Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

11/03/2018

25/03/2018

3990 € Assuré à partir de 5

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

Le transport aérien et les transferts
La pension complète sauf les repas à Reykjavík
L'hébergement à Reykjavík
L'hébergement sous tente et en refuge durant le raid
L'encadrement par un guide francophone
Le prêt du matériel de ski, chaussures, bâtons et la pulka

Le prix ne comprend pas

Les assurances
Les frais d'inscription
Les boissons
les repas à Reykjavík (sauf les petits déjeuners)

Idées associées

Reykjavik, Landmannalaugar.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1

Vol Paris/Keflavík. Accueil et transfert jusqu‘à la capitale la plus septentrionale du monde. Essai du matériel de ski puis dîner libre en ville.

  • Type d'hébergement : en guesthouse
  • Transfert : Minibus, entre 0h30 et 1h , 45 km

Jour 2

Départ matinal à bord d´un minibus 4x4 ou de super jeeps pour gagner l'intérieur des terres enneigées, par une piste tracée jusqu´à l'extrémité ouest de la calotte glaciaire. La durée de ce transfert dépend des conditions de neige et de la météo. Si tout va bien, nous arrivons dans l'après-midi au bord de la calotte glaciaire dans les environs de Jökulheimar. Le jour même, nous pourrons faire un tour sans les pulkas sur les flancs en pente douce du glacier. Nuit au refuge de Jökulheimar, sorte de petit camp de base, pour finir de préparer nos pulkas. Avec un peu de chance, nous verrons le ballet des aurores boréales si le ciel est dégagé.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Distance Parcourue : 10 km
  • Type d'hébergement : en refuge
  • Transfert : 4X4, entre 6h et 10h , 170 km

Jours 3 et 4

Les premiers jours seront une période d'adaptation : initiation au ski en tractant la pulka, montage du campement le soir, qui nécessite un vrai travail d´équipe sous la conduite de votre guide qui aura le rôle d´un chef d´expédition. Les habitudes seront vite prises. Nous commençons par longer le glacier, ce géant paisible sous lequel gronde le feu, pour suivre le rift volcanique actif sur son axe, vers le sud-ouest. Plusieurs routes sont possibles et, si les conditions de neige et de gel le permettent, nous privilégierons celle qui longe le lac de la "longue mer“, Langisjór par les Fagrifjöll, où un seul nom vaut mieux qu´un long discours puisque cela veut dire "les belles montagnes“. Au bout du lac, trône Sveinsstindur, pointe sur un sommet massif.

  • Heures de marche : entre 8h et 9h
  • Type d'hébergement : en bivouac

Jours 5 à 7

Lors de ce cinquième jour, nous passons d´un lac à un large fleuve glaciaire englacé, la Tungná. Cette fois nous coupons le rift pour nous retrouver en fin de journée face à Snjóöldufjallgardur, la bien nommée "chaîne des montagnes enneigées“. Nous pouvons alors longer la Tungná séparée de la région des lacs de Veidivötn par une chaîne montagneuse, avant de divaguer entre lacs et marais gelés pour amorcer notre entrée dans la caldeira qui domine le Landmannalaugar. Arrivée en fin de journée du J7 pour un bain réparateur dans une source chaude et passer deux nuits en refuge.

  • Heures de marche : entre 3h30 et 8h
  • Type d'hébergement : en bivouac

Jour 8

Selon les conditions météo et la forme du groupe, cette journée pourra être une journée de sécurité finalement passée ailleurs, de repos et remise en forme, ou de balade sans les pulkas pour explorer la vallée du Jökulgil ou aller vers le lac de cratère de Ljotipollur. Seconde nuit en refuge (ou pas, c´est selon) et nouvelle baignade dans la source, nous nous efforcerons d´obtenir une livraison d´aurores boréales pour l'occasion.

  • Type d'hébergement : en refuge

Jours 9 et 10

Deux journées seront nécessaires pour franchir la caldeira et en profiter. Ascension de ses versants, il faudra délester les pulkas pour charger les sacs à dos durant une heure ou deux. Une fois là-haut, les paysages sont dantesques et exigent une grande prudence car les conditions météo y sont encore plus changeantes qu´ailleurs. D´un peu partout jaillissent des fumerolles, l'eau bouillonne, nous rappelant pourquoi les hommes appellent cette terre, terre de glace et de feu. La descente est abrupte et offre une vue à couper le souffle sur les glaciers du sud, Mýrdalsjökull, Eyjafjallajökull et Tindfjallajökull. Ils constituent notre ligne de mire jusqu´aux abords du désert de Mælifellssandur.

  • Heures de marche : 9h
  • Type d'hébergement : en bivouac

Jours 11 et 12

Encore un dernier effort pour traverser le glacier. Il faut d´abord passer un étonnant désert plat, tout noir en été, tout blanc en hiver, avant d´accéder au glacier qui vient mourir en pente douce. Deux jours d´une étrange et magnifique traversée sur une grosse bosse enneigée. Plus nous avançons, plus nous découvrons les effets du vent sur la glace qui subit son influence pour créer d´étonnantes formations rappelant les déserts de sable. Pendant la traversée de ce désert de glace écrasante et surréaliste, chacun se perdra à coup sûr dans ses pensées. Les couleurs vives de l´équipement et des pulkas des membres de l´expédition contrastent avec les différentes nuances de blanc. Nous avançons dans le vide. Les paysages sont subtils. Tout est réduit à l'essentiel et lorsque le soleil brille durant de longues heures, nous perdons peu à peu le sens du temps.
Notre organisation est chaque jour plus efficace, tailler des blocs de neige pour protéger les tentes d´une éventuelle tempête, allumer les brûleurs de nos réchauds est devenu notre quotidien. Chaque soir, nous passons facilement deux à trois heures à monter le campement, faire fondre la neige et à préparer notre repas. Et c´est le moment pour se remémorer les journées passées et l´expérience acquise.

  • Heures de marche : entre 7h et 9h
  • Type d'hébergement : en bivouac

Jour 13

Au sud de la calotte glaciaire nous découvrons l´océan qui nous fait désormais face, annonçant la descente vers la côte et la fin de notre périple. Mais nous n'en sommes pas encore là car nous devrons d´abord, dans un dernier effort, atteindre le plateau situé juste en dessous des hauteurs. Heureusement les pulkas se font plus légères. Les cristaux de glace scintillent à la lumière, ici et là un coin de ciel bleu semble électriser la neige. Après une nuit sur le glacier nous profitons des derniers instants pour apprécier des vues à couper le souffle sur le littoral, englobant l´archipel des îles Vestmann, la côte de sable noir et le sommet de l'Eyjafjallajökull. L'espace semble infini. Sur plus de 200°, on voit la vaste calotte glaciaire que nous avons traversée ces derniers jours, au plus profond en dessous de nous au sud se trouve le sombre océan. Nous retrouvons les véhicules 4x4 que nous chargeons et prenons la route de la capitale. Dîner libre et nuit en guest house.

  • Heures de marche : entre 3h et 4h
  • Type d'hébergement : en guesthouse
  • Transfert : 4X4, entre 3h et 5h

Jour 14

Journée libre à Reykjavík, l´occasion d´aller se détendre dans une de ses piscines en plein air et de laisser son corps reprendre contact avec la chaleur de l´eau. Dîner et c'est le moment de se remémorer le voyage.

  • Type d'hébergement : en guesthouse

Jour 15

Transfert matinal à l'aéroport et vol retour pour Paris.

Important itinéraire

Selon les conditions météorologiques du moment, le voyage peut se faire dans un sens ou dans l'autre, le point de départ et d'arrivée peut être modifié. Votre guide est seul maître à bord. Pour votre sécurité et celle du groupe, vous êtes tenu de suivre ses décisions et consignes.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Ski de fond et ski nordique

Environnement :

Terres Polaires,
Neige

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Pratique régulière. Technique de base acquise. Etape de 25 km environ parfois en toute neige. Bonne condition physique requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

L'esprit du voyage

Attention expédition ! Ce voyage nous conduit dans les endroits les plus reculés de l'Islande. Le départ depuis le refuge de Jokulheimar est pratiquement en plein centre de l'Islande. Outre le fait de traverser la moitié de l'île en hiver, nous traverserons la calotte glaciaire du Mýrdalsjökull. Nous parlons donc là d'une véritable expédition à ski où l'engagement physique et psychologique sera important. De même un bon esprit d'équipe sera indispensable pour réaliser ce voyage. Il faudra veiller sur vos compagnon de route autant que ceux-ci veilleront sur vous, et il faudra participer aux tâches quotidiennes.

Nombre de jours d'activités

11 jours de ski de fond

Nombre de participants

De 5 à 10 participants

Caractéristiques du circuit

Ce voyage couvre la partie du centre-sud de l'Islande, les altitudes variant seulement entre 250 et 1100m, le matériel sera tracté par chaque participant à qui sera remis une pulka légère (sorte de traîneau), une corde et un harnais par pulka. Faire du ski en Islande, c'est en quelque sorte réapprendre à faire du ski, même si cela peut paraître prétentieux : les conditions de neige sont en effet très changeantes du fait d'une météo très variable et imprévisible. Attendez-vous donc aux chutes de neige, à de la pluie, un ciel bleu éclatant et aussi un brouillard si épais que le ciel sera aussi blanc que la neige. Pas de règle, tous les types de neige seront au menu, parfois au cours d'une même journée : poudreuse, neige mouillée, glacée, collante. Attendez-vous même à ne pas pouvoir sortir de votre tente durant de longues heures à cause des intempéries.

La traction de la pulka, utile sur ce type de parcours, demandera aussi au début un peu de patience car ce sera pour nombre d'entre vous un élément nouveau.

La pulka est un traîneau léger équipé d’une corde que l’on fixe sur le harnais que le skieur porte sur lui. On s'habitue assez vite à la présence de la pulka dont la traction ne pose de réels problèmes qu’en montée ou sur des dévers. Pour cette raison, un grand sac à dos est nécessaire puisque, dans certains cas, on l’utilisera pour alléger la pulka. Il n'est donc pas prévu de porter le sac à dos en permanence, en tout cas pas lourdement chargé. 25 kg de charge dans une pulka tractée donne la même impression qu’un sac à dos d’une dizaine de kilos, il y a donc un intérêt réel à son emploi.

L'observation des aurores boréales n´est pas seulement une question de saison, mais également de conditions météo qui seront, une fois sur place, favorables ou non. Sans ciel clair pas d´observation. L´Islande est une des terres de prédilection à leur observation mais rappelez-vous qu´il s´agit d´un spectacle naturel sur lequel l´homme n´a pas prise. Observer les aurores boréales c´est un peu comme aller à la pêche, ça mord ou ça ne mord pas, la prise peut être grosse ou pas. Mais qui ne tente rien n´a rien.

Hébergement

Guest house à Reykjavík (chambre twin, sanitaires à partager, petit déjeuner inclus)
En refuge, dortoir et sac de couchage pendant la randonnée (3-4 nuits) et sous tente le reste du temps. Il sera nécessaire de construire des murs de neige chaque soir au campement et nous serons équipés pour cela de pelles et scies à neige.

Nourriture

La nourriture sera essentiellement à base de lyophilisés pour des raisons évidentes liées au poids à tirer durant plusieurs jours. Ne vous attendez pas à consommer fruits et légumes qui gèleraient et s´abîmeraient dès le premier jour.

Si vous avez un régime particulier, vous êtes invité à nous le signaler à l'avance, afin de faire les adaptations nécessaires.

Nous prenons le temps de bien déjeuner le matin et préparons les thermos d’eau chaude pour la journée. Nous faisons plusieurs pauses de courte durée (10 à 15mn) en fonction de la météo et de la forme du groupe. Une fois à l’étape, après avoir monté le camp (tente mess et tentes biplaces), nous consacrons une bonne partie de la "soirée" à préparer le repas, faire le point de la journée et parler de l'itinéraire du lendemain.

De votre côté, n'oubliez pas d'emporter une spécialité ou un apéritif de votre région pour la convivialité. Une bonne Chartreuse dégustée dans la source chaude du refuge reste et restera toujours un moment délicieux...

Encadrement

Parce que l'Islande est un territoire particulier, nos guides sont islandais francophones ou français vivant en Islande, et pas seulement dépositaires d'un diplôme leur donnant le droit d'encadrer à l'étranger. Leur expérience et leur connaissance de ce pays feront toute la différence. N'oubliez pas que le guide reste la pierre angulaire d'un voyage réussi !

Nos groupes ne dépassent pas 10 personnes. Prévoir un groupe plus important, ne permettrait pas d'assurer le voyage avec la sécurité et le sérieux nécessaires à ce type de régions.

Transfert et transport des bagages

Les transferts des J1 et J13 se feront en super jeeps. Le reste du temps chaque skieur tracte sa pulka avec ses effets personnels et le matériel collectif réparti.

Transports aériens

Vols réguliers ou low cost

Préparation physique

Il est conseillé d'être en excellente forme physique pour participer à ce circuit. Quelques nuits seront en refuge mais le reste du temps, vous serez toujours dehors et affronterez en permanence le froid et le vent, les intempéries.

Préparation psychologique

L'Islande en hiver est un véritable laboratoire météorologique. Vous devez vous préparer à tous les types de temps, du ciel bleu à la tempête islandaise. Les aléas météo peuvent modifier tout ou une partie de l'itinéraire ; votre guide islandais francophone, particulièrement expérimenté, sera à même de les gérer et prendre les décisions qui s'imposent. Vous devrez alors suivre ses conseils. Mais si l'Islande est merveilleuse sous le soleil hivernal, un bonne tempête nordique vous laissera des souvenirs inoubliables.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.

Vêtements

Le climat de l’Islande est imprévisible pour le randonneur et nécessite un équipement performant. Pour plus de précisions sur le climat, reportez-vous à cette rubrique dans la Fiche Info Pays. Veuillez respecter scrupuleusement la liste d’équipement ci-dessous, et ce, d´autant plus que ce voyage est programmé à l´automne et en hiver au niveau du cercle polaire arctique. Même si à latitude comparable il fait nettement plus chaud qu´en Sibérie, le Grand Nord n´est pas loin.
L’expérience montre qu’un équipement inadapté affecte l’appréciation du voyage. Les personnes qui ont froid ont besoin de marcher pour se réchauffer, mais les pauses sont importantes pour récupérer, s’alimenter et apprécier le paysage… Pensez que vous voyagez en groupe, et le rythme ne peut pas être exactement le même que le vôtre quand vous randonnez seul.

Préférez du matériel de marques reconnues pour leur qualité et leur expérience. Nous vous conseillons The North Face, Patagonia, Mountain Hardwear, Millet, Odlo, etc...

Equipement à prévoir
En journée

Le corps : prévoyez ce que l’on appelle le “système trois couches” :
- Première couche : sous-vêtement thermique haut et bas. Surtout PAS de coton
- Deuxième couche : fourrure polaire de qualité haut et bas de type Polartec
- Troisième couche : haut et bas, en tissu Gore-tex imperméable et faisant office de coupe-vent (non doublée pour éviter la condensation et avec une capuche intégrée). Disponible à la location.

Pour skier : skis, bâtons, chaussures et pulka. fournis par GNGL.

- La tête : bonnet windstopper, passe montagne, casquette, cagoule.
- Les yeux : lunettes de glacier classe 4 + étui rigide de protection, masque de ski classe 4, double paroi. Pour les porteurs de lunettes de vue, il existe des masques spéciaux.
- Le visage : un foulard, un masque de protection en néoprène, cagoule, crème solaire haute protection en stick, stick à lèvres.

Les extrémités : n’oubliez pas que ce sont elles qui se refroidissent le plus vite.

- Mains : des sous-gants, des gants en laine, surmoufles, prévoyez des gants de secours. Disponibles à la location. Conseil : attacher ses gants à ses manches avec des élastiques peut être salutaire par jour de grand vent, vous ne risquerez ainsi pas de les perdre.

- Pieds : deux ou trois paires de chaussettes en laine ou en bouclette, des sous-chaussettes.

- Une paire de guêtres pour assurer une jonction efficace entre chaussures et pantalon.

Pour le soir :
- Pour le haut une veste type “doudoune”. Disponible à la location
- Pour le bas, un caleçon en polaire à mettre dans le refuge ou sous votre sur-pantalon Gore-tex
- Pour les pieds : une paire de bottes de type canadien. Prévoyez une paire de chaussures légères pour les refuges de type tennis ou sandales de randonnée.

Pour le matériel de ski, remplir impérativement le coupon (reçu à la confirmation de l'inscription) et le retourner le plus tôt possible afin de préparer votre équipement que vous retrouverez sur place à Reykjavík.

Le choix de l’équipement pour un raid nordique est crucial. Pour cela, une partie du matériel personnel est disponible à la location auprès de notre partenaire MONTAGNES-EXPEDITIONS. La liste de ce matériel en location est fournie à l'inscription. Attention aux disponibilités. Si un type de matériel venait à manquer, il serait remplacé par un matériel équivalent.

Pour manger
- Thermos (mini 1L), pourquoi pas un quart perso type thermos.
- Couteau (voyage en soute).

Divers
- Appareil photo : attention au froid et à la neige. Pensez à changer les piles avant votre départ, mettez des piles au lithium, prenez piles ou batteries de rechange (que vous gardez sur vous).
- Une brosse à vêtements (pour enlever neige, glace, givre sur les vêtements, mais aussi sur vos skis et fixations).
- Mouchoirs en papier, papier toilette, briquet.
- Crème solaire très efficace (écran total) en stick (en tube ça gèlera)
- Lingettes hydratantes de préférence en pochettes individuelles que l'on garde sur soi (ainsi elles ne gèlent pas).
- Sacs poubelles (contenance 20 ou 30L) pour vos poubelles (ramenées à Reykjavík) et aussi pour protéger vos affaires personnelles dans la pulka.
- Une lampe frontale
- Exotique : un maillot de bain pour votre stop à Reykjavík !
- Une paire de jumelles (conseillé)
- Une couverture de survie.
- 1 bouteille type Nalgene pour la nuit
- Des chaufferettes pour les pieds et les mains peuvent êtres utiles.

Pour le voyage en avion
Une tenue de sport pour le trajet en avion. Vous pourrez laisser vos vêtements de voyage à Reykjavík à l'hôtel.

Couchage

Sac de couchage basses températures. Disponible à la location.
Des chaufferettes pour les pieds et les mains peuvent êtres utiles.

Pharmacie personnelle

Vos médicaments particuliers ainsi que des polyvitamines, seconde peau et pansements/élastoplast (l'élastoplast protège les pieds contre les ampoules).

Trousse de secours

L'accompagnateur dispose d'une pharmacie pour le groupe.

Matériel fourni

Couverts, bols et assiettes, matériel de cuisine collectif (repas préparés par le guide avec la participation du groupe), pelles à neige.
Tente d’expédition 3 places pour 2 personnes
Tente mess
Skis avec fixations N75
Chaussures Baffin type N75
Bâtons télescopiques à clip (pas de serrage à vis qui se bloque trop facilement)
Pulka avec bâche de protection
Matériel de sécurité (téléphone satellite) sous la responsabilité du guide

3. Formalités et santé

Passeport

Carte nationale d´identité ou passeport, valides pour toute la durée du séjour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel ou une carte d’identité en cours de validité. A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

A partir du 1er janvier 2014, les cartes nationales (France) d’identité sécurisées délivrées à des majeurs entre le 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013 auront automatiquement une durée de validité étendue de 5 ans, sans modification matérielle du titre. Ainsi, la carte d’une personne majeure au moment de la délivrance portant comme date de fin de validité le 23 avril 2014 sera en réalité valable jusqu’au 23 avril 2019. De façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage (les autorités islandaises n'ayant pas précisé leur position quant à cette mesure), il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.
Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pourrez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles en allant à l'adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-islande.pdf

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa requis pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Vaccins Conseillés

Comme toujours et partout, il est important d’être protégé contre diphtérie, tétanos, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), poliomyélite, hépatites A et B.

Autres risques

Si, comme dans tous les pays d'Europe, le voyageur n'est pas exposé aux risques sanitaires « exotiques », les risques comportementaux ou environnementaux peuvent être les mêmes qu'ailleurs.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont, bien sûr, satisfaisantes partout, mais le coût des soins dans certaines structures privées réclame que l’on vérifie toutes les clauses du contrat d´assurance-assistance souscrit avant le départ.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

En dépit de sa situation à la limite du cercle polaire arctique, l´Islande n´est pas le pays glacé qu´on imagine parfois. L´île bénéficie en effet de l´influence du Gulf Stream, qui baigne ses côtes sud, ouest et nord-ouest, donnant au pays un climat océanique tempéré (hivers relativement doux et étés frais). A Reykjavík, les températures moyennes sont comprises entre 0°C, en janvier, et 12°C, en juillet. En hiver, elles sont légèrement plus basses au nord-est et à l´est, courant polaire du Groenland oblige. En fait, seul l´intérieur des terres connaît des températures vraiment basses, qui peuvent descendre sous -15°C.
Les pluies sont plus abondantes au sud qu´au nord. Quant aux vents, ils sont très fréquents et parfois violents.
Ces quelques généralités ne peuvent toutefois rendre compte de la réalité de la météorologie islandaise, dont la principale caractéristique est ´instabilité. Celle-ci provoque des commentaires de type : "Si vous n'aimez pas le temps qu'il fait, attendez une minute…".
L’Islande ne connaît pas la longue nuit polaire. Décembre, janvier et la première quinzaine de février ont peu de jour (de 10h à 16h environ), mais, en revanche, de mai à mi-août le jour est quasi-permanent.
Juin a de belles luminosités et un jour permanent. La saison des aurores boréales commence en septembre-octobre, pour culminer en décembre et janvier.

Le site www.vedur.is donne tous les jours des informations détaillées sur la situation météorologique, mais aussi sur l’activité sismique, le niveau des rivières… (en islandais et en anglais).

Le départ se situe en mars afin d'optimiser nos chances vis à vis de la météo. Partir plus tôt nous exposerait à une météo plus instable et surtout plus venteuse. De plus, la durée de jour serait plus courte, voire trop courte, pour des départs en février. Il est bien plus agréable de pouvoir prendre son temps sans avoir à surveiller sa montre pour rentrer avant la nuit...

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...

Nous sommes engagés dans une démarche de tourisme responsable. Nous souhaitons vous faire connaître et vous associer à notre action aux côtés d'Agir pour un Tourisme Responsable (ATR). Pour plus d’infos avant de partir, lisez la charte éthique du voyageur et notre charte GNGL.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Titre

Description

Titre

Description

Titre

Description

Titre

Description

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.