Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

01/11/2016

15/11/2016

2490 € Assuré à partir de 4

04/12/2016

18/12/2016

2590 € Assuré

07/01/2017

21/01/2017

2650 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

04/02/2017

18/02/2017

2650 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

04/03/2017

18/03/2017

2650 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

01/04/2017

15/04/2017

2650 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

06/05/2017

20/05/2017

2650 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

03/06/2017

17/06/2017

2550 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

08/07/2017

22/07/2017

2650 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

13/08/2017

27/08/2017

2650 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

01/10/2017

15/10/2017

2650 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

04/11/2017

18/11/2017

2650 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

05/12/2017

19/12/2017

2750 €
Dont 95 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 4

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

Le transport aérien et les transferts
Le transport des bagages
L’encadrement
L’hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas

Le prix ne comprend pas

Les assurances
Les frais d'inscription
Les frais de visa
Les pourboires, boissons et dépenses personnelles
Le supplément pour logement en chambre individuelle
Les entrées dans les parcs et musées (jusqu'à décembre 2016 - elles sont intégrées au prix de vente à partir de janvier 2017)
Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

Complément d'information tarifaire

Entrées des parcs et musées :
Nous avons souhaité vous fournir le plus de détails possibles sur les prestations de ce voyage ainsi que leurs coûts associés. Le coût des entrées est de 100 € par personne. Ce montant n'est pas inclus dans le prix TTC de votre voyage Cambodge (c'est pour cela que les entrées apparaissent dans la rubrique "Le prix ne comprend pas"). Il vous sera malgré tout facturé en supplément lors de votre inscription. Ces entrées pourront être réajustées éventuellement avant votre départ, en cas d'augmentation par les autorités cambodgiennes.
Ce prix inclut notamment les droits d'entrée pour le site d'Angkor.

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

Ethnie, Siem Reap.

Privatisation

Jour par jour

Jours 1 et 2 : Vol pour Phnom Penh

Vol pour Phnom Penh, capitale du royaume du Cambodge située dans la plaine des quatre bras du Mékong.
Programme indicatif selon l'horaire du vol international :
Une jolie balade dans les quartiers les plus animés et le centre historique de la cité permet de prendre pied dans le pays, dont on commence à mesurer la complexité entre le marché central et le palais royal. Flânerie ensuite sur les quais du Mékong, où l’on s’imprègne de l’atmosphère bon enfant du Cambodge d’aujourd’hui.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 3 : Phnom Penh - Sen Monorom

Hors des faubourgs de Phnom Penh, le Cambodge révèle sa profonde ruralité, ses rizières immenses, ses villages typiques et ses maisons haut perchées. Les mini marchés qui naissent régulièrement le long de la route de Skun proposent les spécialités de la région, crickets grillés ou mygales frites, tandis que la cuisine khmère dévoile ses saveurs douces et parfumées. Nous traversons le Mékong à Kompong Cham pour gagner les contreforts de la chaîne annamitique. Le grand fleuve est parsemé de carrelets qui rapportent du fond leurs lots de poissons. Ils appartiennent aux Cham qui occupaient autrefois la plaine de Saigon avant de s’installer dans la région qui a pris leur nom. Au-delà, l’habitat khmer sur piliers, les bois d’aréquiers et les plantations d’hévéas initiées par les Français au siècle dernier, jalonnent la route du Mondolkiri dont les hauts plateaux boisés et prairies vallonnées sont peuplés de Bunong, l’un des tout premiers peuples de la péninsule indochinoise.

  • Type d'hébergement : en guest house
  • Transfert : Véhicule privatisé, 6h30

Jour 4 : Mondolkiri

Nous prenons contact avec les Bunong dans les environs de Sen Monorom où les anciens lèvent un premier voile sur les traits culturels de cette ethnie omniprésente au Mondolkiri. Une randonnée au centre du massif, la rencontre du paysan de la forêt et la découverte de son habitat particulier, nous en diront davantage sur le mode de vie typique des Bunong et l’environnement qui l’a façonné. Le village de "l’éléphant qui piétine" est le point de départ d’une jolie boucle dans les collines. Après la traversée de terres essartées et la découverte de la cascade de Kbal Preah, notre marche est accompagnée par les bruits de la forêt, parsemée de grands arbres et de multiples essences tropicales que notre pisteur connaît bien pour leur usage alimentaire ou médicinal. Nous apprécions ainsi chacun de nos pas en pleine nature, avant de découvrir au bord d’un ruisseau le petit univers d’une famille Bunong.
Nuit en bivouac ou en maison traditionnelle.

  • Heures de marche : 5h

Jour 5 : Mondolkiri

Le réveil au cœur du Mondolkiri est un enchantement. Les chants des oiseaux, les cris des singes et des feulements plus éloignés, animent notre petit déjeuner. Le dépaysement est total. Nous poursuivons cette immersion sur les berges de la rivière O’Té, où s’ébattent parfois quelques éléphants, et traversons les eaux impétueuses pour gagner un petit coin de forêt essarté autour d’une maison des champs, posée à même le sol et conçue pour abriter les Bunong plusieurs mois d’affilée. Au-delà, un chemin escarpé mène au village où l’habitat traditionnel côtoie les maisons des notables qui ont adopté l’habitat khmer de la plaine, réputé plus moderne, témoin de leur statut social élevé. Les autres ont gardé leur maison de plain-pied, une porte basse, un foyer empierré, des lattis dressés à mi-hauteur où repose la hotte traditionnelle qui côtoie souvent le coupe-coupe ou l’arbalète, les attributs du montagnard… Retour à Sen Monorom en fin de journée.

  • Heures de marche : 5h
  • Type d'hébergement : en guest house

Jour 6 : Sen Monorom - Mékong - Koh Trong

Nous laissons le Mondolkiri à sa brume matinale pour retrouver le Mékong quelques heures après. Les études les plus récentes ont mis en évidence la richesse de la faune et de la flore dans cette partie de la vallée, aux alentours de la ville fluviale de Kratié. Leur expression la plus spectaculaire et la plus délicate est sans doute cette colonie de dauphins de l’Irawady que l’on observe à bord de petits canots, espèce rare et menacée qui a trouvé dans ces fonds les conditions propices pour nicher… Au-delà des quais de Kratié, une larme de terre habitée par des gens de caractère, accueille les voyageurs initiés. Koh Trong est une île merveilleuse dont on fait le tour à pied pour découvrir ses hameaux, ses cultures et ses plages désertes. La rencontre des insulaires et la traversée de leurs jardins sont des moments de bonheur partagé ; elles révèlent la beauté de ces terres isolées et l’hospitalité de leurs habitants dont on prend toute la mesure à l’heure du dîner.

  • Heures de marche : entre 2h et 3h
  • Type d'hébergement : en chambre d'hôtes
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h30

Jour 7 : Koh Trong – Koh Pdaw

Une route pittoresque suit la rive du Mékong jusqu’à l’île de Pdaw, notre prochaine étape. C’est à vélo (facultatif) que nous gagnons Koh Pdaw, ne cessant de pédaler que pour gagner en bac la berge opposée, converser avec les riverains et immortaliser cette randonnée dans les profondeurs du Cambodge. Alléchés par la découverte de l’île de Trong, nous explorons avec appétit ce nouveau territoire et ses paysages de carte postale. Nous y découvrons son habitat sur piliers, la basse-cour au rez-de-chaussée, les autels qui protègent la maisonnée… Ces maisons ont un charme particulier. Elles s’inscrivent dans la parcelle paysanne et ses activités domestiques, les travaux des champs en particulier, auxquels nous sommes invités, selon la saison, à participer. Dans l’immensité des rizières, source de l’extraordinaire simplicité des Khmers, on est gagné par une apaisante sérénité. Cette immersion dans les îles donne un aperçu enrichissant du mode de vie local, une image proche du Cambodge, profondément, passionnément paysan.
Environ 3h de vélo (ou 1h30 de route), 30mn à 1h de bateau.

  • Heures de marche : 3h
  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 8 : Koh Pdaw – Koh Ker

Nous quittons Koh Pdaw pour retrouver la plaine centrale du Cambodge, où les Khmers vivent à l’égal des sociétés agraires qui se sont fixées dans la péninsule avant notre ère. En adoptant les préceptes politiques et religieux venus de l’Inde, les élites locales y ont fait germer les premières pousses de la civilisation khmère. Une longue route nous mène donc du monde des minorités et de la vallée du Mékong au monde indianisé, jusqu’à Koh Ker, étape remarquable vers la montagne sacrée d’Angkor. Koh Ker, capitale éphémère du royaume au Xe siècle, recèle plus de quatre-vingt monuments. Les tours prises dans la végétation, la grande pyramide du temple royal, les sanctuaires qui ont gardé leurs structures rituelles, jalonnent un parcours qui fait revivre les dieux, le roi et la cour. En fin de journée, le site est désert. S’y promener à pied permet d’apprécier l’ampleur et la richesse de la cité aujourd’hui dispersée dans une forêt claire.

  • Heures de marche : entre 2h et 3h
  • Type d'hébergement : en guest house
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h30

Jour 9 : Koh Ker - Beng Mealea - Phnom Kulen

Notre périple suit au petit matin le tracé de la voie royale qui desservait Angkor, jalonnée de ponts de pierre, de sanctuaires oubliés et de grandes cités. Au pied du Phnom Kulen, le temple de Beng Mealea, métamorphosé par sa longue insertion dans la forêt tropicale, marie merveilleusement poésie des ruines et splendeur de l’art khmer. Un chemin secret permet de grimper sur la "montagne des litchis" et découvrir ses vestiges millénaires dispersés dans la forêt. Sur le site de O’ Thmor Dap, la roche a été taillée pour permettre le passage d’un ruisseau. On aperçoit à proximité une tour-sanctuaire assez bien préservée dont la brique a gardé ses palais sculptés. Un peu plus loin, une trouée offre une jolie vue sur la plaine. Les villageois du Kulen pratiquent l’essartage, brûlent et coupent leurs carrés de forêt pour y planter le riz ou l’anacardier. Leur rencontre conclut merveilleusement cette journée.
Nuit en bivouac ou en village.

  • Heures de marche : 5h
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h

Jour 10 : Phnom Kulen – Angkor – Siem Reap

Le Phnom Kulen est un lieu de randonnées fascinant, un haut-lieu spirituel qui semble avoir fixé toutes les croyances du Pays khmer, animisme, hindouisme et bouddhisme. En témoignent ses nombreux lieux de cultes dédiés aux génies de la forêt, à la trinité hindoue ou à l’Eveillé. Une cité même, fondée par le premier roi d’Angkor, s’étendait au début du IXe siècle autour d’un sommet occupé par un temple-montagne, représentation locale de la cité céleste… Ces nombreux vestiges jalonnent notre parcours animé par les explications d’un guide passionné par cette Mecque du peuple khmer. Après cinq heures de marche, nous trouvons un certain apaisement à proximité des affleurements rocheux d’une "rivière aux mille lingas", dont le lit sculpté est orné du symbole phallique de Shiva, le procréateur… Nous traversons religieusement le cours d’eau pour descendre la falaise du Kulen et nous rapprocher d’Angkor.

  • Heures de marche : 5h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h30

Jour 11 : Siem Reap – Roluos – Kompong Phluk

Nous suivons le cours de l’Histoire sur les berges de la rivière Roluos qui dessert le village et le site du même nom. A la fin du IXe siècle, s’est ici développée Hariharalaya, capitale dont le quartier monumental s’étend presque jusqu’à la rive nord du lac Tonlé Sap. Un chemin méconnu mène au petit temple de Trapeang Phong, situé dans un bouquet d’arbres, hors des circuits touristiques. On apprécie ses ruines paisibles et le charme du hameau à proximité avant de découvrir les temples majeurs de Bakong et de Preah Ko entourés d’un brin de forêt préservée. Le village extraordinaire de Kompong Phluk, situé plus en aval, accessible à pied à la saison sèche, en bateau à la saison des pluies, offre des sensations nouvelles. Son habitat haut perché et les arbres semi-aquatiques de sa dite forêt inondée témoignent de l’ampleur des crues du lac dont le niveau peut varier de plus de 10m… La traversée de ce décor de bout du monde et cette soirée en compagnie des villageois offrent une expérience unique. Nuit en maison lacustre.

  • Heures de marche : 3h
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h

Jour 12 : Kompong Phluk – Phnom Bok – Angkor Vat – Siem Reap

Les dieux d’Angkor, descendus de la montagne sacrée pour occuper le site de Roluos, grimpent à nouveau au tout début du Xe siècle sur les collines de la cité. 600 marches mènent au sommet du Phnom Bok, où leurs demeures aujourd’hui revêtues des charmes de la ruine, rappelaient autrefois à la multitude la puissance du dieu Shiva et de son représentant le roi. Dans la plaine, c’était aussi le rôle du temple-montagne. Angkor Vat, le plus célèbre, est aussi le plus grand. Nous approchons cet édifice titanesque en longeant ses larges douves, évitant les hordes de touristes qui montent à l’assaut des incontournables… Ses galeries ornées de scènes de la mythologie indienne et ses terrasses de danseuses célestes augurent un après-midi de visite intense, tandis que ses tours sommitales offrent un point de vue remarquable sur la forêt tropicale. On s’attarde avec plaisir dans cet incroyable monument qui rougeoie au soleil couchant.

  • Heures de marche : entre 3h et 4h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h30

Jour 13 : Siem Reap – Ta Prohm – Preah Khan – Angkor Thom – Bayon - Siem Reap

Une épaisse forêt protège le parcours de cette matinée, du temple de Ta Prohm, assiégé par des arbres fromagers dont les racines tentaculaires cernent les sanctuaires, à celui de Preah Khan, orné de statues gigantesques de rapaces ailés. Midi passé, une nouvelle marche dans la forêt au chant assourdissant des cigales promet de rassasier les plus affamés qu’elle mènera dans Angkor Thom, capitale à la fin du XIIe siècle, dont seul le quartier monumental a été dégagé. La porte d’entrée nord de la "Grande Cité" est le point de départ d’un parcours intimiste jusqu’à la Place Royale et ses grands monuments : le Palais Royal, la pyramide du Baphuon et son immense Bouddha couché, les Terrasses Royales ornées de myriades de divinités, le Bayon, enfin, dont les galeries présentent d’étonnantes scènes de la vie quotidienne que nous renvoie aujourd’hui la société cambodgienne, de la plaine d’Angkor au Mondolkiri…

  • Heures de marche : entre 4h et 5h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h

Jours 14 et 15 : Siem Reap - vol international retour

Programme indicatif selon l'heure du vol international :
Balade le long de la rivière Siem Reap. Découverte de l’artisanat local et du vieux marché où l’on déguste volontiers quelques fruits de saison avant de partir vers d’autres horizons…Transfert à l’aéroport et vol international de retour.

Important itinéraire

• Pour différentes raisons, il est possible que le guide change sur place l'ordre des visites, l'intégralité du programme étant toutefois respectée.

• Le soleil tape fort au Cambodge, surtout à Angkor : couvrez-vous la tête et n'oubliez pas votre crème solaire. Buvez beaucoup d'eau (purifiée) pour éviter la déshydratation. Ne buvez jamais de l'eau du robinet. De l'eau traitée est mise gracieusement à votre disposition dans votre véhicule.

• Les temps de transferts sont donnés à titre indicatif. Ils dépendent des conditions climatiques et de l'état des routes.

• Les temps de marche sont également donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins.

• Chaque année vers mi-avril se tient la célébration du nouvel an Khmer (la date varie chaque année). Pour l’occasion, les Cambodgiens aiment se retrouver en extérieur et s’asperger d’eau mutuellement. Cette pratique, tout à fait opportune étant donnée la chaleur, sera l’occasion de vous mêler à la population locale et partager des moments de joie dans le cadre d’une fête très typique.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée

Environnement :

Patrimoine et Nature,
Forêts, collines, rivières et lacs

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
4 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 300 à 500 mètres. Bonne condition physique requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

7 jours de marche

Nombre de participants

De 4 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

Les randonnées dans le Mondolkiri ont lieu sur des hauts plateaux et présentent un dénivelé qui varie entre 200 et 400m. Ils traversent des zones de forêt et des zones déforestées par les ethnies depuis des millénaires sur le principe de l'essartage. Ils évitent les zones d'exploitation forestière intensive mais croisent parfois quelques restes de la coupe de bois de contrebande.

Hébergement

En chambre double ou en lits séparés dans les hébergements ci-dessous et en chambre commune en maison traditionnelle :

Phnom Penh : Diamond Hotel www.diamondhotel.com.kh ou similaire
Sen Monorom : Nature Lodge www.naturelodgecambodia.com ou similaire
Mondolkiri : nuit en bivouac ou maison traditionnelle
Koh Trong: nuit en maison d'hôtes
Koh Pdaw: nuit en maison d'hôtes
Koh Ker : Koh Ker Mom Morokod guest house ou similaire
Phnom Kulen : nuit en bivouac ou maison traditionnelle
Siem Reap : Evergreen www.siemreapevergreenhotel.com ou similaire.

Notes :
- l'objectif est de proposer une immersion dans un village ou/et dans un milieu naturel intéressant mais aussi d'assurer un confort minimal acceptable. La fermeture d'un village, pour raison de décès ou de cérémonie rituelle, peut impliquer un bivouac à proximité alors que les conditions climatiques ou un développement récent des terres alentour peuvent, a contrario, entraîner un repli vers un village, sinon le changement de l'itinéraire.
- Le bivouac fait appel soit à des tentes, soit à des hamacs munis de moustiquaires. Des couvertures sont fournies sur place.
- Pas de possibilité de chambre individuelle en bivouac ou maison traditionnelle.
- Les hôtels sont donnés à titre indicatif ; nous nous réservons le droit de les modifier sans préavis, dans une catégorie similaire.

Qu'est ce que l'hébergement en maison traditionnelle ?
Les populations des villages du Cambodge vivent encore aujourd'hui de façon traditionnelle et sont très accueillantes. Afin de permettre un réel et authentique contact avec ces populations, nous proposons dans nos voyages certaines nuits chez l'habitant. Bien sûr, leur niveau de vie est très différent du nôtre et cela demandera une capacité d'adaptation et de tolérance. Dormir dans une maison traditionnelle veut dire :
- Vous dormez en dortoir sommaire (pièce commune)
- Chacun aura un matelas/hamac et une couverture
- Il n'y a généralement pas d'eau chaude pour faire sa toilette
- Pas de chauffage et les portes ne ferment pas à clef

Nourriture

Comme dans toute l’Asie du Sud-Est, le riz constitue la base de l’alimentation. Si la cuisine cambodgienne est parfois influencée par celle des pays voisins (Laos, Thaïlande et Vietnam), elle présente des plats locaux remarquables comme le Amok (viande ou poisson au lait de coco cuit à la vapeur dans une feuille de bananier et parfois servi dans une noix de coco) ou le Nom Bang Chok (nouilles de riz accompagnées de légumes et de fleurs, arrosées d’une soupe de poisson au lait de coco ou d’un curry de poulet).
Les Cambodgiens consomment beaucoup de poissons, pêchés dans le lac Tonlé Sap ou dans le Mékong ; le Trey aing (poisson grillé) ou Trey chean (poisson frit) sont des plats très prisés. Ils sont accompagnés de légumes et d’une sauce de poissons fermentés, le prahok, version cambodgienne du nuoc mam vietnamien.
Les salades cambodgiennes, très différentes de celles mangées en occident, sont délicieuses ; elles sont parfumées de basilic local, de feuilles de menthe, assaisonnées avec ail, citron vert, sel et sucre.
Un repas cambodgien comporte presque toujours une soupe (Samlor), servie en général en même temps que les autres plats. Les plus appréciées sont la Samlor Kor Ko (soupe de riz pilé aux légumes, épices et prahok, avec ou sans viande/poisson), la Samlor Chrourk Bang Korng (soupe de langoustines avec citronnelle, citron vert et basilic local) et la Samlor Mchou Khtis Monoah (soupe aigre-douce au lait de coco et ananas).
Parfois on peut trouver des plats plus "originaux" comme les tortues d’eau dans la région du Tonlé Sap et du Mékong, du gibier (chevreuil, cerf, sanglier) dans les zones forestières et même des cuisses de grenouilles, en soupe, grillées, farcies ou en beignet et bien sûr épicées ! Les plus courageux goûteront aux grillons ou crickets grillés, voire aux mygales frites…
Par ailleurs, le Cambodge regorge de fruits délicieux : les longanes, ramboutans, jaquiers, litchis, mangoustans, pommes de lait, fruits du dragon, durians etc. Les mangues mûres au mois d’avril ont la réputation d'être les meilleures du monde !
Enfin, une nuance importante : en pays khmer (dans la plaine central du Cambodge) la cuisine est parfumée mais jamais pimentée. Toutefois il est toujours possible de relever son plat à table.

Encadrement

Accompagnateur cambodgien francophone. Il a en charge la réussite de votre voyage, donc n'hésitez pas à lui poser des questions et, surtout, à suivre ses conseils !

Transfert et transport des bagages

Pour les randonnées dans le Mondolkiri (J4 et 5) et sur le Phnom Kulen (J9 et 10), chacun porte son propre matériel de couchage (un hamac-moustiquaire et une couverture, le tout d'un poids d'environ 1,8kg, fournis par nos soins), sa propre réserve d'eau pour la journée, ses propres affaires de toilette et de rechange pour les jours de trek consécutifs. Un petit sac à dos de randonnée est donc indispensable.
Des porteurs prennent en charge la logistique de groupe : tentes et intendance.

Rouler au Cambodge peut être une entreprise ardue. Nous faisons appel à des chauffeurs expérimentés et, sauf cas de force majeure, utilisons des véhicules confortables et parfaitement révisés, en tout cas adaptés au trajet.

Transports aériens

Vols réguliers.

Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les premier et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations pour l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats. Les achats de liquides réalisés après le
contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 foulard
• 1 chapeau
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Evitez le coton, très long à sécher ; préférez t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 pull ou veste type polaire
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 maillot de bain
• 1 serviette de bain
• 1 paire de chaussures de randonnée légères tenant bien la cheville (semelle type Vibram)
• 1 paire de sandales ou chaussures détente pour le soir (vous devez vous déchausser pour entrer dans les temples)
• 1 cape de pluie (facultatif)

NB : Les temples d’Angkor ainsi que les pagodes que vous visiterez sont des lieux sacrés, et il est de rigueur de porter une tenue vestimentaire convenable. Nous vous conseillons ainsi d’éviter les shorts ainsi que les débardeurs. Il en va de même pour les visites de village.

Equipement

• Briquet pour éventuellement brûler les détritus
• Lunettes de soleil
• Crème de protection solaire
• Poche à eau ou gourde (1 litre minimum)
• Couteau de poche (ce dernier doit se trouver dans les bagages enregistrés).
• Nécessaire de toilette léger (utilisez des produits biodégradables)
• Papier toilette
• Nécessaire de couture
• Lampe de poche + piles

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol
• Anti-diarrhéique (type Imodium…)
• Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl...)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Pastilles purifiantes pour l'eau de boisson (type Hydroclonazone, Micropur)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplaste)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pansement double peau
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Crème pour les brûlures ou les coups de soleil
• Collyre en gouttes et crème antibiotique pour les yeux.
• Répulsif anti-moustiques

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours, fournie par l'agence et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Le matériel de couchage est fourni sur place.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

• Dès votre inscription, nous vous demandons de nous remettre une copie couleur lisible de votre passeport. Vous pouvez :
- l'apporter en agence ou nous l'envoyer par courrier (à Terres d'Aventure - Service formalités 30, rue St Augustin - 75002 PARIS)
- ou la télécharger depuis votre espace client sur Internet

• Les ressortissants français, belges, et suisses (autre nationalité se renseigner auprès de l’ambassade ou du consulat) sont éligibles à la procédure d’obtention du visa à l’arrivée. Le passeport doit être valide 6 mois après la date de retour et comporter 2 pages vierges face à face. Pour une obtention du visa à l’arrivée, il faut présenter un passeport avec une photo d’identité et régler 30$. Nous vous conseillons de privilégier cette procédure qui est une pratique courante et moins onéreuse qu’en ambassade ou en ligne.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade. Le passeport devra comporter au moins une pleine page vierge.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Visa de tourisme : 1 entrée pour un séjour de 30 jours maximum (renouvelable une fois), valide 3 mois à partir de la date d’émission. Fournir au service consulaire de l’ambassade un formulaire de demande complété, deux photos d’identité, une photocopie de votre passeport et le règlement en espèces. On peut également obtenir le visa à l’arrivée (une photo d'identité et autour de 30 dollars US) ou faire une demande de visa en ligne (www.mfaic.gov.kh/).

Vaccins Obligatoires

Pas de vaccination obligatoire, sauf pour les voyageurs en provenance de pays où sévit la fièvre jaune.

Vaccins Conseillés

Diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B, éventuellement typhoïde. La vaccination contre l'encéphalite japonaise, qui, en théorie, est recommandée pour tout séjour en zone rurale en période de circulation du virus, n'est justifiée que pour les résidents exposés, surtout pendant la mousson.

Prévention Paludisme

Les mesures de protection contre les piqûres de moustiques (répulsifs peau et vêtements, moustiquaires), qui protègent aussi contre d'autre maladies transmises par les moustiques (dengue, encéphalite japonaise, virus Zika), devront être rigoureusement prises partout. La prise d’un traitement préventif Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), Méfloquine (Lariam) ou Doxycycline, n’est pas nécessaire, surtout hors mousson, pour la majorité des voyageurs, qui arrivent à Phnom Penh et séjournent à Siem Reap (Angkor), à Battambang et sur une plage du golfe de Siam. En revanche, ailleurs et en particulier dans la province désormais touristique du Ratanakiri, le risque est présent tout au long de l'année, un traitement préventif sera nécessaire.

Autres risques

Reportez vous aux consignes de prévention des risques alimentaires, environnementaux et comportementaux. Insistons à nouveau sur les risques de maladies sexuellement transmises : hépatites, syphilis et, bien sûr, en premier lieu, SIDA, présent partout, non seulement dans les « quartiers chauds » des grands centres touristiques, mais aussi dans des endroits beaucoup plus reculés. Il n'est pas inutile de rappeler que les seuls modes de transmission sont sexuel et sanguin (préservatif impératif). On n’oubliera pas les possibilités de transmission par piercing ou tatouage. L´apparition du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2003 et, en 2004, celle de la grippe aviaire (risque nul pour le voyageur qui n’a pas de contact direct avec les volatiles : élevages de volailles, combats de coqs…) rendent préférable de s´informer auprès du ministère des affaires étrangères de la réalité du risque local. Il faut rappeler la persistance de mines antipersonnel sur certaines zones hors des temples d'Angkor, qui impose que l’on suive scrupuleusement les conseils et les interdits des autorités et des populations, qui en sont encore victimes. Les baignades dans les eaux boueuses et parasitées du Mékong et du Tonlé Sap sont peu tentantes. Les sangsues, pour désagréables qu'elles soient, ne transmettent pas de maladie. Les répulsifs que vous utilisez peuvent suffire à les repousser ; sinon, le saignement (peu important) qu'entraîne leur succion sera stoppé par une simple compression locale avec une compresse imbibée d´antiseptique.

Informations pratiques

L'infrastructure médicale est maintenant assez satisfaisante. En cas de problème grave, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'ambassade de France à Phnom Penh.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Climat
• Mi-octobre à mars : meilleure période - saison sèche avec les températures qui augmentent graduellement à partir de mi-février.
• Mi-décembre à mi-janvier : saison fraîche pour ceux qui craignent les grosses chaleurs
• Avril-mai : très chaud, jusqu'à 41/42°
• Juin à mi-octobre : saison humide mais pas rédhibitoire !
• Juillet-août : très belle saison, des lumières fabuleuses, repiquage dans les rizières donc de la vie, des averses en fin de journée à heure fixe, des paysages qui reverdissent
• Septembre à mi-octobre : il peut y avoir 2 à 3 jours de pluie à la suite mais paysages verdoyants

Important :
Il est strictement interdit de sortir du pays des antiquités khmères : Angkor a déjà été suffisamment pillé ! Ne tentez surtout pas de rapporter le moindre caillou ramassé dans un temple ou une sculpture ancienne achetée sur le site ou au marché : la douane fouille scrupuleusement les bagages à l'aéroport de Siem Reap...

Les mines :
Certainement le problème le plus dramatique du pays, truffé de mines antipersonnel pendant près de 15 ans par la guérilla khmère rouge. Puis, en riposte, le gouvernement en a disposé contre la guérilla. Les spécialistes estiment leur nombre à 10 ou 12 millions, ce qui fait du Cambodge le pays le plus miné du monde ! Triste record... Les régions les plus touchées sont l'ouest et le nord du Cambodge, où sévirent les Khmers rouges. Mais le déminage est rondement mené.
Les chemins que nous utilisons sont absolument sans risque.

Climat

Climat tropical à deux saisons. La saison des pluies commence en mai et se termine début novembre dans le nord (fin novembre dans le sud). Températures entre 25° et 33°, que l’humidité peut rendre difficile à supporter. La saison sèche va donc de décembre à avril. Le moindre degré d’humidité et quelques degrés de moins procurent un sentiment de douceur en décembre et janvier (25° en moyenne), avant que la canicule s’installe progressivement, pour culminer en mars et avril.

Géographie

Le Cambodge est frontalier de la Thaïlande (ouest et nord), du Laos (nord) et du Vietnam (est et sud). Il dispose de 443 km de côte sur le golfe de Thaïlande (sud-ouest). C’est un ensemble de plaines faiblement ondulées que bordent des plateaux bas (un peu relevés à l’est) et quelques brèves chaînes montagneuses (la chaîne des Cardamomes, en particulier, au sud-ouest). Le Mékong, dont le delta s’ouvre au sud de Phnom Penh, et le Tonlé Sap (le plus grand lac du sud-est asiatique) sont les éléments déterminant de la géographie cambodgienne. Leurs bassins communiquent : pendant la saison des pluies, le Mékong déverse son trop plein dans le Tonlé Sap (qui passe de 3 000 km² à 7 500 km²) et, pendant la saison sèche, c’est le lac qui alimente le fleuve. Le pays dispose ainsi de l’une des plus importantes réserves mondiales de poissons d’eau douce et d’une riziculture de premier rang.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs, boîtes, etc… Votre accompagnateur vous y aidera.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Extension

Séjours balnéaires à Koh Rong, Sihanoukville ou Otres Beach
Nous vous proposons de prolonger votre circuit par quelques jours de repos et de détente sur les plages de sable blanc et eaux turquoise du sud du pays. Hébergement en bungalow, hôtel standard ou hôtel de charme et durée modulable. Nous consulter.

4000 îles (Laos)
Nous vous proposons de compléter votre voyage par un séjour à durée modulable, sur l’île de Khone, au sud du Laos. Petit coin de paradis loin des affres du monde, Don Khone offre la douceur et le charme désuet des anciens lieux de villégiature coloniaux. Sur ses berges arborées de grands palmiers, dans ses forêts de bambous ou sur ses chemins sableux qui passent d’une plage à l’autre, on comprend l’attirance que pouvaient exercer ces terres miniatures sur les rêveurs de tropiques. Nous consulter.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.