Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

09/03/2019

23/03/2019

3290 € Assuré à partir de 5

20/07/2019

03/08/2019

3490 € Assuré à partir de 5

07/12/2019

21/12/2019

3290 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• le transport aérien international sur vol régulier en classe économique
• les taxes aériennes
• le vol intérieur Flores/Guatemala
• les transferts en véhicule privatisé et climatisé et en bateau à moteur
• le transport des bagages
• l'hébergement en chambre double dans les hôtels mentionnés (ou similaires) et en pension complète, à l'exception des boissons et de certains dîner indiqués "libres" au programme
• les snacks pour les randonnées ardues
• l'encadrement par un guide francophone spécialiste du Guatemala, depuis votre arrivée jusqu’à votre départ
• un chauffeur et des guides locaux non francophones pour certaines randonnées
• les visites et excursions mentionnées au programme

Le prix ne comprend pas

• les frais d'inscription
• les assurances
• les boissons, les pourboires et les dépenses personnelles
• les dîners à Antigua, Guatemala et Quetzaltenango, soit entre 5 et 7 repas à votre charge (selon vos horaires de vols) : comptez environ 10 euros / dîner / personne, un peu plus à Antigua.
• le supplément chambre individuelle
• tous les services non mentionnés au programme ou en supplément
• les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

Volcan, Jungle, Maya, Santiago, Quetzal, Antigua, Chichicastenango, Percé, Tikal, Lac Atitlan, Panajachel, Quetzaltenango, Ecotourisme, Fuentes Georginas, Solola.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Guatemala Ciudad

Vol pour Guatemala Ciudad. Accueil à l'aéroport et transfert à l’hôtel. Dîner libre.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 0h30

Jour 2 : Guatemala - biotope du quetzal - Cobán

Nous prenons la route en direction de la région de Verapaz et visitons le biotope du quetzal, une réserve située au cœur de la Sierra de las Minas. Cette forêt humide d'altitude est l'habitat de prédilection du bel oiseau qui a donné son nom à la monnaie locale. Températures et pluies garantissent toute l'année des conditions biologiques qui en font un réservoir génétique unique au monde. Nous nous promenons dans cette forêt tropicale préservée, dans l'espoir d'apercevoir l'oiseau sacré dont les plumes ornaient autrefois les parures des chefs mayas. Déjeuner dans un petit restaurant et poursuite de la route jusqu'à Cobán, petite ville perchée à 1300m d'altitude. Dîner et repos.

  • Heures de marche : 2h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h

Jour 3 : Cobán - río de la Pasión et site maya de Cancuen - Candelaria

Route pour rejoindre le site maya de Cancuen, loin des circuits touristiques traditionnels. On y accède en 4x4 puis en pirogue pour traverser le fleuve. Sur les rives du río de la Pasión (la route commerciale des Mayas), la cité est restée dans l'oubli jusqu'à sa découverte au début du XXe siècle. Elle est maintenant en cours de restauration, avec une forte implication des communautés indigènes voisines dans l'entretien et la protection de cet ensemble archéologique exceptionnel. On estime que 40000 habitants la peuplaient. Visite du site où les archéologues ont découvert une tombe royale. Pique-nique avant de retrouver le bus et de rejoindre Candelaria, où nous nous installons pour la nuit au cœur d’un environnement tropical.

  • Hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 4 : Candelaria (exploration de grottes) - Lac Petén Itza (baignade)

Visite à pied de la Candelaria, un réseau karstique souterrain de plus de 25km. C'est Daniel Dreux, spéléologue passionné de civilisations précolombiennes, qui en 1974 mit à jour le site tombé dans l'oubli. Jusqu’en 1990, le chercheur s’est appliqué avec son équipe à nettoyer et explorer cet étrange réseau de cavernes (Candelaria ne représente qu’une infime partie des 25km de grottes souterraines de la zone). Ce petit paradis d'écosystème était occupé il y a des siècles par les Mayas, à l’occasion de cérémonies religieuses. Les grottes représentaient pour eux l’entrée dans le "Xibalba”, le monde souterrain des morts. Profond, humide et silencieux, le dédale de pierres est percé de puits de lumière blanche, autant de rappels de l’existence du monde. L’espace s’emplit régulièrement de cris d’oiseaux, bruissements et chuintements de la jungle si proche, mais qui paraît pourtant si lointaine dans l’opacité et la fraîcheur de cet antre, vestige d’une culture oubliée. Nous prenons ensuite la route pour El Remate et logeons au bord du lac Petén Itza. Fin de journée libre au bord du lac (baignade possible).

  • Heures de marche : entre 0h30 et 1h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h30 et 4h

Jour 5 : El Remate - Tikal (cité maya) - Guatemala Ciudad (vol) - Antigua

En route pour le majestueux site de Tikal ! Trente minutes nous séparent de cette cité maya, classée patrimoine mondial de l'Unesco. Nous nous promenons dans l'immense parc national, au milieu d'une épaisse végétation qui sert de terrain de jeu aux singes. Soudain, les pyramides semblent s'extirper de cette gangue végétale et offrent des paysages grandioses et le vertige du sommet atteint. Déjeuner pique-nique. En milieu de journée, transfert à l’aéroport de Flores (1h de route) puis vol pour Guatemala Ciudad (40mn). Transfert à Antigua (1h de route), jolie ville coloniale d'un ancien temps. Dîner libre pour profiter de la ville qui propose un bon choix de restaurants.

Quelques idées pour dîner en ville :
- plutôt populaire : "Cuevas de los Urquizus". Situé en face des ruines de Capuchinas, ce restaurant sert une nourriture locale sous forme de buffet).
- moyen de gamme et guatémaltèque : "Fonda de la Calle Real", en plein centre.
- plus haut de gamme : "Las Antorchas", derrière la cathédrale, pour les amateurs de bonne viande !
Le guide pourra également vous aider à choisir un restaurant.

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h30 et 3h

Jour 6 : Antigua - volcan Pacaya (2550m) - Antigua

Journée d’excursion au volcan Pacaya (2550m). Ascension (2h) et observation de l’activité du volcan, en fonction des conditions du moment. Descente à pied (1h) et retour à Antigua en milieu d'après-midi. Cette ancienne capitale du Guatemala, qui portait alors le nom de Santiago de los Caballeros, fut fondée en 1527 et plusieurs fois ravagée par des tremblements de terre. Elle a cependant conservé un fort patrimoine architectural et séduit quiconque vient fouler ses rues pavées. Il faut dire que ses églises, couvents, bâtiments et demeures de l’époque coloniale forment un charmant ensemble, qui plus est entouré de volcans. Antigua fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco. Temps libre dans la belle coloniale et dîner libre.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 650 m
  • Dénivelé - : 650 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 3h30

Jour 7 : Antigua - marché de Sololá - lac Atitlán - San Pedro

Le matin, nous partons pour les hauts plateaux et le village de Sololá, où se tient chaque mardi et vendredi un intéressant marché local. Les marchés du Guatemala sont un régal pour les yeux, un tourbillon de couleurs entre les costumes traditionnels des Indiens et les fruits et légumes des étals. L'identité de chaque village des hautes terres se lit dans les costumes de ses habitants, de somptueux tissus aux motifs variés. Continuation vers le lac Atitlán, l'un des plus beaux au monde car cerné de majestueux volcans. Nous embarquons pour le village de San Pedro, au pied du volcan éponyme (45mn de bateau) et nous reposons en vue de l'ascension du lendemain. La petite ville de San Pedro la Laguna a fait parler d'elle dans les journaux récemment, car elle a décidé de bannir le plastique afin de stopper la pollution du lac Atitlán et de dynamiser la production locale selon des techniques ancestrales...

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 3h30

Jour 8 : Volcan San Pedro (2995m) - Panajachel

Départ très tôt le matin pour l’ascension du volcan San Pedro (2995m). La vue sur le lac Atitlán et les volcans qui l’entourent est une belle récompense à l'effort fourni. Nous prenons ensuite le bateau pour le village de Panajachel et profitons d'une fin d'après-midi libre pour nous détendre.

  • Heures de marche : entre 7h et 7h30
  • Dénivelé + : 1300 m
  • Dénivelé - : 1300 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Bateau, 0h30

Jour 9 : Panajachel - marché de Chichicastenango - Quetzaltenango

Nous prenons la route pour Chichicastenango et son marché coloré (1h de trajet), le plus connu de toute l'Amérique centrale. Après avoir déambulé entre les stands et fait nos achats, nous poursuivons la route en direction de Quetzaltenango(2h30 de route). Installation à l'hébergement dans l’après-midi et dîner libre.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h30 et 4h

Jour 10 : Quetzaltenango - ascension du Santa Maria (3772m) - sources chaudes

Départ très matinal et court transfert (30mn) pour le volcan Santa Maria. L’ascension débute à 2500m et finit au sommet du volcan à 3772m. De là, nous apercevons toute la cordillère volcanique et le volcan actif Santiaguito en contrebas. Dans l'après-midi, transfert (1h aller) aux sources chaudes de Georginas, dans lesquelles nous nous baignons. Un bon réconfort après l'effort ! Transfert dans une plantation de café du piémont volcanique et dîner sur place. Dîner et nuit àla finca (750m).

  • Heures de marche : entre 7h et 7h30
  • Dénivelé + : 1270 m
  • Dénivelé - : 1270 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 3h30

Jour 11 : Visite d'une plantation de café - Antigua

Visite de la plantation de café ainsi que de la réserve naturelle privée de la finca. La récolte du café se fait de septembre à décembre, mais la ferme cultive et produit d'autres choses, comme par exemple du miel. Dans l'après-midi, transfert à Antigua que nous retrouvons avec plaisir. Dîner et soirée libres.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h

Jour 12 : Antigua - camp de base du volcan Acatenango (3600m)

Route jusqu'au point de départ de la randonnée, afin de s'attaquer cette fois au volcan Acatenango, le troisième sommet du pays. Ascension jusqu'au camp de base à 3600m, depuis lequel il est possible d'observer l'activité constante du volcan Fuego (en fonction de son activité, cela peut être des panaches de cendres et, si nous sommes chanceux, des coulées de lave). La végétation qui entoure le sentier menant au camp de base et au sommet varie selon l'altitude, passant d'une forêt tropicale à une forêt de pins, puis un paysage presque lunaire. Nous passons la nuit en bivouac : cette expérience sera un moment fort du voyage !

Note : il peut faire frais la nuit, mieux vaut bien se couvrir.

  • Heures de marche : entre 4h et 5h30
  • Dénivelé + : 1200 m
  • Hébergement : en bivouac
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h

Jour 13 : Volcan Acatenango (3976m) - Guatemala Ciudad

Lever tôt le matin pour gravir le sommet de l'Acatenango (3976m), offrant une vue à 360 degrés sur les alentours (par temps clair on peut voir la côte pacifique et le lac Atitlán).Le sentier est plus difficile sur les derniers mètres, du fait de l'altitude et de la nature sableuse du terrain. Nous observons l'activité du Fuego, de jour cette fois. Descente à pied et, dans l'après-midi, route pour la capitale (2h). Dîner libre.

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 1600 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 2h

Jour 14 : Guatemala Ciudad - vol de retour

Selon les horaires du vol retour, temps libre et transfert à l’aéroport. Vol retour. Repas libres ou dans l'avion.

  • Hébergement : en avion
  • Transfert : Véhicule privatisé, 0h30

Jour 15 : Arrivée à destination

Fin du voyage.

Important itinéraire

• Les impératifs locaux : retards de bus, saisons, fêtes et jours fériés, ouverture des musées, restaurants ou sites visités, conditions météorologiques locales… peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.
• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins. Pour les étapes en altitude, le niveau d'acclimatation joue aussi un rôle dans la durée des marches.
• A certaines dates, l'ordre des étapes peut être modifié afin de vous faire profiter des fêtes locales.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Trek

Environnement

Patrimoine et Nature,
Volcans

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
5 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 500 à 800 mètres. Bonne condition physique requise. Prévoyez un entraînement avant votre départ.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

nombreuses marches, 4 ascensions de volcans

Nombre de participants

De 5 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

Un itinéraire pour marcheurs confirmés désirant découvrir les multiples facettes de ce magnifique pays, au cœur de la civilisation maya. Vous voyagerez à travers des sierras, des forêts tropicales, des villages et des marchés superbement colorés, hors des sentiers battus.
Région très attachée à ses traditions, la puissante Sierra Madre guatémaltèque est un espace de hautes terres montagneuses parsemées de lacs et de volcans. Vous crapahuterez sur le volcan Pacaya, randonnerez autour du lac Atitlán et dans le parc national de Tikal. Vous rencontrerez l’une des plus importantes populations indiennes du continent et parcourrez le marché de Chichicastenango. La visite de Tikal complétera cette découverte du pays le plus fascinant d’Amérique centrale.

Hébergement

Voici la liste de nos hôtels (donnés à titre indicatif, pouvant changer selon la disponibilité au moment de votre réservation) avec les liens Internet (lorsqu'ils existent) :

A Guatemala Ciudad (J1&13)
Hôtel Stofella (3* locales) :
C'est un hôtel de la chaîne Best Western situé dans la zone touristique de la capitale. www.stofella.com

A Cobán (J2)
Hôtel Casa Duranta (2* locales) :
Entouré de jardins, cet hôtel de style colonial est situé au centre même de Cobán. Il dispose d’un restaurant et propose le Wifi gratuit. Chaque chambre donne sur le jardin et possède une salle de bain privée. http://www.casaduranta.com
OU
Hôtel Posada de la Ermita :
Hôtel surplombant la ville de Cobán, dans un environnement naturel et au calme. Confort simple. Situé sur la route de la Candelaría, il est pratique pour le transfert du J3.

A Candelaria (J3)
Lodge Candelaria :
Dans un environnement tropical sauvage et de charme, 7 bungalows répartis autour d'un magnifique jardin tropical, au pied des grottes. Pas de salle de bain privée.
www.candelarialodge.com

A El Remate (J4)
Hôtel Casa de Don David :
Situé le long du Lac Peten, cet hôtel familial propose des chambres avec salle de bain privée, un restaurant et de magnifiques jardins. http://www.lacasadedondavid.com

A Antigua (J5,6&11)
Posada del Hermano Pedro (2* locales) :
Cette posada respecte l´architecture de l'époque, avec ses grilles en fer forgé, son portail en bois et ses tons ocre, ainsi que ses patios intérieurs qui caractérisent le style colonial de la belle Antigua. Situé à proximité des ruines de l´ancien couvent, de l'église d'El Carmen et de la place centrale.
www.hotelposadahermanopedro.com

A San Pedro (J7)
Hôtel Mikaso :
De style colonial espagnol, cet hôtel est situé sur les rives du lac Atitlán. Il dispose de son propre ponton et de sa propre plage, et offre de nombreux services (restaurant et bar sur le toit, Wifi gratuit, laverie). http://mikasohotel.com

A Panajachel (J8)
Hôtel Dos Mundos :
Petit hôtel tranquille situé dans la rue principale de Panajachel, avec un joli petit jardin et une piscine. Tout proche du magnifique lac Atitlán. Restaurant, café.
www.hoteldosmundos.com

A Quetzaltenango (J9)
Hôtel Bonifaz (3* locales) :
Ce fut le premier hôtel de la ville, construit en 1935 par la famille Bonifaz ; les descendants s'en occupent encore ! Aujourd'hui l'un des meilleurs hôtels de la région, charmant et situé dans le centre historique de Quetzaltenango. http://pensionbonifaz.com.gt/

Dans le piémont volcanique (J10)
Finca Santa Elena :
Cette plantation de café s'est lancée dans le tourisme rural pour compléter et diversifier ses revenus. Le logement est simple mais l'accueil chaleureux. Pas de salle de bain dans les chambres.
http://www.fincasantaelena.com/pg019.html

Au camp de base de l'Acatenango :
Nuit en bivouac à 3600m d'altitude, face au volcan Fuego.

Note : un supplément vous permet de dormir en chambre individuelle (selon disponibilité).

Nourriture

En auberge, hôtel et restaurant ou pique-nique.
La base de la nourriture guatémaltèque est la fameuse tortilla de maïs ! On l'agrémente souvent de haricots noirs (frijoles) et de viande, et de piments (chiles). On trouve aussi beaucoup la soupe de poulet (caldo de pollo).
Le dessert n'est pas systématique mais on trouve dans le pays une grande variété de fruits exotiques (ananas, bananes, papayes, melons et autres) et des avocats.

En ce qui concerne les boissons, vous pourrez commander de l’eau minérale (souvent gazeuse), des bières (si vous êtes amateur, laissez-vous tenter car elles sont excellentes), des sodas (Coca-cola, Fanta…), et du vin à certains endroits. Ne buvez pas l'eau du robinet, mais n'ayez pas peur de vous brosser les dents dans les hôtels, car si le goût de l'eau n'est pas extraordinaire, elle est purifiée par système électrique et donc potable (à vérifier auprès de la réception).

Encadrement

Accompagnateur francophone spécialiste du Guatemala. Plus qu’un simple guide, il sera votre compagnon de voyage, votre initiateur à la culture et aux traditions du pays. Il est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques. Il vous accompagne tout au long du circuit, de l'accueil à l'entrée du terminal de l'aéroport le jour de votre vol retour (si votre vol est prévu avec le groupe).

Transfert et transport des bagages

Tous nos transferts terrestres sont en minibus privé (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local). Pour la nuit sur l'Acatenango vous devrez emporter le strict minimum (petit sac à dos avec l'essentiel de la journée uniquement) : les duvets, matelas et tentes sont transportés à dos de mules (ainsi que la nourriture et l'eau). Votre gros bagage reste dans le bus avec le chauffeur.

Certains transferts peuvent paraître longs car les routes guatémaltèques sont en très mauvais état. Par ailleurs, on roule rarement après 18h, heure à laquelle la nuit tombe.

Transports aériens

• Vols réguliers entre Paris et Guatemala Ciudad A/R. Il n'existe pas de vol direct entre la France et le Guatemala.
Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.
• De même pour les vols intérieurs, il est possible qu'en fonction des disponibilités restantes au moment de votre réservation, les horaires de vol soient différents au sein d'un même groupe. Dans un tel cas, les transferts aéroport/hôtel seront aussi prévus par nos soins.
• Avant de prendre le vol intérieur Flores/Guatemala Ciudad (J5), vous pourrez laisser votre bagage principal au chauffeur à Flores le J4, afin de voyager plus léger. Vous le retrouverez le lendemain au soir à l'aéroport de Guatemala Ciudad. Vous ne garderez ainsi que votre sac à dos avec vos affaires pour la nuit du J4 et journée du J5.

Préparation physique

Bonne condition physique requise pour l'ascension des volcans.

Le MAM (Mal Aigu des Montagnes) :
Ce voyage comporte une nuit à une altitude élevée. Certaines personnes peuvent souffrir de malaises (maux de tête, gonflement, perte d'appétit). La plupart de ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours mais il arrive qu'ils empirent et peuvent évoluer en maladies graves ; œdèmes pulmonaires ou cérébraux.
Il n'existe pas de médicaments préventifs au MAM. Le diurétique Diamox se révèle souvent efficace, mais vous devez vous assurer auprès de votre médecin que ce médicament ne vous est pas contre-indiqué. L'altitude a aussi pour conséquence de raviver les problèmes dentaires ou autres douleurs chroniques. Pensez-y avant de partir.
Pendant le voyage forcez-vous à boire beaucoup et à éliminer.
Prévenez le guide de votre état de santé, même en cas de troubles légers.
Infos sur les problèmes liés à l'altitude : www.arpealtitude.org

Informations pratiques

Le courant au Guatemala est de 110V, 60 Hz, avec des prises à fiches plates qui ne sont pas compatibles avec les fiches ni les appareils français. Vous devrez vous munir d’un adaptateur.

Les Guatémaltèques sont habitués à la photo, mais n'apprécient pas d’être pris en photo sans leur consentement, demandez-leur l'autorisation.
Attention à la mauvaise habitude instaurée par certains touristes : celle de "la photo dollar" qui consiste à payer quelqu’un pour avoir le droit de le prendre en photo. Merci de respecter les indigènes et leur culture.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple (il est préférable d'éviter les valises, rigides ou semi-rigides, sur ce circuit).

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le retrouverez chaque soir sauf pour la nuit à Acatenango où vous devrez emporter le strict minimum.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 sweat-shirt
• 1 polaire chaude car en altitude les nuits sont froides, et les temps de repos lors des randonnées peuvent refroidir
• 2 shorts ou bermudas de marche
• 2 pantalons de randonnée
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 maillot de bain
• 1 serviette de bain
• Gants et bonnet pour le sommet de l'Acatenango (ascension matinale, vent frais)
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 jours de marche). Eviter les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules
• 1 coupe-vent imperméable ou veste type Gore-tex (même hors saison des pluies, possibilité d'averse brève).

Chaussures
• 1 paire de chaussures de grande randonnée, imperméables, tenant bien la cheville (semelle type Vibram résistante à l’abrasion)
• Tennis pour les visites dans les villes.

Equipement

Indispensable :
• Lunettes de glacier ou bonnes lunettes de soleil
• Gourde isotherme (1 litre minimum)
• Lampe frontale pour la nuit en bivouac
• Ampoules et piles de rechange (il n’y a pas de piles plates au Guatemala)
• Nécessaire de toilette (préférez des produits biodégradables)

Facultatif :

• 1 paire de bâtons de marche : facilitent les montées et les descentes
• Briquet pour brûler les détritus (à mettre en soute)
• Couteau de poche (à mettre en soute)
• Papier toilette ou mouchoirs

Couchage

Prévoir un sac de couchage pour des températures entre 0 et 5 degrés.

Pharmacie personnelle

• Crème solaire de haute protection pour peau et lèvres
• Crème type Biafine pour les brûlures
• Un bon anti-moustiques
• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur: aspirine ou équivalent
• Anti-diarrhéique (type Imodium…)
• Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl…)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Pommade anti-inflammatoire
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Hydroclonazone, Micropur) : facultatif car on trouver de l'eau minérale partout
• Bande adhésive élastique (Elastoplast)
• Jeu de pansements adhésifs
• Compresses désinfectantes
• Double peau (protection contre les ampoules, disponible en pharmacie)
• Traitement pour rhume et maux de gorge

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Tentes et matelas de sol pour le bivouac.

3. Formalités et santé

Passeport

Passeport en cours de validité, valable pour la durée du séjour, pour les ressortissants français (valable au moins trois mois à partir de la date d'entrée au Guatemala pour les ressortissants belges). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants français et belges, pour un séjour de moins de 3 mois. Il faudra néanmoins présenter un billet de retour. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Vaccins Obligatoires

Pas de vaccin exigé à l'arrivée, sauf pour les voyageurs en provenance de pays où sévit la fièvre jaune.

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins Conseillés

Il faudra, comme partout, être vacciné (ou immunisé) contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche et rougeole, surtout pour les enfants et éventuellement, pour un voyage « aventure », contre la typhoïde et la rage.

Prévention Paludisme

La protection individuelle contre les moustiques est capitale, même si le risque de paludisme est limité (surtout en saison sèche) et absent au dessus de 1500 m, altitude de Guatemala Ciudad. On utilisera des répulsifs efficaces ; le soir, on portera des vêtements couvrants ; on dormira sous des moustiquaires imprégnées. La prise de Nivaquine ne sera nécessaire qu'en cas de séjour prolongé en zone rurale pendant la saison des pluies.

Autres risques

En suivant les conseils que nous vous avons donnés dans nos recommandations générales, vous augmenterez vos chances de vous garder sauf. La protection contre les moustiques vous épargnera d'autres affections transmises par les piqûres d'autres insectes, la dengue, et maintenant le chikungunya présents et en extension dans toute l'Amérique centrale. Les risques alimentaires sont les mêmes que partout, on conservera donc les bonnes habitudes : lavage fréquent des mains, boissons capsulées, aliments cuits et chauds. Au cours de la visite des sites mayas, évitez de vous asseoir sur un rocher ou une pierre chauffée au soleil, sans avoir vérifié l'absence de scorpion, d'araignée ou de serpent. La mer est dangereuse sur la côte Pacifique du Guatemala. Il existe une réelle insécurité urbaine, liée à la petite délinquance. Enfin, toute cette zone présente un risque sismique et volcanique élevés.

Guatemala et Honduras
Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.

Informations pratiques

L'infrastructure sanitaire est satisfaisante dans les régions touristiques ; la plupart des problèmes médicaux et chirurgicaux pourront y être pris en charge. Dans tous les cas, prenez contact avec votre compagnie d'assistance et, éventuellement, avec les services de l’ambassade de France à Guatemala Ciudad.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Climat tropical, mais la différence entre saison sèche et saison des pluies est moins marquée qu’au Mexique voisin. La saison sèche court de novembre à mai et la saison des pluies de juin à octobre. Il arrive néanmoins qu’il pleuve pendant la saison "sèche" (dans le Petén, en particulier). En juillet et août, il y a un risque d'averses, en général en fin d'après-midi et la nuit. C'est ce qu'on appelle au Guatemala la "canicula". Les températures, quant à elles, sont contrastées selon l’altitude : il fait très chaud dans les basses terres, mais dans les montagnes et sur les hauts plateaux de l’Altiplano, les soirées et les nuits sont fraîches.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d'autant plus rapidement. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des lieux qu'il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l'affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous ne devez laisser aucune trace de votre passage dans la nature. Votre accompagnateur vous y aidera.
Le Guatemala est très peu sensibilisé au problème des déchets et aux techniques de recyclage ; cependant, on trouve quelques initiatives, comme la ville de San Pedro la Laguna qui a pris conscience du niveau de pollution du lac Atitlán et a décidé de bannir le plastique en revalorisant d'anciennes techniques ancestrales...

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris. Et pour aller plus loin :

- le guide Footprint Guatemala de Claire Boobbyer, éd. Gallimard. Une référence en terme de présentation approfondie du pays en plus des informations pratiques. Pour l’Amérique Centrale dans son ensemble, procurez-vous (mais en langue anglaise) son Central America (Footprint). Le Footprint Guatemala n’est que la traduction en français du chapitre Guatemala.

- le guide Ulysse Guatemala de Denis Faubert (Québec) : le pays présenté par un archéologue.

- le guide Monde Maya, éd. Gallimard : richement illustré, il aborde de nombreuses facettes de la civilisation maya précolombienne et contemporaine ! Notre partenaire local a participé à son élaboration.

- dans la collection Autrement : "Les Mayas, la passion des ancêtres, le désir de durer". Très bon document sur les Mayas d’hier et d’aujourd’hui.

- l'essai d’Elizabeth Burgos, "Moi, Rigoberta Menchú", éd. Gallimard, collection Témoins : le livre présente les problématiques sociale et politique des Mayas de l’altiplano guatémaltèque. Rigoberta Menchú a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1992.

- les romans historiques (et politiques) de Miguel Angel Asturias (Prix Nobel de Littérature), "Le larron qui ne croyait pas au ciel", "Week-end au Guatemala", "Le Pape vert", "Monsieur le Président", "Légendes du Guatemala", etc.

- "La Guerre en Pays Maya", d’Yvon Le Bot, éd. Karthala, collection Hommes et sociétés. Les principaux éléments nécessaires pour comprendre la guerre civile qu’a vécue le pays jusqu’en 1996.

- "Les Cités Perdues des Mayas" de Claude Baudez (Gallimard, collection Découvertes). Petit livre richement illustré sur les premières découvertes des sites mayas.

Extension

Pour prolonger votre voyage, n’hésitez pas à rester quelques jours de plus en sélectionnant une extension.

Vous disposez de plus de temps ?
Prolongez votre voyage par un séjour balnéaire sur les Caraïbes mexicaines ou dans un autre pays d'Amérique centrale tel que le Costa Rica ou le Belize.
Possibilité de stop à New York pour un séjour urbain, avant ou après votre voyage au Guatemala. Nous consulter.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.