Périodes de départ et prix

Aucune date n'est actuellement programmée pour ce voyage.
Pour plus d'informations n'hésitez pas à nous contacter.

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

Le transport aérien et les transferts
Le transport des bagages
L’encadrement
L’hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas
Les entrées dans les parcs et musées

Le prix ne comprend pas

Les assurances
Les frais d'inscription
Les frais de visa
Les pourboires, boissons et dépenses personnelles
Le supplément pour logement en chambre individuelle
Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

Ethnie, Siem Reap.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Siem Reap

Vol pour Siem Reap.

  • Hébergement : en avion

Jour 2 : Siem Reap

Arrivée à l’aéroport de Siem Reap. Accueil par notre guide francophone et transfert à l’hôtel.
Temps libre.
Repas libres.

  • Hébergement : en hôtel

Jour 3 : Siem Reap - temples de Roluos - Siem Reap

Le matin, randonnée à travers la campagne cambodgienne jusqu’aux temples de Roluos, chronologiquement les premiers de la civilisation angkorienne. Environ 3h de marche le long d’une piste rouge à travers une campagne constituée de villages séparés de rizières et de bois de cocotiers. Arrivée à l’impressionnant temple Bakong, dont le style architectural devint plus tard la signature des grands souverains khmers. Il s’agit d’une immense pyramide dont les quatre points cardinaux de chaque niveau servent de socle pour de gigantesques éléphants. Puis continuation sur 1 kilomètre jusqu’au Temple de Preah Ko (temple de la Vache Sacrée), ainsi nommé en l’honneur de la monture de Shiva, Nandin. A l’origine vêtu de stuc et de peintures murales, le temple est aujourd’hui encore recouvert d’anciens plâtres, notamment sur les tours arrière. Déjeuner sur place. L'après-midi, marche d’environ 2h à travers la campagne pour atteindre le Chao Srei Vibol, un nouveau site ré-ouvert depuis peu, perdu dans la campagne, situé sur l’ancienne Voie royale. Visite du temple et court transfert en véhicule pour Siem Reap. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi et temps libre.
Repas inclus.

  • Heures de marche : 5h
  • Distance Parcourue : 21 km
  • Hébergement : en hôtel

Jour 4 : Siem Reap - Rivière aux 1000 lingas - Banteay Srei - Kirimanon - Siem Reap

Le matin, 1h de route vers Kbal Spean, le Pont de Pierre ou Rivière des 1000 Lingas et montée pendant 40mn vers l’amont de la rivière. Découverte des milles et uns lingas sculptés dans le lit de la rivière, de la forêt environnante s’étalant sur la partie nord-ouest des monts du Phnom Kulen, site découvert en 1968 par Jean Boulbet, à l’époque responsable du Parc Forestier d’Angkor. Les lingas et autres divinités du lit de la rivière étaient censées, par leur contact, rendre les eaux fertiles et ainsi irriguer les plaines d’Angkor. Marche d'1h le long d’un sentier le long d’une épaisse forêt environnante, amenant à une cascade. Possibilité de baignade dans les eaux limpides du cours sacré. Poursuite des visites avec le temple mythique de Banteay Srei dont le nom signifie "la citadelle des femmes". Ce bijou de grès rose renferme de remarquables linteaux sculptés en incroyable état de conservation. En fin de matinée, continuation sur l’ancienne Voie Royale en direction du village Kirimanon, un village khmer se situant dans le parc archéologique d’Angkor. Rencontre et déjeuner avec la famille de Mme San. Dégustation de plats traditionnels cambodgiens.
L’après-midi, visite du village et rencontre avec les habitants. Selon la saison, programme éducatif autour du palmier à sucre : observation de la cuisson du palmier à sucre, initiation au tissage des feuilles de palmiers ou aux techniques de vannerie. En milieu d’après-midi, départ pour une randonnée en boucle de 9 km dans la campagne éternelle bordant le sud de chez Mme San. Marche vers l’est le long de la Voie Royale, à travers le village, le long de bouquets de bambous, de haies de cactus. Après 1,7 km, bifurcation vers le sud et l’ancien Kirimanon et ses vieilles maisons à l’ombre des palmiers à sucre ; continuation vers le couchant sur une piste de digue dominant un ensemble de rizières. En saison sèche marche au travers des rizières, en saison verte sur des diguettes ou le long des berges d’un canal d’irrigation, puis sous une rangée de palmiers à sucre menant à une série de réservoirs, mini-barays, viviers durant les pluies. En fin de journée, retour chez Mme San et transfert sur Siem Reap.
Repas inclus.

  • Heures de marche : 3h
  • Distance Parcourue : 12 km
  • Dénivelé + : 130 m
  • Dénivelé - : 130 m
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, 1h, 50 km

Jour 5 : Siem Reap - Angkor Vat - Angkor Thom - Bayon - Siem Reap

Matinée consacrée à l’exploration d’Angkor Vat. Courte marche pour rentrer sur le site par la Porte Est. Visite du symbole national, le plus grand et le mieux conservé des temples d’Angkor (début 12e siècle). C’est aussi l’archétype de l’architecture khmère : celle du "temple-montagne" représentant le mont Meru. C’est également l’un des seuls temples à n'avoir jamais cessé d’être en activité jusqu’à nos jours : d’abord hindou puis bouddhiste. Avec ses tours élancées et ses bas-reliefs uniques, il est l’un des monuments les plus extraordinaires jamais conçus par l’esprit humain. Déambulation le long de somptueux bas-reliefs résumant les faits d’armes légendaires des grands rois d’Angkor, le long d’énigmatiques couloirs où veillent apsaras, garudas et autres créatures célestes.
Déjeuner dans un restaurant local.
L’après-midi, découverte pédestre d’Angkor Thom, cité royale construite par Jayavarman VII, roi bouddhiste de l’Empire khmer du début 13e siècle, après la conquête et la destruction d’Angkor par les Chams. Cette excursion représente la meilleure alternative pour ressentir la grandeur et la démesure de la grande capitale, tout en comprenant l’ampleur de l’ouvrage. Début de la randonnée par la Porte Sud de la cité fortifiée, puis le long des murs d’enceinte jusqu’à l’angle sud-ouest de l’ancienne capitale dans lequel se niche un petit temple : le Prasat Chrung. Découverte de la complexité et de l’ingéniosité d’un des plus brillants systèmes d’irrigation et de rétention d’eau jamais conçu par l’Homme, permettant à la civilisation khmère de contrôler les récoltes du riz et d’en tirer profit tout au long de l’année, indépendamment des saisons. Poursuite en direction de la Porte Ouest, où ne subsiste plus qu’un amoncellement de pierres gigantesques. De cette porte, marche jusqu’aux principaux temples d’Angkor Thom, et exploration du Baphoun, de l’enceinte du Palais Royal avant d’arriver au Preah Palilay, site empli de poésie, finalement découverte de l’énigmatique temple royal du Bayon, forêt de quelques deux cent visages au regard mystérieux.
Repas inclus.

  • Hébergement : en hôtel

Jour 6 : Siem Reap - Boping: vélo ou canoë

Le matin, transfert routier pour Kampong Thom, situé à mi-chemin sur la route Siem Reap - Phnom Penh et chef de lieu de la province du même nom, elle abrite l’ancienne capitale du Chenlala. A l'arrivée, embarquement sur des pirogues longues pour la descente de la rivière Stung Sen : navigation pendant 20 minutes sur la rivière Stung Sen vers le village de Boping. Passage le long de vastes étendues inondables, et de zones marécageuses ou de rizières en saison sèche. Les images de la paisible campagne khmère défilent : petites maisons paysannes, barques de transport et de pêcheurs sur la rivière, palmiers à sucre… Vers midi, arrivée au village de Boping, et rencontre avec la famille. Déjeuner de spécialités locales. Installé sur les berges de la rivière Stung Sen, un des affluents majeurs du Tonlé Sap, se tient le petit village khmer de Boping. Au cœur d’une plaine s’allongeant vers le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est, il se fond entre zones marécageuses et rizières inondées, bordées d’une forêt de mangroves, et palétuviers, habitats d’une myriade d’espèces exotiques. Un monde aquatique, entre ciel et eau, pilier fondateur du Kambuja, littéralement « pays né de l’eau ».
L'après-midi, immersion dans le village : le programme varie selon les saisons et les fluctuations du Tonlé Sap, sachant qu’en saison verte (mai à fin octobre), le lac inonde toute la campagne de Boping. Il se retire en saison sèche (janvier à avril), laissant place à des rizières ou à des zones marécageuses. Le programme peut aussi varier suivant les activités des habitants.
- En saison sèche : vélo sur des pistes longeant les rizières de cette campagne éternelle.
- En saison verte : départ en canoë ou pirogue le long d’un petit canal et sur des rizières inondées: initiation à la pêche à l’épervier, pose de filets sur la rivière, récolte de jacinthes d’eau ou de fourrage sur le lac.
En fin d’après-midi, retour au village et possibilité d’aider à la préparation du dîner avec la famille
d’accueil. Dîner-barbecue (grillades khmères).
Repas inclus.

  • Hébergement : chez l'habitant
  • Transfert : Véhicule privatisé, 2h30, 150 km

Jour 7 : Boping - navigation sur la rivière Stung Sen - village flottant de Phat Sanday

Le matin, embarquement pour la descente de la rivière Stung Sen : navigation le long d’un ensemble de villages semi-lacustres, parfois flottants et le long de vastes étendues inondables, et de rizières. Plus en aval, vers le Tonlé Sap, traversée d’une forêt constituée de mangroves et de palétuviers, habitats d’oiseaux exotiques. Vers midi, arrivée à Phat Sanday. Découverte de l’univers si particulier d’un village flottant. Installation dans la maison flottante de Mme Kim et M. So Son, garde forestier et négociant de pirogues de son état.
Phat Sanday est un village de 1158 âmes se situant dans un secteur méconnu du lac Tonlé Sap, à l’embouchure de la rivière Stung Sen, un des affluents majeurs du Tonlé Sap, mêlant ses eaux à celles du lac à sa proche extrémité orientale. A l’est et à l’ouest s’étend une vaste forêt inondée, royaume insondable de myriades d’oiseaux, de singes et de quelques crocodiles solitaires. Phat Sanday, situé non loin du déversoir du lac Tonlé Sap, se déplace deux fois par an : suivant le mouvement de montée et de baisse des eaux célestes du Tonlé Sap. L’eau du fleuve Tonlé Sap varie en débit et en direction selon la saison. En septembre/octobre le Mékong, saturé par les pluies des moussons, s’agrandit au point où son delta ne peut plus contenir l’énorme volume d’eau. L’eau est donc poussée au nord, vers le Tonlé Sap, augmentant la taille du lac de 2590 à 24605 km² au plus fort des inondations. Sa profondeur moyenne, qui n’est que de 1,5m en temps normal, atteint alors les 10 ou 15m. Quand le delta du Mékong peut à nouveau contenir l’eau, début novembre, l’eau reprend sa direction normale et sort du lac débordé. Elle y laisse une nouvelle couche de sédiments et transforme le pourtour du lac en un vaste marais.
L’après-midi, exploration de la forêt du Tonlé Sap.

- En saison sèche : départ de la maison flottante vers l’amont de la rivière Stung Sen, puis via un affluent, entrée dans la forêt, remontée du cours d’eau sur quelques kilomètres, débarquement et marche pendant 1h sur une sente, et avec de la chance, observation de singes et d’oiseaux.
Embarquement sur des pirogues, navigation sur des bras de rivières puis sur le lac.
- En saison verte : exploration en barque de l’univers fantomatique de la forêt inondée, ensemble d’arbres et de lianes à moitié submergés.
La forêt Tonlé Sap est dominée par un grand couvert arbustif dense de 3 à 4 mètres. Il se compose de petits arbres, d'arbustes et quelques lianes, à moitiés submergés par les précipitations de la mousson et par le phénomène de retournement des eaux du lac. La forêt est l'habitat d'une grande variété d'oiseaux tropicaux : pélicans, grands adjudants, ibis noirs, cigognes peintes et aigles pêcheurs. Elle est aussi l'un des derniers sanctuaires de crocodiles siamois dans la péninsule indochinoise. Si la météo le permet, observation du coucher de soleil depuis la grande terrasse.
Dîner et nuit en maison flottante.
Repas inclus.

  • Hébergement : chez l'habitant

Jour 8 : Phat Sanday - Veal Veng (massif des Cardamomes)

Le matin, immersion dans le village de Phat Sanday (suivant le nombre de participants, le groupe pourra être scindé en deux sous-groupes).
Départ en pirogue depuis la maison de Mr So Son, découverte du village et de son école flottante (selon disponibilité). A l’embouchure de la Stung Sen ou sur le Tonlé Sap, initiation à diverses techniques locales de pêche : pose d’un muong, une longue ligne pourvue d’hameçons, utilisation d’un thnong, sorte de longue perche munie d’un filet carré en son extrémité, apprentissage de la pêche à l’épervier, de la pose de paniers-pièges sur le Tonlé Sap. Retour à la maison d'accueil pour le déjeuner.
Vers 12h, traversée (20mn) du Tonlé Sap vers Chnnock Tru, découverte d’une ville flottante établie sur les berges méridionales, la plus importante du pays où sont installés des dizaines de familles de pêcheurs vietnamiennes, khmères et chames, incroyable spectacle d'une communauté plongée dans le milieu aquatique.
L'après-midi, trajet routier de 3h (110 km) pour Veal Veng. 80 km sur la RN5 en direction de Pursat, arrivée sur la départementale D55, à travers la partie sud de la cuvette du Tonlé Sap, voie longeant des villages chams, des campagnes recouvertes de rizières et de palmiers à sucre. A partir du bourg de Prongil, la D55 devient une piste traversant les monts des Cardamones sur un axe nord-sud. Les monts du Krâvanh ou monts des Cardamones s’étendent sur le sud-ouest khmer et le sud-est thaïlandais, sur un axe nord-est entre la province de Koh Kong, le district de Veal Veang et la province de Pursat. Les sommets culminent à 1813m pour le Phnom Aural et 1717m pour le Phnom Samkok, points culminants du Cambodge. En leur partie méridionale, les Cardamones se prolongent par Botum Sakor, presqu’île recouverte de forêts maritimes denses par endroits et à l’est par les monts des Eléphants (Bokor).
Nuit en auberge locale à Veal Veng.
Repas inclus.

  • Hébergement : en auberge

Jour 9 : Veal Veng - Phnom Samkok

Le matin, transfert d'1h sur une piste en direction des contreforts est du massif du Phnom Samkok. Ce massif de formation gréseuse et granitique est traversé de quelques sentiers, il isole complètement l'arrière-pays de la mer. Il est recouvert de forêt dense de type équatoriale, impénétrable en son cœur, à deux ou trois étages, recouvrant surtout les versants marins plus arrosés. Son sommet, le mont Samkok (1717m) est le second point culminant du pays, sa face nord est un ensemble de faces abruptes et de pics escarpés alors que sa partie méridionale se compose de longues lignes de crêtes sylvestres s’étalant vers le golfe du Siam et entre lesquelles se forment et coulent deux cours importants, la Stueng Touch et la Stueng Ruessel Chrum. Les profondeurs du Phnom Samkok abritent quelques hardes, des tigres et des ours malais. Début de la marche le long d’une piste forestière pendant 1km, puis sur un sentier taillé sur le faîte d’une ligne de crête fermant l’extrémité nord d’un petit plateau recouvert de forêt. Au bout de l’édifice, descente dans un vallon. L’étroite sente traverse un secteur magnifiquement et densément boisé, passe au pied de vieux arbres aux contreforts serpentiformes, se faufile dans un sous-bois moussu avant de rejoindre et suivre une petite rivière. En milieu d’après-midi, installation du bivouac et des tentes, le long de la petite rivière.
Le soir, grillades au bord du point d'eau.
Repas inclus.
En option : le soir, 1h de marche de nuit en forêt afin d'écouter/observer la faune qui s'agite dans cet environnement sylvestre tropical.

  • Heures de marche : 4h
  • Distance Parcourue : 10 km
  • Dénivelé + : 500 m
  • Dénivelé - : 200 m
  • Hébergement : sous tente
  • Transfert : 4X4, 1h

Jour 10 : Phnom Samkok - rivière Ta Tai

Le matin, marche de 4h en forêt pour rejoindre la piste des Cardamones. Puis trajet de 120km sur une piste pour atteindre Koh Kong Ville. Traversée des contreforts sud du Phnom Samkok, le long d’un lac artificiel puis de vastes zones déboisées reconverties en plantations, plus au sud, la forêt réapparaît et la piste descend vers la côte, au loin vues sur le golfe du Siam et ses îles. Court transfert routier vers le lodge et découverte des berges de la rivière Ta Tai.
Repas inclus.

  • Heures de marche : 4h
  • Distance Parcourue : 8 km
  • Dénivelé + : 500 m
  • Dénivelé - : 100 m
  • Hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h, 120 km

Jour 11 : Rivière Ta Tai

Journée libre ou diverses activités possibles (en supplément) :
- Randonnée en jungle afin de découvrir la vie locale des habitants des lonts des Cardamomes (leur quotidien, coutumes, croyances et remèdes naturels provenant de la forêt vierge). Exploration de cette nature tropicale encore préservée qui abrite une faune et une flore fourmillantes.
- Excursion en kayak le long du cours d’eau bordé par la plus grande mangrove côtière de l’Asie du Sud-Est.
- Visite des cascades de la rivière Ta Tai.
- Baignade et initiation à la pêche dans la rivière Ta Tai.
- Embarquement sur un bateau local pour profiter du coucher de soleil.
Repas libres.

  • Hébergement : en lodge

Jour 12 : Koh Kut - Trat - Bangkok - vol de retour

Transfert en bus commun pour l’embarcadère et prendre le ferry public (9h, 10h, 12h en fonction de la saison) pour revenir sur le continent. Accueil par le guide anglophone et transfert à l’aéroport de Trat. Vol pour Bangkok puis connexion (temps d'attente à prévoir) pour le vol international retour (sans assistance à l'aéroport de Bangkok).
Repas libres.
Transfert : bus (1h30, 65km) et vol (Trat/Bangkok : 1h).

  • Hébergement : en avion

Jour 13 : Arrivée à destination

Fin du voyage.

Important itinéraire

• Pour différentes raisons, il est possible que le guide change sur place l'ordre des visites, l'intégralité du programme étant néanmoins respectée.

• Le soleil tape fort au Cambodge : couvrez-vous la tête et n'oubliez pas votre crème solaire. Buvez beaucoup d'eau (purifiée) pour éviter la déshydratation. Ne buvez jamais de l'eau du robinet. De l'eau traitée est mise gracieusement à votre disposition dans votre véhicule.

• Les temps de transferts sont donnés à titre indicatif. Ils dépendent des conditions climatiques et de l'état des routes.

• Les temps de marche sont également donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins.

• Chaque année vers mi-avril se tient la célébration du nouvel an Khmer (la date varie chaque année). Pour l’occasion, les Cambodgiens aiment se retrouver en extérieur et s’asperger d’eau mutuellement. Cette pratique, tout à fait opportune étant donnée la chaleur, sera l’occasion de vous mêler à la population locale et partager des moments de joie dans le cadre d’une fête très typique.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée,
Navigation

Environnement :

Bord de mer et îles,
Forêts, collines, rivières et lacs

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
1 à 4 heures maximum de marche par jour. Faible dénivelé. Aucun entraînement spécifique requis.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

3 jours de marche et plusieurs navigations

Nombre de participants

De 4 à 12 participants

Hébergement

En chambre double ou twin dans les hébergements ci-dessous et en chambre commune en maison traditionnelle.

Phnom Penh (J2&3) :
Ohana Hotel ou similaire
http://www.ohanahotelpp.com/fr/index.php

Phat Sanday (J4&5) :
Chez l'habitant en maison flottante
Dortoir avec matelas et moustiquaires fournis, douche et toilettes partagés, électricité suffisante pour avoir l'eau chaude mais pas pour recharger téléphones et appareils photo

Veal Veng (J6) : en auberge (composée de bungalows, électricité disponible)

Phnom Samkok (J7) : sous tente

Ta Tai (J8&9) :
Ta Tai Resort ou similaire
http://tatai-hotel.com

Koh Kut (J10&11) :
Cham’s House ou similaire
http://www.chamshouse.com/

Notes :
- L'objectif est de proposer une immersion dans un village et/ou dans un milieu naturel intéressant, mais aussi d'assurer un confort minimal acceptable. La fermeture d'un village, pour raison de décès ou de cérémonie rituelle, peut impliquer un bivouac à proximité alors que les conditions climatiques ou un développement récent des terres alentour peuvent, a contrario, entraîner un repli vers un village, sinon le changement de l'itinéraire.
- Bivouac sous tente ou en hamac avec moustiquaires. Des couvertures sont fournies sur place.
- Pas de possibilité de chambre individuelle en bivouac ou maison traditionnelle.
- Les hôtels sont donnés à titre indicatif ; nous nous réservons le droit de les modifier sans préavis, dans une catégorie similaire, en fonction des disponibilités.

Qu'est ce que l'hébergement en maison traditionnelle ?
Les populations des villages du Cambodge vivent encore aujourd'hui de façon traditionnelle et sont très accueillantes. Afin de permettre un réel et authentique contact avec ces populations, nous proposons dans nos voyages certaines nuits chez l'habitant. Bien sûr, leur niveau de vie est très différent du nôtre et cela demandera une capacité d'adaptation et de tolérance. Dormir dans une maison traditionnelle veut dire :
- Vous dormez en dortoir sommaire (pièce commune)
- Chacun aura un matelas/hamac et une couverture
- Il n'y a généralement pas d'eau chaude pour faire sa toilette
- Pas de chauffage et les portes ne ferment pas à clef

Nourriture

Comme dans toute l’Asie du Sud-Est, le riz constitue la base de l’alimentation. Si la cuisine cambodgienne est parfois influencée par celle des pays voisins (Laos, Thaïlande et Vietnam), elle présente des plats locaux remarquables comme le Amok (viande ou poisson au lait de coco cuit à la vapeur dans une feuille de bananier et parfois servi dans une noix de coco) ou le Nom Bang Chok (nouilles de riz accompagnées de légumes et de fleurs, arrosées d’une soupe de poisson au lait de coco ou d’un curry de poulet).
Les Cambodgiens consomment beaucoup de poissons, pêchés dans le lac Tonlé Sap ou dans le Mékong ; le Trey aing (poisson grillé) ou Trey chean (poisson frit) sont des plats très prisés. Ils sont accompagnés de légumes et d’une sauce de poissons fermentés, le prahok, version cambodgienne du nuoc mam vietnamien.
Les salades cambodgiennes, très différentes de celles mangées en occident, sont délicieuses ; elles sont parfumées de basilic local, de feuilles de menthe, assaisonnées avec ail, citron vert, sel et sucre.
Un repas cambodgien comporte presque toujours une soupe (Samlor), servie en général en même temps que les autres plats. Les plus appréciées sont la Samlor Kor Ko (soupe de riz pilé aux légumes, épices et prahok, avec ou sans viande/poisson), la Samlor Chrourk Bang Korng (soupe de langoustines avec citronnelle, citron vert et basilic local) et la Samlor Mchou Khtis Monoah (soupe aigre-douce au lait de coco et ananas).
Parfois on peut trouver des plats plus "originaux" comme les tortues d’eau dans la région du Tonlé Sap et du Mékong, du gibier (chevreuil, cerf, sanglier) dans les zones forestières et même des cuisses de grenouilles, en soupe, grillées, farcies ou en beignet et bien sûr épicées ! Les plus courageux goûteront aux grillons ou crickets grillés, voire aux mygales frites…
Par ailleurs, le Cambodge regorge de fruits délicieux : les longanes, ramboutans, jaquiers, litchis, mangoustans, pommes de lait, fruits du dragon, durians etc. Les mangues mûres au mois d’avril ont la réputation d'être les meilleures du monde !
Enfin, une nuance importante : en pays khmer (dans la plaine central du Cambodge) la cuisine est parfumée mais jamais pimentée. Toutefois il est toujours possible de relever son plat à table.

Encadrement

Accompagnateur cambodgien francophone. Il a en charge la réussite de votre voyage, donc n'hésitez pas à lui poser des questions et, surtout, à suivre ses conseils !
NB : les transferts pour Koh Kut puis Trat sont assurés par un accompagnateur anglophone.

Transfert et transport des bagages

Minibus privatisé de 8 à 25 places en fonction du nombre de participants.
4x4 du jour 6 au jour 8.
Bateau.

Rouler au Cambodge peut être une entreprise ardue. Nous faisons appel à des chauffeurs expérimentés et, sauf cas de force majeure, utilisons des véhicules confortables et parfaitement révisés, en tout cas adaptés au trajet.

NB : les jours 7 et 8, vous n'aurez pas accès à votre gros bagage. Nous vous conseillons de prévoir un sac pour emporter vos affaires pour 2 jours. Ce sac sera acheminé par nos porteurs.

Transports aériens

Vols réguliers.

Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les premier et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations pour l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
Retirez votre veste ou votre manteau.
Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats. Les achats de liquides réalisés après le
contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 foulard
• 1 chapeau
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Evitez le coton, très long à sécher ; préférez t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 pull ou veste type polaire
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 maillot de bain
• 1 serviette de bain
• 1 paire de chaussures de randonnée légères tenant bien la cheville (semelle type Vibram)
• 1 paire de sandales ou chaussures détente pour le soir (vous devez vous déchausser pour entrer dans les temples)
• 1 cape de pluie (facultatif)

Equipement

• Briquet pour éventuellement brûler les détritus
• Lunettes de soleil
• Crème de protection solaire
• Poche à eau ou gourde (1 litre minimum)
• Couteau de poche (ce dernier doit se trouver dans les bagages enregistrés).
• Nécessaire de toilette léger (utilisez des produits biodégradables)
• Papier toilette
• Nécessaire de couture
• Lampe de poche + piles

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur : paracétamol
• Anti-diarrhéique (type Imodium…)
• Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl...)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Pastilles purifiantes pour l'eau de boisson (type Hydroclonazone, Micropur)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplaste)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pansement double peau
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Crème pour les brûlures ou les coups de soleil
• Collyre en gouttes et crème antibiotique pour les yeux.
• Répulsif anti-moustiques

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours, fournie par l'agence et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Dès votre inscription, merci de nous fournir une copie couleur des votre passeport en la téléchargeant les champs adéquats dans votre espace client : connexion à l'espace client ou par courrier(à Terres d'Aventure - Service formalités 30, rue St Augustin - 75002 PARIS)
Cela nous est indispensable et essentiel pour la réservation de certains services, et donc pour le bon déroulement de votre voyage.

Les ressortissants français, belges, et suisses (autre nationalité se renseigner auprès de l’ambassade ou du consulat) sont éligibles à la procédure d’obtention du visa à l’arrivée. Le passeport doit être valide 6 mois après la date de retour et comporter 2 pages vierges côte à côte. Pour une obtention du visa à l’arrivée, il faut présenter un passeport avec une photo d’identité et régler 30$. Nous vous conseillons de privilégier cette procédure qui est une pratique courante et moins onéreuse qu’en ambassade ou en ligne.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade. Le passeport devra comporter au moins une pleine page vierge.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Visa de tourisme : 1 entrée pour un séjour de 30 jours maximum (renouvelable une fois), valide 3 mois à partir de la date d’émission. Fournir au service consulaire de l’ambassade un formulaire de demande complété, deux photos d’identité, une photocopie de votre passeport et le règlement en espèces. On peut également obtenir le visa à l’arrivée (une photo d'identité et autour de 30 dollars US) ou faire une demande de visa en ligne (www.mfaic.gov.kh/).

Vaccins Obligatoires

Pas de vaccination obligatoire, sauf pour les voyageurs en provenance de pays où sévit la fièvre jaune.

Vaccins Conseillés

Diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B, éventuellement typhoïde. La vaccination contre l'encéphalite japonaise, qui, en théorie, est recommandée pour tout séjour en zone rurale en période de circulation du virus, n'est justifiée que pour les résidents exposés, surtout pendant la mousson.

Prévention Paludisme

Les mesures de protection contre les piqûres de moustiques (répulsifs peau et vêtements, moustiquaires), qui protègent aussi contre d'autre maladies transmises par les moustiques (dengue, encéphalite japonaise, virus Zika), devront être rigoureusement prises partout. La prise d’un traitement préventif Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), Méfloquine (Lariam) ou Doxycycline, n’est pas nécessaire, surtout hors mousson, pour la majorité des voyageurs, qui arrivent à Phnom Penh et séjournent à Siem Reap (Angkor), à Battambang et sur une plage du golfe de Siam. En revanche, ailleurs et en particulier dans la province désormais touristique du Ratanakiri, le risque est présent tout au long de l'année, un traitement préventif sera nécessaire.

Autres risques

Reportez vous aux consignes de prévention des risques alimentaires, environnementaux et comportementaux. Insistons à nouveau sur les risques de maladies sexuellement transmises : hépatites, syphilis et, bien sûr, en premier lieu, SIDA, présent partout, non seulement dans les « quartiers chauds » des grands centres touristiques, mais aussi dans des endroits beaucoup plus reculés. Il n'est pas inutile de rappeler que les seuls modes de transmission sont sexuel et sanguin (préservatif impératif). On n’oubliera pas les possibilités de transmission par piercing ou tatouage. L´apparition du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2003 et, en 2004, celle de la grippe aviaire (risque nul pour le voyageur qui n’a pas de contact direct avec les volatiles : élevages de volailles, combats de coqs…) rendent préférable de s´informer auprès du ministère des affaires étrangères de la réalité du risque local. Il faut rappeler la persistance de mines antipersonnel sur certaines zones hors des temples d'Angkor, qui impose que l’on suive scrupuleusement les conseils et les interdits des autorités et des populations, qui en sont encore victimes. Les baignades dans les eaux boueuses et parasitées du Mékong et du Tonlé Sap sont peu tentantes. Les sangsues, pour désagréables qu'elles soient, ne transmettent pas de maladie. Les répulsifs que vous utilisez peuvent suffire à les repousser ; sinon, le saignement (peu important) qu'entraîne leur succion sera stoppé par une simple compression locale avec une compresse imbibée d´antiseptique.

Informations pratiques

L'infrastructure médicale est maintenant assez satisfaisante. En cas de problème grave, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'ambassade de France à Phnom Penh.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Climat tropical à deux saisons. La saison des pluies commence en mai et se termine début novembre dans le nord (fin novembre dans le sud). Températures entre 25° et 33°, que l’humidité peut rendre difficiles à supporter. La saison sèche va donc de décembre à avril. Le moindre degré d’humidité et quelques degrés de moins procurent un sentiment de douceur en décembre et janvier (25° en moyenne), avant que la canicule s’installe progressivement, pour culminer en mars et avril.

Climat
• Mi-octobre à mars : meilleure période - saison sèche avec les températures qui augmentent graduellement à partir de mi-février.
• Mi-décembre à mi-janvier : saison fraîche pour ceux qui craignent les grosses chaleurs
• Avril-mai : très chaud, jusqu'à 41/42°
• Juin à mi-octobre : saison humide mais pas rédhibitoire !
• Juillet-août : très belle saison, des lumières fabuleuses, repiquage dans les rizières donc de la vie, des averses en fin de journée à heure fixe, des paysages qui reverdissent
• Septembre à mi-octobre : il peut y avoir 2 à 3 jours de pluie à la suite mais paysages verdoyants

Important :
Il est strictement interdit de sortir du pays des antiquités khmères : Angkor a déjà été suffisamment pillé ! Ne tentez surtout pas de rapporter le moindre caillou ramassé dans un temple ou une sculpture ancienne achetée sur le site ou au marché : la douane fouille scrupuleusement les bagages à l'aéroport de Siem Reap...

Les mines :
Certainement le problème le plus dramatique du pays, truffé de mines antipersonnel pendant près de 15 ans par la guérilla khmère rouge. Puis, en riposte, le gouvernement en a disposé contre la guérilla. Les spécialistes estiment leur nombre à 10 ou 12 millions, ce qui fait du Cambodge le pays le plus miné du monde ! Triste record... Les régions les plus touchées sont l'ouest et le nord du Cambodge, où sévirent les Khmers rouges. Mais le déminage est rondement mené.
Les chemins que nous utilisons sont absolument sans risque.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs, boîtes, etc… Votre accompagnateur vous y aidera.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.