Objectif Carretera Austral

Objectif Carretera Austral

Pédaler en Patagonie chilienne

Située dans le sud du Chili, la Carretera Austral est considérée comme le paradis des voyageurs à vélo. Un mythe d’aventure où se mélangent océan, terre et glace sans oublier une population locale accueillante et chaleureuse. Cette route de graviers, parfois goudronnée mais dont l’asphalte est rarement battu par les automobilistes, plonge tout cycliste dans l’univers immersif de ses somptueuses réserves et zones naturelles peuplées de forêts denses et humides, de lacs et de fjords aux eaux turquoise, de cascades gigantesques, de montagnes aux sommets enneigés et de glaciers suspendus.

Partez à l'aventure
Votre accompagnateur

Brian Mathé

© Sarah Williamson
Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité.
Antoine de Saint-Exupéry

Après des études en génie industriel et une carrière en informatique menées en France, en Norvège, dans l’archipel du Svalbard et au Maroc, Brian Mathé enfourche son vélo et tourne autour du monde entre 2010 et 2013 avec ses deux amis. En 2014, le trio ouvre au public les pages de sa belle aventure Solidream : le livre est suivi d’un film qui est notamment projeté en 2015 au festival Objectif Aventure où il décroche le Grand Prix du festival et le Grand Prix du jury. Désireux de défendre les valeurs de rêve, de défi et de partage prônées par son équipe, le voyageur cycliste coréalise en 2016 le film Les Œuvres du Pamir et publie en 2019 l’essai Le Prodige de l’amitié aux éditions Transboréal.

Votre voyage

La Carretera Austral est la seule route traversant le nord de la Patagonie chilienne, à partir de Puerto Montt jusqu’à Villa O’Higgins, 1240 km plus au sud et à la frontière argentine. Elle raccorde plus de 35 villes et villages dans lesquels vivent à peine 100 000 âmes, faisant de ce territoire un rêve pour les amoureux de grands espaces libres. Vous enfourchez votre monture métallique au kilomètre zéro, près de Puerto Varas, et découvrez, en pédalant plus de 50 km par jour pendant 15 étapes, près de 20 merveilles naturelles, de Pumalín et ses derniers cèdres de Patagonie à Queulat et son glacier tombant, en passant par les chapelles de marbre sous-marines de Puerto Río Tranquilo pour, finalement, mettre pied à terre à Tortel et regarder au loin dans la direction de Villa O’Higgins, là où se termine cette légendaire nationale 7, borne à rallier lors d’un voyage suivant.

© Christian Peters Alamy Stock Photo
© Solidream

L'itinéraire de votre voyage

Jour par jour

© Solidream

Jour 1

Vol pour Puerto Montt via Santiago

Départ vers la Patagonie chilienne.

7100 kilomètres

du Vénézuéla à la pointe Sud du Chili, c'est la longueur de la cordillière dans son entièreté. 4000 m : c'est l'altitude moyenne sur l'ensemble de la chaîne.

© Aurélien Tocquec

Jour 2

Arrivée à Puerto Monttpuis transfert à
Puerto Varas

Accueil à l'aéroport de Puerto Montt et transfert d'environ 30 mn vers l’hébergement à Puerto Varas. Fin de journée libre, briefing sur le séjour et préparation du matériel pour le départ à vélo.

2015 m

Altitude du volcan Calbuco, visible à l'est de Puerto Montt. C'est en 2015 qu'eurent lieu les 3 dernières éruptions. À l'est du lac Llanquihue, un autre volcan, le plus actif dans le sud des Andes chiliennes, culmine à 2652 m. C'est en 1834 que Darwin fait sa rencontre, à bord du Beagle.

© Solidream

Jour 3

Puerto Varas Puerto MonttContao

Transfert matinal depuis Puerto Varas vers le kilomètre « 0 » de la Ruta 7, la fameuse route australe qui nous guidera aux extrêmes confins du Chili à travers des paysages parmi les plus sauvages du pays. Début de l'itinéraire à vélo à Puerto Montt, d'où nous pédalons 61 km le long de la route australe côtière. Nous prenons ensuite le ferry à Seno Reloncavi vers Contao, notre étape du soir.

30

nombre de jours, depuis Ushuaïa, qu'il nous a fallu pour parcourir la Terre de Feu et la Patagonie jusqu'à Osorno, au Chili. 2700 km : distance parcourue en un mois pendant cette période.

© Aurélien Tocquec

Jours 4 à 6

ContaoHornopirenCaleta Gonzalo
Parque PumalínEl Amarillo

Au cours de ces trois journées, nous parcourons 56, 25 et 52 km sur une route dont l'asphalte laisse progressivement place à l'emblématique « ripio », une piste de gravier rendant la progression plus difficile et ayant forgé la réputation de la traversée à vélo dans cette contrée. L'itinéraire devient aussi plus soutenu et alterne entre montées abruptes puis grandes descentes à l'image de cette longue et enivrante descente à vélo jusqu’au village d’Hornopiren le jour 4. Le jour 5 permet de s'offrir un moment de repos et de contemplation à travers les fjords pendant une journée de traversée en « bac » et une petite étape à vélo pour nous rendre à l'intérieur du superbe parc de Pumalín, notre lieu de pérégrination pendant les prochains jours.

120 km

c'est l'étape moyenne pendant notre tour du monde. Les journées sur piste étaient bien entendu en deça de ce chiffre, et avancer en groupe donne un entrain qu'un voyageur solo aurait du mal à avoir.

© Aurélien Tocquec

Jour 7

Journée libre à El Amarillo

Journée de repos dans le cœur de ce qui formait l'un des plus grands projets de conservation privé du monde jusqu'à sa donation au Chili en 2017. Né de l'initiative de l’américain Douglas Tompkims, le cofondateur de la marque North Face, dans le but de protéger et de sauvegarder ces milieux naturels sauvages et menacés, le parc de Pumalín offre une extraordinaire biodiversité. Vous avez la possibilité de randonner sur de nombreux sentiers très bien entretenus à travers la végétation dense et luxuriante du parc. Le chemin Ventisquero El Amarillo, long de 10 km et se déployant sur un terrain plat et dégagé jusqu'au glacier Amarillo, vaut vraiment le coup d’œil. Vous pouvez aussi profiter des thermes en extérieur.

© Dan-Lundberg

Jours 8 à 11

El AmarilloLago YelchoVilla Santa LuciaLa JuntaQueulatCoyhaique

Le volcan Chaitén et ses fumerolles dans le dos, nous poursuivons notre itinéraire lors d'étapes de 52, 68 et 65 km serpentant entre vallées profondes, cascades grandioses et glaciers aux magnifiques couleurs bleutées tel l'impressionnant « Ventisquero Colgante » (le glacier suspendu) au sein du parc national Queulat. Après une randonnée d'approche jusqu'au glacier le matin, nous reprenons la route cette fois-ci lors d'un transfert de 200 km en véhicule privé jusqu'à Coyhaique. Peut-être aurez-vous la chance d'apercevoir le huemul, cervidé endémique et emblématique du pays dont la présence nous est rappelée le long de la route par de nombreux panneaux incitant à rouler prudemment. Les paysages défilent et deviennent changeants entre plaines et steppes jusqu'à la verdoyante prairie de Coyhaique, notre étape du soir et l’un des grands centres agricoles du Chili.

200

nombre de familles qui nous ont hébergés sur nos 1098 jours autour du monde.

© Harald-von-RadebrechtImageBroker--Photononstop

Jours 12 à 16

CoyhaiqueLaguna ChiguayVilla Cerro CastilloCamping Doña DoraPuerto Rio TranquiloPuerto Guadal

Al Súr ! Cap au sud pour ces prochaines quatre étapes de 60, 38, 84 et 40 km à vélo. Nous longeons dans un premier temps le río Simpson pour une halte dans la réserve nationale Cerro Castillo au plus près d'un décor à couper le souffle pour enfin arriver au bord du lac General Carrera, l’un des plus grands d’Amérique du Sud. Suivant la météo, possibilité d'excursion (non incluse) de la Capilla de Marmol (« la cathédrale de marbre »), ces falaises de marbre creusées et polies pendant des centaines d'années par les eaux turquoise du lac, offrant un paysage insolite de sculptures naturelles d’arches, de grottes ou de cavernes de marbre. Un spectacle unique avant votre étape du soir avec vue magnifique sur le mont San Valentin, point culminant de Patagonie (4058 m).

11,7 km / h

une des étapes avec la plus faible moyenne de nos 3 années autour du monde.

© Aurélien Tocquec

Jours 17 à 19

Puerto GuadalCochraneLago VargasTortel

Depuis le lac General Carrera, nous suivons le plus long fleuve du Chili, le río Baker, dont les eaux bleu turquoise et tumultueuses nous guident lors des dernières étapes à vélo de 75, 66 et 60 km. Le fleuve, qui avait pris sa source dans le lac, finit par se jeter dans l'estuaire de notre destination finale, le village du bout du monde de Caleta Tortel. Après avoir traversé Cochrane et Lago Vargas, c'est au bout d'une route seulement ouverte en 2005 et dans une ambiance hors du temps que nous apercevons enfin, niché au fond d'un fjord, le village de pêcheurs de Caleta Tortel. Nous voici arrivés, nous sommes au point le plus au sud de notre périple et à la fin de cette aventure de plus de 800 km à vélo.

© Solidream

Jour 20

Journée libre à Tortelpuis transfert à Puerto Guadal

Matinée libre pour explorer Caleta Tortel, considéré comme l’un des plus beaux villages chiliens de par sa configuration atypique avec son enchevêtrement de passerelles et de maisons sur pilotis. Le village a en effet la particularité d'être bâti sur un sol constitué de tourbières et de se traverser uniquement grâce à un extraordinaire réseau en bois disposé sur plus de 8 km de pontons, de passerelles, d’escaliers et de ruelles en bois de cyprès où il fait bon se promener. Départ en début d'après-midi en véhicule privé pour Puerto Guadal et le camp de base Terra Luna lodge.

32 km

une des plus petites étapes de nos 3 années autour du monde.

© Brian-Mathé

Jour 21

Journée libre à Puerto Guadal

Camp de base idéal pour se reposer ou découvrir la région, l'hôtel Terra Luna Lodge et ses chambres atypiques constitue une parenthèse de choix pour cette journée libre. Situé dans un environnement exceptionnel, en pleine nature, l'hôtel offre une vue magistrale sur le lac General Carrera et les sommets enneigés des montagnes alentours. Outre une infrastructure très complète permettant de proposer des services et des activités nautiques, de pêche ou de bien-être (spa), de nombreuses excursions à la carte depuis le Terra Luna Lodge sont aussi possibles : balades à cheval, en bateau ou encore découverte des glaciers.

© Aurélien Tocquec

Jours 22 et 23

Transfert matinal vers Coyhaique
en vue du vol retour vers la France

Tôt le matin, nous quittons en véhicule privé le lodge situé à 300 km au sud de l'aéroport de Balmaceda vers Coyhaique, où un vol nous attend en direction de Santiago. Arrivée à Paris.

Des questions ? Contactez votre conseiller

Florent
Florent

J'ai naturellement découvert le Chili par le salar de l'Atacama au nord et ce voyage au Chili a été une révélation-révolution pour moi. Comment pouvait-il en être autrement après avoir rencontré les surfeurs qui descendaient ces montagnes de sable plongeant vers l'océan ? Plus tard, j'ai découvert un autre pays que je n'imaginais même pas à l'occasion d'un trek au Chili : le tour de l'île de Pâques à pied avec des bivouacs du bout du monde (un grand moment !), le côté lunaire de l'Altiplano ou encore les plaisirs succulents des randonnées dans les vignobles de Valparaiso.

+33 4 96 17 89 33 / fleclerc@terdav.com

Objectif Carretera Austral

Partez à l'aventure Votre voyage en détail