Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

12/01/2019

23/01/2019

3090 € Assuré à partir de 5

13/02/2019

24/02/2019

3090 € Assuré à partir de 5

25/12/2019

05/01/2020

3290 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• le transport aérien international sur vol régulier en classe économique
• les taxes aériennes
• les transferts en véhicule privatisé, sauf pour visiter la ville de Mexico
• le transport des bagages
• l'hébergement en pension complète à l'exception des boissons et de certains repas indiqués libres au programme
• l'encadrement par un guide francophone diplômé, depuis votre arrivée jusqu’à votre départ
• l’eau dans le bus (disponible en gallon, prévoir une gourde)
• un chauffeur et des guides locaux non francophones pour certaines balades
• les visites et excursions mentionnées au programme
• l'entrée des sites archéologiques et la randonnée équestre dans le canyon du Coyote

Le prix ne comprend pas

• les frais d'inscription
• les assurances
• les boissons (à l’exception de l’eau dans le bus), les pourboires et dépenses personnelles
• les dîners des J1, 7, 11 et le déjeuner du J11 : en fonction de vos horaires de vol, entre 2 et 4 repas à votre charge (comptez environ 12€ par repas par personne)
• le supplément chambre individuelle
• tous les services non mentionnés au programme ou en supplément
• les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Mexico

Vol pour Mexico.

  • Hébergement : en avion

Jour 2 : Mexico : excursion au site archéologique de Teotihuacán

Accueil à l'aéroport et transfert au quartier de Tlatelolco. Nous visitons la place des Trois Cultures, indissociable de l’Histoire du Mexique, et poursuivons avec la basilique de Guadalupe. De nombreux pèlerins venus de tout le pays la visitent chaque année, la Vierge de Guadalupe constituant un ciment de la société mexicaine. Route pour Teotihuacán et déjeuner avant la visite de ce site dont les origines restent mystérieuses, même si les archéologues situent son apogée autour de 450 après J.-C. A cette époque, Teotihuacán, dominée par l’immense pyramide du Soleil, rayonnait sur une grande partie de la Mésoamérique et comptait plus de 200000 habitants. Retour à Mexico en fin d’après-midi et temps libre avant le dîner.

Note : si le vol international arrive le J1, transfert à l'hôtel (environ 30mn) et dîner libre. La nuit vous est alors offerte.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 2h

Jour 3 : Mexico - sanctuaire des Monarques - Valle de Bravo

Départ matinal pour le sanctuaire Piedra Herrada où nous assistons au spectacle extraordinaire offert par les papillons monarques. Ces derniers se distinguent par leur grande migration encore inexpliquée à ce jour : ils quittent la région des Grands Lacs à l’automne pour trouver un refuge hivernal dans les forêts tempérées des montagnes mexicaines, à quelque 4500km de leur habitat. Nous randonnons dans le sanctuaire, à la rencontre des papillons qui couvrent les arbres de leur ton orangé et forment de véritables nuées dans les airs. En fonction de la position des colonies, nous atteindrons l’altitude maximum de 3150m. Déjeuner sur place et poursuite de la route en début d’après-midi jusqu’au village de Valle de Bravo. Son charme et le cadre naturel qui l'entoure lui valent de figurer parmi les "pueblos mágicos" du pays. Découverte de cette bourgade pittoresque bâtie au bord d’un lac et entourée de montagnes. Dîner en ville.

Note : la randonnée dans le sanctuaire peut se faire à cheval.

  • Heures de marche : 2h30
  • Dénivelé + : 350 m
  • Dénivelé - : 350 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h

Jour 4 : Valle de Bravo - papillons monarques - Angangueo

Transfert matinal au site d’hivernation de Cerro Pelón, situé dans la réserve de biosphère du Michoacán. Arrivée à El Capulín, point de départ de notre randonnée à travers le Cerro Pelón, le sanctuaire le mieux préservé de la réserve. Peu fréquenté, il se compose de montagnes couvertes d’une forêt quasiment intacte aux immenses conifères ; du haut de leurs 3000m, elles offrent de splendides points de vue. Nous observons ici les plus grandes colonies de papillons monarques de la réserve ainsi qu’une surprenante transition végétale liée à la différence d’altitude. Nous commençons la randonnée à 2350m et atteignons une altitude maximale de 3100m, sur des sentiers plus escarpés et plus difficiles que ceux de la veille. Pique-nique en cours de balade. L'après-midi, nous reprenons la route en direction d'Angangueo, notre étape dans la réserve. Installation à l’hôtel et dîner dans le village.

Note : la randonnée au Cerro Pelón peut se faire à cheval.

  • Heures de marche : 4h
  • Dénivelé + : 750 m
  • Dénivelé - : 750 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h30

Jour 5 : Angangueo - Morelia (visite de la ville) - Pátzcuaro

Départ pour Morelia, capitale de l'Etat du Michoacán. Non content d'être un refuge hivernal des papillons monarques grâce à ses paysages montagneux, boisés et parsemés de lacs, l'État est également chargé d’Histoire puisque les études archéologiques révèlent une présence humaine vieille de 10000 ans. Plus récemment, la région a abrité la civilisation P'urhépecha (ou Tarasque) qui rivalisait au XVe siècle avec les Aztèques, ses voisins de l’actuelle ville de Mexico. Morelia compte de nombreux monuments historiques construits avec une pierre rose caractéristique de la région, ainsi que l'une des plus anciennes universités d’Amérique, le collège San Nicolas Hidalgo. Découverte du centre-ville (patrimoine de l'UNESCO) avec ses églises et cloîtres de style Renaissance, ses palais baroques et ses somptueux hôtels particuliers de style colonial. Puis transfert à Pátzcuaro, ville coloniale située sur les hautes terres du Michoacán et faisant elle aussi partie des "pueblos mágicos". Installation à l'hébergement et dîner en ville.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h30

Jour 6 : Pátzcuaro, ville tarasque - Guanajuato, la route de l'Indépendance

Le matin, nous parcourons Pátzcuaro, qui fut un grand centre religieux et politique tarasque de 1325 à 1400 environ. La ville doit sa splendeur coloniale à l'arrivée en 1536 du premier évêque du Michoacán, Vasco de Quiroga, dont l’évangélisation se traduisit notamment par la transformation des lieux de culte et de pouvoir. En résulte un métissage, aussi bien dans l'architecture que dans la société ou l'artisanat. Nous remarquons par exemple que l’actuel musée d’arts populaires est bâti sur une ancienne plateforme de pyramide. La forte identité tarasque, rendue possible par l’effacement progressif du pouvoir espagnol au profit de sa voisine Morelia, le charme des rues pavées et des maisons blanches couvertes de tuiles, la place centrale ombragée par d’immenses frênes rendent la ville mystérieuse et envoûtante. Départ pour Guanajuato, l'une des principales étapes sur la route de l’Indépendance avec Dolores Hidalgo et San Miguel de Allende. Nous marquons un arrêt à Tzintzuntzan pour déjeuner face au superbe lac de Pátzcuaro et arrivons à Guanajuato en fin d’après-midi. Installation dans un hôtel du centre et temps libre avant le dîner.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h30

Jour 7 : Guanajuato, ville patrimoine de l'UNESCO

Guanajuato a vu naître Miguel Hidalgo y Costilla, le père de l'indépendance du Mexique. C’est aussi une ancienne ville minière prospère, à l'époque dominée par les colons espagnols qui exploitaient les mines d'argent - et les populations indiennes. Devenue vibrante, colorée et pleine de charme avec sa forte présence étudiante, ses petites places pavées et ses terrasses de café qui lui confèrent une saveur européenne, la ville peut également s’enorgueillir d'un centre historique inscrit au patrimoine de l’UNESCO. Un système de tunnels unique en son genre l’épargne de la circulation automobile et permet de découvrir, en toute tranquillité, le Callejón del Beso, l'Alhóndiga de Granaditas, la maison-musée du célèbre Diego Rivera et le théâtre Juarez. Soirée et dîner libres.

Note : il est possible d'assister à une callejoneada, la grande tradition nocturne de Guanajuato. Des musiciens et chanteurs en costume traditionnel cheminent de place en place en clamant des légendes mexicaines.

  • Hébergement : en hôtel

Jour 8 : Guanajuato - Dolores Hidalgo - canyon du Coyote

Sous l’influence des Lumières, les idées révolutionnaires se propagent au Mexique et de nombreuses sociétés secrètes voient le jour dès le début du XIXe siècle. Issu d’une de ces sociétés, le prêtre Miguel Hidalgo sonna le tocsin de l’église de Dolores Hidalgo et lança le cri de l’indépendance pour appeler la population à l’insurrection contre les Espagnols. Le fameux "grito" du 15 septembre 1810 aboutira quelques années plus tard à la naissance du Mexique... Visite rapide de cette petite ville emblématique et poursuite vers le canyon du Coyote où nous attendent Javier et sa famille de rancheros. Nous découvrons la ferme et préparons les tortillas du déjeuner sur le "comal" avant de choisir une monture et partir explorer le canyon. Nous évoluons dans un authentique décor de western, le long du ruisseau puis sur les flancs du canyon avant d'atteindre un plateau où nous pourrons galoper au milieu du bétail, dans un spectaculaire paysage aride parsemé de cactus. Retour au ranch dans l’après-midi et détente au campement : promenade, baignade dans le río… Possibilité de poursuivre la découverte des environs à cheval. Repas au coin du feu et veillée sous les étoiles.

Entre 2 et 5h de cheval.

  • Hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule privatisé, 2h

Jour 9 : Canyon du Coyote - San Miguel de Allende - Querétaro

Petit déjeuner au campement avant de retrouver la civilisation à San Miguel de Allende, la troisième ville de la route de l'Indépendance. Idéalement située entre les mines d’argent de Zacatecas et Mexico, la ville est devenue au fil de la période coloniale un important relais sur la route de l’argent. Son essor économique se reflète dans ses magnifiques parcs fleuris ornés de fontaine, ses patios et ses maisons décorées avec de délicats détails architecturaux. La visite de cette ville bohème, inscrite au patrimoine de l'UNESCO, nous plonge dans une autre époque passionnante de l’Histoire mexicaine, quand les mines d’argent alimentaient les bateaux qui partaient enrichir l’Europe. Déjeuner typique au marché municipal et temps libre pour parcourir à son rythme les charmantes ruelles pavées. Ici et là, de nombreux ateliers, studios et galeries témoignent d’une scène artistique florissante. Transfert à Querétaro en fin d’après-midi et installation dans un hôtel du centre-ville.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 2h

Jour 10 : Querétaro - site toltèque de Tula - Mexico

L’aura de Querétaro n’a cessé de s'étendre ces dernières années, jusqu'à devenir l'un des principaux pôles universitaires et économiques du pays. Son architecture, son riche passé et son dynamisme en ont fait la ville candidate à l’Exposition universelle de 2010. Conquise par les Espagnols en 1531, c’est ici qu’a été signé le traité de l'Indépendance mexicaine en 1821 et une grande partie de la Constitution de 1917 y a été rédigée. Grâce à sa récente restauration, le centre de Querétaro, constitué de rues piétonnes encadrées d’élégantes demeures des XVIIe et XVIIIe siècles, a retrouvé son lustre d’époque. La visite de la ville passe inévitablement par le Cerro de las Campanas où l’empereur Maximilien Ier fut fusillé le 19 juin 1867. Départ en fin de matinée pour Tula et visite de la légendaire capitale toltèque. Moins connue que les sites aztèques ou mayas, Tula n’en est pas moins passionnante et son héritage immense. En effet, la culture toltèque et sa religion chamanique furent à l'origine de la prépondérance de Quetzalcóatl, le serpent à plumes, une importante divinité aztèque. Transfert à Mexico City et dîner d'adieu dans la magnifique Casa de los Azulejos.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h

Jour 11 : Mexico City (visite des ruines aztèques) - vol retour

Dernière journée consacrée à la visite de Mexico City. Ancienne capitale aztèque puis centre de domination espagnole, la ville est aujourd’hui la vitrine du Mexique contemporain, dynamique et exubérant. Départ en métro/bus pour la place de la Constitution. Souvent le théâtre de manifestations populaires, le Zócalo regroupe les principaux édifices religieux et politiques du pays, avec notamment la cathédrale et le palais national qui renferment les prodigieuses fresques de Diego Rivera. Nous découvrons également, en cours de visite, les ruines du Templo Mayor, derniers vestiges aztèques de la ville. Le déjeuner et l’après-midi libres en ville donnent la possibilité, en fonction de l'horaire du vol retour, d’aller visiter le musée d’anthropologie et d’histoire (fermé le lundi), le quartier de la Roma ou celui très charmant de Coyoacán, où se trouve la fameuse Casa Azul de Frida Kahlo. Rendez-vous à l’hôtel pour le transfert à l’aéroport et vol international. Repas libres.

  • Hébergement : en avion
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 0h30 et 1h

Jour 12 : Arrivée à destination

Fin du voyage.

Important itinéraire

• Ce voyage est destiné à un public désireux de connaître un Mexique profond et authentique et attiré par l'Histoire mexicaine. C'est un savant mélange de culture (Histoire, villes coloniales) et de nature.

• Les impératifs locaux : retards de bus, saisons, fêtes et jours fériés, ouverture des musées, restaurants ou sites visités, conditions météorologiques locales… peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.

• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins. Pour les étapes en altitude (3100m maximum), le niveau d'acclimatation joue aussi un rôle dans la durée des marches.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée,
Cheval,
Découverte,
Observation animalière

Environnement

Patrimoine et Nature,
Forêts, collines, rivières et lacs

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

Nombreuses visites de villes, randonnées pédestres et équestres.

Le rythme du voyage

Ce beau voyage de 12 jours est assez rythmé, avec de nombreuses visites, des transferts quotidiens et un changement d'hôtel presque tous les jours.

Nombre de participants

De 5 à 14 participants

Hébergement

Voici la liste de nos hôtels (donnés à titre indicatif et pouvant changer selon la disponibilité au moment de votre réservation) avec les liens internet (lorsqu'ils existent) :

A Mexico (J2&10)
Hôtel Premier OU Hôtel Regente :
Situé tout près du paseo de la Reforma, à 2km du Zócalo (place de la Constitution). Toutes les chambres ont une salle de bain avec eau chaude. Simple et confortable. Ascenseur, Internet, bar et restaurant.
http://premierhotel.mx/
http://www.hotel-regente.com.mx/

A Valle de Bravo (J3)
Hôtel Rincón Soñado :
Situé dans le centre-ville, il est idéal pour découvrir les ruelles pittoresques, les boutiques et les restaurants. Architecture fidèle au style de la région, 26 chambres avec salle de bain et un balcon donnant sur un espace commun. Internet et restaurant.
https://www.hotel-valledebravo.com/

A Angangueo (J4)
Hôtel Plaza Don Gabino :
Hôtel d’étape de type auberge dans la réserve des papillons monarques, sur la route de Morelia, avec vue sur la montagne. Toutes les chambres ont une salle de bain. Internet et restaurant.
http://michoacan.travel/es/hoteles/hotel-plaza-don-gabino.html

A Pátzcuaro (J5)
Hôtel La Parroquia :
Charmant hôtel de style colonial situé en plein centre. Les chambres, confortables avec salle de bain et connexion Wifi, sont aménagées autour d’un grand patio. Restaurant.

A Guanajuato (J6&7)
Hôtel Real :
Situé dans le centre, l’hôtel compte 14 chambres dans une construction de bois et de terre cuite qui donne un certain cachet à l’ensemble. Belle vue depuis les balcons et surtout la terrasse qui offre une vue panoramique sur la ville. Salles de bain privées et Internet. http://www.realguanajuato.com/

Au Canyon du Coyote (J8)
Campement tout équipé avec tentes, matelas, draps et couvertures, tables, chaises, lampes torches. Toilettes sommaires.

A Querétaro (J9)
Hôtel Mesón de Aspeytia :
Hôtel de style contemporain aménagé dans une bâtisse du XVIIIe siècle. Sa situation centrale permet de découvrir aisément les principales attractions de la ville. Les chambres avec salle de bain ont gardé le style original de la maison. Internet et restaurant.
http://www.hotelaspeytiaqueretaro.com.mx/es-mx/

Notes :
- chambre individuelle avec supplément et sous réserve de disponibilité.
- en cas de chambre triple, les chambres ont deux grands lits doubles mais ne disposent pas de lits simples.

Nourriture

A l'exception des jours de vols internationaux (J1 et J11), 1 seul repas libre au programme. Pique-nique et restaurants locaux à midi, dîner au restaurant ou à l'hébergement.

La gastronomie est un excellent moyen de s'imprégner des saveurs des régions traversées. La cuisine mexicaine, mondialement réputée, sera privilégiée. Les aliments de base de la cuisine mexicaine sont le maïs, le haricot, l'avocat et la tomate. Les plats sont agrémentés avec des piments (chiles), souvent présentés à part. Vous dégusterez une grande variété de fruits exotiques (ananas, bananes, papayes, melons et autres).

Quelques spécialités :
Le guacamole : purée froide d'avocat, agrémentée d'oignons et de coriandre fraîche, relevée d'une pointe de piment, et arrosée d'un filet de citron vert.
La tortilla : galette de farine de maïs (ou plus rarement de blé), qui est la base du régime alimentaire mexicain.
Le taco : tortilla garnie de viande de bœuf, de porc, de poulet, de foie ou de cervelle.
L’enchilada : tortilla fourrée de viande ou de poulet, avec du fromage de la tomate et des oignons, mijotée dans une sauce au piment.
La quesadilla : tortilla garnie au choix de fromage, viande, champignons, flor de calabaza (fleur de courgette), cervelle… Elle peut être frite dans l’huile ou cuite sur une plaque.

A Morelia, vous trouverez de nombreuses douceurs, comme les "artes de fruta" (sortes de pâtes de fruits), "cocodas" (boules de coco râpée caramélisée), "limón con coco" (moitié de citron confit saupoudrée de coco), "obleas con cajeta" (gaufrettes fourrées à la confiture de lait) ou de la pâte de tamarin. A Querétaro, vous trouverez de nombreuses boulangeries. Dans l'ensemble, les villes coloniales traversées offrent un joli choix de cafés et restaurants.

En ce qui concerne les boissons, vous pourrez commander de l’eau minérale (souvent gazeuse), des bières (si vous êtes amateurs, laissez-vous tenter car elles sont excellentes), des sodas (Coca-cola, Fanta…), du vin à certains endroits.

Ne pas consommer directement l’eau du robinet, il faut la purifier d’abord ou boire de l'eau minérale. On peut s’approvisionner en eau durant tout le séjour. Il n'y a pas de distributeurs d’eau dans les hôtels mais de petites bouteilles d’eau minérale sont souvent mises à disposition dans les chambres. Afin de limiter l'achat de bouteilles en plastique, vous disposerez également d'un gallon d'eau dans le bus pour remplir votre gourde.

Encadrement

Guide local francophone (diplômé de l'INAH, Institut National d'Archéologie et d'Histoire) sachant vous initier au Mexique et à son peuple. Plus qu’un simple guide, il sera votre compagnon de voyage, votre initiateur à la culture et aux traditions mexicaines. Il est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques. A certaines dates, le guide peut être un Français vivant au Mexique. Il est assisté par des guides locaux spécialisés pour les différentes randonnées pédestres et équestres.

Transfert et transport des bagages

Tous nos transferts terrestres sont en minibus privé (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local). Vous ne portez que vos affaires de la journée.

Transports aériens

Vols réguliers entre Paris et Mexico, avec escale possible. Arrivée J1 au soir ou J2 au matin.

Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple (ou une valise rigide ou semi-rigide).

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• T-shirts (1 pour 2 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus) ou chemise manches longues
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de marche
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 veste ou 1 pull pour les soirées fraîches
• 1 cape de pluie
• 1 maillot de bain
• Des sous-vêtements
• 1 paire de chaussures de randonnée
• 1 paire de baskets pour la visite des villes
• 1 paire de sandales ou de chaussures détente pour le soir.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 paire de bâtons télescopiques (recommandé) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.
• 1 gourde (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale
• 1 couteau de poche (facultatif, à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : préférez des produits biodégradables
• 1 serviette de toilette à séchage rapide
• Boules Quies (facultatif)
• Papier toilette ou mouchoirs
• 1 adaptateur pour les prises

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Pansement intestinal (type Smecta)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (type Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pommade anti-inflammatoire
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Biafine.

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Matériel de camping, bombes pour le cheval.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

FICHE CONSEILS AUX VOYAGEURS
Le ministère classe la ville de Morelia et ses alentours en zone orange (cela représente à peine 2 jours de votre voyage). Néanmoins, nos contacts réguliers avec notre partenaire au Mexique nous confortent dans l’organisation de ce voyage. Comme le préconise le ministère, notre partenaire se tient informé de l’actualité avant chaque déplacement et nous resterons vigilants dans les lieux publics.

IMPORTANT
Pour ce voyage, nous vous invitons à vous rendre dans votre espace client et de confirmer que vous avez bien lu les renseignements détaillés concernant les informations relatives à la sécurité et au risque du pays et décidé de maintenir votre voyage au Mexique.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable pour la durée du séjour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.
Si l’enfant est accompagné d’un seul parent, portant un autre nom que le sien, il devra être muni d’un document (livret de famille) prouvant la filiation.
Un mineur de moins de 17 ans voyageant seul (ou sans être accompagné d’un responsable légal) disposera d’un document notarié établissant que ses parents ou responsables légaux autorisent le voyage (si ce document est émis ailleurs qu’au Mexique, il devra être légalisé par un notaire et/ou apostillé et traduit en espagnol).

Si votre voyage au Mexique vous amène à passer la frontière des États-Unis par voie terrestre, vous devrez, même pour une excursion, remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (payable en dollars américains uniquement) et présenter votre passeport.

Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les États-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux États-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d'une autorisation électronique d'ESTA (Système électronique d'autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n'est pas une garantie d'admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

ENTREE AUX ETATS-UNIS. À l’arrivée, les services de l'immigration prennent une photo de votre visage et vos empreintes digitales. Patientez derrière la ligne jaune tant que l’on ne vous invite pas à la franchir, cela peut durer un certain temps. Les contrôles de douane se font au premier point d’entrée sur le territoire. Passée l’immigration, vous récupérez vos bagages sur les tapis roulants et vous rendez à la douane. En cas de continuation aérienne, vous devrez récupérer vos bagages et les apporter aux tapis-bagages qui desservent les correspondances (connecting flights). Ils seront dirigés vers votre destination finale.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

Si votre voyage implique que vous transitiez par le Canada :

AVE. A partir du 10 novembre 2016, les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, devront obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens.
L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime.
Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp
Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille.
Attention ! des sites non officiels proposent de délivrer l'AVE aux voyageurs à des tarifs exorbitants ; il arrive même que l'autorisation ne soit pas délivrée, ou pas reconnue par les autorités canadiennes. Veillez à faire la demande à l'adresse mentionnée ci-dessus.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les États-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants français, belges ou suisses (séjour de moins de 90 jours). Une carte de tourisme individuelle sera toutefois établie dans l’avion. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Attention ! les voyageurs séjournant dans l'Etat du Quintana Roo (Cancun, Playa) seront attentifs à avoir toujours sur eux leur passeport (original) et leur carte de tourisme : les contrôles sont fréquents et ceux qui ne pourraient présenter les documents demandés s'exposent à des mesures de contrainte.

Vaccins Obligatoires

Aucun vaccin n'est exigé à l'arrivée pour les voyageurs arrivant d'Europe ou des Etats-Unis.

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins Conseillés

Vaccins universels : DTCP + rougeole, oreillons, rubéole pour les enfants.
Hépatite A (maladie à transmission alimentaire) ; l'immunité peut être acquise par vaccination, mais aussi par contact muet avec le virus lors de voyages antérieurs (à vérifier par recherche d'anticorps protecteurs).
Hépatite B, vaccination proposée aux voyageurs à risque : si la transmission par sang contaminé est, aujourd'hui, nulle en milieu médical, les risques, comme ceux des autres maladies à transmission sexuelle (SIDA, syphilis et, probablement Zika) restent présents.

Prévention Paludisme

Maladies transmises par les moustiques (dengue, chikungunya, Zika et, de moins en moins, paludisme) : importance de se protéger des moustiques (répulsifs peau et vêtements, moustiquaires imprégnées). L'altitude limite les risques de paludisme, qui ne persistent que dans les zones rurales peu touristiques du Chiapas, de Chihuahua et d'Oaxaca. La prise de chloroquine (Navaquine) n'est pas indispensable dans le cadre de voyages touristiques.

Autres risques

Risques alimentaires, depuis la banale et fréquente turista, qui doit guérir en 24/48 heures avec diète hydrique + pansement intestinal (type Smecta), jusqu'aux plus sévères infections microbiennes, virales.

Les séjours balnéaires sur les plages caribéennes n'exposeront pas à des risques particuliers, hors ceux de la plongée sous-marine, autant liés aux carences du matériel qu'aux imprudences des plongeurs. Sur la côte pacifique, une grande prudence sera nécessaire étant données la force des courants et la violence des vagues.

Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.

Informations pratiques

L'insécurité, souvent liée à des conflits politiques régionaux, justifie, pour les voyageurs individuels dans les régions concernées (le Chiapas, en particulier), de s'informer sur le site du ministère des affaires étrangères. L'infrastructure sanitaire est de bonne qualité dans les villes et les régions touristiques. En cas de problème médical ou chirurgical, il sera souhaitable de contacter la compagnie d'assurance assistance.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Ce voyage se fait dans le plateau central du Mexique, à l'ouest et au nord de la capitale. Afin de pouvoir observer les papillons monarques, l'un des points forts du circuit, il a lieu entre fin décembre et fin février, février étant la meilleure période pour les voir. Globalement le climat sera tempéré et sec, avec de belles journées et des nuits qui pourront être fraîches.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d'autant plus rapidement. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des lieux qu'il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l'affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous ne devez laisser aucune trace de votre passage.

Quel que soit l'environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l'endroit qu'il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
– Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d'infrastructure d´élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs en plastique.
– La rareté de l'eau est aujourd'hui un problème mondial. Même si le pays visité n'est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
– Dans la plupart des hôtels vous disposerez d'une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé, pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n'êtes pas présent dans la chambre. La climatisation n'est d'ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
– En balade dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de "souvenir" (cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.).

Cité lacustre à l'arrivée des Espagnols en 1519, Mexico a perdu tous ses fleuves les uns après les autres, tous asséchés, volontairement ou non. Le dernier cours d'eau, le río Magdalena, reçoit 2700 tonnes de déchets par an et pourrait avoir disparu d'ici 30 ans. Certains demandent même son assèchement afin d'éviter tout problème d´hygiène.
Le gouvernement mexicain a amorcé depuis plusieurs années un ensemble de réformes environnementales afin de nettoyer l'une des capitales les plus polluées du monde. Réduction du nombre de véhicules personnels autorisés, instauration du tri des déchets… Mais ces mesures peinent à être imposées, empêchées par les fraudes et l'absence de sensibilisation de la population.

En 2007 un plan de 4 milliards de pesos (280 millions d'euros environ) a été annoncé pour améliorer la qualité de l'eau dans la capitale. Un autre vise à rendre les logements plus "propres" en réduisant leur consommation d'énergie. Enfin, la mairie souhaite remplacer les fameuses Coccinelles blanches et vertes, taxis depuis des décennies, par des véhicules censés être moins polluants. Le tramway vient également de faire son apparition dans l'un des principaux axes de la ville et devrait être généralisé peu à peu pour remplacer les "microbus", ces transports collectifs vieux parfois de 20 à 30 ans.
L'approvisionnement en eau des villes est en passe de devenir l'un des plus gros problèmes mexicains. Le transport de l'eau jusqu'à la ville, en plus d'être une opération peu pratique et onéreuse, a mis ces bassins dans une situation alarmante (épuisement des ressources naturelles, assèchement des cours d'eau, etc.). D'autre part, la ville de Mexico est en train de s'enfoncer par subsidence à cause des quantités d'eau extraites de son sous-sol. Cette région, l'une des plus peuplées du monde, qui fut jadis une terre fertile et parsemée de lacs, a souffert des actions néfastes de l'homme qui a drainé ses eaux et accéléré sa déforestation. Alors que la ville continue de s'agrandir, le problème d'approvisionnement en eau s'aggrave. Elle se trouve face à un sérieux risque de manquer d'eau ou d'accélérer un processus d'assèchement de toutes les régions qui l'entourent.
Les campagnes sont également touchées : il ne fait aucun doute que la déforestation est un problème urgent. Dans ce circuit, El Rosario et Sierra Chincua (réserve des papillons monarques) sont deux secteurs menacés par la déforestation. Même si nous nous rendons à Cerro Pelón, plus préservé et moins fréquenté, nous devons garder ça en tête.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris.

Pour aller plus loin ou à glisser dans votre sac pour l'avion :
"Les veines ouvertes de l'Amérique latine", de l'écrivain uruguayen Eduardo Galeano.
"Diego et Frida", du célèbre Le Clezio
"Au-dessous du volcan", un roman sombre de Malcom Lowry
"La conquête du Mexique", récit du conquérant Bernal Diaz del Castillo
"La mort d'Artémio Cruz", de l'écrivain mexicain Carlos Fuentes

Quelques guides originaux :
Le "Dictionnaire amoureux du Mexique" de JC Carrière
Le "Dictionnaire insolite du Mexique" aux éditions Cosmopole, très utile pour décrypter les us et coutumes du pays
Le guide du Mexique aux éditions La Découverte, pour mieux comprendre l'histoire, le peuple et la société mexicaine actuelle

Et pour en savoir plus sur les papillons monarques : www.monarchwatch.org

Vidéos

Titre

Description

Extension

Pour prolonger votre voyage, n’hésitez pas à rester quelques jours de plus en sélectionnant une extension.

12 jours, ça passe vite ! Si vous disposez de quelques jours de vacances supplémentaires, profitez-en pour prolonger votre voyage par un séjour détente sur la côte caraïbe. Nous vous proposons une extension de 7 jours entre sites mayas et plages des Caraïbes. Consultez-nous pour plus d'informations.
D'autres extensions sont également possibles, sur la côte pacifique ou pour explorer les villes de Puebla et Oaxaca.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.