40 ANS DE VOYAGE A PIED

Et vous, pourquoi marchez-vous ?

TÉMOIGNAGES

Cédric Aincy Cédric Aincy

Cédric Aincy

Partenaire Terres d'Aventure en Indonésie

Originaire du Pays basque, dès mon enfance je partais en balade le week-end avec ma famille. La Rhune, l'Urtsuia, les forêts d'Anglet ont bercé mes week-ends. Par ces moments en famille, j'ai pris goût à ces instants simples, loin des turbulences citadines, qui nous permettaient de nous évader et de nous retrouver. Finalement la marche, sans m'en rendre compte, m'a accompagné toute ma vie : pour aller à l'école, partir en camping avec les copains, ou découvrir le monde lors de mes différents voyages. Puis marche et travail se sont mêlés, lorsque j'ai rejoint Terres d'Aventure juste après mes études. J'ai alors eu cette chance que je souhaite à tous d'allier passion et travail.

Lorsque je suis parti vivre en Indonésie, la marche est devenue pour moi un formidable moyen d'intégration, d'enrichissement et de partage avec ma nouvelle équipe, à travers ces moments que nous passions ensemble sur les chemins. Il n'y avait plus d'histoire d'origine ou de hiérarchie, car dans la poussière des sentiers on est tous égaux.

En y réfléchissant, je me dis que la marche est un peu comme la vie. On se fixe des buts et on marche pour les atteindre, chacun à son rythme. Chaque marche nécessite des efforts mais la récompense n'en est que plus belle à la fin. Dans la vie comme dans la marche, on avance sur un chemin, parsemé d'embuches mais aussi de rencontres qui, lorsqu'on sait les recevoir, nous enrichissent. De plus en plus, la vie citadine, par son rythme infernal, nous fait oublier qu'il faut prendre le temps de profiter, contempler, sentir, être ouvert à l'imprévisible. La marche me permet de rester connecté avec ces valeurs simples et essentielles. Dans la marche je ne cherche finalement ni défi, ni compétition, juste cette impression de me sentir vivre, libre, nomade, loin de mes préoccupations quotidiennes, et de profiter de cette chance que malheureusement certains de mes amis n'ont plus.

Alors quand on me demande de répondre à cette question, "et vous, pourquoi marchez-vous ?", je serais tenté de répondre : je marche car je vis, mais suis heureux de vivre car je prends le temps de marcher.

Voir tous nos voyages