Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

06/11/2016

26/11/2016

3795 €
Dont 115 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Complet

Contactez-nous

> Autres voyages
à la même date

04/11/2017

24/11/2017

3645 €
Dont 115 € de droits d’entrée (sites, parcs)
Assuré à partir de 7

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

Transport aérien international et intérieurs, transferts, l'encadrement, le forfait trekking dans le parc du Simien (guide du parc, Rangers, portage : mules et muletiers), les droits de visites des sites historiques et religieux, des musées, le droit d'entrée dans le parc national du Simien, hébergement en pension complète, le transport des bagages. L’accès au service médical de l’Ifremmont, spécialisé sur l’altitude, ouvert 24h/24 et 7j/7 (dans la mesure ou une communication GSM ou satellite peut être établie).

Le prix ne comprend pas

Les assurances et les frais d'inscription, les frais de visa, les pourboires, les boissons y compris l’eau minérale sur tout le circuit..

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle : 175 €

Idées associées

Gondar, Lalibela, Simien, Addis-Abeba.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Vol pour Addis-Abeba

Vol de nuit pour Addis-Abeba.

  • Type d'hébergement : à bord

Jour 2 : Addis-Abeba : découverte de la ville

Arrivée à Addis-Abeba ("nouvelle fleur" en amharique), capitale située sur un plateau d'une altitude comprise entre 2300 et 2600 mètres, particularité qui lui vaut d'être la capitale la plus élevée d'Afrique et la quatrième au niveau mondial. Découverte de la ville : visite du musée national dont la pièce maîtresse est bien sûr le squelette (ou du moins sa réplique) de Lucy, dinknesh ou "la merveilleuse" pour les Ethiopiens. Visite du musée d'ethnologie, situé dans l'ancien palais de Haïlé Sélassié au cœur du jardin tropical de l'université d'Addis-Abeba, ce musée est l'un des lieux les plus intéressants de la ville. Enfin, nous découvrirons l'église de la Sainte-Trinité, fondée en 1931 par Haïlé Sélassié.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Minibus, entre 0h30 et 1h , 5 km

Jour 3 : Addis Abeba - Gondar (vol)

Vol matinal pour Gondar, capitale de l'Ethiopie du XVIIe au XIXe, ville phare de la région Amhara, elle détient un riche patrimoine architectural, dont la cité impériale : visite de la résidence de l'empereur éthiopien Fasilidès. La ville fortifiée de Fasil Ghebbi regroupe à l'intérieur d'une enceinte de 900m : palais, églises, monastères, bâtiments publics et privés d'un style très particulier, marqué d'influences indiennes et arabes, et métamorphosé par l'esthétique baroque transmise au Gondar par les missionnaires jésuites.
Nous poursuivons par la visite de l'église Debré Berhan Sélassié, "Mont de la lumière de la Trinité", une ancienne et très célèbre église éthiopienne orthodoxe, au plafond et aux murs entièrement peints de superbes fresques naïves représentant les scènes de la Bible.
Nuit à Gondar.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Minibus, entre 0h30 et 1h

Jour 4 : Gondar - parc national du Simien : Debark - camp de Sankaber (3250m)

Départ pour le parc national du Simien, après les formalités au village de Debark, montée vers le camp de Sankaber. Rencontre avec les premiers babouins geladas, ces singes possèdent une épaisse fourrure qui ressemble à une crinière et leur vaut l’appellation de singe lion. Installation au camp puis randonnée dans les environs l'après-midi.

Parc national du Simien :
Une érosion massive au cours des ans a formé sur le plateau éthiopien un des paysages les plus spectaculaires du monde, avec des pics, des vallées, et des précipices atteignant jusqu'à 1500m de profondeur. Le parc est le refuge d'animaux extrêmement rares, comme le babouin gelada, le renard du Simien ou walia ibex, sorte de chèvre qu'on ne trouve nulle part ailleurs.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Dénivelé + : 300 m
  • Dénivelé - : 30 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Minibus, entre 3h30 et 4h , 124 km

Jour 5 : Camp de Sankaber (3250m) - camp de Geech (3600m)

Petit déjeuner, puis départ pour notre premier jour de trekking. Le chemin est facile, mais l’on se rend vite compte qu’il est tout sauf plat. La nécessité de faire des pauses pour s’habituer à l’altitude est un bienfait car nous profitons ainsi pleinement de ce splendide paysage. Jolie journée de rando qui débute par un sentier en ligne de crête permettant d’admirer les paysages étourdissants du Simien : escarpements sur des abysses de près de 1000m, canyons et pitons rocheux qui sculptent la montagne.
Nous croisons les troupeaux de brebis avec leurs bergères. Possibilité d’apercevoir le klipspringer (le chamois éthiopien) et le bushbuck (l’antilope de montagne) au départ de Sankaber. Paysages de causse avec passages en forêt d’Erica (bruyère arborescente).
Il ne faut pas hésiter à se rendre dans les villages que l’on aperçoit au nord de la rivière qui nous sert de halte. C’est une enclave musulmane dans une région chrétienne. Les femmes vous solliciteront pour l’achat d’œufs (tous bios…) qui rehausseront les futures pauses de midi. Pour les plus courageux, aller jusqu’à Kedadit après avoir posé son sac et bu un thé au camp de Geech (3580m). Splendeur du paysage garantie !

  • Heures de marche : entre 6h30 et 7h
  • Distance Parcourue : 12 km
  • Dénivelé + : 872 m
  • Dénivelé - : 499 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 6 : Camp de Geech (3600m) - Imet Gogo (3926m) - camp de Chenek (3620m)

Nous quittons Geech de bonne heure pour Imet Gogo et sa vue fantastique : sommets déchiquetés et à-pics vertigineux sur fond de vallées fertiles. Champs de lobélies, prairie et babouins sont au rendez-vous pour cette matinée. Après un pique-nique sur un promontoire, une descente en bordure de l’escarpement nous permettra de surprendre les walia ibex (le bouquetin éthiopien aux cornes démesurées). C’est un lieu privilégié pour les découvrir. Les vues splendides de toute cette falaise seront une récompense de tous les instants avant de rejoindre les bruyères arborescentes et le camp de Chenek.
Très beau campement à Chenek avec vue pour un coucher de soleil wagnérien.

NB : sentiers faciles avec quelques passages où il faut s’aider des mains.

  • Heures de marche : entre 7h30 et 8h
  • Distance Parcourue : 15 km
  • Dénivelé + : 854 m
  • Dénivelé - : 845 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 7 : Camp de Chenek (3620m) - camp d'Arkoisiye (3000m)

Encore des ibex et des hordes de babouins geladas pour accompagner le début de la rando. Vue somptueuse sur les sommets alentour, comme le mont Bwahit qui culmine à 4430m. Nous longeons une immense falaise qui domine les patchworks de champs des villages en contrebas. Selon la saison, une activité agricole est toujours intense dans ces lieux. Retour vers la falaise pour atteindre le camping d’Arkoisiye qui se cache dans une grande cuvette herbeuse.

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30
  • Distance Parcourue : 12 km
  • Dénivelé + : 849 m
  • Dénivelé - : 906 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 8 : Camp d'Arkoisiye (3000 m) - camp de Menta Ber

Belle traversée en ligne de courbe pour rejoindre le pied du Ras Dashen. Cette journée permet de visiter des villages typiques de cette région. Nuit à Menta Ber.

  • Heures de marche : entre 6h30 et 7h
  • Distance Parcourue : 13 km
  • Dénivelé + : 891 m
  • Dénivelé - : 890 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 9 : Menta Ber - Rash Dashen (4550m) - Karabo

Départ au petit matin. L’ascension du plus haut sommet d’Ethiopie, le Rash Dashen (4550m), a quelque chose de magique. Les contreforts embellis de lobélies géantes sont fréquentés par de nombreux rapaces, puis la dernière partie s’effectue dans un univers minéral. De jeunes bergers aiment jouer de la flûte dans ces lieux, et parfois des névés sont de la partie ajoutant une touche irréelle …
La descente se fait par le versant sud-est, à la pente plus douce. Le patchwork des champs et pâturages s’étale devant nous jusqu’au bivouac près du village de Karabo.

  • Heures de marche : entre 8h et 8h30
  • Distance Parcourue : 20 km
  • Dénivelé + : 1062 m
  • Dénivelé - : 900 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 10 : Karabo - Beyeda

Descente de la vallée de Téméy. Les huttes rondes bordent des chemins ancestraux qui serpentent entre les cultures ; les travaux s’étalent au gré des saisons dans une atmosphère intemporelle ; les bosquets sacrés entourent les églises. Arrivée au bivouac de Béyéda (installé sous les eucalyptus) ; notre équipe muletière et guide du parc retourneront en 3 jours à Debark. Nous poursuivrons notre voyage avec une deuxième équipe ânière. Après-midi de récupération.

  • Heures de marche : entre 3h et 3h30
  • Distance Parcourue : 12 km
  • Dénivelé + : 174 m
  • Dénivelé - : 800 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 11 : Béyéda - Saba

Départ avec notre nouvelle équipe du village de Béyéda. Nous nous dirigerons alors sud/est vers le gros village de Dilibza, que nous traverserons. Pique-nique en bord de rivière à environ 4 km après la sortie du village. L’après-midi, continuation dans un paysage où l'on verra de superbes genévriers. Arrivée en 1h30 environ sur un immense plateau herbeux pour notre bivouac près du cours d'eau Saba (3000m).

  • Heures de marche : entre 4h30 et 5h
  • Distance Parcourue : 14 km
  • Dénivelé + : 663 m
  • Dénivelé - : 555 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 12 : Saba - Débré Salam

Le matin, nous randonnerons environ 2h sur le plateau du Simien avant d'atteindre le point de descente de l'escarpement. Beau point de vue jusqu'à la région de Mécha. Nous descendrons environ de 1000m par des chemins parfois caillouteux pour arriver dans la vallée où nous pique-niquerons. L'après midi, continuation sur une distance d'environ 4 km pour arriver au bivouac (1970m) situé dans une région où poussent caféiers et papayers.

  • Heures de marche : entre 6h et 7h
  • Distance Parcourue : 15 km
  • Dénivelé + : 207 m
  • Dénivelé - : 1422 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 13 : Débré Salam - Mecha

Durant cette journée (20 km), une des 4 plus longues randonnée en distance du circuit supérieur, nous serons alors dans un environnement totalement différent du plateau du Simien, plus minéral, désertique, chaud et moins venté (environ +10°). La flore sera différente du plateau et sera aussi constituée d’acacias et divers épineux. Nous passerons par le village de Markaba aux habitations constituées de huttes très caractéristiques des villages isolés de la région des Agaos (ethnie). Pique-nique au bord de la rivière Mecha, possibilité de se laver et se rafraîchir dans la rivière. L'après-midi, marche d'une heure pour atteindre le bivouac de Mecha situé aussi en bord de rivière. Le bourg de Mecha se trouve à 20mn à pied du bivouac qui lui est situé à 1200m d'altitude.

  • Heures de marche : entre 8h et 9h
  • Distance Parcourue : 20 km
  • Dénivelé + : 340 m
  • Dénivelé - : 1007 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 14 : Mécha - Takézé

La plus longue étape du circuit, 27 km, et sans doute l'une des deux plus chaudes journées, avec celle du lendemain, de notre parcours (progression en milieu matinée à 1200m). Le matin très tôt (à la fraîche) nous atteindrons en 20 minutes le gros bourg de Mecha. Puis nous continuerons progressivement par une ascension de 350m d'un petit plateau tabulaire où se trouve le très photogénique village de huttes de Tegreshwa. Un des plus beaus points de vue du circuit, dominant toute la région de la Tékézé, constitué d'un immense plateau désertique entaillé par de profonds canyons (cela peux faire penser au paysage du Grand Canyon américain). Pique-nique au village de Talco où se trouve un réservoir d'eau (boire et se rafraîchir...). L'après-midi, il nous restera 7 km à parcourir avant d'arriver au bivouac situé à environ 500m au sud de la rivière Takézé (baignade interdite, risque de rencontre avec de sympathiques crocos...).

  • Heures de marche : entre 10h et 11h
  • Distance Parcourue : 27 km
  • Dénivelé + : 924 m
  • Dénivelé - : 927 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 15 : Takézé - Tawa

Afin de faciliter la progression car la chaleur se fera sentir, nous progresserons, en alternance, sur la seule piste 4x4 reliant cette région à d'autres moins isolées, et en hors-piste. Nous verrons nos premiers baobabs, dont certains multicentenaires. Nous atteindrons un petit bras de rivière où nous ferons (en option) une petite incursion (très rafraîchissante) en aller/retour dans le très beau canyon très encaissé de la rivière Tala. Marche dans l'eau. Puis nous rejoindrons pour le midi le bivouac, un splendide canyon où, parfois, et suivant les pluies passées, peut couler de l'eau.

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Distance Parcourue : 18 km
  • Dénivelé + : 457 m
  • Dénivelé - : 349 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 16 : Tawa - Kedamit

En route pour les crêtes et retrouver un peu de fraîcheur. Tôt le matin, ascension progressive de 300m pour atteindre une altitude de 1570m. Continuation sur un plateau où se succèdent des cultures ainsi que des locaux cheminant de ou vers le gros village de Kedamit. En fin de matinée, dernière ascension de la journée (400m) pour arriver au lieu du pique-nique (2180m). L'après-midi, environ 1h30 de randonnée pour arriver sur le plateau où se situe le bivouac (1 km environ à l’extérieur du village de Kedamit).

  • Heures de marche : entre 5h et 6h
  • Distance Parcourue : 19 km
  • Dénivelé + : 1105 m
  • Dénivelé - : 142 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 17 : Kedamit - Siraïl

Direction Siraïl par un ensemble de crêtes dominant la plaine. Marche parfois sur piste. La végétation est plus sèche mais les rencontres sont nombreuses. Siraïl est devenu un gros bourg où l’on retrouve la route et des produits frais.

  • Heures de marche : entre 7h30 et 8h30
  • Distance Parcourue : 25 km
  • Dénivelé + : 740 m
  • Dénivelé - : 852 m
  • Type d'hébergement : sous tente

Jour 18 : Siraïl - Sekota - Asketema

Dernière matinée de randonnée au cœur des cultures. En plus des céréales comme le blé, le sorgho et le teff, nous découvrons également les lentilles et le petit chardon rouge… De fond de vallées en crêtes, de col en col, nous revenons doucement à la civilisation. Arrivée au bitume où le bus nous récupère ; transfert en 20mn pour déjeuner à la ville de Sekota, petite capitale régionale. L'après-midi transfert (1h30) jusqu'à notre dernier bivouac situé sur les hauteur au sud du bourg d’Asketema, le bivouac se fera dans une propriété privée.

  • Heures de marche : entre 3h30 et 4h
  • Distance Parcourue : 14 km
  • Dénivelé + : 330 m
  • Dénivelé - : 305 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Minibus, entre 2h et 2h30

Jour 19 : Asketema - Lalibela et les églises monolithes

Le matin transfert de 3h sur Lalibela et visite des églises classées au patrimoine mondial de l'Unesco.

Au cœur de l’Ethiopie, dans une région montagneuse, des églises médiévales monolithiques ont été creusées dans la roche. Leur construction est attribuée au roi Lalibela qui, au XIIe siècle, entreprit de construire une "Nouvelle Jérusalem" après que les conquêtes musulmanes eurent mis un terme aux pèlerinages chrétiens en Terre Sainte. Les églises n’ont pas été édifiées de manière traditionnelle, mais creusées dans la roche en blocs monolithiques. Dans ces blocs, on a ensuite dégagé des portes, des fenêtres, des colonnes, différents étages, des toits, ... Ce travail de titan a ensuite été complété par un vaste système de fossés de drainage, de tranchées et de passages pour les processions avec, parfois, des ouvertures vers des grottes d’ermites ou des catacombes.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel
  • Transfert : Véhicule, entre 2h30 et 3h

Jour 20 : Vol Lalibela - Addis-Abeba - vol retour

Transfert en 45mn de Lalibela à son aéroport puis vol pour Addis-Abeba. Après-midi libre dans la capitale pour les derniers achats puis transfert à l'aéroport. Vol retour de nuit.

  • Type d'hébergement : à bord

Jour 21 : Arrivée France

Arrivée en France.

Important itinéraire

Le mal aigu des montagnes (MAM) :
Le trek dans le Simien débute à plus de 3200m d'altitude. Votre première journée - camp de Sankaber (3236m) - camp de Geech (3617m) - doit être gérée avec souplesse. Ne jamais aller trop vite. Il est essentiel de se forcer à ne pas accélérer, car l’altitude exige deux fois plus d’effort et de temps de récupération dans les premières pentes. Quasiment tous les trekkeurs ont à souffrir du manque d’oxygène et de la différence de pression atmosphérique. Les journées sont assez longues pour que vous ayez toute possibilité de prendre votre temps. Nous vous conseillons de faire de longs pas, sur un rythme régulier, en phase avec votre respiration.
Pour plus d'informations, consulter le site : www.ifremmont.com

Les routes éthiopiennes :
Les routes sont régulièrement en travaux afin d'améliorer le réseau routier qui s'améliore tout de même au fil des années. Les temps de transfert indiqués sont donnés à titre indicatif et ne prennent pas en compte les arrêts et les éventuels ralentissement dû à des travaux.

Les vols intérieurs :
Ils sont effectués sur la compagnie nationale éthiopienne et peuvent être soumis à des surréservations importantes qui peuvent parfois modifier le programme.

Etant donné la spécificité de nos programmes, cet itinéraire vous est donné à titre indicatif car nous pourrons être amenés à le modifier en cas de nécessité, d’événements exceptionnels, d'impondérables humains ou techniques inhérents à nos voyages. Aussi nous sollicitons votre compréhension et votre bonne humeur pour que ce voyage qui demande un effort d'adaptation et d'acceptation des réalités locales, soit le vôtre.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Trek,
Découverte

Environnement :

Montagne,
Patrimoine et Nature

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
6 heures et plus de marche par jour environ. Certains voyages peuvent présenter un dénivelé positif de 1000 mètres. Très bonne condition physique requise. Pratique régulière d’un sport d’endurance 2 à 3 mois avant le départ.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

15 jours de marche consécutifs dont 4 demi-journées et 3 jours de découverte entre Addis-Abeba, Gondar et Lalibela

Nombre de participants

De 7 à 12 participants

Caractéristiques du circuit

Niveau : soutenu
Durée des étapes de rando : 3h à 10h par jour (15 jours de marche consécutifs dont 4 demi-journées) 3 journées de marche de 20 km et 1 journée de 27 km
Dénivelé positif : +85 à + 1060m
Dénivelé négatif : -380 à -1420m
Nature du terrain : randonnée dans le parc du Simien sur sentier (falaises abruptes, plateaux abyssins, pâturages d'altitude). et dans la région de la takézé (Agawo) randonnée sur sentier (caillouteux, canyons, fond de wadi)
Sur ce circuit, sur le plateau du Simien, vous atteindrez l'altitude de 4550m. Les participants doivent connaître les risques inhérents à l'altitude, au froid et au vent. Dans la région de la Takézé, région d'alti plus basse, donc plus chaude et plus désertique, étape plus longues.

Hébergement

- 3 nuits en hôtel**/*** à Addis-Abeba, Gondar et Lalibela. En chambre double, salle de bain privée.
- 15 nuits en bivouac sous tente base double avec matelas mousse. Dîner sous tente mess avec tables et tabourets.

Vous pourrez parfois faire face à des aléas d’hôtellerie (pression faible des douches, absence d'eau chaude, problème de connexion wifi, longueur du service des repas), aussi nous sollicitons votre compréhension et votre bonne humeur pour que ce voyage qui demande un effort d'adaptation et d'acceptation des réalités locales, soit le vôtre.

NB : la classification des hôtels est propre à l'Ethiopie et peut être différente de la classification européenne.

Nourriture

Tous les repas sont inclus du petit déjeuner du J2 au déjeuner du J20.
Lors de votre arrivée le J2, petit déjeuner en ville et premier briefing avec votre guide. Lunch box pour les déjeuner du J2 et J20 à Addis-Abeba puis un encas sucré avant le vol (dîner dans l'avion).

Autres repas : simple et occidentalisée dans les hôtels (attention au service qui peut être un peu long). Repas à base de féculents (pâtes, riz) et de produits frais locaux (œufs-poulet-mouton-légumes). Restaurants locaux pour gouter aux spécialités éthiopiennes.
Durant les randonnées, pique-nique : sandwich, fromage, thon, fruits, œufs dur.

Spécialité éthiopienne : l’injera, c’est un peu le pain éthiopien, sous la forme d’une grande crêpe à base de farine de teff. Elle accompagne tous les repas et sert même de couverts : les Ethiopiens déposent différentes préparations sur l’injera et se servent de la crêpe pour les manger, bouchée par bouchée, avec leurs mains.

L'eau minérale n'est pas incluse sauf pour les 2 premiers jours de trek (J3 et J4), ensuite il vous sera demandé d'utiliser vos pastilles de Micropur.

RAPPEL :
Le plastique est l'un des pires fléaux environnementaux, notamment dans les régions de montagne : il met des siècles à se dissoudre, il est dangereux pour la santé humaine, le bétail et la faune sauvage, et il est pratiquement impossible à recycler en Ethiopie.
Ne pas distribuer les bouteilles vides aux enfants car, après 2 ou 3 utilisations, elles sont jetées dans la nature. Merci d'utiliser vos pastilles purifiantes au maximum.

Encadrement

Un accompagnateur français, assisté d’un traducteur, d'un cuisinier et son aide, seront présents durant la totalité le séjour. Dans la première partie du trek, le parc du Simien, un guide du parc assisté de 2 Rangers et de muletiers seront présents. La progression dans la deuxième partie du trek, la région de la Tékézé, sera assurée par une autre équipe constitué d'âniers et d'un guide provenant du village de Béyéda. Les transferts par bus sont assurés par un chauffeur de l’agence locale.

Transfert et transport des bagages

En minibus et avion (vols intérieurs sur la compagnie nationale éthiopienne).
Mulets dans le Simien.
Ânes dans la région de la Tékézé.

Transports aériens

Nos voyages sont programmés au départ de Paris sur des vols réguliers (Ethiopian Airlines, Lufthansa, Turkish Airlines).

POUR LES DÉPARTS DE PARIS : avec le groupe et aux dates prévues : dès 4 passagers sur le même vol, Terres d'Aventure fournit les services de ses assistants aux aéroports parisiens pour faciliter l'enregistrement. Merci de respecter l'heure du rendez-vous précisée sur votre convocation aéroport pour optimiser cet accueil.

DÉPART POSSIBLE D'UNE AUTRE VILLE (que Paris) : Bordeaux, Lyon, Marseille, Nice, Strasbourg, Nantes, Lille, Toulouse, Bruxelles, Genève, nous consulter. Pour ces départs, un numéro de téléphone portable spécial "assistance aéroport" sera indiqué sur votre convocation lors de la confirmation de votre plan de vol. Ce numéro vous permet de contacter, si nécessaire, les assistants aéroport Terres d’Aventure le jour de votre départ.

Attention, pour tous les vols "à la carte" de tous les aéroports merci faire votre demande au moment de l'inscription auprès de votre conseiller, afin d'obtenir les places aux meilleurs tarifs. Un supplément transfert aéroport/hôtel/aéroport vous sera proposé.

Si pour votre voyage vous souhaitez des vols directs, des horaires spécifiques, une compagnie aérienne particulière, ou tout autre service, il vous suffit d’en faire la demande auprès de votre conseiller. Pour satisfaire vos demandes, des suppléments vous seront proposés (aérien, transfert aéroport à vos arrivées et/ou départs...).

Attention pour tout achat du voyage sans le transport aérien, les vols intérieurs sont à votre charge.

ENREGISTREMENT DES BAGAGES
Au départ de France, il est important de faire enregistrer vos bagages jusqu'à Addis-Abeba et non Gondar. Il y a de fréquents retards de bagages sur les vols intérieurs, nous vous conseillons donc de les reprendre à Addis-Abeba à votre arrivée. Le vol Addis-Abeba/Gondar n'est pas en continuité, le vol intérieur se fait en début d'après-midi après la visite d'Addis-Abeba.

Informations pratiques

Durant le trek dans le Simien, le poids des bagages est limité à 14-15 kg par personne. Le portage est effectué par des ânes et mulets.

En plus du petit sac à dos de la journée et du grand sac de voyage , prévoir un 3ème sac souple avec une protection étanche, sans roulettes (pour ne pas blesser les mulets) et d’une capacité d'environ 60 litres (sac porté par les ânes et mulets lors du trek). Il contiendra votre duvet et vos affaires personnelles (environ 14-15 kg).

Possibilité de faire un tri et de laisser chez notre réceptif, à l'agence vos excédents de bagages que vous récupérerez le dernier jour avant de prendre le vol retour pour la France.

IMPORTANT
Par mesures de sécurité, l’entrée dans l’aéroport d’Addis-Abeba, en zone des arrivées internationales, n’est plus autorisée aux personnes venant accueillir les passagers. C’est pourquoi désormais votre guide vous attendra avec une pancarte "Terres d’Aventure" à la sortie de l’aéroport, en direction du parking.

IMPORTANT
Une taxe vous sera demandée pour filmer sur certains sites touristiques.
L’artisanat éthiopien, différent selon les régions traversées, est très riche. Vannerie, objets en bois, en corne, tissus, bijoux… sauront vous séduire et leur exportation est libre. Par contre l’exportation d’antiquités religieuses est INTERDITE.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

Durant le trek dans le Simien, le poids des bagages est limité à 14-15 kg par personne. Le portage est effectué par des ânes et mulets.

En plus du petit sac à dos de la journée et du grand sac de voyage , prévoir un 3ème sac souple avec une protection étanche, sans roulettes (pour ne pas blesser les mulets) et d’une capacité d'environ 60 litres (sac porté par les ânes et mulets lors du trek). Il contiendra votre duvet et vos affaires personnelles (environ 14-15 kg).

Possibilité de faire un tri et de laisser chez notre réceptif, à l'agence vos excédents de bagages que vous récupérerez le dernier jour avant de prendre le vol retour pour la France.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Particularités Bagages

Important : en cas de problème d’acheminement de vos bagages

Pour le trajet aller, nous vous recommandons de prévoir, dans votre bagage à main, vos affaires de première nécessité ainsi que l’équipement essentiel pour une ou deux journées de marche : chaussures de trekking aux pieds, veste imperméable, polaire et pantalon de trekking sur vous (avec surpantalon imperméable si besoin), un sous-vêtement et un T-shirt de rechange, vos médicaments (si besoin et avec ordonnance – voir paragraphe Bagages concernant les produits liquides), lunettes de soleil et appareil photos. Une perte de bagages de la part des compagnies aériennes est bien entendu peu probable mais le risque existe. Nous sommes conscients que ceci est peu confortable pour votre trajet en avion mais le but est d’éviter de compromettre votre voyage.

Durant le trek dans le Simien, le poids des bagages est limité à 14-15 kg par personne. Le portage est effectué par des ânes et mulets.

En plus du petit sac à dos de la journée et du grand sac de voyage , prévoir un 3ème sac souple avec une protection étanche, sans roulettes (pour ne pas blesser les mulets) et d’une capacité d'environ 60 litres (sac porté par les ânes et mulets lors du trek). Il contiendra votre duvet et vos affaires personnelles (environ 14-15 kg).

Possibilité de faire un tri et de laisser chez notre réceptif, à l'agence vos excédents de bagages que vous récupérerez le dernier jour avant de prendre le vol retour pour la France.

Vêtements

Attention ! Une tenue décente est recommandée. Pas de short, de caleçon ni de décolleté pour ne pas choquer les villageois et pour éviter les coups de soleil ravageurs.
• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• Des gants et un bonnet pour le Simien
• Sweat-shirts ou chemises manches longues
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
• 1 ou 2 pull-over chauds
• 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus)
• 1 veste en fourrure polaire
• 1 bermuda long et/ou pantacourt
• Des pantalons de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 veste type Gore-tex, simple et légère
• 1 cape de pluie
• Des sous-vêtements chauds pour le Simien
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules
• 1 paire de chaussures de marche (semelle ferme type Vibram) à porter avec des chaussettes
• 1 paire de sandales de randonnée
• 1 paire de sandales ou de chaussures de détente pour le soir
La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 paire de jumelles (facultatif)
• 1 gourde (2 litres minimum)
• 1 lampe frontale ou lampe de poche
• Des ampoules et des piles de rechange
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence (il existe du savon liquide biodégradable).
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement
• Des lingettes humides
• Boules Quiès (facultatif)
• Papier toilette - crème solaire + stick à lèvres
• 1 briquet
• Des petits sacs pour vos détritus
• 1 petit nécessaire de couture
• 1 petite bouteille d'alcool de menthe ou d'Anthésite
• 1 paire de bâtons de marche

Couchage

- un sac de couchage cloisonné type montagne (température de confort allant de -10° à -5°C). Températures froides la nuit dans les hautes terres du Simien.
- un drap de sac.
- une taie d'oreiller pour les petits hôtels.

Pharmacie personnelle

Liste de la pharmacie personnelle à faire valider par votre médecin.

• Vos médicaments habituels
• Vitamine C ou polyvitamine
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Anti-diarrhéique
• Comprimés anti-inflammatoires
• Antispasmodique
• Antiseptique intestinal
• Anti-vomitif
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
• Pastilles purifiantes pour l’eau (Micropur forte ou Aquatabs)
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)
• Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
• Répulsif anti-moustiques efficace en zone tropicale
• Traitement antipaludéen adapté à la zone visitée, selon prescription médicale
• Biafine

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours, fournie par l'agence, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Matelas mousse, couverts, bols et assiettes, matériel de cuisine collectif, tentes doubles.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

VISA OBLIGATOIRE - 2 POSSIBILITÉS :

- Visa à l'arrivée à Addis-Abeba :
A votre arrivée à l'aéroport d'Addis, rendez-vous à l'officine visa avant de passer les postes de l'immigration : coût du visa : environ 45 € (avoir l’appoint, pas de monnaie rendue). Pas besoin de photo. Visa réservé aux titulaires de passeports de pays appartenant à l'espace Schengen.
Formulaire d’immigration à remplir (identique que ayez ou pas le visa).

- Visa avant le départ :
Demande auprès des représentations consulaires éthiopiennes (36 € environ + 2 photos + formulaire).

Passeport

Passeport valide 6 mois après la date de retour pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.
Le carnet de vaccination à jour.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Visa obligatoire pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Demande auprès des représentations consulaires éthiopiennes (tarif, 36 euros pour un visa d'un mois + 2 photos + formulaire). Les titulaires de passeports de pays appartenant à l'espace Schengen peuvent obtenir un visa de tourisme à l'arrivée à l'aéroport de Bole à Addis-Abeba (tarif, 45 euros pour un visa d'un mois).

Vaccins Obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune n'est pas, actuellement, exigée à l'arrivée à Addis-Abeba, si l'on vient d'Europe. Bien que non obligatoire, elle reste recommandée (hors contre-indications médicales de la primo-vaccination, en particulier des voyageurs seniors), essentiellement pour les voyageurs visitant les régions tribales du sud.

Vaccins Conseillés

Rappels à jour des vaccins DTCP, rougeole pour les enfants. En l'absence d'immunité, vaccins contre les hépatites A et B. Pour les voyages plus longs et aventureux, vaccin contre la typhoïde, contre les méningites A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix), en période épidémique (à faire faire dans un centre agréé), vaccin anti-rabique, surtout chez les enfants.

Prévention Paludisme

En Ethiopie le risque sera très différent en fonction de l'altitude des régions visitées. A Addis-Abeba et sur tous les hauts-plateaux du nord et de l'ouest aucun traitement préventif n'est utile. Ailleurs et, en particulier, dans le sud et le sud-ouest, en particulier pour ceux qui visiteront les tribus de la vallée de l'Omo, il sera indispensable d'adjoindre à une protection efficace contre les piqûres de moustique (répulsifs, moustiquaires) la prise d'un traitement préventif par Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), méfloquine (Lariam) ou Doxypalu, sur prescription du médecin consulté.

Autres risques

Ils seront d'autant plus facilement évités que vous respecterez les consignes de prévention des risques alimentaires, environnementaux ou comportementaux exposés dans nos recommandations générales. Les flambées de violence politico-religieuse en Ethiopie justifient de respecter les limitations temporaires de déplacement dans le pays.

Informations pratiques

En Ethiopie, les conditions sanitaires sont précaires, et il est préférable après avis de la société d'assistance d'envisager une évacuation sur Djibouti ou sur la France. Certaines zones étant en rébellion, il est indispensable en cas de déplacement individuel dans le pays de s'informer auprès de l'ambassade de France

Service médical 24h/24 – 7j/7

Ce voyage fait partie de ceux que nous qualifions de voyage en milieu isolé ou de voyage en altitude.

Pour vous permettre de vivre cette expérience en toute sécurité, nous avons mis en place un partenariat avec l’Ifremmont, l’institut de formation et de recherche en médecine de haute montagne, basé à Chamonix.

Durant votre voyage, vous pourrez donc bénéficier d’un service médical d’urgence. Ce service, ouvert 24h/24 et 7j/7, vous permet d’avoir accès par téléphone à un médecin spécialiste de l’altitude et des conditions isolées. En cas de problème médical, et si une communication GSM ou satellite peut être établie à ce moment, vous serez mis en relation par votre guide avec l’un de ces médecins.

Le service médical vous donne également la possibilité de remplir en ligne, avant votre départ, un dossier médical sécurisé. Celui-ci permettra au médecin, en cas d’appel durant le voyage, de mieux vous connaître. Nous vous recommandons de prendre le temps de remplir ce dossier (un par participant). Pour ce faire, un mail vous sera envoyé après votre inscription. Il vous détaillera comment accéder à votre dossier médical en ligne.

Nous précisons que ce dossier est sécurisé, uniquement accessible par le médecin, en cas d’appel, et qu’aucune autre personne que le médecin ne peut le consulter.

Enfin, ce service médical vous donne également la possibilité de réaliser une téléconsultation avant départ. Celle-ci est optionnelle et son coût est de 50€. Cette téléconsultation vous permettra de faire le point si vous n’avez pas d’expérience de l’altitude. Elle précise votre état de santé général et si besoin peut permettre d’organiser un bilan complémentaire. Vous partirez donc rassuré et avec des consignes claires.

Il est important de préciser que le service médical d’urgence ne remplace pas une assurance rapatriement. Il s’agit d’un service de téléconsultation médicale qui permet de poser un premier diagnostic.

Soucieux d’assurer toujours plus votre sécurité lors de nos voyages, nous avons souhaité intégrer ce nouveau service de manière totalement gratuite pour nos clients.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Dans le Simien, les températures sont aux alentours de 15 à 20°C la journée et la nuit la température peut atteindre les alentours de 0°C.
Dans la région de la rivière Tékézé, les températures sont aux alentours de 30°C la journée et 20°C la nuit.

GROS PLAN SUR :

Le parc du Simien
Même si le terme Simien a tendance à nous ramener à l’espèce endémique des babouins geladas, le mot Simien décrit en amharique le nord. Inscrit au patrimoine de l’Unesco en 1978, il s’étage de 2500m à plus de 4500m (le Ras Deshen est le point culminant de l’Ethiopie avec 4520m). Il s’agit d’un univers volcanique, de basalte, qui lui donne un aspect très déchiqueté où se mêlent une population agropastorale et une faune endémique à cette région. Le relief très accidenté et son altitude élevée lui confèrent une ambiance très particulière.
Malgré sa faible superficie, 136km², il est en pleine expansion, aussi bien humaine que spatiale. En effet, depuis quelques années, une forte migration a lieu vers ce lieu propice à une agriculture familiale, à l’abri du paludisme des basses terres. D’où un défi énorme pour la gestion de ce parc. Il faut inclure l’humain dans un parc qui à l’origine devait être un sanctuaire pour des espèces endémiques (babouin gelada, loup et bouquetin d’Abyssinie…), tout en protégeant ces animaux. L’objectif est de désenclaver les populations, tout en continuant à faire prospérer la faune et la flore locale. Dur équilibre…

La religion
Nous nous arrêterons essentiellement sur l’Eglise orthodoxe d’Ethiopie.
La chrétienté arrive au IVe siècle par les côtes de la mer Rouge, mais se sépare de Rome en 451, lors du concile de Chalcédoine qui condamna la doctrine monophysite selon laquelle le Christ ne possède qu'une seule nature divine, et affirma ainsi la double nature du Christ, divinité et humanité. A partir de VIIe siècle, la pression des pays voisins musulmans se faisant de plus en plus forte, l’Eglise d’Ethiopie ne reçu plus de patriarche d’Egypte. Il faudra attendre le XVe siècle pour renouer un contact avec l’occident. Ne recevant plus de directives, elle s’est développée selon son propre rythme, en gardant un certain nombre d’archaïsmes qui finalement la sépare très nettement de l’Eglise orthodoxe d’Egypte. L’Eglise d’Ethiopie aura attendu 1951 pour qu’un patriarche éthiopien soit nommé ; elle se sépara totalement de l’église copte en 1971.
C’est cet isolement qui rend cette religion d’autant plus intéressante, avec ses rites particuliers, ses pèlerinages (Timkat, Meskal…), et sa ferveur toujours présente.
L’islam, devenu première religion, est un islam sunnite. Il existe aussi un grand nombre de croyances fédérées sous le terme d’animisme, et bien présentes dans toutes les campagnes d’Ethiopie.

Lalibela
Lieu tant de fois montré, mais qui conserve toujours sa magie. Vous pourrez le visiter plusieurs fois, vous trouverez toujours un nouvel attrait. En effet ce lieu est vivant, la ferveur religieuse, les pèlerinages existent encore. Débuté au XIIe siècle sous le la dynastie Zagoué, cet ensemble architectural de 11 églises, reste le point de pèlerinage des chrétiens orthodoxes d’Ethiopie. Il s’agit d’églises creusées dans le sol, renfermant tout le symbolisme de la chrétienté. En effet, coupé du monde, sans possibilité de pèlerinage à Jérusalem, les chrétiens d’Ethiopie ont dû, sous l’impulsion du roi Lalibela, construire ce nouveau Jérusalem. Mais ce serait oublier la nature humaine, car en effet, descendants de Salomon, les Zagoué, ont besoin de nouer des liens forts avec le clergé. Ainsi, en construisant ces édifices uniques au monde, il était alors possible de compter sur ce soutien.
Inscrit au patrimoine de l’Unesco en 1978, cet ensemble est sous haute protection : échafaudages et toits en métal protègent le lieu des attaques du temps. A partir de 2007, devrait se mettre en place le projet "les cieux de Lalibela", qui viendra coiffé les églises d’un voile de protection et mettra aussi en valeur ce joyau d’Ethiopie.

Climat

Bien que l’Ethiopie soit située au sud du tropique du Cancer, seules les basses régions ouest jouissent d’un climat véritablement tropical.
L'Ethiopie, et notamment toute la partie nord du pays, connaît une forte saison des pluies de fin juin à fin septembre : les pluies sont abondantes, les rivières sortent de leur lit, inondent les cultures et endommagent de réseau routier.
Dès la mi-septembre, les pluies diminuent graduellement et font place à la mi-octobre à une longue saison sèche qui s’étend jusqu’en juin (avec cependant une petite saison des pluies au mois de février).
La température sur les Hauts Plateaux du nord n’est jamais très élevée (entre 22° et 27°) dans la journée et peut descendre brutalement à la nuit tombée (entre 5° et 10°).

Géographie

L'Éthiopie se trouve dans la péninsule du Nord-Est de l'Afrique, dite « Corne de l'Afrique ». Le pays partage ses frontières avec l'Érythrée, le Soudan, le Kenya, la République de Djibouti et la Somalie.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions traversées est précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupe restreint, le perturbe d'autant plus rapidement. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des sites qu'il traverse et où il bivouaque. Munissez-vous d’un briquet ou d’une boîte d’allumettes pour brûler votre papier toilette, vos lingettes quand vous serez en pleine nature (vérifiez qu’il soit bien consumé). Tous les autres objets non dégradables en plastique, verre ou en métal (boîtes de pellicules, bouteilles vides, piles, etc.) devront être rapportés par vous-même en France.
La lutte contre la pollution des sites est l’affaire de chacun.
Nous vous remercions par avance de votre vigilance.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.