Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte TTC Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

11/06/2017

25/06/2017

3890 € Assuré à partir de 4

17/07/2017

31/07/2017

3890 € Assuré à partir de 4

13/08/2017

27/08/2017

3890 € Assuré à partir de 4

09/09/2017

23/09/2017

3890 € Assuré à partir de 4

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande. Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend

Les vols Paris/Irkoutsk et Vladivostok/Paris, l’accompagnement par un guide local francophone (au lac Baïkal, dans le train, à Vladivostok), l'hébergement, les transferts, la pension complète du déjeuner du J2 au déjeuner du J12 et les petits déjeuners à Vladivostok J13-15, les visites et excursions, le billet de train Irkoutsk/Oulan-Oudé, Oulan-Oudé/Vladivostok en 2-ème classe.

Le prix ne comprend pas

Les frais d’inscription, les assurances, les frais de visa russe, les déjeuner et diners à Vladivostok, les pourboires, les prestations en option et les dépenses personnelles.

Complément d'information tarifaire

Train confort (2 pers en compartiment de 4 pers) : 350 € par personne
Chambre individuelle (sur demande ): 550 € par personne

Idées associées

Faune, Pacifique, Taiga, Moscou, Irkoutsk, Oulan-Oude, Lac Baikal, Transsibérien, Esquimau, Transsibérien.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Paris - Irkoutsk

Vol pour Irkoutsk au départ de Paris. Arrivée à Irkoutsk le lendemain matin (décalage horaire Paris/Irkoutsk +6h en été)

  • Type d'hébergement : à bord

Jour 2 : Irkoutsk, ville sibérienne

Arrivée matinale à Irkoutsk, accueil à l’aéroport par votre guide et transfert chez l'habitant. Après un court repos, visite de ville. Les quartiers historiques des maisons en bois, l'un des musées (le musée des Décembristes ou celui d'ethnographie), le centre-ville et ses marchés, le quai de l'Angara. Dîner chez l'habitant à Irkoutsk.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 3 : Steppe de Krestovski et expérience de bania russe

Départ en bus régulier pour les steppes et le cap Krestovski. Déjeuner en route, dans un petit café bouriate. Dégustation des plats de la cuisine locale. La visite des vestiges des murs de défense des Kourikanis. Ce peuple a cédé sous la pression des Mongols et quitté les steppes de Baïkal, partant à plusieurs de milliers de kilomètres - au nord de la Sibérie, vers l’océan Glacial. Cette petite tribu est devenue l’ancêtre des Yakoutes, des peuples du nord de la Sibérie et des Inuit de l’Amérique du Nord. Dîner et nuit dans une très jolie ferme (maison rustique, en bois, chambre pour deux ou quatre personnes), à 300 mètres du bord du lac Baïkal. En soirée, vous aurez l'expérience incontournable du bania (sana traditionnel russe à vapeur).

  • Type d'hébergement : à la ferme auberge

Jour 4 : Gravures rupestres de Sagan-Zaba et village de Khoujir

Visite des gravures rupestres de Sagan-Zaba, lieu sacré des chamanistes et ethnographes. Ces pétroglyphes qui se trouvent sur une falaise face au Baïkal sont datés de 2000 ans avant J.-C. Ce sont les plus vieux en Russie. Ils se situent à l’est des monts Oural. Après le passage par les steppes de Tagéran, nous traverserons le détroit aux portes d’Olkhon qui sépare l’île de la Grande terre. Arrivée au village de Khoujir, la ville principale de l'île. Balade dans le village (charmantes petites maisons de bois aux volets sculptés) et visite du "Rocher au Chamane", un des neufs lieux sacrés des chamanistes d’Asie (prévoyez votre offrande : morceau de tissu ou ruban, petites pièces de monnaie, etc). Logement chez l’habitant ou à l'auberge à Khoujir, possibilité de bania le soir.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 5 : Ile d’Olkhon : par le cap Khoboi à Ouzouri

Traversée de l'île en minibus, cap au nord. Visite du cap Khoboi, à la pointe nord de l’île, un lieu sacré protégé par l'Etat. Promenade le long de hautes falaises qui surplombent le lac. Panorama magnifique de la partie la plus large du lac Baïkal (''le Grand Baïkal''), presque 80 km. Continuation du chemin dans l'après-midi le long de la côte est qui est plus escarpée et boisée. Logement à la station météo d’Ouzouri. Dîner d'omouls, poissons du lac également appelés “pain du Baïkal”. Possibilité de bania le soir.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 6 : Ile d’Olkhon : la cote est et la Petite Mer

Après le petit déjeuner, balade aux falaises près de la station météo de Ouzouri, suivie d'une balade dans la steppe. Dans l'après-midi, un minibus nous conduira à Khoujir. Chemin faisant, nous aurons de belles vues sur les paysages lunaires des steppes d’Olkhon et la Petite Mer (détroit qui sépare l’île de la côte d’ouest). Possibilités de balades en liberté. Dîner et nuit à Khoujir.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 7 : Retour à Irkoutsk

Matinée à Khoujir. Nous quittons l’île d'Olkhone et, après 5 heures en minibus régulier, nous retrouvons Irkoutsk en fin d'après-midi.
Temps libre pour des balades dans le centre-ville d'Irkoutsk. Dîner et nuit chez l’habitant.

  • Type d'hébergement : chez l'habitant

Jour 8 : Listvianka et musées de Baikal

Visite de Listvianka, petit village situé à environ 60 km d’Irkoutsk, à la source de l’Angara, la seule rivière qui sorte du lac Baïkal. En été, 2 possibilités: nous pourrons faire ce trajet en bateau rapide depuis Irkoutsk. Si nous le faisons en minibus, un arrêt sera prévu au Taltsi, le musée au ciel ouvert de l'architecture traditionnelle en bois.
A Listvianka, de nombreux souvenirs vendus sur des étalages au milieu des fumoirs d'omouls. Possibilité de photographier les Babouchkas, qui fument leurs omouls sur les quais, et l’ambiance du petit port. Excursion à l'église en bois de Saint-Nicolas et au musée du Baïkal avec son aquarium de phoques d'eau douce.
Au retour à Irkoutsk, dernières courses avant le train. Dîner et transfert à la gare d'Irkoutsk pour le départ à Oulan-Oudé. Nuit dans le train de nuit.

  • Type d'hébergement : en train couchette

Jour 9 : Oulan-Oudé et la Bouriatie

Tôt le matin, arrivée à Oulan-Oudé, la capitale de Bouriatie. Après le petit déjeuner et un court repos, nous quitterons la ville pour passer une journée très intense et riche en impressions. Au programme, visite du temple bouddhiste ''datsane'' d'Ivolga qui vous permettra de faire connaissance avec la culture et la religion bouddhiste de cette région du lac Baikal. Déjeuner de plats traditionnels de la cuisine bouriate.
Dans l'après-midi, nous partirons pour un village des Vieux-Croyants (un groupe d'orthodoxes qui se sont exilés en Sibérie suite à leur refus des réformes de l'église russe du 17ème siècle, qui aujourd'hui restent assez fermés dans leurs communautés et mènent une vie traditionnelle), où nous attendent de vieilles maisons en bois, de beaux costumes traditionnels et un dîner de la cuisine russe, copieux et délicieux. Nuit à Oulan-Oudé, à l’hôtel ou chez l'habitant.

  • Type d'hébergement : en guest house

Jours 10 à 12 : Traversée de la Sibérie à bord du Transsibérien

Tot le matin, départ en train pour Vladivostok. 3 jours à bord du Transsibérien sur la section dite la plus pittoresque - traversée de la Sibérie, un trajet à travers des steppes et dans la foret jusqu'à la mer du Japon. Arrêts minute dans les villes de Tchita, Khabarovsk... 2 nuits dans le train, en compartiment de 4 personnes (possibilité de compartiment pour deux avec supplément).
Le soir du Jour 12, arrivée à Vladivostok. Installation à l’hôtel, dîner libre au restaurant près de votre hébergement.

  • Type d'hébergement : en train couchette

Jour 13 : Vladivostok, l'Orient Extreme de Russie

Après le petit déjeuner, tour de la ville de Vladivostok et de la forteresse, visite du musée de la faune marine ou bien celui des sous-marins russes. Promenades le long de la côte de l’océan Pacifique, puis temps libre en ville.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 14 : Vladivostok, la ville au bord de la mer

Poursuite de la visite de la ville : trajet en voiture sur le pont d'Or au-dessus de la baie de la Corne d'Or et sur le pont russe au-dessus du détroit du Bosphore oriental, le pont le plus long, qui relie Vladivostok à l'île Russe. Vladivostok est située sur la cote de la mer du Japon. Nous visitons le port de Vladivostok pour découvrir la vie du port "de près", puis sortons en mer en bateau.
Visite de la batterie d’artillerie de Vorochiloff et balade sur les vieilles rues du centre-ville et sur le quais du Prince Nicolas II. Temps libre pour la découverte de la ville en fonction de vos centres d’intérêt, dans la compagnie de votre guide. Le soir, dîner d'adieu.

  • Type d'hébergement : à l'hôtel

Jour 15 : Retour en France

Le matin, transfert à l’aéroport en aeroexpress. Départ pour France.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Découverte

Environnement :

Terres Polaires

Itinérance :

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de participants

De 4 à 8 participants

Caractéristiques du circuit

8 jours de visite du lac Baïkal, d'Irkoutsk et Oulan-Oudé, puis trajet à bord du Transsibérien avec un guide local francophone jusqu'à Vladivostok et 2 jours de découverte de la ville.

Hébergement

En chambre double ou triple chez l’habitant dans la région du lac Baïkal, à Irkoutsk et à Oulan-Oudé
En chambre pour 2-4 personnes dans la ferme-auberge à Krestovski et à la station météo de Ouzouri
En chambre double à l'hôtel à Vladivostok
En 2-ème classe (compartiment de 4 personnes) dans le train. Possibilité de privatiser compartiment pour deux en supplément - nous consulter.

A noter : les conditions sanitaires sur l’île d’Olkhon sont basiques mais propres : toilettes dans un cabanon à l’extérieur de la maison principale. Bania au lieu de douche au Baïkal.

Nourriture

Pension complète pendant tout le séjour en Sibérie, sauf à Vladivostok où les déjeuners et dîners sont à votre charge (les repas se feront dans des cafés ou restaurants selon les visites que vous ferez avec votre guide, comptez une trentaine d'euros par personne par repas).

Lors du trajet en train, un repas par jour aura lieu dans le wagon-restaurant ; les autres repas se feront au fur et à mesure du voyage dans votre compartiment, avec les provisions apportées par votre guide et les aliments achetés chez des marchands lors des arrêts du train.

Encadrement

Guide local francophone à partir d’Irkoutsk lors du séjour au lac Baïkal et à Oulan-Oudé, dans le train Irkoutsk-Vladivostok et à Vladivostok

Transports aériens

Vols réguliers au départ de Paris CDG sur Aeroflot (partenaire d'Air France, membre SkyTeam) compris.

Enregistrez vos bagages jusqu'à votre destination - Irkoutsk à l'aller et Paris au retour. En sortant de l'avion à Moscou, vous passez les douanes et le contrôle de passeports, puis récupérez vos bagages. Ensuite, suivez les panneaux "Transit"/ ''Transfert". A l'étage des départs, vous rendez vos bagages, normalement sans ré-enregistrement au comptoir d'Aeroflot vols domestiques "Luggage drop-off" (merci de prévoir du temps, il y a souvent la queue) et passez ensuite le contrôle de sécurité avant de prendre votre vol interne pour Irkoutsk.

Informations pratiques

* Train
compartiment de 4 couchettes, toilettes et lavabo à partager (2 par wagon, à chaque extrémité du wagon).

* Ravitaillement à bord du train
1 repas par jour sur le trajet Oulan-Oudé - Vladivostok dans le wagon-restaurant est compris, le guide se charge de l'organisation d'autres repas. Le wagon-restaurant du Transsibérien est normalement assez ravitaillé et un repas revient environ à 10-12€. Les heures d’ouverture sont cependant irrégulières.
Des étapes sont prévues pendant le trajet en train, allant de 2 à 30 minutes d'arrêt. Les principales étapes sont prévues à Chita, Chernysh Zab, Belogorsk et Khabarovsk.



2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le petit sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 15-25 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Le poids des bagages cabine est limité à entre 5 et 10 kg par personne suivant les compagnies aériennes et le type de vol.

2 - Le grand sac de voyage :
Eviter les grandes valises, l'espace pour les bagages est limité dans les mini-bus locaux et dans le train. Le sac doit contenir le reste de vos affaires.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes GNGL, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec votre nom et adresse.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage de soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée avec une veste et une polaire et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.

Vêtements

En "très raccourci", prévoyez des vêtements confortables, la température en été peut varier de +10°C à +30°C, le vent frais est assez fréquent sur l'ile d'Olkhon.

- Une veste coupe-vent imperméable type Gore-Tex, avec une capuche
- Pull en laine ou polaire
- Pantalon de randonnée, shorts
- Des T-shirts
- Des vêtements de ville
- Des chaussures (baskets ou chaussures de randonnée légères) pour les balades
- Des chaussures confortables (à porter à l’intérieur de l'hébergement, car on se déchausse en Russie, et dans le train)
- Un maillot de bain (pour bania, sauna russe à vapeur)

Equipement

- Un petit sac à dos pour emporter les affaires de la journée
- Lunettes de soleil, crème solaire
- Mouchoirs en papier, lingettes humides et papier toilette pour le train
- Affaires de toilette: shampooing, gel douche, savon, etc
- Produit anti-moustique pour les promenades (il n’y a pas de moustiques sur l'ile d'Olkhon)
- Petite pharmacie, notamment si vous utilisez des médicaments particuliers, ainsi que des polyvitamines, élastoplast, anti-douleur, Fervex et sim., crème hydratante
- Un appareil photo

3. Formalités et santé

Formalités spécifiques

L'obtention du visa pour la Russie est obligatoire et à votre charge (130€ démarche et frais consulaire, visa standard par GNGL).
Pour les voyageurs de nationalité française résidant en France, nous nous chargeons de son obtention.
Pour toute autre nationalité, veuillez contacter le consulat russe de votre pays d’origine et/ou de résidence.

Dès votre inscription, vous devez nous fournir par email:
• La copie scannée lisible en couleur de la double page de votre passeport (assurez-vous qu’il soit valide plus de 6 mois après la date du retour)
Par email : formalites@terdav.com, avec une copie à votre conseiller
Par fax, au 01 40 46 92 68 à l’attention de Formalités

6 semaines avant votre départ, vous devez nous envoyer par courrier :
1) Votre passeport (valide plus de 6 mois après la date du retour) signé comportant une page vierge double
2) 1 vraie photo d’identité couleur (non scannée), bien de face, sans lunettes, 3,5cmx4,5cm
3) 1 formulaire de visa dûment rempli et signé (merci de bien prendre en compte les indications données plus bas dans la rubrique ‘’formalités spécifiques’’ et dans le document "formalités" qui sera remis à tous les participants du groupe environ 2 mois avec le départ par notre service ‘’Formalités’’ concernant la méthode pour remplir ce formulaire)
- Le formulaire de visa doit obligatoirement être rempli en ligne par vos soins (les demandes manuscrites sont refusées).
- Vous pouvez accéder au formulaire via ce lien : https://visa.kdmid.ru
- Votre signature doit se faire au stylo noir uniquement
Vous êtes responsable de votre formulaire de visa que vous devez remplir très scrupuleusement, faute de quoi, votre demande de visa sera tout simplement refusée par l'ambassade. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions au moment de remplir le formulaire
4) 2 attestations d’assurance agréés originales indiquant les dates de votre voyage + 1 journée au retour. Les voyageurs n’ayant pas souscrit à l’assurance en option Tranquillité ou Assistance Plus via Grand Nord Grand Large ou Terres d’Aventure et disposant d’une assurance personnelle devront fournir une attestation émanant de leur compagnie d’assurance qui mentionne que le voyage se déroule en Russie. Vous devez donc vous tourner vers votre assureur ou celui de votre carte bancaire afin de lui demander l'attestation originale nécessaire (une semaine à prévoir pour l’envoi). Si votre compagnie d’assurance ne peut vous la fournir, nous vous proposons de souscrire une assurance optionnelle: Assistance Plus ou Tranquillité - nous vous fournirons l'attestation.
5) 1 photocopie de votre facture
6) Pour les ressortissants de l’Union Européenne et de la Suisse (sauf les personnes de nationalité française) habitant en France, joindre un justificatif de domicile.
Envoi des documents par courrier :
Service Formalités du groupe Terres d’Aventure, 30 rue St Augustin, 75002 Paris
Nous vous recommandons de nous faire parvenir ce dossier complet par lettre recommandée avec accusé de réception.

Nous nous chargerons des démarches pour l'obtention de votre visa.
Votre passeport vous sera remis à l’aéroport le jour du départ.
Les frais de visa vous seront facturés à l'inscription (130 €).

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site internet suivant : http://www.france.mid.ru/index_fr.html

Passeport

Passeport en cours de validité (avec au moins trois pages libres consécutives), valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel en cours de validité. A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Pour obtenir un visa, on fournira :
- passeport + une photocopie de la page portant la photo du titulaire,
- le formulaire officiel de demande de visa,
- une photo d'identité,
- l'original de l'attestation d'assurance rapatriement reconnu par le consulat de Russie (attention, l’attestation doit bien indiquer en son titre « attestation d’assurance » et doit couvrir la totalité du circuit + 1 journée au retour avec mention du montant de la couverture, frais médicaux et rapatriements, qui doit être égale ou supérieure à 30 000 euros),
- voucher et confirmation en russe,
- les ressortissants non français d’un pays membre de l’Union Européenne résidant en France doivent également présenter une attestation de domicile (délivrée par la mairie dont dépend le domicile). Idem pour la Belgique. Pour les résidents non suisse en Suisse, un permis de séjour.

Le coût du visa dépend du délai d’obtention et non de la date de demande. Les frais consulaires varient de 105 à 180 euros environ. Pour un voyage se déroulant entre juin et septembre, les visas peuvent être traités selon la procédure d’urgence, à l’initiative de l’administration consulaire russe, même si les documents ont été déposés à l'avance (ou traités par le consulat de Russie à Marseille ou Strasbourg), ce qui implique un surcoût. Dans le cas où nous nous chargeons de la demande, ces frais d'urgence seront facturés.

Pour faire établir un visa à un mineur voyageant avec un seul de ses parents ou avec des parents ne portant pas le même nom que lui, il faudra fournir une copie du livret de famille (pages d'état civil).

Vaccins Obligatoires

Aucune obligation vaccinale.

Vaccins Conseillés

Comme toujours et partout, il est important d’être protégé contre :
- diphtérie, tétanos, poliomyélite ;
- hépatites A et B ;
- coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage) ;
- pour les enfants surtout, rougeole et, éventuellement, rage.

Prévention Paludisme

Absent, mais le risque d’affections transmises par morsures de tique (encéphalite à tiques, maladie de Lyme) nécessite, en été, une protection efficace (répulsifs et vêtements couvrants) contre ces insectes dès que l’on sort des villes.

Autres risques

Les risques de toxi-infections alimentaires (typhoïde, salmonellose, hépatite A) sont importants, même à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Les règles habituelles de leur prévention doivent être observées : aliments cuits et consommés chauds, boissons capsulées (eau, en particulier).

La prostitution et son cortège de maladies sexuellement transmissibles doivent strictement interdire tout rapport non protégé.

Les grands oiseaux migrateurs traversent de nombreuses provinces russes et l’épizootie de grippe aviaire y est présente. Aucun cas humain n’a été décelé, mais les règles de protection doivent être observées (ne jamais manipuler un oiseau malade ou mort).

En cas de séjour en forêt ou de randonnée estivale, le risque de maladies transmises par morsure de tique justifie une surveillance et une protection rigoureuses : recherche quotidienne de l’insecte sur la peau et extraction avec une pince à épiler ou un tire-tique (s’assurer que la tête ne reste pas incrustée dans la peau) ; protection des jambes par des pantalons couvrants et utilisation d’un répulsif pour les parties découvertes. La vaccination, qui ne protège que contre l’encéphalite à tiques, n’est proposée que pour des séjours professionnels prolongés en zone à risque. Le traitement antibiotique n’est justifié qu’en cas d’inflammation locale.

Informations pratiques

Si, pendant de nombreuses années, la qualité des structures médico-chirurgicales n’était pas au niveau de celle de la médecine elle-même, le fossé est désormais comblé, tant dans le privé que dans le public.

En cas de nécessité, il sera indispensable d’être guidé par la compagnie auprès de laquelle on aura souscrit une assurance ou par les services de l’ambassade de France.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

DECALAGE HORAIRE
en été, quand il est midi à Paris, il est 13h à Moscou, 18h à Irkoutsk et Oulan-Oudé, et 20h à Vladivostok.
Décalage interne Moscou/Irkoutsk: 5h, Moscou/Vladivostok: 7h.

MONNAIE
Le rouble. Pour les extras (souvenirs, vodka, caviar, soirées à rallonge) préférez des euros ou des dollars en bon état pour le change plutôt que des travellers qui sont difficiles à changer. L’implantation de distributeurs pour carte Visa a commencé à se faire. Se rendre dans une banque au moins une fois est utile, car grâce au formulaire de la banque, vous pourrez rechanger vos roubles non-utilisés.

GEOGRAPHIE
Une partie du lac Baïkal est située dans une des républiques autonomes créées par Staline dans les années 30 : la Bouriatie. Ce territoire est caractérisé par un paysage de type moyenne montagne, le lac se situant à l’ouest des monts Lablonovyï. Ce lac est le plus grand lac du monde : il représente à lui seul 1/5ème des réserves d’eau douce de la planète.
Et, pour les matheux, Baïkal = 31 500 km², 636 km de long, 48 km de large en moyenne, profondeur maxi 1784m, 25 millions d’années.
L’eau, y est très pure, si cristalline que l’on peut voir le fond à près de 40m par temps clair, et elle est potable.

FAUNE ET FLORE
L’ancienneté du lac, combinée à une grande stabilité de l’environnement, a favorisé l’émergence d’un grand nombre d’espèces végétales et animales, dont beaucoup sont endémiques à la région. Près de 60% des 1550 espèces animales répertoriées sont endémiques, la région abrite par ailleurs plus de 1000 espèces végétales. Citons pour exemple le phoque d’eau douce… Faune et flore sont protégées : 8 réserves comptent parmi celles de la Biosphère. Le paysage de la région est caractérisé par une taïga montagneuse. La forêt y est impénétrable, impressionnante par son silence et par la grandeur de ses arbres : les mélèzes, les épicéas, les cèdres et les pins y poussent en effet de façon démesurée.

CLIMAT
L’amplitude des températures est importante, la moyenne hivernale est de -21°C. L’été est chaud, comptez sur des températures oscillant entre +5°C et +25°C. Le lac est pris dans les glaces de janvier à mai. Passé le dégel, l’eau prend une température oscillant de 9° à 12°C voire jusqu’à 20°C en plein été. Le temps peut rapidement changer et les vents locaux (comme le Sarma ou le Bargouzine) peuvent être violents et occasionner de vraies tempêtes sur le lac.
Moustiques : il n’y en a pas autour du lac.

POPULATION
La partie sud de la Sibérie est la plus peuplée. On y rencontre aussi bien des Russes que des Ukrainiens, mais aussi des Altaïques, des Toungouso-Manchous, et des Bouriates qui formaient il y a encore peu la majeure partie de la population. Les ancêtres des Bouriates sont apparus très tôt, bien avant l’empire mongol, en Sibérie orientale, dans la région du Baïkal. Aujourd’hui, ils font partie de la République Autonome de Bouriatie, comprenant également des tribus de langues différentes.

ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE
Dans la région du lac Baïkal, il existe une activité minière assez importante : des gisements de mica très rare, et plus loin les mines de cuivre y sont nombreuses et célèbres. Le gaz et le pétrole sont exploités dans la région nord d’Irkoutsk. On y trouve aussi du minerai d’aluminium, de l’étain et des métaux rares.
L’agriculture est également très présente, dominée par l’élevage, et également la fenaison.
Le commerce des peaux y est encore important.

Climat

Climat à dominante continentale : hivers rigoureux et étés chauds.
Dans les deux villes les plus visitées, Moscou et Saint-Pétersbourg, les températures, en hiver, sont de l´ordre de -10° et, en été, de 17° (avec des changements plus brutaux à Moscou). Des tréfonds hivernaux, les températures remontent au-dessus de zéro dès le mois d´avril (4°) ; on retrouve la même moyenne (4°) en octobre, avant une forte chute en novembre.

Géographie

Le pays est immense : 10 000 km d’est en ouest et 3 500 du nord au sud (et même 4 300, si on inclut les îles du nord comme la Nouvelle-Zemble).

Pour faire simple, on va commencer à la fin de l´ère quaternaire, il y a environ deux millions d´années. Il fait froid. Il fait même très froid et une calotte glaciaire recouvre l´hémisphère nord. En France, les glaciers descendent jusqu´en Dordogne. En Russie, ils couvrent tout le territoire, jusqu´à la chaîne caucasienne, ou presque. Bien entendu, les glaciers, ça bouge et, bien entendu, c´est lourd. Cette énorme masse de glace agit comme un rabot et gomme toute aspérité. On n’aura pas deux millions d´années de glaciation continue. Parfois, le climat se réchauffe, les glaciers fondent et la terre qu´ils ont grattée se dépose sous forme d´alluvions. Voilà pourquoi le plus grand pays du monde est essentiellement plat. Pour l´anecdote, lors de la dernière glaciation, seuls ont pu survivre les animaux à fourrure, dont le mammouth, production essentielle de l´économie sibérienne.

Venus du sud, les hommes suivent le recul des glaciers vers le nord. Aucun obstacle, sauf l´Oural, qui sépare symboliquement l´Europe de l´Asie et culmine péniblement à 1 900 m. Dans cette immense plaine, des lacs et quelques grands fleuves, orientés nord-sud : la Volga, qui prend sa source non loin de Saint-Pétersbourg et va se jeter dans la Mer Caspienne, après un parcours nonchalant qui lui fait frôler Moscou et arroser Novgorod et Volgograd ; le Don paisible, qui prend sa source vers Kazan et se jette dans la Mer d´Azov ; le Dniepr, qui traverse l´Ukraine pour rejoindre la Mer noire à Odessa. Plus les grands fleuves sibériens qui, eux, coulent du sud vers le nord : l´Ob, l´Ienisseï, la Lena.

Donc, de vastes plaines, des fleuves larges et lents (qui sont autant de voies de communication), des montagnes réparties sur les bords sud et un sol alluvial, c´est à dire riche. Il n´en faudrait pas plus pour avoir une agriculture prospère. Il y a cependant quelques problèmes : le sol est gelé une bonne partie de l´année (et pas seulement en Sibérie - phénomène de permafrost) ; les fleuves placides génèrent de vastes zones marécageuses. Au total, les terres cultivables ne représentent pas plus de 7,5% du territoire. C´est peu. En plus, le climat n´est pas clément. L’été, les villes du nord passent rarement 25°, mais flirtent régulièrement avec les -10° l’hiver ; ça limite les possibilités de récolte, sauf dans les plaines du sud. Mais, depuis son indépendance, l´Ukraine n´est plus le grenier à blé de la Russie. Doit-on ajouter qu´il pleut surtout en été (en hiver, il neige) ?
Reste la forêt. Ajoutons le charbon, le pétrole, le gaz naturel, l’or, les diamants… Malheureusement, tout est en Sibérie et, encore une fois, le sol gelé n’en facilite pas l´exploitation. La Russie est donc contrainte à un rude travail d’exploitation. Le climat, quant à lui, favorise la production d´orge plutôt que de blé et de pommes de terre plutôt que de haricots verts.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...

Attention : nous vous rappelons que les sols, après plusieurs jours sans pluie peuvent être très inflammable il est donc très important de ne pas brûler son papier toilette n'importe où.

Nous sommes engagés dans une démarche de tourisme responsable. Nous souhaitons vous faire connaître et vous associer à notre action aux côtés d'Agir pour un Tourisme Responsable (ATR). Pour plus d’infos avant de partir, lisez la charte éthique du voyageur et notre charte GNGL.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

La librairie Terdav

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Bibliographie

- "Le lac Baïkal", Laurent Touchart, Ed. L'Harmattan (étude scientifique très complète)

- "Les Sibériens", Collection Autrement, Série Monde, 17 rue du Louvre Paris (textes de différents auteurs sur la Sibérie)

- "Trans-Sibérie", Collection Autrement (Irkoutsk, le Baïkal, Vladivostok)

- "La chasse à l'âme", Robert Hamayon, Société d'Ethnologie (esquisse d'une théorie du chamanisme sibérien)

- "Vis et n'oublie pas", Valentin Raspoutine (écrivain russe de grande renommée vivant à Irkoutsk)

- "Les Russes", Colin Thubron Petite Bibliothèque Payot collection Voyageurs

- "L'exploration de la Sibérie", Yves Gauthier et André Garcia, Ed. Acte Sud, collection Terre d'Aventure (passionnante histoire de la conquête de la Sibérie)

- "La princesse de Sibérie, Histoire de Maria Volkonski", Christine Sutherland Ed. Perrin (histoire de la vie des Décembristes, révolutionnaires exilés en 1821 dans la région d'Irkoutsk)

- "Ermites dans la taïga", Vassili Peskov, Ed. Actes Sud (histoire véridique d'une famille de vieux croyants subsistants dans la taïga et coupés du reste du monde pendant 50 ans)

- "Trans-Sibérie, le mythe sauvage", Nicolas Vanier, Ed. Robert Laffont (récit d'un voyage à travers la Sibérie, à pied, à cheval, en traineau)

- "En Russie", Olivier Rolin (récit d'une grande promenade en Russie)

- "Les guerriers célestes du pays Yakoute-Sakha", traduit du russe et du yakoute par Yankel Karro et Lina Sabarakina, Ed. Gallimard, collection l'Aube des Peuples (épopées et légendes fondatrices de la nation Yakoute-Sara)

- "La Chamane blanche", Ed. Latesse (passionnant !)

- "Sibérie, de l’Oural au Kamtchatka", Petit Futé, Nouvelles Éditions de l’Université (guide récent sur la Sibérie 1998 qui à le mérite d’être le seul en français)

- "Sibérie", Fred Mayer, Ed. Payot à Paris (livre de photos,…aussi cher que les photos sont bonnes)

- "Terre de Chamanes", Marc Garanger

- "Lac Baïkal, Vision de coureurs de taïga", Thomas Goisque et Sylvain tesson

- "Transsibérien, voyage dans un train de légende", Catherine Le Guen et Didier Labouche

- "Sibériennes, voyage aux confins de la taïga", Géraldine Bérard et Valérie François

- "Seule sur le Transsibérien, mille et une vies de Moscou à Vladivostok", Géraldine Dunbar

- "Par les volcans du Kamtchatka, un été dans l'extrême Orient russe", Julie Boch et Emeric Fisset

- "Bering, Katmtchatka/Alaska 1725-1741", Jean Mabire

-"Les enfants de la baleine, un an au pays des Tchouktches de Sibérie", Frédéric Tonolli

Vidéos

Titre

Description

Extension

Nous pouvons organiser des extensions (en train, à Moscou...). Nous contacter.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.