Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

13/01/2018

02/02/2018

4690 € Plus que 4 places

03/03/2018

23/03/2018

4390 € Assuré à partir de 5

21/04/2018

11/05/2018

4390 € Assuré à partir de 5

10/07/2018

30/07/2018

4590 € Assuré à partir de 5

27/10/2018

16/11/2018

4390 € Assuré à partir de 5

01/12/2018

21/12/2018

4390 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• le transport aérien sur vol régulier
• les taxes aériennes
• les transferts
• l'encadrement
• les excursions mentionnées au programme
• les entrées aux parcs nationaux
• l'hébergement en pension complète à l’exception de certains repas indiqués libres au programme (selon vos horaires de vol, environ 4 repas)
• le transport des bagages
• l'eau, fournie en gallons dans le minibus (sauf au Corcovado)

Le prix ne comprend pas

­• les assurances
• les frais d’inscription
• les taxes d’aéroport au départ de San José (27$) et la taxe pour scan, rayons X ou inspection des bagages (2$), payables en dollars, en colones ou par carte CB VISA. Depuis septembre 2015, certaines compagnies intègrent la taxe dans le prix du billet (American Airlines, Avianca, Delta, United).
• les pourboires
• les boissons et dépenses personnelles
• les dîners des jours 1, 15, 16 & le déjeuner du jour 20 (en fonction de vos horaires de vols internationaux, environ 4 repas à votre charge. Prévoir 10-15€ par repas)
• tous les services non mentionnés au programme ou en supplément
• les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.
Supplément tracteur (J7 et J9) à Rara Avis : 240$ l'aller, à payer sur place et à diviser par le nombre de participants. Le cheval coûte quant à lui 35$ par personne.
Supplément dîner aux thermes d'Arenal : 36$ par personne.

Idées associées

Pacifique, Parc national du Volcan Arenal, Gandoca, Parc national Corcovado, Forêt tropicale, Côte Caraibe.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour San José

Vol pour San José. Accueil à l'aéroport et transfert dans un hôtel de la capitale. Dîner libre.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 0h30 et 1h, 14 km

Jour 2 : San José - baignade à Manuel Antonio - Dominical (côte pacifique)

Nous prenons la route en direction de la côte Pacifique, jusqu'au parc national de Manuel Antonio. S'il est très prisé des locaux, surtout en fin de semaine, le parc a l'avantage de posséder de très belles plages aux eaux tranquilles, idéales pour se baigner. Le parc abrite également des troupes de singes, des crabes colorés, des paresseux, des iguanes et de nombreux oiseaux. Déjeuner dans un restaurant local avant de continuer la route jusqu'à Dominical. Nous nous installons dans l'hôtel et profitons du lieu et de son environnement. Dîner à l'hébergement.

Notes :
- pour les jours 3&4, nous vous conseillons de laisser à votre chauffeur l'essentiel de vos bagages afin de les protéger de l'humidité (en particulier de juin à novembre), et de préparer un petit sac pour le Corcovado (voir rubrique bagages).
- il est interdit de nourrir les animaux dans le parc national.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h30, 208 km

Jour 3 : Dominical - parc national de Corcovado, en bord de mer

Nous roulons jusqu'à Sierpe, point d'embarquement pour le parc préservé du Corcovado, qui s'atteint après avoir traversé en bateau (1h15 environ) la mangrove de la rivière Sierpe et un morceau du Pacifique. Nous débarquons sur la baie de Drake et prenons possession de nos chambres à l'hôtel. Après le déjeuner, il est possible d'explorer les sentiers alentours, qui mènent à la plage. Retour à l'hôtel pour le dîner.

  • Heures de marche : entre 0h30 et 1h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h30, 75 km

Jour 4 : Parc national du Corcovado : randonnée et baignade

Les forêts humides tropicales qui composent la péninsule d'Osa et sa région renferment la plus riche variété d'espèces d'Amérique centrale. Le magazine National Geographic a désigné le parc national Corcovado comme "l'endroit le plus biologiquement intense sur terre". Plusieurs centaines de milliers de sentiers sillonnent le parc jusqu'à ses coins les plus reculés. Nous partons en bateau à la station La Sirena (1h30) et randonnons dans la forêt pluviale tropicale, à l'affût des animaux, perroquets et autres espèces animales. Nous pique niquons au cours de la marche dans le Corcovado ou sur une plage. Retour à l'hébergement en bateau (1h30), balade dans les environs et dîner.

Note : la mer étant assez agitée, nous vous recommandons de rester prudent.

  • Heures de marche : entre 4h et 5h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Bateau, 3h, 25 km

Jour 5 : Corcovado - forêt nuageuse de San Gerardo de Dota

Il est temps de quitter notre coin de paradis... Nous prenons le bateau pour Sierpe (1h15) où nous retrouvons nos affaires et le bus, et mettons le cap pour la forêt nuageuse de San Gerardo. Nous marquons un court arrêt pour observer les mystérieuses sphères taillées dans la pierre qui font la réputation du parc Palmar Sur, et sont classées depuis peu au Patrimoine de l'UNESCO. Déjeuner en cours de route, dans un restaurant local, et visite du marché local de San Isidro. Arrivée à San Gerardo, une zone d’une verdure inégalable qui se situe dans les hauteurs des montagnes de la région de Los Santos. Balade sur les sentiers proche de l'hôtel et dîner.

  • Heures de marche : 1h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h30, 170 km

Jour 6 : San Gerardo de Dota : randonnée dans la forêt de nuages

Réveil matinal avec le chant des oiseaux et départ en bus jusqu'au sommet de la vallée (3450m), le Cerro de la Muerte, nommé ainsi en souvenir des nombreux paysans morts en essayant de le traverser lorsqu'il était encore à l'état sauvage. Nous sommes au-dessus de la canopée, prisonnière des nuages de la forêt brumeuse. De là, nous entamons une descente à pied jusqu'au lodge (2200m), afin d'observer le changement d'aspect de la forêt primaire à mesure que nous perdons de l'altitude. D'une végétation composée de petits arbustes espacés, nous passons à un paysage plus humide et touffu, avec de grands arbres qui s'élèvent vers le ciel. Un peu plus bas, les lichens accrochés aux arbres donnent parfois, la brume aidant, l'impression de se retrouver dans une forêt mystérieuse. Nous marquons une pause pique-nique, avant de finir la marche dans une végétation luxuriante qui rappelle la jungle tropicale. Retour à l'hébergement et dîner.

Note : la randonnée n'est pas difficile, mais le chemin peut s'avérer glissant avec l'humidité et la pluie. Son intérêt réside dans l'observation des différentes végétations selon l'altitude.

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Distance Parcourue : 14 km
  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 1250 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 0h30

Jour 7 : San Gerardo de Dota - Turrialba

Tôt le matin, nous tentons notre chance et essayons d'apercevoir le splendide quetzal, oiseau sacré des Mayas. Puis, petit déjeuner et départ pour la région de Turrialba, dont le volcan éponyme crache de temps en temps des nuages de fumée. Comme le transfert est long, nous coupons la route avec un déjeuner dans un restaurant local, puis avec la visite de la basilique Nuestra Señora de los Angeles, un lieu saint qui reçoit chaque année des milliers de fidèles en pèlerinage. Ces derniers rendent gloire à La Negrita, la Sainte patronne du Costa Rica. Continuation de la route jusqu'au village de Turrialba et installation à la finca Dikla, installée en pleine nature. C'est l'occasion de rencontrer la famille Fuentes-Duran, des Costariciens qui ont décidé de se lancer dans un projet de "ferme intégrale", en accord avec l'environnement. Deux de leurs enfants ont étudié en France, et ce sont eux qui ont ramené le concept de maison d'hôtes que développe aujourd'hui leurs parents ! Dîner à la finca avec la famille ; ici on cuisine de bons produits et on pose les plats sur la table, comme à la maison !

  • Hébergement : en maison d'hôtes
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h30, 180 km

Jour 8 : Turrialba : randonnée et tour de café

Nous rencontrons Manuel, notre guide local de la journée, et partons marcher dans la vallée de Turrialba, sur le couloir biologique Balalaica, situé entre les parcs nationaux de Tapanti et de Barbilla. Manuel est conservateur de la faune sauvage ; il est à l'origine d'un petit projet de réintroduction de sangliers et d’agoutis. C'est aussi un grand spécialiste des tarentules ! Au cours de la randonnée nous observerons différentes plantations locales de canne à sucre, de café et des arbres ligneux. Si le temps est dégagé, un mirador nous offre une vue magnifique vue sur la volcan de Turrialba. La balade s'achève par un déjeuner chez Manuel. L'après-midi, nous visitons la finca Monteclaro, tenue par un couple franco-costaricien et qui produit du café organique afin de réduire l’impact environnemental. Nous apprenons tous les processus de fabrication du café bio et tous les challenges de ces cultures encore marginales. Pour finir, nous dégustons une bonne tasse de café. Retour à la finca Dikla et temps libre jusqu'au dîner. Il est possible d'observer des oropendulas et des toucans depuis la maison.

  • Heures de marche : entre 4h et 5h
  • Hébergement : en maison d'hôtes
  • Transfert : Véhicule privatisé, 0h30, 10 km

Jour 9 : Turrialba - Barra de Pacuare (bateau sur les canaux)

Nous changeons de région en mettant le cap sur la caraïbe ! Afin de rejoindre notre lodge, il nous faut prendre un bateau collectif et naviguer 40 minutes sur des canaux. Une belle occasion pour observer la faune et la flore ! Arrivée au lodge, installation et déjeuner. L’après-midi est consacrée à la visite d’un projet de protection des tortues, d'une école et à une promenade le long de la plage (20mn de bateau). Retour au lodge et temps libre afin de profiter de la nature environnante, se reposer ou bien ramer sur les canoës et barques mis à disposition de tous. Dîner.

  • Heures de marche : 1h
  • Hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, 2h, 69 km

Jour 10 : Barra de Pacuare : navigation et randonnée

Après un petit déjeuner matinal (7h), nous partons pour une journée consacrée à la visite en bateau des canaux et des lagunes de Barra de Pacuare (entre 2h et 2h30). C'est le matin qu'on a le plus de chance d'observer des animaux ! Le bateau nous dépose afin que nous nous promenions sur le sentier "Congo", accompagnée d'un guide naturaliste. Retour au lodge en bateau pour le déjeuner. Dans l'après-midi, selon la météo nous pouvons nous balader dans la réserve de Pacuare, ou bien nous reposer.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30

Jour 11 : Barra de Pacuare - Cahuita, sur la côte caraïbe

Nous quittons le paradis tropical de Barra de Pacuare et rejoignons le sud de la côte caraïbe, afin de visiter le parc de Cahuita le lendemain. Une courte balade (2km) nous mène à notre hébergement situé en plein cœur de la forêt tropicale de Talamanca. Ce projet est né en 1993 dans le but de protéger la biodiversité de la région et d’inciter aux bonnes pratiques pour la conservation de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs de la région. Dîner à l’auberge.

EN OPTION
Visite d'un sanctuaire des paresseux :
Le sanctuaire a pour objectif principal l’éducation environnementale des enfants afin qu’ils connaissent davantage et respectent les paresseux ainsi que leur écosystème dans la forêt mais les activités proposées sont adaptées au profil des visiteurs. Nous apprenons comment contribuer à notre manière à la conservation de leur habitat naturel.
Entrée à payer sur place : 30$

  • Heures de marche : 0h30
  • Distance Parcourue : 2 km
  • Hébergement : en auberge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h30 et 3h, 120 km

Jour 12 : Excursion à Cahuita : marche et baignade

Nous partons randonner dans le parc national de Cahuita sur la côte caraïbe, entre végétation tropicale et mer des Caraïbes (2h). Nous observons différentes sortes de plantes médicinales et d'orchidées, mais c'est surtout la faune qui est riche ici : serpents, paresseux, plusieurs races de singes, tatous, agoutis (rongeurs) et fourmiliers, sans oublier les célèbres toucans. Déjeuner dans un restaurant local. Puis, nous visitons le refuge Gandoca Manzanillo, qui abrite les espèces de faune et de flore menacées de la région. C'est également un lieu de nidation des tortues luth (de mars à mai). Dîner à l'auberge.

Note : le soir, nous préparons un petit sac à emmener chez les Bribris, avec nos affaires pour la journée et la nuit du J10. Notre grand sac restera avec le chauffeur.

  • Heures de marche : entre 4h et 5h
  • Distance Parcourue : 11 km
  • Hébergement : en auberge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 0h30 et 1h, 19 km

Jour 13 : Cahuita, côte caraïbe - communauté bribri

Journée consacrée à la rencontre de familles Bribri, une ethnie indigène vivant à la frontière du Panama, au cœur de la cordillère de Talamanca. Nous roulons jusqu'au petit village de Bambu, point de départ de la randonnée qui nous mènera chez nos hôtes. Un guide bribri, membre de la communauté, nous accompagne durant la marche. Nous traversons le rio Yorkin (en barque) et débutons la randonnée dans une forêt ombragée, dans laquelle nous pouvons observer des oiseaux et des amphibiens. Nous découvrons également la flore environnante et l’importance que revêt l’agriculture pour la population locale. La balade se poursuit ensuite hors de la forêt, à travers les villages bribris et la vallée ; nous sommes alors plus exposés au soleil. Nous arrivons à Yorkin et marchons jusqu’à la maison où nous sommes accueillis avec une boisson préparée par les Bribris, l'une des huit ethnies indigènes du Costa Rica. Les Bribris ont conservé leur langue orale et utilisent l’alphabet latin et un certain nombre de caractères de phonétique internationale pour le transcrire à l’écrit. Notre guide nous présente les codes culturels de la communauté et leurs activités quotidiennes : agriculture (cacao, banane, maïs, haricots et tubercules), élevage de cochons, chasse d’oiseaux, pêche, artisanat (vannerie et fabrication d’instruments musicaux avec des matières naturelles), tissages avec des fibres et des pigments naturels. On nous enseigne à faire le cacao de façon traditionnelle. Nous passons une journée hors des sentiers battus, riche en émotions et en partage.

Nuit dans une "auberge" très simple, gérée par une association de femmes de la communauté, située dans le petit village, à côté d'un lieu de réunion pour toute la communauté et où les jeunes se donnent rendez-vous pour jouer.

  • Heures de marche : 3h
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h, 20 km

Jour 14 : Communauté bribri - Sarapiquí

Matinée libre avec la communauté et déjeuner bribri avant de lui faire nos adieux. Nous empruntons une pirogue (30mn) pour rejoindre le village de Bambu et le bus. Départ à destination de la région de Puerto Viejo de Sarapiquí, dont les forêts constituent le refuge des tapirs, paresseux, coatis et singes variés. La région de Sarapiquí est délimitée au nord par la rivière San Juan, à l’ouest par la vallée de Santa Cruz, au sud par les volcans Barva et Poás et à l’est par la région caraïbe. Nous arrivons à l'hébergement où nous nous installons. Temps libre jusqu'au dîner et balade nocturne dans la forêt de Tirimbina, une réserve privée qui a pour but de préserver l'environnement. Avec un peu de chance, nous croiserons grenouilles, serpents, insectes et mammifères nocturnes !

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h, 200 km

Jour 15 : Sarapiquí - visite de plantations d'ananas et de cœur de palmier - Arenal

Après le petit déjeuner, nous visitons la plantation "organic paradise", une plantation d'ananas issus de l'agriculture biologique. En tracteur et à pied, nous découvrons les techniques de récolte et l'histoire qu'ont joué les indigènes dans la production de ce fruit sucré. Le Costa Rica produit les meilleurs ananas au monde ! Nous poursuivons le chemin et visitons cette fois une plantation de cœurs de palmier, aliment bien connu pour sa richesse en fibres, calcium et vitamines et pourtant méconnu chez nous. Le Costa Rica est actuellement le principal exportateur mondial de conserves de cœur de palmier avec 55% du marché. Doña Maria nous présente sa plantation, devenue une activité économique très importante pour sa famille, une option de développement à travers une activité agricole. Elle nous explique tout sur le cœur de palmier, de la plantation à la collecte, avant de nous servir un déjeuner à base de cœurs de palmier. Continuation de la route jusqu'à la région d'Arenal, parfait cône volcanique qui domine le paysage. Si ce dernier est en sommeil depuis 2011, nous privant de ses coulées de lave magiques, il n'en reste pas moins un cône parfait agréable à admirer. Installation à l'hôtel, temps libre et dîner libre. La Fortuna, le village d'à côté, regorge de petits restaurants !

EN OPTION
Baignade aux Paradise Hot Springs :
Il est possible de se baigner dans les différentes piscines d’eau thermale entourées de jardins tropicaux.
Entrée : 30$ par personne (sans le dîner, plus cher avec le buffet).

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 2h30, 96 km

Jour 16 : Arenal : trek "los perdidos" (baignade en rivière)

La chaîne de montagne Tilarán, l'une des plus importantes du pays, abrite en son sein le fameux volcan Arenal et le Cerro Chato, son petit frère. Aujourd'hui nous partons explorer, au cours d'une belle randonnée, les collines et les forêts de ce paysage. La montagne "los perdidos" (les perdus, en espagnol) se trouve à 7km du sud-ouest du village de la Fortuna, à 30mn en bus de notre hébergement d'Arenal. Elle est constituée de vestiges volcaniques cerné par un cratère, formée par l'activité volcanique il y a près de 90000 ans. Le trek est une exploration de la forêt vierge, l'occasion de respirer le bon air des montagnes. Si nous avons de la chance, nous croiserons divers animaux et observons la flore de la région, ainsi que des fumerolles. Déjeuner pique-nique. Des eaux thermales (assez rustiques) riches en minéraux se trouvent sur notre chemin, dans lesquelles nous pouvons nous baigner ! Ceux qui préfèrent l'eau fraîche pourront aller se tremper dans les eaux de la rivière et les cascades au bord du sentier. Retour à l'hébergement et dîner libre.

Note : les sentiers sont parfois chaotiques et le chemin comprend quelques traversée de rivières.

  • Heures de marche : entre 4h et 5h
  • Distance Parcourue : 12 km
  • Hébergement : en hôtel

Jour 17 : Arenal - Cerro Escondido

Nous quittons la région de l'Arenal pour la péninsule de Nicoya, sur la côte pacifique. Nous arrivons au village de San Ramon et déjeunons au restaurant. Ensuite, nous poursuivons à pied jusqu'au Cerro Escondido (la "montagne cachée"). Nous profitons de l'hébergement, installé au milieu de la forêt, dans la réserve Karen Mogensen. Nous pouvons sillonner librement les sentiers alentours. À la tombée de la nuit nous partons explorer la forêt tropicale, quand la majorité des animaux s’éveillent et prennent possession des lieux. Accompagnés d’un guide naturaliste, nous croiserons sans doute de nombreux insectes, des grenouilles, certains mammifères nocturnes et peut-être même des serpents. Dîner et présentation de la réserve et de sa fondation.

Note : selon l'heure d'arrivée à la réserve, nous pourrons planter un arbre pour participer à la reforestation.

  • Heures de marche : 1h30
  • Hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30, 149 km

Jour 18 : Réserve Karen Mogensen : marche et baignade en cascade

Excursion matinale pour observer les oiseaux dans la forêt primaire. Nous découvrons la forêt pluvieuse puis, après avoir déjeuné, partons pour une randonnée d'une heure à la cascade du "Velo de la Novia" (le voile de la mariée). Le retour se fait sur un chemin qui grimpe dans la montagne. Déjeuner typique du Costa Rica avant de visiter la station bioclimatique (environ 2h, ouverte tous les jours). Nous retournons au lodge à pied et courte randonnée en direction d'un mirador (1h30 pour monter et 1h pour descendre, sur le même sentier). Temps libre et dîner.

  • Heures de marche : 4h
  • Hébergement : en lodge

Jour 19 : Réserve Karen Mogensen - San José

Après le petit déjeuner, nous faisons une dernière balade jusqu’à Montaña Grande (la "grande montagne"), qui offre une jolie vue sur le golfe de Nicoya. Déjeuner chez une famille locale. Départ en début d’après-midi en ferry (public) jusqu’à Puntarenas puis route vers San José. Visite de la capitale, du théâtre national (fermé le dimanche), construit par l’oligarchie du café à la fin du XIXè siècle et inspiré des théâtres français et du musée de l’or, qui renvoie aux origines du pays et aux rêves des conquistadors. Dîner dans un restaurant local.

  • Heures de marche : 2h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h30 et 4h, 223 km

Jour 20 : San José - vol retour

Temps libre selon vos horaires de vol. Pour les achats des derniers souvenirs, rendez-vous au "mercado central", à une quinzaine de minutes à pied de l'hôtel Rosa del Paseo. Puis transfert à l'aéroport international et assistance aux formalités d'embarquement. Vol retour. Repas libres.

Note : le check out de l’hôtel est à midi, les valises peuvent cependant être confiées à la réception de l’hôtel avant le transfert vers l’aéroport.

  • Hébergement : en avion
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 0h30 et 1h, 14 km

Jour 21 : Arrivée à destination

Fin du voyage.

Important itinéraire

• Ce voyage est une immersion dans la nature costaricaine. Les temps de marche, donnés à titre indicatif, incluent les pauses durant lesquelles le guide vous explique la faune et la flore. Certaines marches sont parfois courtes car le climat tropical du Costa Rica ne permet pas des journées entières de marche (la chaleur peut fatiguer et les averses ont souvent lieu dans l'après-midi). En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, les temps de marche peuvent varier, en plus comme en moins.
• De très nombreuses espèces animales peuplent les endroits visités ; cependant, nous sommes en pleine nature et l'observation animalière reste aléatoire. C'est une activité qui requiert de la patience et un œil de lynx qui s'affine au fur et à mesure du voyage... N'hésitez pas à explorer les environs des hébergements (presque tous situés en pleine nature) lors des temps libres ou le matin aux aurores.
• Soyez prudent lorsque vous vous baignez dans l'océan Pacifique. En effet, il peut y avoir de forts courants, notamment au Corcovado.
• Les transferts sont fréquents et parfois longs, inévitables de par la réalité du pays. Dans l'ensemble, les routes sont plutôt bonnes, mais il nous arrive d'emprunter des pistes pour atteindre les lodges les plus reculés. La pluie et la rencontre avec des animaux (toujours appréciable !) peuvent également rallonger nos temps de route. Les longs transferts sont ponctués de pauses qui les rendent plus agréables.
• Les impératifs locaux : retards de bus, activité volcanique, saisons, fêtes et jours fériés, ouverture des musées, restaurants ou sites visités, conditions météorologiques locales… peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée,
Observation animalière

Environnement

Volcans,
Patrimoine et Nature,
Bord de mer et îles,
Forêts, collines, rivières et lacs

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
4 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 300 à 500 mètres. Bonne condition physique requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

Découverte d'écosystèmes variées, activités agricoles, rencontres et marches

Nombre de participants

De 5 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

• La découverte complète et approfondie du Costa Rica a été le but principal de la création de ce circuit, tout en mettant l'accent sur une immersion dans une nature encore préservée.
• Afin de voir toute la diversité du pays, nous parcourons parfois de longues distances, qui sont justifiées par la variété des paysages et des activités.
• Le voyage comprend des marches plus ou moins longues aux ambiances différentes, ayant toutes pour but de découvrir et interpréter la nature qui nous entoure. Ce choix permet aussi d’accroître les possibilités d’observer des animaux dans des environnements différents. Elles sont ponctuées d'arrêts pour écouter les explications du guide et observer la faune et la flore.
• Nous avons voulu faire de ce voyage un voyage nature mais aussi rencontres, axé sur des projets qui respectent la nature et la préservent.

Hébergement

C.S.T - Certificación para la Sostenibilidad Touristica - est un programme de l'Institut Costaricain du Tourisme (I.C.T), qui a la volonté de classer et de différencier les hébergements, afin de vérifier l'adéquation entre leur mode de fonctionnement actuel et un modèle de durabilité, en s'intéressant plus précisément à la façon de gérer les ressources naturelles, culturelles et sociales. La classification va de 0 à 5 feuilles. Nous vous signalons ci-dessous les hébergements retenus pour ce voyage de découverte et de sensibilisation.

Voici la liste de nos hôtels (donnés à titre indicatif, pouvant changer selon la disponibilité au moment de votre réservation) avec les liens internet (lorsqu'ils existent) :

A San José (J1&19)
Hôtel Rosa del Paseo :
C'est l’un des rares témoignages restant de l’architecture historique de la ville, un lieu intemporel qui permet d'imaginer l’atmosphère qui régnait dans les demeures des riches familles exportatrices de café. Idéalement situé, à seulement 15mn de l’aéroport international et sur l’une des avenues les plus importantes de San José, le Paseo Colón, l'hôtel propose 18 chambres décorées selon le style de l’époque (tableaux, antiquités, meubles typiques de style anglais aux côtés de meubles rustiques, parquets de qualité). Wifi disponible à la réception et dans certaines chambres. Pas de restaurant.
Certification CST : 3 feuilles
www.rosadelpaseo.com
OU
Le Bergerac :
Belle maison coloniale entourée d'un jardin soigné, à deux pas restaurants les plus en vogue de la capitale ! Les 25 chambres réparties dans 2 bâtiments sont spacieuses et équipées de mobilier en bois, d'une TV, d'un coffre, d'un ventilateur, d'un balcon et d'une salle de bains avec eau chaude. Wifi et restaurant.
En cours de certification CST.

A Dominical (J2)
Hôtel Villas Río Mar :
Situé sur la rive du río Barú, à 800m des plages vierges de Dominical, l'hébergement jouit d'un emplacement unique, entre forêt tropicale et chaîne de montagnes. Ses 40 bungalows au toit de chaume ont tous une terrasse extérieure avec un hamac. L'hôtel possède aussi une immense piscine avec un bar et un bain à remous, un spa, un restaurant et le Wifi.
Certification CST : 4 feuilles
http://www.villasriomar.com/

Dans la région de Corcovado (J3&4)
Hôtel Punta Marenco :
Cet écolodge au confort simple est situé au nord de la baie de Drake, sur la côte pacifique sud du Costa Rica. Il appartient à la zone protégée de Punta Río Claro, qui comprend des kilomètres de plages vierges et de forêt tropicale et se trouve proche du parc national Corcovado. Le lodge offre des chambres rustiques, situées sur une petite colline au-dessus de l’océan. Chacune est construite en harmonie avec la nature et possède un porche privé avec vue sur l’océan. Le restaurant est une grande salle à manger où sont servis les 3 repas de la journée. Pas de connexion Internet.
OU
Hôtel Poor Man's Paradise :
Situé dans le parc national du Corcovado, à quelques mètres de la plage, cet hébergement se compose de bungalows équipés d’un ventilateur et d’une salle de bain privée. Il dispose également d’un restaurant. Il y a l’eau courante mais pas d’électricité disponible 24h/24, éclairage à l’énergie solaire et générateur électrique de 18 à 21h. Pas de connexion internet.

A San Gerardo de Dota (J5&6)
Suria Lodge :
Hôtel familial dont la caractéristique principale est d’être une grande réserve forestière qui abrite une grande variété de plantes, d’insectes, d’amphibiens, de mammifères et d’oiseaux. Les cabanes en bois rustiques, entourées de verdure et d'un magnifique jardin peuplé de colibris, rendent le séjour chaleureux et agréable. Salle de bain avec eau chaude. Le restaurant possède une cheminée et sert de délicieux plats typiques, dont la truite élevée dans la région.
En cours de certification CST.
www.hotelsuria.com
OU
Trogón Lodge :
Niché au cœur du parc national de los Quetzales, le lodge offre 23 chambres spacieuses avec salle de bain privative. Wifi disponible dans les parties communes. Restaurant, bar, salon (librairie et DVD), boutique de souvenirs.
http://www.trogonlodge.com

Pour la date du 04/12/2017, l'hôtel utilisé sera le Savegre Lodge (http://www.savegre.com/).

A Turrialba (J7&8)
Chez l'habitant : confort simple.
La finca Dikla appartient à la famille Fuentes-Duran. A l'origine, la maison ne possédait que deux chambres assez sommaires, mais aujourd'hui 7 chambres sont aménagées pour recevoir des visiteurs. Chaque chambre possède une salle de bain et un balcon privé. La maison possède également une grande salle à manger, idéale pour échanger avec la famille. Confort simple mais environnement charmant. Le concept se rapproche de nos maisons d'hôtes.
Attention : étant donné qu'il n'y a que 7 chambres, selon les disponibilités vous pourrez vous retrouver dans des chambres avec plus de deux personnes.
La certification CST ne s'applique pas aux logements chez l'habitant.

A Barra de Pacuare (J9&10)
Lirio Lodge :
Situé à côté de la jolie lagune de Madre de Díos et des canaux de la rivière Pacuare, le lodge offre l'expérience unique de nous réveiller au cœur d'un paradis naturel. Il comprend 4 tentes construites sur une plate-forme de 5x6 mètres, à un mètre du sol et couvertes d’un dôme imperméable et 6 bungalows confortables. Les bungalows sont équipés d'eau chaude (énergie solaire), de lits confortables et d'une terrasse avec chaise à bascule. Pas de connexion Internet.
Pas de certification CST. http://www.liriolodge.com/

Attention : pour les grands groupes, la distribution des chambres peut changer en fonction de la disponibilité. Il est possible de dormir en tente ou en bungalow.

A Cahuita (J11&12)
Auberge Casa Calateas :
L'auberge est née d'un projet de protection de la biodiversité et de la conservation de l’environnement, améliorant par ailleurs les conditions de vie des agriculteurs de la région. Elle se trouve en plein cœur de la forêt tropicale de Talamanca, dans la communauté Carbón Dos, et offre la possibilité d’observer plus de 300 espèces d’oiseaux. Les 6 chambres sont basiques mais propres et permettent d’être en harmonie avec la nature. Aucune connexion Internet, pas d'eau chaude.
Pas de certification CST.

Chez les Bribris, à Yorkin (J13)
Stibrawpa Lodge (Casa de las Mujeres) :
Yorkin est un petit hameau indigène situé en territoire bribri à Talamanca, au milieu de 500 hectares de forêt protégée. Vous arrivez ici à pied et logez dans une "auberge" basique, type huttes traditionnelles bribris avec douche et toilettes collectifs (eau tiède). Energie solaire et capacité de 20 personnes. Chaque "hutte" possède 8 chambres, avec lits superposés (avec moustiquaire), étagères, cadenas individuels et serviettes propres. Ce lieu est l’un des meilleurs du pays pour interagir avec la culture indigène, découvrir des "cataratas" (chutes d’eau), visiter des plantations biologiques et explorer des rivières et des forêts tropicales. Vous apprenez sur la culture bribri tout en profitant de l’immersion dans un paradis naturel.
La certification CST ne s'applique pas aux auberges.

L’association indigène Stibrawpa :
En 1985, les femmes de Yorkin se réunirent pour créer Stibrawpa afin de diversifier leurs moyens de production, principalement agricoles. Leur but était de développer de nouvelles activités pour bénéficier de nouvelles sources de revenus tout en préservant leur culture. Elles commencèrent par produire de l’artisanat, mais aujourd’hui elles cultivent aussi du riz, du manioc, du ñampi et des haricots pour leur propre consommation, et vendent des bananes et du cacao biologiques. Le tourisme représente un revenu complémentaire non négligeable puisqu’il leur permet de scolariser durablement leurs enfants. Chaque famille possède une parcelle de forêt tropicale et en tire profit en la partageant avec les visiteurs. 15 familles bénéficient de ce projet.

A Sarapiquí (J14)
Hôtel El Bambu :
Situé au cœur de Sarapiquí, en pleine forêt humide, l’hôtel dispose d'une quarantaine de chambres équipées d'air climatisé, d'un coffre-fort et d'une salle de bain privée avec eau chaude et sèche-cheveux. Restaurant, piscine, Internet et service de blanchisserie.
www.elbambu.com
En cours de certification CST.

A Arenal (J15&16)
Hôtel Lavas Tacotal :
Toutes les chambres sont équipées d’une salle de bain privée, d’un mini frigo et d’un sèche-cheveux. L'hôtel possède une piscine, qui offre de belles vues sur le volcan. Wifi dans les salles communes de l'hôtel.
www.tacotal.com

Dans la réserve de Karen Mogensen (J17&18)
Cerro Escondido Lodge :
Cette petite auberge tire un charme fou de son emplacement : au milieu de la forêt primaire, dans la réserve Karen Mogensen, sur la péninsule de Nicoya. 4 chambres communes au confort simple, d'une capacité de 20 personnes (vous partagez donc la chambre avec d'autres membres du groupe) et dotées chacune d'une salle de bain privée. Service de blanchisserie. Pas d'Internet ni d'eau chaude.
www.asepaleco.com
Certification CST : 2 feuilles


Notes :
- un supplément vous permet de dormir en chambre individuelle, à l'exception des nuits à la Finca Dikla, au Lirio Lodge, chez les Bribris, à la Casa Calateas et au Cerro Escondido.
- si vous le souhaitez, vous pouvez amener quelques biens utiles à offrir à vos hôtes, et/ou aux Bribris (savon, dentifrice, livres, cahiers, crayons, etc).
- sur ce circuit, certains hébergements communautaires ont une capacité limitée ; il est possible de dormir à plus de deux personnes / chambres.

Nourriture

• Un minimum de repas libres : l'intégralité des repas est incluse exceptée un dîner à Arenal et les repas les jours de vols internationaux. Pour le repas libre à San José, voici quelques idées :
- La Bodeguito del medio : un restaurant cubain ouvert récemment, avec l'ambiance musicale qui va avec ! 200m au sud de la "Banco de Costa Rica", Paseo Colon
- Soda Tapia : une petite adresse pour un repas sur la pouce de type sandwich et milk shakes. Angle av. 2 et calle 42.
- Gastro Bar : décoration moderne, plats de type européens, assez classiques.
Si vous êtes logés à l'hôtel Bergerac, de nombreux restaurants sont situés à proximité (gastronomie de tous les pays).
• Au Costa Rica, le petit déjeuner est copieux. Les repas sont un peu répétitifs, mais un choix de plats vous sera toujours proposé. Toutefois, l'accompagnement typique costaricien est souvent composé de salade, "frijoles" (haricots rouges), "gallo pinto" (mélange de riz et de haricots rouges), bananes plantains et/ou riz. La cuisine n'est pas épicée et il y a peu de plats en sauce. Les desserts sont très sucrés et peu variés : "tres leches", flan ou riz au lait.
• Le midi, pique-nique (durant les balades) ou restaurant local (en route) ; le soir, repas au lodge/à l'hôtel (souvent sous forme de buffet).
• L'eau est potable dans pratiquement l'ensemble du Costa Rica. Tout au long du circuit, vous trouverez dans la majorité des hôtels des bonbonnes pour remplir vos gourdes. De l'eau vous sera également fournie dans le minibus, en gallons (sauf au Corcovado, car le bus n'est pas avec nous). Enfin, vous pourrez acheter de l'eau minérale lors des arrêts prévus à cet effet (préférer de grandes bouteilles d'eau pour limiter les déchets plastiques).
• Vous pourrez aussi acheter des bières, des sodas (Coca-Cola, Fanta…), du café (à l'américaine) et des liqueurs qui sont excellentes ainsi que du vin à certains endroits. L'alcool national est le guaro, fabriqué à partir de la canne à sucre, et on trouve du très bon rhum (le Centenario). Malgré un large choix de fruits tropicaux, les jus sont parfois à base de concentré et très sucrés ; on trouve toutefois des "batidos", jus de fruits frais mixés à l'eau ou au lait.

Encadrement

Accompagnateur costaricain francophone, diplômé et spécialiste de la faune et de la flore. Plus qu’un simple guide, il sera votre compagnon de voyage, votre initiateur à la culture et aux traditions du Costa Rica. Il est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques. Il vous accompagne tout au long du circuit, de l'accueil à l'aéroport jusqu'à l'enregistrement de vos bagages pour prendre votre vol retour (si votre vol est prévu avec le groupe).

Transfert et transport des bagages

Tous nos transferts terrestres sont en minibus privé (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local).
Les transferts en bateau pour accéder à Barra de Pacuare sont collectifs. Dans la mesure du possible, le transferts en bateau au Corcovado est privé, mais dans certains cas il peut arriver que le groupe partage les barques avec d'autres touristes. Le ferry pour rentrer de Nicoya le J19 est public.
Pour nous rendre dans la communauté bribri, nous laissons nos gros sacs au chauffeur et prenons un sac avec nos affaires pour la journée et pour la nuit. Il en est de même pour notre séjour au Cerro Escondido.

Transports aériens

Vols réguliers pour San José A/R, avec escale à Madrid, Mexico ou aux USA.
Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

Préparation physique

Ce circuit, classé deux chaussures, nécessite une bonne forme physique et un goût prononcé pour la nature. Il comporte plusieurs marches qui peuvent être plus difficiles l'été avec la chaleur et les possibles averses. Il n'y a pas de dénivelés importants mais en cas de pluie les sentiers peuvent devenir assez boueux.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple (ou une valise rigide ou semi-rigide).

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.

Il vous sera également utile pour les jours 7 et 8 (Rara Avis) et les jours 16 à 18 (Corcovado) : nous vous recommandons de laisser l'essentiel de vos bagages à votre chauffeur et de ne prendre que l'essentiel : 1 pantalon de trek, 1 short, chaussures de randonnée (les sentiers du Parc Corcovado sont parfois boueux), cape de pluie, sandales, nécessaire de toilette, maillot de bain, serviette, pantalon léger pour le soir, protection contre les moustiques, crème solaire.

Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir (sauf les nuits du J7 et J8, et du J16 au J18). Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 sweat shirt
• 1 polaire chaude car en altitude les nuits sont froides, et les temps de repos lors des randonnées peuvent refroidir
• 2 shorts ou bermudas de marche
• 2 pantalons de randonnée
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 maillot de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 jours de marche). Eviter les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules.
• 1 coupe-vent imperméable ou veste type Gore-tex (même hors saison des pluies, possibilité d'averse brève)
• 1 cape de pluie ou 1 parapluie.

Note : à plusieurs endroits du voyage, il est possible de faire des lessives, à vos frais (J2, 14, 15&16). Cela vous permet de voyager plus léger.

Chaussures
• 1 paire de chaussures de grande randonnée, imperméables, tenant bien la cheville (semelle type Vibram résistante à l’abrasion)
• Tennis pour les visites dans les villes
• Sandales pour les traversées de rivières et confort de marche par temps chaud : privilégier des sandales fermées devant et qui tiennent bien le pied.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 paire de jumelles puissantes (x15 minimum) pour les observations animalières
• Bâtons de marche (facultatif, utiles si le terrain est boueux)
• 1 lampe frontale + piles
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent, et un sac étanche pour mettre l'appareil photo (ou autre) lors du transfert en bateau et au Corcovado. Des protections imperméables pour les sacs à dos peuvent s'avérer utiles.
• Nécessaire de toilette : préférez des produits biodégradables (il existe du savon liquide biodégradable de marque CAO)
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement, type Packtowl (4 tailles)
• 1 serviette de bain pour la plage
• Boules pour atténuer les bruits, type Quiès (facultatif)
• Papier toilette ou mouchoirs
• 1 adaptateur

Couchage

Pour plus de confort vous pouvez vous munir d'un drap de sac (facultatif).

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (type Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pommade anti-inflammatoire
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Répulsif anti-moustiques puissant
• Crème solaire et Biafine
• Double peau (protection contre les ampoules)

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

• A votre arrivée, une gourde isotherme vous sera offerte, afin d'aider à limiter l'achat des bouteilles en plastique. Vous pourrez la remplir avec l'eau disponible dans le bus (non disponible au Corcovado) et dans certains hôtels qui possèdent des bonbonnes d'eau.
• Matelas, sommiers et tentes fournis sur place pour les trois nuits en campement aménagé dans le Corcovado (si vous êtes logés au Corcovado Tent Camp).
• L'accompagnateur aura sa propre paire de jumelles, il vous faut donc en prévoir une pour votre propre utilisation.

3. Formalités et santé

Passeport

Passeport valide pour la durée du séjour, pour les ressortissants de l’Union Européenne et les Suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.
Le passeport doit avoir une validité d'au moins six mois à compter de la date de sortie des Etats-Unis.

ESTA. Tous les voyageurs français se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

Si votre voyage implique que vous transitiez par le Canada :

AVE. A partir du 10 novembre 2016, les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, devront obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens.
L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime.
Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp
Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille.
Attention ! des sites non officiels proposent de délivrer l'AVE aux voyageurs à des tarifs exorbitants ; il arrive même que l'autorisation ne soit pas délivrée, ou pas reconnue par les autorités canadiennes. Veillez à faire la demande à l'adresse mentionnée ci-dessus.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pour un séjour de moins de 90 jours, pas de visa pour les ressortissants de l’Union Européenne, ni pour les Suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Vaccins Obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune n’est pas, actuellement, exigée des voyageurs arrivant d’Europe ou des USA. En revanche, elle peut l’être de ceux venant de pays d’Afrique sub-saharienne ou d’Amérique latine (où la maladie est présente), cela même si la vaccination y est seulement recommandée. En l’absence de vaccin, il est raisonnable, avant le départ, de se renseigner auprès du ministère des affaires étrangères sur l’état présent de la législation costaricienne (www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs).

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins Conseillés

Il faudra, bien sûr, être vacciné (ou immunisé) contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche, la rougeole surtout pour les enfants. Et, éventuellement, si le voyage est aventureux, contre la typhoïde et la rage. Contre les méningites, en période épidémique, vaccin tétravalent A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix).

Prévention Paludisme

Le paludisme est en voie d'éradication du Costa-Rica. Il peut être présent sur la côte caraïbe (province de Limon, Tortuguero) sous une forme mineure. La prise d’un traitement préventif par Nivaquine n'est, cependant, pas indispensable Mais partout, la protection individuelle contre les piqûres de moustiques doit être rigoureuse, pour éviter la transmission d’autres maladies (la dengue, voire chikungunya ou le virus Zika).

Autres risques

Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes dans tout le pays, où la plupart des problèmes médicaux et chirurgicaux peuvent être pris en charge. Toutefois, prenez, dans tous les cas, contact avec votre compagnie d'assistance et, éventuellement, avec les services de l’ambassade de France.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

La saison sèche dure de décembre à avril ; la saison des pluies, de mai à novembre (la côte caraïbe ne connaît pas vraiment de saison sèche). En période humide les températures sont élevées dans tout le pays (elles varient toutefois un peu en fonction de l’altitude). Il pleut surtout l’après-midi et on peut avoir un temps clair dans la matinée.
En saison sèche, l’ensoleillement est généreux sur le plateau central et la côte pacifique. Les températures varient assez sensiblement des terres basses et chaudes au terres froides d’altitude (cordillères volcaniques) ; entre 800 et 1500m, elles sont d’une agréable douceur (entre 20 et 25°C), il fait parfois un peu frais la nuit et le matin.

Le Costa Rica bénéficie d'un climat tropical, et n'est pas à l'abri de quelques averses. Elles ont souvent lieu en fin d'après-midi, et sont plus fréquentes sur la côte caraïbe.
La pluie rendant les chemins boueux, le niveau de difficulté des randonnées peut varier, particulièrement l'ascension du Cerro Chato. Le guide peut, s'il le juge nécessaire et pour des raisons de sécurité, décider d'annuler exceptionnellement certaines marches.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d'autant plus rapidement. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des lieux qu'il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l'affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser vos déchets. Afin de participer à l'effort environnemental, nous vous fournissons de l'eau, disponible en gallons dans le minibus.

FAUNE ET FLORE
Avec environ un tiers de la surface recouvert de forêt, le Costa Rica est le lieu de prédilection de nombreuses espèces qui représentent 5% de la biodiversité du monde. On a recensé 10000 espèces de plantes, 6000 espèces de papillons, 200 espèces de reptiles, 1000 espèces d'oiseaux et autant de poissons. Vous pourrez observer dans ce paradis pour naturalistes des toucans, des tapirs, des cerfs, des paresseux, des tamanoirs, des singes et une grande variété de fleurs tropicales dont l´orchidées. C´est sur ces plages que les tortues marines viennent pondre (plages de Tortuguero, Playa Grande, Tamarindo, Ostional et Playa Nancite). Vous pouvez observer cette faune et flore en visitant des jardins spécialement aménagés à cet effet. Nous vous recommandons : les jardins Lankester entre Cartago et Paraíso et les jardins La Paz sur les flancs du Poás. (www.waterfallgardens.com). Il est judicieux voir recommandé de faire appel à un guide pour visiter certains parcs afin d'en profiter pleinement, d'autre part leur présence peut être obligatoire pour des raisons de protection de la nature.

ECOLOGIE
1/3 du Costa Rica est recouvert par la forêt. Depuis 1945, le Costa Rica est très impliqué dans la protection de l´environnement. En effet, il possède un système national de parcs de conservation qui protège plus de 25% de son territoire ce qui permet de sauvegarder cette incroyable richesse écologique. Il compte 19 parcs nationaux et 8 réserves biologiques. Ces parcs protègent la faune et la flore. Afin de permettre aux visiteurs d´apprécier les richesses du pays, des jardins ont même été aménagés citons les jardins Lankester entre Cartago et Paraíso, les jardins la Paz sur les flancs du Poás. Les parcs naturels sont d´immenses espaces protégés qui s´étendent aussi bien sur la terre que sur la mer. Le Costa Rica est également connu pour être l'un des 6 endroits au monde où les tortures marines affluent en masse pour la ponte. Chaque année elles arrivent massivement sur les plages de Tortuguero, Playa Grande, Tamarindo, Ostional et Playa Nancite.

Le Costa Rica est un pays particulièrement sensibilisé par la protection de la nature, fait rare dans ce que nous appelons communément "le tiers monde". En tant que visiteurs, votre rôle est important tant par l’exemple que vous donnerez, que par l’intérêt que vous manifesterez envers les initiatives de ce beau pays.

Systèmes de culture bananes, plantains et ananas :
Bien que les productions fruitières d'exportation représentent une source d'emplois et de devises importantes, leur viabilité est devenue incertaine, à la fois sur le plan agronomique, économique et social. Ces monocultures fruitières engendrent souvent des pollutions et appauvrissent le milieu. Leurs marchés sont de plus en plus concurrentiels et les consommateurs de plus en plus exigeants. Les cultures du bananier et de l'ananas sont au centre de cette problématique : l'enjeu consiste pour elles à passer de systèmes monoculturaux intensifs conventionnels à des systèmes de culture durables (source CIRAD).

C.S.T - Certificacion para la Sostenibilidad Touristica - est un programme de l'Institut Costaricien du Tourisme (I.C.T), qui a la volonté de classer et de différencier les entreprises touristiques, afin de vérifier l'adéquation entre leur mode de fonctionnement actuel et un modèle de durabilité, en s'intéressant plus précisément à la façon de gérer les ressources naturelles, culturelles et sociales. Notre partenaire locale est en cours d'obtenir ce label. Pour mesurer et situer ces niveaux de durabilité, le C.S.T a établi une échelle qui va de 0 à 5 feuilles. Chaque numéro indique la position relative de l'entreprise en termes de durabilité. Ce schéma permet d'établir un classement des entreprises touristiques grâce à un système similaire à celui qu'on emploie pour le classement commercial des hôtels en nombre d'étoiles et par delà leurs objectifs de progression. Plus d'infos : http://www.turismo-sostenible.co.cr/fr/
Notre représentant local, partenaire depuis de nombreuses années, est en cours d'obtention de ce label et compte obtenir le maximum soit 5 feuilles.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris
Nous vous conseillons les lectures suivantes :
"Contes de ma tante Panchita", recueil de contes populaires d’après Carmen Lyra.
"Mourons (ensemble) Federico", roman de Joaquin Gutierrez.

Cartographie

Nous vous conseillons les cartes suivantes :
La National Geographic, pour son aspect nature.
La Reise, pour les routes.

Vidéos

Titre

Description

Extension

Prolongez votre voyage par un séjour détente sur la côte pacifique à Tamarindo, petit village de pêcheurs et station balnéaire ! Nous consulter.

Envie d'ascension ? Dans la cordillère de Talamanca, le mont Chirripo (3820m) est le point culminant du Costa Rica. Une bonne condition physique est requise. Vous traverserez une forêt tropicale dense, humide et peuplée de quetzals et de colibris, et achèverez l'ascension dans un paysage de haute montagne. Cette extension n'est possible que de janvier à avril, avec un minimum de 2 personnes.
4 jours/3 nuits au départ de San José. Nous consulter.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.

Avis voyageurs

Note globale du voyage :
/ 5 avis voyageurs

Toutes les appréciations affichées ci-dessous proviennent uniquement de personnes qui ont voyagé avec nous. À leur retour, nos clients reçoivent un e-mail qui leur propose de faire part de leurs impressions. Bons ou mauvais, les avis sont publiés sur le site, à condition qu'ils respectent notre charte éditoriale et dès lors que nous avons un minimum de 5 avis par voyage ou 10 avis par pays.

  • Yves

    Départ du 06/03/2017

    “INTEGRALE DU COSTA RICA”

    Un voyage inoubliable grâce à notre guide Imti pour ses compétences et connaissance du pays sans oublier sa gentillesse et son organisation ainsi qu'à notre chauffeur pour son efficacité et sa prudence sur la route. Un petit bonjour au groupe sympathique avec lequel j'ai partagé de bons moments. Yves
    Avis déposé le 13/04/2017

  • Bernadette

    Départ du 10/01/2016

    “Très beau circuit ; nous avons vu ...”

    beaucoup d'animaux, de flore et d'environnements différents grâce à notre guide Lorenzo qui a su nous faire profiter de toutes ses connaissances sur le Costa Rica. Attention l'étape rara avis est difficile et pourrait faire classer le circuit en trois chaussures. Préférez le Costa Rica à la saison sèche (en janvier nous avons eu 3 jours de pluie) et essayez d'éviter l'escale à Newark.
    Avis déposé le 06/02/2016

  • Claudia Patricia

    Départ du 10/01/2016

    “Pura vida”

    Excellent voyage avec une petite mais très souhaite équipe!Seule reproche le niveau car beaucoup de balade et peu de marche même si les jours de vrai marche (en tout 3) ont eu un bon niveau.Excellent voyage pour ceux qui apprécient la flore et la faune ainsi que la simplicité de la "Pura Vida"!Merci à Lourenzo (guide) et à Geraldo ( chauffeur) d'avoir partagé avec nous votre passion pour ce merveilleu pays. "Quelle aventure!!!!"
    Avis déposé le 15/03/2016

  • Jean-Jacques

    Départ du 28/11/2015

    “En espérant que vous aurez le plaisir ...”

    de découvrir ce pays avec David, notre guide durant ce voyage au Costa Rica. Attention à bien choisir votre période pour vous éviter de nombreuses journées de pluies dans la partie Caraïbe du pays. De belles observations animalières dans une flore étonnante... Jumelles 8*42 minimum !
    Avis déposé le 29/12/2015

  • Martine

    Départ du 28/11/2015

    “Rentré d'un voyage "total Costa Rica" ...”

    du 28/11 au 17/12/2015, nous ne conseillerons pas ce voyage à des amis. Outre la pluie incessante et qui gêne les observations de la nature et humidifie tout, le circuit est très mal conçu, avec peu de découverte à pied, avec impasse sur la partie centrale et notamment le café et le cacao (hors Bribri....mais le cultivent ils encore pour l'exploitation ou le tourisme?). Les montagnes et volcans ne sont jamais visibles. Certains hébergements sont incompatibles avec la notion de voyage nature/écologie et de développement durable. Voyage n'ayant pas permis de découvrir l'économie locale et les populations, hormis les renseignements donnés par le guide
    Avis déposé le 29/12/2015