40 ANS DE VOYAGE A PIED

Et vous, pourquoi marchez-vous ?

TÉMOIGNAGES

Jean-Philippe Agnese Jean-Philippe Agnese

Jean-Philippe Agnese

Auteur-Réalisateur, fondateur de KOÏ Productions

Je marche parce que j'aime ça, profondément, parce que cela répond à mon besoin de mouvement quasi permanent, parce que c'est le seul déplacement (courir à son extrémité) qui correspond exactement à notre vitesse personnelle, interne. Respirer et mettre un pied devant l'autre : ça ne nécessite rien d'autre, en apparence. Marcher est une aspiration profonde depuis mon enfance, où j'avais envie d'arpenter le monde à la rencontre de celles et ceux qui le peuplent, pour apprendre sans cesse et partager. Marcher, c'est être humble et silencieux, respectueux de notre environnement et de ceux qui l'habitent ; c'est aussi, parfois, trouver l'inspiration au gré d'une déambulation sans but ou aller au-devant des choses, les provoquer. Je ne suis pas vraiment un marcheur urbain, même si cela reste mon moyen de locomotion de prédilection : mes pérégrinations sont majoritairement forestières ou campagnardes, là où je me sens le mieux, les pieds en contact avec la Terre, entouré de végétaux et d'animaux ; il ne s'agit pas simplement de me ressourcer, mais surtout de mettre tous mes sens aux aguets : rappel de l'étendue de mes capacités, écologie personnelle. Et puis, c'est de longues promenades avec ma compagne, avec notre fils : là, je marche parce que nous marchons. C'est un geste universel, absolument extra-ordinaire, simple mais nécessitant un jeu d'équilibres complexes : nous sommes la seule espèce à nous déplacer en permanence de la sorte ! Dans le livre "Afrika Trek", Alexandre Poussin exprime une image : "Quand on marche, l'horizon n'est jamais une ligne, mais toujours un point." Ce point, c'est là où je guide mes pas, ce futur que je construis à mon humble niveau, bienveillant envers tous les Terriens. Marchons !

Voir tous nos voyages