Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

17/02/2018

10/03/2018

3350 € Assuré à partir de 4

10/03/2018

31/03/2018

3350 € Assuré à partir de 4

07/07/2018

28/07/2018

3550 € Assuré à partir de 4

04/08/2018

25/08/2018

3650 € Assuré à partir de 4

08/09/2018

29/09/2018

3250 € Assuré à partir de 4

13/10/2018

03/11/2018

3150 € Assuré à partir de 4

03/11/2018

24/11/2018

3350 € Assuré à partir de 4

01/12/2018

22/12/2018

3350 € Assuré à partir de 4

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• Le transport aérien et les transferts
• Le transport des bagages
• L'encadrement
• Les entrées dans les sites touristiques mentionnés au programme
• L'hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas
• Des bouteilles d'eau fournies chaque jour

Le prix ne comprend pas

• Les assurances
• Les frais d'inscription
• Les frais de visa
• Les pourboires du guide francophone et du chauffeur, les boissons et dépenses personnelles
• Les repas à Hanoi, ainsi qu'à Saigon le jour 21
• Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

Panduranga.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Hanoi

Vol pour Hanoi.

  • Hébergement : en avion

Jour 2 : Hanoi

Arrivée à Hanoi, la capitale du Vietnam (25m d'altitude et environ 7 millions d'habitants). Accueil par votre guide local francophone à la sortie de l'aéroport puis transfert à l'hôtel (si vol différent du groupe, transfert sans guide).
Reste de la journée libre.
Suggestions de balades dans les environs de l'hôtel (le guide pourra vous aider à vous orienter et vous suggérer des visites possibles) :
- Balade à pied autour du lac Hoan Kiem ("lac de l'épée restituée") : Lê Loi (empereur entre 1428 et 1433), au début de sa lutte contre les Chinois, aurait reçu d'un pêcheur une épée repêchée dans le lac. Dix ans plus tard, après avoir réussi à les chasser, et traversant ce même lac, il est abordé par une tortue, qui lui réclame l'épée au nom du Roi-Dragon, ancêtre mythique du peuple Viêt. Lê Loi comprend alors que l'épée était un mandat du Ciel pour chasser les Chinois du pays.
- Balade à pied dans les vieux quartiers de Hanoi : le quartier des "36 rues et corporations" est le cœur historique de la cité marchande vieille de près de 1000 ans.

Important : en cas d'arrivée très matinale à Hanoi (par exemple 06h30 sur Vietnam Airlines), Terres d'Aventure prend en charge le supplément afin que vous ayez des chambres disponibles avant midi (early check-in).

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h et 2h

Jour 3 : Hanoi - Ha Giang

Départ pour la province montagneuse de Ha Giang, à l'extrême nord du Vietnam. C'est ici que l'on trouve les plus spectaculaires paysages de montagne du pays. L'intérêt de cette région réside aussi dans la diversité des ethnies qui y vivent.
En cours de route, si le temps nous le permet, nous faisons un stop dans une plantation de thé. Nous arrivons en fin de journée dans un village Tay situé à 9km de la ville de Ha Giang. Ce très beau village, établi au pied du massif Tay Con Linh, comporte quelques dizaines de maisons sur pilotis, toutes caractéristiques de l’ethnie Tay avec leur toit en feuilles de latanier. Rencontre et installation chez notre hôte. En fin d’après-midi, promenade à pied à travers les champs qui entourent le village. Sous le regard bienveillant des géants de pierre en habits de forêt, les petits chemins se tordent comme des couleuvres affolées entre rizières ondulantes et hameaux comme un rêve léger, blotti là pour l’éternité.

  • Heures de marche : entre 1h et 2h
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 8h et 9h30, 320 km

Jour 4 : Ha Giang - Randonnée dans le massif de Tay Con Linh

Départ pour une randonnée de 5h dans le massif de Tay Con Linh. Depuis le village, marche sur un sentier ombragé de palmiers à larges feuilles qui monte de manière continue sur le versant nord du massif. Plus l’on gagne en altitude, plus les paysages deviennent grandioses. De l’autre côté de la vallée, une chaîne de montagnes se dessine à l’horizon avec ses magnifiques dentelures karstiques.
Au bout de 2h de marche, arrivée au village Lung Vai, peuplé de Dao rouges, établi à flanc de montagne. Originellement "nomades forestiers", les Dao font partie des ethnies de montagne qui pratiquent de génération en génération la technique de la culture sur brûlis (maïs et riz pluvial). Leurs rizières, qui entourent le village, se déploient sur les pentes vallonnées des montagnes comme sur le dos d'un animal géant.
Visite du village Lung Vai puis continuation de la marche sur un chemin plat pendant environ 1h. Déjeuner pique-nique avant d’entamer la descente progressive à travers les rizières en terrasses, les potagers de maïs, de manioc et les villages des ethnies. Au bout du chemin, arrivée dans le grand village Tha, peuplé de Tay. Ce village est composé d’une centaine de maisons traditionnelles sur pilotis couvertes par de la chaume et des feuilles de palmiers, entouré de rizières verdoyantes et de rivières serpentant au pied des montagnes. Continuation de la marche, sur chemin plat, le long de la vallée, pour revenir chez notre hôte.

  • Heures de marche : entre 5h et 6h
  • Dénivelé + : 640 m
  • Dénivelé - : 640 m
  • Hébergement : chez l'habitant

Jour 5 : Ha Giang - Nam Dam

Après le petit déjeuner, nous quittons la vallée de Tay Con Linh, pays de l’ethnie Tay, pour la vallée de Quan Ba, plus au nord, pays de l’ethnie Dao rouge. En minibus, nous passons par la ville d’Ha Giang où nous visitons le marché avant de continuer, durant environ 1h30 sur la route 4C qui va en montant vers les hauts plateaux de Quyet Tien.
De Quyet Tien, nous marchons, d’abord sur un petit chemin bétonné, puis sur des pistes tracées à flanc de montagnes, le long d’une vallée sur le versant occidental du grand massif de Phu Ta Ca. Nous traversons des rizières, des sous-bois, divers villages peuplés de Dao rouges (Ma Quynh, Truc Son et Nam Son) et de Hmong noirs (Hoang Lan 1 et Hoang Lan 2), profitons de beaux panoramas sur la vallée de Quan Ba. En fin de journée, nous traversons une petite source d’eau pour rejoindre le village de Nam Dam composé de quelques dizaines de maisons en murs de terre étalées sur une douce colline. Les habitants du village, de l’ethnie Dao, portent toujours leurs vêtements traditionnels noirs avec des rayures d’un rouge éclatant. Installation chez l’habitant puis balade dans le village.

  • Heures de marche : entre 5h et 6h
  • Dénivelé + : 300 m
  • Dénivelé - : 200 m
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h30 et 2h

Jour 6 : Nam Dam - Meo Vac

Après le petit déjeuner, nous quittons le village Dao pour une randonnée d'1h30 sur une piste relativement plate qui traverse les champs de riz et de maïs jusqu’au village de Lung Tam. Reprise du minibus et transfert à Meo Vac via Yen Minh et Dong Van. La belle route de montagne traverse le Geoparc de Dong Van et de nombreux villages Hmong. Après 3 à 4h de route, nous arrivons à Meo Vac.

  • Heures de marche : entre 1h et 2h
  • Dénivelé - : 120 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 4h

Jour 7 : Meo Vac - village Lolo noir de Khuoi Khon

Le massif du Pa Vi est une montagne karstique dont le sommet culmine à 1500m. Le nord du massif qui ressemble à une tour un peu triangulaire, domine les gorges de la rivière No Que, le canyon de Tu San, la fameuse passe de Ma Pi Len et les pics brumeux de la frontière chinoise. Sa forme spéciale en fait une montagne assez unique en son genre au Vietnam.
Transfert à Ma Pi Len (30 minutes) et départ pour une randonnée sur les flancs du Pa Vi. Nous montons sur le versant ouest du massif, à flanc de montagne. La sente longe quelques hameaux Hmong accrochés aux pentes escarpés de l’édifice. Ambiance alpine, vue plongeante sur des rizières en terrasses, le canyon du Tu San, la passe du Ma Pi Leng, les gorges de la rivière No Que et sur les massifs environnants.
Nous arrivons au village Hmong blanc de Ti Cu Si où vivent une centaine de familles. Le village se cache dans une petite contre-vallée ceinturée par un chaos de pics karstiques. Nous visitons le village, les maisons, et observons les techniques de tissage du chanvre. Nous continuons notre marche sur une piste aérienne, vers l’est du Pa Vi où nous rejoignons notre véhicule. Transfert au village de Khuoi Khon habité par les Lolo noirs.

  • Heures de marche : entre 4h et 5h
  • Dénivelé + : 465 m
  • Dénivelé - : 465 m
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 4h

Jour 8 : Village Lolo noir de Khuoi Khon

Randonnée le matin et détente dans le village l'après-midi pour passer du temps dans le village Lolo, bonne occasion de découvrir le quotidien des habitants. Suivant la saison nous pouvons même les accompagner et participer aux travaux des champs : binage, sarclage, repiquage, moisson...

  • Heures de marche : entre 3h et 4h
  • Dénivelé + : 520 m
  • Dénivelé - : 520 m
  • Hébergement : chez l'habitant

Jour 9 : Khuoi Khon - Sac Xay

Depuis Khuoi Khon, route et piste afin de rejoindre le départ du trek (1h). La piste longe l’ouest du massif de Nguom Nan ; en saison sèche nous profitons de paysages lunaires dans une ambiance minérale. Nous découvrons quelques hameaux Dao rouges très reculés. Sur les pentes longeant la piste, on peut parfois apercevoir des groupes Dao munis de long bâtons, déplaçant des pierres afin d’aménager de minuscules parcelles pour le maïs.
Au niveau du hameau de Lung Sao, village Dao rouge établi au pied des calcaires, nous entrons dans le dédale du massif par les contreforts du mont Ta Chung.
Continuation vers l’est du Nguom Nan sous une succession de pitons calcaires, recouverts de forêts secondaires, parfois primaires, sous quelques hameaux nichés sous des barres rocheuses. En fin d'après-midi, nous arrivons à Va Tai, village Dao rouge d'une vingtaine de maisons, entouré de pitons calcaires.
Cette nuit chez l'habitant est la plus rudimentaire du voyage : nous sommes ici dans une maison traditionnelle de l'ethnie Dao rouge qui vit généralement dans des lieux reculés, au sommet des montagnes où la vie est rude. Leurs maisons sont bâties à même le sol sur de la terre battue. Pas de sanitaires ni de salle de bain. Pour votre toilette, des grandes jarres remplies d'eau peuvent être fournies en saison des pluies (cela est plus difficile en saison sèche : il n'y a pas d'eau courante dans le village, et c'est un bien précieux qu'il faut économiser).

  • Heures de marche : entre 7h et 8h
  • Dénivelé + : 845 m
  • Dénivelé - : 735 m
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h et 2h

Jour 10 : Sac Xay - Nam Ngu

La matinée, nous marchons le long d’une sente se faufilant entre les pitons, avant de se dérouler vers le sud à travers brûlis, rizières en terrasses et hameaux Dao rouges. Entre chaque hameau, nous passons souvent dans des plantations de chanvre. Nous croisons également des hommes sortant de la forêt avec des fagots de mat go, un arbre à la sève jaune, utilisé pour la médecine chinoise. Vers midi, nous déjeunons le long d’un cours d’eau, puis descendons le long de ce dernier vers la Nam Ngu, superbe vallée Nùng, aux flancs striés de rizières en terrasses, dominant le chaotique massif de Mo Xat avec au loin les massifs de la frontaliers avec la Chine.

  • Heures de marche : entre 7h et 8h
  • Dénivelé + : 300 m
  • Dénivelé - : 900 m
  • Hébergement : chez l'habitant

Jour 11 : Nam Ngu - Cao Bang

Notre journée commence par une randonnée de 4h vers le bourg de Thong Nong. Le chemin longe la rivière Na jusqu’au fond de la vallée, puis monte sur un petit col avant de descendre à Na Meo, village de l’ethnie Tay situé dans une vallée entourée de pitons calcaires. Après la visite du village, nous continuons sur un chemin serpentant au milieu de rizières, de champs de maïs et de légumes pour arriver à Ban Cao. De là, nous marchons pendant 1h sur une route pour rejoindre notre véhicule.
Nous déjeunons dans un restaurant local à Thong Nong, puis reprenons la route vers Cao Bang via le sud du massif de Mo Xat. Nous arrivons à Cao Bang et, selon l'heure d'arrivée, visitons le marché local.

  • Heures de marche : entre 4h et 5h
  • Dénivelé + : 150 m
  • Dénivelé - : 400 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h et 2h

Jour 12 : Cao Bang - Lang Son

Nous prenons la route pour Dong Khê (1h). En fonction de la météo, départ pour une randonnée dans le massif historique de Coc Xa en suivant l’ancienne piste utilisée par le corps expéditionnaire français lors de la retraite de Cao Bang : en octobre 1950 et pendant quinze jours de combat féroce autour de Dong Khê, 6000 soldats français vont s'engloutir corps et biens en un désastre militaire sans précédent en Indochine. Fin de la randonnée sous le col de Lung Phai, puis route pour Lang Son le long de la RN4 (ex RC4), axe bordé par des villages Tay et Nung.

Note : durant cette journée, nous traversons des rivières à plusieurs reprises ; il est donc conseillé d'être équipé de chaussures pouvant aller dans l'eau.

  • Heures de marche : entre 6h et 7h
  • Dénivelé + : 485 m
  • Dénivelé - : 380 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 4h

Jour 13 : Lang Son - baie de Lan Ha - Cat Ba - Viet Hai

Après le petit-déjeuner, nous prenons la route pour rejoindre Hai Phong. Déjeuner avant d’embarquer à bord d’une navette rapide qui nous conduit jusqu’à l’île de Cat Ba (environ 1h de transfert), la plus grande île des alentours de la baie d’Halong, réputée pour ses reliefs et sa forêt. Balade en bateau dans la magnifique baie de Lan Ha située à l’est de l’île de Cat Ba. Moins fréquentée par les touristes que le reste de l’île, cette baie est particulièrement connue pour ses nombreuses plages et ses villages de pêcheurs. Nous voguons entre les innombrables îlots (366 en tout !), au fil des maisons flottantes de pêcheurs. Nous avons la possibilité de faire du kayak et de nous baigner sur de petites plages isolées.
En fin de journée, nous débarquons au port de Viet Hai où nous récupérons un vélo pour rejoindre le village. Le chemin longe la mer, passe un col puis traverse une vallée entourée de pitons calcaires. Installation dans les bungalows d’une auberge locale.
Note : si le temps le permet, ou durant la période hivernale lorsque la baignade et le kayak ne sont pas possibles, nous montons sur une colline au village de Viet Hai d’où nous avons une vue panoramique sur les baies d’Halong et de Lan Ha. Durée pour la montée et la descente : 2h.

  • Hébergement : en auberge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 14 : Viet Hai - Baie d'Halong - Hanoi

Matinée de randonnée au cœur du parc national de Cat Ba. La randonnée est relativement sportive et dure environ 4h. La piste, difficile au début, traverse une forêt assez dense avant de se transformer en un chemin plus facile vers l’entrée du parc. Transfert au port de Cat Ba, puis embarquement pour une croisière d’environ 2 heures au milieu des 1969 îles et îlots de la célèbre baie d’Halong. Déjeuner à bord. Débarquement à Bai Chay puis route pour Hanoi.
Note : si la randonnée à travers le parc n’est pas possible, pour raisons météorologiques, nous retournons au port de Cat Ba par bateau.

  • Heures de marche : 4h
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h30

Jour 15 : Hanoi - vol pour Cam Ranh - Vinh Hy

Le matin, transfert à l’aéroport d’Hanoi pour le vol domestique à destination de Cam Ranh. Accueil par notre guide et transfert en direction de la péninsule de Nui Chua. Continuation le long d’une voie côtière serpentant à travers forêts, rivières et montagnes rocailleuses jusqu’au sud de la baie de Vinh Hy, une superbe crique dominée par un imposant promontoire.
La péninsule de Nui Chua s’étire entre les baies de Cam Ranh et de Phan Rang, ses promontoires rocheux se prolongent sous les flots bleus de la Mer de l’Est, anciennement Mer du Panduranga. Ses sommets recouverts de forêts maritimes, habitats d'espèces endémiques, sa côte rocheuse entrecoupée de plages désertes et d’anses où sont établis quelques petits ports donnent à la contrée une allure étrangement méditerranéenne, improbable sous ces latitudes.
A l’arrivée, déjeuner dans un restaurant local. Puis installation dans les chambres de l’hôtel et temps libre.
En option : baignade dans des criques isolées.
En fin d’après-midi, immersion dans un village raglaï situé en bordure de Vinh Hy. Rencontre avec une famille raglaï. Partage d’une conversation ouverte sur la culture locale, les traditions, leur système matriarcal, les rituels autour des ancêtres, la vie quotidienne et leur point de vue sur la société contemporaine. Possibilité de visiter les plantations locales dont notamment les noix de cajou.
Les Raglaï sont des Austronésiens, de culture matriarcale, environ 110 000 habitants, établis au Sud Vietnam, entre les provinces de Khan Hoa, Ninh Thuân et Binh Thuân. Egalement nommés Rac Laï, Orang Glaï ou Roglaï, jadis essarteurs et nomades, ils sont jadis étroitement liés au royaume du Champa. En 1832, à la chute du Panduranga, les princes Cham confient une partie de leurs trésors aux Raglaï. Tiares, fibules, boucliers d’or, manuscrits arabisants, armes précieuses, coffres à bétel et autres merveilles sont cachés en montagne, participant ainsi à la sanctuarisation et aux mythes auréolant certains monts.
Repas inclus.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h30, 70 km

Jour 16 : Vinh Hy - monts du Nui Chua

Le matin, transfert en direction du village raglaï de Da Hang et arrivée au niveau d’un lac situé dans un grand cirque au pied du sommet. Départ de l’ascension vers l’un des points culminants du Nui Chua. Au cours de la marche, explication sur la faune et la flore du parc et présentation de quelques plantes médicinales utilisées par les locaux pour soigner maux et blessures. Explication également sur les richesses et complexités de l’ethnie raglaï. Déjeuner pique-nique en cours de trajet.
En milieu d’après-midi, arrivée au premier campement O Lim, sis sur les bords de la rivière du même nom. Installation dans les tentes et dîner sous les étoiles. L’occasion de se faire raconter contes et légendes locales par les rangers. Puis, possibilité de réaliser une marche nocturne à la découverte des diverses variétés d’oiseaux, d’insectes et créatures proliférant dans le parc.
Le parc national du Nui Chua s’étend sur 29 900 hectares et 7300 hectares de réserve marine, il comporte divers écosystèmes, notamment la forêt maritime sèche, ensemble se constituant de halliers denses, de sous-bois impénétrables et de divers ficus et cactées, habitat de six cent soixante-quatre variétés de plantes, de soixante-douze mammifères, cent quatre-vingt une espèces d’oiseaux et des reptiles. Le parc représente l’un des sites naturels les mieux préservés du Sud-Est Asiatique avec un littoral et un écosystème maritime en relativement bonne santé. Sa faune terrestre variée, abritant certaines espèces menacées d’extinction comme le Nycticebus, le Moon bear (ours noir asiatique), le Sun bear, le muntjac, le faisan prélat et également le berceau de vie de la population la plus importante de Douc à pattes noires du Vietnam.
Repas inclus.

  • Heures de marche : 4h
  • Distance Parcourue : 8 km
  • Dénivelé + : 630 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 17 : Monts du Nui Chua

Le matin, reprise de l’ascension et accès à l’un des sommets (1039m) en milieu de matinée. De là, panorama imprenable sur le littoral aux allures méditerranéennes et les ondulations montagneuses du Nui Chua. Hormis les quelques hameaux raglaï, le parc national de Nui Chua se distingue de par son milieu naturel encore préservé : au nord, de vastes forêts primaires sempervirentes parsemées de pins ; au sud, moins élevé en altitude, les épineux et broussailles arides se sont imposés entre les enchevêtrements rocailleux et forêts secondaires. Exploration des poches de forêts garnissant la ligne de faîte du Nui Chua et descente vers le deuxième campement CK Sung. Arrivée pour le déjeuner.
L’après-midi, installation dans le campement puis temps libre. Possibilité d’explorer davantage la forêt environnante avec les rangers.
Repas inclus.

  • Heures de marche : 3h
  • Distance Parcourue : 4 km
  • Dénivelé + : 340 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 18 : Monts du Nui Chua - Cap Padaran

Le matin, descente assez raide à travers une forêt primaire puis une forêt claire basse assortie de bambouseraies, de halliers denses, de sous-bois et de divers ficus et cactées. Durant la guerre du Vietnam, les monts du Nui Chua, qui dominent la baie de Cam Ranh, constituent un maquis stratégique de l'Armée Populaire du Vietnam (APVN), et le théâtre de nombreuses opérations contre
les américains. Les Raglaï prennent part aux événements en y installant de nombreux pièges. La sente s’élance finalement dans un goulet ouvert avant d’atteindre vers midi le village raglaï aux abords de Vinh Hy. Déjeuner de spécialités locales.
Nous partons ensuite pour une randonnée balnéaire au sud de Vinh Hy. Départ le long d’une route cimentée de 3 km dans une brousse semi-aride parsemée de blocs erratiques, de quelques sous-bois desséchés où femmes, enfants et pâtres raglaï du non-loin village déambulent à la recherche de combustible et autres produits forestiers. Arrivée à une crique fermant un golf rocheux aux eaux turquoise, option de baignade. Continuation vers le sud sur un chemin de douaniers, d’abord longeant 30 min le sud de la baie, puis vers un puissant promontoire à la partie sommitale plate et recouverte d’une multitude de blocs et monolithes granitiques : un champ de pierres aux couleurs sablées parfois ocres, aux formes lisses et variées, érodées par les caprices des vents. Du haut du promontoire, vue panoramique sur toute la partie côtière du Nui Chua, ensemble grandiose et sauvage de promontoires marins, de falaises, d’abîmes, de pics, de plages désertes, d’îles et d’îlots. Au sud, le chemin se rétrécit et rentre dans un sous-bois d’allure méditerranéenne où s’entremêlent buissons épineux et cactus, où pâturent quelques chèvres raglaï. Une heure de marche vers le sud du Nui Chua le long de falaises et de contre-pentes surplombant la mer rejointe au niveau d’un corail géant émergé. Arrivée au nord de la baie de Thai An où nous retrouvons notre véhicule. Route vers le sud de la baie de Phang Rang. En cours de trajet, arrêt pour prendre une douche. Arrivée au campement : des tentes installées sur la plage sud du Cap Padaran, au pied de l’erg marin, improbable désert sud-vietnamien.
Soirée barbecue de grillades et nuit sous tentes au bord de la plage.
Note: matelas, couvertures, toilettes/douches disponibles à 4 km du site - confort simple.
Repas inclus.

  • Heures de marche : 6h
  • Dénivelé - : 1000 m
  • Hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h et 1h30, 60 km

Jour 19 : Cap Padaran - Ke Ga

Le matin, départ pour une randonnée-balnéaire sud-nord à travers les ondulations sableuses de l’erg du cap Padaran. Contournement du promontoire en longeant la côte rocheuse et arrivée sur une vieille piste en terre battue, vraisemblablement une ancestrale voie chame. Puis marche sur la ligne de crête d’une longue dune orientée nord-sud et dominant le rivage, et via d’autres dunes secondaires séparées de petites combes ensablées. Découverte d’un site aux allures sahariennes, bordé d’une longue plage de sable blanc où demeurent quelques pêcheurs. Arrivée à Son Hai, un village de pêcheurs chams et vietnamiens établi dans ce décor aride et désertique. Puis, transfert routier en direction de Ca Na et rencontre avec un armateur pour une introduction sur les différentes techniques de construction des embarcations locales, utilisées notamment par les pêcheurs.
Continuation par la visite d’une saline. Ces deux produits locaux (le sel et le poisson) servent finalement à réaliser le célèbre nuoc-mâm, ingrédient phare de la cuisine vietnamienne.
Déjeuner dans un restaurant familial.
En début d’après-midi, reprise de la route vers Ke Ga. Sur le trajet, arrêt dans le district de Pa Rik, fondu dans un paysage constitué d’une succession de petites plaines arides prolongées de cordons de dunes et peuplées de quelques villages cham et raglaï. Avec un historien cham garant du patrimoine, ou un de ses représentants, visite du musée cham. Pa Rik était la dernière capitale du Panduranga (et des royaumes du Champa) et de ce fait présenta de fortes caractéristiques anthropologiques et historiques. Découverte de la complexité de la culture locale, son système matriarcal et les étonnantes interactions entre les deux communautés du district : Cham-Bani, influencés par un Islam modéré et Cham-Balamone, brahmanistes de culture hindouiste.
Les Cham appartiennent au groupe ethnolinguistique austronésien (ou malayo-polynésiens). Leurs ancêtres, les proto-chams, seraient arrivés sur le littoral vietnamien entre le 4ème et le 1er siècle av J-C. Ils fondèrent ensuite le Champa, ensemble de quatre royaumes indianisés. Le Champa brilla sur les côtes centrales et sur les hauts plateaux du Centre Vietnam mais fut lentement assimilé par l’empire du Dai Viêt (le Vietnam ancien). En 1832, l’empereur vietnamien Minh Mang annexa complètement le dernier royaume cham, le Panduranga, dont les descendants directs vivent dans le secteur de Pa Rik. Suite à la relativement récente disparition de leur dernier royaume, les Cham de Pa Rik ont conservé une forte identité culturelle et font preuve d’un réel désir de partager leur patrimoine. Aujourd’hui leurs descendants, hindouistes ou musulmans, constituent l’une des 54 ethnies officielles du Vietnam. Ils résident essentiellement sur les plaines du Sud Annam (provinces de Ninh Thuan, Binh Thuan et Phu Yen) et à proximité de la frontière cambodgienne, autour de Chau Doc.
Arrivée en milieu de journée à Ke Ga. Cette ville côtière dotée d’une industrie halieutique prospère,
et réputée pour ces vastes plages de sable fin, profite d’un vent marin constant, idéal pour les sports
en vogue comme le windsurf et kitesurf. Installation au resort et temps libre.
Repas inclus.

  • Heures de marche : 2h
  • Distance Parcourue : 5 km
  • Dénivelé + : 100 m
  • Dénivelé - : 100 m
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h, 130 km

Jour 20 : Ke Ga - Saigon

En début de matinée, transfert en direction de la ville dynamique de Saigon. En cours de route, non loin de Ke Ga, possibilité de visiter une plantation de fruits du dragon. Rencontre avec un cultivateur pour connaître l’histoire et les caractéristiques de ce fruit écailleux connu sous le nom de pitaya ou pitahaya, provenant en réalité d’une espèce de cactus ; puis promenade dans les vergers pour observer les méthodes de culture.
L’après-midi, arrivée à Saigon, et installation à l’hôtel. Puis première marche d’orientation dans l’ancienne capitale coloniale française de Cochinchine (1862-1945). Passage devant ses principaux monuments historiques, qui parsèment la rue Dong Khoi (ancienne rue Catinat, artère de la ville coloniale) : la poste centrale de Saigon (1891), la cathédrale Notre-Dame (1863/1880) et le théâtre Saigon Opera House (1897). Dîner dans un restaurant local.
Repas inclus.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h30, 220 km

Jour 21 : Vol de retour

Temps libre puis transfert à l'aéroport et vol international retour.

  • Hébergement : en avion

Jour 22 : Arrivée à destination

Fin du voyage.

Important itinéraire

- Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins.

- Le niveau 3 chaussures est justifié non pas en raison du dénivelé mais par la nature du terrain qui est souvent glissant voire boueux par temps de pluie, surtout en été. Cette saison correspond toutefois à la période d'activité dans les rizières ; c'est le meilleur moment pour celles et ceux qui s'intéressent à la vie locale des paysans mais il faudra accepter en contrepartie des marches plus difficiles…

- Certaines étapes peuvent être modifiées pour raisons techniques et/ou de météo (en particulier entre juin et octobre).

- Les temps de transferts sont donnés à titre indicatif. Ils dépendent notamment des conditions météorologiques et de l'état des routes.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Trek,
Randonnée

Environnement

Patrimoine et Nature

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
5 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 500 à 800 mètres. Bonne condition physique requise. Prévoyez un entraînement avant votre départ.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

11 jours de marche

Nombre de participants

De 4 à 12 participants

Hébergement

Hanoi (J2&14) :
Hôtel Dolce Vita ou similaire
Situé au cœur du vieux Hanoi, quartier des 36 rues et à 5mn à pied du lac Hoan Kiem, cet hôtel simple possède 53 chambres confortables. Restaurant avec petit déjeuner buffet vietnamien et continental. Wifi gratuit et terrasse sur le toit.
www.ladolcevita-hotel.com

Ha Giang (J3&4) :
Chez l'habitant

Nam Dam (J5) :
Chez l'habitant

Meo Vac (J6) :
Hoa Cuong Hotel ou similaire
Situation idéale, en plein centre, l’établissement compte 26 chambres spacieuses. Wifi disponible. Pas de restaurant : les repas se font dans un restaurant à proximité.

Tung Ba : chez l'habitant

Seo Lung : chez l'habitant

Khuoi Khon (J7) :
Chez l'habitant

Sac Xay (J9) :
Chez l'habitant. Pas de douche, eau limitée, pas d'eau chaude.

Nam Ngu (J10) :
Chez l'habitant

Cao Bang (J11) :
Hoa Viet ou similaire
Situation idéale au cœur de la ville de Cao Bang. Hôtel récent au confort simple avec WIFI et restaurant.
http://hoaviethotelcb.com.vn/

Lang son (J12) :
Hoa Sim ou similaire
Situé dans le sud de Ky Cung River cet hôtel simple possède 60 Chambres. Connexion internet gratuite. Restaurant avec plats européens et asiatiques et bar.
OU
Muong Thanh Hotel ou similaire
Situé à 1 km du centre-ville de Lang Son, 10 minutes du marché de nuit, l’hôtel dispose de 124 chambres confortables. Elles sont équipées de salle de bain et d'un balcon. Wifi, piscine, spa, courts de tennis, salle de sport, service de blanchisserie, restaurant avec cuisine locale et internationale sont également disponibles.
www.muongthanh.vn/vi/hotel/lang-son-19.html

Cat Ba (J13) :
Viet Hai bungalow ou similaire (www.vietbungalow.com)

Vinh Hy (J15) :
Hôtel Vinh Hy ou similaire
Idéalement situé à Phan Rang. Chambres spacieuses avec climatisation, télévision et connexion internet. Restaurant, blanchisserie, bar, piscine et centre de fitness.

Monts du Nui Chua (J16&17) et Cap Padaran (J18) : sous tente

Ke Ga (J19) :
Hôtel Villa del Sol

Saigon (J20) :
Hôtel Lavender
A proximité du marché de Ben Thanh Market et du Palais de la Réunification. L’hôtel compte 74 chambres confortables, avec salle de bain et climatisation. Restaurant de cuisine asiatique et occidentale. Wifi, service de blanchisserie et salle de sport.
www.lavenderhotel.com.vn

Merci de noter que :
• Les hôtels sont donnés à titre indicatif ; nous nous réservons le droit de les modifier sans préavis, dans une catégorie similaire.
• Pas de possibilité de chambre individuelle chez l'habitant et à bord du bateau.
• Les groupes de moins de 5 personnes navigueront sur la baie d'Halong dans un bateau NON privatisé.
• Chez l’habitant (parfois très rudimentaire).

Qu'est ce que l'hébergement local ?
Les populations du Vietnam vivent encore aujourd'hui de façon traditionnelle et sont très accueillantes. Afin de permettre un réel et authentique contact avec ces populations, nous proposons certaines nuits chez l'habitant dans nos voyages. Bien sûr, leur niveau de vie est très différent du nôtre et cela demandera une capacité d'adaptation notamment sur le fait que souvent les animaux, tels que cochons ou buffles, peuvent dormir sous la maison et donc dégager quelques bruits/odeurs...

Chez l'habitant veut dire :
• Vous dormez en dortoir sommaire (pièce commune)
• Chacun aura un matelas et une couverture
• Il n'y a généralement pas d'eau chaude pour faire sa toilette
• Pas de chauffage et les portes ne ferment pas à clef

Nourriture

La nourriture au Vietnam est particulièrement fine et légère. Beaucoup la considèrent comme la meilleure d'Asie avec la thaïlandaise mais peu épicée par rapport à cette dernière. Bien que la cuisine vietnamienne s'inspire parfois de la chinoise, elle s'en distingue nettement par le fait qu'elle est moins grasse, moins enrobée de sauce et qu'elle comporte beaucoup plus d'herbes et de légumes.
Dans la cuisine vietnamienne on trouve très souvent du nuoc-mâm, sauce salée faite à base de poissons fermentés.
Au Vietnam des différences régionales existent comme par exemple des plats avec une saveur sucrée dans le sud en raison de la présence de noix de coco dans la recette. Dans le centre, les produits de la mer (crevettes, poissons, crabes) tiennent également une grande place.
Le riz constitue la base de l'alimentation et accompagne la plupart des plats à base de bœuf, porc et volailles. On trouve principalement 3 sortes de riz au Vietnam : le riz normal, le riz gluant et le riz parfumé.
Parmi les plats les plus répandus on trouve le "Pho", servi dans un grand bol ; il s'agit d'une soupe au bœuf (Pho Bo) ou au poulet (Pho Ga) avec des nouilles de riz, le tout parfumé d'herbes, de coriandre, d'anis, d'épices etc… Le Pho était au départ un plat du nord, qui a gagné tout le pays avec des variantes en fonction des régions.
On trouve également du pain ("bánh mi") vestige de la colonisation, qui ressemble à nos baguettes. Il est proposé en général le matin et se mange souvent avec le seul fromage qui ait subsisté à l'époque française : "La vache qui rit"…
On trouve également des fruits, principalement l'ananas, la banane, la papaye et le pamplemousse.
A noter qu'au Vietnam on mange avec des baguettes, ustensiles issus du bouddhisme : elles ne piquent pas, ne transpercent pas, ne découpent pas…

Pendant le trekking la nourriture sera simple, uniquement locale mais copieuse.

Attention : on trouve souvent dans la cuisine vietnamienne du glutamate de sodium afin de mieux faire ressortir les saveurs mais attention, ce produit est déconseillé aux personnes cardiaques ou qui souffrent d'hypertension.

IMPORTANT : en Asie la pratique du pique-nique n'existe quasiment pas, aussi, en complément des produits locaux, vous pouvez emporter avec vous quelques vivres de course que vous appréciez en fonction de vos besoins et vos efforts.

Encadrement

Accompagnateur vietnamien francophone.
C’est votre guide depuis votre arrivée jusqu’à votre départ. Il a en charge la réussite de votre voyage, donc n’hésitez pas à lui poser des questions et, surtout, à suivre ses conseils !
Un guide local de la région et une équipe de porteurs (1 par personne) vous accompagneront pendant le trek. Le guide local a pour fonction entre autres de négocier avec une famille lors de notre arrivée dans un village ; il parle le dialecte des ethnies locales qui parfois ne parlent pas le vietnamien.

Transfert et transport des bagages

Minibus privatisé

[Important : trekking]
Durant le trekking, lors de certaines étapes dans des lieux isolés, il ne sera pas possible de faire suivre la totalité des bagages (qui resteront dans le minibus). Il s'agit d'abord des jours 4 et 5, puis des jours 7 à 9. Nous vous recommandons de prévoir un sac de taille intermédiaire pour emporter les affaires dont vous aurez besoin pendant ces journées de trek.

Transports aériens

Vols réguliers.

Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les premier et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

Documents de voyage

A votre arrivée, nous vous offrons une carte du Vietnam (1:1.250.000).

Informations pratiques

Au Vietnam, pendant la période Têt (nouvel an vietnamien), la plupart des magasins et des restaurants sont fermés. Cette fête est d’une importance cruciale pour les Vietnamiens et à cette occasion ils se retrouvent en famille pendant 4 à 5 jours. Chez nous, en France, ce serait l'équivalent de Noël, du jour de l'an et du 1er mai réunis !
En 2017, le Têt qui avait lieu le samedi 28 janvier annonçait l'année du coq.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations pour l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats. Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

NB :
Nous vous demandons de bien vouloir privilégier des sacs de voyage souples sans armatures et sans roulettes. Cependant, les valises à armature et roulettes sont acceptées.

Lors des nuits chez l'habitant, vous n'aurez pas accès à la totalité de vos bagages, pour des raisons d'accessibilité (vous retrouverez votre grand sac de voyage le lendemain). Nous vous recommandons de prévoir un sac qui vous permettra d'emporter vos affaires pour 2 jours et 1 nuit.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• T-shirts : évitez le coton, très long à sécher ; préférez t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 sweat shirt
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 polaire pour les soirées qui peuvent être fraîches
• 1 veste type Gore-tex
• 1 veste en "fibre polaire"
• Cape de pluie
• 1 maillot de bain
• 1 serviette de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Évitez les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules. Prévoyez une paire de chaussettes hautes.
• 1 paire de chaussures de randonnée tenant bien la cheville
• 1 paire de sandales pour le soir et les traversées de rivières.

En fonction des saisons, les températures peuvent fortement varier dans les régions montagneuses du Vietnam du nord. De novembre à mars, il peut faire froid en soirée, la nuit et le matin.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 lampe frontale
• Crème solaire de haute protection
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement, type Packtowl
• Boules pour atténuer les bruits, type Quies (facultatif)
• Papier toilette + 1 briquet (pour éventuellement le brûler)
• Répulsif anti-moustiques
• 1 paire de bâtons télescopiques (recommandé) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)

Couchage

• 1 drap de sac
• pour les nuits chez l'habitant ou en lodge : sac de couchage pouvant aller jusqu'à +5°C en température confort
En fonction des saisons, les températures peuvent fortement varier dans les régions montagneuses du Vietnam du nord. D'octobre à avril il peut faire frais la nuit. Pour les nuits chez l'habitant, nous vous conseillons, en plus des couvertures fournies, d'apporter un sac de couchage pour plus de confort. Le reste de l'année, il peut s'avérer superflu. Mais attention, la météo est parfois capricieuse !

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Pansement intestinal (type Smecta)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (type Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pommade anti-inflammatoire
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Biafine
• Double peau (protection contre les ampoules)

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours, fournie par l'agence et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Dès votre inscription, merci de nous fournir les coordonnées de votre passeport en remplissant les champs adéquats dans votre espace client : connexion à l'espace client
Cela nous est indispensable et essentiel pour la réservation de certains services, et donc pour le bon déroulement de votre voyage.

- Jusqu'au 30 juin 2018, les ressortissants français n'ont pas besoin de visa pour un séjour au Vietnam d'une durée inférieure ou égale à quinze jours (jours d'entrée et de sortie inclus). Pour plus de détails, consulter le site de l’ambassade : http://www.ambassade-vietnam.com/index.php/fr/
- Pour les ressortissants belges et suisses, le visa est obligatoire. Vous devez effectuer directement les démarches pour son obtention auprès de l’ambassade du Vietnam de votre pays, environ un mois avant le départ. La rubrique Visa vous détaille les documents à fournir lors de cette demande.
- Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

E-Visa
Pour les séjours de plus de 15 jours, il est désormais possible aux voyageurs français d’obtenir un E-Visa pour se rendre au Vietnam, par l'un des 28 postes frontaliers (voie aérienne). Cette procédure ne concerne à ce jour ni les Belges, ni les Suisses. La rubrique Visa vous détaille les documents à fournir lors de cette demande.


Dès votre inscription, merci de nous fournir les coordonnées de votre passeport (nom, prénom, nationalité, date de naissance, numéro de passeport, date d’émission, date d’expiration) :
- soit en remplissant les champs adéquats dans votre espace client sur Internet
- soit, si vous ne pouvez pas créer d’espace client, en remplissant le coupon "coordonnées de passeport" joint à cette fiche technique (se renseigner auprès de votre conseiller de voyage).
Cela nous est indispensable et essentiel pour la réservation de certains services, et donc pour le bon déroulement de votre voyage.

NB : en cas de données passeport erronées, ou de renouvellement de passeport après votre inscription, nous devrons modifier certaines réservations. Cela entraîne généralement un surcoût qui vous sera facturé comme frais supplémentaires ; à défaut de paiement de ce supplément, les réservations concernées seront annulées.

Passeport

Passeport valable au moins 6 mois après la date de retour pour les ressortissants français ; 1 mois après la date de retour pour les Belges. Pour les Suisses, passeport valable 6 mois après la date de demande de visa. Les coordonnées du passeport devront nous être fournies pour communication aux autorités vietnamiennes ; le passeport doit comporter au moins une pleine page vierge. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent être en mesure de les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Jusqu'au 30 juin 2018, les ressortissants français n'ont pas besoin de faire de demande de visa pour un séjour au Vietnam d'une durée inférieure ou égale à quinze jours (jours d'entrée et de sortie inclus). Un visa gratuit leur sera octroyé à l'arrivée. Il s'agit d'un visa à entrée unique ; si le voyageur devait quitter le pays puis y retourner pendant la quinzaine, il lui faudrait alors obtenir un second visa (qui serait, celui-ci, payant). Si cette mesure n'était pas prolongée, une demande préalable de visa serait à nouveau obligatoire pour les voyages de moins de 15 jours à compter du 1er juillet 2018.

Visa obligatoire pour les Français passant plus de quinze jours au Vietnam (60 euros), les Belges (55 euros) ou les Suisses (70 francs). Il faudra fournir son passeport (aux conditions de validité indiquées à la rubrique « Passeport »), 2 formulaires de demande complétés et 2 photos d’identité (un seul formulaire et une seule photo pour les Belges et les Suisses).
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

E-Visa

Il est désormais possible, aux voyageurs français qui en ont besoin, d’obtenir un E-Visa pour se rendre au Vietnam, par l'un des 28 postes frontaliers (voie aérienne).
Pour bénéficier de cette mesure (qui ne concerne à ce jour ni les Belges, ni les Suisses), le voyageur doit :
- se rendre sur le site de l’immigration vietnamienne, https://evisa.xuatnhapcanh.gov.vn/ ;
- remplir le formulaire de demande avec informations personnelles, date d’entrée au Vietnam, objet du voyage et une adresse temporaire dans le pays ;
- fournir une copie numérisée de son passeport, et une photo d’identité (sans lunettes) ;
- régler 25 dollars US par voie électronique.

Une réponse est ensuite donnée au demandeur par e-mail, sous 3 jours ouvrés (en cas d'absence de réponse, il est possible de contrôler l'état de sa demande sur le site de l'immigration, rubrique « search »). Durée maximale du séjour, 30 jours (quel que soit le but de la visite).

Une fois le E-Visa obtenu et imprimé, il ne sera plus nécessaire que le voyageur remplisse de formulaire dans la zone d’immigration, ni qu'il paie rien de plus à l'arrivée. Les autorités de l’immigration vérifieront et viseront son visa à la date d’entrée. Enfin, il est à noter que le E-Visa ne remet pas en cause l’exemption de visa, valable jusqu'au 30 juin 2017, dont bénéficient les Français lors d’un séjour égal ou inférieur à 15 jours (14 nuits).

Vaccins Obligatoires

Il n'y en a pas, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays infestés.

Vaccins Conseillés

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite, hépatite A (risque alimentaire), hépatite B (risque sexuel et sanguin), rougeole pour les enfants. Et, moins systématiquement, en fonction des risques personnels d'exposition, typhoïde (risque alimentaire), rage pour les séjours aventureux et pour les résidents (surtout les enfants) ; encéphalite japonaise, la vaccination (à faire faire dans un centre de vaccinations internationales) concerne surtout les expatriés en zone rurale, mais elle doit aussi être conseillée aux voyageurs ayant une activité de plein air importante pendant les périodes de circulation du virus (nuits sous la tente, treks dans les rizières, pendant la mousson en particulier).

Prévention Paludisme

On devra partout mettre en application les mesures actives de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires. Et ceci d'autant plus qu’elles vous protègeront d'autres affections transmises par d'autres insectes, en particulier la dengue, ou le virus Zika. Les circuits classiques, qui mènent le voyageur de Ho Chi Minh-Ville à Hanoi, au delta du Mékong et sur la côte, en passant par Hue et la baie d´Halong, nécessitent une protection individuelle contre les piqûres mais pas de prise de traitement antipaludique. Ailleurs, en particulier pendant la mousson, il faudra prendre Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), doxycycline ou méfloquine (Lariam).

Autres risques

Les autorités vietnamiennes étant très pointilleuses sur l'importation de médicaments psychotropes, il est très important pour leurs utilisateurs de se munir de la prescription de leur médecin (nom de produit, posologie, durée de traitement).
L´apparition, en 2003, de l´épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) et, en 2004, celle de grippe aviaire dans certaines régions d´Asie du sud-est, nécessite que l’on s’informe, avant le départ, auprès du Ministère des Affaires Etrangères de la réalité du risque local.

Informations pratiques

Les infrastructures médicales sont en progrès. En cas de problème grave, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'ambassade de France

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Le Vietnam se trouve dans une région de climat tropical et subtropical, avec des moussons, beaucoup de pluie et d’humidité, mais un bel ensoleillement. Certains endroits, proches du tropique du Cancer, et les régions d´altitude ont un climat tempéré.
Les températures moyennes annuelles de 22° à 27º sont très propices au tourisme, même si cette moyenne varie d'une région à l'autre : 23º à Hanoi, 26º à Hô-Chi-Minh-Ville et 25º à Hué.
Au Vietnam, il y a deux saisons bien distinctes ; la saison sèche et froide (de novembre à avril) et la saison chaude et pluvieuse (de mai à octobre). Intersaisons très brèves, plus sensibles au nord. Les changements de température sont plus marqués dans les provinces du nord (jusqu’à 12° d’amplitude), tandis que dans les provinces du sud, on a affaire à des variations de l’ordre de 3º.


Le climat dans le nord du Vietnam :
Les mois de décembre à février correspondent à l’hiver dans le nord du pays ; il fait assez frais et humide, surtout dans les montagnes où la température descend souvent en dessous de 10°C avec un ciel plutôt gris.
Février et mars se caractérisent par un éternel crachin que les Vietnamiens appellent "poussières de pluie". L’été commence en avril-mai ; forte humidité mais peu de pluie avec souvent une brume de chaleur.
Aux mois de juin, juillet et août, l’été bat son plein avec une température de 28 à 38°C et des possibilités de grosses averses en fin de journée ou la nuit. Les mois de septembre, octobre et novembre correspondent à la meilleure saison pour visiter le nord du Vietnam : il fait de 20 à 30°C, faible humidité et ciel dégagé en général.
D'août à octobre les rizières sont splendides.
De juin à septembre c'est la période d'activité dans les rizières ; si les pluies ne sont pas rares et les chemins boueux, c'est la meilleure période pour celles et ceux qui s'intéressent à la vie locale des paysans avec participation possible aux "travaux des champs".

Les ethnies :
La population vietnamienne est majoritairement composée de Viêt, officiellement appelés Kinh (86%), et de 53 ethnies minoritaires, principalement représentées dans les montagnes du nord. Le nom et/ou l'orthographe de ces ethnies varient.
Exemples :
- Hmong, H'Mong, Mong ou encore Miao ("riz cru"). Eux se nomment souvent "montagnards".
- Tay, Thaïs tho, T'o, Tai Tho, Ngan, Phen, Thu Lao, ou encore Pa Di...
- Lô Lô, Lolo, Yi ou Luoluo
- Dao, Dzao ou Mien.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc… Votre accompagnateur vous y aidera.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

• Guide Lonely Planet Vietnam, Editions Lonely Planet
• Guide Vietnam, bibliothèque du voyageur, Editions Gallimard
• Guide Olizane du Vietnam, Jacques Népote et Xavier Guillaume, Editions Olizane
• Vietnam, du fleuve Rouge au Mékong, Nathalie et Philippe Body, Editions Palantines
• Ticket to Vietnam, Gaspard Walter, Editions La Martinière
• Terre des oublis, Duong Thu Huongn, Editions Sabine Wespieser
• Une si jolie petite guerre, Marcelino Truong, Editions Denoël
• L’amant, Marguerite Duras, Editions Les Editions de Minuit
• Peste et choléra, Patrick Deville, Editions Points
• La Princesse et le pêcheur, Minh Tran Huy, Editions Actes Sud Littérature
• Vivre avec les vietnamiens, Philippe Papin et Laurent Passicousset, Editions Archipel
• Vietnam attitude, Collectif, Editions Hachette Guides bleus
• Dictionnaire insolite du Vietnam, Ariane Louvet, Editions Cosmopole
• Parler le vietnamien en voyage, Philippe Lambert et Michel Fournier, Editions Harrap’s
• Les recettes authentiques de Uyen Luu (Cuisine vietnamienne), Luu Uyen, Editions Solar
• Carte du Vietnam 1/1.000.000, Editions I.T.M (International Travel maps)

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 55 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.