorcé depuis plusieurs années un ensemble de réformes environnementales afin de nettoyer l'une des capitales les plus polluées du monde. Réduction du nombre de véhicules personnels autorisés, instauration du tri des déchets… Mais ces mesures peinent à être imposées, empêchées par les fraudes et l'absence de sensibilisation de la population.

En 2007 un plan de 4 milliards de pesos (280 millions d'euros environ) a été annoncé pour améliorer la qualité de l'eau dans la capitale. Un autre vise à rendre les logements plus "propres" en réduisant leur consommation d'énergie. Enfin, la mairie souhaite remplacer les fameuses Coccinelles blanches et vertes, taxis depuis des décennies, par des véhicules censés être moins polluants. Le tramway vient également de faire son apparition dans l'un des principaux axes de la ville et devrait être généralisé peu à peu pour remplacer les "microbus", ces transports collectifs vieux parfois de 20 à 30 ans.
L'approvisionnement des villes en eau est en passe de devenir l'un des plus gros problèmes mexicains. Le transport de l´eau jusqu'à la ville, en plus d´être une opération peu pratique et onéreuse, a mis ces bassins d'eau dans une situation alarmante (épuisement des ressources naturelles, assèchement des cours d'eau, etc.). D'autre part, la ville de Mexico est en train de s'enfoncer par subsidence à cause des quantités d'eau extraites de son sous-sol. Cette région, l'une des plus peuplées du monde, qui fut jadis une terre fertile et parsemée de lacs, a souffert des actions néfastes de l'homme qui a drainé ses eaux et accéléré sa déforestation. Alors que la ville continue de s´agrandir, le problème d'approvisionnement en eau s'aggrave. Elle se trouve face à un sérieux risque de manquer d'eau ou d'accélérer un processus d'assèchement de toutes les régions qui l'entourent.
Les campagnes sont également touchées : il ne fait aucun doute que la déforestation est un problème urgent dans la Lacandona par exemple. Il y a deux siècles, la forêt couvrait deux millions d'hectares et sa surface s'est petit à petit trouvée réduite à 500 mille hectares en raison de l'augmentation d'activités telles la coupe d'arbres destinée au commerce du bois et l'installation des ranchs consacrés à l´élevage.
Dans la réserve naturelle de Montes Azules (331.200 hectares), établie par le gouvernement en 1978 et reconnue par le Programme pour l´Environnement des Nations Unies, 20.000 hectares ont déjà été dévastés et 20.000 autres sont sur le point d'être détruits, selon les sources de l'agence de presse IPS.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris.

Vidéos

Titre

Description

Extension

Vous disposez de plus de temps ?
Prolongez votre voyage sur les Caraïbes mexicaines. Notre coup de cœur :
L’Aqualuna Boutique Hotel, un petit hébergement de charme idéalement situé entre les restaurants de la 5e avenue et la plage. A l’inverse des complexes hôteliers de Playa del Carmen, cet hôtel de 12 chambres se présente comme une oasis au cœur de la ville. Consultez-nous pour plus d'informations.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.

Avis clients

Note globale du voyage :
/ 9 avis clients

Toutes les appréciations affichées ci-dessous proviennent uniquement de personnes qui ont voyagé avec nous. À leur retour, nos clients reçoivent un e-mail qui leur propose de faire part de leurs impressions. Bons ou mauvais, les avis sont publiés sur le site, à condition qu'ils respectent notre charte éditoriale et dès lors que nous avons un minimum de 5 avis par voyage ou 10 avis par pays.

  • Laurent

    Départ du 09/01/2016

    “Nous avons eu un guide attentif à ...”

    chacun de nous. Il nous fait partagé les connaissances de son pays, la différence avec le Guatemala, Honduras et le Belize. Culinaire, nous avons goûté à beaucoup de spécialité.(variété et fraîcheur). Beaucoup de poissons frais. Les guides locaux étaient parfait.

  • Marie Helene

    Départ du 09/01/2016

    “superbe séjour grâce à Clemente notre ...”

    guide 100/00 disponible ,souriant et heureux de communiquer ses connaissances Circuit varié ,époques maya ,espagnole et contemporaine abordées tour à tour dans un joyeux méli mélo de couleurs et grands espaces. Niveau respecté avec quelques jolies balades peu engagées physiquement mais bien situées pour récupérer des nombreuses heures de bus . Hébergements agréables ,dans de sympathiques environnements Repas bons et légers ,pas mal pour qui veut perdre quelques grammes y por supuesto, muchas gracias a todo el grupo ,parte importante del éxito de cada viaje !

  • Brigitte

    Départ du 25/11/2015

    “Voyage trop ambitieux:”

    trop de kilomètres sur des routes souvent en mauvais état Voyage extrêmement fatiguant: aucun répit, départ tôt, arrivée tardive Voyage de mauvais rapport qualité-prix

  • Jean Claude

    Départ du 06/05/2015

    “Un beau voyage où des étapes étonnantes ...”

    se succèdent à un rythme endiablé. Antiqua, le lac Atitlan, Copan et Tikal sont des points forts tout comme San Cristobal, Flores et San Ignacio au Belize. Cette balade Maya est un véritable kaléidoscope, elle est pleine de couleurs et d'histoire.

  • Claudine

    Départ du 24/10/2013

    “Tres beau voyage mene par un guide ...”

    fantastique: Alejandro!! Beaucoup de temps passe dans les transport mais un mal necessaire vu la distance parcourue. Hotels sympatiques et nourriture excellente! Visites des sites bien organisees.

  • Danielle

    Départ du 02/03/2013

    “C'est un voyage plein de dépaysement, ...”

    de découvertes très variées. Les gens y sont très acceuillants et la période choisie (Mars) est très agréable.

  • Audrey

    Départ du 09/11/2011

    “Très beau voyage, pas mal de route mais ...”

    c'est le jeu pour voir de superbes sites éloignés des uns des autres. Ascension du volcan Pacaya magique. Bélize touristique: quel rapport avec la culture maya? Très bons guides dans l'ensemble.

  • Pascale

    Départ du 09/11/2011

    “voyage super intréssant à la ...”

    découvertes de la civilisation Maya,mais pas que...il ya aussi beaucoup d'autres aspects de ces pays à découvrir:les villes coloniales,les plages ,la plongée etc nous sommes ravis

  • Stephane

    Départ du 03/08/2011

    “Ce voyage mérite d'être au catalogue de ...”

    Terres d'Aventure en raison de la multitude et de la diversité des lieux visités. Toutefois, les prestations bas de gamme proposée (hébergement, nourriture) ne justifient pas le prix aussi élevé de ce séjour, d'autant plus que le coût de la vie sur place est bien moindre qu'en France.