Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

23/07/2018

04/08/2018

3370 € Complet


Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

28/07/2018

09/08/2018

2750 € Complet


Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

04/08/2018

16/08/2018

3090 € Complet


Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

06/08/2018

18/08/2018

3090 € Complet


Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

11/08/2018

23/08/2018

3090 € Complet


Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

18/08/2018

30/08/2018

3090 € Complet


Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

01/09/2018

13/09/2018

2695 € Assuré à partir de 5

15/09/2018

27/09/2018

2450 € Assuré à partir de 6

29/09/2018

11/10/2018

2350 € Assuré à partir de 6

13/10/2018

25/10/2018

2350 € Assuré à partir de 6

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

Le transport aérien et les transferts, le transport des bagages, l'encadrement, l’ascension du Pico, l'hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas.

Le prix ne comprend pas

- Les assurances
- Les frais d'inscription
- Les entrées des musées et le jardin Terra Nostra (8€ environ)
- La sortie cétacés en option à régler sur place
- Les boissons
- Les repas des J1 et J13, les dîners des J6 à Horta et J12 à Madalena

Pour les départs suivants : 28/07/18, 04/08/18, 11/08/18
- Les assurances
- Les frais d'inscription
- Les entrées des musées et le jardin Terra Nostra (8€ environ)
- La sortie cétacés en option à régler sur place, le J10
- Les boissons
- Les repas des J1 et J13, les dîners des J10 à Madalena et J12 à Horta

Idées associées

Baleine, Iles Atlantique, Piscine naturelle, Plantation thé, Sao Jorge, Sao Miguel, Cratère, Ile de Pico, Faial, Pico do Ferro, Volcan Pico.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Ponta Delgada - Ile de Sao Miguel

Arrivée sur l’île de Saõ Miguel, la plus importante de l’archipel. Elle abrite, Ponta Delgada la capitale des Açores mais aussi et surtout 3 lacs de cratères uniques que nous allons découvrir au cours de notre périple. Transfert à Furnas petit village au charme indéniable, niché dans un écrin de verdure et surtout connu pour son volcanisme actif : fumerolles, boues bouillonnantes, source sulfureuse d’eau chaude etc … Installation pour 3 nuits dans ce cadre enchanteur. Nuit à Furnas. Repas non compris. Après le dîner et pour vous remettre de cette journée de voyage, n’hésitez pas à aller vous prélasser dans les bains d’eaux chaudes (28°-30°) de Dona Beija (4 € pp) : plusieurs bassins en plein air entourés de végétation luxuriante et de terrasses en bois. Un vrai moment de détente pour débuter le voyage !
NB : selon les dates et la taille du groupe, les chambres peuvent être réparties sur plusieurs maisons dans le village. Certaines chambres avec salle de bains à partager (1 pour 2 chambre).

  • Hébergement : en residentiale

Jour 2 : Fumerolles et sources thermales de Furnas

Départ à pied du village puis montée par un sentier ombragé au Pico do Ferro, belvédère offrant une vue panoramique la vallée de Furnas. Puis nous redescendons pour rejoindre les bords du lac et ses impressionnants solfatares, fumerolles rejetant d’importante quantité de soufre. C’est ce système de géothermie, que depuis toujours les habitants utilisent pour faire cuire certains aliments comme le "cozido", ragout typique de la région. Après avoir pris le temps d’observer la scène des cuissons, continuation par un chemin faisant le tour du lac bordé d’une végétation luxuriante. En cours de route ceux qui le souhaitent pourront visiter le centre de surveillance et de recherche de Furnas (3€ pp). Retour au village pour la découverte d’un ensemble étonnant et impressionnant de solfatares et de sources bouillonnantes quasiment dans le village. Fin d’après-midi libre pour profiter d’un autre lieu exceptionnel du village : le jardin botanique de Terra Nostra. Né de la croisée des grandes routes maritimes, il abrite arbres centenaires, fougères arborescentes, plantes exotiques, rivières aux eaux sulfurées… En son cœur, une gigantesque piscine géothermale invite à un bain relaxant (entrée au parc et accès aux thermes : 8€ pp). Pour compléter cette journée étonnante, dégustation du cozido cuit le matin même au bord du lac. Nuit à Furnas.

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Dénivelé + : 300 m
  • Dénivelé - : 300 m
  • Hébergement : en residentiale

Jour 3 : Moulins à eau, plage de sable noir et plantations de thé

Ce matin nous partons à la découverte de la côte nord sauvage et escarpée. Depuis le petit village de Lomba da Maia, nous descendons sur la belle plage de Praia da Viola avec son sable noir et ses falaises regorgeant de cours d’eau qui alimentèrent autrefois les moulins à eau qui jalonnent notre descente. Ces moulins à eau en pierre de lave et entourés d’ignames, permettaient de transformer blé et maïs en farine pour la confection du pain à la base de l’alimentation de l’île. Continuation vers les plantations de thé de Gorreana, une des deux plantations Açoréennes mais toutes deux uniques en Europe. On continue ici à cultiver, ramasser et fabriquer le thé selon les méthodes ancestrales. Le chemin serpente à travers les arbustes au vert tendre et minutieusement taillés et quelques points élevés nous offrent des points de vue sur la côte nord. Découverte de la fabrique familiale créée en 1883, avant de terminer par une dégustation de thé. Transfert sur la côte nord à Rabo de Peixe, petit village de pêcheurs où nous nous installons pour 3 nuits.


NB : Départ du 28.07 : 3 nuits à Ponta Delgada dans un hôtel ** du centre au lieu de Rabo de Peixe

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 400 m
  • Hébergement : en bungalow

Jour 4 : Le mystérieux Lagoa de Fogo et Ponta Delgada

Nous rejoignons la côte sud de l’île. En cours de route le taxi nous dépose au pied du chemin qui va nous mener à l’un des lacs les plus connus de l’île : le cratère de Lagoa de Fogo. L’ascension débute par la traversée d’une forêt de pittosporum et d’eucalyptus avant de suivre une levada qui débouche sur les rives sud du lac. La caldeira, qui renferme ce lac à 578 m d’altitude, est la plus jeune caldeira de l’île : 15 000 ans ! Classée réserve naturelle, elle offre un paysage magnifique, lieu de prédilection pour nombre d’oiseaux qui viennent nicher dans l’île et des plantes endémiques. Pique-nique dans cette ambiance mystérieuse qui se dégage du site avant de redescendre par un sentier parallèle à notre point de départ. Continuation de notre route vers Ponta Delgada, la capitale de l’île. Visite cette ville à taille humaine caractérisée par une architecture Baroque, des ruelles étroites, de belles églises en partie construites en pierre de lave, la marina …. Retour à l’hébergement.

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Dénivelé + : 600 m
  • Dénivelé - : 600 m
  • Hébergement : en bungalow

Jour 5 : La caldeira de Sete Cidades et la légende de l’Atlantide

Aujourd’hui une longue et magnifique journée nous attend avec la découverte de l’emblématique lac de Sete Cidades. La randonnée débute au Lagoa de Canario par le point de vue grandiose sur les lacs Azul et Santiago. Puis par un chemin longeant les lèvres du cratère nous contournons le lac. Les points de vue sur les lacs Azul et Verde s’enchaînent avant de descendre sur le village de Sete Cidades blotti au fond de la caldeira. Nous prenons le temps de nous rafraîchir dans un des bars terrasses du village (boissons à votre charge) avant de repartir par un pont aux 7 arches représentant symboliquement les 7 villes du continent perdu : l’Atlantide qui serait enfoui sous ces deux lacs. Puis nous entamons une lente ascension finale pour rejoindre le site de Vista do Rei et sa vue imprenable sur la vaste caldeira de Sete Cidades. Retour à notre hébergement.

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 650 m
  • Hébergement : en bungalow

Jour 6 : De Sao Miguel aux îles centrales : Sao Jorge, sur le chemin des Fajas - Santo do Cristo, Faja dos Cubres

En avion de ligne, nous rejoignons l’île de Sao Jorge. Toute en longueur, située au cœur du groupe central, Sao Jorge est probablement la plus sauvage, la plus verte, la plus authentique. C’est aussi l’île des Fajas, résultat de l’effondrement des falaises qui ont donné naissance à des terrasses fertiles en bord de mer. Nous arrivons à Velas, charmante petite ville au bord de l'eau et adossée à la falaise. Sa petite place de l'église, ses rue piétonnes et le petit jardin "da republica" incitent à la flânerie. Transfert sur les crêtes centrales. Un superbe chemin muletier, emprunté par les pèlerins, descend sur la côte sauvage des Fajas du Nord. Hortensias, bruyères arborescentes et genévriers accompagnent la descente. Au détour du chemin, le regard plonge sur les falaises du nord et sur la Faja de Santo Cristo avec son lagon, ses quelques maisons éparses et sa petite église. De ce hameau qui n’est accessible qu’à pied, nous longeons la côte jusqu’à la Faja dos Cubres où un petit bar nous attend pour une pause rafraichissante. Retour à Velas et temps libre pour se baigner dans les piscines naturelles de la ville. Dîner et nuit à Velas.
3h de marche ; dénivelé + 200 m /- 700 m

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Dénivelé + : 200 m
  • Dénivelé - : 700 m
  • Hébergement : en residentiale

Jour 7 : Chemin côtier de Faja de Sao Joao à Faja das Vimes

Transfert pour la Fajã de São João sur la côte sud. De ce petit village à flanc de falaise aux petites maisons caractéristiques, aux ruelles étroites et pavée, un sentier côtier relie cette Fajã à celle de Vimes plus à l’ouest. C’est à Sao Joao que l’on produit le fameux vin de l’île. Après avoir passé les vignobles, les plantations d’ignames le sentier s’élève dans les forêts de hêtres, bruyères et cèdres. Magnifiques vues sur la côte sud abrupte et au loin les îles de Faial et Pico. Dîner et nuit à Velas.

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Dénivelé + : 700 m
  • Dénivelé - : 700 m
  • Hébergement : en pension

Jour 8 : Pico, l’île noire : chemin muletier Caminho dos burros

Aprés une courte traversée en ferry, nous rejoignons l’île de Pico dominée par son imposant volcan qui culmine à 2351 m ce qui en fait le plus haut sommet du Portugal. Surnommée l’île noire en raison des pierres volcaniques qui façonnent son paysage et son architecture, Pico est indissociable de l’histoire de l’industrie baleinière qui a profondément marquée l’histoire des Açores. C’est sur cette île fascinante que nous allons donc passer les 3 jours suivants. Depuis le port nous rejoignons les crêtes centrales : une multitude de cône volcaniques s’alignent les uns après les autres couverts par une végétation rase et endémique. La randonnée emprunte la seconde moitié de du chemin muletier qui reliait autrefois Lajes et Sao Roque. La première partie (de Lajes au plateau) a totalement disparu et personne n’a jamais retrouvé le début du chemin. Peu à peu dans la descente sur l’océan, la végétation primaire laisse place à une forêt d’espèces plus exotiques introduites par l’homme comme le pittosporum, le cryptoméria, les pins. Puis nous terminons notre marche en traversant la réserve naturelle de Prainha qui abrite le Misterio da Prainha, champs de lave puis sur la petite plage de Baia das Canas pour une baignade bien méritée. Transfert à Madalena où nous nous installons pour 3 nuits dans un hôtel avec piscine. Dîner et nuit à Madalena ou Criaçao Velha (3km du centre)

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 100 m
  • Dénivelé - : 750 m
  • Hébergement : en hôtel ***

Jour 9 : Ascension du Pico

Transfert matinal à 1200 m, sur le flanc du volcan Pico. Accompagnés d’un guide local agréé, ascension du volcan à 2351m, sommet le plus haut du Portugal d’où s’échappent des fumerolles. D’un niveau plus soutenu que les autres randonnées, l’effort est récompensé par un univers de lave magique et une vue panoramique sur l’Océan et les îles. Dîner et nuit à Madalena ou Criaçao Velha (3km du centre)

NB : Si l’ascension du Pico ne peut être assurée en raison des conditions climatiques, une randonnée de substitution sera proposée sur les flancs du volcan jusqu’à Madalena. Dénivelé + 100m, - 700m, 3h de marche.

  • Heures de marche : entre 7h et 7h30
  • Dénivelé + : 1100 m
  • Dénivelé - : 1100 m
  • Hébergement : en hôtel ***

Jour 10 : Sortie observation des cétacés (en option) et les vignobles de Pico

Ce matin, matinée libre pour se relaxer après l’ascension de la veille ou possibilité de visiter le musée du vin en vue de notre randonnée à thème de l’après-midi (entrée 2 € pp) ou encore de faire une sortie en mer avec un spécialiste pour observer les cétacés.
En début d’après-midi, nous quittons Madalena par un chemin côtier qui serpente entre petits ports et vignobles. Un sol volcanique riche en nutriments et un climat favorable ont conduit à la plantation de vignes sur ces champs de lave, le « lajido ». Dans un effort titanesque, des kilomètres de murets en pierres de laves ont été construits, d’abord pour débarrasser les sols qui en étaient recouverts puis enfin pour protéger la vigne des vents et des embruns. C’est cette méthode très particulière de cultiver la vigne qui a fait classer cette zone au patrimoine mondial de l’UNESCO. Baignades dans les piscines naturelles et retour à Madalena. Dîner libre. Nuit à Madalena ou Criaçao Velha (3km du centre).

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Dénivelé + : 100 m
  • Dénivelé - : 100 m
  • Hébergement : en hôtel ***

Jour 11 : Faial, l’île bleue

Nous rejoignons l’île de Faial en ferry. Internationalement connue dans le monde des navigateurs transatlantiques, Faial c’est l’île dite bleue en raison des hortensias qui y fleurissent en abondance (bien que l’on en trouve partout sur l’archipel !). Elle abrite aussi Horta, une petite ville incontournable pour les marins qui laissent régulièrement sur le port leurs empreintes sous forme de peinture murale et qui de fait confèrent à la ville son côté cosmopolite. L’après-midi, transfert au village de Capelo. En longeant l’océan nous approchons du volcan de Capelinhos. En 1957, en pleine mer à un kilomètre de l’extrémité ouest de l’île, eu lieu une éruption volcanique qui a duré un an. La sortie de volcans, l’accumulation des laves et de cendres ont formé une presque-île reliant la terre et ensevelissant le village de pêcheurs de Capelinhos. Un lieu lunaire, impressionnant dominé par les vestiges du phare qui abrite aujourd’hui en sous-sol un centre d’interprétation de vulcanologie (visite en option). Fin d’après-midi possibilité de baignade dans les piscines naturelles aménagées du petit port situé au pied des volcans. Transfert retour à Horta. Pour ceux qui ont encore un peu d’énergie, possibilité de se baigner sur la belle plage de sable noir de Porto Pim située au pied du Monte da Guia, facile d’accès depuis le centre. Dîner et nuit à Horta.


  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Dénivelé + : 100 m
  • Dénivelé - : 100 m
  • Hébergement : en residentiale

Jour 12 : La Caldeira de Faial

Une magnifique randonnée sur le cratère central de l’île de Faial. A 900 mètres d’altitude, nous découvrons une caldeira de 2000 m de diamètre et de 400 m de profondeur. Par beau temps, la vue embrasse l’île, l’océan, les îles de Pico et de Sao Jorge et l’alignement des 10 volcans depuis la Caldeira jusqu’au dernier : Capelinhos. Après avoir contourné le cratère par un sentier bordé de végétation endémique, nous retrouvons une piste forestière puis une levada avant de continuer notre descente dans les pâturages sur le versant nord jusqu’au village de Praia do Norte. Retour à Horta. Dîner libre. Pour cette dernière soirée libre nous vous invitons à aller boire un gin tonic, spécialité du célèbre Peter’s Sport café, haut lieu de rassemblement des navigateurs et qui à lui seul concentre toute la mémoire de l’île. Nuit Horta.

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Dénivelé + : 200 m
  • Dénivelé - : 900 m
  • Hébergement : en residentiale

Jour 13 : Vol retour vers la France

Transfert à l'aéroport et vol retour vers la France via Lisbonne.

Important itinéraire

En fonction des rotations aériennes, nous pouvons être obligés de passer une nuit à Lisbonne au retour, le J13. Dans ce cas, le retour sur Paris se ferait le J14.

En fonction des changements des rotations maritimes entre les îles de Faial, São Jorge et Pico et les rotations du vol intérieur, l’ordre des étapes et le nombre de nuits sur chaque île peut être modifié.

Par ailleurs, les dénivelés et les heures de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent subir des modifications en fonction des contraintes de l’environnement et des capacités physiques des participants.

La sortie en mer (60€ environ à régler sur place) pour l'observation des cétacés peut être annulée pour des raisons de sécurité en cas de mauvais temps en mer.


***

PROGRAMME DEPARTS 16/07/18, 23/07/18, 06/08/18
Vol retour depuis l'ile de Pico et non de Faial

JOUR 1 – Arrivée à Sao Miguel
Arrivée sur l’île de Saõ Miguel, la plus importante de l’archipel. Elle abrite, Ponta Delgada la capitale des Açores mais aussi et surtout 3 lacs de cratères uniques que nous allons découvrir au cours de notre périple. Transfert à Furnas petit village au charme indéniable, niché dans un écrin de verdure et surtout connu pour son volcanisme actif : fumerolles, boues bouillonnantes, source sulfureuse d’eau chaude etc … Installation pour 3 nuits dans ce cadre enchanteur. Nuit à Furnas. Repas non compris. Après le dîner et pour vous remettre de cette journée de voyage, n’hésitez pas à aller vous prélasser dans les bains d’eaux chaudes (28°-30°) de Dona Beija (4 € pp) : plusieurs bassins en plein air entourés de végétation luxuriante et de terrasses en bois. Un vrai moment de détente pour débuter le voyage !
NB : selon les dates et la taille du groupe, les chambres peuvent être réparties sur plusieurs maisons dans le village. Certaines chambres avec salle de bains à partager (1 pour 2 chambre).

JOUR 2 – Fumerolles et sources thermales de Furnas
Départ à pied du village puis montée par un sentier ombragé au « Pico do Ferro », belvédère offrant une vue panoramique la vallée de Furnas. Puis nous redescendons pour rejoindre les bords du lac et ses impressionnants solfatares, fumerolles rejetant d’importante quantité de soufre. C’est ce système de géothermie, que depuis toujours les habitants utilisent pour faire cuire certains aliments comme le « Cozido », ragout typique de la région. Après avoir pris le temps d’observer la scène des cuissons, continuation par un chemin faisant le tour du lac bordé d’une végétation luxuriante. En cours de route ceux qui le souhaitent pourront visiter le centre de surveillance et de recherche de Furnas (3€ pp). Retour au village pour la découverte d’un ensemble étonnant et impressionnant de solfateres et de sources bouillonnantes quasiment dans le village. Fin d’après-midi libre pour profiter d’un autre lieu exceptionnel du village : le jardin botanique de Terra Nostra. Né de la croisée des grandes routes maritimes, il abrite arbres centenaires, fougères arborescentes, plantes exotiques, rivières aux eaux sulfurées …. En son cœur, une gigantesque piscine géothermale invite à un bain relaxant (entrée au parc et accès aux thermes : 8 € pp). Pour compléter cette journée étonnante, dégustation du cozido cuit le matin même au bord du lac. Nuit à Furnas.
4h00 de marche + 450 m – 450 m.

JOUR 3 – Moulins à eau, plage de sable noir et plantations de thé
Ce matin nous partons à la découverte de la côte nord sauvage et escarpée. Depuis le petit village de Lomba da Maia, nous descendons sur la belle plage de Praia da Viola avec son sable noir et ses falaises regorgeant de cours d’eau qui alimentèrent autrefois les moulins à eau qui jalonnent notre descente. Ces moulins à eau en pierre de lave et entourés d’ignames, permettaient de transformer blé et maïs en farine pour la confection du pain à la base de l’alimentation de l’île. Continuation vers les plantations de thé de Gorreana, une des deux plantations Açoréennes mais toutes deux uniques en Europe. On continue ici à cultiver, ramasser et fabriquer le thé selon les méthodes ancestrales. Le chemin serpente à travers les arbustes au vert tendre et minutieusement taillés et quelques points élevés nous offrent des points de vue sur la côte nord. Découverte de la fabrique familiale créée en 1883, avant de terminer par une dégustation de thé. Retour à Furnas. Dîner et nuit.
4h00 de marche ; dénivelé + /- 400m,

JOUR 4 – Le mystérieux Lagoa de Fogo et Ponta Delgada
Laissant derrière nous la paisible vallée de Furnas, nous rejoignons la côte sud de l’île. En cours de route le taxi nous dépose au pied du chemin qui va nous mener à l’un des lacs les plus connus de l’île : le cratère de Lagoa de Fogo. L’ascension débute par la traversée d’une forêt de pittosporum et d’eucalyptus avant de suivre une levada qui débouche sur les rives sud du lac. La caldeira, qui renferme ce lac à 578 m d’altitude, est la plus jeune caldeira de l’île : 15 000 ans ! Classée réserve naturelle, elle abrite des plantes endémiques et est offre un lieu de prédilection pour nombre d’oiseaux qui viennent nicher dans l’île. Baignade et pique-nique dans cette ambiance mystérieuse qui se dégage du site avant de redescendre par un sentier parallèle à notre point de départ. Continuation de notre route vers Ponta Delgada, la capitale de l’île. Visite cette ville à taille humaine caractérisée par une architecture Baroque, des ruelles étroites, de belles églises en partie construites en pierre de lave, la marina …. Transfert sur la côte nord à Rabo de Peixe petit village de pêcheurs où nous nous installons pour 2 nuits. Dîner et nuit en bungalow.
4h30 de marche ; dénivelé + 600 m, - 600 m.
NB : à certaines dates possibilité de 2 nuits à Ponta Delgada dans un hotel ** du centre au lieu de Rabo de Peixe

JOUR 5 – La caldeira de Sete Cidades et la légende de l’Atlantide
Aujourd’hui une longue et magnifique journée nous attend avec la découverte de l’emblématique lac de Sete Cidades. La randonnée débute au Lagoa de Canario par le point de vue grandiose sur les lacs Azul et Santiago. Puis par un chemin longeant les lèvres du cratère nous contournons le lac. Les points de vue sur les lacs Azul et Verde s’enchainent avant de descendre sur le village de Sete Cidades blottit au fond de la Caldeira. Nous prenons le temps de nous rafraichir dans un des bars terrasse du village avant de repartir par un pont aux 7 arches représentant symboliquement les 7 villes du continent perdu : l’Atlantide qui serait enfoui sous ces deux lacs. Puis nous entamons une lente ascension finale pour rejoindre le site de Vista do Rei et sa vue imprenable sur la vaste Caldeira de Sete Cidades. Retour à notre hébergement. Dîner et nuit.
5h de marche ; dénivelé + 400 m - 650 m

JOUR 6 – De Sao Miguel aux îles centrales : Faial, l’île bleue
En avion de ligne nous rejoignons l’île de Faial internationalement connue dans le monde des navigateurs transatlantiques. Faial c’est l’île dite bleue en raison des hortensias qui y fleurissent en abondance (bien que l’on en trouve partout sur l’archipel !). Elle abrite aussi Horta, une petite ville incontournable pour les marins qui laissent régulièrement sur le port leurs empreintes sous forme de peinture murale et qui de fait confèrent à la ville son côté cosmopolite. L’après-midi, transfert au village de Capelo. En longeant l’océan nous approchons du volcan de Capelinhos. En 1957, en pleine mer à un kilomètre de l’extrémité ouest de l’île, eu lieu une éruption volcanique qui a duré un an. La sortie de volcans, l’accumulation des laves et de cendres ont formé une presque-île reliant la terre et ensevelissant le village de pêcheurs de Capelinhos. Un lieu lunaire, impressionnant dominé par les vestiges du phare qui abrite aujourd’hui en sous-sol un centre d’interprétation de vulcanologie (visite en option). Fin d’après-midi possibilité de baignade dans les piscines naturelles aménagées du petit port situé au pied des volcans. Transfert retour à Horta. Dîner libre. Pour cette soirée sur Faial nous vous invitons à aller boire un gin tonic, spécialité du célèbre Peter’s Sport café, haut lieu de rassemblement des navigateurs et qui à lui seul concentre toute la mémoire de l’île. Nuit Horta.
2h de marche ; dénivelé + 100 m /- 100 m

JOUR 7 – La Caldeira de Faial
Une magnifique randonnée sur le cratère central de l’île de Faial. A 900 mètres d’altitude, nous découvrons une caldeira de 2000 m de diamètre et de 400 m de profondeur. Par beau temps, la vue embrasse l’île, l’océan, les îles de Pico et de Sao Jorge et l’alignement des 10 volcans depuis la Caldeira jusqu’au dernier : Capelinhos. Après avoir contourné le cratère par un sentier bordé de végétation endémique, nous retrouvons une piste forestière puis une levada avant de continuer notre descente dans les pâturages sur le versant nord jusqu’au village de Praia do Norte. Retour à Horta. Pour ceux qui ont encore un peu d’énergie, possibilité de se baigner sur la plage belle plage de sable noir de Porto Pim situé au pied du Monte da Guia facile d’accès depuis le centre. Dîner et nuit à Horta.
5h de marche ; dénivelé + 200 m - 900 m

JOUR 8 – Sao Jorge : sur le chemin des Fajas - Santo do Cristo, Faja dos Cubres
Ce matin, nous prenons un ferry à destination de Sao Jorge. Toute en longueur, située au cœur du groupe central, Sao Jorge est probablement la plus sauvage, la plus verte, la plus authentique. C’est aussi l’île des Fajas, résultat de l’effondrement des falaises qui ont donné naissance à des terrasses fertiles en bord de mer. Après une traversée de 1h environ nous arrivons à Velas, charmante petite ville au bord de l'eau et adossée à la falaise. Sa petite place de l'église, ses rue piétonnes et le petit jardin "da republica" incitent à la flânerie. Transfert sur les crêtes centrales. Un superbe chemin muletier, emprunté par les pèlerins, descend sur la côte sauvage des Fajas du Nord. Hortensias, bruyères arborescentes et genévriers accompagnent la descente. Au détour du chemin, le regard plonge sur les falaises du nord et sur la Faja de Santo Cristo avec son lagon, ses quelques maisons éparses et sa petite église. De ce hameau qui n’est accessible qu’à pied, nous longeons la côte jusqu’à la Faja dos Cubres où un petit bar nous attend pour une pause rafraichissante. Retour à Velas et temps libre pour se baigner dans les piscines naturelles de la ville. Dîner et nuit à Velas.
3h de marche ; dénivelé + 200 m /- 700 m

JOUR 9 – Chemin côtier de Faja de Sao Joao à Faja das Vimes
Transfert pour la Fajã de São João sur la côte sud. De ce petit village à flanc de falaise aux petites maisons caractéristiques, aux ruelles étroites et pavée, un sentier côtier relie cette Fajã à celle de Vimes plus à l’ouest. C’est à Sao Joao que l’on produit le fameux vin de l’île. Après avoir passé les vignobles, les plantations d’ignames le sentier s’élève dans les forêts de hêtres, bruyères et cèdres. Magnifiques vues sur la côte sud abrupte et au loin les îles de Faial et Pico. Dîner et nuit à Velas.
4h de marche ; dénivelé + 700 m /- 700 m.

JOUR 10 – Pico, l’île noire : chemin muletier Caminho dos burros
Aprés une courte traversée en ferry, nous rejoignons l’île de Pico dominée par son imposant volcan qui culmine à 2351 m ce qui en fait le plus haut sommet du Portugal. Surnommée l’île noire en raison des pierres volcaniques qui façonnent son paysage et son architecture, Pico est indissociable de l’histoire de l’industrie baleinière qui a profondément marquée l’histoire des Açores. C’est sur cette île fascinante que nous allons donc passer les 3 jours suivants. Depuis le port nous rejoignons les crêtes centrales : une multitude de cône volcaniques s’alignent les uns après les autres couverts par une végétation rase et endémique. La randonnée emprunte la seconde moitié de du chemin muletier qui reliait autrefois Lajes et Sao Roque. La première partie (de Lajes au plateau) a totalement disparu et personne n’a jamais retrouvé le début du chemin. Peu à peu dans la descente sur l’océan, la végétation primaire laisse place à une forêt d’espèces plus exotiques introduites par l’homme comme le pittosporum, le cryptoméria, les pins. Puis nous terminons notre marche en traversant la réserve naturelle de Prainha qui abrite le Misterio da Prainha, champs de lave, pour arriver sur la petite plage de Baia das Canas pour une baignade bien méritée. Transfert à Madalena où nous nous installons pour 3 nuits dans un hôtel avec piscine. Dîner et nuit à Madalena ou Criaçao Velha (3 km du centre)
3h30 de marche ; dénivelé + 100 m – 750 m

JOUR 11 – Ascension du Pico
Transfert matinal à 1200 m, sur le flanc du volcan Pico. Accompagnés d’un guide local agréé, ascension du volcan à 2351m, sommet le plus haut du Portugal d’où s’échappent des fumerolles. D’un niveau plus soutenu que les autres randonnées, l’effort est récompensé par un univers de lave magique et une vue panoramique sur l’Océan et les îles. Dîner et nuit à Madalena ou Criaçao Velha (3 km du centre)
7h de marche ; dénivelé +/-1100 m
NB : Si l’ascension du Pico ne peut être assurée en raison des conditions climatiques, une randonnée de substitution sera proposée sur les flancs du volcan jusqu’à Madalena. Dénivelé + 100m, - 700m, 3h de marche.

JOUR 12 – Sortie observation des cétacés (en option) et les vignobles de Pico
Ce matin, matinée libre pour se relaxer après l’ascension de la veille ou possibilité de visiter le musée du vin en vue de notre randonnée à thème de l’après-midi (entrée 2 € pp) ou encore de faire une sortie en mer avec un spécialiste pour observer les cétacés.
En début d’après-midi, nous quittons Madalena par un chemin côtier qui serpente entre petits ports et vignobles. Un sol volcanique riche en nutriments et un climat favorable ont conduit à la plantation de vignes sur ces champs de lave, le « lajido ». Dans un effort titanesque, des kilomètres de murets en pierres de laves ont été construits, d’abord pour débarrasser les sols qui en étaient recouverts puis enfin pour protéger la vigne des vents et des embruns. C’est cette méthode très particulière de cultiver la vigne qui a fait classer cette zone au patrimoine mondial de l’UNESCO. Baignades dans les piscines naturelles et retour à Madalena en taxi. Dîner libre. Nuit à Madalena ou Criaçao Velha (3km du centre).
2h de marche ; dénivelé + / - 100 m

JOUR 13 – Retour en France
Transfert à l’aéroport et envol pour Paris via Lisbonne. Repas libres.

ENCADREMENT
Accompagnateur sur 13 jours. Du J1 à Sao Miguel au J13 à Pico

Ascension du Pico :
7h de marche, dénivelé +/-1100m, niveau soutenu. La difficulté de l’ascension est due à une montée et à une descente raide, dans un terrain caillouteux et parfois escarpé, sur un sentier mal tracé. Une difficulté accentuée par des conditions météos défavorables et très changeantes (brouillard, pluie, froid à 2000m et vent).

HEBERGEMENT
En chambre double avec salle d’eau dans de petits hôtels de catégorie portugaise : residencial ** et ***. Catégories d’hébergements aux normes portugaises.

- 3 nuits à Furnas (Sao Miguel). Selon la taille du groupe les chambres peuvent être réparties sur 3 maisons (Residencial principal ou maison annexes dans le village). Certaines chambres ont une salle de bains à partager (1 salle de bains pour 2 chambres). Piscine dans 2 des maisons proposées.
- 2 nuits en résidence touristique avec piscine à Rabo de Peixe (Sao Miguel). Bungalow de 2 chambres partageant une salle de bain commune.
- 2 nuits en residencial à Horta (Faial) au centre-ville
- 2 nuits en residencial avec piscine à Velas (Sao Jorge)
- 3 nuits à en hôtel *** avec piscine à Madalena ou Criacao Vellha (3 km du centre de Madalena)

NOURRITURE
- 9 dîners dans des restaurants / tavernes à l’extérieur ou dans les hébergements (plat principal avec accompagnement + dessert
- 11 déjeuners (salades diverses ou pique-niques, fromage et fruits)
- vivres de course (sucreries ou barres chocolatées ou fruits secs)

SORTIE CETACES - EN OPTION J12
Sortie en mer (3h) en bateau semi-rigide avec un encadrement spécialisé pour approcher les cétacés (dauphins, globicéphales, cachalots). La météo et l’état de la mer conditionnent la sortie.

LE PRIX NE COMPREND PAS
Les repas du jour 1 et 13, les dîners des jours 6 à Horta et 12 à Madalena, les boissons, la sortie cétacés le jour 12 sur Pico, les droits d’entrée aux parcs et musées (ex Parc Terra Nostra 8 € pp),



Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée

Environnement

Volcans,
Bord de mer et îles

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
4 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 300 à 500 mètres. Bonne condition physique requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

11 jours de marche

Nombre de participants

De 6 à 15 participants

Caractéristiques du circuit

Voyage de randonnée facile (excepté l’ascension du Pico) et de découverte avec des trajets en taxi, bus de ligne.
Les traversées d’île en île s’effectuent avec des compagnies régulières de bateaux et d’avions. Des perturbations dans les transports peuvent intervenir en raison des conditions météo parfois défavorables. Des changements dans les rotations des bateaux peuvent modifier l’ordre de visite des îles.
Dénivelé maximum : 1100m pour la montée du Pico
Altitude maximum de passage : 2300m.
Difficultés particulières : des passages hors piste dans les pâturages, de courts passages escarpés et descente dans les scories.
L’ascension du Pico : 7h de marche, dénivelé +/-1100m, niveau soutenu.
La difficulté de l’ascension est due à une montée et à une descente raides, dans un terrain caillouteux et parfois escarpé, sur un sentier mal tracé. Une difficulté accentuée par des conditions météo défavorables et très changeantes (brouillard, pluie, froid à 2000m et vent).
Nature du terrain : chemins et sentiers de montagne, parfois dans les pâturages et les mousses et en bord de mer dans les laves et scories.

Hébergement

En chambre double avec salle d’eau dans de petits hôtels de catégorie portugaise : residencial ** et ***. Catégories d’hébergements aux normes portugaises.

- 2 nuits à Furnas (Sao Miguel). Selon la taille du groupe les chambres peuvent être réparties sur 3 maisons (Residencial principal ou maison annexes dans le village). Certaines chambres ont une salle de bains à partager (1 salle de bains pour 2 chambres). Piscine dans 2 des maisons proposées.
- 3 nuits en residence touristique avec piscine à Rabo de Peixe (Sao Miguel). Bungalow de 2 chambres partageant une salle de bain commune.
A certaines dates – Départ du 28/07 - en raison d’une forte demande : ces 3 nuits peuvent être passées à Ponta Delgada dans un residencial situé au centre-ville
- 2 nuits en residencial avec piscine à Velas (Sao Jorge)
- 3 nuits à en hôtel *** avec piscine à Madalena ou Criacao Vellha (3 km du centre de Madalena)
- 2 nuits en residencial à Horta (Faial) au centre-ville

Nourriture

- 9 dîners dans des restaurants / tavernes à l’extérieur ou dans les hébergements (plat principal avec accompagnement + dessert
- 11 déjeuners (salades diverses ou pique-niques, fromage et fruits)
- vivres de course (sucreries ou barres chocolatées ou fruits secs)

Dans les hôtels, l'eau du robinet est potable.

Encadrement

Accompagnateur sur 13 jours, du J1 à São Miguel au J13 à Pico.

Transfert et transport des bagages

Vol intérieur SATA de Ponta Delgada à Horta ou São Jorge (selon les dates).
Transferts en taxis privatifs sur les îles (minibus de 8 places ou taxis de 4 places).
Traversée en bateau de ligne régulière entre Pico, Faial et São Jorge (des modifications de rotation et des perturbations météo peuvent modifier le déroulement du voyage).

Transports aériens

Vols réguliers (Air Portugal, SATA).

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• 1 bonnet et/ou bandeau
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus) ou chemise manches longues
• 1 veste en fourrure polaire
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 veste type Gore-tex, simple et légère
• 1 cape de pluie
• 1 sur-pantalon imperméable (facultatif)
• 1 maillot de bain (Attention : le bain ferrugineux à Terra Nostra laisse des traces orangées sur les maillots, opter pour un vieux maillot ou un maillot de couleur)
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis"(coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax par exemple.
• 1 paire de chaussures de randonnée tenant bien la cheville (semelle type Vibram), idéalement imperméable
• 1 paire de sandales ou chaussures détente pour le soir.

La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 paire de bâtons télescopiques (facultatif) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.
• 1 paire de sandales pour les baignades
• 1 gourde (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence
• 1 serviette de toilette à séchage rapide
• Boules Quies (facultatif)
• Papier toilette
• Crème solaire et stick à lèvres

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)
• Répulsif anti-moustiques (facultatif)

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Couverts, bols pour les pique-niques.

3. Formalités et santé

Passeport

Carte nationale d´identité (2 mois de séjour maximum) ou passeport (3 mois de séjour maximum) en cours de validité pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

A partir du 1er janvier 2014, les cartes nationales (France) d’identité sécurisées délivrées à des majeurs entre le 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013 auront automatiquement une durée de validité étendue de 5 ans, sans modification matérielle du titre. Ainsi, la carte d’une personne majeure au moment de la délivrance portant comme date de fin de validité le 23 avril 2014 sera en réalité valable jusqu’au 23 avril 2019. De façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage (les autorités portugaises n'ayant pas précisé leur position quant à cette mesure), il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.
Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pourrez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles en allant à l'adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-portugal.pdf

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Vaccins Conseillés

Comme toujours et partout, il est important d´être protégé contre : diphtérie, tétanos, poliomyélite, mais aussi rougeole et coqueluche ; hépatites A et B.

Prévention Paludisme

Totalement absent du Portugal continental, de Madère et des Açores.

Autres risques

Si, comme dans tous les pays d'Europe, le voyageur n'est pas exposé aux risques sanitaires « exotiques », les risques comportementaux ou environnementaux peuvent être les mêmes qu'ailleurs.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont, bien sûr, satisfaisantes partout, mais le coût des soins dans certaines structures privées nécessite que l’on vérifie toutes les clauses du contrat d´assurance-assistance souscrit avant le départ.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Le Portugal a un climat atlantique. Assez humide, donc. L’hiver, les températures sont douces sur toute la façade maritime (notons toutefois que la basse vallée du Douro - Porto - est très ventée). Le mercure chute dans l’intérieur ; la neige est régulière sur les reliefs. L’Algarve bénéficie alors d’un microclimat ensoleillé. L’été est sec et chaud, il peut même être torride dans l’Alentejo et le Ribatejo. La température de l’océan ne monte toutefois pas au-dessus de 20°. Le printemps (d’avril à juin) et l’automne (septembre et début octobre) sont des saisons délicieuses, mais pluvieuses.

ESCALE A LISBONNE
Si vous disposez entre deux avions de plus de 2h30, le centre-ville étant proche de l’aéroport, nous vous suggérons une visite du vieux Lisbonne.
Le centre-ville au bord du fleuve Tage se compose du quartier Baixa (Rossio), centre commercial à l’urbanisme du marquis de Pombal, le Haussmann portugais, et de 2 collines, le vieux Lisbonne populaire de l’Alfama et le quartier du Bairro Alto.

Plan de Lisbonne : au bureau de tourisme du hall d’arrivée.

Se rendre au centre
- Bus : aerobus. Départ toutes les 20mn pour Rossio, achat du billet dans le bus valable ensuite dans les trams.
- Taxis : solution économique à 3 ou 4 personnes.

Suggestions de balades
- Taxi pour Miradouro da Nossa Senhora do Monte (Graça).
- Un belvédère idéal pour visualiser Lisbonne, ensuite il vous suffit de vous laisser porter dans le dédale des rues et des places de l’Alfama en descendant vers le Tage.
- Bus pour Rossio et Baixa.
Pour découvrir l’Alfama ou le Bairro Alto, prenez le tram n°28 (rua da Conceiçao).


LES ACORES

Archipel de 9 îles situé à 1300 km de Lisbonne. 3 groupes d’îles s’étendant sur 600km.
Altitude maximum : 2351m (Pico)
Population : 300 000 habitants environ dont 150 000 sur São Miguel.
Capitale économique : Ponta Delgada
Capitale politique : Horta

Des Hommes et des volcans au cœur de l’Atlantique
Le volcanisme est actif aux Açores, des solfatares au cœur de village, des fumeroles sur le Pico, des caldeiras béantes (cratères d’effondrement) et des "misterios" (champs de lave), il n’y a pas un siècle sans que les éruptions et les tremblements de terre ne touchent les îles. L’esprit des volcans est omniprésent et s’inscrit profondément dans la vie des Açoréens.

Petite géographie des Açores
"São Miguel travaille, Terceira prie et Faial s’amuse" dit le dicton.
L’île de São Miguel, la plus grande, 60 km sur 20, présente d’est en ouest, le grand cratère de Sete Cidades, une plaine agricole ponctuée de petits cratères avec la capitale Ponta Delgada, les cratères de Lagoa de Fogo (éruption en 1652) et de Furnas.
L’île de Faial de 15 km de diamètre est une grande caldeira avec la coquette ville de Horta. Face à elle la grande île de Pico (42 km sur 15), impressionne par la silhouette imposante de son volcan (2300m). Parallèle à Pico au nord, l’île de São Jorge avec ses 4 km de large sur 60 et son arrête centrale à plus de 1000 mètres, très caractéristique.
Au pied des falaises s’étalent les "fajas", des langues de terre où les villages et les cultures se sont développés.
Avec la présence du Gulf Stream et de l’anticyclone des Açores, le climat est doux et humide, favorisant les cultures subtropicales. La canne à sucre, les orangers, les bananiers et les théiers ont eu un rôle économique considérable dans le passé. Les paysages ruraux sont dominés par les pâturages destinés à l’élevage de vaches laitières pour la production de fromage.

Escale des Grands Navigateurs
Les Açores et Madère sont indissociables de l’histoire des grandes découvertes portugaises à la conquête d’une route maritime pour les Indes aux XVe siècle. Inhabitées à l’origine, elles furent colonisées à partir de 1420 par des aventuriers portugais, flamands, génois et des paysans déshérités d’Europe continentale qui les ont déboisées et mises en valeur. Escale de ravitaillement pour les navires sur les routes du Brésil et des Indes, elles connurent la richesse du cycle des épices au XVIe siècle, celle de l’or et des diamants au XVIIIe.

Horta, la cosmopolite
Belle bourgade à l’architecture coloniale d’outremer, Horta dégage un charme sympathique et une atmosphère très cosmopolite. Elle a connu dans son histoire, une des bases arrières des Jésuites du Nouveau Monde, l’exportation des oranges et du vin de Pico, la fréquentation des baleiniers américains, l’installation de compagnies européennes pour les câbles télégraphiques traversant l’Atlantique et les premiers vols transatlantiques de la Panam en hydroglisseur. Sur les quais du port, vous pourrez admirer les peintures réalisées par les navigateurs transatlantiques. Depuis 20 ans, la tradition veut qu’à l’escale tout équipage de voilier réalise sa peinture.

Baleines et Amériques
Les baleines fréquentent les eaux riches en plancton de Pico, Faial et São Jorge et, au XIXe siècle, les baleiniers du New Bedford chassaient intensément les cétacés pour en tirer essentiellement une huile d’éclairage, avant l’exploitation du pétrole. Les rues de Paris et de New York étaient éclairées avec cette huile. Les baleiniers constituaient des équipages açoréens, et nombreux sont les îliens qui ont immigré "aux Amériques". L’économie baleinière se développa à Faial et Pico, avec la fabrication de la chaloupe à moteur équipée de voile pour approcher la baleine sans bruit, la création de tours de guet et d’usines de transformation. Elles produisaient des huiles de précision, des substances pour les cosmétiques et des farines pour l’agriculture et l’élevage. En 1985, un moratoire mit fin à la chasse aux baleines.

Bretanha et Flamengo
Peuplées par des paysans du continent qui ont fuit la misère et les guerres d’Europe, on retrouve dans les noms des villages certaines de leurs origines. Bretanha à São Miguel rappelle l’origine bretonne de cette communauté ou à Faial, la vallée de Flamengo colonisée par des Flamands pendant la guerre de Cent Ans.

Hortensias
Les paysages des Açores sont ornés d’hortensias bleus et blancs. Originaires de Chine, ils sont utilisés comme haies séparant les pâturages, et se sont échappés dans la nature pour former de grandes coulées dévalant les cratères.

Températures moyennes
Hiver : 14°C
Printemps : 16°C
Eté : 21°C
Automne : 19°C

Climat atlantique doux et humide sous l’influence du Gulf Stream. Les cratères accrochent souvent les nuages. La température de la mer oscille entre 17°C et 24°C.

Pour connaître le climat dans votre région, consultez les différents sites Internet :
- www.meteoconsult.fr
- www.meteo.fr
- www.lachainemeteo.com

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

"Portugal", Guide vert Michelin.
"Madère - Açores", Guide poche Marcus.
"Femmes de Porto, Pim et autres histoires", Antonio Tabuccci, C. Bourgeois, Coll. 10.18 (roman)
"Gros temps sur l'archipel", Victor Menesio, Ed. de la Différence (roman)

Cartographie

Açores - Ed Turinha 1 :75 000

Vidéos

Titre

Description

Titre

Description

Titre

Description

Titre

Description

Extension

Pour prolonger votre voyage, n’hésitez pas à rester quelques jours de plus en sélectionnant une extension.

Veuillez consulter votre agence Terres d’Aventure qui se chargera de vous proposer une extension.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.

Avis voyageurs

Note globale du voyage :
/ 44 avis voyageurs

Toutes les appréciations affichées ci-dessous proviennent uniquement de personnes qui ont voyagé avec nous. À leur retour, nos clients reçoivent un e-mail qui leur propose de faire part de leurs impressions. Bons ou mauvais, les avis sont publiés sur le site, à condition qu'ils respectent notre charte éditoriale et dès lors que nous avons un minimum de 5 avis par voyage ou 10 avis par pays.

  • Sophie

    Départ du 28/04/2018

    “Voyage aux Acores”

    La diversité de paysage est incroyable vous en prendrez plein la vue, le guide est plein de vie et sait faire partager sa passion des Acores.
    Avis déposé le 15/05/2018

  • Jean-Pierre

    Départ du 06/08/2017

    “ARCHIPEL DES ACORES POR 002”

    Très beau voyage , bien organisé malgré un temps incertain . Paysages très variés sur les 4 iles visitées. Tempo de marche très agréable, adaptation parfaite de notre guide aux aléas de la météo et des contraintes inter-îles (bateaux, avions). Guide passionné par ses îles qui a bien su nous transmettre la ou les cultures des îles & qui a bien su fédérer le groupe Dommage pour les conditions météorologiques du Pico qui n'ont pas permis l'ascension
    Avis déposé le 20/11/2017

  • Lydia

    Départ du 06/08/2017

    “Les Açores, îles luxuriantes”

    Quatre île des Açores à vous couper le souffle de part leur beauté et leur diversité végétale.Chaque île a son caractère propre donc aucune lassitude. Le climat est très changeant mais l'ensoleillement apprécié. Un guide, Olivier, passionné par son pays et dont les connaissances sont bien partagées. Quel dommage que nous n'ayons pas pu faire l'ascension du Pico à cause des conditions météorologiques !
    Avis déposé le 17/11/2017

  • Christophe

    Départ du 30/07/2017

    “Acores en famille”

    Premiere expérience de voyage TA, sur l'archipel Acorien...Expérience que l'on peut aisément qualifie de concluante de part la diversité, le calme, la météo favorable. Belles étapes variées et globalement toutes couplées a une baignade, mer, lac, spa, piscine naturelle etc ce qui est un plus non négligeable, ajoutant une touche bien-être à la randonnée et à l'effort.
    Avis déposé le 17/11/2017

  • Lydie

    Départ du 23/07/2017

    “le bleu des Açores”

    Non le bleu des Acores n'est pas que celui de l'océan. Le bleu des Açores est surtout le bleu des hortensias qui coulent comme des rivières superbes tout au long des pentes des volcans. C'est magnifique !
    Avis déposé le 21/08/2017

  • Jean-Louis

    Départ du 23/07/2017

    “Découverte savoureuse et ressourçante”

    Grosse tergiversation avant de partir entre pays du Grand Nord et les Açores. Et puis Echappées Belles a été un déclic. Et que du top sur place, sentiers plus que fleuris, îles ayant chacune son charme et ses secrets, paysages changeant entre plein soleil et brumes chaudes, produits locaux très savoureux. Ca, c'est 50% de réussi. Les autres 50%, c'est un groupe joyeux et positif, mené par Josefina, guide talentueuse, riche de la culture de son pays, ravie de la partager non seulement avec sa tête, mais surtout avec son cœur. Une envie énorme de retourner là-bas, pour partager davantage, cueillir le thé, vendanger, ramer et compter les puffins cendrés !
    Avis déposé le 17/11/2017

  • Evelyne

    Départ du 16/07/2017

    “Beau voyage ”

    de découverte de ces quatre îles épargnées par le tourisme de masse. Belles balades, météo agréable. Un merci particulier à notre guide Fernando, biologiste de formation, pour sa connaissance du pays, ses explications et autres anecdotes (flore, faune, géologie, histoire du pays), ainsi que pour ses salades et pique-niques de midi.
    Avis déposé le 02/08/2017

  • Francoise

    Départ du 16/07/2017

    “Virée en Macaronésie”

    Un grand merci à notre guide Fernando pour cette belle escapade dans ces îles volcaniques et fleuries dont il a su nous faire partager ses connaissances et sa passion. A savoir que le climat est plus proche de celui de la Bretagne que du Portugal. Bonnes chaussures de marche fort utiles pour l'ascension du Pico. Hébergements très moyens sauf à San Miguel. Les restaurants du bord de mer nous ont régalés par leurs bons poissons ( et le petit vin blanc ). Françoise et Jean-Louis
    Avis déposé le 20/11/2017

  • Christophe

    Départ du 25/07/2016

    “Les Acores j'adore”

    Circuit très bien conçu, belle découverte que ces îles au milieu de l'Atlantique Randonnées agréables sous le soleil sans être accablés par une chaleur trop forte au cours de ce séjour estival Baignade quotidienne, hortensias, dauphins et cachalots, caldeiras,... bonne nourriture de poisson notamment et la bière bon marché Le Pico est un sommet très accessible
    Avis déposé le 19/08/2016

  • Valerie

    Départ du 11/07/2016

    “Randonnée Açores Juillet 2016”

    Très belle randonnée sur 4 îles des Açores. Paysages magnifiques, variés, volcaniques, fleuris, avec des lacs d'altitude qui font le régal des corps durant la randonnée. Super séjour avec une super guide, Josefina, qui a eu à coeur de nous faire partager sa passion et son amour des Açores. Une guide parfaite, organisation au top, repas du midi toujours avec les spécialités du coin, connaissances très très étendues sur l'histoire, la faune, la flore, l'économie et les traditions des Açores. Un séjour de 15 jours en grande partie réussi grâce à Josefina et sa bonne humeur permanente, et aussi aux membres du groupe qui étaient au top. C'était ma 1ere randonnée et je vais rempiler, avec TA!
    Avis déposé le 19/08/2016