Eau et énergie, rémunération et prévoyance, il y a tant à faire durant nos voyages ! Ainsi, nous œuvrons pour systématiser l’utilisation de ressources durables et pour limiter les impacts sociaux et environnementaux de notre activité.

Une implantation locale

Nous portons une grande attention au redéploiement de nos revenus. Ainsi, dans l’immense majorité des cas, nous travaillons avec des guides locaux, natif du pays visité. Nous les formons à l’accompagnement, à la gestion de groupe et, parfois, à la langue française. Par ailleurs, nos filiales règlent toutes leurs impôts directement dans leurs pays d’accueil et sur la base des bénéfices réels qu’elles génèrent.

Une rémunération juste et directe

Les rémunérations de nos collaborateurs locaux sont supérieures aux minimums légaux ou aux normes habituelles de leurs pays. Quand ils existent, des dispositifs de prévoyance santé les complète. Dans l’immense majorité des cas, nos guides sont rémunérés sur un compte bancaire basé chez eux, afin de respecter les législations locales.

Gestion de l’eau et du plastique

L’eau a été notre première préoccupation lorsque nous avons développé nos camps nomades dans le Sahara (puits, économie de l’eau, retraitement des eaux usées). Elle l’est toujours. Conscients des méfaits des bouteilles en plastique, nous fournissons des distributeurs d’eau dans les véhicules et encourageons nos clients à utiliser des gourdes réutilisables.

Tri et recyclage

Ici et ailleurs, comment éviter les déchets ? Quelques exemples : en Indonésie, nous favorisons l’achat de nourriture sans emballage, l’utilisation de sacs en tissu et de feuilles de banane. Dans le Queyras, les repas sont cuisinés à partir de produits locaux issus des fermes avoisinantes, souvent bio, commandés en quantité raisonnable pour limiter le gaspillage, puis compostés au chalet.

Envie de nous contacter ?

Une question, une suggestion, un commentaire ?

Contactez-nous