Haute montagne : préparation physique au voyage

Préparation physique

Partir en expédition, c'est vivre une expérience qui va radicalement modifier vos conditions de vie habituelles. Mieux vaut se préparer physiquement et psychologiquement aux situations nouvelles que vous allez aborder.

S'entrainer

Une ascension, c'est bien sûr avant tout une activité physique soutenue, souvent d'une intensité inhabituelle, surtout si l'on est citadin.

L'endurance

L'alpinisme nécessite surtout des qualités d'endurance : la capacité à soutenir un effort plus ou moins intense pendant une longue durée. L'entraînement idéal est, bien sûr, la marche en montagne de façon régulière.

La marche en pleine nature à un rythme soutenu, avec dénivelés pendant 4 ou 5h, constitue une bonne base d'entretien de votre condition physique.

Les sports d'endurance produiront toutefois beaucoup plus de résultats : cyclisme, natation, ski de fond, et, bien sûr, le ski de randonnée, l'activité la plus proche de l'alpinisme d'expédition. La préparation la plus "pratique" et la plus efficace reste la course à pied, qui sollicite et développe le système cardio-vasculaire et la capacité respiratoire. Il est conseillé de courir régulièrement (2 à 3 fois par semaine) en augmentant progressivement les distances et l'allure, sans toutefois s'essouffler (il faut pouvoir continuer à parler en courant). Arriver à effectuer 1h de course à une vitesse de 10 km/h environ est un excellent test et la garantie d'une bonne condition physique.

La résistance

Pouvoir fournir un effort intense sur un moment bref et récupérer rapidement. Les circuits "training" des clubs de sport sont particulièrement adaptés à ce type d'effort. Si vous ne vous entraînez pas de façon régulière, une remise en forme de plusieurs mois est indispensable avant d'entreprendre un objectif sérieux.

Le portage

Un portage important est inévitable pour toute expédition d'envergure. Ce peut être un handicap redoutable. Pratiquez donc régulièrement des randonnées en autonomie ou, même, entraînez-vous en ville avec des sacs à dos "bien lestés".

Les rigueurs de l'environnement

De tous les sports, l'alpinisme est l'un des plus soumis aux conditions atmosphériques : froid, vent, intempéries... S'habituer à la vie en plein air, à bivouaquer et à pratiquer vos activités sportives, quel que soit le temps, vous aidera à mieux résister aux conditions climatiques, parfois très rudes, de la haute montagne.

Week-end de préparation

Sans être une condition obligatoire à la participation à l'une de nos expéditions et/ou ascensions, ce week-end est déjà un élément de réussite incontournable et participe à la préparation normale d'une ascension lointaine. Son but est de juger l'homogénéité des groupes, assurer une révision des conditions individuelles, ainsi que faire connaissance avec vos compagnons de voyages et les guides de Terres d'Aventure.

Conditions de vie en expédition

Les camps

Dans les Andes ou en Himalaya, on vit sous tente pour une période qui peut être de plusieurs semaines : les torrents pour se laver et une nourriture différente, parfois difficile à assimiler. Cette absence prolongée de confort est compensée, lors des marches d'approche et aux camps de base, par l'assistance d'une équipe locale. Mais, au-delà, on passe à des conditions d'autonomie beaucoup plus astreignantes. Vous devrez porter votre matériel personnel et parfois le matériel collectif.

Vous devrez équiper les camps d'altitude, vous occuper de vos repas, passer de longs moments à "faire de l'eau"... Toutes occupations d'apparence anodine, mais qui, dans des conditions de haute altitude, demandent une résistance psychologique certaine. L'autonomie véritable, c'est bien sûr l'autonomie en montagne, savoir évoluer en cordée autonome en sécurité, mais aussi au repos dans les camps, ne pas se laisser aller à la fatigue et veiller à s'alimenter et à se réhydrater régulièrement.

La vie de groupe

La vie en communauté impose des contraintes, des corvées, qu'il convient de partager dans un esprit de responsabilité et de solidarité (les portages, faire la trace, la cuisine...). L'entraide est indispensable : avoir une attention particulière pour les difficultés de vos compagnons, si possible les deviner et aller au-devant d'elles. Une ambiance de groupe sereine est un facteur de réussite primordial dans une expédition.

Préparation psychologique

Au-delà d'une condition physique optimale, l'élément moteur d'une réussite en montagne est la motivation qu'on appelle communément "le mental".

Il faut être en forme à l'heure dite, mais aussi "bien dans sa tête". Au moment décisif, il vous faudra une forte détermination, la volonté d'aller à l'essentiel en replaçant petits désagréments et contretemps à leur juste valeur. Une attitude non consommatrice de prise en charge personnelle est indispensable.

La montagne est une école de discipline et de maîtrise de soi, car c'est cela qui rend possible cette joie de grimper qui transparaît dans tant de récits.

Évaluez votre condition physique

Consultation médicale : pourquoi, pour qui ?