En hiver chez les Tsaatans

MongolieVoyage en groupe à partir de 18 ans

Partez pour une aventure en immersion dans le territoire des Tsaatans. Loin de tout, au cœur de la nature sauvage, vous découvrez les traditions de ce ''peuple des rennes'', qui habite dans la taïga au nord de la Mongolie. Leur existence toute entière tourne autour de leur troupeau. Entre montagnes et taïga, vous allez goûter le mode de vie de ce peuple nomade : nuits en tipi et en cabane, balades à dos de renne. Ce voyage, ponctué de paysages grandioses, est pour vous l'occasion de partager des moments uniques avec une population hors du commun.

Pascal, conseiller voyage à Paris
Les plus Terdav par notre conseiller voyage à Paris
  • La rencontre des Tsataans au nord de la Mongolie
  • Les grands espaces enneigés, entre montagnes et taïga
  • L'immersion dans la vie des éleveurs de rennes
  • La convivialité des familles nomades mongoles
Contactez-nous au 01 70 82 90 00 ou par
Jour par jour

Vol pour la Mongolie

Vol Paris/Oulan-Bator.

  • en avion

Oulan-Bator, la capitale

Accueil à l’aéroport par le guide francophone et transfert en centre-ville. Installation à l’hôtel, puis visite de la capitale et du grand monastère Gandan, l'un des principaux monastères du pays.
Les rues sont bien moins mouvementées en hiver qu’en été, mais il y règne une agitation permanente. La ville est divisée en plusieurs quartiers très différents les uns des autres, on peut aussi y voir des yourtes en plein centre-ville. En hiver, il y a pas beaucoup de possibilités de visites, hormis quelques monastères, et un passage par le grand marché de la ville est des plus authentiques : tout s’y vend, de la petite cuillère à la coupe antique. Nuit à Oulan-Bator.

  • en hôtel

Direction nord-ouest : vol pour Moron. Vers le lac Khuvsgul, le ''frère du Baïkal''

Départ vers Khusvgul, pour une longue étape qui se fait sur 2 jours, avec une nuit à Erdenet dans un hotel local.
Ce périple vous permettra de traverser divers types de paysage et prendre conscience de l’immensité du pays et de sa faible population.
Dans l’après midi du de la deuxième journée, vous arriverez à Moron qui se trouve à 800 km de la capitale, votre chauffeur s'arrêtera le temps de laisser votre guide de faire quelques achats pour offrir aux familles nomades, avant de reprendre la route vers le petit village de Khatgal situé sur la pointe sud du lac Khuvsgul. Ce lac est l’un des plus grands d’Asie et contient l'une des plus grandes réserves d’eau pure du continent - 135 km de long, 35 de large, sa profondeur moyenne est de 100m mais peut atteindre 260m. Les eaux du Khuvsgul se déversent dans la rivière Egiin Gol puis Selenge pour finir dans les eaux du lac Baïkal, raison pour laquelle on appelle le Khuvsgul "le petit frère" du Baïkal.

Nuit à Khatgal, une ancienne colonie russe, autrefois très prospère grâce à son commerce entre la Mongolie et la Russie.

5 à 6h de transfert par jour.

  • en guesthouse
  • Véhicule, 1h

Traversée du col de Jigleeg. Chez Minje, à Reinchinlumbe

Direction le col de Jigleeg en suivant la rivière du même nom, qui coule du massif de montagne Khorido Saridag, et a taillé une étroite vallée, seul passage pour traverser le massif d’est en ouest. Notre piste, qui peut être difficile en fonction des conditions d’enneigement et de la glace, serpente entre les pins vers les hauteurs : ici, s'ouvre une vue imprenable sur le lac, vous êtes au milieu de paysages d’une rare beauté sauvage. Puis ce sera la descente vers la dépression de Darkhad, vaste cuvette où se trouvent "1000" petits lacs.
Le petit hameau de Reinchinlumbe se trouve au pied du massif du Khorido Saridag, c’est là que nous retrouverons la famille de Minje. Soirée et nuit avec vos hôtes.

  • en yourte

Au lac Tsagaan nuur

Ulaan uul marque le début de la dépression de Darkhad, zone parcourue par une multitude de petits ruisseaux et rivières s'éparpillant dans la steppe ou formant des lacs et des lagunes. Cette vallée verdoyante se transforme en hiver en désert glacé au pied des hauts sommets.
Installation chez l’habitant, ce sera probablement Ugana qui vous accueillera ou son frère. Vous aurez peut-être le temps d’aller découvrir le lac de Tsagaan nuur, toujours blanc et recouvert d’une épaisse carapace de glace en hiver. Ici, commence un autre monde, celui du "fin fond de la Mongolie". Tsagaan nuur est le dernier village mongol dans ces contrés ; plus loin, ce sont les terres sauvages, le territoire des Tsaatans nomades.

Nuitée en petite guest house ou en famille dans le village.

  • en maison d'hôtes

A cheval vers "le bout du monde''. Accueil chez les Tsaatans à Nariin Ovuur

Ce matin, nos montures nous attendent. Après un briefing rapide du guide, nous partons pour une journée à cheval en suivant la première partie d'une large vallée, pour prendre ses repères et s'habituer aux petits chevaux mongols.
Au fond de la vallée, se trouve Nariin Ovur, littéralement "vallée étroite", vous serez là au pied de la taïga. Cette zone est utilisée comme campement d’hiver des Tsaatans, et plusieurs familles y auront installé leur camp. Mais qui peut prédire ce que font les Tsaatans ?...
Le campement de Zorigo sera bien là, car ses plus jeunes enfants vont à l’école à Tsagaan nuur ; nous apercevrons au loin les tipis et les rennes, et vous plongerez dans la magie de ce voyage hors du temps. Accueil sous le tipi de la famille ou en cabane traditionnelle en rondins, cérémonie d'accueil au cours de laquelle un bol de lait de renne sera servi en signe de bienvenue.
Un petit troupeau est cantonné à proximité du camp, les individus les plus sauvages sont entravés pour ne pas qu’ils s’éloignent trop. Généralement, en hiver les familles regroupent tous leurs rennes et les parquent dans un fond de vallée sous la protection d’un ou de plusieurs "chasseurs" pour les protéger des attaques des loups, omniprésents dans la taïga. Nuitée à Nariin Ovuur sous le tipi ou en cabane en bois.

  • entre 4h et 6h
  • en cabane

Quotidien et rythme de vie des Tsaatans

La famille s'éveille tôt et vaque à ses tâches journalières. La température extérieure semble ne pas avoir d’impact sur les Tsaatans, elle fait partie intégrante de leur vie. S’occuper des rennes, ramasser du bois, allumer le feu dans le petit poêle, boire un thé, recevoir un voisin de passage... La vie se déroule ici sans le moindre grain de stress, ce qui peut parfois dérouter le visiteur occidental. Observez, participez aux tâches quotidiennes, montez les rennes, écoutez des histoires...
Les deux groupes principaux des Tsaatans de Mongolie se trouvent l’un à l’ouest de Tsagaan nuur, c’est le groupe auquel appartient la famille de Zorigo, l’autre groupe se trouvant plus au nord: en mongol on dit ''Zuun taig'' et ''Baruun taig'', la taïga de gauche et la taïga de droite (paradoxalement, ici, la droite est à l’ouest). Chaque groupe reste relativement indépendant et conserve des territoires bien distincts. Il y a entre 15 à 25 familles dans chaque groupe, chaque famille comptant entre 50 et 100 rennes, utilisés pour le bât ou pour la monte.
Nuit sous le tipi ou en cabane en bois.

  • en cabane

Chez le peuple qui chevauche le renne

Réveil sous le tipi ou en cabane de rondins: vous aurez vite compris que le plus important le matin est d’allumer le poêle pour faire fondre la glace afin de préparer du thé ou du café. Réflexe vite assimilé, vous enfilerez les moufles et le bonnet avant toute chose. Dans ces conditions de froid, tous les gestes inutiles seront vite balayés, et sous l’œil bienveillant de Zorigo vous aurez tôt fait de vous adapter.
Journée tranquille pour vous imprégner de cette nature, du rythme de vie des Tsaatans: ici, rien n’est vraiment planifié. Les Tsaatans ne vont pas venir vous solliciter, c’est au voyageur de venir à la rencontre de son hôte, prendre le temps et l'initiative de découvrir la vie des différentes familles. Votre guide-interprète sera toujours là pour vous faciliter vos échanges, et Zorigo vous initiera à sa vie, vous fera découvrir son univers, sa liberté de tous les jours.
Aujourd'hui vous aurez probablement une première courte balade à dos de renne pour vous initier si vous le souhaitez. Animal surprenant, aux mouvements vifs et rapides… en pratique, la monte du renne est plus facile que l’on pourrait l’imaginer, hormis le fait qu'il soit facile de basculer d’un côté ou de l’autre.
Nuit sous le tipi ou en cabane en bois au camp de Zorigo.

  • en cabane

Au fond de la taïga : à la rencontre des ''autres'' Tsaatans

Nous reprendrons aujourd'hui nos montures pour nous enfoncer un peu plus dans la taïga, à la rencontre d’un second groupe de familles. Généralement à une heure de cheval environ du premier camp, mais nul ne pourra en être sûr à l'avance.
Vous serez accueillis par la famille d’Oyuna. A savoir que l’accueil Tsaatan n’est pas forcément très démonstratif, cela est lié à leur mode de vie retiré du monde "trop civilisé". Ici, chacun vit sa vie, et il faudra être à la fois discret et disponible, savoir apprécier la vie, quelles que soient les conditions. Ces nouvelles rencontres renforceront votre expérience chez les Tsaatans, hors du temps.
Dernière nuit chez les Tsaatans sous tipi ou en cabane.

  • en cabane

Début du retour vers la ''civilisation'': de la taïga à Tsagaan nuur

Il est l'heure de quitter cet écrin de liberté... Les quelques heures de cheval vous paraîtront bien courtes avant de rejoindre Tsagaan nuur.
Soirée en petite guest house à Lagva, pour se rafraîchir un peu, dans un confort qui vous semblera presque superflu après l'expérience chez les Tsaatans, soit en famille chez notre guide local. Durée de l'activité : environ 4h.

  • entre 4h et 4h30
  • en maison d'hôtes

Vers Ulaan Uul et Tomiin Brigad

Il faudra deux bonnes heures pour arriver à Ulaan Uul, la "montagne rouge". Chemin faisant, nous passerons plusieurs cols et aurons une vue imprenable sur le massif de montagne du Khorido Saridag. Ici, on est sur une fin de taïga, les paysages sont variés et passent de forêts de mélèzes aux secteurs rocailleux et vallées ouvertes.
Ulaan Uul est semblable à un village fantôme avec son ambiance particulière : on y perçoit une activité, mais peu de personnes dans les allées qui séparent les différents quartiers...
En fonction des conditions, avancée jusqu'à Tomiin Brigad, minuscule hameau regroupé autour du seul pont qui permet de franchir la rivière Beltes, à l’époque soviétique il y avait une petite garnison de gardes frontières. Nous ferons halte pour la nuit chez l’habitant.

  • en maison d'hôtes
  • 4X4, entre 4h et 6h

Belle route jusqu'au bourg de Moron

Longue journée de piste, compensée par la beauté des lieux et les paysages sauvages, avant un retour à Morön qui vous paraîtra être une ville gigantesque! Nous nous arrêterons là, pour profiter d’une douche et d’une bonne nuit de sommeil.
Morön, le chef-lieu de la province de Khuvsgul, est un grand village au milieu d’une large vallée de la rivière Delgermörön, classée réserve naturelle, entourée d'impressionnants massifs montagneux. Il y a un hôpital, un théâtre, un bureau de poste, plusieurs écoles et jardins pour enfants, ainsi qu'un marché en plein air. Nuit à Moron où on profitera de confort.

  • en hôtel
  • 4X4, entre 4h et 6h

Moron - Oulan-Bator

Retour vers la capitale en deux jours avec différents arrêts sur la route.

  • en hôtel

Retour en France

Vol retour vers Paris.

  • Jour 1
  • Jour 2
  • Jours 3 et 4
  • Jour 5
  • Jour 6
  • Jour 7
  • Jour 8
  • Jour 9
  • Jour 10
  • Jour 11
  • Jour 12
  • Jour 13
  • Jours 14 et 15
  • Jour 16
  • Important itinéraire
    • Le déroulement du programme peut être modifié en fonction des conditions météorologiques, des emplacements des camps nomades, des modifications de la rotation des vols internes ou des horaires des vols.
      Par ailleurs, les temps et distances de transfert sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction des conditions météorologiques et de l'état des routes et des pistes.
    Autres idées
    Nos autres voyages en Mongolie
    Privatiser votre voyage

    Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

    Hébergement

    -Sous yourte, en cabane de bois ou sous tipi chez l'habitant (chez les Tsaatans et les familles nomades mongoles)
    -En hôtel à Oulan-Bator et hôtel local à Moron (sanitaires privés)
    Les conditions d’hébergement dans les yourtes, cabanes en bois et tipis sont sommaires et correspondent à celles des nomades. Par conséquent vous n’aurez pas de moment d’intimité, mais la convivialité est garantie! Les voyageurs peuvent être amené à dormir à 6 dans la même yourte sur un tapis de sol ou sur un matelas dur, en sac de couchage (fournis).

    Chez les nomades, vous êtes accueilli pour la nuit dans la yourte de la famille ou (sur certaines étapes) dans une yourte d'hôte pour notre petit groupe, à côté de la celle de la famille nomade.
    Les yourtes, cabanes et tipis sont chauffés au poêle à bois. Il n'y a pas d'électricité ni d'eau courante (pas de toilettes ni de douches) chez l'habitant: les conditions sont les plus authentiques.

    Fiche technique
    • Détail du voyage
    • Equipement
    • Formalités et santé
    • Pays et climat
    • Tourisme responsable
    • Code voyage : MON030 À savoir avant de partir
    Pourquoi voyager avec nous
    • Plus de 45 ans d'expérience du voyage d'aventure

    • 12 agences en France et à l'étranger

    • 100 conseillers spécialistes à votre service

    • Des voyages 100% carbone absorbé

    • 1 magazine inspirationnel pour rêver

    • Une assistance 7j/7 et 24h/24 pendant votre voyage

    Idées associées