Périodes de départ et prix

Aucune date n'est actuellement programmée pour ce voyage.
Pour plus d'informations n'hésitez pas à nous contacter

Le prix comprend

Le transport aérien, l'hébergement, la pension complète du déjeuner du J2 au déjeuner du J12, l’assistance d’un chauffeur mongol et d'un guide francophone, les transferts et transports des bagages et le sac de couchage.

Le prix ne comprend pas

Les assurances, les frais d'inscription, les repas à Ulan-Bator le J12 et le dîner du J11, les pourboires

Idées associées

Faune, Arctique, Taiga, Ethnie, Ulan-Bator, Archéologie, Oulan Bator, Tsagaan Sar, Lac Khovsgol, Tsaatan.

Privatisation

Jour par jour

Jours 1 et 2 : Vol pour Ulan-Bator

Vol Paris/Ulan-Bator (arrivée le J2). Accueil à l'aéroport par votre guide puis visite de la ville.
Ulan-Bator est construite sur les berges de la rivière Tuul, anciennement Urga, en l’honneur du fils d’un grand seigneur Mongol. Le nom Ulan-Bator fut donné à la capitale mongole, lors de la révolution de 1921. Ce nom signifie "héros rouge". Les rues de la capitale sont bien moins mouvementées en hiver qu’en été, mais il y règne une agitation permanente.
La ville est divisée en plusieurs quartiers qui présentent de grandes diversités, on peut même y voir des yourtes en plein centre ville. La croissance d’Ulan-Bator est surprenante et vous trouverez dans la capitale toutes les commodités de la vie moderne. Soirée libre.

  • Type d'hébergement : en guest house

Jour 3 : Ulan-Bator - Ikh Gazriin Chuluu

En matinée, vous prenez la route vers la province de Dundgov jusqu'à Ikh Gazriin Chuluu, site de formations rocheuses aux portes du désert caractérisé par des pics de granite et canyons sinueux. Peu de nomades vivent dans cette région, mais en hiver les contreforts rocheux offrent une bonne protections contre le vent glacial. En hiver, les quelques argalis qui vivent dans cette zone sont moins farouches, peut-être aurez-vous la chance de les apercevoir.

  • Type d'hébergement : sous yourte
  • Transfert : Véhicule, entre 5h30 et 6h , 300 km

Jour 4 : Ikh Gazriin Chuluu - Dalanzadgad - Yol

La route construite depuis peu vous amènera jusqu’à Dalanzadgad, chef-lieu du département d’Omnogobi.
La ville se situe à 1590m au-dessus du niveau de la mer et compte environ 17 000 habitants. Après une visite de la ville, vous poursuivez sur la piste pour rejoindre le secteur du canyon de Yol, connu pour ses falaises imposantes et ses canyons étroits. Le désert de Gobi possède un riche écosystème et a été reconnu en 1991 comme l'une des quatre plus grandes biosphères de la planète. Il est constitué de steppes, de roches, d'imposantes chaînes de montagnes et de dunes de sable ce qui lui confèrent une étonnante variété de couleurs et de paysages. Les familles qui vivent ici sont essentiellement des éleveurs de chameaux qui ont adoptés un mode de vie en harmonie avec la nature qui les entoure. En hiver, la rigueur du climat ralentit le rythme des journées. Les éleveurs sont ici constamment à la recherche de nouveaux pâturages pour leurs troupeaux. C'est une saison plus calme pour ces familles dont la vie se fige lorsque le froid s'installe. Le soin du bétail représente la majeure partie des tâches. Il faut sortir les bêtes au soleil, nettoyer les étables, faire sécher les excréments contre la pierre pour en faire du combustible, mener le bétail boire aux rares points d’eau, distribuer le fourrage, traire, etc. Accueil chaleureux par nos hôtes qui vous ferons goûter au thé au lait salé mongole.
Installation chez une famille nomade pour 2 nuits.

  • Type d'hébergement : sous yourte
  • Transfert : Véhicule, entre 5h30 et 6h , 220 km

Jour 5 : Canyon de Yol

Découverte du canyon de Yol, appelé Yoliin Am. Ici, chaque visite dépend des conditions d'enneigement, malgré l’idée que l’on peut se faire d’un désert, il arrive fréquemment que de grosses chutes de neige viennent figer la vie dans le Gobi, il se peut aussi que la neige bloque l’accès au canyon de Yol distant d’une trentaine de kilomètres.
Mais neige ou pas, le lieu est splendide et vous apprécierez pleinement une balade à pied dans ce paysage somptueux. Ce canyon est si étroit que la glace accumulée durant l’hiver persiste en été. Yol, c’est le nom donné aux gypaètes, mais c’est aussi l'une des multiples légendes du Gobi…
Ce canyon s’étire sur plus de 6km, assez large au début, puis se rétrécit au point que 2 personnes ont du mal à se croiser dans sa partie la plus étroite. Au milieu, le canyon atteint 300m de profondeur. De nombreux petites ravines et ruisseaux coulent sur les bords du canyon, ce qui provoque l’épaisse couche de glace qui s’y forme. La partie la plus étroite du canyon ne voit jamais le soleil, raison pour laquelle cette glace ne disparaît qu’en fin d’été, rendant à ce massif montagneux un attrait tout particulier. Vivent aussi dans ce relief escarpé, ibex (chèvre sauvage) et argalis (mouton sauvage), que vous aurez peut-être la chance d’apercevoir.

  • Type d'hébergement : sous yourte
  • Transfert : Véhicule, entre 3h30 et 4h , 210 km

Jour 6 : Yol - Khongoriin Els

Aujourd’hui, vous partez vers les fameuses dunes de Khongor, aussi appelées Khongoriin Els, situées au cœur du parc de Gurvan Saikhan composé de paysages de dunes, canyons et superbes chaînes de montagnes s’étendant sur plus de 4000km². Il comprend entre autres la vallée de Yoliin Am et celles de Gegeetee et Dungenee aussi appelées "les dunes chantantes" pour le son qu'émet le sable en mouvement. Elles peuvent mesurer jusqu'à 300 mètres. En milieu d’après-midi, arrivée dans la famille de Byambaa qui sera votre hôte.
Qui dit désert, dit chameaux et ici chaque famille possède son troupeau. Le chameau de Bactriane est une espèce endémique des steppes d’Asie de l’Est, il est plus petit que celui d’Afrique, environ 2 mètres au niveau de ses bosses et pèse plus de 700kg pour un mâle adulte. Le chameau de Bactriane est parfaitement adapté au climat rude du pays, son épais pelage le protège parfaitement du froid intense de l’hiver ; malgré tout, les plus jeunes sont couverts d'une sorte de veste durant leur premier hiver… Le chameau procure aux nomades mongols un cachemire de qualité. Largement présent en Mongolie, la quasi-totalité de la population de chameaux est domestiquée. Il resterait quelque 1000 individus à l’état sauvage dans diverses parties du Gobi. Il est principalement utilisé pour le bât, peut aussi être monté, et est élevé pour la viande et le lait des chamelles ; son crottin est utilisé comme combustible et représente dans certaines zones du Gobi, le seul combustible disponible.
Le secteur dunaire de Khongor est un véritable petit Sahara mongol déployant au loin ses majestueux cordons de dunes, parfois hautes de 800 mètres et s’étendant sur plus de 100km de long.

  • Type d'hébergement : sous yourte

Jour 7 : Dune de Khongor - Seruun Bulag

Même si en hiver les éleveurs ont bien moins de travail qu’en été, le travail ne manquent pas, dès le matin, il faut sortir les animaux des parcs, ramasser le crottin, laisser les nouveaux nés avec leurs mères qu'ils puissent téter. Le lait de chamelles est très apprécié par les nomades. Vous pourrez assister et peut-être participer si vous le souhaitez pour aider vos hôtes dans leurs tâches quotidiennes. Dans la matinée départ à dos de chameau entre dunes de sable et vallons enneigés, pour traverser la vallée de Seruun Bulag et rejoindre le campement d’hiver de la famille de Nyamsuren. Journée de découverte de la vie dans le désert. Des moments intenses et probablement inoubliables dans ces paysages où les nuances de couleurs créent une atmosphère unique.

  • Type d'hébergement : sous yourte

Jour 8 : Seruun Bulag - Bayanzag

Départ vers Bayanzag, un lieu-dit, au nord du Sum Bulgan. On appelle cet endroit "les falaises flamboyantes", splendides falaises de couleur ocre qui se dressent dans le désert et offrent de spectaculaires couchers de soleil. Le secteur est aussi un site néolithique, ainsi qu’un important site de palethnologie sur lequel ont été trouvés de grands squelettes de dinosaures. Sur les sept principaux types de dinosaures répertoriés, un seul, le Stegosorus n’était pas présent en Mongolie.
En route, vous verrez défiler sous vos yeux des paysages variés et les forêts de saxaoul, l’arbre mythique du désert. Il s'agit d'un petit arbuste endémique du Gobi, à croissance très lente et aux feuilles qui s’apparentent plutôt à des épines de pin et aux racines très profondes. Puis vous rejoindrez la yourte de la famille de Bayarmaa qui vous accueillera pour la soirée. Un bol de thé au lait de chamelle en signe de bienvenue est offert aux invités. Vous trouverez vite vos marques chez cette famille des plus accueillantes.

  • Type d'hébergement : sous yourte
  • Transfert : Véhicule, entre 3h et 3h30 , 160 km

Jour 9 : Bayanzag - Ongii

Aujourd'hui, nous quitton le désert de Gobi pour nous diriger vers Ongii, c'est le nom d’un très ancien et important monastère, il a malheureusement subi une destruction importante durant l’époque soviétique. Quelques moines y vivent encore. Ongii marque la fin de la zone désertique. En été on y voit le début des steppes verdoyantes de l’Arkhangay, raison pour laquelle plusieurs familles de nomades vivent dans les alentours. En hiver, nous verrons ces immenses étendues blanches ponctuées de yourtes où des familles gardent leurs troupeaux. C’est sous la yourte de l’une d’entre elles qui vous passerez la soirée.

  • Type d'hébergement : sous yourte
  • Transfert : Véhicule, entre 5h30 et 6h , 250 km

Jour 10 : Ongii - Okhron

Nous filons vers vers le massif du Khangay au nord pour arriver dans dans le département de l’Ovorkhangay, plus montagneux, souvent plus enneigé aussi. Les arbustes commenceront à apparaître avant d'arriver dans la vaste vallée de l’Orkhon. Image presque mythique de la Mongolie où l’ambiance en hiver sera figée par la glace, même la célèbre cascade aura cessé de gronder. Chuka vit dans cette zone été comme hiver, il est né là et n’en a jamais bougé. C’est chez lui que vous serez accueilli ce soir après une longue journée de route.

  • Type d'hébergement : sous yourte
  • Transfert : Véhicule, entre 6h30 et 7h , 300 km

Jour 11 : Orkhon - Kharkhorum

Encore une journée au cœur de la Mongolie pour visiter Kharkhorum et son monastère. Le monastère Erdenezuu est l’un de plus importants du pays, il a été construit sur les vestiges de l’ancienne capitale du même nom, bâtie sous l’empire de Gengis Khan. Au sol est encore visible l’emplacement de la yourte du grand Khan, celle-là même où certainement a été dessiné le grand empire mongol. Visite du monastère puis route vers le camp d’hiver de Jaya.

  • Type d'hébergement : sous yourte
  • Transfert : Véhicule, entre 3h et 3h30 , 140 km

Jour 12 : Kharkhorum - Ulan-Bator

Départ de bon matin, traversée de la zone appelée "Gobi du centre" en traversant une partie du parc de Khogno Khan, désert qui vous paraîtra bien petit. Paysages étranges entre steppes et grandes dunes de sable. Arrivée à Ulan-Bator, installation à la guest house. Soirée libre.

  • Type d'hébergement : en guest house
  • Transfert : Véhicule, entre 6h30 et 7h , 375 km

Jour 13 : Ulan-Bator

Journée libre dans la capitale pour flâner en ville, faire vos achats de souvenirs et dernières visites.

  • Type d'hébergement : en guest house

Jour 14 : Retour

Transfert à l’aéroport et vol pour Paris.

Important itinéraire

Le déroulement du programme peut être modifié en fonction des conditions météorologiques ou des emplacements des camps nomades.
Par ailleurs, les temps et distances de transfert sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction des des conditions météorologiques et des l'état des routes et des pistes.

Attention : selon les vols disponibles au moment de votre réservation, une nuit à Ulan-Bator pourra être ajoutée en début ou fin de séjour.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Découverte

Environnement :

Neige

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de participants

De 4 à 6 participants

Caractéristiques du circuit

Voyage de découverte au cœur de l'hiver mongol du désert de Gobi, dans la vallée de l'Orkhon, en séjournant chez les familles nomade. Il est destiné aux personnes à la recherche de rencontres authentiques et de grands espaces. Les déplacements se font avec un chauffeur et un guide francophone pour une immersion complète au cœur de la Mongolie et de la vie nomade en hiver. Les conditions de voyage, et surtout de vie sur place avec les nomades, sont simples mais la convivialité et l'accueil chaleureux de vos hôtes vous feront vivre des expériences inoubliables. En participant à ce séjour, il faut être prêt à faire face à plusieurs difficultés : longs trajets en véhicule, conditions rustiques, attentes imprévues, variations de températures ce qui peut rendre les conditions de voyage rudes. Mais vous serez largement récompensé par les rencontres, la diversité des paysages et l'hospitalité mongole.

Ce voyage ne présente pas de grandes difficultés physiques, mais il est essentiel d’être en bonne forme et de savoir conserver sa bonne humeur. Lors des nuits chez les familles nomades, vous pouvez être amené à participer aux nombreuses tâches à accomplir par chacun quotidiennement : couper du bois, chercher de l'eau, préparation des repas, vaisselle, s'occuper des troupeaux etc...

Hébergement

En yourte chez l'habitant et en guest house à Ulan-Bator.

Les conditions d’hébergement dans les yourtes sont très sommaires et correspondent à celles des nomades. Par conséquent vous n’aurez pas de moment d’intimité, mais convivialité garantie ! Vous pouvez être amené à dormir à 6 dans la même yourte sur un tapis de sol ou sur un lit avec un matelas dur. Vous dormez en sac de couchage dans la yourte familiale avec les nomades sauf sur certaines étapes qui se font sous une yourte d'hôte pour le groupe, à côté de la yourte de la famille nomade.
Les yourtes sont chauffées au poêle a bois.

Il n'y a pas d'électricité ni eau courante (pas de toilettes ni de douches).

Nourriture

En pension complète du déjeuner du J2 à celui du J12. Les petits déjeuners sont inclus dans la guest house à Ulan-Bator.

La nourriture mongole est principalement à base de viande, essentiellement du mouton. Pour des raisons aisément compréhensibles liées au froid, les légumes sont absents de la cuisine traditionnelle. Il est tout de même possible d'en trouver depuis l’ouverture du pays et à Ulan-Bator.

Dans les campagnes, il est seulement possible de trouver des plats mongols : le célèbre Buuz, sorte de ravioli cuit à la vapeur, le Khuushuur, sorte de ravioli aplati et frit, ainsi que des plats à base de pâtes, comme le Tsuivan avec des pâtes de blé et le Puntuuz avec des pâtes de riz.
Les laitages sont aussi présents dans l’alimentation, mais cela ne ressemble ni de près ni de loin aux laitages européens.

Les conditions de froid ont conduit la population à s'alimenter de mets assez riches en graisse, ainsi les morceaux de gras sont très prisés dans les campagnes et les plats traditionnels sont souvent riches.

Encadrement

Guide francophone et chauffeur mongole.

Note : le tourisme en Mongolie est relativement récent et ne fonctionne que quelques mois par an : aussi, il faut savoir se montrer tolérant vis-à-vis des guides locaux qui n'ont pas encore toute l'expérience et le savoir-faire que l'on trouve dans d'autres pays d'Asie…

Transfert et transport des bagages

En mini-van type 4x4.
Veuillez noter que le réseau routier en Mongolie offre peu de routes goudronnées qui sont souvent en mauvais état. Certaines portions du voyage seront sur routes goudronnées d'autres sur pistes. Les routes peuvent êtres en plus ou moins bon état et comporté de nombreux nids de poules. Un voyage sur de longues distances en Mongolie peut de ce fait être éprouvant pour le dos. Nos chauffeurs sont des professionnels habitués de ces régions, cela ne pose donc aucun problème mais ce n'est pas toujours une route confortable.

Transports aériens

Vols réguliers (Aeroflot ou Turkish Airlines)

Informations pratiques

Il y a 7 heures de décalage avec la France, avec un changement horaire été/hiver aux mêmes dates. Quand il est midi à Paris il est 19h à Ulan-Bator.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Vêtements

Prévoyez ce que l’on appelle le "système trois couches" :
- Une à même la peau de type thermolactyl, Damart, Lifa… (surtout pas de coton).
- Une deuxième de type fourrure polaire ou pull (en prévoir au moins deux pour haut et une pour le bas),
- Une troisième pour couper du vent (haut et bas). Cela peut être en tissu micro-poreux type Gore-tex, ou plus simple style K-way (dans ce cas prévoir des pantalons ouvrants sur le côté pour une meilleure ventilation).
- N’oubliez pas que ce sont les extrémités qui se refroidissent le plus vite.

- Pieds : prévoyez 2 ou 3 paires de chaussettes en laine ou en bouclette, des après-ski pour le soir à l'étape.
- Mains : prévoyez des sous-gants en synthétique et en fourrure polaire.
- Tête : bonnet et écharpe…

Equipement

Lunettes de soleil, lampe frontale, crème solaire, gourde isotherme, affaires de toilette (attention, il y en a toujours trop... Mais n’oubliez pas les lingettes, c’est la seule chose qui marche par -20°C), pharmacie avec vos médicaments personnels, cuillère solide et de préférence en plastique (ne colle pas aux lèvres), un couteau de poche, mouchoirs, papier toilette, briquet, sac poubelles
Appareil photo : attention au froid et à la neige (prévoir piles ou batteries de rechange).

Couchage

Prévoir un drap de sac à mettre dans votre sac de couchage.

Pharmacie personnelle

Vos médicaments habituels, médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence, anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…), pansement intestinal (type Smecta), traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale), bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large), jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes, pommade anti-inflammatoire, traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles).

Matériel fourni

Un sac de couchage pour la durée du voyage.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Attention ! A partir du 1er janvier 2016, l'obligation de visa (1 entrée pour 30 jours : 60 euros) sera rétablie pour les ressortissants français, belges et suisses. Voir les informations dans la rubrique "visa.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

A partir du 1er janvier 2016, l'obligation de visa (1 entrée pour 30 jours : 60 euros) est rétablie pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade. Dossier de demande : passeport + copie de la page d'identité, un formulaire de demande complété, une photo d'identité, une copie d'attestation d'assurance et copie des billets avion ou train (ou attestation de voyage). Délai d'obtention annoncé : 6 jours ouvrés.

Vaccins Conseillés

Les conditions d'hygiène souvent précaires réclament que le voyageur soit efficacement protégé contre tuberculose, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), rougeole pour les enfants, typhoïde, rage.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont précaires dans l'ensemble. En cas de problème grave, il faudra prendre conseil auprès de la compagnie d'assistance et des services de l´ambassade de France à Oulan-Bator

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

La Mongolie est située entre la Russie et la Chine, deux voisins qui ont l’un après l’autre envahi le pays. Depuis peu, la Mongolie a ouvert ses portes, ce qui explique l’actuel développement du pays. Le départ des Russes, début 1990 a marqué cette ouverture, renforcée en 1992, par l’adoption d’une nouvelle constitution.

La Mongolie est particulièrement intéressante par la diversité de ses paysages, les steppes, bien sûr, mais aussi les montagnes avec l’Altaï à l’ouest et le Khenty à l’est, les différents Gobi, car il y a en Mongolie, plusieurs déserts appelés Gobi, tous dans le sud, à la frontière chinoise. Il y a également l’Ovökhangay et l’Arkhangay avec un relief de collines, dû à une activité volcanique très ancienne, on peut y voir des volcans éteints et aussi de sources d’eau chaude puis, il y a au nord, la province de Khuvsgul avec l’immense lac du même nom, appelé "perle bleue de la Mongolie".
La steppe, image de la Mongolie, ne couvre en fait que 20% du pays.

La Mongolie est aussi le berceau de plusieurs ethnies, les deux principales étant les Kalkha (2 millions environ) qui représentent 80% de la population, puis les Kazakhs avec un peu plus de 100 000 personnes, vivant surtout à l’extrême ouest du pays. Les Tsaatans, l’ethnie minoritaire avec quelque 400 représentants, vivent au nord du pays, dans la province de Khuvsgul, avec une concentration à Tsaagan Nuur.

La culture mongole est à peu près la même pour les différentes ethnies, sauf pour les Kazakhs, qui sont musulmans mais vivant sous la yourte, et les Tsaatans qui pratiquent le chamanisme et vivent sous des tipis.
La majorité des Mongols sont bouddhistes et de nombreux temples sont présents dans le pays ainsi qu’au cœur de la capitale.
La yourte, emblème de la Mongolie dont l’origine remonte à des centaines d’années, est présente partout dans le pays, y compris au cœur d’Ulan-Bator, la capitale. C'est l’habitation typique des nomades ; sa grandeur et la richesse de ses ornements diffèrent en fonction du niveau de vie de la famille, elle est le cœur de l’esprit nomade, tout le monde est le bienvenu sous la yourte, et à l'intérieur, il existe un "code de bonne conduite" très respecté.

Autre emblème de la Mongolie, le cheval, présent partout dans la culture et l’histoire du pays, c'est la fierté du nomade, il représente aussi une richesse.
Une famille de nomades qui possède un troupeau de chevaux est une famille généralement aisée. Le cheval est tellement ancré dans la culture mongole, que de nombreux termes du langage courant font référence au cheval, comme "aller voir son cheval", qui signifie aller faire ses besoins, le mot "iaduu", qui signifie pauvre, est en fait issu du verbe "iadakh signifiant aller à pied.

Climat
L’hiver est très froid avec une moyenne de -24°C, mais il peut y avoir des chutes importantes de la température à -40°C en particulier à Khuvsgul où le thermomètre peut avoisiner les -50°C.

Le climat est particulièrement sec, et l’absence d’humidité rend le froid très supportable à condition, d’être bien équipé et, surtout, il y a du soleil presque tout le temps. Les chutes de neige ne sont pas très abondantes, mais la neige ne fond pas de tout l’hiver, ce qui permet d’avoir un enneigement suffisant.

Dans les camps de nomades, ainsi que dans les autres camps, les yourtes sont chauffées, mais il peut arriver qu’au milieu de la nuit la température descende en dessous de -5°C pendant quelques heures, d’où l’importance d’avoir un bon sac de couchage.

La langue
Différents dialectes qui sont suffisamment proches pour que tout le monde comprenne.
Les Kazakhs parlent une langue proche du turc, les Uriankhai plus couramment appelés Tsaatans parlent ouïgour.
Par la présence importante de Russes il y a peu de temps, ainsi que l’obligation de parler russe pour les Mongols qui souhaitaient poursuivre leurs études, une grande partie de la population parle aisément russe. Dans la capitale il est aussi très courant de rencontrer des personnes parlant l'anglais, ceci s’expliquant par l’importance économique que revêt le tourisme.

Fêtes
Les fêtes les plus importantes sont le nouvel an chinois, Tsagaan Saar, au mois de février, où les festivités durent environ 1 semaine ; ainsi que la fête nationale, Naadam, le 11 juillet ; où de nombreuses courses de chevaux sont organisées durant 3 à 4 jours.
Le pays entier vit alors au rythme des courses de chevaux, spécialement élevés et entraînés pour l’occasion.

Environnement naturel
Les 2/3 de la population sont concentrés sur la capitale, les autres villes présentant peu d’importance sont au nombre de 5 ou 6, les autres agglomérations ne regroupent que 3 à 5000 habitants, ensuite il existe de nombreux petits hameaux, laissant de nombreux espaces totalement vierges, habités ça et là au gré des déplacements des nomades.
De nombreuses zones protégées et parcs nationaux ont été créés depuis 1990, actuellement 15% environ du pays est ainsi protégé et les autorités des divers aïmags espèrent bien augmenter ce chiffre.

Faune
La faune est nombreuse, du fait de la faible densité de population, mais la chasse intensive menace quelques espèces, comme l’argali ou la panthère des neiges.
En fonction des régions on trouve quelque 138 espèces de mammifères, dont certaines rares ou en voie de disparition.
Les animaux les plus nombreux sont les loups, renards, cerfs, chevreuils, ours, antilopes, écureuils, marmottes, sangliers, lièvres.
Dans les différents Gobi sont présents des ânes sauvages, saïga, gazelles, quelques rares chameaux sauvages, différents du chameau très utilisé en Mongolie, qui est le chameau de Bactriane, on y trouve aussi le cheval de Przewalski pour lequel existe un programme de réintroduction et l’ours du Gobi.

Climat

La Mongolie est le « pays du ciel bleu », elle jouit en effet de plus de 250 jours d’ensoleillement par an. Il faut dire qu’en toute saison le vent pousse les nuages… Climat continental classique : des hivers secs et froids (jusqu’à -50°) et des étés chauds (jusqu’à 45°, dans le désert de Gobi). Les températures sont assez homogènes sur l’ensemble du pays. Les précipitations (pluie, neige) se raréfient d’ouest en est ; « ça tombe » entre mars et octobre. Certaines années, le mois de mai peut être encore un mois d’hiver : froid, brouillard, tempêtes de neige... Températures moyennes en été, 20° ; en hiver, -24°.

Géographie

Le territoire mongol, situé entre 42° et 52° de latitude nord, est installé au centre d’un énorme système montagneux ; c’est un haut plateau, incliné d´ouest en est. Deux tiers de steppes, forestières ou herbeuses, et, au sud est, le désert de Gobi : cuvettes arides de cailloutis à végétation diffuse (ou de dunes), que les Mongols distinguent en fonction de leur couleur et de la nature de leur sol. Du nord-ouest au sud du pays, l’Altaï élève ses sommets à plus de 4 000 m et ses vallées à 3 000 m. Parallèles à l’Altaï, les monts du Khangaï sont à peine moins élevés. On y trouve des traces de volcanisme ancien (champs de lave, cônes, sources chaudes) ; les vallées y sont larges et parcourues de nombreuses rivières. Au nord, le Khövsgöl est formé d’une série de chaînes montagneuses orientées nord-sud. Le massif des Khentii, se situe, lui, plus à l’est, entre des bassins des rivières Orkhon-Selenge et la steppe orientale. C’est une région de forêts et de marécages ; les rivières Tula, Onon et Kerülen y trouvent leur source. A l’est et au sud des Khentii s’étend la steppe de Dornod, dont l’altitude moyenne est de 700 m.
Des nombreuses rivières mongoles, seule la Selenge est navigable. On a répertorié 1 500 lacs environ, dont la plupart sont salés. L’Uvs-Nuur (3 350 km², salé) et le Khövsgöl-Nuur (2 620 km² d’eau douce, la plus grande réserve du pays) sont les plus vastes. Au nord, les sources d’eau minérale, chaudes ou froides, sont depuis la nuit des temps les Marienbad ou les Vichy mongoles.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...

Nous sommes engagés dans une démarche de tourisme responsable. Nous souhaitons vous faire connaître et vous associer à notre action aux côtés d'Agir pour un Tourisme Responsable (ATR). Pour plus d’infos avant de partir, lisez la charte éthique du voyageur et notre charte GNGL.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.