Périodes de départ et prix

Aucune date n'est actuellement programmée pour ce voyage.

Pour plus d'informations n'hésitez pas à nous contacter.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Buenos Aires

Vol pour Buenos Aires. Nuit à bord.

  • Hébergement : en avion

Jour 2 : Buenos Aires - Salta (1180m)

Arrivée à Buenos Aires puis transfert de l’aéroport international à l’aéroport national. Vol pour Salta puis transfert à l’hôtel. Visite de la ville de Salta et en particulier du musée d’archéologie de haute montagne, présentant la découverte de "los niños de Llullaillaco" (les enfants du volcan Llullaillaco), sans doute l'une des plus importantes découvertes archéologiques de ces dernières années. Les corps de ces trois enfants, appartenant à la culture inca, furent exceptionnellement conservés par le froid, sur la cime du volcan Llullaillaco, à plus de 6700m d'altitude pendant cinq siècles, jusqu’à leur exhumation en 1999. Ils étaient entourés de 146 objets qui composaient leur trousseau funéraire pour les accompagner dans l’autre monde. Ce musée présente d'un point de vue scientifique, mais de manière très didactique, cette merveilleuse découverte qui permet de voir et comprendre une culture qui, encore aujourd'hui, reste vivante dans une grande partie de l'Amérique andine (musée fermé le lundi).

  • Hébergement : en hôtel

Jour 3 : Salta - Quebrada del Toro (3400m) - Incamayo (2400m)

Route vers la Quebrada del Toro par laquelle transite le fameux "train des nuages". Avant de démarrer votre premier trek nous aurons l’occasion d’admirer cette dantesque œuvre de génie civil dans un décor naturel mettant en valeur le travail des hommes. Construite entre 1921 et 1948, c’est la 4ème ligne la plus haute au monde (son point le plus élevé culmine à 4575m dans la région des hauts plateaux). La marche commence par une ascension, modérée mais continue et qui nous révèle la beauté de la vallée aux roches colorées en contrebas au fur et à mesure que nous gagnons en hauteur. Puis la pente nous emmène doucement jusqu’aux ruines d’un ancien bâtiment administratif inca.

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30
  • Dénivelé + : 1000 m
  • Dénivelé - : 1000 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 4 : Incamayo - San Antonio de los Cobres - volcan Tuzzgle (4300m)

Ce premier trek se termine dans une région marquée par l’activité pastorale des quelques habitants de la montagne. A l’issue du trek nous reprenons la route vers les grands espaces désertiques de l’Altiplano, nommé "puna" en Argentine. Malgré son apparence inhospitalière, l’homme depuis ses premières intrusions dans la région, il y a 10 000 ans, a toujours tiré profit des ressources de la puna : camélidés, roches et minéraux comme le sel, plantes médicinales…. Continuation vers la base du volcan Tuzzgle où nous montons notre campement.

  • Heures de marche : entre 7h et 7h30
  • Dénivelé + : 900 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 5 : Ascension du volcan Tuzzgle (5520m)

Trek d’acclimatation sur les flancs du volcan Tuzzgle dominant la puna de ses 5520m. Nous tenterons le somment de ce volcan qui offre une belle vue sur les grandes salines dont la blancheur se détache au milieu de ce paysage volcanique. Retour au camp.

  • Heures de marche : entre 8h30 et 9h30
  • Dénivelé + : 1200 m
  • Dénivelé - : 1200 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 6 : Volcan Tuzzgle - Tolar Grande (3500m)

Nous reprenons la route vers Tolar Grande au travers des hauts plateaux. Passage du col Alto Chorillos (4560m). Nous nous arrêtons aux meilleurs points de vue. Marche d’acclimatation. Arrivée à Tolar Grande en fin d’après-midi. Préparatifs pour l’ascension du Macón le jour suivant.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Hébergement : en refuge

Jour 7 : Tolar Grande - Cerro Macón (5540m) - Tolar Grande (3500m)

Départ à 6h du matin vers la base du Cerro Macón en 4x4. Ascension pour ceux qui se sentent en forme jusqu’au sommet à 5610m. Il s’agit d’une marche sans difficulté technique particulière mais l'altitude se fait sentir... Retour au refuge à Tolar Grande en fin de journée.

  • Heures de marche : entre 9h et 9h30
  • Dénivelé + : 1600 m
  • Dénivelé - : 1600 m
  • Hébergement : en refuge

Jour 8 : Tolar Grande - camp de base du volcan Socompa (3890m)

Nous quittons Tolar Grande en direction de Socompa en traversant d’incroyables paysages : le Salar de Arizaro ponctué du Conito de Arita, pyramide naturelle aux proportions parfaites. Marche aux environs de Quebrada de Agua. Arrêt à la lagune Turqueza d’où l’on a déjà une belle vue sur le volcan Socompa. Le campement du soir se fera au pied de ce volcan.

  • Heures de marche : 2h
  • Hébergement : sous tente

Jour 9 : Camp de base du volcan Socompa (3890m)

Journée de repos qui permet aussi de parfaire son acclimatation ; marche possible autour du campement.

  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 400 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 10 : Camp de base du volcan Socompa - camp d'altitude (5100m)

Première partie d’ascension du volcan Socompa jusqu’à 5100m. Nuit en bivouac en raison des conditions géographiques du versant : granulé volcanique, commode pour un bivouac. Pas de difficultés techniques.

  • Heures de marche : 5h
  • Dénivelé + : 1200 m
  • Hébergement : en bivouac

Jour 11 : Ascension du volcan Socompa (6030m)

Avec les premières lueurs du jour nous continuons l’ascension vers le sommet du volcan Socompa (6030m) où nous arriverons aux environs de 13h. Puis descente vers le camp de base (3890m). Pas de difficultés techniques.

  • Heures de marche : 8h
  • Dénivelé + : 930 m
  • Dénivelé - : 2130 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 12 : Camp de base du volcan Socompa - camp de base du volcan Llullaillaco (4900m)

Parcours de jonction en 4x4 vers la base du volcan Llullaillaco dans des paysages lunaires. Arrivée en milieu d’après-midi pour monter le campement à 4900m.

  • Hébergement : sous tente

Jour 13 : Camp de base du volcan Llullaillaco (4900m) - camp 1 (5100m)

Montée jusqu’au camp 1 à 5100m. Etape au cours de laquelle l’équipement est porté par tous les participants et qui consiste en une marche d’altitude sur terrain volcanique ferme.

  • Heures de marche : 6h
  • Dénivelé + : 200 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 14 : Camp 1 au camp 2 (5900m)

Montée du campement 1 vers le campement 2 (5900m). Reste de la journée pour se reposer.

  • Heures de marche : 5h
  • Dénivelé + : 800 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 15 : Camp 2 - ascension du Llullaillaco (6739m) - camp 1

Ascension finale vers le sommet (6739m) où nous contemplerons en plus de la vue ahurissante, les restes archéologiques les plus hauts du monde. Puis nous entamons la descente vers le camp 1 (ou le camp de base).

  • Heures de marche : 9h
  • Dénivelé + : 840 m
  • Dénivelé - : 1540 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 16 : Camp 1 - camp de base

Descente vers le camp de base (ou repos au camp de base si celui-ci a été rejoint la veille). Récupération physique et préparatifs pour le départ du lendemain (jour de battement si nécessaire).

  • Heures de marche : 2h
  • Dénivelé - : 200 m
  • Hébergement : sous tente

Jour 17 : Campement de base Llullaillaco - Antofalla (3800m)

Départ matinal pour profiter au mieux de cette journée au travers de la Puna de la Province de Catamarca aux paysages sublimes et isolés. Passage par la Casualidad, la mine et son village abandonnés, où vécurent près de 3000 personnes à plus de 4000m. Arrivée à Antofalla, communauté d’éleveurs de lamas au bord du salar homonyme.

  • Hébergement : chez l'habitant

Jour 18 : Antofalla - Antofagasta de la Sierra - El Peñon (3400m)

Route vers El Peñon avec passage par la lagune de Carachi Pampa dominée par le volcan du même nom. Pause pique-nique au village oasis d’Antofagasta de la Sierra et visite de peintures rupestres dans leur cadre naturel. Plus tard c’est avec la lumière descendante que vous savourez l’un des plus beaux paysages que nous offre la Puna Catamarqueña : le "Campo de Piedra Gomez" (champ de pierre ponce), un camaïeux de roches et dunes aux tons grisés, sculptées et abrasées par le vent.

  • Hébergement : en hôtel

Jour 19 : El Peñon - Cafayate (1660m) - Salta

Longue route de retour vers Salta. Descente depuis l’immensité de la Puna vers la douceur des vallées calchaquies. Bientôt on aperçoit les premiers vignobles. Nous arrivons dans ces vallées occupées depuis des temps immémoriaux et où les Espagnols nécessiteront un siècle et demi de luttes acharnées contre les Indiens pour imposer leur présence. Après Cafayate nous traversons la spectaculaire Quebrada de las Conchas, un canyon d’origine tectonique qui au cours des kilomètres varie de formes, textures et couleurs de roches : cadeau d’adieu de la généreuse terre du nord-ouest argentin… Arrivée tardive à Salta.

  • Hébergement : en hôtel

Jour 20 : Salta - Buenos Aires - France

Transfert à l’aéroport et envol vers Buenos Aires. Connexion entre l’aéroport national et l’aéroport international.

  • Hébergement : en avion

Jour 21 : Arrivée à destination

Arrivée à destination.

Important itinéraire

• L’itinéraire donné ici n’est qu’indicatif ; le guide reste seul juge de toute modification éventuelle en fonction des conditions climatiques, de sécurité et de la condition physique des participants.

• Les impératifs locaux : retards d'avion ou de bus, fêtes et jours fériés, ouverture des musées ou sites visités, conditions météorologiques locales, … peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.

• Aux camps d'altitude, les participants devront aider à l’installation et au démontage des camps, ainsi qu'à la préparation des repas.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Alpinisme,
Trek

Environnement

Montagne,
Volcans

Itinérance

Semi-itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Sportifs confirmés s'entraînant de façon régulière et intense plusieurs fois par semaine depuis plusieurs années.

Niveau technique :
Peu ou pas de connaissance d’alpinisme requise (niveau débutant). Courses faciles. Le guide est là pour vous encadrer et vous conseiller sur les différentes techniques à utiliser suivant le terrain.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

11 jours de marche et d'ascension

Nombre de participants

De 5 à 9 participants

Caractéristiques du circuit

Les sommets sont presque tous de type volcanique, offrant des ascensions techniquement faciles, sur des pentes d'éboulis et parfois de neige. Les crampons ne sont que très rarement utilisés. Les difficultés rencontrées sont davantage liées au grand isolement des montagnes, au manque d'eau, au froid permanent et aux vents puissants. Ces difficultés ne doivent pas être sous-estimées.

Hébergement

3 nuits en hôtel ou auberge 2*/3* en chambre double : Salta, El Peñon.
3 nuits en refuge ou chez l'habitant en dortoir
12 nuits sous tente (tente 3 places utilisée pour 2 personnes)

Nourriture

Au restaurant en ville.
Nourriture simple à base de produits locaux lors des campements et/ou des transferts en 4x4.

Encadrement

Un guide de montagne argentin hispanophone et anglophone
Un "guide coordinateur" argentin hispanophone et anglophone
Un accompagnateur argentin francophone (il ne monte pas au-dessus des camps de base)
Les transferts entre aéroport domestique et aéroport international à Buenos Aires se font avec un accompagnateur francophone (sauf en cas de vol différent du groupe). Vols non accompagnés.

Transfert et transport des bagages

Véhicule 4x4 du J3 au J20.

Transports aériens

Vols réguliers entre Paris et Buenos Aires A/R
Compagnie locale pour Buenos Aires/Salta A/R

Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

Préparation physique

Visite médicale :
Etre en bonne santé est essentiel pour profiter pleinement de votre voyage Terres d'Aventure ! Si votre dernière visite médicale date quelque peu, c’est l’occasion d’effectuer un bilan de santé en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre voyage (climat, altitude, difficulté…) ; une visite chez votre dentiste est aussi une excellente initiative. Ces conseils vous concernent tout particulièrement puisque vous allez entreprendre un voyage lointain et en altitude.
Nous vous conseillons de consulter le site de l'Ifremmont pour vous rapprocher d'un centre de consultation de médecine de montagne le plus proche de chez vous.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de montagne d’une capacité de 70 litres environ (portage collectif à réaliser), il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 7 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet mais il est en général de 20 kg maxi.

Nos recommandations :
• Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
• Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).
• Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Des réglementations strictes sont en vigueur concernant les bagages en soute et en cabine. Nous vous conseillons vivement de vous renseigner sur les différentes restrictions et de consulter les informations présentes sur les sites de l’administration française : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/liquides-et-objets-interdits-ou-reglementes-en-avion

Vêtements

Vous devez apporter le plus grand soin au choix de l’équipement concernant vos pieds et vos mains, la solution est souvent une combinaison de couches successives mais attention vous ne devez pas être comprimé. Economiser sur ce chapitre c’est courir le risque de gelures.

1 paire de gants de haute montagne + 1 paire de gants en fourrure polaire ou de sous-gants
1 chapeau ou casquette + bonnet + cagoule en "fibre polaire" ou autre fibre
1 chemise ou sous pull en "fibre polaire" fine : fibre "dry" séchant facilement
1 veste en "fibre polaire" type Polartec 200 ou Windstopper ou Windpro.
1 veste en duvet, confort au camp : très utile pour se protéger en cas de vents forts pour son pouvoir isolant
1 veste imperméable et coupe-vent type Gore-tex ou similaire
1 ensemble (haut et bas) de sous-vêtements en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
1 pantalon de trekking
1 paire de chaussures de grande randonnée, montantes, tenant bien la cheville, semelles type Vibram, imperméables
1 paire de chaussures de haute-montagne, double ou intégrale goretex avec bottine interne, cramponnable. SI CHAUSSURES NEUVES, LES ACHETER AU MOINS DEUX MOIS AVANT L'EXPEDITION POUR LES FAIRE AU PIED. Donc 2 paires de chaussures nécessaires: une pour les zones “basses” + une paire pour haute-montagne.

2 paires de chaussettes de laine ou laine et soie
Chaussettes de marche => éviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax par exemple.
T-shirts => éviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
1 paire de guêtres (très utile non seulement pour se protéger de la neige mais aussi des gravillons sur les terrains volcaniques)
1 paire de chaussures de jogging

Equipement

PETIT MATERIEL
1 paire de lunettes de glacier (avec coques latérales)
1 masque de ski (indispensable dans le mauvais temps et par grand vent)
1 paire de lunettes en secours
1 lampe frontale + piles alcalines et ampoules de rechange
1 couteau multi-usage
1 thermos (capacité en fonction de votre consommation) + une gourde: attention la gourde doit être suffisamment isolante pour que l’eau ne s’y congèle pas, o ne se refroidisse pas trop; aussi il peut être plus judicieux d’emporter 2 thermos, l’un pour l’eau et l’autre pour boisson chaude.
Nécessaire de toilette léger
Crème solaire haute protection : indice 50/70
Crème protectrice pour les lèvres
1 buff (tour de coup léger protégeant bien la gorge des refroidissements intempestifs)
Chaufferettes éventuellement

MATERIEL TECHNIQUE
1 paire de bâtons télescopiques (très important)
1 paire de crampons légers en acier avec antisnow préréglés: il est possible qu’il soit nécessaire de cramponner au Lluillaillaco.
Piolet: peuvent éventuellement être nécessaire au Llullaillaco selon le climat. Plus proche du départ nous pourrons vous dire, selon aussi la quantité de personnes qui s’inscrivent au circuit, s’ils peuvent être fournis ici et les conditions.

EQUIPEMENT DES CAMPS

Camp de base :
Tente mess
Tentes couchage montagne type Haglöf : 1 tente pour 2 (qui se montent ensuite aux camps supérieurs) + 1 tente d’urgence si quelqu’un doit redescendre
Matelas Thermarest
Table pliable + sièges
Matériel cuisine : camping-gaz, vaisselle

Camp d’altitude :
Tentes couchage
Matelas Thermarest

Radio
Téléphone satellite

PORTAGE

A porter par les passagers depuis camps de base vers camps d’altitude:
Vêtements montagne
Chaussures montagne (aux pieds)
Crampons
Piolet : à partir du camp de base il se décidera s’il est nécessaire de monter avec les piolets ou non, selon état de la montagne (Llullaillaco)
Thermos et eau pour la journée
Nourriture pour la journée
Sac de couchage
Estimation : 10 kg environ

Montés par les porteurs :
Tentes
Matelas Thermarest
Eau et nourriture pour les jours suivants

Couchage

Sac de couchage en duvet -30°/-40°
Sur-sac de bivouac
Drap de sac
Couverture de survie (facultatif)
Matelas mousse (facultatif)

Fourni aux camps : matelas type Thermarest.

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique (type Lopémaride ou Tiorfan…)
• Pansement intestinal (type Smecta)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (type Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs et compresses désinfectantes
• Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)
• Pommade anti-inflammatoire
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Répulsif anti-moustiques efficace en zone tropicale
• Biafine
• Diamox en comprimé pour la prévention ou le traitement du mal aigu des montagnes (sur prescription médicale)

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Dès votre inscription, merci de nous fournir les coordonnées de votre passeport (nom, prénom, nationalité, date de naissance, numéro de passeport, date d’émission, date d’expiration) :
- soit en remplissant les champs adéquats dans votre espace client sur Internet
- soit, si vous ne pouvez pas créer d’espace client, en remplissant le coupon "coordonnées de passeport" joint à cette fiche technique (se renseigner auprès de votre conseiller de voyage).
Cela nous est indispensable et essentiel pour la réservation de certains services, et donc pour le bon déroulement de votre voyage.

NB : en cas de données passeport erronées, ou de renouvellement de passeport après votre inscription, nous pouvons être amenés à modifier certaines réservations. Cela entraîne généralement un surcoût qui vous sera facturé comme frais supplémentaires ; à défaut de paiement de ce supplément, les réservations concernées seront annulées.

Passeport

Passeport valide (dont la durée de validité couvre au moins la durée du séjour), pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Les ressortissants français, belges ou suisses n'ont pas besoin de visa pour un séjour de moins de 3 mois. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Vaccins Obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune n'est pas obligatoire pour les voyageurs arrivant directement d'Europe ou des Etats-Unis. Bien que les cas de fièvre jaune ne soient localisés que dans la région voisine des chutes d'Iguaçu, le pays est considéré, « administrativement », comme un pays d'endémie amarile.
Même si le risque (modéré) n'existe que pour ceux (à qui on doit recommander la vaccination) qui se rendent dans cette région, ceux qui projettent de prolonger leur voyage dans d'autres pays d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale ou dans les Caraïbes, se verront réclamer, au risque de ne pouvoir embarquer, un certificat de vaccination, même s'ils n'ont pas été à Iguaçu !
La mention de validité « à vie » du vaccin doit être notifiée sur le carnet jaune par un Centre de vaccinations internationales, y compris pour les vaccins faits avant que ne soit prolongée la durée de validité.

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins Conseillés

Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

Prévention Paludisme

Il est présent sous une forme bénigne dans le nord de l'Argentine, au dessous de 1 800 mètres. La protection contre les piqûres de moustiques (répulsifs corps et vêtements, moustiquaires) préviendra aussi le risque de transmission d’autres maladies (dengue, fièvre jaune, virus Zika). Pour les séjours de plus de 8 jours en zone impaludée (régions rurales du nord), il faudra adjoindre à ces mesures la prise de Chloroquine (Nivaquine) sur prescription médicale.

Autres risques

Vous y échapperez en observant les conseils prodigués dans nos recommandations générales sur les risques environnementaux et comportementaux. Sans les majorer (mais sans non plus les occulter) il faut signaler, dans le nord essentiellement, les risques, rares mais redoutables, de morsures de serpents (crotales et cobras). Les treks andins et, a fortiori, l´ascension de sommets (l´Aconcagua culmine à 6 960 mètres) exposent aux risques de l' « andinisme », version locale de l'alpinisme, mêmes précautions donc que celles détaillées dans « Santé des voyageurs ».

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes dans les grandes villes et, en particulier, à Buenos-Aires, où les problèmes médicaux et chirurgicaux pourront être pris en charge, après avis auprès de la compagnie d'assistance et, éventuellement, des services de l'ambassade de France.

Service médical 24h/24 – 7j/7

Ce voyage fait partie de ceux que nous qualifions de voyage en milieu isolé ou de voyage en altitude.

Pour vous permettre de vivre cette expérience en toute sécurité, nous avons mis en place un partenariat avecl’Ifremmont, l’institut de formation et de recherche en médecine de haute montagne, basé à Chamonix.

Durant votre voyage, vous pourrez donc bénéficier d’un service médical d’urgence. Ce service vous permet d’avoir accès par téléphone 24h/24 et 7j/7 à un médecin spécialiste de l’altitude et des conditions isolées. En cas de problème médical, vous serez mis en relation par votre guide avec l’un des médecins.

Vous avez également la possibilité de réaliser une téléconsultation avant départ. Celle-ci est optionnelle et son coût est de 50€. En cas de doute sur une pathologie particulière qui vous concerne, nous vous recommandons vivement d’avoir recours à cette téléconsultation. Elle vous permettra de faire le point avec des médecins spécialistes de l’altitude. Vous partirez donc rassuré et avec des consignes claires.

Il est important de préciser que le service médical d’urgence ne remplace pas une assurance rapatriement. Il s’agit d’un service de téléconsultation médicale qui permet de poser un premier diagnostic.

Soucieux d’assurer toujours plus votre sécurité lors de nosvoyages, nous avons souhaité intégrer ce service de manière totalement gratuite pour nos clients.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Rappelez-vous que, dans l´hémisphère Sud, les saisons sont inversées par rapport à celles de l´hémisphère nord.
L´été (d´octobre à février-mars), avec des températures douces et des jours longs, est la saison la plus indiquée pour la Patagonie et les Andes méridionales (le sud de cette zone, au cœur des cinquantièmes hurlants, est toutefois le domaine du vent et marqué par une grande variabilité : soleil ou flocons et températures en montagnes russes entre 2° et 22°).
L´hiver (de juin à août) est recommandé pour voyager dans le nord et le nord-ouest, car les pluies sont alors moins fréquentes et les températures tropicales descendent de quelques degrés.
Le printemps et l´automne sont magnifiques à Buenos Aires.


Climat de la région
Le climat très sec de la plus grande partie de la Puna permet en théorie de réaliser des ascensions à tout moment de l'année. La meilleure saison pour se rendre dans la région de Salta va de septembre à décembre. En janvier et février, la période est plus chaude et moins venteuse, mais les orages et les tempêtes de neige sont fréquentes. Les mois d'octobre à décembre offrent des conditions plus sèches et constituent sans doute la meilleure option. Viennent ensuite les mois de mars, avril et mai.
Attention : il s'agit d'une des régions les plus venteuses au monde et le vent sera probablement la principale difficulté rencontrée sur ces sommets ; il faut s'attendre à 2 à 3 journées venteuses par semaine...

5. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.