Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

09/06/2018

23/06/2018

3750 € Assuré à partir de 5

14/07/2018

28/07/2018

3950 € Assuré à partir de 5

04/08/2018

18/08/2018

3950 € Assuré à partir de 5

15/09/2018

29/09/2018

3750 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• le transport aérien sur vol régulier
• les taxes aériennes
• les vols intérieurs
• les transferts
• l'encadrement
• les visites et excursions mentionnées
• l'hébergement en pension complète, à l'exception des repas à Bogotá et Carthagène où vous aurez plus de choix (J1, J2, J12, J13 et J14)
• le transport des bagages.

Le prix ne comprend pas

• les frais d'inscription
• les assurances
• les pourboires
• les boissons et les dépenses personnelles
• les repas à Bogotá et Carthagène (selon vos horaires de vols, environ 8 repas : prévoir 12 à 15$ par repas).
• les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

Note : il n'y a pas de taxe d'aéroport à payer en Colombie.
Pour les ressortissants canadiens, taxe d’entrée en Colombie à payer (règle de la réciprocité) : renseignez-vous auprès de votre conseiller.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

Carthagène, Désert, Bogota, Désert de la Guajira, Parc Tayrona, Caño cristales.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Bogotá

Accueil à l’aéroport international El Dorado de Bogotá, et transfert à l’hôtel, situé dans le quartier de la Candelaría. Installation dans les chambres.
Repas libres.

  • Hébergement : en hôtel

Jour 2 : Bogota

Journée consacrée à la visite de Bogotá, capitale tentaculaire de 9 millions d’habitants. Située sur un gigantesque plateau alluvionnaire à 2600m d’altitude au centre de la cordillère orientale, la ville jouit d’un climat frais et humide (18°C diurnes en moyenne, la nuit on peut approcher des 8°C). Totalement restructurée depuis 15 ans, cette mégapole andine est un berceau de créativité : urbanisme vert, design, art mural, politique municipale, éducation publique, un bel exemple contemporain de l’esprit dit "latino".Le matin, montée en funiculaire au monastère de Monserrate (à 3200m d’altitude) qui offre une vue spectaculaire sur la tentaculaire ville de Bogotá située 500m en contrebas. Ensuite, visite du magnifique musée de l'or. Déjeuner libre. L’après-midi, découverte à pied du quartier colonial de la Candelaria avec ses belles façades colorées puis de la Fondation Botero qui regroupe quelques-unes des plus belles toiles et sculptures du plus célèbre artiste colombien natif de Medellin. Enfin, visite de l'immense place Simon Bolivar et retour à l’hôtel. Repas libres.

Note : l’ordre des étapes de la visite peut être modifié. Le musée de l'or est fermé le lundi et la Fondation Botero le mardi.

  • Hébergement : en hôtel

Jour 3 : Bogotá - La Macarena (vol)

Le matin, transfert à l’aéroport et vol pour La Macarena, au sud-est de Bogotá. Accueil et marche jusqu'à notre hébergement. L'après-midi, nous nous rendons à pied à l’embarcadère, où une pirogue nous attend pour une navigation de 20 minutes environ sur le río Guayabero. Si nous sommes chanceux, nous apercevrons tortues, iguanes, hoazins et caïmans ! Déjeuner pique-nique. Une petite marche nous mène au caño Cristalitos. Retour à la Macarena en pirogue puis à l'hôtel à pied.

Note : selon le jour de départ, il se peut qu'il n'y ait pas de vol direct entre Bogotá et La Macarena. Dans ce cas-là, transfert par la route jusqu’à Villavicencio (3h30 de trajet), puis vol en avionnette de Villavicencio à La Macarena (55mn de vol environ). Le transfert pour Villavicencio pourra avoir lieu le J2 en fin d’après-midi, avec nuit à Villavicencio. Il est possible de laisser quelques affaires à Bogotá, puis de les récupérer au retour de La Macarena.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Avion, entre 1h et 2h

Jour 4 : Parc national de la Macarena : le Caño Cristales (marche, baignade)

Journée d'exploration au Caño Cristales, l'une des plus belles rivières au monde, en raison des couleurs rouges, jaunes, bleues et mauves que lui confèrent ses algues à certaines époques de l'année. Il coule au cœur des montagnes Macarena, et forme des cascades, des piscines naturelles... Les sites visités au cours des deux journées nous permettent d'apprécier les couleurs de la rivière, mais aussi des cascades et des piscines naturelles, où l'on peut parfois se baigner. Afin d'atteindre ce paradis terrestre, nous nous rendons à pied à l’embarcadère et embarquons pour 15 minutes de pirogue sur le río Guayabero. Il nous reste ensuite 20 minutes de véhicule et encore 20 minutes de marche avant d'arriver à la "rivière aux 5 couleurs". Nous marchons au bord du fleuve, à la découverte de la rivière cachée, de la cascade de la vierge, de Los Pianos, de la pierre déesse de la Macarena, de la cascade des quartz et des "Tapetes" (tapis). Déjeuner pique-nique sur place. Dans l'après-midi, nous rentrons à La Macarena par le même chemin emprunté à l'aller : à pied, en véhicule, et en pirogue. Dîner.

  • Heures de marche : entre 3h et 4h
  • Dénivelé + : 200 m
  • Dénivelé - : 200 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Pirogue, entre 1h et 1h30

Jour 5 : Caño Cristales : marche, baignade

Nouvelle journée passée à explorer le Caño Cristales ! Nous empruntons les mêmes moyens de transport que la veille et découvrons une autre partie du fleuve : la cascade de la pierre noire, la cascade de l'aigle, la cascade escaliers, le puits carré, la pierre de loi, la passage du tapir et la piscine du touriste. Déjeuner pique-nique sur le site. Retour à La Macarena pour un dîner en musique (danses et chants traditionnels).

  • Heures de marche : entre 3h et 4h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Pirogue, entre 1h et 1h30

Jour 6 : Caño Cristal - La Macarena - Bogotá (vol) - Riohacha

Réveil matinal et nous voici à nouveau sur le fleuve. Après une montée d'une vingtaine de minutes, nous arrivons à un mirador qui offre un beau panorama sur le Guayabero. Nous rentrons à La Macarena, récupérons nos affaires et nous dirigeons à pied vers l’aéroport. Vol pour Bogotá et changement d'appareil pour prendre un vol à destination de Riohacha que nous atteignons dans l'après-midi. Riohacha est la principale ville de la région de la Guajira dans le nord-est du pays, à cheval entre la Colombie et le Venezuela. Cette région, connue pour ses dunes dorées qui plongent dans la mer bleue des Caraïbes, possède le point le plus septentrional de l'Amérique du Sud. Le département de la Guajira est le plus sec de Colombie ; il connaît d'ailleurs une grave sécheresse depuis 2011. On y produit du charbon, du sel et du gaz naturel. L'ethnie Wayúu, communauté indigène la plus importante du pays, habite ces terres parfois hostiles. En fin d'après-midi nous pouvons faire une promenade sur le front de mer pour un premier contact avec la côte caribéenne.

  • Heures de marche : 1h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Avion, entre 2h et 3h

Jour 7 : Ríohacha - Manaure - Uribia - Cabo de la Vela (baignade)

De Riohacha, nous prenons directement la route pour Manaure (2h de trajet environ), dans des paysages désertiques qui contrastent avec l'idée que l'on se fait de la Colombie. Nous débutons par un arrêt à la plage de Mayapo. Nous visitons les salines de Manaure, observant les hommes à l'ouvrage, puis l’usine de chargement du sel sur les camions qui distribuent "l’or blanc" sur toute la côte caraïbe. Court trajet pour Uribia (20mn), capitale Wayúu où nous nous arrêtons pour déjeuner. La route qui mène à Cabo de la Vela, le village le plus développé de la Haute Guajira, est une piste mal dessinée (1h30 de trajet environ). Après nous être installés dans une ranchería Wayúu, nous marchons jusqu'au Pilón de Azucar, une petite colline depuis laquelle nous observons le coucher du soleil sur la mer (baignade possible). Retour pour le dîner.

Note : possibilité de nuit en lit (cabane au confort simple), avec supplément et sous réserve de disponibilité (nous contacter).

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Dénivelé + : 80 m
  • Dénivelé - : 80 m
  • Hébergement : en hamac
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 8 : Cabo de la Vela - Pusheo - Taroa - Punta Gallinas

Après le petit déjeuner, nous partons à pied jusqu'au phare, qui offre une belle vue sur le village et la mer. Puis, nous rejoignons El Ojo de Agua, avant de prendre la piste pour Punta Gallinas, la pointe la plus septentrionale du continent sud-américain. 30 minutes avant d’arriver à Punta Gallinas, découverte de l’impressionnante dune de la Taroa. Les paysages sont époustouflants avec cette immense dune qui tombe littéralement dans la mer déchaînée. Petite marche de 30 minutes. Découverte en véhicule du phare puis nous retournons à pied jusqu’au campement-hôtel en longeant la lagune de Bahia Hondita (marche de 1h environ). Quand le soleil se couche, la terre prend une couleur ocre exceptionnelle.

Note : possibilité de nuit en lit (cabane au confort simple), avec supplément et sous réserve de disponibilité (nous contacter).

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Hébergement : en hamac
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 9 : Punta Gallinas - Bahia Hondita - Camarones

Après le petit déjeuner, nous partons pour une promenade en bateau de 1h environ dans la baie avec un arrêt sur une île recouverte de cactus qui offre un beau point de vue sur la baie de Bahia Hondita. Nous continuons notre marche sur la piste pour aller à la rencontre des véhicules qui nous conduiront à Uribia pour le déjeuner (2h de piste environ). Continuation jusqu’au petit village de Camarones (2h30 de trajet environ), situé en bord de mer et à quelques kilomètres de Ríohacha. Détente en bord de mer. Pour ceux qui le souhaitent, possibilité de promenade en bateau dans la lagune pour aller observer les flamants qui viennent faire escale dans le parc national de Los Flamencos (supplément à payer sur place - environ 15USD/personne).

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Dénivelé + : 50 m
  • Dénivelé - : 50 m
  • Hébergement : en auberge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 10 : Camarones - Don Diego - Tayronaka

Le matin, nous prenons la route pour rejoindre la rivière Don Diego et embarquer sur une barque motorisée pour descendre la rivière en direction de la mer. Les paysages sont magnifiques et les oiseaux généralement nombreux. Il est aussi fort probable que nous apercevions quelques singes. Nous pouvons agrémenter le parcours de baignades. Après le déjeuner, nous revenons sur nos pas pour gagner l’hôtel situé au bord de la rivière (trajet de 30mn en barque). Installation dans les chambres. Puis, en fin d’après-midi, découverte à pied du charmant site archéologique avec son petit musée Tayrona sur le terrain de l'hôtel.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Hébergement : en ecolodge
  • Transfert : Pirogue, entre 3h et 3h30

Jour 11 : Tayronaka - Tayrona - Cabo San Juan - Santa Marta

Tôt le matin nous reprenons le bateau et continuons en véhicule jusqu’au parc Tayrona. Nous entrons dans le parc par le hameau de Calabazo pour entamer notre marche qui monte progressivement jusqu’à l'ancienne cité de Chairama (Pueblito), centre religieux et spirituel de la tribu Tayrona, dont les indigènes Kogis sont les plus proches descendants. Si nous avons de la chance nous pourrons rencontrer une famille de Kogis. Les habitants sont par nature discrets. Nous parcourons les terrasses construites par les ancêtres, découvrons les habitations traditionnelles dans un cadre enchanteur avec en fond parfois le cri des singes hurleurs. Nous redescendons ensuite jusqu'à la baie de Cabo San Juan, un des sites les plus photogéniques du parc (sentier en partie sur des rochers parfois glissants). Déjeuner à Cabo San Juan. L'après-midi, marche de Cabo San Juan jusqu'à Cañaveral en passant par la Piscina (baie naturelle protégée où il est possible de se baigner), Arenilla, la plage d'Arrecifes et enfin celle de Cañaveral. Nous retrouvons notre transport pour prendre la route en direction de Santa Marta.

Note : cette journée est plus engagée que les précédentes et peut représenter une difficulté proche d'un 2 chaussures. Le guide saura cependant adapter le rythme de cette journée afin de s'assurer du bon déroulé de l'excursion.

  • Heures de marche : entre 5h30 et 6h
  • Dénivelé + : 500 m
  • Dénivelé - : 500 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 2h30

Jour 12 : Santa Marta - Carthagène des Indes

Après le petit déjeuner, nous prenons la route pour Carthagène, magnifique ville coloniale. Nous traversons la zone marécageuse de la Cienaga, puis le pôle économique de Baranquilla, réputé pour son carnaval. Nous atteignons la perle des Caraïbes en fin de matinée et nous installons à l'hôtel. Déjeuner libre, l'occasion de découvrir la ville. Dans l'après-midi, première visite guidée de Carthagène, avec notamment le quartier de Getsemani qui s'est développé à l'extérieur des remparts de la ville historique. Aujourd'hui ce quartier est le lieu d'expression des artistes de rue, c'est aussi le plus fréquenté par les habitants de Carthagène le soir. Dîner libre pour profiter de la soirée dans cette ville animée.
Repas libres.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 13 : Carthagène

Le matin, suite de la visite à pied avec le Castillo San Felipe, la construction militaire espagnole la plus imposante d’Amérique latine. Puis, direction la ville intra-muros pour une visite à pied de la partie coloniale, avec ses maisons et églises colorées, ses balcons fleuris et ses remparts qui donnent sur la mer. Nous constatons au fil des ruelles que Carthagène mérite bien son surnom de perle des Caraïbes. Repas et après-midi libres, pour que chacun profite de Carthagène à sa guise.

  • Heures de marche : entre 2h30 et 3h
  • Hébergement : en hôtel

Jour 14 : Carthagène - vol retour

Selon les horaires de vol, transfert à l’aéroport de Carthagène et vol pour Bogotá puis connexion avec le vol international. Repas libres.

  • Hébergement : en avion

Jour 15 : Arrivée à destination

Fin du voyage.

Important itinéraire

• Le poids des bagages est limité à 20kg par personne (en soute) et 6kg pour le bagage à main. Sur les vols intérieurs à destination et au retour de Caño Cristales (La Macarena) ils seront même limité à 10kg en soute. Le supplément d'affaire pourra rester en consigne à l'aéroport de Bogota.

• Les impératifs locaux : retards d'avion ou de bus, fêtes et jours fériés, ouverture des musées ou sites visités, conditions météorologiques locales, … peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.

• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins.

• L’amélioration des conditions de sécurité fait qu’aujourd’hui, les principales destinations touristiques de Colombie sont accessibles aux visiteurs. Il convient toutefois de respecter les précautions d’usage. Soucieux de toujours honorer notre obligation d’information vis-à-vis de nos voyageurs, nous vous demandons de prendre connaissance de la fiche Colombie du ministère français des Affaires étrangères, disponible sur le site : www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.
Cela dit, la Colombie est une destination magnifique qui reste pour l'instant hors des sentiers battus.

• Afin de limiter l'impact humain sur les sites du Caño Cristales, la durée autorisée sur le site est limitée à 7h par groupe. L'horaire de départ le matin et de retour dans l'après-midi est décidé par le parc national sans que nous puissions le modifier.

• ATTENTION : pour ce circuit, le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire (exigé à l’arrivée à La Macarena - Caño Cristales).

• Pour les petits groupes (inférieurs à 5 personnes, dans le cas où le circuit est assuré), l'itinéraire subira les modifications suivantes :
- guide local francophone à Bogotá du J1 au J3 (jusqu'au départ du vol pour La Macarena).
- excursion au Caño Cristales (J3 à 6) sans le guide francophone, avec un guide hispanophone.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Balades,
Randonnée,
Découverte

Environnement

Désert,
Patrimoine et Nature,
Bord de mer et îles

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

8 jours de balades et 1 journée de randonnée

Nombre de participants

De 5 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

Ce voyage exceptionnel est organisé autour des couleurs de la Colombie avec la visite du Caño Cristales, un fleuve magique qui se teinte de rouge, bleu, jaune et mauve entre juin et novembre ; le désert ocre de roche et de sable fin de la Guajira sur le littoral caribéen. Nous continuons avec le parc national de Tayrona entre plage et forêt tropicale, à pied ou au fil de l'eau. Carthagène, enfin, ville aux mille couleurs et à l'architecture admirablement préservée.

Hébergement

Hôtel standard dans les villes, en général de petite capacité. Voici la liste de nos hôtels (donnés à titre indicatif, pouvant changer selon la disponibilité au moment de votre réservation) avec les liens Internet (lorsqu'ils existent) :

A Bogotá (J1 & 2)
Hôtel Abadia :
Une maison coloniale réhabilitée en hôtel de charme en plein cœur du quartier de la Candelaria, le centre-ville historique de Bogotá. On aime particulièrement la décoration des chambres au mobilier en bois et les différents patios de l’hôtel. Wifi.
www.abadiacolonial.com
OU
Hôtel Anandamayi :
Une maison coloniale réhabilitée en petit hôtel de charme en plein cœur du quartier de la Candelaría. Chambres avec et sans salle de bain privée. Plusieurs patios charmants. Wifi.

A La Macarena (J3,4 & 5)
Hôtel Punta Verde :
Le seul hôtel de La Macarena qui dispose d’une piscine et d’un joli jardin où s’articulent les chambres. Situé sur la place principale du village et à quelques dizaines de mètres de l’embarcadère sur le fleuve Guayabero. Pas de Wifi dans l'hôtel mais disponible sur la place du village.
OU
Un autre hôtel du village au confort plus simple et sans piscine (en fonction des disponibilités au moment de la réservation).

A Riohacha (J6)
Hôtel Juan Pablo II ou similaire :
Ce petit hôtel est situé entre la plage et le centre historique de Riohacha. Il offre des chambres modernes et confortables avec téléviseur, salle de bain privé, Wifi.

A Cabo de la Vela (J7)
Rancheria Utta :
Cet hébergement planté dans le désert de la Guajira est le fruit d'un projet communautaire initié par la population Wayuu. Autour de l'hébergement se sont agrémenté des aspects culturels comme la musique, la cuisine et la tradition. Nous dormons dans un dortoir de hamacs avec des salle de bain commune. Il est possible de dormir en lit (si disponibilité), coût supplémentaire, nous consulter.
www.rancheriautta.com/utta/

A Punta Gallina (J8)
Ranchería Wayúu Luzmila :
Située près d'une petite falaise, entre Bahia Hondita et la mer. Nuit en hamacs disposés dans de grands kiosques protégés (pas de casiers pour garder ses bagages), salle de bain commune.
Possibilité de nuit en lit (chambre simple avec salle de bain privée) avec supplément, sous réserve de disponibilité (contacter votre conseiller).

Qu'est-ce qu'une nuit en ranchería Wayúu ?
La ranchería est l’hébergement typique des Indigènes Wayúu. Souvent construites en yotorojo (bois de cactus), elles se trouvent au cœur du désert ocre de la Guajira, certaines entre le désert et la mer. On y dort en "chinchorro" (grand hamac Wayúu) ou en lit dans des cabanes simples (inclus dans le supplément chambre single). Eau et électricité limitées, pas de serviette de toilette. C’est un bon moyen de découvrir la culture Wayúu, et le seul hébergement possible à la Guajira. Le supplément pour dormir en chambre twin est de 25€ pour les 2 nuits.

A Camarones (J9)
Hôtel communautaire :
Chambre avec salle de bain privée.

A Tayronaka (J10)
Hôtel Tayronaka :
Dans un écrin de verdure, nous accédons à cet hébergement en barque. Les différents bungalows en bois au toit de paille sont éparpillés dans un jardin luxuriant où ont été découvert des vestiges pré-colombiens qui accueillent encore aujourd'hui des visiteurs Khogis. Chambres avec salle de bain privée et moustiquaire.
http://www.taironaka.com/

A Santa Marta (J11)
Hôtel La Calzada del Santo :
Charmant établissement, idéalement situé dans le quartier historique de Santa Marta, à quelques minutes de la baie et de la place Bolivar. Une quinzaine de chambres confortables, calmes et bien décorées. Petit déjeuner copieux servi dans le patio central. Sur le toit nous profitons d'une piscine et d'un coin terrasse, très appréciables en fin de journée.
http://www.lacalzadadelsanto.com
OU
Hôtel Paisamar :
Bien situé, à 5mn à pied de la baie, cet hôtel surprenant aux couleurs éclatantes dispose de 13 chambres simples et confortables. Le petit patio est également très agréable pour se détendre en fin de journée.
OU
Hôtel Tayromar :
Bien situé, à 2mn à pied de la baie et de la place de Los Novios, cet hôtel dispose de 25 chambres simples et confortables, avec TV, ventilateur, AC, coffre-fort et Wifi.
www.hoteltayromar.com.co

A Carthagène des Indes (J12 et J13)
Hôtel Casa Relax :
Cette ancienne maison coloniale est située dans le quartier animé de Getsemani, non loin du centre historique. Elle offre 13 chambres, toutes climatisées, avec télévision et salle de bain privée. Piscine, bibliothèque, billard, salle télé, hamacs et Wifi.
www.cartagenarelax.com
OU
Hôtel Casa Villa Colonial :
Ce petit hôtel est situé au cœur du quartier Getsemani, à 10mn à pied de la vieille ville. Il dispose de 13 chambres simples mais spacieuses, avec fenêtre, salle de bain privée et TV. Patio, 2 terrasses, bibliothèque, café à disposition, journaux, salle télé, lessive possible. Wifi à la réception et dans les chambres. Piscine depuis peu.
www.casavillacolonia.com.co
OU
Hôtel Casa Mara :
Tenu par les mêmes propriétaires que la Casa Villa Colonial, l'hôtel se trouve à 3mn à pied de ce dernier. Piscine.

Un supplément vous permet de dormir en chambre individuelle lors des nuits en hôtel, sauf à Camarones. Pour les chambres twin (2 lits), le second lit pourra être un lit supplémentaire rajouté dans une chambre individuelle ou double.

Attention, nous travaillons avec des hôtels de petite capacité, et il est parfois difficile, en haute saison, d'avoir de la disponibilité. Dans ce cas-là, l'hôtel sera remplacé par un hôtel de même catégorie, mais pas forcément dans le même environnement.

Nourriture

Repas pris dans des restaurants locaux en ville ou à l’hôtel, ou sous forme de pique-nique le midi (au Caño Cristales).

La cuisine varie d’une région à l’autre en fonction des cultures propres à chaque climat. Les grandes villes proposent une cuisine plus internationale alors que les restaurants des villages servent une nourriture simple mais souvent copieuse. Le "comida corriente" est le repas traditionnel, composé de riz et/ou de pommes de terre et de haricots rouges, d’un morceau de bœuf, de poulet ou de poisson, parfois de bananes plantain et d’une salade composée. Une soupe est souvent servie avant, et un jus de fruits naturel accompagne le tout. Certaines régions ont d’autres spécialités comme l’ajiaco de Bogotá (soupe à base de poulet, maïs, pommes de terre et d'une crème de fromage). On trouve aussi une grande variété d’empanadas (pains fourrés à la viande ou au fromage) et la fameuse arepa, une galette de farine de maïs.
Un plat typique est la "bandeja paisa", un plat complet avec riz et viande hachée, saucisse, œuf frit, couenne de porc grillé, haricots rouges, bananes plantains et avocat !

Côté desserts, en plus des fruits tropicaux parfois inconnus sous nos latitudes, on trouve quelques spécialités comme le cuajada con melao (morceau de fromage frais enveloppé dans une feuille de bananier et arrosé d’un sirop de sucre) ou le postre de nata (gâteau à la crème de lait).

Le café est bien sûr la boisson nationale, on le sert partout, même dans la rue, dans de petits gobelets. Noir, il est "tinto" et, avec un peu de lait, "pintado" ou "perico". Sucré en général si on ne précise pas, il est plus ou moins fort selon les régions. On trouve assez rarement du thé. Pour les inconditionnels de cette boisson, prévoir quelques sachets dans votre valise.

L’eau du robinet est potable uniquement à Bogotá, mais il est déconseillé de la boire. Vous trouverez de l’eau minérale dans tout le pays.

Encadrement

Accompagnateurs francophones sachant vous initier à la Colombie. Plus que de simples guides, ils seront vos compagnons de voyage, vos initiateurs à la culture et aux traditions. Ils sont là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques. A certaines dates, l'accompagnateur peut être un Français vivant en Colombie.
Sur les randonnées au Caño Cristales, vous serez également accompagnés d'un guide local hispanophone.
Selon la saison, il est possible qu'il y ait plusieurs guides, un par région visitée. Dans ce cas, les vols intérieurs seront non accompagnés.

Transfert et transport des bagages

Les déplacements s'effectuent en minibus privé adapté selon la taille de votre groupe (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local).
Les transferts (et les vols) sont nombreux sur l'ensemble du voyage mais inévitables compte tenu de la configuration du pays.
A Bogotá, la durée du transfert entre l'aéroport international (ou national) et l'hôtel peut varier du simple au double. S'il n'y a pas de circulation (ce qui n'arrive presque jamais, et seulement la nuit entre 22h30 et 5h du matin), le transfert prend 30mn. S'il y a beaucoup de trafic (souvent le cas), il faudra entre 40mn et 1h (la majorité des vols depuis l'Europe arrive entre 16h et 19h, donc dans ce créneau chargé).
Pour rejoindre le Caño Cristales et Riohacha, vols intérieurs en petit avion ou vol charter.

Transports aériens

Vols réguliers pour Paris/Bogotá et Carthagène/Paris.

[Important] : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.
De même pour les vols intérieurs, il est possible qu'en fonction des disponibilités restantes au moment de votre réservation, les horaires soient différents au sein d'un même groupe.

Préparation physique

Ce circuit ne comporte pas beaucoup de randonnées, mais celles du Caño Cristales et du J11 à Tayrona sont d'un niveau supérieur, d'une durée de 3 à 4 heures. La forte chaleur humide rend les marches plus difficiles.

Toilettes

Attention, en Colombie il ne faut pas jeter le papier toilette dans la cuvette mais dans la poubelle à côté prévue à cet effet. Le diamètre des canalisations étant plus étroit qu'en Europe, le risque de toilettes bouchées est plus élevé.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : sac à dos de 35 à 45 litres et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 à 45 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne, mais sur ce circuit il ne faut pas dépasser 6kg en cabines, car les vols intérieurs sont plus restrictifs (pour le Caño Cristales).

2 - Le grand sac de voyage souple :
C'est le sac qui voyage sur le toit du 4x4 ou dans la soute du bus, auquel vous n'avez pas accès dans la journée et qui reste à l'hôtel lorsque vous vous baladez. Vous le trouverez chaque soir. Attention, le poids du bagage en soute ne doit pas excéder 10kg, c'est la limite imposée par les vols intérieurs (pour le Caño Cristales).

Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampooings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• T-shirts (1 pour 2 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• 1 short ou bermuda de marche
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 veste type Gore-tex, simple et légère
• 1 cape de pluie ou un parapluie
• 1 maillot de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax par exemple.

Chaussures :
• 1 paire de chaussures de randonnée imperméables (éviter les semelles rigides)
• 1 paire de sandales ou de chaussures détente pour les villes et le bord de mer
• 1 paire de tongs.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 paire de bâtons télescopiques (facultatif)
• 1 gourde (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale + piles (indispensable)
• 1 serviette de toilette (indispensable pour le río Claro)

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur: aspirine ou équivalent
• Anti-diarrhéique (type Imodium…)
• Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl…)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement
(sur prescription médicale)
• Pommade anti-inflammatoire
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Hydroclonazone, Micropur)
• Bande adhésive élastique (Elastoplast)
• Jeu de pansements adhésifs
• Compresses désinfectantes
• Double peau (protection contre les ampoules, disponible en pharmacie)
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Crème solaire et crème type Biafine pour les brûlures
• Antalgique en cas de maux de tête persistants dus à l'altitude (pour Bogotá uniquement).
• Tire-tiques

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Dès votre inscription, merci de nous fournir une copie couleur de votre passeport en la téléchargeant les champs adéquats dans votre espace client : connexion à l'espace client ou par courrier(à Terres d'Aventure - Service formalités 30, rue St Augustin - 75002 PARIS)
Cela nous est indispensable et essentiel pour la réservation de certains services, et donc pour le bon déroulement de votre voyage.

ATTENTION : pour ce circuit, le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants de pays membres de l’Union Européenne. Idem pour les Suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pour un séjour de moins de 60 jours, pas de visa pour les ressortissants de pays membres de l’Union Européenne. Ni pour les Suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Vaccins Obligatoires

Même si la vaccination contre la fièvre jaune n'est pas (encore) obligatoire pour les voyageurs arrivant directement d'Europe ou des Etats-Unis, la multiplication des foyers de la maladie dans de nombreuses régions du pays et des pays voisins, et pas seulement dans les régions amazoniennes, justifie, dès maintenant, de la recommander à tous, hors rares contre-indications décidées par le Centre de vaccinations internationales.
Sa validité est maintenant prolongée « à vie » (mention qui doit être notée sur le carnet international, quelle qu'ait été la date de la vaccination). Elle peut, en outre, être exigée à la sortie du pays, pour les voyageurs prolongeant leur périple dans les autres pays d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale et de toute la zone Caraïbe.

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins Conseillés

Rappels D.T. Polio à jour, rougeole pour les enfants, hépatites A et B.

Prévention Paludisme

Même si le paludisme a été éradiqué d’une grande partie du pays, où une protection contre les piqûres de moustique (répulsifs peau et vêtements, moustiquaire) suffit mais s’impose (la dengue et maintenant le chikungunya ou le virus Zika pouvant être présents), les voyageurs dans les régions du bassin amazonien devront adjoindre à ces mesures de protection personnelle un traitement préventif : Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), méfloquine (Lariam) ou Doxycycline sur prescription médicale.

Autres risques

Outre les habituels risques alimentaires, environnementaux, on pourra être confronté aux problèmes de sécurité de la ville et à ceux de la forêt. En Amazonie, posibilité de rencontre avec les animaux de la forêt (serpents de rivière, serpents à sonnette, araignées, grenouilles venimeuses…). Il est important de pouvoir décrire avec précision au médecin local, consulté sur place ou à distance par radio ou téléphone, l’animal responsable d’une morsure ou d’une piqûre.

Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.

Informations pratiques

Les conditions sanitaires sont satisfaisantes à Bogota, à Carthagène ou à Cali, où les pathologies médicales et chirurgicales peuvent être prises en charge, après accord de la compagnie d´assurance et des services de l´ambassade de France.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

La saison sèche est la plus propice au voyage. Sur la côte caraïbe, elle dure de fin décembre à début avril ; la région jouit alors d’un bel ensoleillement, même s’il pleut toujours un peu (la nuit en général), surtout sur la zone proche de la frontière avec le Panamá. Dans le centre, la saison sèche va de décembre à mars. Le ciel est souvent nuageux, avec une légère amélioration de décembre à fin février. Les températures varient en fonction de l’altitude : il fait frais à Bogotá (2600m), mais Medellin (1500m) bénéficie d’un "perpétuel printemps" et, plus on descend, plus la chaleur tropicale devient intense. Pendant la saison des pluies, de grosses averses tombent l’après-midi, dans la soirée ou la nuit. L’est et la côte pacifique sont très arrosés toute l’année.

Ce voyage ne peut se faire qu'entre juin et début novembre : c'est à cette époque que la rivière du Caño Cristales se teint de couleurs vives (le reste de l’année, le parc est fermé pour permettre aux plantes aquatiques de se régénérer).

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d'autant plus rapidement. Quel que soit l´environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l´endroit qu'il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde.
spécifiques au pays concerné.
– Eviter de laisser certains déchets sur place, et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructure d´élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
– La rareté de l´eau est aujourd'hui un problème mondial. Même si le pays visité n´est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
– Dans la plupart des hôtels vous disposerez d´une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n´êtes pas dans la chambre. La climatisation n´est d´ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
– En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de "souvenir" : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

"Cent ans de solitude", Gabriel Garcia Marquez, prix Nobel de littérature (décédé le 17/04/2014)
"L'oubli que nous serons", Hector Abad
" La vierge des tueurs", Fernando Vallejo
"Ursua", William Ospina,
"Le syndrome d’Ulysse", Santiago Gamboa
"Maria", Jorge Isaacs (le Lamartine colombien)
Ou bien encore Rafael Pombo, Candelario Obeso ou José Eustasio Rivera

Vous vous régalerez du récit d’Eric Julien intitulé "Le chemin des 9 mondes", qui raconte sa rencontre avec les Kogis, qui lui ont sauvé la vie alors qu'il faisait une embolie pulmonaire en pleine ascension de la Sierra Nevada. Les fonds récoltés vont à la Fondation Tchendukua de l’auteur, dont l’œuvre consiste à racheter des territoires pour les rendre aux indigènes.
http://www.tchendukua.com/

Extension

Envie de prolonger votre séjour ? Vous pouvez visiter d'autres régions de la Colombie, au départ de Medellin.

Extension nature : la vallée du café
A 6h de route de Medellin, cette vallée est caractérisée par d'immenses palmiers de cire, l'arbre national de la Colombie. On y découvre tous les secrets de la récolte du café !

Extension balnéaire : île de Mucura (au départ de Carthagène)
Terminez votre séjour sur l'archipel San Bernardo au sud-ouest de Carthagène des Indes. L’occasion de vous détendre sur une plage de sable blanc bordée par les eaux chaudes de la mer des Caraïbes… avant de passer une dernière journée dans la magnifique ville coloniale de Carthagène.

Extension sportive (au départ de Medellin, via Santa Marta) : randonnées dans le parc Tayrona sur la côte caraïbe, en 2 jours/1 nuit. Il est également possible de réaliser le trek de la Cité Perdue, en 4 jours/3 nuits.

Extension jungle : l'Amazonie (au départ de Bogotá)
Nous vous proposons un séjour d’immersion en Amazonie aux confins de la Colombie, à la frontière du Brésil et du Pérou…

A Carthagène, vous pouvez également réserver un cours de salsa.

Nous consulter pour plus d'informations et pour les tarifs.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.