Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

14/01/2017

27/01/2017

3090 € Assuré à partir de 5

11/02/2017

24/02/2017

3090 € Assuré à partir de 5

04/03/2017

17/03/2017

3090 € Assuré à partir de 5

01/04/2017

14/04/2017

3090 € Assuré à partir de 5

11/11/2017

24/11/2017

2990 € Assuré à partir de 5

17/12/2017

30/12/2017

3490 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

• le transport aérien et le vol Mexico/Villahermosa
• les taxes aériennes
• les transferts
• l'encadrement
• les visites et excursions mentionnées
• l'hébergement en pension complète à l'exception de certains repas
• le transport des bagages

Le prix ne comprend pas

• les assurances
• les pourboires et dépenses personnelles
• les boissons
• les dîners des J2 et 12, le déjeuner du J13 (en fonction de vos horaires de vol, entre 2 et 3 repas libres, compter 8€ par repas environ)
• les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle (à la demande) : nous contacter pour disponibilité et prix.

Idées associées

Yucatan.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Mexico

Vol pour Mexico.

  • Type d'hébergement : à bord

Jour 2 : Mexico (2250m) : visite de la ville et musée national d’anthropologie

Accueil à l'aéroport et transfert dans un hôtel proche du Paseo de la Reforma, longue avenue qui traverse la tentaculaire capitale. La visite de cette ville hors norme est incontournable pour comprendre le Mexique. Ancienne capitale aztèque puis centre de domination espagnole, Mexico est aujourd’hui la vitrine du Mexique contemporain, dynamique et exubérant. Départ à pied en direction du Zócalo (place centrale) : l’ancien centre de cérémonie de l’antique Tenochtitlán est de nos jours le cœur du centre historique. Découverte de la cathédrale métropolitaine, des ruines du Templo Mayor et des plus belles maisons coloniales de la ville. Nous déjeunons dans un restaurant du centre avant de prendre le métro/bus pour le musée national d’anthropologie de Mexico, considéré comme l’un des plus riches au monde. Après cette riche visite, retour à pied à l’hôtel en passant par le joli parc de Chapultepec. Dîner libre pour profiter de la soirée.

Note : si votre vol international arrive le J1, transfert à l'hôtel et dîner libre. La nuit vous est alors offerte.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 3 : Mexico - Puebla - La Venta (3300m)

Le matin, nous prenons la route pour Puebla, deuxième ville du pays et important pôle économique et universitaire. La visite du centre-ville, caractérisé par ses maisons coloniales couvertes de "talaveras" (céramiques typiques de la région), est notamment ponctuée par la visite de la chapelle du Rosaire, qui constitue un exemple remarquable de l’expression de l’architecture baroque au Mexique, et de la bibliothèque Palafoxiana. Fondée en 1646, ce monument historique rassemble plus de 43000 volumes en hébreu, latin, sanscrit ou grec. Transfert au refuge de La Venta (3300m) pour le dîner.

  • ALTITUDE MAXIMUM : 3300 m
  • Type d'hébergement : au refuge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 4 : La Venta (3300m) - Paso de Cortés (3600m) - La Joya (3930m) - refuge (3333m)

Après deux jours d’acclimatation à plus de 2000m d’altitude sur l’altiplano, nous sommes d'attaque pour les grands espaces mexicains ! Nous commençons une splendide randonnée d’altitude entre les volcans Popocatépetl et Iztaccihuatl, à l’assaut du col baptisé Paso de Cortés (3600m). Passage au pied des monts Gordo et Ocotepec, qui avoisinent déjà les 4000m, et arrivée à La Joya (3930m) pour le pique-nique. Le spectacle offert par le cratère du Popocatepetl, toujours en activité, est impressionnant. L'après-midi, nous roulons en direction du volcan La Malinche, jusqu'au confortable refuge (3333m) dans lequel nous nous installons.

Le volcan Popocatépetl ("la montagne qui fume"), affectueusement surnommé le "Popo" par les locaux, est le deuxième sommet du pays (5426m). Il est souvent associé à l'Iztaccíhuatl ("la femme blanche", 5230m), formant avec elle un couple mythique, selon la légende indienne. Izta, morte de chagrin lors du départ de Popo à la guerre, s'est changée en volcan éteint, tandis qu'à son retour Popo était tellement en colère qu'il est devenu un volcan actif.

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Dénivelé + : 630 m
  • ALTITUDE MAXIMUM : 3930 m
  • Type d'hébergement : au refuge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 5 : Ascension du volcan La Malinche (4461m) - Mexico

Départ nocturne pour l’ascension du volcan La Malinche. Le terrain, relativement facile compte tenu de l’altitude, et la souplesse de l’organisation, rendent ce légendaire sommet accessible au plus grand nombre. Il reste néanmoins une véritable ascension, et nécessite donc une bonne préparation physique. D’abord sur une alternance de chemins assez larges et de sentiers qui sillonnent une forêt de conifères, l’ascension devient plus escarpée à l’approche des 4000m mais ne présente pas de grosse difficulté technique. Le sommet, atteint en fin de matinée, offre, du haut de ses 4461m, un fantastique panorama sur la ceinture de feu mexicaine. Nous descendons vers le refuge Malinche (3333m) où nous déjeunons avant de prendre la route pour Mexico. Temps libre et dîner à l’hôtel.

Attention : cette journée est d'un niveau 3 chaussures, pour le chemin pentu et l'altitude.

  • Heures de marche : entre 8h et 8h30
  • Dénivelé + : 1128 m
  • Dénivelé - : 1128 m
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h30 et 4h

Jour 6 : Mexico - Teotihuacán - Villahermosa (vol) - Palenque

Visite rapide de la basilique de Guadalupe, le monument catholique le plus visité après le Vatican (plus de vingt millions de pèlerins chaque année) et poursuite vers le site de Teotihuacán, berceau d’une civilisation dont l’influence s’étendit à l’ensemble de la Mésoamérique. Découverte et ascension des plus hautes pyramides jamais construites en Amérique précolombienne, ainsi que des grands complexes résidentiels et de l’imposante chaussée des Morts. Déjeuner avant de partir à l’aéroport de Mexico pour un vol à destination de Villahermosa. A l'arrivée, transfert à Palenque, dans l'Etat vert du Chiapas, et installation au lodge dans une ambiance tropicale. Dîner.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Type d'hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 7 : Palenque - communauté de Babilonia

Entre montagne et forêt tropicale humide, le Chiapas est une superbe région qui dénote franchement avec les cactus auxquels on associe souvent le Mexique. Une randonnée inédite de deux jours autour et dans le site de Palenque, en compagnie d'un guide de la forêt, nous permet de découvrir d’une manière originale le premier joyau du Chiapas. C'est aussi l'occasion de rencontrer la communauté de Babilonia, voisine du site. La première journée de randonnée débute à l'entrée du parc national de Palenque ; nous pique-niquerons au bord du río Chacamax (baignade possible).
Dîner et nuit sous tente dans la communauté.

Note : pour cette randonnée itinérante, nous emportons nos affaires pour la nuit et le jour suivant. Nous retrouverons nos sacs le jour 8 après la visite de Palenque.

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30

Jour 8 : Communauté de Babilonia - Palenque (visite du site) - Escarcega

Petit déjeuner dans la communauté puis court transfert jusqu’à la route qui mène au site archéologique de Palenque. En guise d'introduction à cette prestigieuse cité, nous partons pour une exploration dans la jungle, à la découverte de quelques-unes des mille structures qui sont restées enfouies sous la végétation. En chemin, nous nous approchons des singes-hurleurs, toucans et perroquets, et apprenons les secrets des plantes médicinales. Après le déjeuner, nous visitons le site, dont la découverte est la plus ancienne de tous les sites mayas. Occupée durant près d’un millénaire entre 100 avant J.-C et le début du XIXe siècle, la cité a eu recours aux architectes les plus brillants et les plus novateurs de la civilisation maya. C’est au célèbre souverain Pacal, qui restaura par ailleurs la puissance de Palenque, que l’on doit cet ensemble d’une beauté sans égal dans l’aire maya. Transfert à la ville-étape d’Escarcega en fin d’après-midi et dîner à l'hôtel.

  • Heures de marche : entre 4h30 et 5h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h30 et 3h

Jour 9 : Escarcega - Calakmul - Bacalar

La région baptisée Río Bec par les archéologues, se trouve au centre du pays maya ; elle était de ce fait stratégiquement placée au carrefour des routes commerciales. Calakmul a su profiter de cette situation privilégiée pour devenir une superpuissance capable de contester l’hégémonie de Tikal sur la région. Pour accéder au site, qui contrôlait autrefois près de 200000 habitants, il faut s’enfoncer sur plus de 50km dans une forêt tropicale sèche classée réserve de la Biosphère depuis 1989. Cet isolement (l’accès relevait il y a encore peu de temps de l’expédition) fait de Calakmul un site extrêmement préservé qui permet d’observer bon nombre d’espèces animales. Nous randonnons donc aisément dans cet espace très peu fréquenté, qui couvre une superficie de 70km². Nous arrivons au site et visitons ce lieu magique empreint de mysticité. Puis, route pour Bacalar et installation au lodge qui borde sa lagune aux sept couleurs.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Type d'hébergement : en lodge
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 5h30

Jour 10 : Bacalar (baignade)

Journée de repos à Bacalar. Proche des Caraïbes, mais loin de son tourisme de masse, l'endroit est un havre de paix qui permet de profiter du soleil mexicain sans être écrasé par la chaleur et la foule. Départ du lodge le matin pour une petite randonnée dans la forêt environnante. Les interprétations de notre guide local nous permettent de comprendre comment les interactions entre les différents acteurs finissent par former un écosystème. Après le déjeuner, après-midi libre : farniente, baignade, balade en canoë-kayak (en libre accès) sur la lagune ou découverte du village de Bacalar, classé parmi les villages magiques du Mexique. Dîner au lodge.

  • Heures de marche : 2h
  • Type d'hébergement : en lodge

Jour 11 : Bacalar - Tulum - Coba - Valladolid

Départ matinal pour Tulum et visite des ruines qui dominent l’eau bleu turquoise de la mer des Caraïbes. Cette situation exceptionnelle a permis à Tulum de devenir un port important durant le siècle qui précéda la conquête. Découverte des principales constructions et de quelques beaux exemples de peintures murales avant de poursuivre notre route vers l’intérieur des terres. Arrivée à Coba où nous déjeunons avant de parcourir les « sacbe », les anciennes routes mayas, à la découverte de ce site longtemps oublié mais qui suscite de plus en plus l’intérêt des archéologues. De nombreux arrêts viennent ponctuer la randonnée, et notamment la Grande Pyramide au sommet de laquelle on bénéficie d’une vue imprenable sur la forêt environnante. Transfert à Valladolid en fin d’après-midi et installation dans un charmant hôtel colonial donnant sur le parc central. Promenade en ville et temps libre pour profiter de la piscine avant le dîner.

  • Heures de marche : 3h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 4h

Jour 12 : Valladolid - Chichen Itza - Punta Laguna - Playa del Carmen

Visite de Chichen Itza dès l’ouverture du site afin de profiter de la fraîcheur et surtout de la tranquillité. Ce site est certainement le plus célèbre et le plus spectaculaire des sites du Yucatan. Initialement bâtie par les Mayas, Chichen Itza a connu un véritable essor sous l’impulsion des Toltèques venus du plateau central mexicain. La cité que l’on observe aujourd’hui, fruit de cette rencontre, révèle une architecture monumentale dont les bas-reliefs confirment souvent les récits de sacrifices humains. Déjeuner près du site et continuation en tout début d’après-midi jusqu’au village maya de Punta Laguna, situé à l’entrée d’une magnifique aire naturelle protégée comprenant forêt tropicale et lagune. Départ sur de petits sentiers pour une rencontre avec les singes-araignée et baignade rafraîchissante dans la lagune après la petite rando. Transfert à Playa del Carmen en fin d’après-midi et installation à l’hôtel. Temps libre en ville ou au bord de la piscine avant le dîner.
Dîner libre.

  • Heures de marche : 3h
  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, 3h

Jours 13 et 14 : Playa del Carmen - Cancún - vol de retour

Temps libre (baignade possible) selon l'horaire du vol retour. Transfert à l’aéroport de Cancún (45mn) et vol de retour. Repas libres.

  • Type d'hébergement : à bord

Important itinéraire

• Ce voyage, constitué d'incontournables et d'exclusivités, est destiné à un public désireux de connaître un Mexique profond et authentique.
• Attention, la première semaine (volcans du nord) est bien plus sportive que la deuxième (Yucatán), et l'ascension du J5 est d'un niveau 3 chaussures.
• Les impératifs locaux : retards de bus, saisons, fêtes et jours fériés, ouverture des musées, restaurants ou sites visités, conditions météorologiques locales… peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.
• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins. Pour les étapes en altitude, le niveau d'acclimatation joue aussi un rôle dans la durée des marches.
• Attention, pour les départs de décembre (17/12/2016 et 17/12/2017), la dernière nuit (J12) sera à l'hôtel Ramada, à Cancún. Du fait de la très haute saison touristique, certains hôtels pourront être modifiés et différents de la liste fournie.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée,
Découverte

Environnement :

Volcans,
Patrimoine et Nature,
Bord de mer et îles

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
4 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 300 à 500 mètres. Bonne condition physique requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

plusieurs randonnées, ascension d'un volcan

Nombre de participants

De 5 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

Un circuit original qui va de Mexico à la région du Yucatán sur la côte caraïbe (un vol intérieur permet d'éviter les longues distances en bus). Ce voyage a été conçu dans un esprit d'aventure, mêlant habilement randonnée (2 à 8h de marche par jour) et visites culturelles (musée d'anthropologie, sites mayas du Yucatán). L'ascension du volcan La Malinche ne présente pas de difficulté technique mais le dénivelé et l'altitude demandent un effort important et une bonne condition physique.

Hébergement

Voici la liste de nos hôtels (donnés à titre indicatif, pouvant changer selon la disponibilité au moment de votre réservation) avec les liens internet (lorsqu'ils existent) :

A Mexico (J2&5)
Hôtel Regente :
Situé tout près du paseo de la Reforma, à 2km du “Zócalo” (place de la Constitution), toutes les chambres ont une salle de bain privée avec eau chaude. Simple et confortable. Ascenseur, Internet, bar et restaurant.
http://www.hotel-regente.com.mx/

A La Venta (J3)
Refuge La Venta (3300m) :
Confort sommaire, sans électricité mais avec cheminée. Le refuge est composé de différents chalets comprenant 2 à 5 matelas avec draps et couvertures ainsi que d'une douche avec eau chaude. Prévoir éventuellement un drap de sac pour plus de confort. Restaurant, pas d'Internet.

A la Malinche (J4)
Centro Vacacional Malintzin :
Le “refuge” de la Malinche est composé d’un ensemble de bungalows perchés à 3333m. C’est le seul endroit qui permet de dormir sur les flancs du volcan. Les bungalows, simples mais confortables, comportent 6 ou 9 lits avec draps et couvertures. Ils sont partagés en 2 sections et ont des prises électriques. Salle de bain commune avec eau chaude. Restaurant.

A Palenque (J6)
Lodge La Aldea :
Situé près de l’entrée du parc national des ruines de Palenque, dans un décor de forêt tropicale, le lodge est composé de bungalows spacieux et confortables. Air conditionné, électricité, ventilateur au plafond, salle de bain privée avec eau chaude. Restaurant donnant sur un grand jardin avec piscine. Ordinateur disponible, wifi uniquement à la réception.
http://www.hotellaaldea.net/
OU
Hôtel Villas Kin Ha :
Proche de l’entrée du parc national des ruines de Palenque, l'hôtel propose des bungalows confortables dans un joli jardin tropical. Air conditionné, électricité, ventilateur au plafond, salle de bain privée avec eau chaude. Restaurant, piscine, internet à la réception.
http://www.villaskinha.com/

Communauté Babilonia (J7)
Nuit sous tente 2 places avec matelas autogonflants, draps et couvertures. Pas de douche mais possibilité de faire sa toilette au robinet. Confort sommaire.

A Escarcega (J8)
Hôtel Real Primaveras :
Hôtel d’étape entre Calakmul et Campeche. Les chambres offrent salle de bain privée et eau chaude, climatisation. Piscine, Internet. http://www.realprimaveras.com

A Bacalar (J9&10)
Hôtel Cabanas Maria's :
Situés face à la magnifique lagune de Bacalar, les bungalows sont disposés dans un jardin qui donne un accès privé à la lagune. Salle de bain privée avec eau chaude. Ventilateur au plafond. Wifi dans la salle de restaurant.
http://cabanasmarias.com
OU
Hôtel Eco Tucan Laguna Bacalar :
Hôtel écologique situé dans un beau jardín tropical au bord de la lagune de Bacalar. Les chambres sont spacieuses et agréables, équipées d’une salle de bain privée avec eau chaude. Restaurant. Pas de climatisation et pas de ventilateur car les chambres de l’hôtel sont alimentées uniquement par l’énergie solaire.
http://www.ecotucan.com/en/

A Valladolid (J11)
Hotel Mesón Del Marques :
Face au parc central de la ville, ce bel hôtel de style colonial possède un élégant restaurant, un charmant patio et une piscine. Les chambres confortables disposent d’une salle de bain avec eau chaude, d’un ventilateur et d'une climatisation. Connexion internet.

A Playa del Carmen (J12)
Hôtel Las Golondrinas :
Situé à 300m de la plage de Playa del Carmen, l'hôtel confortable s'organise autour d’une petite piscine. Calmes, les chambres sont équipées d’un ventilateur et d’une climatisation. Salle de bain privée. Restaurant uniquement pour le petit déjeuner, poste internet à la réception.
OU
Hacienda Paradise :
Proche de la mer et à proximité de la 5ème avenue, la rue piétonne constituant le cœur de Playa del Carmen, l'hôtel est composé de 33 chambres bien équipées avec salle de bain et air conditionné. Ambiance paisible, personnel accueillant, jardin et petite piscine ajoutent au charme de l'endroit. Connexion Internet gratuite.
http://www.xperiencehotelsresorts.com/hacienda-paradise

Notes :
- pas de possibilité de chambre individuelle au refuge de La Malinche, au refuge La Venta et à la communauté Babilonia (pas de tente individuelle).
- en cas d’une configuration de chambre triple, les chambres sont équipées de deux grands lits doubles et ne disposent pas de lits simples.

Nourriture

Pique-nique et restaurants locaux à midi, dîner au restaurant ou à l'hébergement.
La gastronomie est un excellent moyen de s'imprégner des saveurs des régions traversées. La cuisine mexicaine, mondialement réputée, sera privilégiée.

Les aliments de base de la cuisine mexicaine sont le maïs, le haricot, l'avocat et la tomate.
Quelques spécialités :
Le guacamole : purée froide d'avocat, agrémentée d'oignons et de coriandre fraîche, relevée d'une pointe de piment, et arrosée d'un filet de citron vert.
La tortilla : galette de farine de maïs (ou plus rarement de blé), qui est la base du régime alimentaire mexicain.
Le taco : tortilla garnie de viande de bœuf, de porc, de poulet, de foie ou de cervelle.
L’enchilada : tortilla fourrée de viande ou de poulet, avec du fromage de la tomate et des oignons, mijotée dans une sauce au piment.
La quesadilla : tortilla garnie au choix de fromage, viande, champignons, flor de calabaza (fleur de courgette), cervelle… Elle peut être frite dans l’huile ou cuite sur une plaque.

A Puebla, vous aurez peut-être l'occasion de tester le "mole poblano", une sauce au cacao et au piment qui accompagne souvent la dinde ou le poulet.

En ce qui concerne les boissons, vous pourrez commander de l’eau minérale (souvent gazeuse), des bières (si vous êtes amateurs, laissez-vous tenter car elles sont excellentes), des sodas (Coca-cola, Fanta…), du vin à certains endroits.

Ne pas consommer directement l’eau du robinet, il faut la purifier d’abord ou boire de l'eau minérale. On peut s’approvisionner en eau durant tout le séjour. Pas de distributeurs d’eau dans les hôtels mais de petites bouteilles d’eau minérale sont souvent mises à disposition dans les chambres.

Encadrement

Guide local francophone (diplômé de l'INAH) sachant vous initier au Mexique et à son peuple. Plus qu’un simple guide, il sera votre compagnon de voyage, votre initiateur à la culture et aux traditions mexicaines. Il est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques. A certaines dates, le guide peut être un Français vivant au Mexique. Il est assisté par des guides locaux spécialisés pour les différentes ascensions de volcans et randonnées.

Transfert et transport des bagages

Tous nos transferts terrestres sont en minibus privé (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local). Vous ne portez que vos affaires de la journée, sauf les J7&8 où il vous faudra porter les affaires pour deux jours et une nuit (vous récupérez vos affaires le J8 à Palenque après la visite du site).

Transports aériens

Vols réguliers entre Paris et Mexico, Cancún et Paris.
Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

• De même pour le vol intérieur, il est possible qu'en fonction des disponibilités restantes au moment de votre réservation, les horaires de vol soient différents au sein d'un même groupe. Dans un tel cas, les transferts aéroport/hôtel seront aussi prévus par nos soins.

Préparation physique

Bonne condition physique requise. Aucune difficulté technique mais le dénivelé du volcan La Malinche est important, et l'ascension peut être ressentie comme d'un niveau 3 chaussures.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée, et pour le transport de vos affaires lors de la randonnée itinérante des jours 7 et 8.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir, à l'exception du J7. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• 1 bonnet et/ou bandeau
• T-shirts (1 pour 2 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus) ou chemise manches longues
• 1 veste en fourrure polaire
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 veste type Gore-tex, simple et légère
• 1 cape de pluie
• 1 sur-pantalon imperméable (facultatif)
• 1 maillot de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ;
préférer celles à base de Coolmax par exemple
• 1 paire de chaussures de randonnée montantes
• 1 paire de sandales ou de chaussures détente pour le soir.

La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie. Vous rencontrerez un climat tempéré et un climat tropical selon les régions traversées : il faut donc faire sa valise en conséquence !

Equipement

• 1 drap de sac
• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 paire de bâtons télescopiques (recommandé) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.
• 1 gourde (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence (il existe du savon liquide biodégradable de marque CAO).
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement : marque Packtowl (existent en 4 tailles).
• Boules Quiès (facultatif)
• Papier toilette

Couchage

Prévoir un drap de sac léger (facultatif, pour plus de confort).

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Pansement intestinal (type Smecta)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (type Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pommade anti-inflammatoire
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Crème solaire, Biafine et stick à lèvres.

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Information importante : veuillez vous reporter aux formalités détaillées dans la fiche pays du circuit.

Passeport

Passeport en cours de validité, valable pour la durée du séjour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.
Si l’enfant est accompagné d’un seul parent, portant un autre nom que le sien, il devra être muni d’un document (livret de famille) prouvant la filiation.
Un mineur de moins de 17 ans voyageant seul (ou sans être accompagné d’un responsable légal) disposera d’un document notarié établissant que ses parents ou responsables légaux autorisent le voyage (si ce document est émis ailleurs qu’au Mexique, il devra être légalisé par un notaire et/ou apostillé et traduit en espagnol).

Si votre voyage au Mexique vous amène à passer la frontière des États-Unis par voie terrestre, vous devrez, même pour une excursion, remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (payable en dollars américains uniquement) et présenter votre passeport.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les États-Unis :

Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux États-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d'une autorisation électronique d'ESTA (Système électronique d'autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n'est pas une garantie d'admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif octobre 2016), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

À l’arrivée, les services de l'immigration prennent une photo de votre visage et vos empreintes digitales. Patientez derrière la ligne jaune tant que l’on ne vous invite pas à la franchir, cela peut durer un certain temps…

Les contrôles de douane se font au premier point d’entrée sur le territoire. Passée l’immigration, vous récupérez vos bagages sur les tapis roulants et vous rendez à la douane. En cas de continuation aérienne, vous devrez récupérer vos bagages et les apporter aux tapis-bagages qui desservent les correspondances (connecting flights). Ils seront dirigés vers votre destination finale.

Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne ou soudanaise.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les États-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants français, belges ou suisses (séjour de moins de 90 jours). Une carte de tourisme individuelle sera toutefois établie dans l’avion. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Attention ! les voyageurs séjournant dans l'Etat du Quintana Roo (Cancun, Playa) seront attentifs à avoir toujours sur eux leur passeport (original) et leur carte de tourisme : les contrôles sont fréquents et ceux qui ne pourraient présenter les documents demandés s'exposent à des mesures de contrainte.

Vaccins Obligatoires

Aucun vaccin n'est exigé à l'arrivée pour les voyageurs arrivant d'Europe ou des Etats-Unis.

Vaccins Conseillés

Vaccins universels : DTCP + rougeole, oreillons, rubéole pour les enfants.
Hépatite A (maladie à transmission alimentaire) ; l'immunité peut être acquise par vaccination, mais aussi par contact muet avec le virus lors de voyages antérieurs (à vérifier par recherche d'anticorps protecteurs).
Hépatite B, vaccination proposée aux voyageurs à risque : si la transmission par sang contaminé est, aujourd'hui, nulle en milieu médical, les risques, comme ceux des autres maladies à transmission sexuelle (SIDA, syphilis et, probablement Zika) restent présents.

Prévention Paludisme

Maladies transmises par les moustiques (dengue, chikungunya, Zika et, de moins en moins, paludisme) : importance de se protéger des moustiques (répulsifs peau et vêtements, moustiquaires imprégnées). L'altitude limite les risques de paludisme, qui ne persistent que dans les zones rurales peu touristiques du Chiapas, de Chihuahua et d'Oaxaca. La prise de chloroquine (Navaquine) n'est pas indispensable dans le cadre de voyages touristiques.

Autres risques

Risques alimentaires, depuis la banale et fréquente turista, qui doit guérir en 24/48 heures avec diète hydrique + pansement intestinal (type Smecta), jusqu'aux plus sévères infections microbiennes, virales.

Les séjours balnéaires sur les plages caribéennes n'exposeront pas à des risques particuliers, hors ceux de la plongée sous-marine, autant liés aux carences du matériel qu'aux imprudences des plongeurs. Sur la côte pacifique, une grande prudence sera nécessaire étant données la force des courants et la violence des vagues.

Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.

Informations pratiques

L'insécurité, souvent liée à des conflits politiques régionaux, justifie, pour les voyageurs individuels dans les régions concernées (le Chiapas, en particulier), de s'informer sur le site du ministère des affaires étrangères. L'infrastructure sanitaire est de bonne qualité dans les villes et les régions touristiques. En cas de problème médical ou chirurgical, il sera souhaitable de contacter la compagnie d'assurance assistance.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Climat tempéré sur l’altiplano, alpin en montagne (Paso de Cortés) et au volcan La Malinche. Il peut faire frais en montagne (possiblement du vent et des températures autour de 0° au petit matin). Climat tropical (chaud et humide) au Chiapas et au Yucatán.

Climat

L´altitude est un facteur déterminant pour le climat du Mexique. On peut ainsi distinguer :
- Les terres chaudes (tierras calientes), d´une altitude inférieure à 1 000 m ; la température moyenne y est de 25°, mais peut dépasser les 45°.
- Les terres tempérées (tierras templadas), situées entre 1 000 et 1 800 m. Elles jouissent d´une température moyenne de 19°. Les soirées d´hiver y sont fraîches.
- Les terres froides (tierras frias), au-dessus de 1 800 m. Par exemple, à Mexico, située à 2 240 m d´altitude, les températures moyennes, pour les mois de janvier et juillet, sont respectivement de 12,6° et 16,1°.

Dans ce pays coupé en deux par le tropique du Cancer, la latitude joue également un rôle important. Ainsi, au nord du tropique, le climat est quasi-désertique. Le Mexique central est tempéré. Au sud, la péninsule du Yucatan a un climat tropical classique alors que les basses terres du Chiapas sont soumises au régime subéquatorial.

Enfin, la saison sèche s´étend de novembre à mai et la saison des pluies dure de juin à octobre. C´est surtout en fin d´après-midi et la nuit que s´abattent alors des averses torrentielles, généralement de courte durée. Mais ces pluies concernent surtout le sud et, au bout du compte, 71% du territoire souffrent d’une insuffisance de précipitations. Les chiffres parlent d´eux-mêmes : alors que les tierras calientes du sud ont une pluviométrie annuelle moyenne de l´ordre de 2 000 mm, celle-ci atteint péniblement 250 mm dans les terras frias du nord.

Géographie

Le territoire mexicain peut être, schématiquement, divisé en trois ensembles : le nord, le centre, le sud-est.
Le nord occupe la moitié de la superficie du pays. Il est constitué par le haut plateau central ou Altiplano, dont l´altitude varie entre 1 000 et 3 000 m. C´est sur l´Altiplano que sont situées les deux plus grandes villes du pays, Mexico et Guadalajara. Ce haut plateau est limité à l´est et à l´ouest par deux chaînes de montagnes, la Sierra Madre orientale et la Sierra Madre occidentale, qui surplombent respectivement les étroites plaines côtières de l´Atlantique et du Pacifique.
Au centre du Mexique, les deux sierras se rejoignent pour former la Sierra Madre méridionale. Cette chaîne labyrinthique est essentiellement volcanique. Nombre de volcans sont encore en activité, dont le célèbre Popocatepetl. C´est là que s´élèvent les plus hauts sommets du pays, dont certains sont couverts de neiges éternelles.
Le sud-est commence après l´isthme de Tehuantepec, large seulement de 225 km. On y distingue les montagnes du Chiapas et la péninsule du Yucatan, baignée par la mer des Caraïbes.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d'autant plus rapidement. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des lieux qu'il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l'affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez brûler tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc... Votre accompagnateur vous y aidera.

Quel que soit l'environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l'endroit qu'il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
– Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d'infrastructure d´élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
– La rareté de l'eau est aujourd'hui un problème mondial. Même si le pays visité n'est pas à priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
– Dans la plupart des hôtels vous disposerez d'une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n'êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n´est d'ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
– En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de "souvenir" : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

Cité lacustre à l'arrivée des Espagnols en 1519, Mexico a perdu tous ses fleuves les uns après les autres, tous asséchés, volontairement ou non. Le dernier cours d'eau, le Rio Magdalena, reçoit 2700 tonnes de déchets par an et pourrait avoir disparu d'ici 30 ans. Certains demandent même son assèchement afin d'éviter tout problème d´hygiène.
Le gouvernement mexicain a amorcé depuis plusieurs années un ensemble de réformes environnementales afin de nettoyer l'une des capitales les plus polluées du monde. Réduction du nombre de véhicules personnels autorisés, instauration du tri des déchets… Mais ces mesures peinent à être imposées, empêchées par les fraudes et l'absence de sensibilisation de la population.

En 2007 un plan de 4 milliards de pesos (280 millions d'euros environ) a été annoncé pour améliorer la qualité de l'eau dans la capitale. Un autre vise à rendre les logements plus "propres" en réduisant leur consommation d'énergie. Enfin, la mairie souhaite remplacer les fameuses Coccinelles blanches et vertes, taxis depuis des décennies, par des véhicules censés être moins polluants. Le tramway vient également de faire son apparition dans l'un des principaux axes de la ville et devrait être généralisé peu à peu pour remplacer les "microbus", ces transports collectifs vieux parfois de 20 à 30 ans.
L'approvisionnement des villes en eau est en passe de devenir l'un des plus gros problèmes mexicains. Le transport de l´eau jusqu'à la ville, en plus d'être une opération peu pratique et onéreuse, a mis ces bassins d'eau dans une situation alarmante (épuisement des ressources naturelles, assèchement des cours d'eau, etc.). D'autre part, la ville de Mexico est en train de s'enfoncer par subsidence à cause des quantités d'eau extraites de son sous-sol. Cette région, l'une des plus peuplées du monde, qui fut jadis une terre fertile et parsemée de lacs, a souffert des actions néfastes de l'homme qui a drainé ses eaux et accéléré sa déforestation. Alors que la ville continue de s´agrandir, le problème d'approvisionnement en eau s'aggrave. Elle se trouve face à un sérieux risque de manquer d'eau ou d'accélérer un processus d'assèchement de toutes les régions qui l'entourent.
Les campagnes sont également touchées : il ne fait aucun doute que la déforestation est un problème urgent dans la Lacandona par exemple. Il y a deux siècles, la forêt couvrait deux millions d'hectares et sa surface s'est petit à petit trouvée réduite à 500.000 hectares en raison de l'augmentation d'activités telles la coupe d'arbres destinée au commerce du bois et l'installation des ranchs consacrés à l´élevage.
Dans la réserve naturelle de Montes Azules (331.200 hectares), établie par le gouvernement en 1978 et reconnue par le Programme pour l´Environnement des Nations Unies, 20.000 hectares ont déjà été dévastés et 20.000 autres sont sur le point d'être détruits, selon les sources de l'agence de presse IPS.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris.

Nous vous conseillons les lectures suivantes :
"Au-dessous du volcan", Malcom Lowry : un roman sombre qui prend place dans un Mexique brûlant.

Vidéos

Titre

Description

Extension

Profitez de quelques jours de plus pour prolonger votre voyage par un séjour détente sur la côte caraïbe, ou sur l'île d'Holbox. Nous consulter.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.