Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

15/01/2017

28/01/2017

2950 € Assuré à partir de 4

19/02/2017

04/03/2017

2950 € Assuré à partir de 4

13/03/2017

26/03/2017

2950 € Assuré à partir de 4

02/04/2017

15/04/2017

2950 € Assuré à partir de 4

23/07/2017

05/08/2017

2990 € Assuré à partir de 4

22/10/2017

04/11/2017

2990 € Assuré à partir de 4

12/11/2017

25/11/2017

2950 € Assuré à partir de 4

03/12/2017

16/12/2017

2990 € Assuré à partir de 4

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• Le transport aérien et les transferts
• Le transport des bagages
• L'encadrement
• L'hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas.

Le prix ne comprend pas

• Les assurances
• Les frais d'inscription
• Les frais de visa
• Les pourboires du guide francophone et du chauffeur, les boissons et dépenses personnelles
• L'éventuel déjeuner du J2 et les repas du J13 à Luang Prabang
• Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande et uniquement à l'hôtel) : nous consulter pour disponibilité et prix.

Pourboires :
Contrairement à la France, le pourboire reste encore très présent au Laos.
Afin d’éviter les déconvenues pouvant résulter de cette pratique ne faisant pas partie intégrante de notre culture, nous avons décidé d’inclure dans le prix de vente de nos voyages les pourboires du personnel des hôtels et restaurants, des bateliers, des cuisiniers et des porteurs.
En revanche, nous laissons les pourboires du guide francophone et du chauffeur à votre bon cœur. Ils dépendent de votre satisfaction.

Privatisation

Jour par jour

Jours 1 et 2 : Vol pour Luang Prabang

Vol pour Luang Prabang, une des plus belles cités d'Asie du Sud-Est. Située au confluent du Mékong et de la Nam Khan, elle est classée au patrimoine mondial de l'Unesco et dégage un charme fou. Ses moines en robe safran, ses magnifiques temples dorés, ses venelles bordées de palmiers, ses villas joliment restaurées ne pourront que vous séduire.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 3 : Luang Prabang - Pak Nam Noi

Nous prenons la route pour l'extrême nord du Laos, en direction de la province de Phongsali, frontalière avec la Chine. Préservée du tourisme, cette région est caractérisée par un canevas montagneux de rivières, de forêts et de villages traditionnels où vivent de nombreuses minorités ethniques.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 7h et 7h30

Jour 4 : Pak Nam Noi - Ban Sanam

Ce matin, notre véhicule nous conduit plus au nord jusqu'au point de départ de notre trek de 5 jours dans la région du Phu Sang.
Nous commençons sur une piste qui monte le long de bananeraies vers l’orée de la forêt de la Nam Ly. Pendant 1h, nous traversons cette forêt encore sauvage, habitat saisonnier d’une harde d’une vingtaine d’éléphants. Au nord, le paysage s’ouvre sur les sommets du Phu Sang. Nous continuons sur une piste bordée de brûlis et de forêts de bambou. Nous passons par le village pu li de Nam Muong, puis au creux d’une vallée aux pentes recouvertes de cultures sur brûlis.
En fin d'après-midi, nous arrivons au village khmu de Ban Sanam, ensemble d’une quarantaine de maisonnées, où nous allons passer la nuit chez l'habitant.
Le Phu Sang, ou monts de l’Eléphant, dans le sud de la province de Phongsaly, s’étend sur une centaine de kilomètres de long pour une quarantaine de large. Il se distingue par une richesse humaine unique. En effet, sur un périmètre relativement restreint, on peut y rencontrer une quinzaine de groupes et sous-groupes minoritaires appartenant aux quatre principales familles ethnolinguistiques du Laos : tibéto-birmans, austroasiatiques, thaï-kadaï et hmong-dao. Le groupe des Akha est d’une rare complexité, puisque fragmenté en une dizaine de sous-groupes à peine ethnographiés dont les O’Pa, les Lu Ma, les Lo Ma, les Pa La, les Mu Chi, les O'Ma, les Pu Li et les Nu Quay.
Outre l’unicité de ses populations, le Phu Sang dénote de par ses paysages et milieux naturels : au nord, de longues lignes de crêtes et des vallées encaissées ; à l’ouest, des forêts primaires, des monts et des vallons boisés ; à l’est, un ensemble de sommets escarpés dominant la rivière Nam Ou, à moins de cent kilomètres, le Vietnam et la vallée de Dien Bien Phu.

  • Heures de marche : entre 5h30 et 6h
  • Distance Parcourue : 14 km
  • Dénivelé + : 600 m
  • Dénivelé - : 200 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h30 et 2h

Jour 5 : Ban Sanam - Ban Ya Pa

Ce matin, notre journée commence par 1h de marche sur une piste tout en descente jusqu'à Ban Sa Na, hameau akha établit le long de la rivière Nam Pok. Nous franchissons la rivière, puis entamons une raide montée vers un col d'où nous avons une belle vue sur la vallée de la Nam Pok. Nous passons par Ban Chapilou, premier village o’pa. La piste continue vers un autre col et traverse un vaste cirque où, entre quelques bois, les O’Pa cultivent du riz sur brûlis. Ensuite le chemin longe pendant 2h les flancs méridionaux du mont Phu Sang en dominant la vallée de la Nam Ly. Nous arrivons finalement au village de Ban Ya Pa habité par une centaine de familles o'pa, sous-groupe des Akha. Les femmes se distinguent par la beauté de leurs coiffes, par leurs tenues couvertes de plaques d'argent et de colliers. Les principales activités des O’Pa sont la culture du riz sur brûlis, le tissage et l’élevage.
Nous nous installons dans la maison du chef du village, dînons avec sa famille ; nuit chez l'habitant au confort très sommaire...

  • Heures de marche : entre 5h30 et 6h
  • Distance Parcourue : 14 km
  • Dénivelé + : 650 m
  • Dénivelé - : 200 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 6 : Immersion dans le village de Ban Ya Pa

Nous profitons de cette journée pour découvrir le quotidien de nos hôtes.
Suivant la saison et les liens que nous aurons tissés avec nos hôtes (ils peuvent être intimidés et paraître distants car, eux aussi, découvrent une nouvelle culture en faisant notre connaissance), nous pouvons même les accompagner et participer aux travaux des champs :
- Saison sèche : travaux dans les vergers où l’on cultive des légumineuses, défrichage d’un brûlis, semailles, participation à une corvée de bois avec les femmes, travaux collectifs...
- Saison des pluies : travaux dans les brûlis, soit pour désherber ou récolter en septembre-octobre.
Déjeuner au village et après-midi libre.
Si nous le souhaitons, possibilité de faire une randonnée de 2h vers deux autres villages o’pa se situant plus au nord-ouest.
NB : un des attraits du voyage tient à la diversité des peuples et des cultures rencontrés. Or, chaque culture, religion et mode de vie est soumis à des règles et à des traditions qu’il convient de respecter et de comprendre, plutôt que de juger. Le voyage ne se conçoit pas sans respect et humilité vis-à-vis des personnes, des biens, de la culture et du mode de vie du pays visité. Ce respect se traduit par des attitudes simples, au jour le jour.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 7 : Ban Ya Pa - Ban Lao Sen

Au petit matin, nous partons avec nos "pisteurs" o'pa, spécialistes de leur région. Le chemin descend en traversant des champs de cultures sur brûlis pour atteindre la rivière Nam Ly que nous traversons soit à pied en période sèche soit à l'aide de radeaux en bambou en période de crue (juillet, août et septembre). Nous continuons notre marche en suivant une sente taillée qui longe la rivière puis nous montons sur les crêtes du mont Katchouma-Katchouma. Nous traversons à nouveau des champs de cultures sur brûlis ; la montée est raide pendant 500m de dénivelé...
Arrivés à un replat, le chemin se poursuit sur une étroite crête pour arriver enfin au village Ban Lao Sen de l'ethnie lu ma ou kho luma, sous groupe eux aussi des Akha.
Les femmes portent de longues jupes et des gilets bleu sombre sur lesquels sont brodées des figures géométriques de ton rose orangé. Elles sont souvent couvertes de lourds colliers et de verroterie de couleur rose ; elles portent des coiffes coniques pour les mariées, plates pour les célibataires, souvent ornées de piastres et de pièces d'argent plus ou moins précieuses. Les Lu Ma pratiquent la culture du riz sur brûlis en effectuant des rotations entre les terrains tous les 6 à 8 ans ; ils cultivent aussi des légumes, du tabac et, parfois, de l'opium...
Nous nous installons dans la maison du chef du village pour dîner et passer la nuit (confort très sommaire).

  • Heures de marche : 7h
  • Distance Parcourue : 10 km
  • Dénivelé + : 1050 m
  • Dénivelé - : 620 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 8 : Ban Lao Sen - Ban Lung Ton

Après un transfert d'environ 1h30 en véhicule sur une piste qui domine un ensemble de vallées et qui traverse d'autres villages pou ly et lu ma, nous entamons vers 10h notre journée de marche qui va se dérouler sur une ligne de crête en direction de la rivière Nam Ou.
Nous montons à travers une forêt pour atteindre le village de Ban Mok Man, habité par une vingtaine de familles (160 personnes environ) de l'ethnie hmong kho. Ces Hmongs se sont "akhaisés" au contact depuis plus de 200 ans des Akhas (tibéto-birmans). Après le village nous atteignons un col qui nous sert de lieu de pique-nique.
Le chemin passe ensuite une série de cols, serpente entre les cultures sur brûlis, traverse des bois, des hautes herbes, en dominant toujours les profondes et belles vallées de la région.
Nous arrivons sur un mont qui domine la Nam Ou et sur lequel se trouve Lung Ton, village khmu. Ce village qui a brûlé a été reconstruit façon lao mais on peut aisément deviner l'ancienneté importante de ces lieux à la vue de l'usure de la voie centrale du village, les Khmus étant les habitants historiques du Laos.
Nous nous installons dans une des maisons du village pour dîner et passer la nuit (confort très sommaire).

  • Heures de marche : 6h
  • Distance Parcourue : 14 km
  • Dénivelé + : 630 m
  • Dénivelé - : 450 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 9 : Ban Lung Ton - Muang Ngoi

Ce matin, le programme de la marche est tout en descente dans un environnement assez sauvage avec des parties de végétation exubérante. Le sentier est particulièrement étroit et raide. Nous passons notamment par une forêt de bambous.
En fin de matinée, nous arrivons au bord de la Nam Ou où nous déjeunons. Nous embarquons ensuite à bord de pirogues locales à moteur qui nous conduisent, après 4h30 de navigation à Muang Ngoi, petit village entouré de majestueuses montagnes. Profitez d'un beau coucher de soleil dans un des nombreux petits restaurants en bord de rivière.

  • Heures de marche : entre 3h et 4h
  • Distance Parcourue : 10 km
  • Dénivelé - : 800 m
  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 10 : Muang Ngoi - Nong Khiaw

Nous embarquons à nouveau dans des pirogues locales à moteur et, après 2h de navigation sur la Nam Ou, nous arrivons à Nong Khiaw.
Nous nous installons dans nos bungalows en bord de rivière et partons pour une randonnée de 3h au pied des pitons calcaires, à travers quelques villages.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Type d'hébergement : en bungalow

Jour 11 : Nong Khiaw - Luang Prabang

Nous rejoignons Luang Prabang par la route et profitons de l'après-midi pour visiter cette ville classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1995.
Nous commençons par le musée ethnologique (fermé le lundi). Fondé en 2006, ce musée à but non lucratif a pour objectif de promouvoir la compréhension des différents modes de vie et les traditions de la fabuleuse mosaïque ethnique du Laos.
Nous continuons avec la visite du Wat Xieng Thong, certainement le plus beau temple de la ville. Construit en 1560, son bon état de conservation tient au fait que, depuis le XVIe siècle ce temple était placé sous la sauvegarde de la royauté. Selon le temps qu'il nous reste, nous visitons les temples de Wat Aham et de Wat Visoun.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Minibus, 4h30

Jour 12 : Luang Prabang - chutes de Kuang Si - Luang Prabang

Si vous le souhaitez, il est possible de vous lever à l'aube pour la collecte des dons (l'aumône) des bonzes. Ce rite bouddhique est une vivante illustration de la dimension spirituelle de Luang Prabang. Tous les matins, au lever du jour, des dizaines de bonzes, vêtus de la robe safran, pieds nus et en silence, marchent dans les rues de la ville pour mendier leur nourriture comme l'avait fait autrefois Bouddha qu'ils vénèrent.
Nous retournons à l'hôtel pour prendre notre petit déjeuner puis retrouvons notre véhicule qui nous conduit jusqu'aux magnifiques chutes de Kuang Si. Situées dans un beau parc forestier, elles s'étalent sur plusieurs niveaux. Pour ceux qui le souhaitent, possibilité de se baigner dans les piscines naturelles.
L'après-midi, nous faisons une excursion en bateau sur le Mékong jusqu'au village des potiers de Ban Tiane où une soixantaine de foyers vivent du travail de la terre glaise.
Retour à Luang Prabang pour l’ascension du mont Phousi d'où le panorama sur la ville est unique mais attention, il y a beaucoup de monde en fin de journée pour assister au coucher de soleil depuis ce belvédère...
Nous dînons dans un restaurant local et assistons à un spectacle de danse traditionnelle.
Note : l'ordre des visites peut être modifié sur place.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jours 13 et 14 : Vol de retour

Temps libre et repas libres puis transfert à l'aéroport et vol de retour.

Important itinéraire

- Le niveau 3 chaussures est justifié non pas par le dénivelé (sauf J8) mais la nature du terrain qui est souvent glissant voire boueux par temps de pluie, surtout en été. Cette saison correspond toutefois à la période d'activité dans les rizières ; c'est le meilleur moment pour celles et ceux qui s'intéressent à la vie locale des paysans mais il faudra accepter en contrepartie des marches plus difficiles…

- Nous vous rappelons que ce voyage demande une ouverture d’esprit "de voyageur" : le Laos s’éveille au tourisme, et les conditions y sont bien entendu totalement différentes des nôtres :
• Le réseau routier est à certains endroits en très mauvais état : il peut se détériorer encore en fonction des pluies. De plus, les véhicules locaux sont parfois peu confortables…
• Les temps de transferts sont donnés à titre indicatif. Ils dépendent des conditions climatiques et de l'état des routes.
• Les temps de marche sont également donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins.
• D’autre part, certaines étapes peuvent être modifiées pour raisons techniques et/ou de météo (en particulier entre juin et septembre). De plus, les populations du Phu Sang étant animistes, certains sites et villages peuvent être interdits et le programme adapté.
• Les nuits chez l'habitant sont très sommaires (cf rubrique hébergement) mais authentiques.
Merci d’accepter de bonne humeur ces aléas inévitables.
• Chaque année vers mi-avril se tient la célébration du nouvel an Khmer (la date varie chaque année). Pour l’occasion, les Laotiens aiment se retrouver en extérieur et s’asperger d’eau mutuellement. Cette pratique, tout à fait opportune étant donnée la chaleur, sera l’occasion de vous mêler à la population locale et de partager des moments de joie dans le cadre d’une fête très typique.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Trek

Environnement :

Patrimoine et Nature,
Forêts, collines, rivières et lacs

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
5 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 500 à 800 mètres. Bonne condition physique requise. Prévoyez un entraînement avant votre départ.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

6 jours de marche

Nombre de participants

De 4 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

Trek à la découverte des nombreuses ethnies au nord du Laos. Une immersion dans le mode de vie local, nécessitant des capacités d'adaptation.

Hébergement

En chambre double/twin dans les hébergements ci-dessous et en chambre commune chez l'habitant :

Luang Prabang : Chitdara***, www.villachitdara.com ou similaire
La Villa Chitdara est un charmant et confortable hôtel situé au coeur de Luang Prabang. Hôtel 3 étoiles de 15 chambres. Si votre chambre chambre donne sur la rue, vous pourrez découvrir tous les matins la processions des moines. Si votre chambre est à l'arrière, votre balcon donnera vue sur le jardin tropical. Les chambres disposent d'une salle de bain privée avec sèche-cheveux, climatisation, minibar, télévision, café/thé et coffre fort. A disposition: Accès Internet.

Pak Nam Noi : chez l'habitant
Petite ville, plus qu’un village, les habitants des environs viennent s’approvisionner en tissus et aliments de premières nécessités. Maisons pilotis avec dortoir, salle de bain, et salle à manger séparés. Martelât fournis avec oreillers (pas de draps ni moustiquaires). Pas d’eau chaude ni électricité.

Ban Sanam : chez l'habitant
Maison à vivre commune avec cuisine. Martelât fournis (pas de draps et oreillers ni moustiquaires).
Point d’eau pour se doucher. Pas d’eau chaude ni électricité.

Ban Ya Pa : chez l'habitant
Maison pilotis commune. Martelât fournis (pas de draps et oreillers ni moustiquaires). Point d’eau pour se doucher. Pas d’eau chaude ni électricité. Les toilettes sont sous forme d’une petite cahute.

Ban Lao Sen : chez l'habitant
Maison commune. Martelât fournis (pas de draps et oreillers ni moustiquaires). Point d’eau pour se doucher. Pas d’eau chaude ni électricité.

Ban Lung Ton : chez l'habitant
Situé dans un village plus riche que les étapes précédentes, les voyageurs seront logés au 1er étage d’une grande maison (couverture fournie) offrant une vue imprenable sur les environs. Martelât fournis avec oreillers et couverture (pas de draps ni moustiquaires). Pas d’eau chaude ni électricité.

Muang Ngoi : Lattanavongsa ou similaire
Accessible par bateau, c’est un endroit magnifique au milieu des falaises karstiques. Composé de chambres et de bungalows en bois donnant sur le jardin. Les hébergements sont simples, propres et calmes. Les chambres disposent d’une salle de bain privée, terrasse. A disposition: Accès Internet.

Nong Khiaw : Nong Khiau Riverside, www.nongkiau.com ou similaire
Idéalement situé dans Nong Khiaw dans l’un des coins les plus populaires de la ville. Hôtel de 15 chambres propres et spacieuses (40 m²) conçues avec goût. De votre balcon, vous bénéficierez d’une vue imprenable sur la Nam Ou. Les bungalows disposent d’une salle de bain privée, bureau, coffre fort, ventilateur, balcon ou terrasse. A disposition: Wifi dans les espace commun.

Merci de noter que :
• Les hôtels sont donnés à titre indicatif ; nous nous réservons le droit de les modifier sans préavis, dans une catégorie similaire.
• Chez l’habitant (très rudimentaire) sans possibilité de chambre individuelle

Qu'est ce que l'hébergement local ?
Les populations des villages du Laos vivent encore aujourd'hui de façon traditionnelle et sont très accueillantes. Afin de permettre un réel et authentique contact avec ces populations, nous proposons dans nos voyages certaines nuits chez l'habitant. Bien sûr, leur niveau de vie est très différent du nôtre et cela demandera une véritable capacité d'adaptation et de tolérance notamment sur le fait que souvent les animaux tels que cochons ou buffles peuvent dormir sous la maison et du coup dégager quelques bruits/odeurs...

Chez l'habitant veut dire :
• Vous dormez en dortoir sommaire (pièce commune)
• Chacun aura une couverture; il n'y a pas toujours de matelas fourni (nous vous conseillons d'emporter un matelas gonflable pour plus de confort).
• Il n'y a généralement pas d'eau chaude pour faire sa toilette
• Pas de chauffage et les portes ne ferment pas à clef
• Il n'y a pas de toilettes dans les villages, ; hormis au village de Ya Pa.
• Dans tous les villages, la toilette peut se faire au point d'eau du village.

Nourriture

La nourriture laotienne est l'une des plus variées d'Asie. Proche de la cuisine thaïlandaise, elle se caractérise par l'utilisation d'environ 120 herbes aromatiques et de piments. Le riz, et plus particulièrement le riz gluant cuit à la vapeur, est la base de l'alimentation.
Dans les villages isolés, la nourriture est forcément plus simple que dans les restaurants en ville.
Pendant le trekking la nourriture sera simple, uniquement locale mais copieuse.

IMPORTANT: en Asie la pratique du pique-nique n'existe quasiment pas, aussi, en complément des produits locaux, nous vous conseillons vivement d'emporter avec vous quelques vivres de course que vous appréciez en fonction de vos besoins et vos efforts.

Encadrement

Accompagnateur francophone sur toute la durée du circuit. N'hésitez pas à lui poser des questions et, surtout, à suivre ses conseils !
Un guide local de la région et une équipe de porteurs vous accompagneront pendant le trek. Le guide local a pour fonction entre autre de négocier avec une famille lors de notre arrivée dans un village ; il parle le dialecte des ethnies locales qui parfois ne parlent pas le lao.
Contrairement à d'autres pays d'Asie, le Laos ne s'est ouvert que depuis peu au tourisme "d'aventure". Les guides manquent parfois encore un peu d'expérience et leur niveau de français n'est pas toujours optimal, néanmoins la situation s'améliore d'année en année.

Transfert et transport des bagages

Minibus, bateau.
Pendant le trek, vous ne portez que vos affaires de la journée.

[Important: trekking]
Durant le trekking, lors de certaines étapes dans des lieux isolés, il ne sera pas possible de faire suivre la totalité des bagages (qui resteront dans le minibus). Il s'agit d'abord des jour 4 à 6, puis du jour 8. Nous vous recommandons de prévoir un sac de taille intermédiaire pour emporter les affaires dont vous aurez besoin pendant ces journées de trek.

Transports aériens

Vols réguliers.

Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les premier et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations pour l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats. Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Evitez le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes en matière respirante
• Chemise manches longues
• 1 sweat shirt
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 veste type Gore-tex
• 1 veste en "fibre polaire"
• Cape de pluie
• 1 maillot de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Evitez les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules.
• 1 paire de chaussures de randonnée tenant bien la cheville.
• 1 paire de sandales pour le soir et les traversées de rivières.

Important :
- En fonction des saisons, les températures peuvent fortement varier dans les régions montagneuses du nord du Laos. De novembre à mars, il peut faire froid en soirée, la nuit et le matin.
- Le Laos étant un pays bouddhiste, évitez les tenues trop courtes ou trop décolletées. Prévoir des vêtements plus "couvrants" pour la visite des temples (manches longues, bras et jambes), sinon vous risquez de ne pas pouvoir entrer...

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 gourde isotherme (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale
• Crème solaire haute protection
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement, type Packtowl
• Boules pour atténuer les bruits, type Quiès (facultatif)
• Papier toilette + 1 briquet (pour éventuellement le brûler)
• Répulsif anti-moustiques
• 1 paire de bâtons télescopiques (recommandé) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)

Couchage

• 1 sac de couchage léger (pouvant aller à + 5°C).
• 1 drap de sac
• 1 matelas gonflable pour plus de confort lors des nuits chez l'habitant (facultatif)

En fonction des saisons, les températures peuvent fortement varier dans les régions montagneuses du nord du Laos. D'octobre à avril, il peut faire frais la nuit. Pour les nuits chez l'habitant, nous vous conseillons, en plus des couvertures fournies, d'apporter un sac de couchage pour plus de confort. Le reste de l'année, il peut s'avérer superflu. Mais attention, la météo est parfois capricieuse !

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Pansement intestinal (type Smecta)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (type Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pommade anti-inflammatoire
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Biafine
• Double peau (protection contre les ampoules)

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours, fournie par l'agence et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Pour le Laos, le visa est obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.
Dans la plupart des portes d'entrée de ce pays et notamment à l'aéroport de Luang Prabang, le visa s'obtient à l'arrivée.

Pour info :
Ambassade du Laos en France
http://www.ambalaos-france.com (service consulaire)
74, avenue Raymond-Poincaré 75016 Paris
Tél. : 01 45 53 02 98
Le service pour les visas est ouvert du lundi au vendredi 9h à 12h et de 14h à 17h (à vérifier avant de vous déplacer)
Le délai d’obtention du visa à l’ambassade du Laos est de 72 heures.

IMPORTANT : Dès votre inscription, nous vous demandons de nous remettre une copie couleur lisible de votre passeport. Vous pouvez :
- l'apporter en agence ou nous l'envoyer par courrier (à Terres d'Aventure - Service formalités 30, rue St Augustin - 75002 PARIS)
- ou la télécharger depuis votre espace client sur Internet
Ces informations nous sont nécessaires pour les réservations d'hôtels, les permis de locaux...

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade. Le passeport devra comporter au moins une pleine page vierge.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Le visa de tourisme est délivré par l´ambassade du Laos (à Paris, à Bruxelles… - coût : 50 euro) ou à l´arrivée aux aéroports de Vientiane, Luang Prabang, Paksé ou Savannakhet (coût : 30 dollars US - validité : 30 jours ; prévoir 2 photos d’identité). Il est possible de renouveler son visa sur place. Lors de l´entrée sur le territoire, s´assurer que la date d´entrée a bien été inscrite près du visa par les services d´immigration, sous peine, si ce n’était pas le cas, de se voir infliger une amende de 100 dollars US à la sortie.

Les ressortissants suisses n'ont pas besoin de visa pour un séjour sur place n'excédant pas 15 jours.


Vaccins Obligatoires

Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays infestés.

Vaccins Conseillés

Diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite, hépatite A (risque alimentaire), hépatite B (risque sexuel et sanguin), typhoïde (risque alimentaire), rougeole pour les enfants. Et, moins systématiquement, en fonction des risques personnels d'exposition, rage (pour les séjours aventureux et pour les résidents, surtout les enfants), encéphalite japonaise, la vaccination (à faire faire dans un centre de vaccinations internationales) concerne surtout les expatriés en zone rurale, mais elle doit aussi être conseillée aux voyageurs ayant une activité de plein air importante pendant les périodes de circulation du virus (nuits sous la tente, treks dans les rizières, pendant la mousson en particulier).

Prévention Paludisme

La prise d'un traitement préventif par Méfloquine (Lariam), Doxycycline ou Atovaquone-Proguanil (Malarone ou générique) n'est indispensable que dans des zones rurales peu touristiques. L'itinéraire de la majorité des voyageurs concerne Vientiane, Luang Prabang, la plaine des Jarres puis le Mékong de Paksé à l'île de Khong.
Le ratio bénéfice/effets secondaires ne sera pas en faveur de la prise d'un traitement à condition de se protéger avec rigueur des moustiques vecteurs de dengue beaucoup plus que de paludisme : répulsifs peau et vêtements, moustiquaires imprégnées.

Autres risques

Insistons à nouveau sur les risques de maladies sexuellement transmises : hépatites, syphilis et, bien sûr, en premier lieu, SIDA, présent partout, non seulement dans les quartiers « chauds » des grands centres touristiques, mais aussi dans des endroits beaucoup plus reculés. Il n'est pas inutile de rappeler que les seuls modes de transmission sont sexuel et sanguin (préservatifs impératifs) ; on n’oubliera pas non plus les possibilités de transmission par piercing ou tatouage. En 2003, l´apparition en Asie du sud-est de l´épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) et, l’année suivante, de celle de la grippe aviaire (peu préoccupante pour le voyageur, s'il ne fréquente pas les élevages de volailles), rend préférable de s´informer auprès du Ministère des affaires étrangères de la situation locale. Il faut rappeler le risque réel que représentent les mines antipersonnel sur certains sites touristiques (plaine des Jarres). On suivra impérativement les recommandations et les interdits des autorités, mais aussi les conseils des populations, qui en sont encore les victimes quotidiennes. Une certaine insécurité règne dans les grandes (et moyennes) villes, mais également dans certaines régions, où persistent des conflits politiques sporadiques et violents. Ainsi évitera-t-on de se rendre par la route de Vientiane à Luang Prabang. Pour vos déplacements, préférez l'avion ou le bateau. Une croisière sur le Mékong vous permettra de découvrir d´autres paysages et d'autres populations. Les baignades dans ses eaux boueuses sont peu tentantes. Les sangsues, pour désagréables qu'elles soient, ne transmettent pas de maladie. Les répulsifs que vous utilisez pourront les repousser ; sinon, le saignement (peu important) que provoque leur succion, sera stoppé par une simple compression locale avec une compresse imbibée d´antiseptique. Mais, plus peut-être que les risques parasitaires que vous aurez su éviter en ne vous baignant pas, le risque accidentel réel sur les fleuves est l’embarquement à bord des speed-boats ; considérez qu'il s'agit d'un sport, plus que d´un moyen de transport, que seuls pratiqueront les amateurs de sensations fortes, harnachés de gilets de sauvetage et casqués comme des pilotes de course.

Informations pratiques

Au Laos, les infrastructures médicales sont encore modestes et il est préférable, en cas de problème, d'envisager un rapatriement sanitaire vers la France ou, éventuellement, sur Bangkok. Vous pourrez prendre l'avis des services de l’ambassade de France à Vientiane.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

On peut voyager toute l'année au Laos mais on distingue deux saisons qui ont chacune leur intérêt :
- De novembre à mars : la saison sèche avec des températures pas très élevées et des pluies rares.
Les mois de décembre et janvier correspondent à l’hiver dans le nord du pays ; il fait assez frais et humide, surtout dans les montagnes où la température descend souvent en-dessous de +10°C avec un ciel plutôt gris.
- D'avril à octobre : la saison humide.
L’été commencent en avril-mai. Ce sont les deux mois les plus chauds de l'année avec une forte humidité mais peu de pluie et souvent une brume de chaleur.
Aux mois de juin, juillet et août, l’été bat son plein avec une température de 28 à 38°C et des possibilité de grosses averses en fin de journée ou la nuit.
De juillet à octobre les rizières sont splendides et les paysages d'un vert éclatant.
De juin à octobre, c'est la période d'activité dans les rizières ; si les pluies ne sont pas rares et les chemins boueux, c'est la meilleure période pour celles et ceux qui s'intéressent à la vie locale des paysans avec participation possible aux "travaux des champs".

Climat

Pour faire simple, deux saisons et deux étages. Saison sèche (novembre-avril) : ciel dégagé, chaleur agréable dans les plaines et les vallées jusqu’en mars (fraîcheur en montagne), les températures grimpent ensuite. Pendant la saison des pluies (mai-octobre), l’air est chargé d’humidité et la chaleur étouffante. Le Mékong et ses affluents gonflent et débordent. C’est en montagne que les précipitations sont les plus abondantes. Typhons réguliers en septembre-octobre.

Géographie

Le Laos est un pays enclavé d’Asie du sud-est. Il est frontalier du Vietnam, à l’est ; de la Chine et de la Birmanie, au nord ; de la Thaïlande, à l’ouest ; du Cambodge, au sud. La montagne occupe 80% du territoire. Au nord, une série de chaînes en éventail, ne dépasse pas 2 000 m d’altitude. Vers le sud (dans le manche de la « poêle à frire »), s’allonge la cordillère Annamitique, où passe la frontière avec le Vietnam. Au sud-ouest de la cordillère Annamitique, le relief est moins marqué (plateaux et plaines) et plus propice à l’agriculture et à l’élevage. Toutefois, seuls 4% des terres sont cultivables. Le nord est entièrement montagneux, sauf dans les régions de Vientiane et de la plaine des Jarres (province de Xieng Khouang). Le riche réseau hydrographique s’écoule en direction du golfe du Tonkin, ou alimente de bassin du Mékong (1 898 km au Laos). Celui-ci marque l’essentiel des frontières ouest du pays.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc… Votre accompagnateur vous y aidera.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Extension

4000 îles : nous vous proposons de compléter votre voyage par un séjour à durée modulable, sur l’île de Khone, au sud du Laos. Petit coin de paradis loin des affres du monde, Don Khone offre la douceur et le charme désuet des anciens lieux de villégiature coloniale. Sur ses berges arborées de grands palmiers, dans ses forêts de bambous ou sur ses chemins sableux qui passent d’une plage à l’autre, on comprend l’attirance que pouvaient exercer ces terres miniatures sur les rêveurs de tropiques.
Nous consulter.

Temples d'Angkor : nous vous proposons d’étendre votre circuit jusqu’au Cambodge, à la découverte des grands sites d’Angkor et des paysages lacustres du Tonlé Sap. Nous consulter.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.