Nouveau Voyage Vietnam - Luang Prabang Haut Laos et nord Vietnam : territoires méconnus

  • Entre Mai Hich et Pieng Ve - Vietnam
    Entre Mai Hich et Pieng Ve - Vietnam
  • Réserve naturelle de Pu Luong - Province de Thanh Hóa - Vietnam
    Réserve naturelle de Pu Luong - Province de Thanh Hóa - Vietnam
  • Mai Chau - Vietnam
    Mai Chau - Vietnam
  • Temple à Luang Prabang, patrimoine mondial de l humanité Unesco - Laos
    Temple à Luang Prabang, patrimoine mondial de l humanité Unesco - Laos
  • Entre Mai Hich et Pieng Ve - Vietnam
    Entre Mai Hich et Pieng Ve - Vietnam
  • Entre Pu Luong et Van Long - Vietnam
    Entre Pu Luong et Van Long - Vietnam
  • Réserve naturelle de Pu Luong - Province de Thanh Hóa - Vietnam
    Réserve naturelle de Pu Luong - Province de Thanh Hóa - Vietnam
Voyage à pied
  • À partir de 1690 €
  • Voyage réalisable : toute l'année
  • À partir de 10 ans
  • 13 Jours
  • Niveau
  • Altitude
  • Code : VIEL13

  • • Le mystérieux Haut Laos, en amont de la rivière Nam Ou
  • • La découverte des nombreuses minorités du nord du Laos et du Vietnam
  • • Les sites historiques de Dien Bien Phu

Un voyage inter-pays à travers le nord-est de la péninsule indochinoise, via des sites légendaires, inédits et secrets, de Luang Prabang à Hanoi, capitale du Vietnam. Après la découverte de Luang Prabang, traversée du Haut Laos, région mystérieuse et méconnue, de par son isolement séculaire, l’éclat de ses massifs, ses forêts ancestrales, ses groupes ethniques. Le voyage se poursuit sur le territoire vietnamien, le long d’une route historique qui nous emmène de Dien Bien Phu jusqu’au delta du fleuve rouge, à travers de grands massifs calcaires qui forment le début de la chaîne Annamitique.

lire la suite

Découvrir le pays

  • Activités

    Randonnée, Découverte

  • Encadrement

    Equipe locale

  • Confort

    Refuge, gîte, dortoir

  • Itinérance

    Voyage itinérant

Hébergement standard Hôtel 3* et nuit chez l'habitant
> Votre voyage
Hébergement standard

1690 € / personne

> demander un devis

Les prix affichés ci-dessus sont une estimation calculée à partir des dates, des hébergements et du nombre de participants sélectionnés. Vous pourrez personnaliser votre demande lors de la création de votre devis.

Le prix comprend

Les documents de voyage, l'hébergement comme mentionné en base double ou twin, les petits déjeuners des J3 au J14, les déjeuners des J4 à 7 et le J11, les dîners des J5 au 7 et les J10 et 11, les transferts en véhicule privé avec chauffeur et bateau, les locations de vélo, l'assistance d'un guide local francophone, l'équipe de porteurs.

Le prix ne comprend pas

Les assurances, les frais d’inscription, le transport aérien (les vols internationaux et intérieurs), les frais de visa, les droits d’entrée sur les sites et musées, les boissons, les repas non mentionnés, les pourboires et les dépenses personnelles, le supplément chambre individuelle.

Complément d'information tarifaire

- Supplément chambre individuelle (possible uniquement pour les hôtels) : 270€.
- Chambre à disposition à Luang Prabang le 1er jour en cas d'arrivée très matinale : nous consulter
- Nuit supplémentaire à Hanoi : nous consulter.

Attention pendant Noël et le jour de l'an, ainsi que durant la fête du Têt au Vietnam, un supplément est à prévoir : nous consulter.

Idées associées

Ethnie, Temple, Mekong, Hanoi, Tonkin, Mai Chau, Ninh Binh.

Jour par jour

Jour 1 :

Arrivée à Luang Prabang

Arrivée à Luang Prabang. Accueil et transfert à l’hôtel. Temps libre.

  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Transfert : Véhicule, 1h
Jour 2 :

Luang Prabang

Le matin, visite du marché aux produits frais de Phosi, véritable mosaïques de couleurs et senteurs. Puis, visite d’un musée ethnologique (fermé le lundi). Fondé en 2006 ce centre ethnologique et des arts traditionnels est un musée privé à but non lucratif. Son objectif est de promouvoir la compréhension des différents modes de vie et des traditions de la fabuleuse mosaïque ethnique qui forme le peuple Lao.

L’après-midi, visite des plus beaux temples et musées. Tout d’abord le Musée national, qui est l’ancien palais royal construit en 1904 sous le protectorat français. Vous vous rendrez ensuite au Wat Xieng Thong, certainement le plus beau temple de la ville, qui se trouve à l’extrémité nord de la péninsule. Passage aux plus anciens temples de la ville, Wat Aham, That Mak Mo ("en forme de pastèque"), fut construit en 1504 et restauré par Henri Marchal (immortel restaurateur d’Angkor) et Wat Visoun.
Si le temps le permet, visite d’autres temples du quartier historique recelant quelques-uns des plus beaux joyaux architecturaux du pays : le WatMune Na (construit en 1533, restauré en 1920) puis le Wat Aphay. Découverte du Wat That, "le monastère du stupa". Visite du Wat Sieng
Mouane et du Wat Choum Khong, dernier édifice du Laos ayant le style de Xieng Khouang.

En fin d’après midi, ascension du mont Phousi pour profiter d’un panorama sur la ville et ses alentours et du coucher de soleil sur la ville. Retour à l’hôtel.

Soirée libre. Nous vous conseillons de visiter le marché de nuit, où se vendent les plus beaux tissus laotiens et où vous pourrez manger des spécialités laotiennes dans les stands de rue.

  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner
Jour 3 :

Luang Prabang

Court transfert en tuk-tuk depuis l’hôtel jusqu'à l’embarcadère et traversée du Mékong en bateau local. Sur l’autre rive, visite d’un petit marché local quotidien où s’entremêlent les effluves de poissons grillés et d’épices. Après cette visite, début de la marche sur une petite route bétonnée le long du Mékong permettant d’observer les activités quotidiennes des riverains (séchages des racines, réparations des embarcations utilisées pour les courses de pirogues se déroulant à la moitié du carême bouddhique). En chemin, arrêt au temple de Wat Chomphet, niché au sommet d’une colline offrant un panorama imprenable sur le Mékong et la cité royale de Luang Prabang, qui semble comme engloutie par la jungle environnante. Continuation sur une piste en terre traversant une épaisse forêt de teck.

Arrivée au complexe bouddhiste de Vat Khok Pab pour une introduction au mode de vie des moines. Reprise de la promenade sur un sentier caillouteux qui monte légèrement à travers la jungle puis longe le flanc de la montagne Phou Vi. Passage devant le pittoresque temple de Vat Nong Sakeo, construit sur un marécage. Aux alentours de midi, arrivée au village de Na Kham, où vous déjeunez chez un habitant. Le paysage du village est bucolique avec les cocotiers et les rizières en arrière-plan, les montagnes recouvertes de jungle.

L’après-midi, reprise de la marche facile sur une large piste de terre avec des paysages de rizières en terrasses. Reprise du bateau local en milieu d’après-midi afin de voguer durant 2 heures sur les rives du Mékong et l'un de ses affluents pour admirer le coucher du soleil, découvrir Luang Prabang sous un autre angle et observer la vie sur le fleuve et sur ses deux rives. Parfait moment pour se détendre en dégustant un apéritif avec un petit barbecue dans un cadre enchanteur pendant que l'embarcation se laisse glisser au fil des eaux. Retour à l’hôtel, temps libre.

  • Heures de marche : entre 3h et 4h
  • Dénivelé + : 250 m
  • Dénivelé - : 250 m
  • Hébergement : en hôtel ***
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner , Déjeuner , Diner
  • Transfert : Véhicule, 0h30, 9 km
Jour 4 :

Luang Prabang – Pak Nam Noy

Le matin, transfert en direction de Pak Nam Noi par la route principale en direction de Phongsaly, celle menant à la tristement célèbre cuvette de Dien Bien Phu.

En chemin, arrêt le long de la rivière Nam Phak afin d’observer les activités quotidiennes des Khmu : travaux rizicoles, ou pêche en saison sèche.
Les Khmu appartiennent au groupe austro-asiatique (Môn-Khmers), constituant au Laos un ensemble de 59 groupes. Les 450 000 Khmu du Laos sont de culture patrilinéaire, parfois nommés P’u Ling ("hommes d’en haut") ou Kha Khmu (Kha correspondant à "sauvages, hommes de bois") par les Lao. Ils descendent des royaumes khmu dont les territoires s’étendaient jadis sur tout le nord du Laos et une partie de la cordillère annamitique. La capitale de ces royaumes se situe aux alentours de Muang Noi ; les légendes locales racontent que leurs trésors auraient étés enfouis dans les massifs calcaires dominant la moyenne Nam Ou. Les royaumes disparaissent vers le IVe siècle sous le coup des vagues migratoires thaï venues de Chine. Riziculteurs et animistes, les Khmu vivent dans la crainte des Rroïs, génies plus ou moins puissants hantant d’après eux monts et forêts.

Arrivée en fin de journée à Pak Nam Noi et installation chez M. Pheng.

  • Hébergement : chez l'habitant
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner , Déjeuner , Diner
  • Transfert : Véhicule, entre 7h et 7h30, 255 km
Jour 5 :

Pak Nam Noy – Ban Sen Kham

Le matin, départ vers le nord en direction du village de Ban Picheu Mai, au pied du massif de Phu Sang.
Le Phu Sang ou chaîne de l’Eléphant, s’étend sur une centaine de kilomètres de long pour une quarantaine de large, sur un axe nord-sud en parallèle de la rivière Nam Ou, dans le sud de la province de Phongsaly, au nord du Laos. Il se distingue par son unique richesse humaine puisque, sur un périmètre relativement restreint l’on peut rencontrer une quinzaine de groupes et sous-groupes minoritaires appartenant aux quatre principales familles ethnolinguistiques du Laos : tibéto-birmans, austroasiatiques, thaï-kadaï et hmong-dao.
Outre l’unicité de ses populations, le Phu Sang dénote par ses paysages et milieux naturels : au nord, de longues lignes de crêtes parallèles plongeant vers le sud, des vallées encaissées, à l’ouest, des forêts primaires, des monts et des vallons boisés, à l’est, un ensemble de sommets escarpés dominant la mythique rivière Nam Ou, à moins de 100 kilomètres, le Vietnam et la vallée de Dien Bien Phu.

Après une petite heure de route, arrivée à Ban Picheu Mai, habité par une trentaine de familles. Rencontre des villageois puis continuation du trajet sur un sentier qui suit une ligne de crête menant vers les contreforts du massif du Phu Sang. Vue panoramique sur un enchevêtrement d'ondulations montagneuses garnies de poches de jungle. A partir de Ban Picheu Cau, début du trek en direction du village akha luma de Hon Luc. Au bout d'une heure, arrivée au village situé à flanc de montagne et offrant une vue imprenable sur les massifs escarpés au nord. Découverte de la communauté regroupant une soixantaine de familles.

Continuation en direction du village akha luma de Ban Sen Kham. Traversée de quelques champs et hameaux Akha mixor et observation de la vie qui s’anime dans les cultures semées à flanc de montagne.
Les Akha mixor habitent souvent en haut des montagnes. Fins chasseurs, et éleveurs de bovins, ils pratiquent la culture du riz/de légumineuses sur brûlis (une seule culture par an durant la saison des pluies). Pendant la saison sèche, ils cultivent manioc, maïs, soja, et parfois du pavot. Leur maison est généralement érigée à l’aide de planches de bois ou en terre battue à même le sol, protégée par un toit en tôle.

Puis descente progressive sur un sentier (élargi depuis peu) jusqu’au village de Ban Sen Kham, abritant environ 70 familles. Ce village, entouré d’un patchwork de cultures (riz, maïs, légumineuse…), est situé au fond d’une cuvette en bordure de rivière. Arrivée en fin d’après-midi, rencontre des villageois et installation dans la maison d'accueil.
Dîner et nuit chez l’habitant.

  • Heures de marche : entre 5h et 6h
  • Distance Parcourue : 13 km
  • Dénivelé + : 550 m
  • Dénivelé - : 1050 m
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Transfert : Véhicule, entre 1h et 1h30, 50 km
Jour 6 :

Ban Sen Kham – Ban Cha Lak Mai

Le matin, reprise de la marche et ascension assez rude (1h) vers un premier col à 620 mètres d'altitude. Cheminement alors sur une ligne de crête orientée nord-sud, bordée d'un ensemble de champs sur brûlis, qui sinue jusqu’au village thaï noir (Thaï Dam) de Ban Samchep, installé sur les contreforts d'une éminence enrobée de jungle.
Dam, signifiant "noir" en thaï est lié à la jupe noire en soie que portent les femmes. Contrairement aux Thaïs krao (Thaï blancs), les Thaï noirs s'interdisent le port du blanc, réservé aux périodes de deuil et aux cérémonies funéraires.
En chemin, vue plongeante sur les deux vallées parallèles. Arrivée au village qui compte environ 40 familles vivant dans des maisons en bois construites sur pilotis. Rencontre des villageois et déjeuner pique-nique.
Les Thaï prospèrent généralement dans les vallées fluviales, leur permettant de cultiver le riz en champ. Cet afflux d’eau constant leur offre la possibilité d’étendre leur activité (élevage piscicole, bovin, porcin, poulet, et canard). En parallèle, ils investissent également les flancs de montagne pour leur culture de maïs, de manioc ou de riz sur colline.

L'après-midi, reprise de la marche vers le village de Cha La Mai le long d'un sentier qui s'infiltre progressivement à travers des poches de forêt et des sous-bois puis sur une corniche sinuant sur une ligne de faîte qui s’élance sur un axe est-ouest. Passage non loin du village de Cha La Cau, ayant poussé sur une saillie aplatie plus au sud.
Arrivée en fin d'après-midi au village de Cha La Mai, niché à plus de 1100 mètres d'altitude et abritant une cinquantaine de familles akha luma. Installation chez l’habitant et temps libre pour découvrir le village.
Dîner et nuit chez l’habitant.

  • Heures de marche : entre 5h et 6h
  • Distance Parcourue : 13 km
  • Dénivelé + : 1080 m
  • Dénivelé - : 380 m
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner , Déjeuner , Diner
Jour 7 :

Ban Cha Lak Mai – MuangKhua – Dien Bien Phu

Le matin, à l’entrée du village le véhicule vous attend pour rouler sur une piste suivant la Nam Bon, rivière sillonnant le long d’étroites vallées encadrées de rizières, aménagées et peuplées par les Thaïs Noirs. Arrivée à Muong Khoa.
Continuation du trajet vers le Vietnam. Formalités douanières et entrée dans la province de Dien Bien. Arrivée à la ville de Dien Bien Phu en fin de l’après-midi. Installation à l’hôtel et temps libre.

  • Heures de marche : 0h30
  • Distance Parcourue : 2 km
  • Hébergement : en hôtel
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner
  • Transfert : Véhicule, entre 6h et 6h30, 160 km
Jour 8 :

Dien Bien Phu – Son La

Visite du musée de Dien Bien Phu relatif à la bataille elle-même et à la guerre d’Indochine, présentant des vestiges de matériel militaire (canons, chars, affuts mitrailleuses…). Continuation sur d’autres sites de la bataille de Dien Bien Phu : la colline Dominique 2, point d’appui le plus haut qui permet d’avoir une vue panoramique sur toute la vallée, la colline Eliane 2 et le poste de commandement français.
Dans l’après-midi, transfert à Son La, ville de moyenne taille de la province du même nom.

  • Hébergement : en hôtel
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner
  • Transfert : Véhicule, entre 3h30 et 4h30, 160 km
Jour 9 :

Son La – Mai Chau – Mai Hich

Départ en direction de la vallée Thaï blanc de Mai Chau : carrefour historique entre la rivière noire, le nord du haut delta du fleuve Rouge et l’Annam septentrional ou le Laos. De longues vallées roulantes aux pentes douces se succèdent, et toujours les verts crus et horizontaux des rizières étagées, sur fond de verts sombres des montagnes.

Traversée du bourg de Yen Chau : au début du XIVe s, la dynastie Viet des Tran qui guerroyait contre les Thaï y créa une préfecture éphémère… Peu après, montée sur le haut plateau tempéré de Moc Chau : sortie du pays Thaï noir et entrée dans celui des Thaï blanc.

Le haut plateau de Moc Chau est l’un des premiers sites d’élevage de vaches laitières au Vietnam. Production de lait, beurre, yaourt mais aussi grâce un projet de coopération décentralisée réussi, entre la province de Son La et la région Midi-Pyrénées, une Tomme de Moc Chau savoureuse… À remarquer, à la sortie du bourg de Moc Chau, d’importantes plantations de thé. Peu après, traversée d’une zone de peuplement Hmong, parsemée de vergers : zone appréciée des Hanoïens, à l’époque de la nouvelle année lunaire, pour ses magnifiques pruniers en fleur, annonceurs du printemps et ses beaux champs de sanves aux fleurs jaunes.

Continuation sur une vingtaine de kilomètres puis marche d’une bonne heure à travers rizières et hameaux pour gagner le village de Mai Hich. Installation chez un habitant de l’ethnie thaï blanc. Temps libre avec possibilité de faire une balade à vélo dans la vallée.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Distance Parcourue : 5 km
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner , Diner
  • Transfert : Véhicule, entre 5h et 5h30, 190 km
Jour 10 :

Mai Hich – Ban Don – Ban Hieu

Transfert en véhicule en direction de Pu Luong, l’une des plus belles réserves naturelles du nord-ouest, par une route longeant une belle vallée parsemée de villages de l’ethnie Thaï. A Ban Don, petit village établi sur une colline qui offre aux visiteurs un panorama splendide sur les rizières en terrasses et les montagnes karstiques, début d’une randonnée de 4 à 5 heures entre montagnes calcaires, rizières et villages authentiques dont Ban Uoi, Ban Lan, Ban Long et Ban Doc. Ils sont majoritairement peuplés par les Muong qui habitent dans de très belles maisons construites sur pilotis aux toits couverts de feuilles de palmiers. Visite de ces villages et rencontre avec les locaux. Déjeuner pique-nique.

En fin de journée, arrivée à Ban Hieu, niché dans une petite vallée, au cœur même du parc de Pu Luong, et encerclé de hautes montagnes généreusement couvertes de végétations. Nuit dans un lodge ou chez l'habitant.

La réserve naturelle de Pu Luong couvre une superficie de 17 662 ha entre les districts montagneux de Quan Hoa et Ba Thuoc de la province de Thanh Hoa. Elle s’étend le long de deux chaînes de montagnes parallèles qui courent du nord-ouest au sud-est, séparées par une longue vallée centrale. Les deux chaînes de la réserve naturelle offrent des reliefs très contrastés en fonction de leurs différents substrats. La plus petite, au sud-ouest, est principalement constituée de roches ignées et métamorphiques, et se compose de collines boisées et arrondies, et de larges vallées peu profondes. La plus grande, au nord-est, est composée de montagnes karstiques et est la continuation de la chaîne calcaire qui s’étend du parc national Cuc Phuong jusqu’à la province de Son La. Des élévations de la réserve naturelle varient de 60 à 1667 mètres.

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Distance Parcourue : 12 km
  • Dénivelé + : 300 m
  • Dénivelé - : 300 m
  • Hébergement : chez l'habitant
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner , Déjeuner , Diner
  • Transfert : Véhicule, entre 1h et 1h30, 40 km
Jour 11 :

Ban Hieu – Tam Coc - baie d'Halong terrestre

Route pour le sud du delta du fleuve Rouge à destination de la province de Ninh Binh et la fameuse baie d’Halong terrestre, ainsi nommée en raison de sa ressemblance avec Halong.
Arrivée vers midi au village de Du Dong (près de Kenh Ga). Départ pour une belle promenade à vélo dans la campagne profonde du delta du fleuve Rouge. De village en village, aux petites maisons en brique, découverte des scènes de la vie quotidiennes des paysans dans leurs champs ancestraux, cultivés de riz, d’arachides ou de maïs. À partir de Son Lai, les magnifiques montagnes karstiques du secteur de la baie d’Halong terrestre apparaissent à l’horizon. Vous vous en approchez petit à petit pour les atteindre à hauteur du village de Tho Ha.
Vous partez ensuite à bord de petits sampans à rame pour pénétrer au cœur de ce labyrinthe de pitons calcaires. Passage d’une longue grotte, dite grotte de Bouddha en raison d’un rocher en forme de Bouddha allongé, à l’intérieur. Le sampan se faufile ensuite sur un cours d’eau, bordés de roseaux, qui serpente au milieu des pitons.
Après environ 1h30 de "navigation", débarquement à Linh Coc et reprise du véhicule. Court transfert à l’hôtel.

  • Heures de marche : entre 3h et 4h
  • Hébergement : en hôtel
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner
  • Transfert : Véhicule, entre 3h30 et 4h, 150 km
Jour 12 :

Tam Coc – Hanoi

Le matin, balade à vélo au milieu des pitons karstiques de la région de Tam Coc. Visite du temple de Thai Vi puis continuation jusqu’à la grotte Mua. Montée sur un rocher afin de profiter du panorama sur un ensemble chaotique de montagnes et de rizières.
Route pour Hanoi, capitale du Vietnam. Installation à l’hôtel et temps libre ou visite du temple de la Littérature.

  • Heures de marche : entre 2h30 et 3h
  • Hébergement : en hôtel
  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner
  • Transfert : Véhicule, entre 2h et 2h30, 110 km
Jour 13 :

Hanoi - départ

Temps libre jusqu'au moment de votre transfert à l'aéroport pour votre vol retour.

  • Encadrement : Chauffeur guide francophone
  • Type de pension : Petit-déjeuner

Important itinéraire

Certaines étapes peuvent être modifiées pour des raisons techniques et/ou de météo.

Possibilité de poursuivre votre voyage à la fin du circuit pour découvrir le reste du pays. Par exemple la baie d'Halong ou les cités impériales du centre du pays.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Randonnée,
Découverte

Environnement

Forêts, collines, rivières et lacs,
Patrimoine et Nature,
Montagne

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
4 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 300 à 500 mètres. Bonne condition physique requise.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

De nombreux jours de marche. 2 jours de vélo.

Début du séjour

A l'aéroport de Luang Prabang.

Fin du séjour

A l'aéroport de Hanoi.

Caractéristiques du circuit

Circuit itinérant.
Assistance de guides locaux francophones pendant tout le séjour.

Hébergement

Pour les nuits chez l'habitant : vous partagez le quotidien d’une famille vietnamienne à la campagne. Le confort est rudimentaire mais l’expérience est unique. Vous dormez en chambre privée, lits avec bon matelas et moustiquaire. Toilettes et douches extérieures aux chambres, à partager.

A Luang Prabang : hôtel calme situé en plein centre historique de la ville.
A Dien Bien Phu, Son La, Tam Coc, Hanoi : hôtel 3*.

Nourriture

La cuisine lao se rapproche de la thaïlandaise par son côté parfumé. Le riz constitue une base de l'alimentation et accompagne la plupart des plats. La salade de papaye, la salade de bœuf et le làap (hachis de viande cru ou cuit et agrémenté de menthe, oignons verts, jus de citron vert, sauce poisson, piments) font partie des plats célèbres de la cuisine lao. Déjeuners pique-niques pendant le trek.

La nourriture au Vietnam est particulièrement fine et légère. Beaucoup la considèrent comme la meilleure d'Asie avec la thaïlandaise mais peu épicée par rapport à cette dernière. Bien que la cuisine vietnamienne s'inspire parfois de la chinoise, elle s'en distingue nettement par le fait qu'elle est moins grasse, moins enrobée de sauce et qu'elle comporte beaucoup plus d'herbes et de légumes.
Dans la cuisine vietnamienne on trouve très souvent du nuoc mâm, sauce salée faite à base de poissons fermentés.
Au Vietnam des différences régionales existent comme par exemple des plats avec une saveur sucrée dans le sud en raison de la présence de noix de coco dans la recette. Dans le centre, les produits de la mer (crevettes, poissons, crabes) tiennent également une grande place.
Le riz constitue la base de l'alimentation et accompagne la plupart des plats à base de bœuf, porc et volailles. On trouve principalement 3 sortes de riz au Vietnam : le riz normal, le riz gluant et le riz parfumé.
Parmi les plats les plus répandus on trouve le "Pho", servi dans un grand bol ; il s'agit d'une soupe au bœuf (Pho Bo) ou au poulet (Pho Ga) avec des nouilles de riz, le tout parfumé d'herbes, de coriandre, d'anis, d'épices etc… Le Pho était au départ un plat du nord, qui a gagné tout le pays avec des variantes en fonction des régions.
On trouve également du pain ("bánh mi") vestige de la colonisation, qui ressemble à nos baguettes. Il est proposé en général le matin et se mange souvent avec le seul fromage qui ait subsisté à l'époque française : "La vache qui rit"…
On trouve également des fruits, principalement l'ananas, la banane, la papaye et le pamplemousse.
A noter qu'au Vietnam on mange avec des baguettes, ustensiles issus du bouddhisme : elles ne piquent pas, ne transpercent pas, ne découpent pas…

Encadrement

Guides locaux francophones pendant toute la durée du séjour.

Transfert et transport des bagages

Transferts en véhicule privé avec chauffeur.
Assistance de porteurs pendant le trek. Vous ne portez que votre sac à dos avec vos affaires de la journée.

Transports aériens

Nous pouvons vous réserver le transport aérien, consultez nos équipes de vente.

Documents de voyage

Un carnet de voyage avec les informations nécessaire vous sera remis avant votre départ.

Informations pratiques

Nous déconseillons d'aller au Vietnam pendant la période Têt (nouvel an vietnamien) : la plupart des magasins et des restaurants sont fermés ; le Têt est d’une importance cruciale pour les Vietnamiens et à cette occasion ils se retrouvent en famille pendant 4 à 5 jours.
Chez nous, en France, ce serait l'équivalent de Noël, du jour de l'an et du 1er mai réunis !
Nous déconseillons également de faire ce voyage entre début décembre et fin février, les températures vers Sapa peuvent descendre entre 5° et 0° la nuit.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations quand vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 sweat shirt
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 maillot de bain
• 1 serviette de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules.
• 1 paire de chaussures de randonnée légère tenant bien la cheville (semelle type Vibram)
• 1 paire de sandales ou de chaussures détente pour le soir
• 1 cape de pluie (facultatif)
• 1 sur-pantalon imperméable (facultatif)

Equipement

• 1 paire de bâtons télescopiques (facultatif) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.
• 1 couverture de survie (facultatif)
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 gourde (1,5 litre minimum)
• 1 lampe frontale
• Crème solaire de haute protection
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement
• Protection auditive pour atténuer les bruits, type boules Quies (facultatif)
• Répulsif puissant anti-moustiques

Couchage

Prévoyez un drap de sac pour les nuits chez l’habitant.

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

Dès votre inscription, merci de nous fournir les coordonnées de votre passeport en remplissant les champs adéquats dans votre espace client : connexion à l'espace client. Cela nous est indispensable et essentiel pour la réservation de certains services, et donc pour le bon déroulement de votre voyage.

Passeport en cours de validité, valide 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Le passeport devra comporter au moins une pleine page vierge.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Pour le Laos :
Les aéroports de Vientiane, Luang Prabang, Paksé ou Savannakhet délivrent des visas à l'arrivée pour un séjour n'excédant pas 30 jours dans le pays.
Pour l'obtention de ce visa, vous devrez fournir :
• un passeport valide 6 mois après votre date de retour et avec au moins une page vierge
• 2 photos d'identité
• 30$ en espèces pour le visa + 5$ pour d’éventuels frais annexes
• formulaire de demande de visa (distribué dans l’avion) dûment rempli
les ressortissants suisses n'ont pas besoin de visa si séjour inférieur ou égal à 15 jours.


Pour le Vietnam :
- Jusqu'au 30 juin 2021, les ressortissants français n'ont pas besoin de visa pour un séjour au Vietnam d'une durée inférieure ou égale à quinze jours (jours d'entrée et de sortie inclus).
- Pour les ressortissants belges et suisses, le visa est obligatoire. Vous devez effectuer directement les démarches pour son obtention sur le site web de l'immigration vietnamienne https://evisa.xuatnhapcanh.gov.vn/ ou bien auprès de l’ambassade du Vietnam de votre pays, environ un mois avant le départ. La rubrique Visa vous détaille les documents à fournir lors de cette demande.
- Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos
démarches.

E-Visa
Pour les séjours de plus de 15 jours, il est désormais possible aux voyageurs français d’obtenir un E-Visa pour se rendre au Vietnam, par l'un des 28 postes frontaliers (voie aérienne). Il en est de même pour les ressortissants belges et suisses, pour tout séjour de moins de 30 jours. La rubrique Visa vous détaille les documents à fournir lors de cette demande.

Passeport

Passeport valable au moins 6 mois après la date de retour pour les ressortissants français ; 1 mois après la date de retour pour les Belges. Pour les Suisses, passeport valable 6 mois après la date de demande de visa. Les coordonnées du passeport devront nous être fournies pour communication aux autorités vietnamiennes ; le passeport doit comporter au moins une pleine page vierge. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent être en mesure de les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

Visa

Jusqu'au 30 juin 2021, les ressortissants français n'ont pas besoin de faire de demande de visa pour un séjour au Vietnam d'une durée inférieure ou égale à quinze jours (jours d'entrée et de sortie inclus). Un visa gratuit leur sera octroyé à l'arrivée. Il s'agit d'un visa à entrée unique ; si le voyageur devait quitter le pays puis y retourner pendant la quinzaine, il lui faudrait alors obtenir un second visa (qui serait, celui-ci, payant).

Visa obligatoire pour les Français passant plus de quinze jours au Vietnam (60 euros), les Belges (55 euros) ou les Suisses (70 francs). Il faudra fournir son passeport (aux conditions de validité indiquées à la rubrique « Passeport »), 2 formulaires de demande complétés et 2 photos d’identité (un seul formulaire et une seule photo pour les Belges et les Suisses).
Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

E-Visa

Il est désormais possible, aux voyageurs français qui en ont besoin, aux Belges et aux Suisses, d’obtenir un E-Visa pour se rendre au Vietnam, par l'un des 28 postes frontaliers (voie aérienne).
Pour bénéficier de cette mesure, le voyageur doit :
- se rendre sur le site de l’immigration vietnamienne, https://evisa.xuatnhapcanh.gov.vn/ ;
- remplir le formulaire de demande avec informations personnelles, date d’entrée au Vietnam, objet du voyage et une adresse temporaire dans le pays ;
- fournir une copie numérisée de son passeport, et une photo d’identité (sans lunettes) ;
- régler 25 dollars US par voie électronique.

Une réponse est ensuite donnée au demandeur par e-mail, sous 3 jours ouvrés (en cas d'absence de réponse, il est possible de contrôler l'état de sa demande sur le site de l'immigration, rubrique « search »). Durée maximale du séjour, 30 jours (quel que soit le but de la visite).

Une fois le E-Visa obtenu et imprimé, il ne sera plus nécessaire que le voyageur remplisse de formulaire dans la zone d’immigration, ni qu'il paie rien de plus à l'arrivée. Les autorités de l’immigration vérifieront et viseront son visa à la date d’entrée. Enfin, il est à noter que le E-Visa ne remet pas en cause l’exemption de visa dont bénéficient les Français lors d’un séjour égal ou inférieur à 15 jours (14 nuits).

Vaccins Obligatoires

Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie est présente.

Vaccins Conseillés

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite, hépatite A (risque alimentaire), hépatite B (risque sexuel et sanguin), rougeole pour les enfants. Et, moins systématiquement, en fonction des risques personnels d'exposition, typhoïde (risque alimentaire), rage pour les séjours aventureux et pour les résidents (surtout les enfants) ; encéphalite japonaise, la vaccination (à faire faire dans un centre de vaccinations internationales) concerne surtout les expatriés en zone rurale, mais elle doit aussi être conseillée aux voyageurs ayant une activité de plein air importante pendant les périodes de circulation du virus (nuits sous la tente, treks dans les rizières, pendant la mousson en particulier).

Prévention Paludisme

On devra partout mettre en application les mesures actives de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires. Et ceci d'autant plus qu’elles vous protègeront d'autres affections transmises par d'autres insectes, en particulier la dengue, ou le virus Zika. Les circuits classiques, qui mènent le voyageur de Ho Chi Minh-Ville à Hanoi, au delta du Mékong et sur la côte, en passant par Hue et la baie d´Halong, nécessitent une protection individuelle contre les piqûres mais pas de prise de traitement antipaludique. Ailleurs, en particulier pendant la mousson, il faudra prendre Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou doxycycline. Compte tenu du risque d'effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu'en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs.

Autres risques

Les autorités vietnamiennes étant très pointilleuses sur l'importation de médicaments psychotropes, il est très important pour leurs utilisateurs de se munir de la prescription de leur médecin (nom de produit, posologie, durée de traitement).
L´apparition, en 2003, de l´épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) et, en 2004, celle de grippe aviaire dans certaines régions d´Asie du sud-est, nécessite que l’on s’informe, avant le départ, auprès du Ministère des Affaires Etrangères de la réalité du risque local.

Informations pratiques

Les infrastructures médicales sont en progrès. En cas de problème grave, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'ambassade de France

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Au Laos :
Saison sèche et saison des pluies se succèdent au Laos.
Entre avril et octobre la mousson apporte des pluies importantes, en particulier dans le Sud, rendant quelquefois impossible la circulation en détériorant les routes, avec des mois d’avril et de mai très chauds, entre 30 et 35°C.
De juillet à septembre, les pluies sont plus espacées mais la chaleur est bien présente.
De novembre à mars, c’est la saison sèche : moins d’humidité et des températures supportables, qui sont de plus soumises à l’altitude. Il peut même alors geler la nuit dans les montagnes du nord !

Au Vietnam :
Il n’existe pas de saison idéale sur l’ensemble du pays. S’étalant sur 1650 km de long, le climat est différent du nord au sud.
L’automne est la meilleure saison pour visiter le nord du Vietnam : il fait 20 à 30°C, faible humidité et ciel dégagé en général. Au début de l’automne les rizières sont splendides.
L’hiver, il fait frais et humide (crachin), surtout dans les montagnes où la température descend souvent en dessous de +10°C.
Le printemps : peu de pluie avec souvent une brume de chaleur humide.
L’été : températures de 28 à 38°C avec parfois de grosses averses en fin de journée ou la nuit. C’est la période d'activité dans les rizières ; idéale pour celles et ceux qui s'intéressent à la vie locale des paysans.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc… Vous accompagnateur vous y aidera.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Extension

Pour prolonger votre voyage, n’hésitez pas à rester quelques jours de plus en sélectionnant une extension.

  • Luang Prabang, joyau du Laos

    Luang Prabang, joyau du Laos
    Découverte et rencontre

    • La découverte de Luang Prabang, ville-joyau au bord du Mékong • Une vraie rencontre avec les populations locales

    Voyage réalisable : toute l'année

    > En savoir plus
  • Les canaux du delta du Mékong

    Les canaux du delta du Mékong
    Découverte et rencontre

    • La vie authentique dans le delta • Les marchés flottants • La croisière et la nuit en chambre d'hôtes • Un court séjour combinable avec d'autres régions ou pays

    Voyage réalisable : toute l'année

    > En savoir plus
  • Angkor et le Tonlé Sap

    Angkor et le Tonlé Sap
    Découverte et rencontre

    • Une découverte d'Angkor de façon autonome • La conférence sur l'histoire d'Angkor • La vie lacustre du Tonlé Sap • Les entrées des sites visités incluses

    Voyage réalisable : toute l'année

    > En savoir plus
  • Privatisation du voyage

    Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

    Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.

    Demander un devis