Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

02/08/2017

28/08/2017

4490 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• Le transport aérien sur vol régulier et les taxes aériennes
• Les transferts
• L'encadrement (guides francophones et équipe de trekking au Tadjikistan)
• Les visites et excursions mentionnées
• L'hébergement en pension complète (sauf les boissons)
• Le transport des bagages
• La taxe touristique en Ouzbékistan
• Les formalités de visa et de séjour au Turkménistan (autorisation du visa turkmène, voucher touristique, enregistrement auprès de l’OVIR etc).

Le prix ne comprend pas

• Les frais d'inscription
• Les assurances
• Les frais de visa ouzbeke, tadjik (peut être obtenu à l’aéroport de Douchanbé - 50 $ par personne à ce jour), turkmène – 55 $ par personne (si le visa s’obtient à la frontière turkmène)
• Les pourboires
• Les boissons et dépenses personnelles
• Les taxes pour photo/vidéo sur les sites
• La taxe écologique au Tadjikistan : 4 $ x 6 jours = 24 $ par personne (à régler en espèces sur place) "nouveauté" du gouvernement tadjik en 2012
• La taxe de frontière turkmène : 14 $ par personne (à régler en espèces sur place)
• Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

En Ouzbékistan, les droits de photo et de vidéo sont de 20€ par personne environ (ce tarif inclut les taxes sur les sites de Tachkent, Khiva, Boukhara, Samarcande et Chakhrissabz). Au Tadjikistan, les droits sont inclus dans les billets d'entrée. Au Turkménistan, ils sont d'environ 3€ par personne pour les photos, et 20€ pour les vidéos.

Idées associées

Boukhara, Khiva, Samarcande, Bishkek, Tachkent, Douchanbé, Monts Fanskye.

Privatisation

Jour par jour

Jours 1 et 2 : Vol pour Bichkek - canyon Ala Archa - Bichkek

Vol pour Bichkek, arrivée le lendemain matin (en général). La suite du programme est à moduler en fonction de l'heure d'arrivée du vol. Nous nous rendons au canyon d'Ala Archa, au sud de la ville (40km, 1h de route). Le canyon, classé parc naturel, possède une impressionnante gorge et des points de vue grandioses. Déjeuner pique-nique. Retour à Bichkek pour le dîner.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 2h30

Jour 3 : Bichkek - Burana - canyon de Boom - Chong Kemin

Départ tôt le matin pour la tour de Burana du XIe siècle (80km, 1h30 de route), classée au patrimoine mondial de l'Unesco. L'origine de cette tour est toujours discutée: ancien minaret pour certains ou tour de veille d'une ancienne forteresse pour d'autres. Haute de 24m, elle permet une belle vue à son sommet sur la vallée de Shamsy. Visite de son petit musée et balade au milieu du champs de pétroglyphes (dessins ou personnages gravés sur de la pierre). Déjeuner chez une famille kazakhe. Nous prenons ensuite de la hauteur et traversons le canyon de Boom à 1600m d'altitude avec ses roches blanches tout en longeant la rivière Chuy. Nous poursuivons jusqu'à la vallée de Chong Kemin, dans le parc national de vallée de Chuy. Arrivée à Chong Kemin (1900m), village typique kirghiz, attirant par son ambiance et ses beaux paysages (70km, 1h de route). Installation chez nos hôtes et promenade dans le village, pour découvrir le mode de vie locale. Visite du mémorial de Shabdan Batyr avant le dîner chez nos hôtes.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h30 et 4h

Jour 4 : Chong Kemin - canyon de Konorchek - lac Issyk Kul (Tamchi)

Le matin, nous quittons le parc national de vallée de Chuy, remontons le canyon de Boom jusqu'au canyon de Konorchek (1470m). Balade de 2h à 3h dans ce beau canyon de grès rouge. L'après-midi, nous rejoignons la rive nord du lac Issyk Kul (2h de route, situé à 1660m d'altitude entre deux chaînes de montagnes : au sud, les Terksey-Alatoo, au nord les Kungey-Alatoo. Le lac Issyk Kul ("lac chaud"), alimenté par 88 rivières avoisinantes, est le deuxième plus grand lac "alpin" au monde après le lac Titicaca en Amérique du Sud. Il mesure 182km de long sur 58km de large. Le lac est le résultat de l'activité volcanique. Il est chauffé par l'activité thermique et ne gèle jamais, même au cœur de l'hiver. En été, la température de l'eau atteint 25-28° (plus chaud que l'air) et nous pouvons y nager, entouré de tous côtés par les sommets enneigés des montagnes du Tien Shan. Avec la diversité de la flore et de la faune, le lac Issy Kul et les endroits environnants sont considérés comme l'une des attractions et fiertés du peuple kirghiz. La rive nord et la station balnéaire de Cholpon Ata et ses animations contrastent avec la rive sud plus sauvage. Installation chez nos hôtes à Tamchi situé sur la rive nord du lac, visite d'un fauconnier et baignade.

  • Heures de marche : entre 2h30 et 3h
  • Dénivelé + : 230 m
  • Dénivelé - : 230 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h et 2h30

Jour 5 : Lac Issyk Kul - Kochkor - lac Song Kul

Le matin, route pour le village de Kochkor (120km, 2h de route) et arrêt en chemin au lac réservoir Orto Tokoy. Arrivée pour le déjeuner dans une famille et visite du centre d'artisanat de l'association des femmes de Kochkor. Nous partons ensuite pour le lac Song Kul (130km, 3h de route). Considéré comme la perle de la Kirghizie, le lac Song Kul ("dernier lac") est un lac d'eau douce perché à 3016m, alimenté par les nombreuses rivières avoisinantes. Gelé la moitié de l'année et entouré de belles montagnes culminant à 4000m, les bergers kirghizes viennent pour l'été avec leurs troupeaux de chevaux, de yacks, de moutons, et installent leurs yourtes de feutre blanc.

  • Type d'hébergement : sous yourte
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 6 : Lac Song Kul

Nous profitons de la belle nature et du calme des lieux qui y règne pour marcher le long des berges du lac, à la rencontre des bergers. Les troupeaux y paissent en toute liberté. En option, possibilité de faire une petite balade à cheval de 2h (à organiser sur place) ou louer des vélos.

  • Heures de marche : entre 3h30 et 4h
  • Type d'hébergement : sous yourte

Jour 7 : Lac Song Kul - canyon de la rivière de Kekemeren - Kyzyl Oy - vallée Susamyr - Bichkek

Le matin, nous repartons à Bichkek (370km, 6h à 7h de route) via le col Karakeche à 3350m. Nous roulons jusqu’au village de Kyzyl Oy à travers le somptueux canyon de la rivière Kekemeren. Suite de route jusqu’à la vallée de Susamyr et visite du village d'un héros local. Arrivée à Bichkek et repas du soir dans un restaurant local.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 7h et 7h30

Jour 8 : Bichkek - Douchanbé

Découverte de la capitale kirghize (800m), avec, en toile de fond, les montagnes enneigées de l'Alatau. La ville arborée avec ses larges rues a conservé ses bâtiments de l'époque soviétique. Elle s'oriente autour de sa place centrale Alatau et de ses parcs. Déjeuner dans un restaurant traditionnel kirghiz. Transfert à l’aéroport et vol pour Douchanbé en début d’après-midi (en général). Découverte de la capitale située à 850m d'altitude en fonction des horaires de vol: visite du jardin botanique, de la place d'Ismail Samoni et le bazar local. Avec ses montagnes en toile de fond, ses avenues ombragées bordées de bâtiments néoclassiques aux teintes pastel, Douchanbé est la plus belle capitale d'Asie centrale et l'une des plus agréables. En fonction des horaires et si le temps le permet, visite du musée national d'histoire.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 0h30 et 1h

Jour 9 : Douchanbé - 7ème lac Khazor Tchachma

Tôt le matin, visite du musée national des Antiquités dans lequel se trouve une statue de Bouddha couché de 13 mètres de long, vieille de 1500 ans. Départ en véhicule vers le 7ème lac, Khazor Tchachma près duquel nous installons notre campement (2400m). En route, nous découvrirons les 6 premiers lacs : Nejigon (1640m), Soya (1740m), Gouchorm, Nofin (1820m), Khourdak (1870m) Margouzor (2139m). Une légende raconte qu'il y a longtemps, un forgeron habitant la vallée avait 7 filles, toutes très belles. Un jour, le gouverneur de cet endroit étant sorti chasser, rencontra la fille cadette du forgeron. Etourdi par la beauté de la jeune fille, il en tomba amoureux et, de retour chez lui, décida de la demander en mariage. Malgré son embarras, le forgeron accepta de marier sa fille au gouverneur. Néanmoins cette dernière mis une condition : que le gouverneur lui construise un palais d’or féerique, en espérant que celui-ci ne pourrait le réaliser puisqu'elle ne souhaitait pas se marier avec lui. Mais l’amour du gouverneur était si fort qu’il construisit le palais en 40 jours. Le jour du mariage, accompagnée de ses soeurs, la jeune fille entra dans le palais. Ayant compris que la condition était remplie, elle se jeta de tristesse du toit du palais. A l'endroit où elle tomba, le lac Nejigon se forma. La légende dit que les autres lacs se formèrent avec les larmes de ses sœurs.

  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 6h30 et 7h

Jour 10 : 7ème lac Khazor Tchachma - rivière Sarymat

Nous monterons au col de Tovassang (3300m), très riche en gisements de charbon et d’où s’ouvre un beau panorama sur la partie sud-est des monts Fanskye. Nous descendrons ensuite vers la rivière Sarymat pour notre campement (2600m).

  • Heures de marche : entre 5h30 et 6h
  • Dénivelé + : 910 m
  • Dénivelé - : 710 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 11 : Rivière Sarymat - village de Guintan

Nous descendons vers le village de Guintan (1850m), village qui a gardé son apparence originelle au cours des 150 ans écoulés. Nous découvrons les coutumes et traditions de ce village.

  • Heures de marche : entre 6h30 et 7h
  • Dénivelé - : 750 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 12 : Village Guintan - col Guintan - lac Tchoukourak

De Guintan, nous suivons un long chemin de terre, pour monter vers le col Guintan (2600m). D’ici s’ouvre un beau panorama sur les monts Fanskye dont son plus haut sommet, Chimtarga (5489m). Descente vers le lac paisible et rayonnant de Tchoukourak "le profond" en tadjik (2450m). Les falaises qui le bordent servent de voies d’escalade. Possibilité de rencontrer des campements de bergers. Dîner et campement au bord du lac.

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Dénivelé + : 750 m
  • Dénivelé - : 150 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 13 : Lac Tchoukourak - col Tchoukourak - lac Koulikalon - lac Douchokha

Montée au col Tchoukourak (3165m) avec un superbe panorama sur le patchwork de couleurs des lacs de Koulikalon. Panorama sur le Chimtarga (5489m) et les hautes faces nord de cette chaîne : Mirali (5106m), Maria (4790m). Nous descendons ensuite vers les lacs de Koulikalon (2800m) sur un plateau fertile aux nombreux genévriers et pâturages. La baignade est possible au troisième lac, sa température étant plus chaude. Continuation vers le lac Douchokha (2900m) situé à 30-40 minutes de marche de là et installation du campement.

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Dénivelé + : 815 m
  • Dénivelé - : 365 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 14 : Lac Douchokha - col Alaoudin - lac Alaoudin

Montée au col Alaoudin (3860m) à travers les prairies alpestres. De ce lieu, nous pourrons admirer les lacs Alaoudin, la merveille des monts Fanskye, mais également les cimes de Chapdara, Bodkhona, Zamok, Mirali, et Maria. Par une bonne descente, sur un pierrier, nous rejoignons les eaux émeraude des lacs Alaoudin. Promenade aux alentours des magnifiques lacs (lac principal et lac de la guitare) aux eaux cristallines dans un dégradé de bleu foncé, turquoise et émeraude. Les sommets entourant les lacs se reflètent dans ses eaux tel un miroir. Installation du camp sur les berges (2770m).

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30
  • Dénivelé + : 900 m
  • Dénivelé - : 1050 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 15 : Lac Alaoudin - Tachkent

Journée de route entre les lacs Alaoudin et Tachkent, la capitale de l'Ouzbékistan (110km, 7h de route). Traversée de la frontière Tadjikistan - Ouzbékistan lors de ce trajet. S'il reste du temps, tour panoramique de la ville: place du Théâtre, place de l’Indépendance, square Amir Temour (ces visites seront décalées au lendemain matin).

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 7h et 7h30

Jour 16 : Tachkent - Samarcande

Tachkent, la capitale de l’Ouzbékistan, est située sur le cours moyen de la rivière Tchirtchik qui prend sa source dans les montagnes du Tien Chan. Fin du tour panoramique débuté la veille : place du Théâtre, place de l’Indépendance, square Amir Temour.
Route vers Samarcande (330km, 5h de route).

TACHKENT
La capitale de l’Ouzbékistan (480m d'altitude), est située sur le cours moyen de la rivière Tchirtchik qui prend sa source dans les montagnes du Tien Chan. La ville a été fondée il y a près de 2000 ans à l’intersection des voies commerciales entre l’Asie, la Méditerranée et l’Europe. Sa situation privilégiée éveilla la curiosité de nombreux conquérants comme Gengis Khan au XIIIe siècle. Elle fut presque totalement détruite en 1966 par un terrible tremblement de terre. L'URSS décida alors d'en faire un véritable symbole de sa capacité de reconstruction et envoya sur ce chantier des milliers de "volontaires". Tachkent est aujourd'hui une ville moderne de 2 millions d'habitants mais elle a un cachet certain avec ses vastes avenues et ses parcs.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 17 : Samarcande

Découverte de Samarcande, une des villes mythiques de l'Asie centrale, ancien carrefour des caravanes de la Route de la Soie, venant de Chine, d'Inde, d'Iran… Plusieurs fois détruite, Tamerlan en fit enfin la capitale de son empire. Visite du mausolée Gour Emir (XVe siècle) abritant les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, orgueil de Samarcande avec sa superbe coupole côtelée bleue turquoise. En Ouzbékistan, on dit : "Si le ciel disparaît, la coupole de Gour Emir le remplacera". Nous nous baladons sur la place du Reguistan, la plus belle d’Asie centrale, entourée par la mosquée Bibi Khanym (XVe siècle) et par trois médersas imposantes: médersa d’Oulougbeg (XVe siècle), médersas Cher Dor et Tillya Kori (XVIIe siècle). C'est en 1399, au retour de sa campagne en Inde que Tamerlan a décidé la construction de la mosquée, connue aujourd'hui sous le nom de sa femme Bibi Khanym. Visite du marché local, très animé. Déjeuner dans un restaurant en ville. Nous continuons la visite avec la nécropole de Chakhi-Zinda composée de plus de 11 mausolées datant du XIe au XIXe siècle, y compris celui de Kussam-ibn Abbas (cousin du prophète Mahomet). Nous terminons notre journée avec l'observatoire d’Oulougbeg construit au XVe siècle. Pour les personnes intéressées, possibilité d'assister à un spectacle de danse en fin d'après-midi (à réserver sur place).

SAMARCANDE
Samarcande est l'une des villes les plus anciennes et l'un des plus vieux centres culturels du monde. Avec une histoire de 25 siècles, c'est une ville de légendes. Samarcande était le centre de la Sogdiane. Elle survécut aux multiples invasions, d'Alexandre le Grand - qui s'enthousiasmait déjà sur sa beauté -, aux Arabes, en passant par les Mongols. Timour le Grand en fit sa capitale, qu'il voulait capitale du monde. A travers toutes ces périodes, la culture de Samarcande se développa, s'entremêlant au fil des siècles avec celles de l'Iran, de l'Inde, de la Mongolie, de la Chine et de bien d'autres. Elle a gardé de son passé une forte influence tadjik, les Ouzbekes ne prenant le contrôle de la ville qu'au XVIe siècle. Samarcande est un véritable "seuil du paradis" au nom magique, un peu mystérieux, une longue invitation au voyage pour les artistes et les rêveurs. Elle a conservé ses coupoles vernissées, ses murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie centrale.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 18 : Samarcande - Agalyk - gorge Ilonsay

Route vers le village Agalyk (25km, 45mn de route) situé à 1000m d'altitude. Début de trekking à travers la gorge Ilonsay, le long de la rivière Agalytchka. Nous arrivons ensuite au confluent de deux ruisseaux. Déjeuner pique-nique pendant la marche (1300m environ). Continuation jusqu'au bois de noyer où nous installations le campement (1400m).

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Dénivelé + : 400 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h et 1h30

Jour 19 : Gorge Ilonsay - col Mironkoul - Mironkoul

Montée au col Mironkoul (1800m) d’où s’ouvre un beau panorama sur la région. Puis, descente vers le village Mironkoul (1000m). Déjeuner pique-nique en chemin. Nous arrivons au village et rencontrons la famille locale avec laquelle nous partageons un premier thé de bienvenu. Temps libre pour profiter du village et se balader, avant de dîner chez nos hôtes.

  • Heures de marche : entre 5h30 et 6h
  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 800 m
  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 20 : Mironkol - Samarcande - Boukhara

Après le petit déjeuner, nous partons pour Boukhara, via Samarcande (340km, 5h30 de route). Déjeuner en cours de route. Arrivée à Boukhara et premières découvertes de la cité avec l'ensemble Liabi Khaouz (XVIe - XVIIe siècle) comprenant la médersa et khanaka Nodyr-Divan-Beghi et la medersa Koukeldach construite au XVIe siècle, mosquée Magoki Attari, coupoles marchandes (XIIe siècle).

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h30 et 6h

Jour 21 : Boukhara

Journée entière consacrée à la visite de Boukhara : l'ensemble Poi Kalon, des XIIe et XVe siècles qui comprend le minaret surnommé "minaret de la mort" (qui ne servait qu'à appeler les fidèles à la prière). Poursuite de la visite avec la mosquée et medersa de Miri Arab (très bel exemple d'architecture en briques), la médersa d’Oulougbeg construite par Oulougbeg, le prince astronome de Samarcande, medersa d’Abdoulaziz Khan (l'architecture et la décoration de l'imposante médersa bâtie sous les Cheibanides furent réalisées par les meilleurs maîtres artisans de l'époque). Découverte de la forteresse Ark (extérieur), mausolée d’Ismail Samani, surnommé "la perle de l'Orient", construit par Ismail Samani pour son père Akhmad: ce tombeau dynastique est le plus ancien mausolée musulman d'Asie Centrale. Puis, découverte de l'ensemble Bolo Khaouz (qui comprend une mosquée, un minaret et un bassin), mausolée de Tchachma Ayoub ("la source de Job") qui date des XIVe et XVIe siècles. La source, réputée pour ses vertus curatives, est censée guérir les maladies de peau. Promenade à travers le marché couvert du XVIe siècle où étoffes, épices, fruits secs se mélangent.
Dîner sur la place Liabi-Khaouz, très agréable.

BOUKHARA
Considérée comme une des plus anciennes cités d'Asie centrale, Boukhara est célèbre pour ses 360 mosquées (une par rue) et ses minarets. Elle fut, dit-on, édifiée sur une colline sacrée utilisée au printemps pour les sacrifices par les Zoroastriens et est mentionnée dans l'Avesta, leur livre sacré. Le nom de Boukhara serait une déformation du mot "vihara" qui signifie "monastère" en sanscrit. Au cours des siècles la ville aura plusieurs noms : Numiykat, Madina-ut-Tudjar ou Fahira. Elle aurait été fondée au XIIIe siècle avant notre ère durant la domination des Suyavouchids, près de 1000 ans avant la conquête d'Alexandre.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 22 : Boukhara - désert de Kyzylkoum - Khiva

Départ à destination de Khiva, à l'extrême ouest du pays (450km, 9h de route). Longue étape dans les steppes arides du désert de Kyzylkoum, le long de l'Amou Daria. Arrivée à Khiva au coucher du soleil.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 9h et 9h30

Jour 23 : Khiva

Khiva offre aujourd'hui l'apparence d'une ville en parfait état, telle qu'elle était entre le XVIIIe et le début du XXe siècle. 2200m de murailles intactes forment Kounia Ark, "la vielle citadelle", et délimitent la ville intérieure, Itchan Kala. Celle-ci est entièrement restaurée, et présente un magnifique ensemble architectural. Visite des medersas, des mausolées, de la mosquée du Vendredi… Le plus ancien monument est le mausolée de Seyid Alaouddin (XIVe siècle), mais l'essentiel date des XVIIIe et XIXe siècles. Dîner chez l’habitant à Khiva.

KHIVA
Dernière capitale du Khorezm, Khiva offre l'apparence d'une ville en parfait état, telle qu'elle était entre le XVIIIe et le début du XXe siècle avec 2200m de murailles intactes qui forment Kounia Ark, "la vielle citadelle", et limitent la ville intérieure. Khiva fut l'un des marchés d'esclaves les plus importants de l'Asie Centrale, actif jusque vers les années 1915-20. Une visite guidée nous permet d'avoir les détails de tous les bâtiments à visiter. Le plus ancien monument est le mausolée de Seyid Alaouddin (XIVe siècle) mais l'essentiel date des XVIIIe et XIXe siècles. Khiva est réputée non seulement pour ses monuments historiques uniques mais aussi pour un ensemble architectural parfait qui n’a pas d’équivalent en Asie centrale. Les traditions semblent encore aujourd’hui très enracinées. Le visiteur est projeté soudain hors du temps, dans un univers de mirages et de miracles.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 24 : Khiva - Kounya Ourgentch - Darvaza

Tôt le matin, transfert pour la frontière turkmène (70km). Formalités douanières puis transfert à Kounya Ourgentch (110km). Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, c'est l’une des plus anciennes villes du Turkménistan et de toute l’Asie centrale.
Visite de la ville : mausolée de Fekhetdin Rahzi (XIIe siècle), de Nadjm ad-din Kubro (XIVe siècle), mausolée Tekesh (XIIe siècle), minarets Kutlug Temur et Uzbek Khan.
Après le déjeuner, route pour Darvaza (190km) et visite de ses extraordinaires cratères de gaz. Installation au campement.
Note : sur les 190km de route, 7km se font sur le sable.

  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 6h et 6h30

Jour 25 : Darvaza - Achgabat - Nissa - Achgabat

Après le petit déjeuner, route pour Achgabat via Erbent (environ 300km). Installation à l’hôtel et déjeuner dans un restaurant local.
Visite de l’étonnante Achgabat, capitale du Turkménistan, érigée selon les goûts particuliers du président Niazov. Route vers Nissa (15km à l’ouest d’Achgabat). Visite de cette ancienne capitale des Parthes dont l’empire s’étendait jusqu’à l’Irak et la Syrie. Au temps de sa splendeur, la cité comprenait un palais royal et deux temples protégés par une forteresse hérissée de 43 tours rectangulaires. Le site offre un superbe panorama sur le désert. Les vestiges exhumés par les archéologues ont largement contribué à la connaissance de la civilisation parthe. Visite de la mosquée de Spirualité Turkmenbachi et de la mosquée Ertogrylgazy.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 26 : Achgabat - Mary - Merv - Mary - Achgabat

Transfert à l'aéroport (15km, 30mn de route) pour notre vol à destination de Mary. Transfert pour Merv (30km, 45mn de route), qui fut à son âge d’or une étape importante sur la route de la Soie et un grand centre de théologie. Dominée par les forteresses de Kyz Kala et de Yigit Kala, la cité s’orna de somptueux édifices, dont le mausolée du sultan Sandjar qui est l’un des plus beaux d’Asie centrale. Visite du site Gaour Kala, qui fut la capitale du Khalifat d’Arabie au début du IXe siècle. Vol retour pour Achgabat en fin d'après-midi.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h30 et 2h

Jour 27 : Achgabat - vol retour

Tôt le matin (en général), départ vers l'aéroport pour notre vol retour.

Important itinéraire

• Certaines visites de monuments se font uniquement de l’extérieur (les étrangers ne sont pas admis dans certaines mosquées par exemple).
• Une tenue correcte et respectueuse des coutumes locales est de rigueur lors des visites de temples et villages : pantalons et chemises à manches courtes ou tee-shirts amples. Pas de short, ni débardeur ou de vêtements trop moulants ou décolletés. Pour les femmes : les bermudas doivent être remplacés par des pantacourts.
• Les impératifs locaux : retards de bus, fêtes et jours fériés, ouverture des musées ou sites visités, conditions météorologiques locales, … peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.
• Le début et la fin du programme pourront être ajustés en fonction des horaires des vols internationaux.
• Ce voyage conjugue un véritable trekking itinérant et la découverte des plus beaux sites d'Asie centrale. Attention, la partie trekking, au demeurant magnifique, est néanmoins soutenue, c'est un vrai 3 chaussures (5 à 7h de marche par jour et dénivelé moyen de 500m à 2000m de dénivelé, il faut donc être en très bonne condition physique).
• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins. Pour les étapes en altitude, le niveau d'acclimatation joue aussi un rôle dans la durée des marches.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée

Environnement :

Patrimoine et Nature

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
4 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 300 à 500 mètres. Bonne condition physique requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

7 jours de marche

Nombre de participants

De 5 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

Ce circuit combine quatre pays de l'Asie centrale afin de proposer un bon compromis entre culture/histoire (Ouzbékistan), randonnée/montagne (Tadjikistan/Kirghizie), rencontre avec les populations locales (camp sous yourte dans les camps de nomades) et découvertes insolites (Turkménistan).
Tous les repas et entrées des sites sont inclus dans notre prix, pour permettre plus de confort et une transparence totale dans nos tarifs sur cette destination.

Hébergement

Bichkek (J2 & J7) :
Hôtel Asia Mountains : établissement de 20 chambres simples mais confortables, avec salles de bain privées (eau chaude) et climatisation. L'hôtel dispose d'un accès internet, d'une piscine et d'un sauna. http://asiamountains-hotels.com/en/hotel1

Chong-Kemin (J3) :
Guest house Ashuu Tor : cette maison d’hôtes d’une quarantaine de chambre, en pleine nature, au cœur du parc national Chong-Kemin, offre un cadre tout à fait exceptionnel. Les chambres sont munies de salles de bains privées, avec eau chaude. Connexion internet gratuite dans les chambres. www.ashu.kg

Lac Issyk Kul (Tamchi) (J4) :
Nuit chez l'habitant : cette maison d'hôte se compose de 4 chambres (2 personnes par chambre) simples mais confortables. La salle de bain et les toilettes sont communs.

Lac Song Kul (J5 & J6)
Nuits sous yourtes : une quinzaine de yourtes occupent ce campement, chacune pouvant héberger 4 personnes. Des salles de bains communes avec eau chaude et toilettes sont à disposition dans ces campements au cœur d’immenses alpages.

Douchanbé (J8)
Hôtel Lotus ou similaire : ce bel hôtel 4 étoiles de 50 chambres est situé en plein cœur de la capitale tadjike. Salle de bain privé avec eau chaude, air conditionné et accès internet gratuit sont disponibles dans les chambres. Piscine. www.hotel-lotustj.com

7ème lac Khazor Tchachma (J9) - rivière Sarymat (J10) - lac Tchoukourak (J12) - lac Douchokha (J13) - lac Alaoudin (J14)
Nuit sous tente : campement d’une trentaine de tentes. Ce sont des tentes 3 places utilisées pour 2 personnes. Tentes supplémentaires pour la cuisine et pour la toilette. Pas d’eau chaude.

Guintan (J11)
Nuit chez l’habitant : au centre du village, cette petite maison d’hôtes se compose de 4 chambres. Douches communes avec eau chaude à l’extérieur. Jardin.

Tachkent (J15)
Deux hébergements possibles (ou similaires)
- Hôtel Uzbekistan : situé au centre de Tachkent, cet hôtel 4 étoiles de plus de 300 chambres est hébergé dans l’un des bâtiments les plus impressionnants de la capitale ouzbeke. Les chambres sont munies de salles de bain privées avec eau chaude, d’air conditionné et d’un accès internet gratuit. Piscine et sauna. www.hoteluzbekistan.uz
- Hôtel Shodlik Palace : établissement 4 étoiles situé à 1,5 km du centre ville de Tachkent dispose de 100 chambres. Ces dernières sont munies de salles de bain privées avec eau chaude, d’air conditionné et d’un accès internet gratuit. L’hébergement dispose d’un petit jardin. http://shodlikpalace.com

Samarcande (J16 & J17)
Hôtel Orient Star Samarcande (ou similaire) : situé à 5km du centre historique , les 35 chambres de cet hôtel 3 étoiles sont munies de salles de bain privées avec eau chaude, d’air conditionné et d’un accès internet gratuit. Une piscine et un jardin. http://samarkand.hotelorientstar.com

Ilonsay (J18)
Nuit sous tente : campement d’une quinzaine de tente deux places. En plus, une tente toilette et une tente cuisine sont à disposition.

Mironkoul (J19)
Nuit chez l'habitant : nuit en maison d'hôte, au confort simple. La maison compte 7 chambres au total, 2 toilettes (dans la cour) et 5 douches (dont 1 avec eau chaude et 4 avec réservoir d'eau chauffée par le soleil). Couvertures et draps sont fournis.

Boukhara (J20 & J21)
Deux hébergements possibles (ou similaires)
- Hôtel Lyabi House : hôtel 3 étoiles de charme, de 40 chambres est situé sur la place Liabi Khaouz, au cœur de Boukhara. Les chambres, aux décorations traditionnelles, disposent d’une salle de bain privée, d’eau chaude et d’air conditionné. Accès internet seulement dans le lobby. www.lyabihouse.com
- Hôtel Asl : au cœur de la ville de Boukhara, ce petit hôtel 3 étoiles propose 12 chambres munies de salles de bain privées avec eau chaude, air conditionné et d’un accès internet. Un jardin rajoute même du charme à cet établissement.

Khiva (J22 & J23)
Deux hébergements possibles (ou similaires)
- Hôtel Orient Star Khiva : l’établissement est situé au centre de Khiva, dans la « ville intérieure » d’Itchan Kala, au sein de l’ancienne medersa de Moukhammed Amin. Les 78 chambres de cet hôtel 3 étoiles sont munies de salles de bain privées avec eau chaude et d’air conditionné. Accès internet gratuit depuis le hall. http://khiva.hotelorientstar.com
- Hôtel Malika Khiva : bien situé, à 150m d’Itchan Kala, cet hôtel 3 étoiles offre 40 chambres, avec salles de bain privée et eau chaude, air conditionné et connexion internet gratuite. http://www.malika-khiva.com

Darvaza (J24)
Nuit sous tente : le campement, à 350 km au nord d’Achgabat, se compose d’une trentaine de tente deux places. Tentes supplémentaires pour la cuisine et pour la toilette. Pas d’eau chaude.

Achgabat (J25 & J26)
Hôtel Ak Altyn ou similaire : établissement 4 étoiles dans le centre de la capitale turkmène. Les 133 chambres disposent d’air conditionné, d’une salle de bain privée avec eau chaude. Piscine et jardin. Connexion internet payante. http://www.akaltyn.com


Notes importantes :
- La plupart des habitants parlent un peu anglais, voire un peu anglais/un peu français, mais il est possible que vos familles ne maîtrisent aucune langue étrangère et que nous conversons 'avec les mains'. Nous recommandons d’apporter un dictionnaire français-russe, un album de photos de ses proches pour alimenter la conversation et l’échange de culture.
- Le confort est rudimentaire pour les nuits chez l’habitant, sous tente et sous yourte. Il n’y a pas d’accès internet, ni d’air conditionné. Parfois les toilettes sont à l'extérieur et il faut prévoir une lampe de poche et du matériel de toilette.
- Chez l’habitant et sous yourte, le couchage est collectif.
- Dans les zones de randonnée, les nuits s'effectuent sous tente; il faudra donc partager la tente avec un/une autre participant(e).
- Les catégories d’hôtel mentionnées sont établies selon la norme locale en vigueur.
- Les hôtels sont indiqués à titre indicatif. Il est possible que ces derniers changent selon les disponibilités. Nous nous réservons le droit de les modifier sans préavis, dans une catégorie similaire.

Attention : le supplément chambre individuelle ne concerne que les nuits en hôtel et sous tente (sous réserve de disponibilité). Pas de possibilité pour les nuits sous yourte ou chez l'habitant.

Nourriture

Au restaurant en ville. A base de produits locaux pendant le trekking.

Pour éviter tout désagrément de type "tourista" et indigestions, il est fortement recommandé de boire de l’eau uniquement en bouteille (même pour le lavage de dents et des fruits). Vous aurez la possibilité de déguster de nombreux fruits pendant votre séjour, il est important de ne pas en abuser (risque de troubles intestinaux). Enfin, il est conseillé de prendre du thé vert ou noir pendant les repas, car la cuisine locale est relativement grasse.

La nourriture du Kirghizstan présente de nombreuses similitudes avec la cuisine turque ou ouighoure : des soupes, des brochettes et des grillades (attention, viandes très grasses). Le plat national est le "plov" ou riz pilaf agrémenté de toutes sortes de manières et d'ingrédients (plutôt très gras mais très goûteux).
La plupart des repas sont pris dans des restaurants. Certains ne servent pas d’alcool.

En Kirghizie, les plats sont composés de mets simples, à base de produits locaux.

Les Tadjiks consomment de nombreuses soupes aux pois et au lait ainsi qu'un bouillon aux herbes. Le "tuhum barak" est un plat de savoureux raviolis farcis à l’œuf nappés d'huile de sésame. Le "chakka" est du lait caillé agrémenté d'herbes, qui se marie à merveille avec le pain "plat". Le "kurtob" est un délicieux plat campagnard, composé de pain, de yaourt, d'oignons et de coriandre, garni d'une sauce crémeuse.

La cuisine nationale ouzbeke se compose d'un éventail de plats à base de riz, de mouton, de légumes… le tout parfumé d'épices. Beaucoup de soupes également : mastava (soupe de riz aux légumes), chourpa (bouillon de viande aux pommes de terre) etc…
Le "plat national" est le plov ; il en existe plus de 100 recettes mais la base reste la même : viande de mouton ou de bœuf coupée en cubes, du riz, des carottes, des épices et de l'huile de coton.
Le pain ouzbeke (lipiochka) est un large pain rond.
Le thé vert est la boisson préférée des Ouzbekes, ils en boivent à longueur de journée.
Le "thé blanc" est en réalité de la vodka.

Encadrement

Pour des raisons administratives, plusieurs accompagnateurs francophones sont prévus pendant ce voyage. Plus que de simples guides, ils seront vos compagnons de voyage, vos initiateurs à la culture et aux traditions des pays traversés. Ils seront là pour répondre à vos questions tant culturelles que pratiques.
NB : selon le pays traversé, votre accompagnateur change. Néanmoins, tous nos guides sont francophones et connaissent bien notre fonctionnement. Ils seront toujours présents pour vous aider.
En Kirghizie, un guide de moyen montagne parlant français, et un stagiaire, ainsi que l'équipe de palefreniers dont la quantité varie selon le nombre de clients. Il n’y a pas de cuisinier parce que le guide kirghize cuisine à la perfection.

Lors des trekking au Tadjikistan, le guide est assisté d'un accompagnateur tadjik anglophone, spécialistes de haute montagne, qui tracera le chemin. Des cuisiniers et des muletiers se joignent au groupe.
NB : il se peut que les muletiers soient des adolescents, habitant dans les villages alentour. Ceux-ci sont compétents et travaillent uniquement pendant leurs vacances. Ils gagnent leur vie ainsi, en remplaçant les hommes des villages, souvent partis travailler à l’étranger.

Important : une différence de niveau de langue et de formation sera visible entre les accompagnateurs, par exemple entre l'Ouzbékistan et le Tadjikistan. Le Tadjikistan a reçu très peu de voyageurs pendant la guerre civile. Avec le retour de la paix dans le pays, les voyageurs sont revenus en petit nombre, et le tourisme se développe lentement. Le pays n'a pas encore mis en place une formation de guide professionnel, contrairement à l'Ouzbékistan. Les prestations fournis par les guides tadjiks, kirghizes et ouzbekes ne sont donc pas comparables.

Transfert et transport des bagages

• Les transferts sont effectués en véhicule confortable privé, entre les villes et jusqu’à la frontière.
4x4 russes (9 places), un peu vétustes mais robustes, sur la partie tadjik (pistes et routes en très mauvais état la plupart du temps).
En Ouzbékistan : véhicule climatisé. Routes goudronnées, parfois en mauvais état, avec présence de "nids de poule".

• un vol international entre Bichkek et Douchanbé

• les vols intérieurs aller-retour entre Achgabat et Mary

Transports aériens

Vols réguliers pour Bichkek à l'aller et d'Achgabat au retour.

Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs jours et horaires de départ/arrivée. Il est donc possible que vos dates de voyage ou visites des 1er et dernier jours du programme soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

Préparation physique

Une excellente condition physique est requise pour ce circuit.


VISITE MEDICALE
Etre en bonne santé est essentiel pour profiter pleinement de votre voyage Terres d'Aventure ! Si votre dernière visite médicale date quelque peu, c’est l’occasion d’effectuer un bilan de santé en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre voyage (climat, altitude, difficulté…) ; une visite chez votre dentiste est aussi une excellente initiative. Ces conseils vous concernent tout particulièrement puisque vous allez entreprendre un voyage lointain et en altitude.
Nous vous conseillons de consulter le site de la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade (www.ffme.fr) rubrique VOTRE SANTE puis "Les effets de l'altitude".
Important : à partir de 45 ans, il est prudent d’effectuer un électrocardiogramme d’effort.


Le MAM (Mal Aigu des Montagnes) :
Ce voyage se déroule à une altitude élevée. Certaines personnes peuvent souffrir de malaises (maux de tête, gonflement, perte d'appétit). La plupart de ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours mais il arrive qu'ils empirent et peuvent évoluer en maladies graves ; œdèmes pulmonaires ou cérébraux. Il n'existe pas de médicaments préventifs au MAM.
Le diurétique Diamox se révèle souvent efficace, mais vous devez vous assurer auprès de votre médecin que ce médicament ne vous est pas contre-indiqué. L'altitude a aussi pour conséquence de raviver les problèmes dentaires ou autres douleurs chroniques. Pensez-y avant de partir.
Pendant le voyage forcez-vous à boire beaucoup et à éliminer.
Prévenez le guide de votre état de santé, même en cas de troubles légers.
Infos sur les problèmes liés à l'altitude : www.ffme.fr

2. Equipement

Bagages

Les contrôles de sécurité sont stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux et piles de rechange dans votre sac de soute.

Produits liquides :
Vous devez désormais lors des contrôles de sûreté présenter séparément dans un sac en plastique transparent fermé d’un format d’environ 20 cm sur 20 cm, vos flacons et tubes de 100 ml maximum chacun.

Quels sont les produits interdits ?
Les liquides, les aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants…

Quelle est la taille maximale de chaque flacon ou tube que l’on peut emporter en cabine ?
Aucun flacon ne peut dépasser 100 ml.

Quelle taille maximum doit faire le sac plastique ?
Ce sac en plastique transparent (type sachet à congélation) doit mesurer 20 cm sur 20 cm environ.
Un sachet peut contenir plusieurs objets, tubes, flacons, aérosols.

Comment se procurer ce sac plastique ?
Vous pouvez vous procurer ce sac plastique (type sac de congélation) dans les commerces et les grandes surfaces. La plupart des aéroports européens proposeront aussi sur place des sacs. Toutefois, il s’agit d’un service rendu aux passagers et non d’une obligation, il n’est donc pas garanti que ces sacs soient disponibles partout et tout le temps.

Nous vous conseillons de prendre vos dispositions avant le départ.
Quelles sont les exceptions autorisées ?
• Les médicaments liquides
Vous pouvez emporter en cabine des médicaments liquides (insuline, sirops…) à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation, ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
• Les aliments liquides pour bébés
Il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage de soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.
1 • Le sac à dos :
Sac à dos de montagne d’une capacité de 30 litres environ il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée. Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires, fragiles (appareil photo…) et médicaments (si vous suivez des traitements indispensables).

2 • Le grand sac de voyage souple et résistant :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Il sera en soute lors des transports aériens. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules : les valises sont donc à éviter impérativement.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Très important :
La réglementation aérienne limite le poids des bagages à 20 kg par personne.

Avertissement :
Pour le transport aérien, les compagnies devenant de plus en plus strictes, vous aurez un bagage de cabine qui ne dépassera pas 7 kg et qui se logera dans les gabarits situés à chaque point d’enregistrement. Les bagages sont désormais personnels et vous auriez à payer tout excédent constaté à la pesée relative à votre bagage.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• 1 bonnet et/ou bandeau
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Evitez le coton, très long à sécher ; préférez t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• 1 ou 2 sous-pulls (remarques idem ci-dessus) ou chemises manches longues
• 1 bermuda (pour les hommes) ou pantacourt (pour les femmes)
• 1 pantalon de trek
• 1 pantalon confortable
• 1 sur-pantalon imperméable et respirant (facultatif)
• 1 veste type Gore-tex simple et légère type Paclite ou H2No Storm.
• Sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Evitez les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférez celles à base de Coolmax par exemple.
• 1 paire de chaussures de randonnée légère tenant bien la cheville avec semelles ayant une bonne adhérence (semelle type Vibram)
• 1 paire de guêtres hautes
• 1 paire de chaussures de jogging ou tennis
• 1 paire de sandales ou tongs.

Une tenue correcte et respectueuse des coutumes locales est de rigueur lors des visites de temples et villages : pantalons et chemises à manches courtes ou tee-shirts amples. Pas de short, ni débardeur ou de vêtements trop moulants ou décolletés. Pour les femmes : les bermudas doivent être remplacés par des pantacourts.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 gourde (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale + piles de rechange + ampoules
• 1 parapluie
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• 1 paire de bâtons télescopiques (facultatif) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants et traverser les rivières.

Divers :
• Protection solaire de haute protection (peau + lèvres)
• Nécessaire de toilette léger : prenez des produits biodégradables de préférence
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement : marque Packtowl (existent en 4 tailles).
• Boules pour atténuer les bruits, type Quiès
• Papier toilette + briquet pour éventuellement le brûler
• Nécessaire de couture
• Lingettes
• L'idée trek : système de recharge solaire / type panneau de trek (sortie usb ou lot de piles) : moyen exceptionnel afin de recharger : les piles rechargeables, ipod, mp3, appareils numériques etc…

Couchage

• Un sac de couchage pouvant aller jusqu'à -10°C est nécessaire pour les nuits en campement.
• Un drap de sac et une taie d'oreiller (plus facile à laver et moins chaud que le sac de couchage).
• Un matelas (facultatif), en complément du tapis de sol fourni.

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Anti-diarrhéique (type Lopéramide ou Tiorfan)
• Pansement intestinal (type Smecta)
• Pommade anti-inflammatoire
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Micropur Forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive (type Elastoplast en 6cm de largeur) efficace en prévention des ampoules…
• Jeu de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pansements hydrocolloïdes anti-ampoules (disponible en magasins de sport, pharmacie, grandes surfaces...)
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Biafine : pour les coups de soleil et les brûlures
• Répulsif anti-moustique.
• Diamox en comprimé pour la prévention ou le traitement du mal aigu des montagnes (sur prescription médicale).

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours collective, fournie par l’agence et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Tente 3 places pour 2 personnes, tapis de sol, tente cuisine, couverts, bols et assiettes, matériel de cuisine collectif.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Attention : une négligence de votre part peut compromettre votre voyage.

VISA TADJIK
Visa obligatoire, visa tourisme à entrée simple. Le plus pratique est de l'obtenir à l’arrivée à l’aéroport de Douchanbé. Un bureau, situé avant le passage de contrôle, délivre les visas.
Pour obtenir le visa tadjik à l’aéroport de Douchanbé, vous devrez fournir :
• 2 photos d’identité
• la copie du passeport
• les contacts du correspondant local (à demander à votre conseiller voyage)
• le formulaire de demande de visa (communiqué par votre conseiller voyage, à remplir avant votre arrivée)
• la lettre d’invitation que Terres d’Aventure vous fournira avant votre départ
• régler en espèces les frais de visa. Le coût actuel est 50$ par personne (attention : impossible de payer en euros ni de changer des euros en dollars à l'aéroport). Il est impératif que vous nous communiquiez une copie de votre passeport lors de votre inscription.

NB : A l’entrée au Tadjikistan, à l'aéroport de Douchanbé, il faut remplir les deux formulaires d'entrée et garder le deuxième qui doit être présenté et rendu aux autorités à la sortie (tamponné par le service des douanes à l'aller).


VISA OUZBEKE
Visa obligatoire, à obtenir avant le départ par vos soins. Vous devrez effectuer vous-même les démarches auprès de l'ambassade d'Ouzbékistan à Paris ou Bruxelles. Il faut demander un visa tourisme à entrée simple. Il s’obtient en une dizaine de jours auprès de l’ambassade.
Vous devrez fournir :
• un passeport valable 6 mois après la date de retour d'Ouzbékistan
• 1 formulaire de demande de visa dûment rempli. Ce formulaire peut être téléchargé sur le site de l'ambassade dans la rubrique "section consulaire - e-visa": www.ouzbekistan.fr. Vous vous présenterez à l’ambassade avec ce formulaire rempli lors de votre demande de visa.
• les contacts du correspondant local (à demander à votre conseiller voyage)
• 1 photo d'identité (format 3,5 x 4,5cm - pas de photocopie ni de photo scannée)
• régler les frais de visa :
8 à 15 jours de voyage : 70€ pour une entrée
16 à 30 jours de voyage : 80€ pour une entrée
Entrée supplémentaire : 10€

Notes :
- A compter du 1er avril 2017, les ressortissants français et belges âgés de plus de 55 ans et les Suisses, sans restriction d'âge, seront dispensés de visa, mais devront acquitter à l'arrivée un droit d'entrée de 50$ par personne.
- A l’entrée en Ouzbékistan, au poste frontière ouzbek d'Oybek, il faut remplir les deux formulaires d'entrée en Ouzbékistan et garder le deuxième qui doit être présenté et rendu aux autorités à la sortie (tamponné par le service des douanes à l'aller).
Il faut également indiquer les liquidités (dollars, euros..) à l'entrée et à la sortie du territoire. Les sommes communiquées à l'entrée dans le pays doivent être supérieures à celles communiquées à la sortie.

Contacts utiles :
- Ambassade d’Ouzbékistan en France :
22, rue d'Aguesseau, 75008 Paris
Tel : 01 53 30 03 53
Le service des visas est ouvert en semaine de 9h à 12h.

- Ambassade d’Ouzbékistan en Belgique :
99, ave Franklin-Roosevelt
1050 Bruxelles
Tel : (00 32) 672 88 44

Pour les ressortissants suisses :
Il n’existe pas d’ambassade à Genève. Les ambassades de Belgique et d’Allemagne sont chargées des demandes de visas pour les Suisses.


VISA KIRGHIZ
Pas de visa requis pour les ressortissants des pays de l’Union Européenne, ni pour les Suisses (séjour de moins de deux mois). Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.
La police des frontières appose un tampon dans le passeport au moment de l’entrée dans le pays ; les voyageurs veilleront à ce que cette formalité ait été effectuée.


VISA TURKMENE
Les Français, Belges et Suisses peuvent obtenir le visa au poste frontière turkmène, avec l’autorisation du visa turkmène délivrée par le MAE à Achgabat. Vous devez vous munir de 2 photos d'identité (format de passeport, 3x4).

Notre correspondant turkmène s’occupe d'obtenir cette autorisation. Vous devrez nous fournir au minimum 1 mois 1/2 avant le départ:
• une copie couleur bien lisible du passeport
• une photo d'identité en format 5x6
• le document d'informations personnelles dûment rempli transmis à l'inscription.

Le coût du visa à la frontière pour les Français est 55 $/personne, pour les Belges 77 $/personne, pour les Suisses 57 $/personne. Les clients devront aussi régler en espèces la taxe de frontière : 12 $/personne.


Attention : si vos vols internationaux comprennent des vols intérieurs en Russie, un visa russe est demandé. Merci de s’informer auprès des autorités russes compétentes.


TRES IMPORTANT :
Les formalités d'obtention de visa pour ces pays sont susceptibles d'évoluer. Merci de vérifier tous ces renseignements auprès des ambassades avant d’entamer toute formalité.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès de l'ambassade du Tadjikistan en Belgique.
Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Voyage individuel :

Visa ou invitation impératifs. L’invitation peut être établie par toute personne bénéficiant d’une résidence légale au Tadjikistan ; elle doit être validée par les services compétents du ministère des affaires étrangères tadjik.

Les ressortissants européens peuvent obtenir un visa d'une validité de 30 jours à l'arrivée à l'aéroport de Douchanbé, sans être munis d'une invitation officielle. Pour les autres nationalités, le visa peut être obtenu auprès d’une représentation diplomatique tadjike, à Bruxelles notamment.

En cas de séjour au Pamir (Khorog), la destination doit être mentionnée dans la demande de façon explicite, elle sera indiquée sur le visa lui-même (autorisation spéciale).

Voyage circuit :

Visa impératif. Obtention à l'arrivée, à l'aéroport de Douchanbé.

Vaccins Conseillés

Les conditions d'hygiène souvent précaires nécessitent que le voyageur soit efficacement protégé contre tuberculose, diphtérie, tétanos, poliomyélite, rougeole, coqueluche, hépatites A et B. Et, pour les séjours prolongés et (ou) aventure, typhoïde, rage.

Autres risques

Risque alimentaire infectieux ou parasitaire. C'est le risque principal pour le voyageur. Les conditions de transport précaires des denrées périssables et les ruptures de la chaîne du froid expliquent la fréquence des toxi–infections alimentaires, depuis les banales « turistas », jusqu'aux problèmes plus graves des salmonelloses, des hépatites A . Les précautions à prendre pour la prévention de ces risques, décrites dans nos recommandations générales, devront être présentes à l'esprit en permanence : lavage fréquent des mains, aliments consommés cuits et chauds, boissons capsulées ou thé sortant brûlant du samovar. Les autres risques sont comportementaux et environnementaux : conduite automobile, petite délinquance, prostitution...

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont précaires, si l'on excepte quelques rares unités médico–chirurgicales privées. En cas de problème grave, il faudra prendre conseil auprès de la compagnie d'assistance et des services de l'ambassade de France.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

L´Ouzbékistan jouit d’un climat continental marqué, avec des écarts de température journaliers de grande amplitude (jusqu’à 20°). Les conditions météo offrent de nets contrastes d’un milieu à l’autre (déserts, montagnes, vallées basses…). L´hiver est rigoureux (moyenne nationale autour de -2°), en particulier en Karakalpakie (ouest), où les températures peuvent chuter jusqu´à -40°, la région étant exposée aux vents sibériens. Mais ailleurs, les journées sont souvent très agréables, le temps clair et ensoleillé ; les nuits sont froides, en revanche. L´été (de mai à septembre), les températures les plus hautes sont atteintes autour de Khiva et dans le sud, à Termez, où le mercure peut passer les 50°. Les meilleures périodes pour voyager vont donc d´avril à juin et de fin août à début novembre. Le pays est aride (100 à 200 mm de pluie par an), sauf dans la vallée du Ferghana. La pluie tombe généralement en mars, en petites averses quotidiennes qui ne durent jamais très longtemps, elle est plus abondante sur les reliefs.

En été (juin à septembre) le mercure grimpe à plus de 40° C dans le nord, le centre et le sud. C'est pourtant la meilleure période pour découvrir la région. Au début de l'été (juin-juillet), la fonte des neiges peut rendre la traversée de certaines rivières dangereuses dans les régions montagneuses.

TRADITIONS TADJIKS :
Les Tadjiks sont les héritiers des peuples du néolithique qui, partis des plateaux iraniens, se sont répandus de la Caspienne à la Chine. Ils ont été les premiers sédentaires de l’Asie centrale et de la Sibérie méridionale. Ils y ont construit des villages (Kishlaks), composés de maisons aux murs de torchis et de madriers de bois, et ont pratiqué l’agriculture en irriguant les terres. Au début de ce troisième millénaire, les traditions nomades se pratiquent toujours. Vous rencontrerez campements de yourtes : les femmes et les jeunes enfants vont offrir un grand bol de yaourt fermenté, semblable au "kéfir"caucasien, et quelque fois un morceau de pain cuit au feu de bois. Ne le refusez pas : goûtez-le avec vos ami(e)s durant cette randonnée. Ne sortez pas le moindre billet de banque en euros ou dollars. Les Tadjiks seraient blessés dans leur amour propre et leur sens de l’hospitalité. Respectez cette tradition millénaire des nomades. En ce lieu d’accueil spontané, une femme vous conduira peut-être dans sa yourte familiale afin de vous montrer son savoir artisanal.
Si vous désirez la remercier, puisez dans le sac à idées que vous porterez avec vous : des crayons, de la petite couture, des épingles à nourrice, des bijoux sans valeur, des balles de tennis ou autres, un vêtement (enfant ou adulte) mais évitez les bonbons…

Climat

Le Tadjikistan connait, pour l’essentiel, un climat continental (variations thermiques de grande amplitude), avec des dépendances subtropicales, semi-arides ou désertiques. Son caractère montagneux doit être pris en compte. Les parties basses (la vallée du Ferghana, au nord, l’ouest et le sud) sont protégées des masses d’air sibérien par les massifs (elles connaissent néanmoins, chaque année, plus de 100 jours de températures négatives). La moyenne des températures à Douchanbé (800 m d’altitude), en janvier, est de l’ordre de 1°. Ce sont les vents qui rendent parfois pénibles ces températures relativement clémentes. En revanche, la moyenne de Khorog (à 2 000 m, dans le Pamir) est, pour janvier, autour de -10°. Hiver, de novembre à mars, et printemps, mars et avril, sont des saisons neigeuse et pluvieuse. L’été est long (de mai à septembre), chaud et sec. Douchanbé, en août, 30° de température moyenne ; Khorog, 22°. Printemps et automne (octobre), même s’ils sont brefs, sont les meilleures saisons pour visiter le pays.

Géographie

Le Tadjikistan est un pays enclavé d’Asie centrale. Il est frontalier du Kirghizstan, au nord, de la Chine, à l’est, de l’Afghanistan, au sud, et de l’Ouzbékistan, à l’ouest et au nord-ouest. Montagneux à 93%, coupé de gorges et de canyons spectaculaires ; la moitié de sa superficie se situe à plus de 3 000 m. Le système Pamir-Alaï occupe l’est du pays, il en constitue le « toit », jusqu’au-delà de 7 000 m. Le Pamir abrite de nombreux glaciers, dont la fonte saisonnière favorise l’agriculture dans les basses terres. Le glacier Fedtchenko (700 km²) est le plus long du monde, hors terres polaires. L’ouest a des parties basses : la vallée fertile du Ferghana, au nord, et les vallées du Kafirnigan et du Vakhch, au sud. Trois chaines parallèles (Tian Shan occidentales) séparent les terres basses du nord et du sud : les monts Turkestan, Zeravchan et Gissar. Le réseau hydrographique tadjik est serré. Il s’articule sur deux grands fleuves. Le Syr-Daria, au nord, et l’Amou-Daria (le Panj, dans son cours supérieur), au sud. Vakhch et Kafirnigan sont deux affluents importants de l’Amou-Daria. L’un et l’autre de ces grands fleuves alimentent la mer d’Aral.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc…et ramener les batteries usagées. Votre accompagnateur vous y aidera.
NB : Certains déchets (en métal notamment) sont parfois brûlés par les villageois dans la montagne : ce n’est pas écologique mais il est difficile pour nous de faire autrement, il y a un manque de contrôle et de consignes de la part des autorités locales. Néanmoins, tous les sites que nous laissons derrière nous restent propres après notre passage.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.